Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Texte fondateur du message de la vraie démocratie

Texte fondateur du message de la vraie démocratie

Face à l'abondance d'informations sur le tirage au sort et le problème de conflit d’intérêt lors du processus constituant, les gentils virus vous apportent un résumé en une page du message de la vraie démocratie.

 

Le message de la vraie démocratie

« Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. » (Discours du 7 septembre 1789)

Emmanuel-Joseph Sieyès (député de l'assemblée nationale et constituante)

Nos maîtres politiques appellent « démocratie représentative » un régime radicalement opposé à la démocratie dans le but de nous tromper.
En vérité le peuple n'a jamais eu accès aux racines du pouvoir : jamais le peuple n'a eu le droit d'écrire la constitution.

Une constitution est un texte de droit qui décrit l'organisation d'un régime politique et qui, en démocratie, est censé être le garant du pouvoir du peuple. Or l'écriture de ce texte a toujours été déléguée à des élus qui, en conflit d’intérêts, écrivent une constitution garantissant le pouvoir des élus et non celui du peuple (vérité flagrante actuellement).

Une bonne constitution devrait :

  • Accorder aux citoyens l'initiative des référendums.

Par exemple, toute pétition signée de 500 000 signatures déclenche un référendum, en Suisse 100 000 signatures suffisent.

  • Accorder aux citoyens la possibilité de voter les lois aux assemblées populaires.

Chaque commune possède son assemblée populaire où l'on vote à main levée les lois, cette procédure existe en Suisse sous le nom de Landsgemeinde.

  • Séparer les pouvoirs législatif, exécutif, judiciaire, monétaire et médiatique.

Les institutions monétaire et médiatique peuvent être mises sous le contrôle de chambres citoyennes constituées de citoyens tirés au sort.

  • Rendre les mandats courts, non-renouvelables et modestement rémunérés.

  • Rendre tout mandat révocable à tout instant par référendum d’initiative populaire.

Procédure existante au Venezuela et aux États-Unis sous le nom de recall.

  • Forcer les représentants de la nation à rendre des comptes à des jurys citoyens tirés au sort à la fin de leur mandat.

Notre droit de liberté d'expression et nos rares accès au suffrage universel ne représentent qu'une infime partie de la démocratie, aujourd'hui le manque de démocratie est en train de devenir fatal pour notre nation.

Deux solutions s'offrent à nous :

  • Écriture nationale de la constitution, tout citoyen est invité à participer à l'écriture de la constitution de sa commune, puis les communes se fédèrent en État.

  • Écriture de la constitution par une assemblée constituante dont les membres sont tirés au sort parmi les citoyens, les membres doivent être suffisamment nombreux pour que la loi des grands nombres garantisse la représentativité de l'assemblée (500 personnes minimum).

Expérience déjà faite et réussie en Colombie-Britannique et en Ontario pour réécrire le code électoral.

Mais l'application de ces solutions dépend de vous et de personne d'autre, car il n'y a pas de maître dans un vœu de liberté. Vous êtes maintenant responsable de la diffusion du message de la vraie démocratie, si chacun d'entre nous arrive à convaincre plusieurs personnes la progression sera exponentielle et une fois suffisamment nombreux le changement se fera pacifiquement.

Plus d'infos : le-message.org lavraiedemocratie.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Reklampub 17 juin 2013 14:29

    Bonjour et merci beaucoup pour cet article.

    Je fais partie de ceux qui, seuls dans leur coin, il y a 20 ans, avaient imaginé ce système de tirage au sort des citoyens, unique méthode d’une vraie démocratie.
    à l’époque on me regardait avec des yeux tout ronds.
    Aujourd’hui, les gens ont toujours les yeux ronds, même les plus ouverts d’esprit qui demandent une constituante par le biais d’un parti politique (suivez mon regard).
    Mais maintenant avec Chouard et ses fidèles compagnons, je me sens moins seul et je sens que quelque chose est en train de se passer...

    Un repaire a été organisé sur ce thème dans mon patelin.
    Incompréhension, yeux ronds, opposition des petits élus locaux (comme cela a été prédit par le prophète Chouard)...

    Il y a encore du chemin avant que le message ne parviennent aux oreilles du peuple...
    mais j’ai confiance.
    Encore un petit effort en attendant le crash dans ce mur vers lequel nous fonçons à toute berzingue. La sauce va prendre si on se dépèche et si on réfléchit de façon plus rassemblé parce que devant et derrière nous il y a tout un tas d’organisations moins humbles qui ne demandent qu’à prendre le relais... Et dans le scénario le moins optimiste, le reset mondial nous pend au nez...


    • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 juin 2013 21:04

      Bonjour Reklampub,

      « Encore un petit effort en attendant le crash dans ce mur vers lequel nous fonçons à toute berzingue. »

      — fin de citation —
       
      Quand le grand crash arrive il serra déjà beaucoup trop tard, car la il y aura un désordre total ... le chaos absolu, le manque approvisionnement qui engendra des violences .... etc.

      La faute des gens c’est justement de trop attendre et de ne pas se battre toute de suite ... le manque de solidarité ... !

      Vous avez cité justement Etiènne Chouard ... qui à dit dans une de ses vidéos :
       
      « Il faut se battre tant qu’on à encore la force » ... (puis il poursuit) ... « J’ai peur qu’on jour on aura plus la force pour se battre » ....

      Si on est dans la merde aujourd’hui c’est aussi à cause de toutes ses moutons qui acceptent tout et n’importe quoi !


    • zelectron zelectron 18 juin 2013 12:49

      Dois-je comprendre que vous n’avez pas confiance en notre système et en nos élus en particulier ?


    • Morpheus Morpheus 23 juin 2013 00:13

      @ zelectron

      C’est une boutade ? smiley


    • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 28 juin 2013 10:36

      LA DERNIERE TROUVAILLE DE MR BARTOLONE...

      alors que la france aux ordres de la CEE DIRIGEE PAR L AXE WALL STREET 6LA CITY PAR LA MAFIA BARRRROSO

      ET LE CLAN DES SICILIENS ET DES MAFIEUX DE L EST SARKOZY....BALKANY

      notre président d’assemblée pense qu« ’il »suffit de parler aux francais qui souffrent"

      au contraire vos belles paroles gardez les 80% DES FRANCAIS NE VOUS CROYENT PLIS ILS S ABSTIENDRONT AUX PROCHAINES ELECTIONS

      1 FRANCAIS SUR 2 PENSE QUE VA VA PETER...abollisez vos privilèges...cumuls...lobbyisme
      retraitefaramineuse...

      LA COCOTTE MINUTE VA SAUTER A VOS GRANDES GUEULES DE TRUANDS


    • nicolas_d nicolas_d 17 juin 2013 15:16

      Bonjour et merci pour ce relais.

      D’expérience, les gens « ouverts » d’esprit, analytiques et critiques de la situation actuelle, mêmes à priori « ignorants », comprennent, en général, que nous ne sommes pas en démocratie, comprennent que la démocratie est la solution, et comprennent que le tirage au sort et une solution démocratique.

      J’ai beaucoup plus de mal avec les endormis, mais surtout, avec ceux qui s’accommodent du système sans même en tirer aucun avantage.
      Ceux là ne sont pas endormis mais drogués. Les connaissant, je ne dirais pas qu’ils sont complices, du moins consciemment.

      Malgré moi, je manque d’arguments et fini par m’énerver

      Bravo et merci à ceux qui résistent en gardant leur calme


      • Bobby Bobby 17 juin 2013 16:10

        Bonjour,

         Un bien bon article ! merci !

        Je pense que le principe démocratique va se heurter à bien des lobbies plus puissants que les gouvernements qui les abritent. Le lien n’en est qu’un exemple !

        Bien sûr, tous ensembles, nous pouvons recréer un monde plus convivial... une condition sine qua non de la simple survie de l’espèce à mon sens !

        Il est a remarquer que les « avancées » technologiques servent en tout premier une dynamique chiffrée permettant peu l’analyse. c’est voulu ! sortir de ces leurres, me semble, en tout cas de la majorité d’entre-eux, une révolution nécessaire et indispensable.... à moins que nous laissions se renforcer tous les va-t-en-guerre portant ou non l’uniforme et que ceux-ci provoquent ce qu’ils désirent... un risque majeur de nos temps actuels !

        Partisan d’un retour aux simples pour un assainissement général, vous touchez là à l’essentiel !


        • Peretz1 Peretz1 17 juin 2013 16:24

          Chiche ! Rien de tel que le tirage au sort pour guérir la démocratie...en la tuant. Braves citoyens, tous pareils la main sur la couture du pantalon., il suffirait d’en désigner quelques uns,qui penseront et décideront forcément bien à notre place et nous serons sauvés. Je pense au « Meilleur des mondes de Aldous Huxley » Les partisans du tirage au sort me font penser aussi à Gribouille, qui, comme on sait, se jetait à l’eau pour éviter la pluie...


          • Le Flamboyant Sharu 17 juin 2013 16:52

            Cet article n’est pas spécialement partisan du tout-tiré-au-sort .Quel autre solution y a t’il pour que nous pensions de manière autonome que de vivre et être éduqué dans un milieu qui est propice a la pensée ? C’est ce que nous apprend la première partie du film Zeitgeist Moving Forward, si vous avez une autre solution quel est elle ?


          • demosoluce 17 juin 2013 19:57

            @Peretz,

            le jour où vous aurez compris que le rôle de l’executif est comme son nom l’indique d’exécuter et non de décider alors vous aurez déjà fait la moitié du chemin. L’objectif n’est pas de remplacer des représentants élus par des représentants tirés au sort mais de ne pas abandonnner votre pouvoir citoyen à des représentants. Les tirés au sort n’ont comme rôle que d’exécuter les décisions des citoyens.

            est-ce plus clair pour vous ?


          • Martin sur AgoraVox Martin sur AgoraVox 17 juin 2013 18:00

            En complément on peut lire l’article « Où est la démocratie ? »


            • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 27 juin 2013 17:41

              tout a fait partant pour des pétitions comportant 500000 signatures POUR TOUTE DECISION IMPORTANTE :
              -entrée dans la CEE.ou sortie
              -sécu...caf
              -retraite
              - abolition des privilèges des ELUS NTIONAUX
               -DIMINUTION DE 90% DES ELUS.......
               -division par 2 du mille feuilles administratif
              -interdiction du cumul des politiques
              -interdiction du cumul de certaines professions avec un mandat..exemple : avocats d’affaires


            • Jean-Marc B 18 juin 2013 07:41

              « Cet article n’est pas spécialement partisan du tout-tiré-au-sort. »
              J’aime bien vous entendre le préciser.
              En effet il y a sûrement d’autres solutions ou des solutions complémentaires.
              Je pense en effet que dans le tirage au sort (qui était pratiqué dans la société grecque antique -seuls pouvaient être tirés au sort les hommes libres, pas les femmes, ni les esclaves..) il y a toujours les laissés pour compte : ceux qui ne sont pas tirés au sort.
              Que penseriez-vous d’un service civique de participation aux assemblées .... Pourquoi ne pas le rendre comme une obligation (un devoir envers le pays) ? Reste à préciser la durée, l’âge du service (peut-être peut-on envisager plusieurs périodes ..., l’une à 35 ans, l’autre à 50 ans...).
              Tout reposerait sur une formation. Nécessaire, dans un esprit d’ouverture et de débat.
              L’école de la République retrouverait tout son sens : former des citoyens.
              Il y a de la place pour tout le monde dans les assemblées communales, départementales, régionales et nationales... Il n’est pas exclu de créer des postes !...
              Le traitement (salaire) serait peut-être le salaire moyen français.... On ferait déjà beaucoup d’économies. L’efficacité serait au moins égale à celle des assemblées réunies par tirage au sort : on obtiendrait une répartition égale entre les niveaux intellectuels, les sexes .... la classe d’âge étant le garant de cette répartition....
              On éviterait ainsi la professionnalisation du politique. Et moins de tentation pour l’intérêt personnel... En tous cas, il faudrait exclure de ce service et définitivement ceux qui mettraient la main au pot de confiture....
              Il faudrait sans doute constituer aussi des assemblées d’experts dont le rôle ne serait que consultatif....


              • Ostensible_ment Ostensible_ment 18 juin 2013 09:30

                « seuls pouvaient être tirés au sort les hommes libres, pas les femmes, ni les esclaves.. »
                C’est une précision à des fins culturelles ou souhaitiez-vous faire passer un message, si oui lequel ?

                « il y a toujours les laissés pour compte : ceux qui ne sont pas tirés au sort.  »
                Là non plus je ne vois pas bien ou vous voulez en venir. Tant que les proportions de la vinaigrette sont respectées, que nous en fassions 1 litre ou 1000 litres n’en changera pas la saveur.
                Il faut un nombre mini (à définir) de tirés au sort pour s’assurer d’être le plus proche possible de la réalité (représentativité). A partir de là il n’y a pas plus représentatif qu’un tirage au sort.

                « Que penseriez-vous d’un service civique de participation aux assemblées ... ? »
                Si c’était censé répondre à votre remarque précédente la question reste entière. Une fois « éduqués » comment déterminer qui fera quoi et dans quelles proportions ?

              • Jean-Marc B 18 juin 2013 10:02

                « seuls pouvaient être tirés au sort les hommes libres, pas les femmes, ni les esclaves.. »
                C’est une précision à des fins culturelles simplement... Ne me soupçonnez pas d’être sectaire.. Pour moi le service civique de participation aux assemblées délibératives est ouvert à tous (et s’impose à tous).

                « il y a toujours les laissés pour compte : ceux qui ne sont pas tirés au sort.  »
                Je souhaite que tout le monde participe. Donc pas de tirage au sort. Il ne s’agit plus d’un système représentatif. Par contre le principe du référendum, comme chez les Suisses, me semble intéressant à mettre en place pour maintenir la participation permanente de tous ...

                « Que penseriez-vous d’un service civique de participation aux assemblées ... ? »
                "Si c’était censé répondre à votre remarque précédente la question reste entière. Une fois « éduqués » comment déterminer qui fera quoi et dans quelles proportions ?« 
                Comprenez bien que je n’ai pas réponse à toutes les questions. Sachez que mon idée consiste à mobiliser tout une classe d’âge dans ce service. Après tout on a bien organisé un service militaire obligatoire ... Pourquoi ne pas envisager un service civique obligatoire ....
                (Le tirage au sort avait existé dans le »domaine du service militaire« . On sait comment ceux qui tiraient la mauvaise couleur et qui avaient de l’argent parvenaient à se faire remplacer en payant de pauvres gens. On ne discutait pas alors des compétences de ces derniers à tuer ou à se faire hacher menu).
                Je vous remercie de faire écho à mon propos.... J’ai bien l’intention de le soutenir le plus souvent possible et de le mettre à l’épreuve des débatteurs .... J’imagine ne pas être le seul ou le premier à avoir ces idées .... Mais qui sait ?....
                C’est vrai que je crois aux vertus de l’éducation et de la formation pour préparer les citoyens à remplir leurs devoirs civiques.
                L’éducation civique n’est pas une idée stupide. Aujourd’hui on parle de »morale républicaine"... Je crois que c’est du vent s’il n’y a pas au bout une véritable promesse d’implication dans la vie civique ....

              • Jean-Marc B 18 juin 2013 10:09

                NB
                Peillon parle en fait de « Morale laïque »....
                Je maintiens que cela me paraît être du vent si on ne met pas les citoyens à l’épreuve de l’implication dans la vie de la cité...


              • citoyenrené citoyenrené 18 juin 2013 11:40

                @ l’auteur,

                bravo et merci pour cet article.
                2 remarques :
                - la citation de Sieyès n’est pas exactement celle-ci (même le citoyen d’honneur Chouard en fait l’approximation)
                - l’expression « gentil virus » me gonfle chaque fois que je la vois apparaitre, « virus démocratique » ne convient pas ? je l’ai dit sur le blog d’Etienne, bien-sûr le mot « gentil » doit être réhabilité, mais aujourd’hui, gentil = benêt...le mot « démocratie » mérite d’être réhabilité en priorité, il l’est d’ailleurs tout au long du travail d’Étienne Chouard

                bravo pour votre travail


                • Morpheus Morpheus 23 juin 2013 00:20

                  La véritable origine du mot « gentil » est « païen ». Je ne pense pas que l’expression, sortie de la bouche de Chouard, soit (consciemment) en rapport avec ce sens étymologique du mot, mais je lui trouve, personnellement, un sens assez intéressant : le « gentil » virus (démocratique) est un « païen » au sens qu’il ne participe pas à la religion de la fausse démocratie.

                  Et en ce sens particulier, je me considère bien comme un Gentil Virus smiley

                  Cordialement,
                  Morpheus


                • citoyenrené citoyenrené 18 juin 2013 11:44

                  @ l’auteur,

                  Sieyès :

                  "

                  La France est et doit être un seul tout, soumis dans toutes ses parties à une législation et à une administration communes. Puisqu’il est évident que cinq à six millions de citoyens actifs, répartis sur vingt-cinq milles lieues carrés, ne peuvent point s’assembler, il est certain qu’ils ne peuvent aspirer qu’à une législature par représentation. Donc les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes immédiatement la loi : donc ils n’ont pas de volonté particulières à imposer. Toute influence, tout pouvoir leur appartiennent sur la personne de leurs mandataires ; mais c’est tout.

                  S’ils dictaient des volontés, ce ne serait plus cet état représentatif, ce serait un état démocratique

                  (...)

                  "Le peuple ou la nation ne peut avoir qu’une voix, celle de la législature nationale. Ainsi, lorsque nous entendons parler d’un appel au peuple, cela ne peut vouloir dire autre chose, si ce n’est que le pouvoir exécutif pourra appeler la nation à elle-même, et non pas des représentants à des commettants, puisque ceux-ci ne peuvent se faire entendre que par les députés nationaux. L’expression d’appel au peuple est donc mauvaise, autant qu’elle est impolitiquement prononcée. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. "

                  le 7 septembre 1789 à l’Assemblée Nationale


                  • Altau 18 juin 2013 14:47

                    Que l’on considère que l’expression de la majorité n’est pas suffisamment éclairée ou que le choix de représentants trompe le souhait de cette majorité ne répond pas à la question de "qui sont les représentants, quels sont leur origine sociale, leur formation, leurs objectifs, leur expertise" ni surtout à celle de "qui éclaire par des informations et explications pertinentes les éventuels décideurs citoyens". Montrer par exemple la Suisse comme un modèle cache le fait que les avis citoyens sont fortement marqués par les médias qui sont en général l’expression de l’oligarchie et par des idéologies qui les dominent à leur insu et qui ne prouvent pas que leur avis est conforme à l’intérêt général.

                    Donc oui, le tirage au sort est plutôt une meilleure solution que toute autre mais ce n’est pas non plus suffisant.

                    Je dis qu’il est vain de penser bâtir des institutions dans l’intérêt de tous sans avoir décidé au préalable de mettre au pas les oligarchies qui disposent de tous les moyens d’imposer leurs vues, que ce soit sur des représentants ou sur la majorité des citoyens. Au reste, quand on en est à vouloir concevoir de nouvelles formes d’exercice du politique dans l’intérêt général, il s’impose d’oublier le terme « démocratie » tellement galvaudé par ceux qui prétendent la défendre alors qu’ils nous imposent en réalité leur ploutocratie et gèrent leurs affaires en secret comme le montre si bien depuis des années Peter Dale Scott. Ce mot de « démocratie » qui convient à bien trop de monde aux intérêts si contradictoires ne peut plus être opératoire ni signifiant, il faut lui trouver un remplaçant avant que certains, conscients de l’image de vanité qu’il transporte désormais, ne viennent convaincre une masse de sots que la solution réside à présent dans un homme (femme) providentiel aux pouvoirs sans limite (bien que ce soit déjà le cas mais pas ceux qui se présentent aux élections, genre Goldmann Sachs, Arnault et consorts). Qu’avons-nous de commun avec Obama champion de la démocratie des drones tueurs et des arguments fabriqués pour justifier des interventions militaires au nom de la « démocratie » ?


                    • Stéphane Bernard Stéphane Bernard 19 août 2013 11:49
                      Bonjour,
                      Démocratie, dites-vous ?
                      Je voudrais attirer votre attention sur une démarche de démocratie participative qui s’appuie sur un « contrat moral » et un programme citoyen pour les municipales 2014 : http://www.la-democratie-participative.org
                      La démarche est virale, faites circuler l’information !
                      Ne soyez plus des électeurs, mais des citoyens ! Reprenez le pouvoir !
                      Stéphane Bernard
                      Bien cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Le Flamboyant

Le Flamboyant
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès