Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Un bouleversement en marche

Un bouleversement en marche

Les récents événements sont le signe d’un bouleversement fondamental.

L’actualité bousculée fait tourner l’histoire. Nous entrons peut-être dans une nouvelle ère. Celle de la démocratie auto-organisationnelle, succédant à la démocratie représentative.

La contradiction fondamentale du socialisme serait ainsi dépassée par une solution issue du réel. L’impossible émancipation du peuple via un appareil d’État qui finit par devenir oppressant, voire totalitaire, n'est définitivement plus une option viable.

De la même façon, la vérité absolue d'un système rationnel via les expert s’avère mortifère car se trouvant de fait forcée par ceux qui y trouvent intérêt. La raison Fmistique par exemple est au-delà, ou en deçà, de toute raisonnable.

Cette apparition du raisonnable est une émanation de la société inter individuelle, sans organisation a priori, sans personnalité dominante, sans hyper-expert représentant les intérêts de ceux qui le payent, sans démarche marketing visant à faire accepter l’inacceptable.

Par une somme de réflexions et d’échanges, la société auto-organisationnelle crée un sens a posteriori, sans démarche préalable, par l’intégration successive des échecs et des réussites, dans un état ouvert constamment en apprentissage.

Bien entendu, la société auto-organisationnelle est renforcée par les échecs de l’appareil d’État, ainsi que des appareils, ou des structures financières et industrielles, fusionnant au final dans une seule hyper structure. Celle-ci, dans son but ultime d’auto-enrichissement, est aveugle aux conséquences catastrophiques de ses actes. Si autrefois les victimes étaient passives, elles peuvent désormais réagir, mais au-delà, construire une autre logique sociétale, indépendante des thanato-décideurs.

C’est la survie même de l’humanité qui est conditionnée par l’apport, et le succès des avancées en matière d’auto-organisation. Mais celle-ci a plus d’imagination, de ressorts, et au final d’intelligence que l’hyper-structure. De plus, celle-ci, du fait même de son vecteur fondamental, ses intérêts, n’a pas la possibilité de critique au-delà justement de la conservation de ces intérêts, ce qui la rend rigide, donc fragile.

Bien sûr, l'hyper-structure, via ses appareils financiers, médiatiques, et méta-institutionnels, a une capacité de nuisance et de destruction considérable, et joue à fond des divisions, via une manipulation dont elle a depuis longtemps la maîtrise. Sauf que celle-ci, au moment où elle cesse d’être efficiente, se dévoie elle-même comme étant pure manipulation, pur mensonge auquel personne ne croît plus.

Elle peut aller jusqu’à présenter l’abolition de la démocratie formelle comme un bienfait, le gouvernement des experts remplaçant en mieux la décision populaire. Mais la ficelle est grosse. Cette régression risque de ne pas être aussi facile qu’il n’y paraît.

L’auto-organisation, comment ça fonctionne ? justement, ça fonctionne sans but a priori, ni plan préétabli, ni système prédéfini. Et c’est justement sa force. Ça fonctionne sans fonctionnement, sans fonction, ou plutôt par des fonctions implicites sans cesse changeantes.

Comme à la Puerta del Sol, c'est en s'organisant que se développe le mouvement, et c'est dans le mouvement que se crée l'organisation.

Tel un hydre polymorphe, ça se développe à mesure de sa croissance, ça englobe, détourne, s’oppose, récupère, rejette, contourne, retourne, aboutit dans sa perte et se perd en aboutissant. L’aléa est son moteur, la contradiction son énergie.

La circulation est là, de Madrid à Barcelone, de la Puerta del Sol à la Bastille, de Tunis à Athènes.

C’est l’apparition de la dialectique stochastique dans le réel.

Dans le concret, cela se traduit par une capacité de résistance des populations, même si bien entendu cette capacité est combattue par les élites, et l’ensemble des moyens mis à disposition des tenants de l’ordre établi. Mais justement, plus les populations sont conscientes d’elles-mêmes, plus les élites s’opposent à cette prise de conscience par des moyens de plus en plus grossiers, plus la population ouvre les yeux.

Les déboires gouvernementaux, avec des propos ministériels de plus en plus absurdes et incohérents, ou l’utilisation de l’extérieur pour résoudre l’intérieur, illustrent cette mécanique. Ce qui était autrefois garanti, l’utilisation d’une guerre, par exemple, à des fins électorales (Thatcher et les Malouines), est aujourd’hui plus risquée dans la mesure où on voit derrière une réalité qui eut être sinistre, à savoir utiliser ces conflits comme thérapie de choc pour l’application sans borne du libéralisme, profitant aux entreprises nationales ou multinationales. Le revers de la médaille est plus visible, les populations, comme celles de la Tunisie, ou de l’Égypte, ou en Europe de la Grèce ou de l'Espagne, apprenant en cours de processus historique à se méfier des faux amis.

Pour le cas du Maghreb, il faut espérer que cette capacité critique collective va leur faire éviter les écueils occidentaux. On voit bien qu'un appareil d'Etat, est contesté par une population, mais que d'autres appareils soi-disant démocratique, peuvent imposer des mesures de "démocratisation" qui consistent essentiellement dans la privatisation de l'espace public et le libre pillage des richesses du pays par les occidentaux. Entre Charybde et Scylla, le champ est étroit de la vraie liberté.

De même en Europe, la libération des peuples du joug ploutocrate passe par une prise de conscience collective face à des dirigeants dénués de tout scrupule et oeuvrant pour une minorité contre les peuples. Ce sont les crises réelles qui font devenir les peuples intelligents et les amènent vers l’autonomie.

La dialectique en acte est telle que l’oppression crée par son mouvement destructeur une force de résistance qui finit par la vaincre. Mais cette résistance, lorsqu’elle devient institution, ou pouvoir, peut devenir elle-même force d’oppression qui demande alors à être abolie.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Ariane Walter Ariane Walter 30 mai 2011 12:36

    C’est un début , j’en suis sûre car il n’y a pas d’autre solution.
    La constitution actuelle du monde est étouffante.
    Alors qu’il serait si simple de vivre simplement...


    • Bilou32 Bibi32 30 mai 2011 20:11

      L’homme en est-il capable ? Mais il est certain qu’il est plus que temps de négocier le virage, le mur est devant nous !


    • Jean-paul 31 mai 2011 11:43

      Simple commentaire d’Ariane walter .
      Sa tasse de the c’est surtout DSK et les blagues sexistes .


      • Roosevelt_vs_Keynes 30 mai 2011 16:33

        Puisque vous vous répétez, je copie-colle la réponse que je vous ai faite ailleurs :

        1) L’allocation universelle de plus de 900 euro par mois et par personne est une condition non monnayable, non discutable , non sujet a polémique

        Ca s’appelle une dictature. A l’opposé, il y a la mise en banqueroute organisée du système financier dans lequel vous vous inscrivez, et l’émission de crédit productif public. Ca s’appelle le Glass-Steagall, que réclame la jeunesse espagnole.

        2) l’état ne peut pas tout et l’état économique de l’oligarchie joue contre VOUS

        Alors vivent les jacobins ?


      • Bilou32 Bibi32 30 mai 2011 20:07

        L’hydroponie, c’est très pointu, et çà reste artificiel... Pas très écolo tout çà.
        Autrement, 900 euros par mois, je suis pour... smiley


      • Patrick Samba Patrick Samba 31 mai 2011 05:39

        It’s the end... Fukushima... It’s the end...
        La question est : dans combien de temps ?

        Vous radotez Roosevelt vs Keynes. Et sinon : dans combien de temps ? Vous le savez ?


      • Roosevelt_vs_Keynes 31 mai 2011 09:48

        @ Patrick Samba

        Quelle argumentation ! Vous me laissez coi :)


      • eugène wermelinger eugène wermelinger 30 mai 2011 13:27

        Merci à Kalki pour son lien sur Hydroponie. Je vais bricoler ça avec mon petit fils !


        • le journal de personne le journal de personne 30 mai 2011 13:28

          Indignés, unissez-vous !

          Sais-tu ce que c’est qu’une force réactionnaire ?
          Non ! - C’est la force du faible…
          Sais-tu ce que c’est qu’une force révolutionnaire ?
          Non ! - C’est la force du fort…
          Et il me cite Carthage, Le Caire, Barcelone et Athènes…
          Tous ces jeunes résolus qui sont à la rue
          Pour manifester qu’il y a dans la force
          Quelque chose qui ne meurt jamais :
          LA LUMIERE …
          J’ai fini par l’épouser
          Et je ne l’ai jamais regretté
          Comment il s’appelle mon doux rêveur ?

          http://www.lejournaldepersonne.com/2011/05/indignes-unissez-vous/


          • Cocasse Cocasse 30 mai 2011 13:36

            Ah tiens oui, mais non !

            « la démocratie auto-organisationnelle » c’est bien d’essayer, je dis pas.
            Seulement, les crevards en haut de la pyramide, il te la mette au cul ta démocratie.
            Et leur pouvoir se renforce toujours plus, par la magie du capitalisme empereur.

            Donc ce sera plutôt le « capital-fascisme auto-organisationnel », le projet de société.
            Nouvel ordre mondial et néo-féodalisme des corporations.
            Voilà.

            Maintenant, si ça te plait pas, tu peux toujours t’auto-organiser avec des gens.
            Pour un temps, ils te foutront la paix.

            Puis quand vous serez trop nombreux, trop gênants, trop voyant, ou trop impropres à l’augmentation de leurs profits, ils viendront vous chercher.
            S’il le faut, ils enverront leurs chiens de garde.

            Bin ouais, parce que si tu crois qu’ils te laisseront la faire ta démocratie auto-organisationnelle, je crois que tu te goures.
            Mais le terme est bien trouvé, alors c’est aussi assez probable qu’ils récupère le concept.

            Un peu comme l’écologie, avec leur « développement durable », leurs « éco-taxe ».
            Ils récupèrent tout.
            Donc t’auras peut être une soit disant « auto-organisation » de mes deux, basée sur des concepts de management d’entreprise « autonomie », « réactivité », « pro-activité », et blabla.
            Au sein de ça, on te casera « l’auto-organisation ». Le droit et le devoir de s’auto-organiser pour mieux servir les profits de ta corporation.
            Dans le genre, on te fait croire que tu as cette liberté.
            Ils sont très forts dans ce genre de manœuvre.
            L’inversion du sens « l’esclavage, c’est la liberté, et autres principes 1984 ».
            Je le vois déjà d’ici.

            Youpie.


            • ubotugy ubotugy 31 mai 2011 15:14

              @ Cocasse : un humain averti en vaut deux smiley

              Ne soyez pas si défaitiste, regardez plutôt ce qui se fait ailleurs sur la planète :
              http://www.dailymotion.com/video/xizijj_vers-une-economie-non-violente_webcam

              Le meilleur des mondes prit à son propre piège ?

              « Ils récupère tout » dixit Cocasse. Seulement si vous acceptez et donc niez votre souveraineté. Cessez de les soutenir et de « lutter contre » pour « agir avec » d’autres d’accord avec vous dans de nouveaux usages et paradigmes, et voilà que sans notre soutient ces mégas-corpos s’effondrent lamentablement... Aucune pyramide n’a pu se construire en commençant par son sommet !

              Le choix c’est aussi un nwo des humains qui pourrait bien surprendre les rois tout nus smiley


            • Bovinus Bovinus 1er juin 2011 02:05

              @ Cocasse

              Bien dit. Persévère smiley


            • kemilein 1er juin 2011 02:47

              «  »Puis quand vous serez trop nombreux, trop gênants, trop voyant, ou trop impropres à l’augmentation de leurs profits, ils viendront vous chercher.
              S’il le faut, ils enverront leurs chiens de garde.
              «  »

              a l’évidence

              Bin ouais, parce que si tu crois qu’ils te laisseront la faire ta démocratie auto-organisationnelle, je crois que tu te goures.

              Il nous faut justement être plus malin et plus intelligent qu’eux, et vous savez quoi ? ça tombe bien nous sommes des milliers.
              Il nous faut nous doter d’un système qui leur donnera l’illusion de pouvoir plus encore nous manipuler (ne touchez surtout pas au média ;) ), mais cet outil une fois accepté sera leur perte.
              Il nous faut le prendre a leur propre jeu, l’avidité et l’arrogance.


            •  C BARRATIER C BARRATIER 30 mai 2011 16:07

              Séduisant, il est vrai que l’aller retour théorie pratique s’enrichissent mutuellement. Mais de fait on en est là : les PDG et les financiers internationaux sont pragmatiques, s’adaptent, et avancent leurs pions. Dans la croyance mondiale aux vertus du marché libre et non contraint, dans la croyance à la main invisible du libéralisme qui apporterait le bonheur à tous par le simple fait du retrait des pouvoirs centralisés, de l’Etat, des élus, il y avait déjà ce que propose l’auteur.
              Nous sommes un peu dans du Friedman bis.

              VOIR LA New : Libéralisme, FRIEDMAN

              http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=99

              Au moment où des gouvernements progressistes risquent de reprendre la main sur le libéralisme en plein fiasco, ce serait pas mal de réinventer le même libéralisme sous un autre nom, pour que rien ne change.
              Je n’aime pas un auteur qui envisage que le peuple puisse devenir intelligent. Ne l’est il pas déjà ? Pour quoi se prend l’auteur ? Au dessus du peuple en matière d’intelligence ?

              Finalement les essais et erreurs sont un bien dans une marche vers un idéal à décrire : par exemple diminuer au plan mondial les différences de richesse individuelle.
              Il manque des valeurs dans la démarche proposée qui fait penser à des mouvements browniens un peu anarchiques mais qui seraient en sourdine conduits par des manipulateurs possesseurs déjà des médias.

              Cette main mise peut changer si la communication reste libre, elle change déjà ? Voir ici « Révolution dans la communication »

              http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=136


              Oui, le monde change, mais il aura du mal à éviter l’agitation stérile le ramenant à la cas départ !


              • lloreen 31 mai 2011 10:30

                Voilà un bon début, pour faire comprendre le problème :
                http://www.dailymotion.com/video/xfkxkh_quart-d-heure-de-celebrite-de-jean-luc-nobleaux_news
                A faire tourner autour de vous !!!!


                • lloreen 31 mai 2011 10:33

                  Nous avons notre déclaration des droits de l’homme et du citoyen qui a valeur supra-légale.
                  Il n’a y rien à inventer car tout est déjà là.
                  Nos aïeux se sont battus pour nous et malheureusement,beaucoup se sont laissé bercer par les douces ritournelles des criminels qui gouvernent.
                  Mais l’heure du réveil citoyen a sonné et il est temps que ces gens illégitimes qui se sont auto-intronisés « chefs » dégagent de là où ils se sont incrustés.


                    • Mohad Dib Mohad Dib 31 mai 2011 12:23

                      il y a deux societes possible.
                      pas trois.
                      toutes les deux ont la meme base : un travail collectif qui fait ,qui produit ce qui est vital
                      otez de votre vue tout ce qui est travail collectif, tout disparait....

                      -l’une est dirigee par des voleurs du collectif qui depuis 5 a 10 000 ans voir plus , contrairement a ce que l’on peut penser sont majoritaires, pas dans les faits mais dans la mentalite..
                      qui est contre la competition ? le profit ? quasiment personne...tous complices ? bien sur,passifs ou actifs mais complices oui !!!!! sauf exceptions..
                      celle ci est notre monde , il y a une origine a cette demence , mais nous allons exactement a l’oppose de la comprehension de celle ci..a terme cet humain est fini...il va disparaitre...et le malheur aussi...la paix reviendra sur terre ,fini la demence....

                      -l’autre facon de vivre ensemble n’est pas dirigiste ,mais est une rencontre volontaire ,cooperative, amicale....de fabrication et de partage des necessites vitales sans profit...
                      or je dis que le junky que nous sommes est totalement drogue a la possession , la reussite , le pouvoir etc etc qui n’existe que pour essayer d’oublier ce que la vie est IMPERMANENTE AVEC LA MORT DU CORPS ...

                      la difference entre ces deux mondes est d’un cote un humain qui ignore TOUT de lui et fonctionne en automatique dans le noir complet ,en fuite permanente de ses peurs, de l’autre cote pour ariver a cooperer amicalement , on a un humain qui n’est plus le meme...il a compris que sa fuite de sa mort est vaine, que ca le rends dement , que ca fait souffrir ,alors il quitte le chemin de la fuite pour celui de ce qui est vrai....et la la bonte de l’univers peut etre notre guide.....attention c’est une chose que je sais pour l’avoir vecu..ceci n’est pas du pipeau...et m’amene aujourd’hui sur une route etrange qui est la pour tous..
                      ca le cerveau animal ne peut vivre avec sa fin son programme est : je dois survivre !!!

                      ,essayez un peu ,appelez rellement devant vos yeux la fin prochaine de votre vie et observez attentivement ...vous y verrez la terreur ,celle qui se cache derriere toutes nos actions...
                      on pense tous atteindre des objectifs quand la realite profonde de la noirceur de nos cerveaux est que nous sommes si laches que nous fuyons la VERITE que si nous sommes nes et que nous allons mourir......l’animal que nous sommes reste ne peut gerer cela ,c’est au dela de sa capacite...

                      l’humain d’hier et d’aujourd’hui n’a jamais ete aussi eloigne de la VERITE , il est dans une position de suicide mental parce que il ne vit pas.....IL FUIT ....et ce qu’il fuit ne peut se fuir....ca fait mentalement tres mal....la neccessite d’oublier devient imperative , sauf de faire le chemin en soi......
                      vous ne pensez quand meme pas qu’un univers au dela du temps qui est a l’origine de tout , a evolue pour mettre au monde cet humain dement non ?
                      non bien sur....
                      vivre est le miracle , nous on fuit....je refuse la mort OK...tu vas alors souffrir..
                      la vie est faite pour etre vecue , avec nous elle devient une guerre permanente contre les autres....
                      ami terrien , la souffrance mentale est un don qui va nous transformer en nous obligeant a regarder au dela de notre cerveau animal...et oui ami terrien les 85 % du cerveau non utilises ce n’est pas pour faire pire, c’est pour faire « autre chose, mais nous les seuls dons que l’on considere sont les dons anonymes en espece sur un compte en banque..

                      le dormeur qui l’est volontairement commence a me les briser menues...
                      cette societe amicale que je mentionne peut aussi s’imposer momentannement par la force , pour etre »plus« equitable , genre de gaulle, chavez , gandhi , etc etc enfin tous ces gens dont le voleur souhaite la disparition prematuree quitte a aider legerement...

                      mais la ce par quoi nous sommes grossierement concernes : se battre contre le pouvoir actuel...enfin le meme que il y a 10 000 ans....ceci va tres bien au voleur , il a meme besoin d’opposants , il gagne toujours....

                      l’autre chemin en soi, pour le moment sans un drame enorme ,cataclysmique je ne vois pas comment il pourrait prendre forme un autre monde....
                      va t’il falloir aller vers le pire ? et la je pose une question : 100 millions de morts, une souffrance enorme , en deux guerres mondiales ont elle produite un humain bon... ? NON....

                      la verite est ailleurs....a tout hasard je dirais  : en nous....
                      la guerre commence dans un cerveau.....le mouvement de la vie est de l’interieur vers l’exterieur....nous on decide que non : changeons l’exterieur d’abord..
                      ami terrien quelque soient les circonstances exterieures ( sauf trop extremes comme torture,famines etc ) la vie, ta vie, la mienne reste la meme..elle est fuite ,ca fait mal ,alors on accelere la fuite, ca fait de plus en plus mal....
                      l’homme de pouvoir bcp plus que tout autre est prisonnier de cela....lui non plus, mais encore moins que l’homme dit ordinaire, ne comprends rien....c’est une attitude sucidaire..
                      un tel homme de pouvoir que assez d’argent pour 10 000 vies ne satisfait pas , se »venge « alors sur les autres...ceci est le signe de sa madie mentale profonde , il comme nous tous mais en pire....
                      ami terrien si tu ne comprends pas que la demence commence dans le cerveau.....alors tu ne comprends rien a toi meme....et c’est vital car on fait quoi ici, on garde le meme humain ,mais on essaye de changer la deco.... !
                      c’est un gag ? on n fera pas l’economie du voyage en soi....la douleur de notre demence ous y force.....l’animal dement que nous sommes doit s’eveiller a l’universalite qui est en lui et depasser ce » moi-je"....en fuite de ce qui EST......
                      aujourd’hui partager est devenu LE CRIME quasiment punissable de la peine de mort.....voler est la norme...certains ont meme le nobel pour ca...

                      si nous sommes transformes un jours,( ou une nuit d’ailleurs ) ca incluera tout le monde bien sur.....meme l’ancien membre de l’empire sera content donc sympa et cooperatif d’etre libere du poids de sa souffrance....la tentation de la vengeance, meme si elle est comprehensible , nous rabaisse au niveau de ceux a qui l’on se compare en se disant : y a pas a dire nous sommes des gens de bien !!!!.....FAUX....
                      cet humain est notre responsabilte...arretons de fuir mentalement...la lumiere sera au bout de ce tunnel ou jamais...
                      cela dit dans cet enfer , il est toujours possible de ne pas suivre le troupeau a l’abattoir...


                      • kemilein 1er juin 2011 03:06

                        trois mondes s’offrent a nous.

                        1) l’un tente de nous être imposé.

                        le féodalisme.
                        ca se passe de commentaire, on semble tous d’accord.
                        rétablir l’esclavage et le servage (qu’est ce donc que l’emploi ?)

                        ce qui pousse le monde actuellement au soulèvement c’est que les ficelles sont de plus en plus visible, l’arrogance couplé a l’avidité (donc sans prudence) a poussé les puissants a démasquer leur jeu.

                        pourtant le NVO pousse dans le sens du Féodalisme.
                        une caste d’intouchables argentés derrière une caste de CRS vivant sur le dos d’une caste de péons
                        le parfait gouvernement selon Platon
                        le Japon féodal était aussi ainsi constitué

                        Ces puissant vivrons dans des îlots clos, pourquoi pas d’ailleurs des îlots régionaux, fortifiés complètement coupé du reste du monde.
                        Les productions seront effectué par la caste des larbins, des péons, des esclaves en marge de leur bidonville.

                        Les puissants n’auront à lors plus même besoin du divertissement, la peur fera son office (la propagande ca coûte, temps, moyen, formation)

                        la Caste de CRS servira, consciente du privilège qui lui est fait de pouvoir vivre en esclave de première classe, jouissant de certaine compensation et autre avantage.

                        ==================

                        2) il existe un autre monde, celui là est démocratique.... individualiste dans le respect de chacun, mais fortement collectif en comparaison le communisme sauce URSS ressemblera a une grosse blague crasse.
                        ce monde nous est inconnu en définir la forme est presque impossible tellement les possibles sont nombreux

                        j’vais pas tourné autour du pot, c’est bizounours land party 4

                        y’aura toujours des problèmes, ça sera pas la fin de l’histoire, la structure ne sera pas parfaite bref y’aura toujours a faire, n’empêche ça sera bien plus agréable que le monde d’angoisse et d’horreur qui est le notre.

                        ===============

                        3) rien a dire, ici c’est le statu-co

                        l’impérialisme fait toujours autant de ravage, les îles dorées sont devenues presque réalité, les pauvres sont panoptisés, le reste est en profonde dépression.

                        ===============

                        conclusion :
                        ne croyant pas un instant que la majorité de glands qui peuple le monde (non par choix) ai envie de ce monde de bizoucalinours ils s’orienteront comme des moutons direction le statu-co, qui aboutira a terme au 1er monde.

                        bienvenu dans le Nouveau Monde, un Ordre Mondial Féodal.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès