Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Sénat Citoyen et commission ENA

Sénat Citoyen et commission ENA

Politique fiction, cas théorique.

Des commissions de 15 personnes tirées au sort pour un an parmi le nombre d'inscrits à l’ENA, parmi 1600 personnes, inscrites aux trois concours de l’Ecole nationale d'administration :

-forment et votent des pré-propositions de loi.

-tranchent par le vote les propositions du Sénat Citoyen  en avis consultatifs, en cas de long désaccord, les points divergents iront rejoindre la file d’attente du prochain Référendum annuel pour arbitrer les désaccords assemblée législative / sénat citoyen….

Une navette législative entre sénat citoyen et commission ENA peut durer, le temps de s’accorder, ad vitam aeternam.

Le mot « Référendum » ne serait peut-être plus le bon, même si ‘s’en référer au peuple’ n’a rien de dramatique.

Ceux qui veulent refuser refusent, idem pour les 500 sénateurs citoyens… en général, seuls 30% acceptent… mandat d’un an, interdiction d’être licencié ou mis au placard, défrayé, nourri et logé sur Panam…théâtres, opéras, bibliothèques, musées et cinéma d’art et d’essais gratuits.

Sénat Citoyen : 9 commissions d’enquêtes simultanées, 15 citoyens (+1) par commission, idem pour les consultations, auditions……car l’outil du Sénat est formidable, forte invitation à être auditionné, prêtage de serment, caméras.

Le sénat classique pourrait même continuer son train-train, à souligner son bon travail actuel sur la grande évasion fiscale et le rôle des banques….à tel point que le même outil peut servir à deux personnes, Sénat Citoyen et Sénat Elu et parallèlement, le Parlement classique continue, cravates & co…

Pour le Sénat Citoyen, les auditions, consultations, commissions pourraient utiliser intranet et oreillettes.

Chacune des 5 personnes assistant à l’audition, consultation, commission est reliée aux 15 personnes réunies plus haut, dans des pièces insonorisées, qui suivent et discutent le sujet de l’intervention, lors d’accord des quinze sur le sujet et la formulation ; la question est transmise en direct à leur type en bas face à l’auditionné.

Les commissions ENA assistent et participent aux auditions.

Le sénat classique ne peut ni bloquer, abroger, ni modifier la parole du sénat citoyen.

Tout le monde bosse, ça va déblayer le terrain législatif !, trop vite même, le Peuple bat la mesure en arbitrant les désaccords… les représentants s’en réfèrent à leur souverain.

éducation politique préalable, le peuple n’est pas prêt’ ... une telle mécanique serait pour un peuple un élément structurant, positif, l’entrée d’un cercle vertueux, nul préalable nécessaire, « c’est en forgeant qu’on devient forgeron », un cours théorique sur la fonte de l’acier est un dérivatif…. on s’entraine pour de faux à jouer les citoyens pendant 3 générations et on sera peut-être prêt à toucher la barre du bateau France ?... instituez les bons outils à disposition, le peuple apprendra très vite, très loin, en moins d’une génération.

De quoi parlerez-vous, entre autres, dans les repas de famille si l’un des membres a été ou est sénateur citoyen ?


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • bernard29 bernard29 30 juillet 2013 10:50

    cher citoyenrenée,

    c’est de la comédie-fiction, mais pas de l’utopie citoyenne.

    quelques remarques !

    a) pourquoi revaloriser l’« énarchie », alors qu’il y a des Instituts d’études politiques dans les grandes universités françaises, et puis il y a les étudiants en droit public et sciences administratives, et autres citoyens engagés dans les choses publiques.

    b) proposer de remplacer le sénat actuel n’est pas judicieux , d’abord ça brise le bicaméralisme (c’est peut être pas mal !), ensuite les résistances seront trop forte dans le monde politique pour rendre cette proposition faisable... Pourquoi ne pas plutôt créer une assemblée citoyenne supplémentaire qui pourrait remplacer le Comité Economique et Social, véritable pompe a finances qui ne sert à rien ( sentiment partagé par de nombreuses personnalités et prouvable , 0 travaux depuis quelques années). D’ailleurs vous n’évacuez pas le maintien du sénat élu qui reste possible, si je comprends bien l’article.

    c) si vous faites nommer les membres pour un an seulement,« nourris logés , blanchis, défrayés » ce n’est pas quand même pour les faire courir tous les lieux de plaisirs parisiens « théâtres, opéras, bibliothèques, musées et cinéma d’art et d’essais gratuits »

    « ironie-fiction » ou « comédie-fiction », mais connaissant votre implication dans le combat démocratique, je ne crois pas que ce projet serve votre cause. 

    En toute amitiés.

     


    • citoyenrené citoyenrené 30 juillet 2013 12:21

      Cher Bernard,

      a) vous avez raison, diversifier par un panel initial ena + Universités + instituts d’études politiques + droit public ect...pas trop élargi quand même si le but est de tempérer la ’bêtise crasse’ du sénat citoyen....le lustre de l’ena est plus ou moins vivace dans l’inconscient collectif français ....un tel intra contre-pouvoir rassurerait les conservateurs (qu’aucun changement ne rassure d’ailleurs, l’effet s’annule peut-être)
      quant aux bienfaits du bicamérisme, tant que la navette parlementaire finit à l’Assemblée, c’est bicéphale mais Elephant man

      b) la proposition d’une assemblée citoyenne en lieu et place du CES est excellente.....grosso modo les 2 approches tirent dans le même sens

      c) la culture n’est pas nuisible aux idées, s’ils abusent les premières semaine, le rythme de croisière, l’ampleur du boulot les rendra sélectifs

      merci pour vos remarques, le but du machin était de marier harmonieusement et en douceur démocratie et gouvernement représentatif, comme vos articles en fait


    • alinea Alinea 30 juillet 2013 13:37

      citoyenrené : je n’ai rien compris ! Pourquoi mêler l’ENA à une fiction politique ? Sans formatage, l’ENA n’existe plus ; tant qu’il y a formatage, elle n’a pas lieu d’être dans votre « fiction » !
      bon, expliquez-moi ! smiley


      • citoyenrené citoyenrené 30 juillet 2013 14:06

        bonjour Alinea,

        le lustre de l’ENA est plus ou moins vivace dans l’inconscient collectif français ....un tel intra contre-pouvoir rassurerait les conservateurs

        « Sans formatage, l’ENA n’existe plus » oui, ..encore que l’exécutif nécessite des techniciens formés, ’donc formatés’ me clouerez-vous le bec....
        court article suite à une fulgurance en pensant aux septiques de la démocratie...j’ai pas l’recul alinéa, hier l’idée était grandiose, ce matin, elle restait bonne, demain elle apparaitra sous un jour loufoque...ça m’ferait mal, modérément

        j’vais lire votre article de ce jour


      • alinea Alinea 30 juillet 2013 14:34

        Ah, non, je trouve toujours intéressant de lancer ses idées qui ne sont jamais abouties de toutes façons ; mais à mon sens,si on fait une fiction, on ne la temporise pas pour « plaire » ; donc il y a peut-être collapse entre une fiction et un projet.. ;
        À suivre alors ?


      • pissefroid pissefroid 30 juillet 2013 15:55

        citoyenrené,
        vous dites septique de la démocratie
        ou
        sceptique de la démocratie ???


      • citoyenrené citoyenrené 30 juillet 2013 16:11

        @ Alinea

        pour « plaire », oui, pour séduire..ça n’a pas la pureté d’une radicalité, mais l’essentiel est sauf, un pouvoir législatif du peuple..un pouvoir entre autres, députés classiques, cravates cahuzacs & co voire sénateurs ...donc oui, des concessions..parlement et sénat ne peuvent toucher ce qu’impulse le sénat citoyen..idem pour tous en fait, juste le sénat citoyen se saisi des sujets en premier...
        l’effet technique serait radical...et puis ce decorum de la République est en partie nécessaire c’est théâtralisé, des discours sont préparés, notre époque personnalise le pouvoir, la fiction est là aussi


      • citoyenrené citoyenrené 30 juillet 2013 16:18

        pissefroid,
        ainsi donc votre nom vous va comme un gant, je pensais aux septicémiques de la démocratie


      • spartacus spartacus 31 juillet 2013 11:49

        C’est votre copain communiste Thorrez qui a constitué l’ENA, ces apparatchiks. C’est le même qui a différencié régime général de régime spéciaux, cette Nomenklatura.

        Venez pas vous plaindre maintenant. On subit les dérives communistes de l’après guerre.

        • citoyenrené citoyenrené 31 juillet 2013 12:25

          en lisant l’article, vous verrez qu’il n’y a nulle plainte, mais votre but était-peut être d’écouler du fiel


        • Dominique TONIN Dominique TONIN 31 juillet 2013 12:52

          @ l’auteur,

          Bonjour,
          En marge des travaux d’Etienne CHOUARD, que je connais et que je suis également, et en complémentarité à ces derniers, visionnez ceci ; www.democratie-demos.eu

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès