Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Toutes les routes seront nues ?

Toutes les routes seront nues ?

Le concept de la « route nue » commence à prendre son essor en Europe. Non, il ne s’agit pas de d’imposer le naturisme au volant (ce qui, somme toute, serait drôle), mais plutôt une suppression plus ou moins poussée de la signalisation routière en ville, et aussi en rase campagne. Utopique ? Non ! Certaines villes se sont laissé tenter, avec succès, et espèrent que leur exemple sera suivi.

Constat actuel : le tout-répressif est une impasse.

A l’heure du tout-répressif (suivez mon regard...), les politiques ne trouvent comme solution aux problèmes routiers que des durcissement de la législation, un accroissement de ralentisseurs, feux tricolores, zone 30, sens unique, etc. Et le résultat de cette politique est discutable ; si on assiste à une baisse effective des morts sur route, on assiste d’un autre côté à une hausse des contraventions (qualifiées même par certains de « nouvel impôt »), et surtout du stress au volant.

Pour continuer sur cette voie d’amélioration de la sécurité routière, que faut-il faire ? Il ne fait aucun doute qu’un durcissement de la législation actuelle et une augmentation du nombre de signalisations actuel ne peut-être infini. En effet, il faut donc choisir quelle finalité pour l’usager de la voie publique du futur (nous ne pensons pas qu’aux automobilistes, il y a aussi les deux roues, vélos, rollers, piétons, etc.) : un monde où la circulation sera tellement entravée que celle-ci sera quasi impossible (« Youpi ! », dit la planète), ou bien un monde sans entrave.

L’autre possibilité

Certains font le pari de la solution alternative : la suppression de la signalisation routière.

Il y a, globalement, trois écoles de pensée :

- Allègement de la signalisation. En effet, on estime que 70% de la signalisation est zappée par l’automobiliste, et donc même si celui-ci veut respecter cette signalisation, il arrive fatalement qu’il enfreigne la loi sans le savoir. Et là, espérons que la maréchaussée ne soit pas dans les parages (ou le fameux radar).

- Suppression de toute signalisation, hormis celles concernant la vitesse. Là il s’agit juste de s’en remettre au bon sens et au civisme. A la place des feux tricolores, par exemple, les usagers de la route se laissent passer. On peut être sceptique, mais des villes ont tenté l’expérience (voir plus bas).

- Suppression totale, même des limites de vitesses. Là encore, on s’en remet au bon sens du conducteur, à sa prudence aux endroits sensibles et à son souci d’économie (pour son porte-monnaie ou pour la planète).

Des expériences encourageantes

Exemple de nombreuses villes du Nord de l’Europe. A Londres, par exemple, sur Kensington High Street, on a considérablement allégé la signalisation et supprimé les barrières de sécurité pour les piétons. Résultat : 60% d’accidents en moins !

A Drachten, aux Pays-Bas, on a supprimé les feux à certains endroits. Les automobilistes ont alors fait preuve de civilité et ont même élaboré un système simple de signes afin de se donner la permission de passer, fluidifiant ainsi considérablement le trafic.


On peut citer aussi Ejby (Danemark), Bohmte (Allemagne), Ipswich (Angleterre), Ostende (Belgique)...

Forcément, il y a des critiques.

Bien sûr, certains sont sceptiques, affirmant que même si les gens sont civilisés, il restera toujours des cas d’incivilités, qui, en l’absence de contrainte, pourront se révéler plus pathhogènes. Là encore, prenons un exemple : le carrefour. Si on met des feux, une voiture passant au rouge créera un accident car effectivement personne ne s’attend à ce que quelqu’un passe au rouge. Si on supprime ces feux, l’automobiliste trop pressé passera, forçant certes la priorité, mais les autres y étant préparés, il ne créera pas forcément d’accident.

Concernant la vitesse, même si des chauffards veulent rouler trop vite, ce n’est pas un panneau qui les arrêtera. Certains proposent de contrôler les vitesses excessives, fixant une norme sur toute autoroute, route, etc., mais laissant libre chacun de réduire sa vitesse en cas de virage prononcé.

Enfin, culturellement, certains insistent sur le fait que toutes ces expériences sont faites dans le Nord de l’Europe, avec des comportements difficilement transposables en France et dans le Sud de l’Europe. Là encore, des expérimentations devraient être proposés pour lancer le débat.

Pour conclure

On se demande alors pourquoi on a installé tous ces panneaux, vu que les villes qui ont fait le pari de les supprimer se portent mieux. Peut-être est-ce de la faute des politiques qui, à la demande de la population, doivent agir pour régler les problèmes de sécurité routière. Effectivement, ajouter des contraintes règle le problème, et leur permet de pouvoir prouver simplement qu’ils « agissent » et ont des « résultats ».

Cependant n’aurait-on pas plus de résultats en étant moins répressifs ? Le débat est ouvert et les exemples allant dans ce sens doivent être médités...


Moyenne des avis sur cet article :  4.21/5   (227 votes)




Réagissez à l'article

107 réactions à cet article    


  • bb (---.---.134.117) 21 décembre 2006 10:20

    bonjour. Oui en effet un carrefour sans signalisation génèrera certes des problèmes d’incivilité mais aussi une responsabilité sinon des autres au moins de la sienne . En effet on peut penser que le fait qu’il y ait des feux donne des automatismes de comportement qui font que si une personne brule un rouge celui qui passe au vert est accidenté. Mais ces différentes écoles de pensées n’ont ni tort ni raison car des routes non signalisées génèrent autant d’accidents que les autres. On peut aussi faire un parallèle avec les motards et le port du casque. En effet le casque protège la tête en cas de choc violent, mais en même temps il permet de rouler aux environs de 300km/h maintenant. Sans casque il n’est pas possible de rouler à plus de 100KM/h bien longtemps et cette vitesse est moins dangereuse que celle que le port d’un casque permet d’atteindre. Donc dans les deux cas que ce soit en signalisation ou autres aspects de la protection ,toutes les solutions trouvées ont leur avantges et inconvénients. bb


    • parkway (---.---.18.161) 21 décembre 2006 13:35

      à BB,

      on peut rouler jusqu’à 130 sans casque pendant assez longtemps, mais c’est vrai que ça fatigue et, en plus, les cancouenes et les guêpes c’est pas sympa...surtout dans les yeux !

      parkway, 17 ans de motos de route, 7 motos de la 125 à la 750 de 1972 à 1990 ( du temps où j’étais riche,... et beau !)


    • BB (---.---.134.117) 21 décembre 2006 15:27

      Je vois que nous avons une expérience commune. Oui jusqu’à 130 ca va mais gare aux insectes ca fait mal. Mais à 250 ou 300 sans casque ca marche plus. Je voulais juste démontrer que le casque sauve des vies à basse vitesse, mais que comme il permet d’aller aussi très vite il est aussi responsable d’accidents très grave par justement cette vitesse qu’il permet d’atteindre. Comme quoi dans les deux sens le danger est là et que pour le motard que j’ai été une seule chose est importante : La LIBERTE BB


    • Sylvain Le Bon Sylvain Le Bon 21 décembre 2006 16:03

      En allemagne, au danemark, ok... Mais en italie, sans panneau, ca donne quoi ?


    • FrisoJé (---.---.199.178) 21 décembre 2006 17:30

      Salut,

      Je réside en Italie depuis plus de 5 ans, je me sens donc tout désigné pour répondre à ta question.

      En Italie les limites de vitesse sont généralement complètement ignorées, tout simplement parcequ’elles sont souvent absurdes (limite à 30 km/h oubliée au bord d’une autoroute alors que les travaux sont finis depuis 1 an...). Ne parlons pas des prioritées sur les rond-points et des stops. Le fait d’enlever les signalisations qui se perdent déjà dans la jungle des panneaux publicitaires ne changerait donc pas grand chose. Tout se base déjà sur la capacité de chacun à s’infiltrer au mieux dans la circulation déjà bien dense. Il faut donc que chacun soit toujours prêt à voir déboucher n’importe quel véhicule ou piéton de n’importe quelle direction. C’est très stressant, mais ça a l’air de marcher.

      Ciao.


    • toto 21 décembre 2006 10:36

      >>A l’heure du tout répressif (suivez mon regard...) les politiques ne trouvent comme solution aux problèmes routiers que des durcissement de la législation, un accroissement de ralentisseurs, feux tricolores, zone 30, sens unique, etc

      Si on peut classer les radars dans le répressif, le reste c’est du préventif. La phrase est donc complètement idiote, artificiellement construite pour « suivre ton regard »


      • robin (---.---.87.61) 24 décembre 2006 19:12

         smiley lol...le tout répressif aura vite atteind ses limites, et « suivez mon regard » aussi.... ! Je serai favorable(progrès en électronique aidant) à l’installation sur tout véhicule (progressivement bien sûr )d’une boite noire munie d’un GPS ( L’équivalent de Athés équipant la plupart des engins récents de la SNCF ) sans faire de flicage ,en cas de contrôle de l’informatique embarqué ,il est possible de relever tout dépassement de vitesse ou de comportement anormal,avec un tel dispositif on adopte très vite un comportement « sécuritaire et responsable » sans pour autant augmenter le stress....qui plus est d’autres fonctions aussi importantes sont possibles.La généralisation des radars embarqués (détéction d’obstacles) est aussi une des solutions,en conclusion la technologie « intelligente » peut aider beaucoup à la sécurité routière mais ne remplacera jamais la « civilité » au volant.


      • armelle89 25 décembre 2006 11:58

        bjr a vous,il faut deja savoir quel politique veut appliquer le gouvernement,je pense que se sera tout répressif,c’est sarkosie qui a voulu ses radars.néanmoins je ne suis pas d’accord avec toi.je crois dans du matos de pointe dans les autos est la faille quil ne faut surtout pas pénétrer car je crois ensuite a l’escalade sans limite(et qui paiera tout ca !)mettre dans les trains les avions je comprend qu’en cas de drame les responsabilite soit définie mais la c’est notre bien qui nous coute assez cher et paie les frais de notre etat.et l’etre humain il fait quoi ?on a plus confiance en lui ?dans quel société vis t-on ?on va vivre d’amende de répression,mais comment vont faire ls petits ?je signale quand meme quil y a deja ds mouchard dans les camions donc c’est existant !yen a marre de nous prendre pour ds délinquant de la route !dans l’automobiliste on prend le bon,assurrance(qui appartient souvent a l’etat pour payer ls factures,carte grise pour ls regions)carburant,pieces détachés,j’en passe !et pour le mauvais les amendes de radars stationnement etc... !alors faut arretez tout ceci,il ne faut pas abattre tout le troupeau parcequ’une bete est boiteuse !


      • faxtronic (---.---.127.45) 21 décembre 2006 10:44

        Article d’une debilite profonde, mais alors profonde.

        A quoi servent les feux :

        - A montrer clairement qu’il y a un carrefour, pouvoir s’arreter a temps
        - A eviter les croisement intempestif de vehicule, meme de bonne foi et roulant lentement,
        - A ordonner la circultaion et a la segmenter afin d’ameliorer la fluidite de l’ecoulement

        C’est pas une question de repression c’est un quetsion d’ecoulement d’un fluide dense.

        Quand a l’affirmation, le civisme n’est pas francais, je peux t’affirmer, qú’ayant vecu a Cambridge, a Tokyo, a Gand (depuis 18 mois), a Antibes (Valbonne aussi), a Lyon, et un peu a Gotheburg (suede), que cela se vaut au final, le civisme. Vous etes en fait franchement raciste ou ignorant.

        Quand a Ostende, il y a deux sortes de carrefour : des feux et des rond-points. He je sais j’y suis souvent a Oostende. en tout cas sur les principales rues. J’ai jamias vu un carrefour a les gens qui font des isgnes pour passer. En regle general, en cas d’absence de signalisation, la regle est la priorite a droite. La coutume est qu’en cas de bouchons, l’alternance des files.

        Ce que vous proposez en fait, c’est le darwinisme sur la route.

        Ayant vecu a Antibes aussi, je peux te dire que ce qui ferait du bien, c’est :

        - Des pistes cyclables
        - Des lignes de Trams allant vers l’interieur des terres.


        • luisito luisito 21 décembre 2006 11:20

          A faxtronic,

          Tout d’abord pourquoi me traite de debile et rasciste ? smileyJ’hesite a faire un effort de reponse aux vues de ces insultes, mais bon, vu que le reste du commentaire apporte des critiques tout de meme constructives, j’y repond.

          Si certains etudes sont faites, si certaines villes tentent des experimentations, c’est bien cette proposition a le merite d’etre etudiee, et avant de traiter cette proposition de debile, il serait bon d’en debattre serieusement et de regarder les resultats de ces experiences.

          Je ne fais que faire une synthese des differentes propositions et experimentation allant dans le sens d’une diminution de la signalisation. Point. Il n’y a rien de debile a cela.

          Pour les feux, justement, les supprimer, fluidiferait MIEUX le traffic (remarquez le conditionnel). Moi meme j’etais sceptique mais lorsqu’on voit qu’a drachten, la place Laweiplein qui voit passer 22.000 vehicules/jour, lorsqu’on a supprime les feux, cela a fait passer le temps pour la traverser d’une moyenne de 53s, a 24s ou 36s, selon les autorites de cette ville, avec une baisse notoire du nombre d’accidents. On ne peux que dire que cette proposition est interessante, et qu’on devrait l’etudier sans la rejeter d’un revers de main.

          Pour Oostende, il est vrai que je manque de sources, mais cette ville est regulierement citee comme tentant cette experimentation. Maintenant a quel niveau ? Il pourrait ne pas s’agir des feux, mais uniquement d’un allegement de la signalisation, je ne sais pas.

          Quand a cette histoire de civisme a travers les pays, je ne fais que repeter les critiques que j’ai entendu par ceux qui trouvent que cette idee venant d’europe du nord aurait du mal a se transposer dans le sud. La encore, je ne fais que reprendre cette critique. Personnellement je pense que le sud de l’europe est tout aussi civilise que le nord ! Mais il n’empeche que certains esprits moqueur ont emis cette remarque. Donc pourquoi me traiter de rasciste ?

          Enfin pour la derniere remarque concernant antibes, je suis entierement d’accord avec toi, la vraie solution est la. Maintenant, il n’empeche que beaucoup de gens trouvent que baisser le nombre de signalisation est une idee a experimenter, d’ou mon article.

          Enfin afin de couper court a cette accusation de debilite de cette article, je vous renvoie a ce dossier tres bien illustre et grand public : http://velobuc.free.fr/sharedspace.html


        • peuple des connecteurs (---.---.0.56) 21 décembre 2006 12:02

          @ faxtronic

          ton ouverture d’esprit et la portée de ton regard illustrent l’exception franchouillarde sur laquelle surfent nos indispensables et vertueux gouvernants protecteurs.

          Tes maîtres d’école à bien penser, dont on sent une féroce envie neuve de dénigrer les fils prodigues de leur république bananière, seraient fiers de toi.

          Pas étonnant que tu sois contre le darwinisme : la sélection naturelle empêcherait des tâches comme toi, adeptes des apparences trompeuses et des idées toutes faites, de sévir et d’entraver ceux qui vont de l’avant.

          Mort aux hérétiques.


        • parkway (---.---.18.161) 21 décembre 2006 13:40

          Luisito,

          il y a un truc !

          faxtronic pense souvent que les autres ne sont pas comme lui,sans doute avec raison, à moins qu’il ait tort d’avoir raison ou raison d’avoir tort, c’est selon ;

          or, la règle ,« c’est celui qui dit qui y’est », s’impose ici.


        • faxtronic (---.---.127.45) 21 décembre 2006 15:09

          Alors je me permet de me defendre :

          - Le darwinisme sur la route, c’est plus que debile, c’est criminel.

          - Dire que telle ou telle population a telle ou telle comportement specifique, c’est du racisme ou de l’ignorance (d’ailleurs cést deux notions sont liees)


        • faxtronic (---.---.127.45) 21 décembre 2006 15:13

          au peuple des connecteurs et a Losito (enfin surtout au peuple des connecteurs) :

          Il est facile et stupide de s’attaquer a la personne au lieu de s’attaquer aux idees :

          - Je trouve les poropositions de lusito debiles et les remarques du style « un peuple est aisni... » raciste

          - je ne dis que Lisito est raciste et debile

          Par contre au connecteurs qui s’en prend a ma personne faute d’argument, je lui chie au nez.


        • faxtronic (---.---.127.45) 21 décembre 2006 15:15

          au connecteurs qui m’a enerve :

          Je suis tellement franchouillard que je ne vis plus en france, et que j’hesite a partir de belgique..... pour l’italie ou le japon.


        • maxtor75 (---.---.240.115) 22 décembre 2006 20:17

          Problème ! Problème !

          Les français sont des indisciplinés congénitaux, conducteurs du dimanche, fangio en pots de yahourt, dépassements limites, changements de directions sans clignotants, circulation sur la bande d’arrêt d’urgence,etc...etc... A peine sortis du permis que toutes les règles apprises semblent évaporés. Déjà qu’avec les feux, les stops, les limitations et les interdictions c’est la jungle alors sans... ça sent l’anarchie et la baston.

          Les nordiques et les allemands au contraire sont disciplinés, pas de zig-zag sur les autoroutes, en même temps à 250 km/h toléré pour certaines portions en Allemagne bonjour la boucherie en cas de conneries.

          Ca roule vite mais sur sa voie et si on double ; clignotant et on fait gaffe.

          Ils respectent la signalisation, et si on est témoin d’un comportement irresponsable au volant en Allemagne, on est en droit d’appeler la Police et de balancer la plaque du contrevenant qui se fera arrêter et verbaliser illico, ça refroidirai pas mal d’andouilles roulantes, chez nous.

          Bref, si cela marche chez eux tant mieux, mais chez nous c’est de l’utopie !!!

          Sauf pour les rêveurs...


        • robin (---.---.87.61) 24 décembre 2006 19:19

          lol......ah que tu peux aller en suisse !!!!! smiley les rats quittent le navire....... !!!!!!!!


        • armelle89 26 décembre 2006 15:10

          bjr,juste pour dire que tu es a cote de la plaque,on sait tous ce qu’est un feu,pour ls avoir certainement grillé un jour ou l’autre.c’est certainement le décalage horaire qui nous fait dire n’importe quoi,sauf une réponse !bon voyage !!


        • LE CHAT LE CHAT 21 décembre 2006 11:08

          recyclons les radars des autoroutes en photomatons


          • Marsu (---.---.15.161) 21 décembre 2006 14:58

            ouais, mais va falloir courir vachement vite pour déclencher l’appareil... et puis personnellement, je ne suis pas très beau en plein sprint.


          • Marsu (---.---.15.161) 21 décembre 2006 15:21

            Hum hum... comme toujours dans ces débats, la solution est sans doute à mi chemin.

            Pour les feux, ça dépend du carrefour ! mais tout le monde connaît au moins une dizaine de feux débiles dans son enturage, là où un stop ou un « céder le passage » suffiraient.

            Pour les panneaux, je suis d’accord : y en a une foule qui ne servent à rien du tout, sauf à distraire le conducteur, mais bon, ça fait bosser les entreprises de signalisation... smiley Enfin, il y a tout de même de nombreux endroits où les panneaux évitent de se faire surprendre (virage serré, etc...) si on n’est pas du coin.

            Pour la répression, je rejoins certaines réactions, à savoir qu’il suffit de respecter les règles pour être heureux. Les seuls stressés dans l’histoire sont ceux qui frôlent en permanence les limites au lieu de garder un minimum de marge de sécurité. L’avenir est sans doute dans le contrôle de vitesse couplé au GPS. Mais là, on se retrouvera sans doute bloqué par l’hypocrisie habituelle qui empêche encore le bridage éléctronique des voitures à 150 km/h.

            En conclusion, je suis pour les expériences visant à rationaliser la circulation, mais pour le maximum de répression du moment que les règles sont claires pour tout le monde (on peut pas dire que les chiffres d’accidents n’ont pas baissé depuis les radars auto, donc soyons pragmatiques).

            Quant-à la différence de mentalité entre nord et sud, malheureusement elle est réelle. Je ne veux pas dire qu’on ne peux pas progresser, mais on ne part pas sur la même base.

            Allez, au boulot, pour un monde meilleur !


          • El_Che (---.---.100.34) 22 décembre 2006 10:16

            « L’avenir est sans doute dans le contrôle de vitesse couplé au GPS ».

            A condition qu’il soit plus fiable que l’actuel : quand on sera passé au Galiléo avec ses 1m de précision, ok. Mais actuellement (je parle en francilien), il n’est pas rare que le GPS nous croie sur le périphérique parisien (limite 80km/h), alors qu’on se trouve sur une route immédiatement parallèle (limite 50 km/h).

            « Mais là, on se retrouvera sans doute bloqué par l’hypocrisie habituelle qui empêche encore le bridage éléctronique des voitures à 150 km/h. »

            Il y a une différence : de plus en plus de gens seraient prêts à faire cette limitation par GPS de manière VOLONTAIRE, afin d’éviter de perdre bêtement des points (et 90 euros) à cause d’un radar jumelles-laser placé sur un axe semi-urbain où le 50 ne se justifie pas (eg le pont du boulevard Poniatowski entre les portes d’Ivry et Charenton).

            Même si j’ai toujours mes 12 points, je suis le premier à vouloir expérimenter un tel bridage !


          • dégeuloir (---.---.87.61) 24 décembre 2006 19:22

             smiley dynamitons les radars........lol et Sarko avec....... smiley


          • AVEVA (---.---.201.24) 26 décembre 2006 21:59

            Le régulateur de vitesse répond à votre attente, avec une boîte automatique c’est le summum !

            Observation générale :

            Il n’y a pas si longtemps les disciples de Monsieur Krasuky coupaient le courant, il n’y avait donc plus de « feux tricolores » souvenez-vous... si c’est l’expérience que vous souhaitez je vous souhaite du plaisir !!


          • caramico (---.---.211.139) 21 décembre 2006 11:39

            Plus de 30 ans de permis et aucun accident, je touche du bois, j’avais l’habitude jusqu’à maintenant de regarder plus la route et les autres intervenants, automobilistes, piétons, motos et camions, que les panneaux eux mêmes.

            Pratiquemet jamais de P.V, sauf dernièrement deux pour des dépassements ridicules de vitesse.

            Moralité :

            Je regarde plus les panneaux, dans mon agglomération où la vitesse autoriséee passe du 70 au 50, au 30 et parfois au 10 (si,si ça existe)

            Et je fais moins attention à ma conduite. L’avenir me dira si je n’écrase personne, en tout cas ça sera à moins de 30 à l’heure et je serais en règle.


            • parkway (---.---.18.161) 21 décembre 2006 13:50

              caramico, je te suis bien ;

              sans accident responsable depuis 1973, je roulais sans limitation de vitesse en 1973 et en moto. j’ai appris à rouler « à ma main » à regarder la route et la circulation à faire confiance à la visibilité et peu ou pas du tout aux panneaux. En 750, il était facile de se retrouver à plus de 150 en ligne droite ou en virage ( mais pas tous !). eh ben, y’a pas de problèmes tant qu’il y a de la visibilité.

              par contre en ville, là, cool, cool...


            • (---.---.185.253) 21 décembre 2006 14:08

              Avec les voitures de l’epoque, il ne doit pas y’avoir beaucoup de rescapes d’accidents a 150km/h. Donc forcement tous les autres n’ont jamais eu d’accident mais ce n’est qu’affaire de chance. Quand on voit que le nombre de mort a ete divise par 3, on voit bien que ca sert et il vaut mieux ecraser un pieton a 30 qu’a 60 en ville, le pieton aura plus de chance de s’en sortir.


            • Stravos (---.---.132.162) 21 décembre 2006 12:09

              Je suis bien d’accord avec cet article, et même partisan d’en élargir le principe à d’autres domaines. Car trop de règles tuent le respect du à la règle. A vouloir formater les humains à coup de réglements pointillistes et de flicages microscopiques, on les déshumanise, on les transforment en autant de robots idiots et peu soucieux d’autrui. Il faut rétablir l’iniative individuel et son corollaire indispensable : le sens des responsabilités. Avec moins de panneaux et de feux, l’automobiliste sera amené à regarder ce qui se passe réellement, et non ce qui est censé se passer selon ces même panneaux et ces même feux...


              • D.Duranbd (---.---.202.251) 21 décembre 2006 12:13

                Étrange article, particulièrement biaisé à mon sens.

                Par exemple, il serait intéressant de savoir comment la suppression de barrières de sécurité pour piétons a pu, d’après vous, faire baisser le nombre d’accidents.

                À lire votre article, la manière dont sont présentés vos arguments, il semble que vous soyez surtout intéressé par la possibilité, pour vous, de pouvoir faire ce que vous voulez sans risquer la « prune ».

                Le fait que vous prétendiez rabaisser le succès de la baisse du nombre de morts par la « condamnation » d’une augmentation du nombre de contravention et du « stress au volent » est particulièrement évocateur. Honnêtement, j’espère qu’aucun membre de ma famille n’aura le malheur de vous croiser sur la route...

                Mais justement, mon cher anarchiste (car c’est bien de cela qu’il s’agit : Il faut « interdire d’interdire », du moins lorsque l’interdiction vous embête), l’augmentation du nombre de contravention indique bien que les malfaisants sont un peu plus punis qu’auparavent. Je ne vois pas en quoi c’est un mal. Mais il est vrai qu’en tant qu’anarchiste vous devez avoir plus tendance à prendre la défense de l’agresseur que de la victime, naturellement.

                S’il faut que les gens comme VOUS se prennent une prune pour que les gens comme MOI ne soient pas ASSASSINÉS au détour d’un passage clouté par les gens comme VOUS, alors c’est une bonne chose. Une très bonne chose.

                Quant au stress au volant, comment oser dire que c’est la faute de la répression ? Ne pensez-vous pas que les fous du volant qui grillent la priorité, font des queues de poisson, foncent à 120 sur une rocade sur la voiture devant pour la forcer à lui laisser le passage, et autres sauvages incivils et dangereux sont plus générateurs de stress que la vulgaire « peur du gendarme » ? Vous êtes fou ou quoi ? Et je ne parlerais même pas des bouchons, du manque de places de stationnement, et autres choses du même genre bien souvent accentués par les « fous de liberté » de votre genre (demandez donc aux force de l’ordre, ils en auront de belles à vous apprendre).

                Il est d’ailleurs parlant que vous défendiez celui qui force le passage, qui se montre incivil, bref qui menace de blesser ou de tuer l’autre, juste pour passer devant lui. Se réjouir qu’il y a une baisse d’accidents pour la simple raison que les dangers publics de votre genre peuvent terroriser les autres conducteurs (sans parler des piétons...) et les forcer à systématiquement vous laisser le passage est un peu déplacé. Mais il est vrai que c’est une attitude classique des anarchistes que de défendre « le droit du plus fort », pas vrai ? Alors, quelle est votre prochaine action ? Demander la suppression des lois condamnant le viol car, comme ça, aucune victime n’osera plus se défendre et cela fera donc baisser le nombre de coups et blessures ?

                Pour parler de l’absence de feu qui fluidifirait la circulation. Vous mélangez tout : Ce n’est pas l’absence de feux qui fluidifie la circulation, mais bien l’aménagement des carrefours. D’où la multiplication des rond-points. Mais cela ne fonctionne pas partout : Il faut que les conducteurs se conduisent civilement. Possible à Nantes, mais on voit le résultat en région parisienne... Et on ne parle même pas des piétons : Étrange, n’est-ce-pas, que les feux ne protégeant que des passages piétons, et qui ne s’actionnent donc que lorsqu’un piéton demande à traverser, soient si souvent « brulés » ? Je suppose que là aussi vous trouvez ça très bien : Vous terrorisez les piétons, donc ils vous laisse systématiquement passer et ne tentent plus de traverser lorsqu’il vous voient arriver : Tout bénef pour vous et moins d’accidents à constater. Le panar pour un arrangeur de statistiques de votre genre, pas vrai ?


                • luisito luisito 21 décembre 2006 12:35

                  Mais que d’insulte ce matins ! Maintenant on donne, a tord, un comportement de chauffard avec des idees anarchistes.

                  Sur l’attaque personnelle d’abord :

                  - Apres une longue vie de pieton, cycliste (adherant a une asso de defence des cyclistes), et adepte des transports en commun, j’ai ete oblige pour pouvoir me rendre au travail, d’acheter une voiture et de m’en servir dans une zone qui va de Cannes a Nice (ouh la la la). C’est donc avec un esprit neuf que j’aborde pragmatiquement une idee alternative.

                  - Au vue du premier point, je suis le premier a respecter A LA LETTRE le code de la route, sans depassement de vitesse ni grillage de feu. De meme je suis particulierement agace par les chauffards.

                  - Je ne suis pas anarchiste, mais juste sceptique et sans idee pre-concu. La, j’ai entendu une idee alternative, elle m’a interssee, j’ai fais mon investigation et j’ai fait cet article. Effectivement je suis plutot favorable, enfin favorable pour juste essayer...

                  Je m’excuse donc si j’ai pu paraitre comme un chauffard essayant de justifier son comportement. Je suis justement tout l’inverse.

                  Et si je souhaite respecter les signalisations, c’est justement car j’espere avoir un comportement responsable.

                  De meme, l’unique solution apportee par les politique pour empecher les chauffards d’agir est de les sanctionner. Moi (enfin ceux qui ont eu cette idee, j’y suis pour rien) je propse de RESPONSABILISER les chauffards.

                  Donc je met un terme a ton accusation : je ne defend ni je justifie les chauffards, je cherche juste a donner une idee alternative ayant deux finalites : ameliorer le traffic, reduire les mauvais comportement.

                  Excusez moi de t’avoir mepris.

                  La ou je te rejoint, c’est pour dire que, a mon avis, ce n’est pas juste en supprimant les feux qu’on regle les pb d’un carrefour, mais en reamenageant tout l’espace, lorsque cela est possible.


                • Sylvain Etiret 21 décembre 2006 13:38

                  Quelle polémique ! Inutile de se facher et de s’envoyer des épithètes féroces, on discute.

                  La douleur et la colère de ceux qui ont subi un accident pour eux-mêmes ou leurs proches, ou la peur de ceux qui se sentent fragiles est certainement à entendre. Et que pèsent alors des choses comme le stress au volant, la liberté de rouler sans contrainte, ... ?

                  Reste à savoir si la douleur, la colère ou la peur sont bonnes conseillères et aident à examiner clairement les choses et à fonder les meilleures décisions.

                  Sur le fond, les éléments cités seraient sûrement à préciser tant ils sont surprenants (N’est-il pas d’observation courrante qu’un feu tricolore en panne aggrave le trafic plutôt qu’il ne le fluidifie ? Est-ce juste une impression ?).

                  Pour ne prendre qu’un seul exemple, la diminution citée du nombre d’accidents prend-elle en compte la gravité des accidents restants, la vulnérabilité des accidentés, ... ?

                  A l’inverse, et à mon modeste niveau qui peut ne pas être représentatif mais qui est après tout celui que je peux le mieux observer, la peur du gendarme m’a fait sans consteste ralentir mon allure et cotoyer le risque de conséquences moins graves en cas d’accident. Mais elle a parallèlement augmenté l’irrégularité de ma conduite et la fréquence des embardées tant l’attention se disperse sur les différents contrôles à observer, un oeil rivé au compteur.


                  • (---.---.185.253) 21 décembre 2006 13:49

                    Globalement d’accord mais depuis le tout-repressif (suivez mon regard), je suis moins stress : moins de queues de poissons a 160km/h, moins de pousse-cul. Les gens font globalement plus attention. Ceux qui stressent maintenant des radars sont ceux qui auparavent stressaient les autres par leur conduite dangereuse.


                    • Stravos (---.---.132.162) 21 décembre 2006 13:56

                      Tout est affaire de juste mesure et d’à propos. Ainsi, le respect aveugle des règlements ( tout comme leur non-respect systématique) peut aboutir à des abérations genre : « le feux étant au vert on ne peut me reprocher d’avoir écraser ce piéton ». Combien de chauffards s’abritent derrière un respect de la lettre, et non de l’esprit qui préside à l’élaboration des règles ? Sur la route, la règle essentielle - et non-écrite -, c’est : ouvrons l’oeil...


                      • alberto (---.---.85.205) 21 décembre 2006 14:12

                        Au Caire, il y a peut-être dea panneaux, mais tout le monde (piétons, cyclistes, motos, autos, flics ) s’en fout, fait comme s’il n’y en avait pas, résultat : c’est un bordel ! ! !

                        Mais le côté positif de la situation, c’est que le trafic étant comme englué dans cette gélatine bordelique, même un candidat au suicide ne réussirait pas sa tentative en se jetant sous un autobus par exemple.

                        A Ostende, ou à Amsterdam, supprimer les panneaux ça peut peut-être marcher, mais plus on descend vers le Sud...

                        Ceci dit (si j’ose dire !) l’idée est séduisante, mais avec pour mesure d’accompagnement : multiplier le montant des prunes par cinq ou dix...


                        • L'enfoiré L’enfoiré 21 décembre 2006 14:20

                          @l’auteur,

                          Ah que j’aimerais vivre dans ce monde-là ! Et oui, ça vaut la peine d’essayer. Je suis tout à fait d’accord avec l’article. Nous sommes un peu chez « Alice », au pays des merveilles, c’est vrai.

                          J’aime beaucoup rêver que tout le monde a un code de bonne conduite dans ses gènes. Des casses vitesses (pas de casses voitures) pourraient aider à réaliser ce rêve.

                          Pour appuyer tes dires, il est bien vrai que trop d’informations en chemin (comme ailleurs) détruit l’information. Combien de fois ne me suis pas étonner de voir des conneries comme des panneaux indiquant 70km/h à un endroit et puis 200 m plus loin 90km/h et rebelotte un peu plus loin 70 pour un feu rouge. Quand on pense à ce que coute le fait de presser le frein... Mais cela doit évidemment être une histoire belge. A+


                          • Stravos (---.---.132.162) 21 décembre 2006 14:23

                            Il est curieux d’observer que ces pratiques « libertaires » ont vu le jour en Europe du Nord, dans des nations extrémement policées où l’individu cède devant le groupe ( tout le contraire de l’Italie ou de la Grèce, pays de fortes individualités, où piétiner la loi est un sport national...). De cette apparente contradiction, je tire la leçon que toute liberté demande d’abord une attention soutenue aux autres, ceci afin de ne pas se transformer en nuisance. De ce point de vue, l’Italie et la Grèce auront encore besoin, et pour longtemps, de panneaux flicards... Et la France ?


                            • ZEN zen 21 décembre 2006 14:35

                              @ L’auteur

                              C’est l’abbaye de Thélème que vous nous décrivez là !...

                              Une rationalisation (européenne !) de la signalisation routière , oui ! mais, comme dit l’autre, « faut par rèver »..

                              « on assiste d’un autre côté à une hausse des contraventions (qualifiées même par certains de « nouvel impôt »), et surtout du stress au volant. » dites-vous. Et alors ? On pourrait se demander d’où vient le stress...

                              Pour ma part, je ne roule ,quand je peux ,qu’en vélo (presque 10000 km par ans) Mais que fait-on pour les cyclistes ? C’est dérisoire, par rapport à d’autres pays européens.


                            • Dominique (---.---.30.99) 21 décembre 2006 17:03

                              @ Zen, si vous remplaciez la statue qui vous sert d’avatar par une photo de vos...cuisses (juste 2/3 jours si vous voulez, le temps que je puisse voir et admirer ce que donnent 10000 kms/an sur un corps de philosophe) smiley


                            • ZEN zen 21 décembre 2006 21:31

                              @ Dominique (IP:xxx.x27.30.99)

                              OK, je veux bien me faire, mais en privé (donnez moi votre adresse ). smiley..Le vélo n’est pas incompatible avec la réflexion, c’est fou les idées qui viennent en pédalant. Donc je suis gagnant sur tous les tableaux:forme, économies,zénitude...


                            • Dominique (---.---.184.109) 21 décembre 2006 21:51

                              Alors rendez-vous à l’abbaye de Thélème, Homme universel...

                              P.S. je ne peux décemment pas vous donner mon e-mail, vous imaginez toutes ces photos que je risquerais de recevoir ? Et alors, comment reconnaître les vôtres... smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès