Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Un beau projet

A l’occasion de la journée « portes ouvertes » samedi 17 septembre, Paris Neuvième a rencontré la Directrice d’International Visual Theater (IVT), la comédienne Emmanuelle Laborit, pour parler en détails de son projet.

Emmanuelle Laborit est une femme passionnée et dès les premiers échanges nous communique cette passion. D’emblée, elle met cartes sur table : « mon combat est politique ». La reconnaissance du langage des signes est son combat. Encore aujourd’hui, dit-elle, « les sourds et les mal entendants sont considérés comme des malades. Le but de la médecine reste de les oraliser, de leur permettre de communiquer et d’apprendre par l’apprentissage de la parole via la lecture sur les lèvres ». Elle affirme que cela n’est pas satisfaisant et fait du langage des signes un élément vital de l’insertion des sourds dans le monde, particulièrement des enfants.

Le projet qu’elle développe actuellement grâce à l’installation d’IVT cité Chaptal dans le 9ème arrondisement de Paris est double. D’abord un lieu d’apprentissage et d’ouverture pour les sourds. Faire en sorte que ceux-ci puissent avoir accès, comme tout un chacun, à la culture et à l’expression. Ensuite, en créant un lieu où sourds et non sourds pourront se rencontrer et échanger.

Emmanuelle Laborit est une femme de théâtre, et celui-ci prend une place prépondérante dans son projet. Une compagnie, certes non permanente, faisant appel à des intermittents du spectacle, sourds et non sourds, s’installera dans la nouvelle salle en cours de construction. On y montera aussi bien des pièces d’auteurs contemporains que des classiques. Elle fera appel pour cela à des metteurs en scène de divers horizons, certains d’entre eux ayant déjà travaillé avec des acteurs sourds. Le théâtre lui paraît être un excellent moyen pour sensibiliser les non sourds et mieux leur faire comprendre les difficultés rencontrées par les sourds.

Il n’y aura pas que du théâtre. Des spectacles de marionnettes, un café littéraire sont au programme.

Le cinéma, difficile d’accès pour les sourds, ne sera pas oublié. En coordination avec la mission Cinéma de la Mairie de Paris, Emmanuelle Laborit organisera une programmation adaptée et fera découvrir les grands films aux sourds. Elle n’oublie pas les classiques du cinéma muet qui ont sa préférence.

Le lieu qui devrait ouvrir mi-2006 - la Directrice est patiente mais trouve que c’est bien loin - sera unique en France. A dire vrai, il en existe assez peu du même genre en Europe, un à Amsterdam, un en Suède et un en Norvège.

Emmanuelle Laborit ne veut donner de leçons à personne. Elle veut que les sourds, par le langage des signes, s’expriment et apprennent comme tout le monde.

Le lieu sera situé à l’endroit même de l’ancien théâtre du grand Guignol ; elle pense mettre en scène elle-même un spectacle en souvenir de cet endroit illustre. Mais ce sera pour un peu plus tard.

Pour le 9ème arrondissement, c’est un nouveau pôle culturel et d’échanges qui se met en place. Voilà un projet passionnant que Paris Neuvième suivra avec attention. Nous retournerons Cité Chaptal, c’est promis !

International Visual Theater

7, Cité Chaptal
75009 Paris
http://www.ivt.fr/


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès