Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > « The Rock » un livre pour un sourire

« The Rock » un livre pour un sourire

Derrière ce pseudonyme plutôt "dur", se cache en fait, une jeune femme de 31 ans. Fonctionnaire de police, Elodie est une femme au grand coeur, qui n'hésite pas à donner de son temps pour les enfants. Elle en retire une contrepartie qui ne peut se quantifier tellement la récompense est immense et intérieure.
Pour illustrer cette générosité, Elodie s'est confiée sur son recueil de nouvelles, qu'elle a auto-publié et pour lequel, elle reverse tous les bénéfices pour les enfants malades de l'Hôpital Robert Debré. Une initiative qu'elle a pris seule de A à Z.

FDP - Vous semblez être une citoyenne française lambda, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Elodie "The Rock" - Je m'appelle Elodie, j'ai 31 ans, je suis originaire de la région centre et suis née dans la ville de Blois dans le Loir et Cher (41). Je me suis installée en région parisienne pour le travail. Je suis fonctionnaire de police depuis plus de 10 ans mais je rêverais de devenir auteure à temps complet. 

FDP - Pourquoi avoir choisi un tel pseudo, qui peut paraître assez rigide ?

Elodie "The Rock" - The rock c est par rapport à mon nom de famille ROC mais étant une auteure anonyme, je trouvais cela prétentieux de mettre mes vrais nom et prénom, donc j'ai opté pour un pseudo !

FDP - Vous avez décidé d'écrire un livre dont les bénéfices seront reversés aux enfants malades, quel a été l'élément déclancheur d'une telle initiative ?

Elodie "The Rock" - Passionnée de voyages, de lectures et d'écriture depuis plus de 10 ans, j'ai rempli mon ordinateur de multiples histoires plus ou moins longues. Puis je me suis lancée, j'ai franchi le pas pour les enfants, que j'affectionne énormément. J'ai osé publier ce recueil en auto édition, (tous les frais m'incombent), aux éditions plume de poussin (plume représentant l'écriture, poussin représentant l'enfant) pour les enfants malades de l'hôpital Robert Debré situé à Paris XIX. 

FDP - Quel genre de nouvelles peut-on trouver dans votre recueil ?

Elodie "The Rock" - Il s'agit de 18 petites fictions, des petites intrigues se rapprochant du roman. Je m'inspire de ce que je vois, ressens, des personnes que je rencontre, de la vie en général. Ces petites histoires se lisent vite et grâce à elles, j'ai donné ou redonné le goût de la lecture à des personnes invétérée. Une grande fierté pour moi !

FDP - Pourquoi avoir décidé de reverser les bénéfices à une association ?

Elodie "The Rock" - Pour joindre l'utile à l'agréable ! Je pense être quelqu'un de généreux. Aider les autres me tient à cœur et m'apporte beaucoup. C'est primordial. Je ne veux pas quitter cette terre sans avoir servi à rien. J'aimerais changer le monde, le rendre meilleur. J'aime donner et c'est avec ma plus grande sincérité.

FDP - Et pourquoi les enfants ? En avez-vous aussi ?

Elodie "The Rock" - J'œuvre pour les enfants, tout simplement parce que pour moi c'est une passion. Je ne conçois pas ma vie sans enfant. Je n'en ai malheuruesment pas et je n'arrive pas a en avoir. Cela fait 3 ans que je me bats et suis actuellement en cours de ma 3ème fécondation in vitro. C'est très dur. Si je ne peux pas avoir d'enfant ou peut être, si je ne le mérite pas, au moins j'aurais servi pour d'autres. Ceci est essentiel à mon existence.

FDP - Comment s'est fait le lien avec l'hôpital R. Debré ?

Elodie "The Rock" - Je les ai tout simplement contactés moi-même afin de leur proposer mon projet. J'ai demandé un rendez-vous et j'ai été accueillie très chaleureusement. Je pense que Monsieur Kervot, le trésorier de l'association, a été très touché par ce geste.

FDP - Êtes-vous soutenue par une association ou un organisme, ou faites-vous réellement chevalier seul dans cette aventure ?

Elodie "The Rock" - Je suis seulement soutenue par l'association de l'hôpital Robert Debré. Je n ai pas fait de démarches afin que d'autres organismes puissent me soutenir. 

FDP - Que pensez-vous de la société actuelle ?

Elodie "The Rock" - L'Homme est à mon goût trop égoïste. Il ne pense pas assez aux autres. Il peut être destructeur comme bienfaiteur. Il est son opposé à lui-même, alors, il peut être son propre ennemi tout comme son meilleur ami. Mais chacun de nous a un côté bon, c'est une certitude. La société est en crise en particulier en France ce qui est inquiétant pour l'avenir. Alors je me noie dans l'écriture, je fais tout pour améliorer moi même mon quotidien et rarement je ne me plains. Nous avons la vie que nous menons. Il suffit de regarder le film "into the wild".

FDP - Si vous aviez le pouvoir de faire passer un message aux gens, vous leur diriez quoi ?

Elodie "The Rock" - Pour prêcher pour ma paroisse, je demanderais aux gens de faire un geste pour ces enfants. Qu'est-ce que 12€, afin d'améliorer leur quotidien ? Les bénéfices serviront dans l'investissement d'un robot chirurgical appelé DA VINCI qui sera une aide providentielle dans l'accompagnement de la maladie des enfants. Je voudrais aussi remercier la générosité des personnes qui ont déjà acheté ce livre mais également toutes celles qui m'ont soutenue et encouragée dans ce projet.

FDP - Où peut-on trouver votre livre ?

Elodie "The Rock" - Le livre peut être commandé directement en m'envoyant un mail à cette adresse.

Ou encore, sur les sites de libraires en ligne suivants :

Edistat

Chapitre

Place des libraires

Sauramps

FDP - Je vous laisse le mot de la fin...

Elodie "The Rock" - Merci à vous de m'accorder du temps et donc du soutien. Je me battrai jusqu'au bout pour ce livre afin de récolter un maximum de bénéfices. La générosité de chacun, sera récompensée par le sourire d'un enfant.

Merci à Elodie pour cet échange et ce partage. 


Pour la retrouver : 

Site web

facebook


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • ecolittoral ecolittoral 4 février 2014 16:14

    Encore de la PUB pour un livre.

    Fonctionnaire de police ; ne devrait elle pas alerter les autorités sur la nécessité pour une société, de disposer d’un système d’éducation et de soins performants ?

    Téléthon, restau du cœur, dons, livres, sac à sapins etc. Encore de la charité business.

    Cotiser par nos impôts et taxes...et PV, c’est une bonne façon de résoudre nos problèmes collectifs. C’est mieux que jouer avec les sentiments en grattant trois sous par ci, par là.

    Reste à trouver des élus à la hauteur.

    Je n’achèterai pas ce livre mais je continuerai à payer taxes et impôts.

    Et j’aimerai bien qu’ils soient affectés au bien de tous, ce qui n’est plus le cas depuis longtemps.


    • Façon2Parler Façon2Parler 4 février 2014 17:58

      Vous n’avez pas compris l’intérêt de ce livre visiblement.. Tous les bénéfices sont reversés à des enfants malades...et l’auteure supporte tous les frais liés au livre et ne perçois aucun bénéfice.. Savez-vous lire ?


      Vous mélanger tous les sujets Ecolittoral, en quoi un fonctionnaire de police n’aurait-elle pas le droit d’écrire un livre au profit des enfants malades svp ?.... Il faut être quelqu’un de spécial pour avoir ce « privilège » ?

      Depuis quand les PV que mettent les fonctionnaires de police rentrent dans leur poche ? C’est du grand n’importe quoi ce que vous avancez là !

      Par contre, je rejoins votre avis sur l’utilité de nos impôts malheureusement... 


    • Claus D. Claus D. 9 février 2014 14:16

      Quel magnifique article, on pleure, on rit, bref on s’aime dans un très confortable quant-à-soi féministe humanitaire au conformisme qui semble en avoir fait fuir beaucoup…
      Avec bien davantage de modestie que l’auteur, qui ne manquera pas de se mettre à nouveau en colère si elle parvient à lire entièrement ce post, j’ai la hardiesse de tenter une réponse et un petit décryptage :

      « étant une auteure anonyme, je trouvais cela prétentieux de mettre mes vrais nom et prénom » : tautologie grandiose : on commence fort, et il est permis de rire grassement.

      « j’ai donné ou redonné le goût de la lecture à des personnes invétérée » : cette phrase, en plus de comporter une faute d’accord, ne vaut syntaxiquement rien dire ! cette auteur, en plus de rester anonyme, aurait mieux fait de ne pas être auteur, puisqu’elle n’y est manifestement pas (il faut réfléchir pour comprendre là…). Ou bien alors : l’effort de traduction était trop intense…

      « Je ne veux pas quitter cette terre sans avoir servi à rien. J’aimerais changer le monde, le rendre meilleur » : je me demande si ce qui me fait le plus éclater de rire, c’est le manque de modestie ou la naïveté extrême.

      « Cela fait 3 ans que je me bats et suis actuellement en cours de ma 3ème fécondation in vitro » : merci pour les détails…

      « L’Homme est à mon goût trop égoïste. Il ne pense pas assez aux autres » : là je suis d’accord. La femme aussi d’ailleurs…

      « La société est en crise en particulier en France ce qui est inquiétant pour l’avenir. Alors je me noie dans l’écriture » : le coup classique de la femme actuelle : le monde est trop dur, alors je me retranche de ma misérable petite vie culturelle…En tous cas, parvenir à se noyer dans ces livres, c’est encore plus fort que dans un verre d’eau, dont la profondeur semble à peu près équivalente.

      Pour finir je vous présente mes excuses, chère Façon2Parler, pour vous avoir chargée de la sorte : vous étiez effectivement une « cible » trop facile et mon intervention ne serait guère glorieuse si elle n’avait pas tout-de-même un dessein supérieur au simple fait de me soulager un peu…


      • Façon2Parler Façon2Parler 9 février 2014 14:37

        Voyez-vous Claus D, je serai bien curieuse de connaître le « dessin supérieur au simple fait de vous soulager un peu » dont vous parlez.. Parce que vous semblez être une personne très importante et largement au dessus du commun des mortels pour dénigrer les autres de la sorte.. 
        Personne n’est parfait, c’est un fait, mais cette auteure a pour mérite d’avoir écrit un livre, qu’elle auto publie et dont TOUS les bénéfices sont reversés à des enfants malades.. Qui peut se vanter d’une telle gentillesse et d’un tel dévouement aujourd’hui ?!.... 
        Critiquez si cela vous apporte une satisfaction personnelle.. Vous en avez tous les droits, mais sachez que cela ne vous rend pas meilleur aux yeux des autres et encore moins plus apprécié smiley
        Bon dimanche !


        • Claus D. Claus D. 9 février 2014 19:45

          Façon2Parler

          Je suppose que vous êtes pour la Paix dans le monde, ce qui tombe bien, parce que moi aussi. Le dessein supérieur dont je parle doit avoir quelque-chose à voir avec cela.

          pour le reste, n’étant pas une marchandise, je n’ai pas à être apprécié, encore moins important. je ne dénigre personne, mais je combats la bien-pensance, simplement parce que j’estime qu’elle nuit à la Vérité, et donc à la réalisation de ce fameux dessein supérieur. je le fais avec les moyens qui sont les miens, forcément modestes, et avec mes frères d’arme, qu’ils soient connus de moi ou non. je fais cela, et puis je mourrai, comme les communs dont vous parlez...


        • Façon2Parler Façon2Parler 9 février 2014 20:12

          @Claus D, 

          Je suis bien pour la paix tant qu’à faire.. mais pour la suite sincèrement je me suis perdue dans vos explications très étranges... Si vous étiez pour la paix, je pense que vous n’auriez pas déversé autant de « pics » sur l’auteure de ce livre... mais bon.. peut être qu’alors je ne saisis pas bien la définition du mot « paix »...

          • Claus D. Claus D. 10 février 2014 11:02

            Façon2Parler, vous parlez d’une façon qui n’est pas la vôtre. Votre langage n’est pas le vôtre, votre conscience n’est pas la vôtre, vos opinions ne sont pas les vôtres, votre visage n’est pas le vôtre, votre être, n’est pas votre être. Mais bien sûr, il est impossible pour vous de vous en rendre compte…

            N’allez pas vous figurer que je donne des leçons, car ma leçon est un don. Je me donne dans l’oubli-même de moi-même, reliée à une conscience plus infinie que vraiment étrange, qu’un être en particulier m’a donné le privilège de voir. Je m’oublie dans ce monde, et j’en oublie le monde : c’est pourquoi j’en perçois la sourde rumeur. Je voudrais pouvoir vous parler, cependant c’est impossible car le terrain n’est pas propice. Le terrain est miné de partout, autour de nous et en nous. Il faudrait une montagne, une montagne magique, il faudrait un vaste océan, et il faudrait l’oubli. Et en regardant passer la mouette ou l’albatros, alors chacun de nous comprendrait : le vieux monde vraiment n’a pas besoin de nous.

            Pardonnez ces envolées, ce chant maladroit, dû d’une certaine manière à l’épuisement de mes nerfs. Il faudrait un tableau aussi, une œuvre d’art, n’importe laquelle, une œuvre d’art qui nous plaît, et que l’on puisse regarder, regarder en silence : alors nous comprendrions, nous comprendrions, nous comprendrions…

            cordialement
            claus


          • Façon2Parler Façon2Parler 10 février 2014 11:49

            Claus D, 

            je ne sais pas dans quel arbre vous vous êtes perché, mais il semble immensément haut... j’ai du mal à vous suivre et je ne pense pas être la seule dans ce cas là.. 
            Bref, si vous cherchez bien vous pouvez trouver mon adresse email et de ce fait, m’expliquer en un « terrain un peu moins miné » le fond de votre pensée.. Car là, en toute honnêteté : je comprends rien... (ou du moins pas grand chose).. 


            • Claus D. Claus D. 10 février 2014 12:21

              Façon2Parler

              votre sollicitude me touche, cependant je ne recherche pas de correspondances privées, encore moins « intimes ». Je suis effectivement un peu « perché », dans le sens uniquement où je n’aime guère me lier au commerce du monde. Je ne cherche pas à être « suivi », mais comme chacun il m’arrive d’avoir besoin de parler, ou de chanter, ce qui revient au même. Quant au fond de ma pensée, je ne le connais pas moi-même, puisqu’une pensée est toujours sans fond, ce qui ne signifie pas sans fondement. Ne cherchons pas à comprendre, parlons si vous en avez l’envie, et on verra bien où cela nous emmène


            • Façon2Parler Façon2Parler 10 février 2014 12:27

              Houla... remettons vite les pendules à l’heure : je ne cherche pas de la correspondance privées non plus d’une part parce que je n’ai pas le temps et d’autre part, parce que j’en ai un peu passé l’âge. Enfin si correspondance il pourrait y avoir, elle serait en aucun cas intime (là je ris encore de cela !). 
              Je vous ai proposé ce moyen simplement parce que vous vous sentiez « espionné » partout, de façon à expliquer votre intervention et vos remarques pas très sympathique pour une personne qui prône la paix... 
              Je n’essaie pas de vous comprendre non plus, de toutes façons je ne pense pas y arriver, enfin je suis presque sûre de cela même.. 
              Désolée de vous avoir amené sur une fausse piste, loin de moi l’idée d’entretenir une quelconque relation avec vous.. Mais sans rancune quand même smiley


              • Claus D. Claus D. 10 février 2014 12:43

                je ne me sens pas espionné, cela me serait par ailleurs égal. il n’y a aujourd’hui pas plus de vie privée que de vie publique : la question est donc de trouver où dans tout cela est la vraie vie ?

                je n’ai aucune rancune à votre encontre, je regrette que vous ayez pu penser cela de moi. évitons d’ailleurs ce terrain (celui des « relations » telles que vous semblez pouvoir l’entendre), et voyons ce que nous sommes capables de proposer à la place : puis-je encore espérer cela de vous ? ou peut-être n’en avez-vous pas le temps ? ou pas le courage ? évitons donc les heures et les pendules, et tentons de nous maintenir hors du temps. ah oui, je suis aussi perché d’une autre manière : j’habite au 6e étage d’une tour, grande fenêtre dirigée vers l’ouest : je peux donc admirer le coucher du soleil...


              • Façon2Parler Façon2Parler 10 février 2014 12:46

                La vraie vie est celle que l’on prend en main et non celle que l’on subit (du moins, c’est ainsi que je vois la chose).

                Comment voulez-vous proposer un échange sur une plateforme de commentaires à la suite d’un article (qui en plus ne vous convient pas smiley )

                Etrangement, vous me faites penser à une personne qui m’a contactée il y a peu de temps et qui parlait par métaphores... Etrange coïncidence... 

                • Claus D. Claus D. 10 février 2014 12:57

                  tout n’est que coïncidence, hasard et nécessité (J.Monod)

                  nous pouvons échanger où nous le voulons, ici me convient très bien, je n’ai d’ailleurs aucune aigreur à votre encontre ni contre l’article, puisque mon cri est déjà poussé. je trouve appréciable que vous acceptiez d’échanger, alors échangeons. aimez-vous les couchers de soleil ? quel livre lisez-vous et qu’en pensez-vous ? quel est votre oiseau préféré ? la mort est-elle vraiment quelque-chose qui doit nous effrayer ? y-a-t-il plus de morts enterrés sous la surface de la terre que de vivats par-dessus ? d’où venons-vous/que sommes-nous/où allons-nous : seule la question centrale n’est-elle pas digne d’intérêt ? l’arbre est-il la fixation du temps dans l’esopace, où la fixation de l’espace dans le temps ? l’humanité va-t-elle disparaître ? est-il encore possible d’aimer ? le méthane va-t-il s’échapper du fond des mers ?......................


                • Façon2Parler Façon2Parler 10 février 2014 13:18

                  Mouais... 

                  Je ne suis pas fermée au dialogue, sinon à quoi bon écrire si ce n’est pour avoir un retour ? Néanmoins, je ne suis pas sûre que nous nous comprenions.. Vous semblez tout droit venu d’une autre planète (et pourtant j’ai l’esprit assez large).
                  Concernant vos questions : 
                  - J’aime les couchers de soleils mais cela dépend des conditions
                  - Je lis en ce moment le mausolée d’E. Moradpour et j’aime beaucoup. Il me fait penser à du D. Brown.
                  - Oiseau préféré : je ne me suis jamais posé la question. J’aime tous les animaux en général
                  - La mort est une étape de la vie, tout comme la naissance, l’adolescence etc.. Sauf qu’elle constitue l’extinction des feux à tous les étages.. par conséquent, elle effraie tout un chacun mais plus celui qui reste car la solitude et les souvenirs sont des choses qui peuvent être plus effrayantes encore que la mort. 
                  - Tout dépend du niveau de putréfaction de certains corps qui sont sous terre et du niveau intellectuel de ceux qui sont au dessus... 
                  - Il me faudrait plus que quelques minutes pour répondre à cela et mon avis sur la chose est tellement étrange que j’effraie nombre de personnes me posant la question. Je préfère donc garder la réponse pour moi. Quant à votre seconde question, pour savoir qui l’on est, il faut savoir d’où l’on vient, c’est une nécessité. Peut-être est-ce la raison pour laquelle notre espèce s’autodétruit ?... 
                  - Je dirais que tout dépend de la force et de l’orientation du vent smiley
                  - Pas toute, tout comme les dinosaures, seuls les plus robustes s’adapteront à de nouvelles conditions climatiques et resteront pour perdurer.. enfin en même temps j’en sais trop rien.. je ne suis pas devin.. 
                  - Tout dépend des individus. L’amour est à la porté de tous, reste à savoir si ceux qui tentent leur chance sauront prendre en compte l’enjeu de la chose.. 
                  - Etant donné les récentes recherches sur le sujet, je dirais que oui.. un de ces 4 ça nous pend au nez.. 

                  • Claus D. Claus D. 10 février 2014 13:35

                    merci de m’avoir accordé un peu de temps.

                    je retourne sur ma planète, qui est la même que la vôtre, et pourtant effectivement bien différente (soit dit sans prétention).

                    cordialement
                    claus

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès