Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Service Civique, Revenu de Base, plus d’égalité, moins de (...)

Service Civique, Revenu de Base, plus d’égalité, moins de pauvreté

À l’occasion d’une recherche personnelle sur le Service Civique[1], j’ai voulu en savoir plus sur la finalité de cette jeune institution. Tourner le regard dans cette direction apporte (indirectement) un éclairage sur les motivations citoyennes dans le débat sur le Revenu Universel de Base[2].

Au service des plus démunis

Plusieurs sites web officiels cohabitent[3], à l’effigie du ministère des Sports, de la Jeunesse, de l’Éducation populaire, et de la vie associative. Chacun semble cibler une « clientèle » particulière.

Sur aucun je n’ai trouvé clairement explicité les objectifs de ce Service Civique, sauf à promouvoir la citoyenneté et le civisme : « Le service civique fournit un cadre à l’engagement citoyen, en France ou à l’étranger ». C’est la seule phrase explicite relevée sur la page du site officiel[4].

On pourrait croire qu’il s’agit d’une œuvre caritative, mise en place par la loi du 10 mars 2010[5].

Mais tout de même, n’est-on pas en droit de s’interroger sur le fond ?

N’y aurait-il pas un but « non-dit », une volonté politique « caché » ?

Ces jeunes (et moins jeunes) volontaires qui accomplissent des missions quasi bénévoles, ou si peu subventionnées par l’État, que produisent-ils durant les 6 à 12 mois d’engagement volontaire ?

Enfin, à qui profitent les fruits de leur travail ?

Alors j’ai creusé pour tenter de comprendre, et je livre ici le cheminement de mes recherches.

Qu’est-ce que le Service Civique ?

Le Service Civique, est un engagement volontaire au service de l'intérêt général, ouvert à tous les jeunes de 16 à 25 ans, sans condition de diplôme, indemnisé à hauteur de 573 euros nets par mois. Au-delà de 25 ans, un volontariat de Service Civique reste ouvert.

Le Service Civique peut être affecté à 9 grands domaines : culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d'urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport.

Il peut être effectué auprès d’associations, de collectivités territoriales (mairies, départements ou régions) ou d’établissements publics (musées, collèges, lycées…), sur une période de 6 à 12 mois en France ou à l'étranger, pour une mission d'au moins 24 h par semaine.

Un engagement de Service Civique est parfaitement compatible avec une poursuite d'études ou un emploi à temps partiel.

Creusons encore un peu…

Premier point de questionnement : il y a une Agence du Service Civique[6], et un Institut du Service Civique[7]. Chacun des deux organismes semble investi d’une mission distincte. Deux questions essentielles restent posées :

- N’y a-t-il pas pléthore de postes fictifs créés pour les prétendus besoins de la cause ?

- À qui profite – in fine – le Service Civique ?

Service Civique

Focus sur l’Agence du Service Civique :

L'Agence du Service Civique est présidée par Martin Hirsch. Elle est structurée autour de deux instances :

- Un Conseil d'Administration, composé de membres qualifiés :

- Des membres ayant contribué à la constitution de l'Agence : le ministère chargé de la jeunesse, l'ACSé, l'INJEP, l'association France Volontaires, 

- Des personnalités qualifiées reconnues dans le champ du volontariat : Francis Godard, Président de l'Université de Marne-la-Vallée, Marie Trellu Kane, fondatrice de l'association Unis-cité.

- Un Comité Stratégique regroupant notamment des représentants des organismes d'accueil, des jeunes volontaires, et des parlementaires... c.-à-d. des professionnels de la politique.
Le Comité Stratégique propose des orientations soumises au Conseil d’Administration et débat de toutes questions relatives au développement du Service Civique.

L’Agence du Service Civique est un Groupement d’Intérêt Public (GIP) créé le 12 mai 2010 pour assurer les missions suivantes :

- Définir les orientations stratégiques et les missions prioritaires du Service Civique mentionnées à l’article L. 120-1[8].

- Assurer la gestion des agréments et du soutien financier apporté par l’État à l’accueil des personnes volontaires en Service Civique.

- Promouvoir et valoriser le Service Civique auprès notamment des publics concernés, des organismes d’accueil et d’orientation des jeunes, des établissements d’enseignement et des branches professionnelles.

- Veiller à l'égal accès de tous les citoyens au Service Civique.

- Favoriser la mise en relation des personnes intéressées par un Service Civique avec les personnes morales agréées proposant un contrat de Service Civique.

- Contrôler et évaluer la mise en œuvre du Service Civique.

- Mettre en place et suivre les conditions permettant d’assurer la mixité sociale des bénéficiaires du Service Civique.

- Animer le réseau des volontaires et anciens volontaires en Service Civique.

- Définir le contenu de la formation civique et citoyenne prévue à l’article L. 120-14[9].

Rôle et missions de l’Institut du Service Civique :

Pourquoi ?

Les volontaires peuvent révéler, pendant leur Service Civique, un sens des responsabilités, une capacité d’initiative, un esprit d’équipe, un engagement, une motivation… grâce auxquels ils peuvent porter des projets ambitieux.

Parallèlement, nombre d’employeurs et d’établissements d’enseignement souhaitent enrichir leurs équipes en valorisant ces qualités spécifiques, mais ne savent pas comment rencontrer des jeunes qui en soient porteurs.

L’Institut du Service Civique construit les ponts qui leur permettent de se rencontrer.

Pour qui ?

L’Institut du Service Civique s’adresse à des volontaires repérés pour leur potentiel, la qualité de leur engagement et l’intérêt de leur projet d’avenir. Il leur apporte des outils pour révéler leurs talents et leur permet d’accéder à des formations, des emplois et des soutiens pour réaliser ce potentiel et développer leur projet.

L’Institut du Service Civique s’adresse aussi aux écoles et aux entreprises qui souhaitent diversifier leur recrutement, sans renoncer à leurs exigences d’excellence.
Il les associe à une aventure humaine et sociale.

Avec ses partenaires, l’Institut du Service Civique permet aux jeunes de développer leur projet selon quatre axes :

Détecter : L’Institut du Service Civique s’est donné les moyens d’identifier, parmi tous les volontaires qui ont effectué un Service Civique (ils étaient plus de 20 000 en 2012), des jeunes aux profils diversifiés, qui ont démontré pendant leur engagement un fort potentiel : faculté d’adaptation, facilité d’apprentissage, vivacité, ouverture d’esprit, autonomie, fiabilité, créativité, esprit d’initiative… et pour lesquels le passage par l’Institut peut être facilitateur de projet.

Révéler et former : L’Institut du Service Civique aide ses lauréats à développer et consolider les qualités révélées pendant le Service Civique. 
Il les aide à préciser et dynamiser leur projet d’avenir.
Grâce à des séminaires et conférences de haut niveau[10], il leur permet de travailler ensemble sur les valeurs et enjeux du monde contemporain.

Ouvrir des voies et des projets : L’Institut oriente les lauréats, en fonction de leur projet, vers l’une de ses trois filières : formation, projet professionnel, et création d’activité.

Accompagner : L’Institut du Service Civique apporte à chaque lauréat un parrain qui le conseillera et l’appuiera dans son projet d’avenir.

Le bien-fondé du service civique semble faire l’unanimité dans la classe politique[11], il faut le souligner, car une fois n’est pas coutume. Sans doute parce qu’il participe simultanément à la lutte contre deux fléaux majeurs : les inégalités liées à la pénurie d’emplois, et la pauvreté qui en découle[12].

Je ne cache pas que ma recherche sur le Service Civique est directement en lien avec les actions menées en faveur du Revenu de Base Inconditionnel. En effet, certains arguments avancés par les opposants au Revenu Universel tombent au regard du Service Civique : depuis sa mise en place, le nombre des candidats volontaires n’a cessé d’augmenter. Il semble plus difficile de générer et financer des missions à donner aux volontaires, que de trouver des volontaires qui se bousculent pour faire aboutir leur candidature. Avec le Revenu de Base Inconditionnel, la question du financement est réglée.

Ces considérations laissent entrevoir que, loin de constituer une incitation à l’oisiveté, l’instauration d’un Revenu Universel susciterait au contraire un élan de citoyenneté, de solidarité, poussant les exclus du monde de la production et du commerce à trouver un sens à leur existence :

- En s’engageant dans une mission d’intérêt public, humanitaire, éducative, santé, environnement, sportive, culturelle et artistique, etc.

- En participant activement à la production de richesses publiques, dans les domaines cités.

Si l’on veut que la démocratie porte ce projet, alors il faut une mobilisation politique déterminée à le soumettre au suffrage populaire. S’il était adopté, les objectifs prioritaires de lutte contre les inégalités et la pauvreté seraient atteints.

Vidéo : tout ce qu’il faut savoir sur le Service Civique


Tout ce qu'il faut savoir sur le Service Civique par service-civique



[1] Service Civique sur Wikipédia et sur Dailymotion

[3] Sites web gouvernementaux : Service Civique (gouv.fr/) - Jeunes.gouv.fr/ - Institut du Service Civique

[4] Le service civique fournit un cadre à l’engagement citoyen, en France ou à l’étranger : lien

[5] Toute la loi relative au Service Civique sur Légifrance.gouv.fr

[8] LOI n°2010-241 du 10 mars 2010 - art. 8 : Article L120-1

[9] LOI n°2010-241 du 10 mars 2010 - art. 8 : Article L120-14

[10] Séminaires et conférences de l’institut du Service Civique : lien

[11] Voir « Comment j'ai rencontré François Hollande grâce à mon service civique » sur Le Nouvel Observateur, 23 juillet 2012. Article repris sur le site officiel service-civique.gouve.fr

[12] Sur France TV Info : journal de 13h du 3 mai 2013

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.88/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • JL JL 29 mai 2013 12:01

    L’auteur se propose de parler du Service Civique, dit avoir fait une enquête, et nous parle de ... L’institut du Service civique.

    Bon, pourquoi pas.

    Cette présentation dure jusqu’à ça : ’’ Le bien-fondé du service civique semble faire l’unanimité dans la classe politique, il faut le souligner, car une fois n’est pas coutume. Sans doute parce qu’il participe simultanément à la lutte contre deux fléaux majeurs : les inégalités liées à la pénurie d’emplois, et la pauvreté qui en découle’’

    Dont acte. On est arrivé quasiment à la fin du billet.

    Il écrit alors de but en blanc ces deux phrases qui viendraient comme un cheveu sur la soupe si le titre mais seulement lui, ne nous avait pas prévenu qu’il parlerait du RU, je cite  : ’’Il semble plus difficile de générer et financer des missions à donner aux volontaires, que de trouver des volontaires qui se bousculent pour faire aboutir leur candidature. Avec le Revenu de Base Inconditionnel, la question du financement est réglée.’’

    Je n’ai rien lu jusqu’ici qui ait un quelconque rapport avec ces deux assertions.

    Pour finir par ce chef d’œuvre de copié collé d’un tract en faveur du RU : ’’Ces considérations laissent entrevoir que, loin de constituer une incitation à l’oisiveté, l’instauration d’un Revenu Universel susciterait bla bla ’’

    Désolé, de considérations en rapport avec la conclusion, je n’en ai vu aucune.

    Bref, un faux article, une non-pensée. Faut-il qu’il y ait des modérateurs inconditionnels du RU pour avoir poussé un tel machin.


    • Bur K Bur K 29 mai 2013 14:39

      Mauvaise foi + attaque des responsables d’Agoravox + mépris habituel + commentaire sans lire le contenu = tartuferie.


    • JL JL 29 mai 2013 15:18

      Du contenu ? J’ai lu attentivement : il y en a, certes, un tout petit peu, on appelle pas ça du contenu mais des références, et sans rapport avec le sujet traité ici : parler de l’Institut du Service Civique n’est pas parler du Service Civique.

      Je persiste et signe : ce billet est un assemblage disparate de copiers collés issus du site Institut du Service Civique avec et le mantra habituel de l’auteur : ’’le travail obligé c’est pas bien, le RU c’est la panacée.’’

      Un auteur écrit ailleurs : ’’la valeur « responsabilité individuelle » est balayée d’un revers de manche par les partisans des valeurs de gauche, surtout parce qu’elle est mise en avant dans les valeurs de droite jugées libérales et condamnées « en bloc ».


      Alain Supiot invité de France Culture attribuait à Francis Bacon juriste du 17è siècle Alain, cette citation : ’’L’argent c’est comme la merde ; si on l’entasse c’est une nuisance, il faut le répandre.’’

      A quoi notre co-agoravoxienne Alinea répondait : ’’ la merde étalée pompe l’azote du sol et ne sert à rien !!! Une fois qu’elle a composté, on l’étale ! ’’

      Belles images qui nous renvoient directement à la problématique du RU, revenu universel et toutes ses formes d’argent distribué : la bonne manière de faire, c’est de distribuer l’argent qui a fermenté. Et quelle est cette bonne manière ? La bonne façon c’est de procéder à une meilleure redistribution des plus-values par une augmentation des salaires et un meilleur partage du travail.

      Ainsi, on constate une fois de plus que les libéraux ne pensent pas, ils juxtaposent des idées : à l’injonction de répartir l’argent ils répondent par le RU, RU qui étoufferait à coup sûr l’économie du pays comme de la merde qui n’a pas fermenté sur les jardins potagers.

      Cela nous renvoie directement à la problématique du RU, revenu universel et toutes ses formes d’argent distribué : la bonne manière de faire, c’est de distribuer l’argent qui a fermenté. Et quelle est cette bonne manière ? La bonne façon c’est de procéder à une meilleure redistribution des plus-values par une augmentation des salaires et un meilleur partage du travail. Ainsi, on constate une fois de plus que les libéraux ne pensent pas, ils juxtaposent des idées : à l’injonction de répartir l’argent ils répondent par le RU, RU qui étoufferait à coup sûr l’économie du pays.


    • JL JL 29 mai 2013 15:30

      Correction :

      il faut lire : ’’Un auteur qui écrit ailleurs : ’’la valeur « responsabilité individuelle » est balayée d’un revers de manche par les partisans des valeurs de gauche, surtout parce qu’elle est mise en avant dans les valeurs de droite jugées libérales et condamnées « en bloc »’’

      Responsabiliyé individuelle, de la partde quelqu’un qui ne rêce que de revenu sans contrepartie, quelle ineptie !

      Bur K, je vous ai fait trop d’honneur à lire ici vos ’pattes de mouches’ qui n’obtiendraient pas la moyenne au collège.


    • L UMP TOUCHE T ELLE LE FOND DU CANIVEAU EN PROVINCE OU LE FOND DE L ’EGOUT A

       PARIS ?????? OUI MILLE FOIS OUI

      VAMPIRELLA LA GRANDE BOURGEOISE NKM élue par 2000 votants de l ump parisienne jacobine au fait étaient ils a jour de leurs cotisations

      ON N EST JAMAIS TOMBE SI BAS EN POLITIQUE GUERRE FILLON-CPE ET CANDIDATURE D UNE GRANDE BOURGEOISE POUR LE PARIS intra muros...le peuple de paris n ’est pas consulté VU QUE LES LOYERS MEME DES LOCAUX INSALUBRES APPATRTENANT AU MILIEU DE CETTE DAME (avocats d’affaires gérants de SCI) a été chassé en banlieue par 14 ANS DE CHIRAQUISME ANTI PEUPLE

      SI LE RIDICULE TUAIT L UMP MORIBONDE...SERAIT MORTE........TANT MIEUX QU ELLE CREVE ...........................COMME LES CHOMEURS OU LES MERES ISOLEES QUI SE SUICIDENT...DE NE PAS POUVOIR CORRECTEMENT SUBVENIR A LA NOURRITURE DE LEURS ENFANTS..VU LE PRIX DES LOYERS


    • Daniel D. Daniel D. 29 mai 2013 12:17

      Tu es sorti des études un peu jeune, tu as moins de 25ans et le marché du travail est bouché, vient donc travailler pour gagner quelques piécettes en attendant d’avoir l’age du rsa, en plus tu ne seras pas dans les statistiques du chômage, c’est donc tout bénef pour les maitres ventilateurs qui se gargarisent de chiffres ...

      Le service civique c’est quoi ? un emploi utile mais payé en dessous du minimum légal au profit de l’État ou une association. Un contournement du Code du travail par le spécialiste du genre, j’ai nommé l’Etat, qui fait d’une pierre deux coups en enlevant des statistiques du chômage un jeune actif en pleine forme pour un cout modique et qui l’emploi a temps plein en substituant un salaire de misère a un salaire normal.

      Le rsa jeune demandant pour etre attribué d’avoir cumulé 3214 heures de travail sur les trois ans précédent la demande de rSa, le service civique est le moyen de ne pas être a la rue et d’avoir en échange d’un temps complet, un peu de menue monnaie.

      Les dirigeants de ce pays qu’étais la France sont de vrai tartuffes !


      • JL JL 29 mai 2013 12:22

        Daniel B,

        mais l’Etat c’est nous, non ? Donc, nous faisons travailler les jeunes, qui en plus y trouvent leur comptes : expériences revenus, responsabilités, etc. Ouù etst le problème ?

        Ah je sais : ça diminue le nombre de demandeurs d’emplois et la culpabilité des jeunes, et ça, ça ne plait pas au Medef !


      • Daniel D. Daniel D. 29 mai 2013 12:43

        expérience ? revenu ? responsabilité ?

        Expérience du balayage, de la photocopieuse, de la préparation du café, de l’accueil, du standard téléphonique, de l’entretien de l’espace vert et autre... pas vraiment quelque chose qui serviras plus que ce qu’on apprend déjà durant les stages en entreprises

        Revenu ? comment oser appeler revenu 573euros par mois ? ce n’est pas un revenu qui corresponde au travail demandé et fourni, ce n’est que de l’exploitation au même titre que les stagiaires qui remplacent de vrai salariés avec un vrai revenu.

        Responsabilité ? comme si on leur donnais des responsabilités ... a moins que vérifier qu’il y ai toujours du papier dans l’imprimante soit maintenant devenu une « responsabilité »

        Tout cela ne réduit le nombre de demandeur d’emploi que de manière fictive, c’est a défaut d’autre chose que les jeunes acceptent ce genre de service civique.

        L’Etat c’est nous ... NON, je ne suis pas responsable des choix du gouvernement.

        Pour ce qui est du MEDEF, il s’en fiche complétement de ce service civique, la seule chose qui l’intéresse est la casse du droit du travail, et la précarisation des salariés. Préparer des jeunes a travailler pour un salaire de misère semble même plutôt compatible avec les souhaits du MEDEF...


      • foufouille foufouille 29 mai 2013 13:15

        « expériences revenus, responsabilités, etc. Ouù etst le problème ? »

        typique du sale bourgeois
        la moitie du smic !
        pas un probleme !


      • Bur K Bur K 29 mai 2013 14:37
        Pour les flemmards qui ne lisent que le titre et la fin :

        Tourner le regard dans cette direction apporte (indirectement) un éclairage sur les motivations citoyennes dans le débat sur le Revenu Universel de Base[2]

        C’est la deuxième phrase du billet. 



        • JL JL 29 mai 2013 14:50

           smiley  smiley  smiley


        • antitroll antitroll 29 mai 2013 15:29

          madame (ou monsieur ?) bur k, si j’en juge par votre avatar vous seriez proche des valeurs démocratiques helvétiques, ma partie. 

          alors même si je peux pas me sentir concerné (pas bénéficiaire) par les valeurs que vous exposez dans votre article, je vote oui. 
          la pauvreté, j’en connais un rayon, c’est la honte des riches, et le cancer des classes moyennes. 
          c’est pour ça que la gauche caviar éprouve un tel mépris des pauvres et accuse la droite de les aider. 
          l’artiste que je suis quand je peu, quand je suis pas sur la paille ni hébergé gratos chez les bads boys, aurait bien aimer bénéficier du revenu universel. la scène aurait été plus souvent sous mes pieds et le micro devant ma bouche, pour mon plus grand bonheur. 
          laissez vous pas impressionner par le premier commentaire. 
          c’est juste une petite crotte posée par un méchant pépé, rongé par la mélancolie qui le transforme en troll éjaculateur précoce : il lâche son fiel avant même d’avoir lu ce sur quoi il va cracher. 
          il crache partout où il passe, même dans sa soupe comme quand il insulte les responsables du site. 


          • JL JL 29 mai 2013 15:32

            Ne pas confondre la lutte contre la « pauvreté » (thème de droite) et la lutte contre les « inégalités » (impératif de gauche).

            On peut réduire la pauvreté en accroissant les inégalités. C’est même cela l’astuce. En effet, réduire la pauvreté, c’est une nécessité pour les riches, puisque « ventre affamé n’a pas d’oreilles ». Et les pauvres, au bout du compte, ça coûte cher ! Et comment réduire la pauvreté sans réduire la richesse ? En sacrifiant les classes moyennes. Celui qui a compris ça a tout compris de la nuance droite vs gauche. Si un gouvernement qui se dit de gauche ne réduit pas les inégalités, alors, il n’est pas de gauche, c’est clair.


          • foufouille foufouille 29 mai 2013 16:23

            a « gauche » on cree des minimas « sociaux » sous conditions drastique, geres par des fils de JL
            a « droite », on serre la ceinture


          • antitroll antitroll 29 mai 2013 18:59
            le pépé j l y dit que l’astuce des riches de droite c’est que *on peut réduire la pauvreté en accroissant les inégalités*. 
            alors ton astuce à toi, riche de gauche, serait le contraire : augmenter la pauvreté en diminuant les inégalités. 
            tu dis ça à un cheval de bois, y te fout un coup de pied dans ta gueule.
            mais t’as peut-être pas tort, pépé, car les pauvres y agressent en priorité les classes moyennes pour leur piquer le portefeuille. ça égalise un peu.
            si t’avais pas les doigts plus crochus que ceux d’harpagon, ton raisonnement serait pas altéré par la trouille de voir ton stock de fric utilisé pour t’égaliser avec les pauvres. 
            en fait, t’as la trouille, t’es entouré de pauvres et t’es assez couillon pour croire qu’en leur crachant à la figure tu vas les tenir à distance. 
            te plains pas s’ils te font les poches pour les vider un peu. 




          • JL JL 29 mai 2013 19:06

            antitroll,

            est-ce que vous pourriez expliquer pourquoi vous servez du monsieur - ou madame quand il s’agit d’une dame - à tout le monde,

            ’’madame (ou monsieur ?) bur k
            monsieur matthius
            monsieur nabum
            monsieur rebel
            monsieur vergnes
            ’’

            et quand vous vous adressez à moi vous écrivez : ’’te casse pas le trognon, pépé, t’as surement la peau plus tendre que moi. ’’

            Bizarre bizarre, ce pseudo.


          • antitroll antitroll 29 mai 2013 19:59

            t’aimes pas qu’on t’appelle pépé ? 

            je l’aurais deviné, t’aimes pas qu’on soit affectueux avec toi. 
            t’aimes rien, 
            t’aimes personne, 
            personne t’aime. 
            t’aimes pas que je te tutoie, mais tu m’as tutoyé dès ton premier post, en m’insultant, me traitant de loup rebel, que tu m’avais reconnu sous ma peau de mouton et je sais pas quoi.
            j’ai pas encore sorti mes bombes-antitroll, mais tu pourrais bien les étrenner si tu continues à me poser tes questions à la con de commissariat de bas étage. 
            je t’en pose, moi, des questions ? avant ta retraite, t’étais flic ou ripou ? surtout, ne réponds pas à celles-là. garde-les pour toi. 
            tu sais que tu t’es gouré sur mon compte, mais tu préférerais crever plutôt que t’excuser. 
            alors te gêne pas. 
            pardon madame bur k d’antitroller votre fil. mais là, vous avez à faire à un méchant de chez méchant. monsieur vergnes appelle ça pervers narcissique ou cyber psychopathe.


          • foufouille foufouille 29 mai 2013 20:36

            ton bayrou est un singe comme les autres
            le PS on sait a quoi ca ressemble : un ramassis de voleur


          • alinea Alinea 29 mai 2013 21:45

            Eh bien JL ! faut-il que je relise tous vos commentaires ? Il semble que vous fassiez l’unanimité ce soir !
            Quand on n’est pas d’accord, il faut le dire tout doucement, sinon, ça heurte ! Après, l’autre se sent autorisé à l’insulte ; enfin bon...Sur le coup nous ne sommes pas d’accord, quoique.. comme je me place dans l’idéal, enfin le mien !
             smiley


          • alinea Alinea 29 mai 2013 21:50

            JL : je n’aurais pas dû boire !! nous sommes d’accord !!


          • foufouille foufouille 29 mai 2013 23:01

            alors sampiero, il te reste les voleurs
            ou ne pas veauter


          • JL JL 30 mai 2013 08:17

            Bonjour Alinea,

            Est-ce que vous êtes d’accord pas d’accord avec moi au sujet de mon jugement sur l’article, ou bien sur le fait que que je serais pour le Service Civque et contre le RU ? Je n’ai pas parlé ici de RU ni de Service Civique, mais de l’article et de ses non qualités rédactionnelles.

            Relisez le, svp, et dites moi : est-ce que désormais, avec cette bande que je me suis mis à dos par mes prises de positions tant sur le RU que sur les autres articles de ces gens, il faut utiliser la flagornerie pour ne pas être diabolisé, vu que le niveau argumentaire y est au ras du sol quand ce n’est pas pire ?

            antitroll ci-dessus qui me traitre de pervers narcissique (je vous invite à lire son auto-présentation) fait partie de cette bande.

            Puisqu’il a parlé de pervers narcissique, je précise que le meilleur moyen pour en reconnaitre un, c’est le fait qu’il ne laisse à ses interlocuteurs, d’autre alternative que la flagornerie ou l’ostracisme. Cela se révèle sur tous les articles du maître à penser de cette petite troupe à qui je dois certainement le refus de mon article posté le 27 mai, consacré aux pervers narcissiques, article qui est encore à cette heure en modé.

            Vous m’obligeriez en me disant le score qu’il fait.

            Ps. C’est la deuxième fois que je propose cet article.


          • JL JL 30 mai 2013 08:35

            Bonjour sampiero,

            déjà entendu cette prose quelque part ? Oui, mon post ci-dessus y fait allusion.

            Pour être plus précis, j’ai idée que antitroll pourrait bien être à Loup Rebel ce que Mister Hyde est au Dr Jeckyll.

            Pour ce qui est du RU : il faut savoir que c’est la réponse du Medef et des syndicats traitres qui ont depuis les années 1980 fait le choix du chômage en échange de la protection des salariés. Ils font tout pour éviter la baisse du temps de travail, et le RU c’est leur solution : une solution qui serait un poison. Quand on voit le niveau du travail dont est capable l’un des plus prosélytes de cette mesure, ceci explique cela : jamais aucun employeur ne rémunèrerait un kopeck une telle production dont le niveau de plus-value est néantissime.

            Écoutez les trois minutes de la chronique (de Brice Couturier qui n’est pas un gauchiste !) ce matin sur France Culture à 8H20.

            Si j’ai le temps, je donnerai le lien ou mieux, la transcrirai ici.


          • alinea Alinea 30 mai 2013 11:08

            JL : +8 -6=+2
            Je suis souvent d’accord avec vous sur la critique que vous faites des articles ! Malheureusement je constate que bien souvent les articles ne sont que des prétextes à expression d’opinions, étalage de savoir ou conflits ! Je n’ai pas le tempérament pour la polémique ! Alors quand le sujet m’intéresse, je passe outre !
            Dans tous les cas les insultes me perturbent au plus haut point ! Et mon message ci-dessus était teinté d’humour ; je n’aime pas non plus la mode d’une langue feutrée ! Quant aux auteurs, je leur conseille d’écouter les critiques, même si, dans un premier temps, elles vexent, elles sont toujours porteuses de progrès. Ce qui n’est pas le cas des insultes !


          • JL JL 30 mai 2013 11:27

            Merci Alinea,

            je vous suis reconnaissant pour l’information.

            je vous retourne les hommages au sujet de ma critique des articles, et suis d’accord avec le reste de votre post.

            J’avais promis de donner le lien vers la chronique de Brice Couturier au sujet du choix du chômage, voilà qui est fait.

            Le sujet de l’émission ce matin était le chômage. Les lecteurs intéressés trouveront sur le site, toutes les interventions de la matinée.


          • alinea Alinea 29 mai 2013 17:44

            Personnellement, je suis pour un service civique ; j’en ai fait un article, et je le propose même obligatoire ! Sorti de l’adolescence, il faut peut-être pouvoir faire autre chose que « gagner du fric » ; bien sûr je vois bien que dans notre société, ceci peut être récupéré : main d’oeuvre à bon marché ! Alors, changeons de société, promouvons la gratuité, l’entraide, l’écoute, l’expérience ailleurs que dans son mini cercle de naissance, etc !


            • Bur K Bur K 29 mai 2013 20:54

              Vous êtes pardonné, antitroll... même de m’avoir appelé madame smiley 

              Soyez le bienvenu, et appelez-moi simplement Bur K smiley

              Je n’aurais jamais su avoir votre détermination ni votre talent croustillant pour faire une si juste déclaration d’amour à ce méchant personnage. Son hostilité – à la limite de la phobie – à l’égard de mes propos en général, et en particulier sur le Revenu Universel, est convaincante : aucun doute sur le personnage, sa psychorigidité, son intolérance, sa grossièreté, son mépris, et son animosité jusqu’à blâmer les modérateurs d’Agoravox. 

              Bonne soirée

              • Loup Rebel Loup Rebel 30 mai 2013 13:55

                Bonjour à tous,

                Comme Alinéa, je suis convaincu du bien-fondé d’un service civique. Peut-être pas obligatoire, mais à encourager fortement. Redonner aux jeunes le sens civique me semble une priorité (parmi d’autres). Comme vous le dites avec vos mots, Alinéa, sortir de l’adolescence insouciante peut nécessiter des prises de conscience vers la responsabilité civique, sans laquelle la liberté n’a pas d’autre sens que celui d’advenir à un être purement narcissique, jouisseur, coupé des valeurs qui fondent le « vivre ensemble », chacun avec ses différences.

                Contrairement à JL, je donne priorité à la lutte contre la pauvreté, en particulier avant celle des inégalités, surtout celle qu’a prétendu combattre la loi Taubira sur le mariage par exemple. Donc, je soutiens l’idée d’un Revenu de Base, mesure positive en faveur des millions de femmes et d’hommes exclus de l’appareil producteur des richesses économiques (industrie, commerce, services, fonction publique, etc.).

                @ Alinéa : je partage totalement votre remarque qui encourage les auteurs à écouter les critiques. Toutefois, j’encourage les commentateurs, de leur côté, à ne pas humilier les auteurs avec des remarques désobligeantes. Se gausser à bon compte aux dépens d’un auteur est une malhonnêteté pire que l’insulte, surtout quand la gouaillerie est « à la mode d’une langue feutrée ».

                @ JL : je vous saurais gré de mettre fin à vos allusions répétées injurieuses à mon égard. Et tant que vous y êtes, arrêtez de régler vos comptes à tout bout de champ avec les auteurs que vous détestez. Soit le sujet vous intéresse, vous le lisez, vous le commentez (si ce n’est pas pour exprimer votre mépris), soit le sujet ne vous intéresse pas, et le commenter est stérile pour tout le monde.


                • JL JL 30 mai 2013 14:02

                  Loup Rebel,

                  je tiendrai compte de votre demandes quand vous m’aurez fait des excuses sur les méthodes particulièrement dégoutantes et répréhensibles dont vous avez usé à mon encontre sur votre article et sur ceux des auteurs que vous soutenez contre moi.

                  Quant à ma façon d’intervenir sur Agoravox, monsieur le mal placé donneur de leçons, ça ne vous regarde pas, mais je notre que la liberté d’expression est un truc qui vous passe au dessus de la tête, ce qui confirme s’il en était besoin, ma première remarque vous concernant.


                • Loup Rebel Loup Rebel 30 mai 2013 17:02

                  Si, ça me regarde quand je suis la cible de vos règlements de compte, ou bien que vous régliez des comptes en total hors sujet sur le fil de mes billets, avec des auteurs qui vous ont contredit ailleurs.

                  Au non de la liberté d’expression, tout n’est pas permis. Rien ni personne ne vous autorise à ne pas respecter la charte.


                • JL JL 30 mai 2013 17:17

                  Rebel,

                  C’est vous qui avez bafoué la Charte sous votre propre article, en falsifiant un post de Volt pour me discréditer et m’insulter par la même occasion, faisant accourir votre acolyte Bur K pour vous soutenir dans l’insulte, je cite son commentaire s’appuyant sur ce post falsifié : ’’Volt écrit, en parlant de (JL) : le pervers bla bla. Il faut vous le dire comment ? Tout le monde a compris, sauf vous ?’’

                  Vous savez bien que Volt a écrit exactement le contraire et s’est plaint de vos méthodes dégueulasses, comme tout le monde peut le vérifier dans les échanges là.

                  Vous vous êtes à jamais discrédité, et vous revenez ici, tel un Cahuzac pris la main dans le pot de confiture et qui prétend reprendre sa place ? Vous êtes indigne.

                  Mais vous faites bien de venir pourrir ce fil : ça sortira Bur K de sa galère sous cet article indigent.


                • philouie 30 mai 2013 22:01

                  Rebel, toute honte bue, vient nous donner des leçons de déontologie....

                  pathétique.


                • JL JL 31 mai 2013 08:20

                  @ Loup Rebel,

                  si vous voulez que je cesse de vous assimiler à antitroll, il vous est facile de nous prouver que j’ai tort en condamnant fermement les interventions inadmissibles de cet intervenant qui me harcèle et cherche à m’intimider dans ce qui ressemble fort à une prise de relais de ce que vous n’osez plus faire ouvertement contre moi depuis votre pétage de plomb.


                • antitroll antitroll 30 mai 2013 20:56

                  c’est pas bien de mentir pépé j l. 

                  j’ai suivi ton lien, monsieur rebel a pas écrit ce que tu dis. 
                  affabulateur, langue de vipère, semeur de zizanie ?
                  la réalité, c’est toi qui falsifies, et c’est toi qui viens pourrir ce fil.
                  comme d’hab, tu dis n’importe quoi http://www.youtube.com/watch?v=OCxB3-Sg33I


                  • philouie 30 mai 2013 22:00

                    antitroll,

                    n’affabule pas.

                    je confirme en tous points les dires de JL.

                    Rebel et Bur k, ont détourné les propos de volt pour leur faire dire ce qu’ils ne disaient pas.

                    Rebel, en rage à replié tous les commentaires de JL.

                    Reste néanmoins le témoignage de volts qui s’enfuit de ce nid de crabe.

                    « on ne me fera pas dire ce que je n’ai pas dit » Par volt (---.---.---.194) 17 mai 17:56


                  • JL JL 31 mai 2013 07:47

                    Bonjour Philouie,

                    @ la modération,
                    @ tous,

                    merci Philouie pour votre intervention honnête et votre aide.

                    Il me parait très plausible que antitroll et Loup Rebel (LR) ne fassent qu’un :

                    - Antitroll est apparu (en s’adressant à vous et moi, là) deux jours après que j’ai signalé à la modération le pétage de plombs de LR (cf. sous son propre article, ses menaces de mort dissimulées dans un lien vers Kaamelot) et son mutisme qui a duré 4 jours ;

                    - la question de LR à antitroll au sujet d’un autre antitroll qui a disparu un an avant la première apparition de LR (soit il y a plus de 4 ans) et dont par conséquent il aurait dû ignorer l’existence ;

                    - la façon qu’a antitroll de s’exprimer avec des liens vers des chansons, façon dans laquelle on peut voir un sens expiatoire de la référence à la menace de mort contenue dans le lien vers Kaamelot ;

                    - antitroll n’intervient pour me harceler que sous mes posts qui impliquent Loup Rebel - (je note que le contraire serait du harcèlement caractérisé sur ma personne ;


                  • antitroll antitroll 31 mai 2013 08:35
                    salut les amoureux... en bande organisée.
                    exact : antitroll affabule pas.
                    mais toi, pépé j l, tu t’enfonces dans tes pantalonnades de petit philou : 
                    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/wauquiez-et-boutin-l-homophobie-en-136456?debut_forums=300#forum3734415
                    mon dico, y dit que c’est pas philou, mais filou. 
                    et y donne comme synonymes une longue liste : aigrefin, arnaqueur, bandit, brigand, canaille, carambouilleur, chevalier d’industrie, concussionnaire, crapule, escroc, extorqueur, faisan, fraudeur, gangster, gredin, maître chanteur, malfaiteur, mercanti, pirate, profiteur, racketteur, sangsue, spoliateur, tripoteur, voleur, voyou.


                  • qu on remplace BENEVOLAT ET CHOMAgGE PAR LE SERVICE CIVIQUE
                    une taxe tobin de 1% LE PERMETTRAIT
                    MAIS UN SERVICE CIVIQUE AVEC DES VRAIES CHARGES SOCIALES ET DE RETRAITE

                    LES 3 POMPEUSES D’ ARGENT ET D’ IMPOTS SONT

                    -L AGCS gourou pascal lampy PS bientot 1er ministre

                    - BILDERBERG

                    6LE NOUVEL ORDRE MONDIAL L AXE WALL STREET -LA CITY

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès