Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Trente deniers

L’appel au civisme doit-il tout justifier ?

Que penser de l’appel à la délation porté par la police judiciaire de Versailles suite aux émeutes de Villiers-le-Bel ? Je parle bien de délation, et non pas d’appel à la citoyenneté comme l’évoquait sur LCI Jean-Yves Bugelli du syndicat Alliance (syndicat policier). La citoyenneté ce serait témoigner à visage découvert et porté par une juste indignation et un véritable sentiment de justice. La délation, c’est ce qui est encouragé par le tract, donner des informations de manière anonyme et contre rétribution.

Encore une fois, il ne s’agit pas ici de nier la violence appliquée envers les forces de police qu’on peut effectivement louer pour leur sang-froid et leur courage. Pour reprendre l’expression de Bugelli, ils ont été "tirés comme des lapins" (à ce propos, à quand un débat sur la vente et l’utilisation des armes de chasse ?). Mais l’appel à délation est-il une bonne solution ? Un autre responsable syndical, Patrice Ribeiro, évoque des circonstances exceptionnelles qui peuvent justifier le versement de primes... Cela devant réveiller l’esprit civique... Ne mélangeons pas tout SVP. Et surtout, et je l’écris pourtant avec la plus grande compassion, que les syndicats policiers ne s’engagent surtout pas dans une vendetta corporatiste...

J’ai vécu et travaillé (et travaille encore) dans ces quartiers. L’appel lancé va recevoir des réponses, c’est sûr. L’attrait de quelques milliers d’euros dans une famille qui tire le diable par la queue va étouffer les éventuels scrupules. Mais je sais aussi que certains vont être "balancés" pour d’autres motifs plus personnels. Car la promiscuité créé des tensions et des affronts auxquels cet appel va apporter une solution... S’il existe beaucoup de solidarité dans les quartiers populaires, ces habitants n’en sont pas plus exceptionnels qu’ailleurs (dans un sens comme dans l’autre) et sont donc soumis à l’envie et à la rancoeur. Dénoncer un petit jeune dont le seul véritable crime aurait été de prendre régulièrement la place de parking du voisin ou de faire du bruit dans la cage d’escalier quand il rentre tard n’est donc pas improbable. Le risque de tensions entre habitants et également accru par ces heures passées à tenir les murs et à imaginer qui va dénoncer ou pas, et là, certains jeunes risquent de s’échauffer rapidement, sans réels indices. Il suffira que plusieurs jeunes aient été dénoncés, pour que le premier qui changera sa voiture dans le quartier soit soupçonné d’être une balance. Et ça, c’est la pire chose qui puisse être dans une cité.

Et puis à la réflexion, recourir à la délation, n’est-ce pas admettre que l’Etat n’est plus présent dans les quartiers ? C’est, après la politique des grands frères, véritable démission républicaine, un autre recours à la "justice" locale. L’appel au civisme ne doit pas tout justifier.


Moyenne des avis sur cet article :  3.91/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Frog007 Frog007 10 décembre 2007 13:04

    A la question "à ce propos, à quand un débat sur la vente et l’utilisation des armes de chasse ?, je vous répondrais qu’il a eu lieu dans le milieu des années 90 lors de la modification de la législation sur les armes (décret n° 95-589 du 6 Mai 1995 et décret n° 98-1148 du 16 Décembre 1998). Si cela vous intéresse, regardez plus particulièrement la 5eme catégorie, voici un site : Service-Public.fr. La vente, le port et l’utilisation des armes de chasse sont fortement réglementés depuis cette législation.


    • Pehachem 10 décembre 2007 13:49

      Le contraire de la délation, ne serait-ce pas la loi du silence ?

      Chacun peut imaginer ses conséquences : elle protège plutôt ceux qui ont quelque chose à cacher. Et dans ce cas : dénoncer l’auteur d’un délit est de nature à réduire le nombre de délits. C’est plutôt un acte citoyen, non ?

      Mais le risque associé est énorme : la collectivité doit rester impartiale, sous peine de donner dans l’arbitraire. Pas question, par exemple, de considérer ce genre de témoignage comme preuve suffisante pour condamner. Tout au plus peut-il servir à orienter mieux les enquêtes... Après tout : c’est un témoignage « acheté » !

      Notre justice et notre police sont-elles capables de cette impartialité ?

      Pas facile de trier entre le bien et le mal, dans la vraie vie smiley


      • tvargentine.com lerma 10 décembre 2007 14:38

        Vous parlez des cités comme des favellas,mais ce n’est pas le cas,car vous et vos associations en avez fait un vrai bizness.

        Ce n’est pas de la délation mais un appel à temoin anonyme pour lutter contre le crime organisé et cela permettra d’éradiquer une bonne ces bandes de voyous.

        Durant trop d’années ,les voyous ont pu pourrir la vie des citoyens qui habitent des logements sociaux (j’en fais parti) ils passaient leur temps à détruire pour imposer un climat de peur et bien souvent ,des « associations » apportaient des excuses à cette délinquance.

        Oui,nous voulons vivre heureux et tranquilles avec des services publics et des biens d’équipements dans nos villes et les voyous doivent etre dénoncé et payer le prix fort de leurs dégradations répétées et les trafics (vols,drogues)

        Vous n’avez pas le monopôle de parler à ma place et j’ai pas à accepter votre discours qui cherche à stigmatiser une démarche nécessaire pour éradiquer un mal

        Il s’agit bien d’un appel à la citoyenneté et le citoyen à le droit et le devoir d’être protégé

        Quand à vos « associations »,permettez moi de dire qu’elles ne doivent pas exister car bien souvent elles ne servent qu’à entretenir le chaos et le nivellement par le bas.


        • 5A3N5D 10 décembre 2007 20:10

          «  »« les voyous ont pu pourrir la vie des citoyens qui habitent des logements sociaux (j’en fais parti) »«  »

          Ah ?


        • bersace bersace 10 décembre 2007 15:44

          Salutations,

          Votre diabolisation de la délation est ridicule. Comment briser la loi du silence si la police ne garantie pas l’anonymat ? C’est vraiment faire le jeu des délinquants que d’exiger une utopique déclaration ouverte et gratuite. On a déjà vu les représailles que ces personnes subissent par la suite !

          Ensuite, quant à la véracité des déclaration ; ne faisons pas d’une cas une généralité. Ça arrive et je pense bien que la police a déjà eut affaire à de la calomnie. Plus il y aura d’information, plus les informations fausses seront mises en évidence !

          Cordialement, Étienne.


          • 5A3N5D 10 décembre 2007 20:30

            «  »«  »J’ai demandé à la Garde des sceaux Rachida Dati d’interdire la pratique des dénonciations anonymes (...) A quoi sert d’expliquer à nos enfants que Vichy et la collaboration, c’est une page sombre de notre histoire et de tolérer des contrôles fiscaux sur dénonciation anonyme ou des enquêtes sur dénonciation anonyme« , a dit le chef de l’Etat. »«  »

            Signé : N.Sarkozy. Mais il s’agit de la dépénalisation du droit des affaires, nuance.


          • vlb95400 vlb95400 13 décembre 2007 13:37

            Tiens, le nazi il officie aussi sur ce forum.

            Comment va Jean-Marie ?


          • Marsiho Marsiho 10 décembre 2007 17:21

            « Si quelques euros facilitent la chose, tant mieux »...

            Et en cas de dénonciation calomnieuse, l’erreur judiciaire qui suit derrière, vous en faites quoi ? Et si c’était vous qui étiez dénoncé sans pouvoir vous défendre puisque ne connaissant même pas le délateur ?... Peut-être trouveriez-vous que quelques euros sont trop faciles, surtout à visage masqué. Notre code pénal est un des socles de notre démocratie. Les USA ces dernières années ont fait quelques entorses à leurs codes. Résultat, la torture est maintenant utilisée à Guatanamo... Et pour quels résultats ?

            J’aimerais également répondre à Lerma que c’est justement son genre d’attitude qui encourage les petits voyous. Voir les associations de cette manière, absurde puisque chaque association est différente d’une autre, prouve que vous ne vous êtes jamais engagé dans un collectif. Peut-être êtes vous du genre à regarder derrière les volets ? http://agoravox.fr/smileys/mouai.png Un appel à témoin anonyme est bien la définition de la délation. Le terme vous choque, où la méthode ? Rien de citoyen là-dedans. C’est à l’état d’assurer la sécurité, et d’en donner les moyens à ceux qu’ils nomment pour cela. Je ne parle pas à votre place, je parle de ce que je connais, et bien mieux que vous parce que moi je n’ai jamais eu peur des autres. Et j’ai vécu et travaillé dans ces quartiers, je le re précise. Jamais une agression, jamais un vol. C’est peut-être une question d’attitude... A voir l’agressivité que vous mettez dans votre commentaire, j’imagine votre capacité à l’écoute et à la tolérance...http://agoravox.fr/smileys/pas_content.png


            • 5A3N5D 10 décembre 2007 20:06

              A croire que la police est tombée bien bas dans l’ipinion des banlieusards pour n’être même plus capable de recruter des indics !


            • vlb95400 vlb95400 13 décembre 2007 19:08

              on n’est pas à Pigalle, et ceux qui échangent leurs services contre protection, il y a longtemps qu’ils l’ont


            • moebius 10 décembre 2007 21:34

              Un appel a témoin n’est pas de la délation et Ierma ne comprend pas pourquoi il ne s’agit pas d’appel a témoin mais de délation. Pour lui la solidarité qui peut exister dans une cité c’est rien. Ierma ne comprend pas la solidarité. Ierma est seul et c’est pour cela qu’il se place du coté du manche, il nous frappe pour nous punir de ne pas le laisser seul mais ça nous fait meme pas mal car ce monde du journalisme citoyen est un monde virtuel et solitaire mais Ierma ne comprend pas, Ierma pense qu’ici regne une solidarité


              • moebius 10 décembre 2007 21:34

                ..Il est con ce Ierma...


              • vlb95400 vlb95400 13 décembre 2007 19:10

                Non, c’est Lerma. Laissez tomber et ne le prenez même pas en compte.

                Je trouve quand même qu’il passe beaucoup de temps à répondre aux forums anti-sarko.

                VOUS CROYEZ QU’IL EST PAYE POUR ou qu’il est simplement embrigadé ?


              • 65beve 10 décembre 2007 21:44

                Bonsoir,

                La police dispose déjà dans dans les quartiers de gens capables de les renseigner (balances). Cette opération est donc inutile.

                Après la lettre de dénonciation, à quand la lettre de cachet ?

                décidemment, il est grand temps que ça change !

                Vite ! le retour à l’immobilisme et à la pensée unique. Préparez-vous pour les municipales !

                Vive la soixanthuitude et le temps des cerises (et non pas celui des marrons).


                • JL JL 11 décembre 2007 10:45

                  Une fois de plus, ce sont les paroles mégalo-sarkosiennes qui créent le problème.

                  5A3N5D a écrit plus haut : «  » « J’ai demandé à la Garde des sceaux Rachida Dati d’interdire la pratique des dénonciations anonymes (...) A quoi sert d’expliquer à nos enfants que Vichy et la collaboration, c’est une page sombre de notre histoire et de tolérer des contrôles fiscaux sur dénonciation anonyme ou des enquêtes sur dénonciation anonyme », a dit le chef de l’Etat.« Signé : N.Sarkozy. Mais il s’agit de la dépénalisation du droit des affaires, nuance. »"

                  Sarkozy a dit aussi : « Nous retrouverons tous les tireurs. »

                  Le prix à payer est celui-là : l’appel à la délation. Ce prix sera peu élevé financièrement au regard de ce qu’il en coûterait de faire autrement, tout le monde comprends ce que je veux dire.

                  Mais cela coûtera beaucoup plus cher en terme de valeurs et de qualité de vie.

                  Sarkozy commence à coûter très cher à la France : aujourd’hui la tente d’un dictateur est plantée en plein cœur de Paris, et ce dictateur va être reçu à l’assemblée nationale. C’est un casus belli contre la République et contre les citoyens.

                  Ce matin la radio aux ordres disait : « il n’y a pas de morale en politique ». C’est faux, il n’y a plus de politique, il n’y a que commerce. Mais les banlieues sont toujours aussi désœuvrées.


                  • jeanclaude 11 décembre 2007 10:59

                    Ce que vous appelez délation, s’appelle « appel à témoins » dans d’autres pays. Dont ceux qui n’ont pas à recevoir des leçons de civisme de la France.

                    Vous avez raison de montrer que cela créera des tensions dans les cités. Mais la raison d’état, l’exigence de trouver et de punir, partagées par une majorité de français, va l’emporter. Et doit l’emporter, malgré les dégats collatéraux.

                    La vérité est qu’on en est arrivé à un tel point dans les cités qu’on n’arrivera pas à en sortir sans casse, pour remonter la pente. Autant voir les choses en face.


                    • Marsiho Marsiho 11 décembre 2007 13:16

                      Donc, il faut des boucs émissaires et peu importe qu’ils soient coupables ou non... Il faut sacrifier pour avancer... Parfois, quand j’ai le blues, je me fais aussi cette réflexion. Mais rapidement, je me dis que ce serait abdiquer une forme de citoyenneté et qu’agir par la force face à la force nous rendrait encore plus coupable que les émeutiers.


                    • vlb95400 vlb95400 13 décembre 2007 13:35

                      Ouis, mais moi c’est depuis 1999 que je dénonce des trafics, vols, agressions, commis par des flics de Sarcelles.

                      J’ai transmis à leur hiérarchie, au préfets, aux DGPN et ministres de l’intérieur successifs, de Vaillant à MAM en passant pas le nain maléfique

                      La seule chose que j’y ai gagné c’est qu’ils ont monté un coup pour faire tomber mon fils pour « vol de voiture » et que j’ai reçu des menaces, la dernière signée de monsieur Giraud, ex DGPN et actuel Préfet de Paris.

                      Ah monsieur, du temps des allemands ou de Papon, c’était plus simple


                    • Halman Halman 11 décembre 2007 11:00

                      Pour moi la question ne se pose même pas.

                      Il s’agit de dénoncer des assassins, pas des voisins innocents.

                      C’est incroyable le nombre de gens qui se torturent la philosophie et l’éthique au moment où il faut agir de toute urgence.


                      • JL JL 11 décembre 2007 11:32

                        «  »De toute urgence«  ».

                        Dans l’urgence on ne prend que des mesures urgentes. Et les mesures urgentes sont décidées selon les critères de ceux qui les prennent. En l’occurence, l’urgence c’est de donner corps à la « promesse » de Sarkozy d’arrêter tous les tireurs, peu importe qu’ils mettent la main sur les authentiques tireurs ou pas. Il faut que l’on puisse dire : « on a arrêté tous les coupables. dans l’urgence on ne fait que de la répression, pas de prévention. La prévention ce n’est pas médiatique, ce n’est pas »vendeur".

                        La politique spectacle exclut la prévention et valorise l’action dans l’urgence.


                      • vlb95400 vlb95400 13 décembre 2007 19:13

                        Si tu savais que ceux qui ont tiré les premiers sont « 2 individus de type européen, 30/35 ans, assez athlétiques » et « on les connait mais on ne peut pas les interpeler parce qu’ils ont des protections » dixit le chef de la sécurité du V.O. et le chef de la police de Versailles.


                      • JL JL 11 décembre 2007 12:42

                        «  »Si donc le dénoncé perquisitionné n’en a pas, il ne sera pas inquiété«  »

                        Vous croyez qu’ils sont assez fous pour garder des armes chez eux en ce moment ? J’en doute.


                      • Marsiho Marsiho 11 décembre 2007 14:29

                        Suite à la réaction de 5A3N5D, voici une info complémentaire : le département du Var va mettre en place un système de dénonciation de délits par courriers. Il suffira d’assister à une infraction pour envoyer un témoigne, une photo, une vidéo pour dénoncer son auteur. Certains vont trouver cela normal, les conducteurs n’ont qu’à respecter le code. Ben oui, mais tout le monde n’est pas parfait. Que celui qui n’a jamais... Bref, voici donc un mode de vie et de contrôle « citoyen » qui risque de remplacer à terme les tribunaux rayés de la carte. Et pourquoi pas créer des milices, tant qu’à vouloir une justice expéditive. J’ai peur de la société que nous sommes en train de créer.


                        • Vincent San Seb Vincent San Seb 11 décembre 2007 16:06

                          je suis parfaitement d’accord, il faudrait faire la différence, entre les petits et les gros délits, c’est à dire que tout le monde quelque part est hors la loi, mais on ne doit pas etre poursuivit pour autant par le reste de la population (qui est elle meme bien souvent hors la loi) cependant je croi que peu d’entre nous on dejà tirer sur des policiers, et a ce genre de délit, j’encourage volontier la délation.


                        • vlb95400 vlb95400 13 décembre 2007 13:29

                          C’est génial, je vais pouvoir dénoncer anonymement le flic trafiquant, en espérant que ça servira à quelque chose


                        • vlb95400 vlb95400 13 décembre 2007 13:28

                          Je suis le seul qui « ait osé » m’exprimer à la télé à visage découvert pour dénoncer cet appel à délation.

                          Ainsi que je l’avais fait remarquer dans ce qui n’a pas été retenu à l’antenne, on va dénoncer celui qui fait du bruit, ceui qui a trop de gosses, celui qui « parfume » l’escalier,...

                          On va dénoncer celui qui touche des aides alors que « moi, j’y ai pas droit »

                          On va dénoncer l’étranger parce que « vous avez remarqué qu’il n’y a pas eu de vitrine cassées chez les musulmans ».

                          Par contre, pourquoi ne dénonce-t’on pas les trafiquants et les mini-gangsters « protégés » ?

                          Pourquoi ne rapporte pas les paroles du S/Prefet qui dit savoir qui sont ceux qui sont les premiers à avoir tiré, des individus « de type européens, 30/35 ans, assez athlétiques » ou celles du directeur de la police de Versailles qui indique qu’ils pense que les personnes en question « ont de protections » ?

                          Plus de 100 appels, aucune arrestation sérieuse.

                          Et les 8 qui ont été arrétés dimanche, 5 étaient des spectateurs du lieu de l’accident et ils s’en sont pris pour 6 à 10 mois ferme, ruinant leur vie.

                          Et celui qui a été dénoncé par les 2 adjoints de sécurité pour avoir volé des bijoux alors qu’il s’est agit d’une identification à postériori et que c’était le gosse d’un de leurs voisins alors, on comprend pourquoi ils ont été menacés mais pourquoi le gars qui les a insultés s’en est il pris pour 3 ans ferme pour menaces de mort ?

                          « Ah, monsieur, vous savez pendant la guerre, on a bien dénoncé les juifs pour une récompense ou pour récupérer leur magasin ou leur appartement »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès