Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Soyons politiquement inventifs

Soyons politiquement inventifs

Encore un petit effort Monsieur le Maire de Grenoble...

Apres les chèvres tondeuses, l’abolition révolutionnaire des colonnes Morris, la chasse prolétarienne à la triple croche, la mairie de Grenoble montre résolument le chemin des lendemains qui chantent ( mais sans orchestre).

 Soucieux de l’avenir du progrès dans leur ville, un groupe de citoyens Grenoblois lance un appel à projet pour aider la municipalité dans son entreprise de nettoyage spirituel…Ne vous retenez pas, l’imagination est au pouvoir

  • Décréter l’équivalence des feux rouges et des feux verts
  • Démolir les halles Ste Claire et les remplacer par un marché de plein air
  • Lâcher, dans la bibliothèque municipale, de rats au préalable dressés pour ronger préférentiellement les ouvrages réactionnaires
  • Destruction immédiate de tous les téléphones portables et autres appareils photos numériques infestés de nanotechnologie.
  • Rechercher les descendants de l’élephante empaillée du museum d’histoire naturelle pour les indemniser du crime de taxidermie perpétrée sur leur ancêtre
  • Fournir au maire un atlas géographique des paradis fiscaux classés par ordre d’empreinte carbone décroissante
  • Envoi gratuit de cordes de chanvre du vercors aux retraités du CEA avec une notice indiquant les meilleures façons de se pendre sans amenér de nuisances sonores
  • Diminution de la valeur de pi à trois pour économiser sur la longueur des enclos circulaires à moutons
  • Elargissement des trottoirs de façon que les voitures soeint contraintes a rouler sur la tranche
  • Transformation des parkings en trous noirs pour diminuer le nombre d’automobilistes
  • Installation d’une noria au jardin de ville pour remplacer le moteur des bulles. On pourra remplacer les anes une fois par semaine par le conseil municial. Ce jour là, la valeur de g sera ramenée à 9 pour diminuer les efforts requis par les édiles.
  • Réquisitionner les salles blanches de la microélectronique pour loger les SDF qui souffrent du rhume des foins
  • Demander un mécénat du département « disjoncteur » de Schneider Electric pour soutenir tous les conseillers municipaux qui ont disjoncté

Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • amiaplacidus amiaplacidus 26 décembre 2014 11:54

    @l’auteur, lorsque vous aurez le quart de la moitié du centième du début du commencement du talent d’un Jarry ou d’un Vian, vous pourrez commencer à parler de pataphysique.

    La modestie vous siérait mieux : n’est pas pataphysicien qui veut !


    • César Castique César Castique 26 décembre 2014 12:58

      « Lâcher, dans la bibliothèque municipale, de rats au préalable dressés pour ronger préférentiellement les ouvrages réactionnaires. »


      Il n’est pas nécessaire de les dresser, ils iront instinctivement au plus digeste !

      • eric 26 décembre 2014 14:03

        Cela, ce sont les « chinovniks » socialistes, rattropés par leurs propres turpitudes.

        http://obral.viabloga.com/news/analyse-socio-electorale-de-l-emploi-associatif-en-isere

        Partout en France, mais en particulier en Isère, les fonctionnaires titulaires à plein temps socialistes, et en particulier de catégorie A, ont arrosé des foules d’« assocs ». et autres « économies sociales solidaires », pour placer des copains militants à plein temps et non titularisables, afin d’assurer leurs fins de mois électorales, par du militantisme à plein temps.
        Quelques centaines de millions d’euro quand même sur le département, surtout à Grenoble. 42000 emplois qui dépendent de subventions, donc de choix politiciens.

        C’est la crise partout. Les budgets sont contraints. Les grands frères socialistes sont toujours prêt à sacrifier les moins utiles ou les moins proches. Les supplétifs grenoblois semblent avoir décidé qu’ils étaient capable de s’entendre pour se répartir notre argent.

        Il y a des mesures marketing, communication. C’est de la poudre aux yeux. Ce qu’il faut faire, c’est regarder ou va le vrai argent, le notre. Comment ils se le partagent entre copains.

        Tous cela sera transitoire. Les alternatifs gèrent en général de façon encore plus ubuesque que les socialio.
        Ils iront plus vite à la faillite. Les contribuables de l’Isère peuvent faire provision de mouchoirs. Le sang et les larmes fiscales sont devant eux.


        • Cauvin Cauvin 30 décembre 2014 09:01

          une proposition (sérieuse !) au professeur de pataphysique, qui manifestement est loin d’être un abruti


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès