Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Sommet de Copenhague et démocratie

Sommet de Copenhague et démocratie

Le sommet de Copenhague, qui se tiendra du 7 au 18 décembre 2009 sous l’égide de l’ONU, se prépare doucement. Ce sommet vise à trouver un compromis à l’échelle mondiale pour lutter contre le réchauffement climatique. L’accord de Copenhague devra entrer en vigueur le 1er janvier 2013, à expiration des premiers engagements du protocole de Kyoto.

Au fur et à mesure que la date fatidique approche, le temps semble de plus en plus suspendu. Certains espèrent de ce sommet un dénouement optimiste et encourageant. D’autres sont dans l’expectative ou doutent de l’issue de cette rencontre internationale. En tout état de cause, l’évènement est très attendu. Notamment par de grandes associations et ONG. Certaines d’entre-elles ont même lancé un ultimatum climatique (http://www.copenhague-2009.com). Il s’agit alors de mettre une pression supplémentaire sur les épaules de nos gouvernants. De forcer le politique à prendre des décisions. On peut aussi y voir une sorte de mise en garde de la société civile adressée aux élites.
 
Or, depuis quelques décennies, force est de constater qu’un fossé s’est creusé entre les élites et le citoyen. On nous a fait accroire que les questions d’ordre politique ou social était du ressort de spécialistes en tous genres. La professionnalisation de la vie politique a ainsi éloigné les citoyens non seulement des urnes mais également de la réflexion sur la Cité. Ne soyons pas dupes pour autant. Le citoyen possède aussi sa part de responsabilité, lui qui s’est petit à petit abîmé dans le confort chimérique de la société de consommation. Troquant son rôle de citoyen en celui de consommateur. Privilégiant son intérêt personnel à l’intérêt général.
 
Mais voilà, les multiples crises que nous vivons bouleversent ce train-train auquel nous nous étions habitués. Non, nos élites ne résoudrons pas tous les problèmes. Si nous l’avions espérer un jour, nous ne pouvons pas aujourd’hui nous permettre de nous en remettre à quelques individus seulement. Même sous prétexte que nous les aurions élu. Nous ne pouvons désormais plus nous passer de la réflexion de l’ensemble des citoyens.
 
Car au-delà des enjeux environnementaux, au-delà des problématiques géopolitiques, il s’agit de préserver l’esprit démocratique. Songeons que le processus démocratique constitue le terreau d’un monde plus responsable. Soyons attentifs aux hommes et aux femmes qui s’emparent du débat sur l’avenir de notre monde. Cherchons à faire participer le plus grand nombre. Protégeons nos cadres de débats sereins, dénués de tout prosélytisme, dans un souci de recherche du bien commun.
 
Les citoyens qui débattent ensemble deviennent des acteurs du changement d’abord parce qu’ils contribuent à se changer eux-mêmes. Ensuite parce que dans de tels lieux citoyens les nouvelles idées émergent et s’échangent. Pour enfin, éventuellement, se réaliser.
 
La Semaine des Cafés Citoyens (http://www.cafes-citoyens.fr/le-reseau-lna/semaine-cafes-citoyens), du 21 au 28 novembre 2009, propose donc de débattre de la question suivante : « Faut-il et comment rendre les hommes responsables de leurs actes envers les générations futures ? ».
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Croa Croa 28 novembre 2009 22:35

    Cet article me paraît naïf en bien des points. Mais il pose bien le problème : Bravo !

    à L’auteur :

    À « élites » je mettrais des guillemets. Ces gens sont des fantoches et mettre la pression sur eux va les mettre mal à l’aise vis à vis de leurs maîtres ; Ils vont donc trouver une échappatoire, comme d’habitude ! Hé oui, nous ne sommes pas en démocratie et ceux qui désertent les urnes et le débat sur la citée ont comprit comme cela est vain !

    Si nous étions citoyens nous aurions effectivement une part de responsabilité. Nous ne sommes hélas, effectivement, que des consommateurs, c’est à dire des pigeons. Nous ne sommes que des sujets à qui on a vendu un standing social, lequel ne correspond nullement non seulement à l’intérêt général mais aussi nullement à celui, personnel, du sujet ! Celui-ci devrait être un plus libre de ses choix, tu ne trouves pas ?  

    Ceci dit, tu as raison Marc ! Car à défaut d’être citoyens nous pouvons toujours être mauvais sujets, c’est à dire rebelles au sort qui nous est destiné. La planète n’est nullement en danger et à Copenhague c’est de notre destin à nous qu’il s’agit. smiley


    • HOUSSAYE Marc HOUSSAYE Marc 29 novembre 2009 10:33

      Bonjour CROA,

      Merci tout d’abord pour vos encouragements. La naïveté empêche parfois de pousser les portes du cynisme.

      Qui sont les maîtres de nos gouvernants selon vous ? J’avais appris naïvement qu’en démocratie le souverain peuple se plaçait au-dessus de ses serviteurs que sont ses représentants smiley

      Sinon, je ne sais pas si tu es sur Bordeaux, mais le Café Citoyen de Bordeaux ouvre à nouveau ses portes en janvier : http://www.cafes-citoyens.fr/arcadies/bordeaux

      A+
      Marc


    • Croa Croa 29 novembre 2009 16:49

      Merci pour le tuyau !

      Toutefois j’habite au coeur du Bassin et non pas à Bx. L’aller retour fait presque 100km (presque 2x50) ! Le train devient hors de prix (de plus le dernier est peu tardif) et 100km en automobile c’est autant de CO2 juste pour un débat !

      Quoique... Si j’avais une autre raison d’aller à Bordeaux un soir de débat on peut grouper après tout, donc... Peut-être un jour ?

      Sinon, sur le Bassin les « Café philosophiques » ne marchent jamais ! Il y eu des débats du diplo jusqu’en 2008, généralement à Audenge, mais nous n’étions jamais très nombreux ! Avec ysengrine on a aussi essayer d’organiser des trucs qui n’ont pas marché. Le local d’Ysengrine n’est pourtant pas grand ! 


    • Croa Croa 29 novembre 2009 17:00

      Houps ! J’ai oublié la question sur les maîtres smiley

      Nous sommes gouvernés par une oligarchie composée de quelques ploutocrates, des financiers essentiellement....

      Vois cette vidéo, ce sera plus clair après !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès