Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Système de valeurs citoyennes boni/boni

Système de valeurs citoyennes boni/boni

Face à la résignation et au système "mali-mali" institutionnalisé par les pouvoirs publics et toutes les diverses organisations, qui nous envoient systématiquement des signaux négatifs par rapport à nos comportements sociaux, n’est-il pas l’heure de changer complètement et radicalement de référentiel ?

Tous les jours, nous recevons des messages culpabilisants, plus ou moins bien dissimulés, voire subliminaux :

  • Roule moins vite
  • Pollue moins
  • Ne mange pas dans le bus.
  • Ne jette pas ta canette.
  • Économise
  • ...

À l’image du système bonus/malus pour les assurances des voitures, on démarre à moins 1000 points à l’échelle "citoyen", chaque action moins mauvaise nous fait péniblement remonter de quelques points, et surtout, les attitudes malveillantes nous redescendaient de plusieurs points. À ce rythme, aucune chance d’arriver à zéro. C’est très démotivant. La liste des actions "malveillantes" étant si large qu’on ne peut plus "p.... de travers" sans perdre tous les boni d’une semaine. Sans compter que ceux qui tiennent le bâton, je veux parler des autorités publiques, sont aujourd’hui tellement discrédités que "on a même pas peur".

Proposition : une échelle citoyenne "boni/boni". Puisque la rumeur nous donne à penser que nous sommes tous pollueurs, égoïstes, indifférents, sales, impolis, fraudeurs, et j’en passe, prenons-la au mot, et établissons le zéro à ce niveau-là, à partir duquel nous ne pouvons que progresser. Chaque action bienveillante vaudrait autant de points qu’il y a de personnes qui bénéficient de notre attention. Les challenges du XXIe siècle sont tellement nombreux que notre potentiel à engranger des boni est énorme (environnement, tranquillité et sécurité routière, bien-vivre ensemble...).

L’important est la dynamique de progression de chacun. Pour trouver la motivation, pour sortir de la résignation, pour se sentir appartenir à la planète, ce sera la valeur reconnue du changement de comportement qui nous entraînera vers encore plus de bienveillance, et donc vers plus de satisfaction à s’inscrire dans le développement durable ou supportable, comme vous voulez.

C’est très personnel. Chacun peut constituer son échelle. En partant de zéro, on comptabilise tous les gestes attentifs que nous accomplissons déjà normalement. Oui, oui, soyez déjà bienveillant avec vous-même, et appropriez-vous des points. Une fois cette liste établie, pour la suite nous allons observer les nouvelles attitudes quotidiennes.

  • Un nouveau bonjour : 1 point
  • Un nouveau sourire : 1 point
  • Prendre son vélo : 5 points
  • Arrêter de balancer son mégot ou sa cannette dans la rue : 1 point par mégot/cannette
  • Laisser passer quelqu’un en voiture ou dans un magasin : 2 points
  • Marquer son attention en voiture : 3 points
  • Éteindre (la lumière) plus rapidement : 2 points
  • Diminuer la consommation d’eau : 2 points
  • ...

Aiguisez votre curiosité, il y a plein de trucs qui déclenchent cette petite chaleur intérieure que donne le sentiment d’être en harmonie éthique avec soi-même. (Éthique entendue comme la vertu d’être avec les autres comme on aimerait qu’on soit avec soi. Pas une référence éduco-culturelle chrétienne ou autres.)

Pour conclure, ce système motivant participerait à la valorisation de l’attitude bienveillante en terme de satisfaction personnelle. Cela m’intéresse beaucoup d’avoir votre avis, et éventuellement votre expérience.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès