Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Serge Atlaoui et l’insoutenable légèreté de son avenir

Serge Atlaoui et l’insoutenable légèreté de son avenir

« Quand la suprême justice donne seulement à vomir à l’honnête homme qu’elle est censée protéger, il paraît difficile de soutenir qu’elle est destinée, comme ce devrait être sa fonction, à apporter plus de paix et d’ordre dans la cité. Il éclate au contraire qu’elle n’est pas moins révoltante que le crime, et que ce nouveau meurtre, loin de réparer l’offense au corps social, ajoute une nouvelle souillure à la première. » (Albert Camus, "Réflexions sur la peine de mort", 1955).

_yartiAtlaoui04

Le Français originaire de Metz Serge Atlaoui sera-t-il finalement sauvé ? Son destin ne tient qu’à un fil depuis son arrestation le 11 novembre 2005 pour trafic de drogue et sa condamnation à mort le 29 mai 2007. Il a toujours nié les faits, reconnaissant seulement qu’il avait accepté ce travail au noir payé trois fois mieux que son salaire d’ouvrier, ce qu’il l’avait conduit à aller en Indonésie. Il n’avait su qu’il travaillait dans un atelier clandestin de fabrication de drogue seulement lorsqu’il a été arrêté. Malgré un procès visiblement bâclé, ne serait-ce qu’en raison des problèmes de langue, il n’avait pu faire valoir ses droits élémentaires de la défense.

Or, en Indonésie, "on ne rigole pas", surtout depuis l’élection, l’année dernière, du nouveau Président de la République Joko Widodo (il a pris ses fonctions le 20 octobre 2014), précisons que son élection du 9 juillet 2014 (à 53,2% des voix) a été démocratique et tout à fait régulière, il s’était fait élire en particulier sur la lutte sévère et sans relâche des trafiquants de drogue et sur sa volonté de faire exécuter tous les trafiquants de drogue. Il avait ainsi décidé d’une série d’exécutions en janvier 2015 (rompant ainsi un moratoire décidé par son prédécesseur).


À la dernière minute

Serge Atlaoui et Mary Jane Veloso ont échappé de très peu à la seconde vague d’exécutions qui a eu lieu le 29 avril 2015. Mary Jane Veloso, une jeune Philippine de 30 ans, elle aussi nie sa culpabilité, elle se dit même victime d’un trafic d’êtres humains et a été arrêtée avec plus de deux kilogrammes et demi de drogue dans ses bagages, mais elle ne savait pas qu’elle en transportait.

_yartiEtreHumain06

Ces deux personnes sont donc aujourd’hui toujours en instance d’être exécutées, alors que leurs recours ultimes ont été rejetés.


Des crocodiles incorruptibles

Il y a quelques semaines, le 10 novembre 2015, le chef de la lutte antidrogue en Indonésie, Budi Waseso, avait annoncé qu’il ferait construire une prison qui serait gardée par …des crocodiles, l’espèce la plus féroce. En effet, son raisonnement est simple : « Vous ne pouvez pas corrompre les crocodiles. Vous ne pouvez pas les convaincre de laisser s’échapper des détenus. » ("Tempo"). Le projet a été confirmé par le porte-parole de l’Agence antidrogue Slamet Pribadi. Cette annonce n’avait rien d’autre comme objectif que de continuer à montrer la fermeté et la sévérité du gouvernement dans sa lutte antidrogue (considérée comme une "urgence nationale") mais aussi dans sa lutte contre la corruption, une autre plaie de l’Indonésie qu’a laissée le dictateur Suharto en 1998.


Vers un moratoire ?

Ces deux condamnés à mort, ainsi que les 131 autres condamnés à mort en Indonésie (dont 59 en tout pour trafic de drogue) pourraient-ils cependant retrouver un peu d’espoir ces derniers jours ? En effet, Luhut Panjaitan, le Ministre indonésien chargé des Affaires politiques, juridiques et de sécurité, a déclaré le 19 novembre 2015 : « À la suite du ralentissement économique actuel, le gouvernement suspend les exécutions des condamnés à mort, afin de se concentrer sur les questions économiques. » (conférence de presse). Selon le journal "Jakarta Post", Luhut Panjaitan aurait évoqué le sujet de la peine de mort lors de sa récente visite en Australie (le 29 avril 2015, deux ressortissants australiens avaient été exécutés, ce qui avait engendré une crise diplomatique avec l’Australie).

Cette déclaration a été saluée par de nombreux acteurs des droits de l’Homme qui luttent depuis longtemps contre la peine de mort. L’Église catholique (la seule religion en Indonésie qui combat contre la peine de mort) avait même approuvé le geste. Ainsi, Benny Susetyo, prêtre catholique et secrétaire général du Setara Institute for Democracy, trouvait la décision encourageante : « C’est une bonne chose que le gouvernement se concentre sur les priorités économiques plutôt que sur la peine de mort. (…) Nous souhaiterions que les trafiquants de drogue reçoivent une peine maximale d’emprisonnement à vie plutôt que la peine capitale. ».

Edre Olalia, l’avocat de Mary Jane Veloso, était même très optimiste : « Ce moratoire aboutira à l’abolition définitive de la peine de mort, car nous avons de sérieux doutes sur l’efficacité d’une telle mesure pour réduire le nombre de crimes. (…) La peine capitale peut conduire à persécuter et à tuer des gens innocents, accusés à tort pour différentes raisons ou circonstances. ». L’évêque de Balanga, aux Philippines, qui préside aussi la Commission épiscopale pour les migrants et les gens du voyage de la Conférence épiscopale des Philippines, était lui aussi optimiste : « C’est un soulagement pour nous. Nous avons bon espoir que la vie [de Mary Jane Veloso] soit sauvée et que son innocence soit prouvée. ».

_yartiVeloso01

Pourtant, rien n’est vraiment encourageant. Dès le 24 novembre 2015, soit cinq jours plus tard, Luhut Panjaitan a fait du "rétropédalage" en démentant le moratoire : « Il n’y a pas de moratoire sur les exécutions capitales. À aucun moment, le gouvernement n’a évoqué un quelconque moratoire. Je n’ai jamais dit cela. Ce que j’ai dit, c’est que nous sommes pleinement et complètement concentrés sur la gestion de la conjoncture économique. » ("Jakarta Globe").


Action pédagogique dans des collèges

Ces déclarations contradictoires, ainsi que la faible importance des relations commerciales entre la France et l’Indonésie, laissent donc planer de gros doutes sur l’avenir de Serge Atlaoui. Pour l’instant, sa femme Sabine Atlaoui a reçu l’assurance qu’il n’y aurait pas d’exécution à court terme et elle a donc pu regagner la France après avoir longtemps soutenu son mari auprès de lui en Indonésie. Elle est même allée dans certains collèges pour expliquer la situation.



Au collège La Fontaine, à Laxou (banlieue ouest de Nancy), elle a rencontré le 23 novembre 2015 dans la matinée une classe de quatrième dont les élèves connaissaient bien les enjeux car elle est impliquée dans une initiative journalistique à l’occasion du congrès mondial contre la peine de mort qui aura lieu en juin 2016 à Oslo. Sabine Atlaoui leur a ainsi expliqué : « C’est important pour moi de témoigner devant vous. Aujourd’hui, nous ne sommes plus dans l’urgence pour sauver mon mari. Je peux vous le dire que j’ai mis du temps à retomber sur mes pieds à mon retour en France, après les exécutions du mois d’avril. » ("Le Républicain lorrain"). L’après-midi, c’était au tour des collégiens de Yutz.


Il n’y a pas de cause inférieure à d’autres lorsque la vie est en jeu

Certains pourraient estimer que défendre la "cause" de Serge Atlaoui n’est pas pertinent dans ces temps de plus en plus troublés, en particulier depuis les attentats de Paris du vendredi 13 novembre 2015 qui ont fait 130 morts (honorés aux Invalides par la République dans la matinée de ce vendredi 27 novembre 2015). C’est oublier que la vie de Serge Atlaoui (qu’il soit coupable ou non, d’ailleurs), vaut autant que celle des autres, des victimes nombreuses des attentats et des conflits, mais aussi des autres vivants, de ma propre vie. Autant, cela ne veut pas dire plus, mais pas moins non plus. Défendre Serge Atlaoui, c’est aussi se mettre en accord avec les valeurs de la République telles qu’elles sont aujourd’hui comprises, des valeurs universelles sur lesquelles devraient se retrouver tous les États sans exception.

_yartiAtlaoui02

C’est important de penser à ceci : ce n’est pas parce qu’il y a d’autres malheurs dans le monde, parfois plus médiatisés, parfois plus graves (certainement), qu’il ne faut pas s’occuper des autres malheurs. Serge Atlaoui a été assurément très imprudent à accepter une offre d’emploi particulièrement louche, mais il paraît probable, même si je ne suis pas juge, que son implication comme trafiquant de drogue n’est pas avérée. La politique de communication du nouveau gouvernement indonésien, qui a déjà coûté la vie à une quinzaine de condamnés à mort dont une douzaine de ressortissants étrangers, semble à cet égard contradictoire : ce n’est pas en étant cruel qu’on combat plus efficacement la cruauté avérée des trafiquants de drogue.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (27 novembre 2015)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Les droits de l'Homme.
Vers un moratoire en Indonésie ?
Le pape résolument contre la peine de mort.
Les valeurs de la République.
Le rejet du dernier recours de Serge Atlaoui.
Serge Atlaoui échappe de peu à l'exécution.
Encore la peine de mort.
Chaque vie humaine compte.
Rapport d’Amnesty International "Condamnation à mort et exécutions en 2014" (à télécharger).
Il n’y a pas d’effet dissuasif de la peine de mort (rapport à télécharger).
Peshawar, rajouter de l’horreur à l’horreur.
Hommage à George Stinney.
Pourquoi parler des Maldives ?
Maldives : la peine de mort pour les enfants de 7 ans.
Pour ou contre la peine de mort ?
La peine de mort selon François Mitterrand.
La peine de mort selon Barack Obama.
La peine de mort selon Kim III.
La peine de mort selon Ali le Chimique.
Troy Davis.
Les 1234 exécutés aux États-Unis entre 1976 et 2010.
Flou blues.
Pas seulement otage.
Pas seulement joggeuse.
Nouveau monde.
Le 11 septembre 2001.
Chaos vs complot.

_yartiAtlaoui01


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 28 novembre 2015 08:32

    (Il n’avait su qu’il travaillait dans un atelier clandestin de fabrication de drogue seulement lorsqu’il a été arrêté.).... ?

    faut quand même pas prendre les gens pour des cons...Qu’il assume sa connerie point barre.. !

    • Fergus Fergus 28 novembre 2015 11:31

      Bonjour, Le p’tit Charles

      Je partage votre doute sur la non-implication de Serge Atlaoui.

      Pour autant, la peine de mort reste un châtiment barbare, et tout doit être fait pour éviter l’exécution capitale qui menace cet homme.


    • philouie 28 novembre 2015 12:17

      @Fergus
      Jugeons les juges plutôt que juger les criminels.

      Le prêtre qui parlait de dégénérés a cité Philippe Muray :

       « Chers djihadistes, chevauchant vos éléphants de fer et de feu, vous êtes entrés avec fureur dans notre magasin de porcelaine. Mais c’est un magasin de porcelaine dont les propriétaires de longue date ont entrepris de réduire en miettes tout ce qui s’y trouvait entassé. […] Vous êtes les premiers démolisseurs à s’attaquer à des destructeurs. Les premiers incendiaires en concurrence avec des pyromanes. Nous triompherons de vous. Nous vaincrons parce que nous sommes les plus morts » (Philippe Muray).


    • fred.foyn Le p’tit Charles 28 novembre 2015 12:29

      @Fergus...C’est le problème de ce pays souverain...pas le notre..

      Je suis contre la peine de mort..qui n’est que la mort d’un criminel exécuté par d’autres criminels..

    • philouie 28 novembre 2015 12:37

      @Le p’tit Charles
      Vous avez raison, mettons sur un pied d’égalité le juge et l’assassin.


    • Dom66 Dom66 28 novembre 2015 12:50

      @Le p’tit Charles

      La peine de mort ?

      Moi  pour les djihadiste  je suis pour, et en plus fusillés avec des balles trempées dans de la graisse de cochon.


    • fred.foyn Le p’tit Charles 28 novembre 2015 13:32

      @Dom66...chacun son fantasme...


    • non667 28 novembre 2015 17:27

      @Le p’tit Charles
      Je suis contre la peine de mort.

      je suis pour la peine de mort .
      1° couper la tête ça fait les pieds  ! smiley smiley smiley
      2° 100% des guillotinés n’ont pas récidivé
      3° nier ne constitue pas une preuve sinon toute justice deviendrait impossible  ! ressurgirait la loi de la jungle !
      4° nier est simplement le 1° conseil des avocats pour leur faciliter le travail ! voir revenir sur des aveux 
      5° la preuve par l’adn réduit la marge d’erreur à 0  !


    • Dom66 Dom66 29 novembre 2015 00:42

      @Le p’tit Charles

      Demandez aux familles des victimes du Bataclan

      Pour moi ce n’est pas un fantasme, mais une solution.


    • zygzornifle zygzornifle 28 novembre 2015 08:41

      les seules choses sur laquelle la justice ne vomit pas c’est les politiques et le pognon .....


      • Fergus Fergus 28 novembre 2015 11:40

        Bonjour, zygzornifle

        Ce commentaire relève d’un jugement de valeur en forme d’idée reçue. De la même manière que l’écrasante majorité des procès sont estimés équitables par les justiciables eux-mêmes, la grande majorité des juges et des magistrats exerce son boulot de manière intègre.

        Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas, ici et là, des dérives, et même d’insupportables bavures, mais elles ne constituent, fort heureusement, pas la majorité du genre.

        Attention de ne pas tomber dans les anathèmes collectifs, du genre « Tous pourris ! » comme cela est asséné, trop souvent à tort là aussi, pour le personnel politique, victime des agissements d’une minorité d’individus relativement à tous ceux qui ont en charge des responsabilités d’élu aux différents niveaux de gestion de l’Etat, des régions, des départements et des communes.

        Les formules lapidaires sont souvent les pires ennemies de la réalité !


      • zygzornifle zygzornifle 28 novembre 2015 13:53

        @Fergus

         je pensais aux démaillés de Sarkozy l’intouchable avec la justice .....


      • Fergus Fergus 28 novembre 2015 14:33

        @ zygzornifle

        Désolé pour la méprise.

        Pour ce qui est de Sarkozy, d’après Le Canard Enchaîné, sa prochaine mise en examen est inévitables dans les affaires de financement de sa campagne électorale de 2012.


      • zygzornifle zygzornifle 30 novembre 2015 13:39

        @Fergus

         en espérant que pour cette fois il n’y aura pas chat perché .....


      • philouie 28 novembre 2015 10:52

        s’il était pas français vous en parleriez pas.


        • amiaplacidus amiaplacidus 28 novembre 2015 14:13

          @philouie
          Vous devriez savoir qu’un Français accusé à l’étranger est toujours innocent et victime d’une justice partiale et corrompue. Par exemple, il n’y a aucun Français complice de prise d’otage au Mexique, aucun Français transportant de la drogue dans des avions, aucun Français travaillant pour des trafiquants de drogue en Indonésie, etc.

          Au surplus, tout le monde sait bien que parmi les 252 millions d’habitants de l’Indonésie, il n’y a aucun soudeur et que l’on est obligé de les faire venir de France en les payant luxueusement.
          .

          Bon, après ce persiflage, je veux dire que je suis opposé à la peine de mort, que cela me parait un héritage de temps barbares.
          Mais l’Indonésie est un pays indépendant, qui se dote des lois qu’il souhaite, même si je regrette que certaines de ces lois me semblent moyenâgeuses.

          J’imagine aussi que S. Atlaoui bénéficie de conditions de détention sans doute nettement plus agréables que celles du commun des justiciables indonésiens.
          Reste que la privation de liberté, reste une privation de liberté et que prononcée à perpétuité réelle, elle me semble assez punitive.
          Imaginez-vous finir votre vie en prison sans jamais pouvoir décider vous-même de ce qui vous convient ?
          Cette condamnation est toujours réversible en cas d’erreur judiciaire, même si, les indemnités accordées dans ce cas ne compensent jamais l’horreur d’une détention injustifiée.


        • Berboral 28 novembre 2015 23:04

          @philouie
          Et alors il est français et on connait son histoire.
          Difficile a l’auteur de connaître toutes les exactions dans ce monde !
          Chacun sait que ce cas n’est pas unique.
          Et en plus vous avez tord car l’auteur à relaté à maintes reprises des cas similaires dont les victimes n’étaient pas françaises.

          Un peu de recherche et décence avant de donner un avis péremptoire !

        • Arjuna 2 décembre 2015 17:26

          Bonjour à tous,

          Dans cette malheureuse affaire, nous savons tous que Serge Atlaoui n’a ni vendu, ni possédé de drogue, contrairement à ceux qui l’employaient, et pourtant eux n’ont écopé que de 20 ans de prison !

          Rappelons que son contrat était de deux mille dollars /semaine, ce qui n’a rien d’exceptionnel sachant qu’il devait prendre à sa charge les billets d’avion aller-retour et son hébergement sur place. Rien qui puisse lui faire croire à un boulot illégal. C’est le salaire normal d’un soudeur français spécialisé (sinon on prend la main-d’œuvre sur place), effectuant une mission à l’étranger de courte durée.
          Il faut préciser que dans ce genre de mission, on trouve de tout comme employeur, du bon comme du moins bon, voir du très mauvais, alors comme ici lorsque le contrat est signé en France, il est difficile de se renseigner et de savoir pour qui on travaille vraiment, et le piège se referme.
          Que peut-on reprocher à Serge Atlaoui, à part peut-être un peu de naïveté, et un manque d’expérience de ce genre de boulot… Dix ans déjà, passés dans les cellules des prisons indonésiennes, quelle folie !
          Autour de moi, je connais plusieurs personnes qui malgré leur expérience de ce genre de mission auraient très bien pu se retrouver dans la même situation, et comme Serge Atlaoui, elles sont loin d’être des trafiquants ou des dealers de drogue.
          Souhaitons que son cauchemar prenne fin et que le gouvernement français puisse enfin le ramener chez lui, auprès de sa famille et de ses amis, il le mérite vraiment.

          Mes pensées vont aussi à tous les autres prisonniers qui se trouvent dans la même situation.

           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès