Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Sarkozy dira-t-il oui au grand débat sur Internet ?

Sarkozy dira-t-il oui au grand débat sur Internet ?

Comment organiser sur le Web un grand débat entre les douze candidats à la présidentielle 2007 ? Si nous trouvons une formule, si nous la mettons sur pied dans les heures qui arrivent, ce sera une première historique.

Petit rappel chronologique. Lundi, Carlo Revelli commence à prendre des contacts à l’UMP et au PS en vue d’organiser un grand débat en ligne sur Agoravox. Il reçoit des échos favorables.

Mardi, lors de sa conférence de presse, à 14 heures, François Bayrou demande aux internautes d’organiser un grand débat entre les quatre principaux candidats ; il suggère qu’Agoravox s’occupe de l’organisation.

Il est important de noter que l’initiative citoyenne a précédé l’initiative politique. Bayrou et Revelli ne se sont pas parlés de l’idée, comme toutes les bonnes idées elle était dans l’air du temps.

Immédiatement, beaucoup de gens se trouvent séduits par l’idée et les e-mails commencent à fuser. À 16 heures, Carlo Revelli publie un article où il explique sa démarche. Tous les acteurs de cette aventure, blogueurs, journalistes et médias sont répertoriés sur ce nouveau site dans le but de fédérer l’opération.

Pour le moment, François Bayrou, Ségolène Royal et Jean-Marie Le Pen ont accepté de débattre. Nicolas Sarkozy a refusé dans un premier temps parce qu’il trouvait le débat à quatre trop réducteur et méprisant pour les huit autres. Mais il n’a pas fermé la porte.

Avant d’aller plus loin

Il faut maintenant s’entendre sur une formule pour le grand débat. Il devrait respecter au moins quatre règles (liste non exhaustive à compléter dans les commentaires) :

  1. Le pluralisme doit être respecté. Tous les candidats doivent pouvoir participer d’une manière ou d’une autre ;.
  2. Les images du débat seront en open source, accessibles en direct et en différé ;
  3. Les thèmes du débat seront définis par les internautes et non par les animateurs du débat ;
  4. Les images pourront naturellement être reprises par les télévisions dans le respect des règles du CSA. De même, les journalistes qui le souhaitent peuvent assister au débat directement sur le plateau.

Pratiquement, comment réussir un débat entre douze candidats ? Il faut trouver une formule. Voici la plus raisonnable à ce jour :

  1. Les douze candidats sont invités à participer ;
  2. Comme débattre à douze autour d’une table est impossible, seuls les quatre candidats ayant une forte chance d’accéder au second tour débattent dans un studio ;
  3. Les huit autres se trouvent chacun dans des pièces différentes et regardent le débat principal qu’ils commentent en temps réel, tout en étant filmés ;
  4. Les temps de parole devraient s’équilibrer automatiquement. Les candidats commentateurs ayant plus de temps mais devant aussi écouter pour réagir ;
  5. Les neuf séquences, le grand débat et les huit commentateurs, sont diffusées en temps réel ;
  6. Les internautes choisissent de regarder la séquence qui les intéresse.

De nombreuses autres combinaisons sont sans doute possibles. Par exemple, trois débats pourraient se tenir en parallèle entre quatre candidats. Mais comment désigner qui parle avec qui ? S’appuyer uniquement sur les sondages ne serait pas très réaliste alors que nous les dénigrons souvent.

Une formule osée serait de faire un speed dating, où chacun des candidats parle tour à tour avec chacun des autres pendant 10 à 15 minutes, mais, en si peu de temps, il est difficile de débattre.

Cet article a pour but de lancer la réflexion, de conforter l’option principale envisagée, d’en proposer de meilleures.


Moyenne des avis sur cet article :  4.51/5   (354 votes)




Réagissez à l'article

211 réactions à cet article    


  • Unknown (---.---.241.82) 4 avril 2007 11:49

    Organiser un débat sur ce site serait génial, et très citoyen, aggoravox en sortirait grandi. Mais il est regrétable que cette initiative se passe sur le Web, car une large partie de la Population serait écartée de ce débat, faute d’accessibilité. Les pontes de l’audiovisuel devraient porter leurs C.... et imposer le débat à la téloche, qu’il fassent un peu leur boulot eux aussi. Mais je salue cette démarche qui est exemplaire.


    • Yves-Marie Brault (---.---.240.216) 4 avril 2007 12:03

      Le problème est que les règles du CSA imposent un temps de parole égal à tous les candidats. Un débat à 12, ou à 4 + 8, y est donc impensable. De plus, il faut faire vite. Toutes les vidéos devront clairement être consultables a posteriori, pour que tous ceux qui n’ont accès au Web qu’au boulot (par exemple) puissent les voir, et pourquoi pas disponibles gratuitement en VoD sur les plateformes des FAI.

      La formule proposée par Thierry Crouzet me semble tout à fait correcte : * 4 candidats sont là pour gagner l’élection ; * les 8 autres veulent orienter les 4 gros dans leur sens, en fonction de leur poids politique, qu’ils tentent de faire le plus important possible. J’ai vu cette position clairement avouée par Besancenot ou Nihous.

      Il ne semble pas illogique de faire un débat à 2 niveaux. Cependant, plutôt que de mettre les 8 “petits” à commenter *en temps réel*, on devrait pouvoir leur donner la possibilité de mettre le débat sur “pause” pour pouvoir placer leurs phrases, sinon, ça risque vite d’être inaudible puisqu’ils parleront en même temps que la poursuite du débat.

      Leur temps de pause serait d’un quart de la durée totale du débat, pour avoir en gros le même temps de parole que les 4 de l’arène.


    • (---.---.103.118) 4 avril 2007 13:56

      « Organiser un débat sur ce site serait génial, et très citoyen, aggoravox en sortirait grandi »

      Avec la censure qui s’y pratique ?


    • (---.---.103.118) 4 avril 2007 14:03

      A se demander même s’il ne peut pas y avoir un rapport « de stratégie » entre cette « initiative » d’Agoravox, Marianne et autres « gens raisonnables », et la censure récente par Agoravox de cet article du 10 mars :

      http://blog.360.yahoo.com/blog-hemwnYcgbq_SQcISKczR?p=87

      Nicolas Sarkozy, l’Etat et l’identité nationale (1)

      Dans un discours du 9 mars prononcé à Caen, Nicolas Sarkozy a déclaré notamment : « A force de demander à la France d’expier son passé... c’est notre participation à un destin commun qui est remise en question ». Une affirmation grave, qui ne relève plus de l’union nationale, lieu commun de l’actuelle campagne présidentielle, mais de ce que l’on s’est mis à appeler l’identité nationale. Le présent article, premier d’une série, aborde la question du statut des langues dites « minoritaires » et des réticences officielles à leur égard : craindrait-on que le mot « autodétermination » puisse être un jour prononcé pour certaines parties du territoire français ?

      (...)


    • Dedalus Dedalus 4 avril 2007 16:16

      En politique, comme ailleurs, il y a de Grands Hommes et de tout petits bonhommes. En refusant de débattre sur le fond, et de répondre en cela à la demande des français, Sarkozy illustre une fois de plus comme il appartient à la seconde catégorie. Sarkozy avoue bien volontiers son aversion pour la lecture. Il a tort : la lecture, c’est comme la soupe, ça permet de grandir...

      Qu’importe, organisons ce débat. A lui de décider de laisser ou non sa chaise vide. Ne nous laissons pas dicter par ce petit bonhomme arrogant la manière dont nous voulons que se fasse la politique et se nourrisse le débat. Si le silence est tout ce que Sarkozy a à nous dire, les français jugeront !

      Dedalus - http://sarkononmerci.fr


    • Brighella de Tocqueville (---.---.129.110) 4 avril 2007 17:52

      Au lieu de vous moquer de la petite taille d’un homme et d’une manière sectaire, vous feriez mieux de lire ci-dessous et de tenter de comprendre le pourquoi des choses :

      « Beaucoup d’internautes s’interrogent sur la proposition de François Bayrou d’organiser un débat à 4 sur Internet avant le premier tour. Cette idée n’est ni conforme à la lettre, ni à l’esprit des règles d’organisation du débat démocratique dont le CSA est le gardien. Au premier tour, 12 candidats sollicitent les suffrages des français. Ces 12 candidats ont les mêmes droits et le même temps d’antenne sur les radios et les télévisions. Il n’est donc pas possible d’organiser un débat entre 4 candidats qui se seraient auto désignés. L’Internet n’est pas une zone de non-droit. Seul un débat à douze serait envisageable. On voit mal comment l’organiser sur Internet pour qu’il soit réellement suivi par les français et qu’il puisse contribuer à éclairer les enjeux de cette élection. Il n’y a pas de grands et de petits candidats. Ce sont les français qui décideront des finalistes du second tour et eux seuls ! »


    • Brighella de Tocqueville (---.---.129.110) 4 avril 2007 18:00

      Voici la position officielle de François FILLON qui clôt l’incertitude :

      « Beaucoup d’internautes s’interrogent sur la proposition de François Bayrou d’organiser un débat à 4 sur Internet avant le premier tour. Cette idée n’est ni conforme à la lettre, ni à l’esprit des règles d’organisation du débat démocratique dont le CSA est le gardien. Au premier tour, 12 candidats sollicitent les suffrages des français. Ces 12 candidats ont les mêmes droits et le même temps d’antenne sur les radios et les télévisions. Il n’est donc pas possible d’organiser un débat entre 4 candidats qui se seraient auto désignés. L’Internet n’est pas une zone de non-droit. Seul un débat à douze serait envisageable. On voit mal comment l’organiser sur Internet pour qu’il soit réellement suivi par les français et qu’il puisse contribuer à éclairer les enjeux de cette élection. Il n’y a pas de grands et de petits candidats. Ce sont les français qui décideront des finalistes du second tour et eux seuls ! »


    • (---.---.192.187) 5 avril 2007 17:14

      Tout de suite mieux de preeciser que ça vient de Fillon, on peux remplacer le beaucoup par « le staff de campagne de Nicolas Sarkozy »... ça devient clair...

      Moi ce qui me parrait curieux c’est que Sarkozy, soi disant grand orateur, se fait dessus à l’idée d’un débat avec les autre candidats... peur de trop ressembler à Le Pen ? Peur d’être ressenti comme trop mysogine par rapport à Royal ? Peur d’être incapable de tenir tête à Bayrou ?

      Je sais pas, mais cette frilosité pose pas mal de questions...


    • Paradisial (---.---.131.131) 7 avril 2007 14:43

      Plus franc que la télé vous n’en trouverez point smiley.

      ===> Le Karcher et sa Pompe à Eau smiley


    • Luc (---.---.44.138) 4 avril 2007 11:54

      Je ne pense pas que cela soit une bonne idée. ce n’est pas équitable d’exclure une population.

      Pk ne pas baser les temps de paroles en fonctions des % des dernières élections premier tour ?

      Pk ne pas faire un sondage pour le poids des partis : quelle parti doit avoir le plus long temps de parole ?

      puis en fonction des % de résultats on réparti les temps de paroles...

      autre solution : une personne énonce une proposition courte, les autres réagissent en deux phrases maximum. répond aux réactions de l’assemblé, et l’on peut tourner comme ca pendant X minutes, puis le candidat qui propose ses énoncés changes...


      • Thierry Crouzet Thierry Crouzet 4 avril 2007 12:04

        Personne n’est exclu. Les TV peuvent reprendre les images.

        On ne peut pas tout faire avec les sondages, ni s’appuyer sur les anciens résultats, ce qui donne une trop grande prime aux puissants.

        Sinon votre dernière solution demanderait une vingtaine d’heures, c’est en gros mon idée speed dating sans le parallélisme. Pas réaliste.

        Il ne faut pas demander la lune, on tente quelque chose qui déjà n’a jamais été fait.


      • Luc (---.---.44.138) 4 avril 2007 12:39

        en tout cas bon courage pour cette première, j’ai vraiment vraiment hate de voir ca...

        Juste une chose, s’il vous plait : en prime-time

        histoire de pas devoir empiéter sur le boulot pour regarder :)


      • FRANCK (---.---.102.109) 4 avril 2007 15:53

        - Que de la curiosité, malsaine !


      • Arguments débiles (---.---.135.214) 4 avril 2007 16:06

        Quelle crétinerie !

        Pourquoi ne pas interdire aussi tous les sites internet des candidats, tous les blogs politiques et tous les articles de journaux causant de politique pour le même motif : que tout le monde n’y a pas accès.

        On pourrait également faire interdire les réunions publiques des candidats : chaque français n’ayant par exemple pas les moyens de se rendre à Mayotte, à la Réunion ou en Guyane pour y écouter tel ou tel candidat.

        Et moi qui ai internet et pas de télé, préférant mettre de l’argent dans un ordinateur au lieu d’une télé et dans un accès internet au lieu de payer la redevance audiovisuelle, ne serais-je pas en droit de faire interdire toute information politique à la télé au prétexte que je n’y ai pas accès ?

        Quelle imbécilité !


      • roman (---.---.241.10) 4 avril 2007 16:31

        Si t’as internet et pas la télé je te propose comme moi de regarder les émissions « à vous de juger » et autres... sur le site de france 2 par exemple.

        Je trouve que le débat sur internet est une bonne idée mais uniquement si il apporte quelque chose de plus que la télé dans le fond et pas dans la forme, sinon ça sert à rien sinon à faire plus Hi-tech. Je trouverai bien plus intéressant que les candidats écrivent des commentaires sous des articles choisis d’agoravox, plutôt que de reproduire ce qui se fait à la télé en moins bien.


      • pipo (---.---.239.11) 5 avril 2007 15:13

        Vraiment débile. Bové, tu lui donnes combien de pourcents ?


      • O.Z.Acosta (---.---.145.137) 4 avril 2007 12:06

        organiser les débats sur ce site c’est exclure à la fois 8 candidats et 80% de la population. Bayrou est-il anti-démocratique !!!!!!

        Il ne doit pas y avoir de débat avant le second tour car il ya encore trop de candidats et que cela n’est pas réalisable dans le cadre du CSA maintenant si vous voulez des débats non démocratique c’est votre choix mais vous allez faire le jeu des extrêmes car beaucoup de personne n’ont pas le net et certains candidats sont exclu !!!!.

        Z


        • Yves-Marie Brault (---.---.240.216) 4 avril 2007 12:14

          Les 8 autres candidats auront leur mot à dire, de manière plus confortable que les 4 favoris, puisqu’ils ne seront pas contredit.

          Tout le monde n’a pas accès au net, certes. Mais rien n’empêche les autres médias (TV, radio, presse écrite [dont tout le monde n’a pas accès non plus, soit dit en passant]) de reprendre le contenu pour leur public. Ce n’est bien sûr pas parfait, mais mieux que tout ce qu’on a pu avoir jusqu’à présent dans cette campagne.


        • Arguments débiles (---.---.135.214) 4 avril 2007 16:12

          Et qu’est-ce qui les empêche, tes autres candidats, de venir dire sur internet après coup ce qu’ils en pensent !

          Internet ce n’est pas comme la télé, ce n’est pas de l’information imposée !

          Chacun vient y lire et y écouter ce qu’il veut et chacun vient y dire et y écrire ce qu’il veut !

          Personne n’a le droit d’interdire des candidats de débattre entre eux s’ils en ont envie et personne n’a le droit de leur interdire de proposer une copie texte ou vidéo de ce débat sur internet s’ils en ont envie !

          Sinon il faut interdire tous les blogs politiques, tous les sites internet de candidats, tous les journaux en ligne et même tous les journaux papiers (tout le monde n’est pas abonné à ces journaux) de même que toutes les réunions publiques des candidats (tout le monde n’y va pas ou ne peut pas y aller) de même que la parole à la TV : tout le monde n’a pas de TV ou n’a pas envie de payer la redevance pour se faire imposer des émissions à la c..


        • Vincent 4 avril 2007 12:13

          L’idée du speed metting est bonne et colle assez à la réalité de l’internet. Cela obligera nos politiques à être court, précis et percutant. Si ils venaient à pratiquer la langue de bois tant pis pour eux, ils se décrédibiliseraient. Ci dessous une proposition d’article, qui à mon avis ne sera pas publier mais en rapport complet avec celui-ci. Par contre, je conclue que ce débat n’aura probablement pas lieu :

          Pourquoi voulons nous un débat ?

          Le succès de la proposition de Carlo Révelli notre hébergeur est impressionnant. Mais une question se pose pourquoi souhaitons nous un débat qui fasse s’affronter nos candidats favoris quels qu’ils soient. En fait depuis le début de la campagne officielle les Règles du CSA et du temps de parole semblent brider les échanges. En effet auparavant les lieutenants voir les candidats n’hésitez à ferrailler. Aujourd’hui, ils sont reçus un par un ; chronomètre bien visible avec temps de parole restant au dessus de la tête comme une épée de Damoclès.

          Mais est-ce vraiment le CSA qui empêche la réalisation ce fameux débat ou serait-ce la peur des principaux candidat en tête de se casser la gueule en direct devant des milliers de téléspectateurs juste au moment où l’on prétend que l’opinion est en train de se cristalliser.

          Il est tout à fait compréhensible de la part des deux supposés gagnants du premier tour qu’ils refusent ce fameux débat, ou qu’ils acceptent l’idée officiellement mais s’emploient là rendre irréalisable par de multiples stratagèmes ou problèmes d’agenda.

          A l’inverse, évidement que les autres le souhaitent, ils n’ont tien à perdre, au pire quelques pourcents mais à partir de la troisième place, peut importe le pourcentage, vous n’êtes pas en finale.

          Pourquoi tant de succès par rapport à cette proposition, il suffit de regarder le dernier sondage effectué sur ce site qui est favorable à François Bayrou.

          Comme celui-ci est crédité d’un pourcentage qui le met en troisième place il est normal que ses supporters veuillent tenter le banco par l’intermédiaire d’un débat, qui au pire n’aggraverait pas sa situation, mais au mieux pourrait faire perdre les pédales à l’un ou/et à l’autre des ses adversaires.

          Enfin il me semble clair, que même s’il est voulu, réclamé, voire exigé, ce débat restera probablement au stade de l’idée, car même s’il est officiellement accepté par les différents candidats, ceux qui ont le plus à perdre s’arrangeront pour le rendre impossible avant le premier tour. CQFD.


          • koz koz 4 avril 2007 18:56

            Il reste surtout très étonnant de voir tout le monde, en particulier côté Bayrou, se presser pour affirmer qu’un débat à douze n’est pas imaginable, alors même que Bayrou a fait toute sa campagne en se posant en champion du pluralisme !

            Les règles du CSA sont imposées pour quelles raisons sinon pour préserver l’exigence démocratique de pluralisme. Et on assiste à quoi : Bayrou qui propose de les contourner ? Cette histoire est une vaste blague !

            La dénonciation du mépris des grands pour les petits, c’est fini ?

            http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=21896


          • Cratyle (---.---.37.13) 4 avril 2007 22:06

            Cet argument du contournement des règles du CSA me fait rigoler : c’est vraiment de la mauvaise foi. La presse écrite et internet ne sont soumis à aucune règle et ne se privent pas d’enterrer chaque jour les règles du CSA. Essayez un peu d’obtenir un temps de parole égal entre SR et FB sur Libération, ou entre NS et FB sur le Figaro, pour voir, et je ne parle pas des blogs. La télévision, d’ailleurs, fait tout pour tricher aussi : les temps de parole sont égaux, mais certains passent à 20h et d’autres à minuit. Et la radio n’est pas mieux. (Demander autant de temps de parole à Le Pen sur radio J ou à Sarkozy sur Beur FM qu’aux autres, d’ailleurs... est-ce si raisonnable que cela ?) La neutralité des animateurs et journalistes est très faible quasi partout, y compris chez ceux qui font semblant comme Le Monde. Un seul argument sérieux : il importe que les huit autres candidats interviennent d’une autre manière, et je suis tout à fait en accord avec la formule de Thierry Crouzet qui permettrait d’écouter les uns et les autres à son gré après le débat. Avec l’avantage que certaines erreurs soient marquées par les auditeurs politiques. Mais un débat à 12, c’est la meilleure formule pour que les arguments sérieux ne soient pas échangés et qu’on en reste à l’écume des choses. Tout de même, il eût été souhaitable qu’internet organise des débats dès l’obtention des parrainages, il faudra s’en souvenir la prochaine fois, y compris entre petits et grands candidats. Et si le débat est refusé, qu’on accorde un temps de parole sous forme de tribune vidéo au moins à tous ceux qui accepteront.


          • Fred (---.---.174.106) 4 avril 2007 12:15

            On peut aussi envisager un tirage au sort pour organiser 4 débats.


            • L’aventurier (---.---.245.57) 4 avril 2007 12:16

              tu veux etre le sledgehammer !! ??


            • tvargentine.com lerma 4 avril 2007 12:15

              Oui c’est une très bonne idée et il faut proposer que ce débat soit télévisé sur les 6 chaines de TV.

              Le rôle que la télé à jouer en scénarisant l’insécurité à mis LEPEN au 2eme tour en 2002.

              Les médias TV ont donc une résponsabilité politique car ils ont imposé par la peur,LEUR CANDIDAT,Jacques CHIRAC face à LEPEN

              Aujourd’hui,nous demandons,qu’un débat sur les chaines de TV soient organisé par AGORAVOX et ou les internautes pourraient soumettre leurs requetes (leur question)

              Nous pourrions assister à un véritable débat et non à une mauvaise présentation de produit de marketing,avec des présentateurs TV qui se prennent (+) plus souvent pour des mannequins et qui « oublient » bien souvent de poser les bonnes questions.


              • olivier 4 avril 2007 12:17

                Pourquoi titrer « Sarkozy va dire oui » alors que ce n’est pas le sujet de votre article ? N’est-ce pas un peu racoleur ? Comment peut-on affirmer avec certitude ce qui n’est que de l’ordre de l’hypothèse ? Rien ne nous dit qu’il va dire oui. Ce n’est pas factuel, même si, comme vous l’affirmez dans le corps du papier, faisant assaut de spéculation, qu’il « n’a pas fermé la porte »...


                • alberto alberto 4 avril 2007 12:50

                  Tien, Tien...


                • FRANCK (---.---.102.109) 4 avril 2007 16:00

                  - Prendre AGORAVOX pour témoin de convictions politiques étrangères à sa mission, n’est pas très intelligent.

                  - Celà ressemble beaucoup à une certaine « démagogie » usée, car tellement pratiquée par les socialistes !

                  - La Rédaction doit vous répondre que vous faites erreur. Sinon la clientèle va fuir !


                • aurelien 4 avril 2007 12:33

                  Ce serait l’occasion d’ « obliger » une peu les candidats à s’exprimer sur les sujets que les médias traditionnels éludent constamment :

                  - Moratoire sur les OGM et sur le brevetage du vivant

                  - Moratoire sur les nanotechnologies dans les produits de consommation courant (cosmétique...etc)

                  - Rôle des paradis fiscaux dans la mondialisation financière

                  - Situation actuelle des chambres de compensation internationale ( cf le travail de Denis Robert)

                  - Désarmement nucléaire

                  - Les différents « génocides culturels » : avec en ligne de mire : la création du parc amazonien de Guyane, l’imposition des OGM dans les pays en développement (Inde, Afrique...), les indiens Kogis de Colombie...

                  - Propriété intellectuelle, brevets, rôle du free et de l’open source, et leur développement

                  - Taxe de contribution sociale maximum (Estérez)

                  - Développement des panneaux solaires

                  - Restructuration des terroirs e de l’activité agricole alimentaire pour un développement de la ruralité et promotion des pratiques agricoles agro-écologiques.

                  .........


                  • aurelien 4 avril 2007 12:47

                    ah ah je vois bien nicolas voisin comme animateur des débats...


                  • aurelien 4 avril 2007 12:50

                    J’oublais :

                    - L’OMC

                    - L’accord AGCS sur les biens communs et les services publics

                    et tant d’autres sujets d’importance...


                  • Axel Karakartal Axel Karakartal 4 avril 2007 13:16

                    Bravo Thierry de ramener l’exigence pluraliste d’une participation des 12.

                    Demander aux blogueurs de sélectionner 4 candidats arrivant en tête des sondages, et réserver le débat à eux seuls, était impensable.


                    • DEB (---.---.252.106) 4 avril 2007 13:31

                      Moi je verai les choses de cette façon :

                      6 débats à quatres participants d’une durée de 30 min.

                      Les combinaisons et les sujets pouraient etre tirés au sort

                      on pourai immaginer de tirer deux sujets par débat dans une liste de sujets redigés par les internautes.

                      Durant chaque débat les 8 autes participants pourraient réagir sur un chat en direct.


                      • (---.---.232.156) 4 avril 2007 14:28

                        Oui ca me parait pas mal comme idée, disons qu’on peut reprendre l’idée de base : 4 débateurs + 8 commentateurs. Pour que chaque candidat puisse être débateur le même nombre de fois il faut un multiple de 3 débats.

                        6 débats ca risque d’être un long/lourd...


                      • aurelien (---.---.224.202) 4 avril 2007 14:44

                        Personnellement, je trouve ça beaucou moins bon, car à se focaliser sur un seul thème qui monopolise les discussions, le débat va très vite devenir lassant et bloquer, comme à la télé...

                        Et puis diviser les candidats sur le fond du débat ne me semble pas être correct, c’est ce que font déjà les médias traditionnels. L’idée de départ paraît bonne, car tous les candidats sont concernés par le même événement auquel ils doivent faire attention, à la fois les 4 candidats principaux, et les 8 candidats commentateurs.

                        L’idée de speed meeting de Vincent plus haut semble assez appropriée et peut permettre de faire prendre des positions aux candidats sur des sujets variés, dans un temps court...


                      • toto1701 (---.---.149.30) 4 avril 2007 13:34

                        je propose un debat virtuel entre les 12 candidats representés par leur clone comme dans second life les douzes pseudos candidats seraient tirés au sort sur la base d’une connaissance au virgule pret du programme de son challenger... je me vois bien « jouer le jeu d’un sarko »qui changé sans s’en rendre compte !!lol


                        • (---.---.103.118) 4 avril 2007 13:55

                          « Comme débattre à douze autour d’une table est impossible, seuls les quatre candidats ayant une forte chance d’accéder au second tour débattent dans un studio »

                          Tout est dit. C’est franchement très révélateur de la « démocratie » que nous prépare l’UDF.

                          Ajoutons la censure sur Agoravox d’articles comme celui-ci, du 5 mars :

                          http://blog.360.yahoo.com/blog-hemwnYcgbq_SQcISKczR?p=79

                          « François Bayrou, candidat entre deux eaux et à coloration variable »

                          et ce n’est qu’un exemple.


                          • Yannick J. Yannick J. 4 avril 2007 16:06

                            Dites sieur anonyme....

                            4 fois par jours ce lien (par vous ou un autre...), ça confine à l’obsession paranoïaque !!!

                            pardonnez mon ton mais ça devient lassant de systématiquement retrouver cela quel que soit l’article !


                          • Jean (---.---.39.123) 4 avril 2007 17:53

                            Ce qui est vraiment obsessionnel, c’est la propagande du « grand dirigeant » Bayrou sur ce site.


                          • (---.---.35.156) 4 avril 2007 19:23

                            Bayrou a beaucoup de culot, d’en appeler aux internautes alors qu’il nous prépare un flicage à grande échelle de la Toile avec son Europe militaire et du « renseignement ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès