Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Stéphane Hessel : Mort d’un digne

Stéphane Hessel : Mort d’un digne

Stéphane Hessel va désormais planer au dessus des foules d’indignés par la déflagration sociale de ce début de siècle. Il ne les, ne nous, quitte pas. Au contraire.

Ces indignés européens, puis planétaires, résistants presque impossibles se sont soulevés sous une bannière proposée par un homme qui avait déjà traversé un siècle. Pensez donc ! Des jeunes faisant du slogan d’un « vieillard » le cri de guerre de leur génération contre les effroyables conditions qui leur sont faites : « Indignez-vous ! ».

Les valeurs et les moyens de Stéphane Hessel sont devenus des mantras à Madrid, Athènes, Lisbonne, à Tel Aviv mais aussi à Paris et, chose fascinante, au pied de Wall Street.

Le grand résistant s’est opposé à l’inéluctable : d’une part à « l’immense écart qui existe entre les très pauvres et les très riches et qui ne cesse de s’accroître » et d’autre part à la détérioration des droits de l’homme, droits qu’il avait contribué à mettre sur pied, et à l’état de la planète .

Programme impossible, direz-vous. Mais transcendé par la voix du déporté des camps de Buchenwald et de Dora, ambassadeur de France et Commandeur de la légion d’honneur. Comme il le rappelait « le motif de base de la Résistance était l’indignation ».

Plus rien à perdre mais tout à gagner. Nous avons donc dévoré son nécessaire et désormais légendaire manuel de survie de trente pages dont on ne compte plus les rééditions.

 

PANTALON

« La pire des attitudes est l’indifférence, dire je n’y peux rien je me débrouille », disait-il nous secouant par le fond du pantalon. 

Sans nommer qui que ce soit Stéphane Hessel constatait : « c’est tout le socle des conquêtes sociales de la Résistance qui est aujourd’hui remis en cause ».

« On ose nous dire que l’Etat ne peut plus assurer les coûts de ces mesures citoyennes. Mais comment peut-il manquer aujourd’hui de l’argent pour maintenir et prolonger ces conquêtes alors que la production de richesses a considérablement augmenté depuis la Libération, période où l’Europe était ruinée ? », a demandé aux gouvernants cet européen convaincu.

Et a soufflé la réponse. « Sinon parce que le pouvoir de l’argent n’a jamais été aussi grand, insolent, égoïste avec ses propres serviteurs jusque dans les plus hautes sphères l’Etat ».

Il nous a conduit sur le chemin de la Résistance, en France face à une actualité sociale terrifiante, à l’étranger dans la bande de Gaza. Emblématique.

Parce qu’il a souffert de la barbarie, il a montré, comme Gandhi, la voie de la non-violence et prôné une insurrection pacifique. 

Il l'a dirigé « contre les moyens de communication de masse qui ne proposent comme horizon pour notre jeunesse que la consommation de masse, le mépris des plus faibles et de la culture, l’amnésie généralisée et la compétition à outrance de tous contre tous ».

Mort à 95 ans, deux ans après avoir redonné de l’énergie à tous, il avait sans doute aussi rédigé son épitaphe : « Créer, c’est résister, résister, c’est créer ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • eugene eugene 27 février 2013 15:28

    On solde le Hessel, troisième article en promotion sur le sujet dans la vitrine, ça commence à faire beaucoup !
    Bo, je choisis celui ci, il va à ma pointure, et puis personne ne l’a essayé encore.
    Pas d’odeur de transpiration.

    D’un coté, on peut comprendre l’intérêt.
    On ne meurt qu’une fois, et cette homme a su tromper la grande gueuse à notre plu grand profit.
    Quand on pense à tous ceux qu’ont pas eu cette chance, tous ces mozarts qu’on a assassiné là bas dans les camps, ça nous attère un peu plus.
    Ca devait être un peu son moteur, comme tous ces gens qui survivent, qui trouvent que la vie qui reste par conséquent ç’est du rable. Ce qui fait ce sourire, cet air d’ange sans religion, qu’on aurait envie de le canoniser pour rire.

    Vous dites des choses fort justes dans votre article, par conséquent y a rien à ajouter
    Juste une petite fleur, une primevère, que j’ai cueilli ce matin dan mon jardin, près du mur où sont entassées tout un tas de vieilles choses qui peuvent encore servir.
    Enfin...mieux vaut pas faire de plan !
    Tenez je touche du bois !


    • Albar Albar 27 février 2013 15:57

      Un homme juste, paix à son âme.


      • eugene eugene 27 février 2013 16:15

        Y a des gens qui s’en prennent à monsieur Hessel !
        Quand je vois ce genre de type devant ma porte, je lâche Labrador, mon chien qui n’en est pas un, un vrai bâtard, mais ce sont eux les plus intelligents !
        La race débilise, il faut mélanger les sangs.

        Tout le monde sait ça à la campagne !

        Bon, assez parlé du mal, revenons au bien, et je reviens ici comme on reviendrait sur sa tombe, pour lui donner encore un coup de chapeau
        La jeunesse du monde, elle, en tout cas, ne s’est pas trompé.
        Il est mort mais il continue à vivre, contrairement à certains qui sont déjà morts, mais qui croient qu’ils sont toujours vivants !

        Bon, assez parlé du mal, revenons au bien, et je reviens ici comme on reviendrait sur sa tombe, pour lui donner encore un coup de chapeau
        La jeunesse du monde, elle, en tout cas, ne s’est pas trompé. 

        Il est mort mais il continue à vivre, contrairement à certains qui sont déjà morts, mais qui croient qu’ils sont toujours vivants !


        • Spip Spip 27 février 2013 18:22

          Il y en a qui n’ont rien compris à ce grand monsieur : voir l’article de Rakotoarison sur la même page. Il leur faut un mode d’emploi qui les prenne par la main. Tout le contraire de sa démarche et de sa vie.


          • OMAR 27 février 2013 18:59

            Omar 33

            Bonjour Denis

            En lisant et en plébiscitant votre article, c’est ma manière de rendre un vibrant hommage à ce grand homme..


            • Denis Thomas Denis Thomas 27 février 2013 19:41

              Merci à tous vos commentaires (sauf un qui heureusement a disparu...). J’ai rencontré ce grand monsieur, j’ai eu cette chance. Une rencontre unique. J’ai tenté de retenir et de transmettre (trop vite, il y aurait eu sans doute des multitudes de choses à souligner) ce que j’avais alors ressenti. Merci donc pour lui et ce qu’il nous a donné. Et nous donne.


            • Le421 Le421 27 février 2013 20:51

              Je ne suis pas croyant. Je voudrais juste qu’un paradis soit créé pour des gens comme lui.
              Merci Stéphane. Merci pour tout ce que tu a fait.


              • files_walker 28 février 2013 12:05

                Hommage à Monsieur Stéphane Hessel :


                • Éric Guéguen Éric Guéguen 28 février 2013 12:31

                  Bon, voilà. Les gens se sont « indignés », Hessel est mort. Et maintenant ?


                  • lebreton 28 février 2013 12:48

                    des bons et des vrais des justes en reste te t’il ,dans le monde politique ? Français indignés vous ! éradiquer la vermine politicarde mafieuse ,hollandienne ,berlusconiene, merkalienne goldemanchienne ,rahoiienne ,camerounnienne , il est temps de relire l’histoire pour ne pas refaire les memes erreurs ,sinon nos enfants souffrirons de notre lachete ,Hessel nous aura prévenu !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès