Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Trop d’armes en circulation dans le Monde

Trop d’armes en circulation dans le Monde

Depuis longtemps, je pense que ce n’est pas une bonne idée que d’offrir des jouets guerriers aux enfants. Si les enfants veulent jouer à la guerre, ce n’est pas aux adultes de les y encourager...
Au mois de novembre dernier, un papa et une maman ont offert un fusil en plastique à leur garçon de douze ans. L’enfant est sorti dans la rue et a joué à la guerre... Sauf que la scène se déroulait en Palestine, et que des soldats israéliens passaient par là. Ils ont cru, d’après leur témoignage, qu’il s’agissait d’un combattant palestinien qui les menaçait, et ils ont abattu sur le champ Ahmad, douze ans. Le père de l’enfant, Ismaïl Al Katthib, conteste cette version de l’armée israélienne, et affirme que l’enfant ne brandissait pas d’arme quand il fut abattu.

Mais le résultat est là. Ahmad, douze ans, est mort. Ses parents, malgré leur douleur, ont accepté que des organes de l’enfant soit donnés à d’autres enfants. “J’essaie de rester un être humain”, a dit le père, en précisant que sa religion, musulmane, ne lui interdisait pas ce type d’action. Ainsi, des enfants israéliens ont reçu le cœur, les poumons, le foi et les reins du garçon, et ont pu être sauvés. Le vice-premier ministre israélien, Ehud Olmert, a téléphoné aux parents d’Ahmad et les a remerciés pour cet acte de paix. Mais Ismaïl Al Katthib, lui, veut la justice, et veut que les soldats qui ont tiré sur son enfant soient jugés.

La majorité des victimes de guerre actuellement sont des civils, de nos jours, comme Ahmad. “Les armes légères tuent 300 000 personnes chaque année” dans le monde, affirme un spécialiste, Nicolas Florquin, dans le quotidien La Croix du 16 janvier dernier. Des armes “légères” donc, mais aux effets plutôt lourds. Le commerce de ces armes est florissant. Certaines se vendent sur les marchés officiels : les États-Unis, la Russie, la Chine, le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne fournissent 80% du commerce mondial à eux six. Et les cinq premiers Etats cités sont les membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU : cherchez l’erreur ! Mais une partie de ce commerce est illégale. Les vendeurs, qu’ils aient ou non pignon sur rue, louvoient pour contourner les lois internationales de contrôle et les embargos sur certains pays, quand ils ne trafiquent pas carrément.

Car des règles internationales existent dans ce domaine, interdisant, par exemple, les ventes d’armes à certains pays en guerre ou à certaines dictatures, etc. Un film sorti récemment traite de ce commerce : Lord of war, avec Nicholas Cage dans le rôle du vendeur d’armes. Il s’inspire de faits réels et montre à quel point le commerce des armes contribue à la violence et aux pillages de continents entiers comme l’Afrique, certaines régions d’Asie, d’Europe ou d’Amérique latine... C’est un film à voir, même si son dénouement (que je ne vous dévoilerai pas) va peut-être un peu loin.

Une campagne internationale appelé “Armes, un commerce qui tue !” demande que soit mieux contrôlé le commerce des armes à l’aide d’un traité international, dont une quarantaine d’Etats disent soutenir l’idée. La France en fait partie. L’Union européenne soutient également cette initiative, relayée en France par Agir ici, Amnesty international, le Secours catholique, la Ligue des droits de l’Homme, et d’autres associations.

Plus il y a d’armes, plus le monde est dangereux. Un pays comme le Liban compterait un million d’armes légères pour quatre millions d’habitants ! Une Kalachnikov s’y négocie autour de 100 dollars, soit 85 euros. Environ 500 F. Une misère... Qui en veut une pour son anniversaire ?
Christian Le Meut
Pour en savoir plus contacter Agir ici, 104 rue Oberkampf, 75011 Paris. Tél. 01.56.98.24.40. Site internet : www.agirici.org


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Christophe Gouhier (---.---.52.133) 27 janvier 2006 18:57

    Bien sûr ce fait divers est dramatique. Bien sûr il y a trop d’armes et de violence dans ce monde.

    Mais que les jeux des enfants soient une source de cette violence, je ne le crois pas, et vous engage à lire sur ce sujet l’essai d’Umberto Eco « Lettre à mon fils », publié dans « Pastiches et Postiches »


    • (---.---.52.133) 27 janvier 2006 18:59

      Bien sûr ce fait divers est dramatique. Bien sûr il y a trop d’armes et de violence dans ce monde.

      Mais que les jeux des enfants soient une source de cette violence, je ne le crois pas, et vous engage à lire sur ce sujet l’essai d’Umberto Eco « Lettre à mon fils », publié dans « Pastiches et Postiches »


      • Christophe (---.---.52.133) 27 janvier 2006 19:00

        Bien sûr ce fait divers est dramatique. Bien sûr il y a trop d’armes et de violence dans ce monde.

        Mais que les jeux des enfants soient une source de cette violence, je ne le crois pas, et vous engage à lire sur ce sujet l’essai d’Umberto Eco « Lettre à mon fils », publié dans « Pastiches et Postiches »


        • Vrett (---.---.148.3) 28 janvier 2006 01:50

          Je vois triple, ou c’est normal que le commentaire du dessus soit affiché trois fois ?...


        • L'enfoiré L’enfoiré 28 janvier 2006 09:49

          Je n’ai pas lu « Lettres à mon fils » d’Umberto Ecco. Je dirai pourtant que je suis d’accord à 100% avec l’article et donc pas avec vous ni ce cher Umberto. La vision de la violence à la télé n’est pas la source de la violence que nous connaissons, celle-ci existait bien avant la TV. Mais, elle apporte un blanc seing à tous les excès. Alors jouer avec les armes en plastique dès son plus jeune âge... Tout y est, la forme, la couleur, l’efficacité mentale de représentation... les balles sont seulement remplacées par de l’eau, mais qui fait peur d’être mouillé... Passer à la vitesse supérieure n’est vraiment pas très difficile. Les lobbies des armes sont tellement fort qu’ils empêchent la plus part des Américains à se retourner contre ce 5ème amendement (si je me souviens du #) qui permet en toute légalité de posséder des armes après le versement de quelques $. Quelques dégâts collatéraux subsistent après une mise en pratique à l’école. Dégâts qui quand ils vous touchent personnellement font réfléchir bien sûr mais est bien vite étouffés par les médias qui n’y voit rien de bien porteur.


        • (---.---.47.238) 28 janvier 2006 07:30

          Monsieur Le Meut. L’echo de tous les hommes de bonne volonte est le danger. L’argument apporte en consequence l’etat de l’ordre policier. L’executive des Etats Unis n’a pas le droit de maintenir une armee. Le defi est que les presidentes des democraties de l’Occident ne se comportent pas conforme a la « U.S. Constitution » « Bill of Rights » « Amendment II » « to the security of a free state, the right of the people »( de maintenir plusieurs variantes des armees (« militia » ) « to keep and bear arms, shall not be infringed ».


          • Elegy (---.---.94.199) 28 janvier 2006 12:58

            Un enfant qui meurt en Palestine sous des coups de feu de soldats israeliens, il serait un peu tire par les cheveux que d’accuser le jouet de l’enfant.

            Ce meme jouet, porte par le meme enfant ailleurs dans le monde n’aurait pas forcement ete suivi des memes consequences.

            Accuser le jouet, cela reviendrait a accuser les trottoirs d’etre des endroits dangereux. Sous pretexte que dans certaines villes, les gens se font assissiner dans la rue. Ca n’est pas la faute du troittoir. C’est juste inherant a l’endroit.


            • christian (---.---.197.235) 29 janvier 2006 22:36

              Je crois qu’offrir des jouets guerriers entretient une culture guerrière, c’est pourquoi j’ai mis ce fait divers en lien avec la campagne visant à contrôler les ventes d’armes même si, effectivement, le lien n’est qu’indirecte. C. Le Meut

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès