Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Un ghetto scolaire inacceptable

Un ghetto scolaire inacceptable

Une Segpa désintégrée, ancienne génération.

Vidéo complémentaire : 

Monsieur Doligé est le président du conseil général du Loiret. Il vient avec une fierté légitime d'inaugurer un nouveau collège flambant neuf dans le quartier de La Source. Il se félicite que cet établissement, nouvelle génération, puisse accueillir aussi les élèves de la Segpa.

Il oublie d'évoquer les dix-huit mois de galère où seuls ces élèves étaient relégués dans des pré-fabriqués aux abords du chantier quand les élèves « ordinaires » avaient droit à un établissement de substitution. Un détail pour ce personnage si soucieux de l'équité. De cette aventure rénovatrice, j'ai pu récupérer enfin un bureau dans le lot des surplus mis au rencart. Je n'avais qu'une table jusqu'alors !

Notre bon président oublie encore de préciser dans un entretien tout à la gloire de la grandeur d'âme de cette noble assemblée que lors d'une rénovation précédente, il s'est joué pire forfaiture encore. Le collège Dunois, établissement du Centre ville (la précision doit sans doute expliquer la suite) avait à son tour l'honneur de la rénovation ce qui dans le Loiret signifie le plus souvent une reconstruction de fond en comble.

Là encore, ce collège avait l'inconvénient manifeste de disposer d’une Segpa, structure fort onéreuse, qui dérange les financeurs et qui reçoit des élèves qui ne seront vraisemblablement pas de futurs électeurs … Là, en dépit des effets d'annonce dans les journaux locaux et sur les prospectus de propagande, pas d'intégration pour ce petit peuple des déshérités scolaires. La Segpa Dunois est restée dans sa venelle à plus d'un kilomètre de ce bâtiment neuf et fonctionnel.

Pire même, avec d'autres responsables de tous poils, non loin de là, dans la même ville, s'organise à petit feu la mort d'une autre structure adaptée, qu'on vide tranquillement, méthodiquement avant de reconstruire un collège débarrassé de cette verrue spécialisée … La discrimination est un gisement d'économies !

Revenons à notre collège Dunois et à sa piteuse annexe de la venelle du Ponceau. Le brave homme avait des raisons que la raison et la morale ignorent. Sans doute, il n'a pas souhaité mettre tous les œufs dans le même panier, surtout que certains étaient sans doute un peu fêlés. Il manquait encore d'esplace pour loger ces maudits ateliers qui demandent tant de place pour si peu d'utilité.

Nous pouvons tout entendre, la discrimination se justifie de bien des manières et la langue de bois officielle permet de tout enrober d'arguments bien commodes. Alors, point de place pour les élèves en difficulté dans ce beau collège flambant neuf. Les parents ne se regrouperont pas pour protester et se faire entendre, les enseignants seront réduits au silence par ce merveilleux devoir de réserve qui ne sert que les actions les plus viles !

Ce brave homme aurait pu néanmoins se pencher sur l'état des bâtiments de relégation. C'eut été faire un geste de commisération ou de simple justice. Je doute qu'il y ait songé et je suis certain qu'il n'y a jamais mis ses respectueux escarpins dans les pas de ces élèves qui ne comptent pas …

Il aurait vu des murs qui s’effritent, des huisseries qui laissent passer les courants d'air, des volets roulants qui n'ont pas été réparés depuis plus de huit ans et qui laissent le soleil transformer les classes en fournaise, tout en ne permettant pas d'y faire des projections quand il n'y a pas un nuage. Cela dit, il faut rendre hommage à notre cher président qui a de la suite dans les idées ; les classes ne sont pas connectées à internet et il n'y a aucune raison de vouloir projeter quelque chose !

Je ne vous dis rien des conditions matérielles, du sentiment d'abandon, de la distance pour aller déjeuner ou se rendre au C. D. I. où naturellement nous n'allons jamais ! Je ne parle pas de l'absence de manuels scolaires ; c'est un fait général pour ces élèves sans droit, de la rentrée qui se fait sans secrétaire, du manque de surveillants.

Vivre à l'écart est déjà compliqué. Nous devons supporter un sentiment d'injustice, de mépris, d'oubli. Nous baignons dans un univers clos où tous les élèves sont en difficulté sans pouvoir bénéficier du contact de ceux qui se comportent mieux. Nous sommes un ghetto scolaire par la volonté, l'incompétence, la malveillance, l'indifférence ou l'ignorance de politiques simplement comptables, de responsables pleutres, de journaux silencieux.

Soyez heureux de vos belles réussites, oubliez longtemps encore cette tâche que vous ne voulez voir..

Colèrement leur.

 

JPEG - 167.4 ko

Lire Page 5 de la Tribune d'Orléans

http://www.loire-net.tv/media/tribune_pdf/orleans/tribune-orleans-274.pdf


Moyenne des avis sur cet article :  3.46/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 18 septembre 2012 12:57

    Et aujourd’hui, c’est comment ?


    • C'est Nabum C’est Nabum 18 septembre 2012 13:01

      Emmanuel


      Mais aujourd’hui c’est comme ça !

      Et ce Président en question ne viendra pas faire des travaux dans un bâtiment qui apprtient à la ville et dans lequel on laisse des sous-collègiens pour ne plus s’occuper d’eux.

      Personne ne réagit dans ce département et un sénateur PS a même refusé de porter l’affaire devant la Hald et me menace de recours si je fais savoir son refus ...

      Vous imaginez l’ambiance dans un tel département ...

      • exocet exocet 18 septembre 2012 13:55

        «  Nous baignons dans un univers clos où tous les élèves sont en difficulté sans pouvoir bénéficier du contact de ceux qui se comportent mieux. Nous sommes un ghetto scolaire par la volonté, l’incompétence, la ... »

        Oui, mais pensez-vous que « ceux qui se comportent mieux » « bénéficieraient » du contact avec vos gog...pardon, vos élèves ?

        C’est ce qui est et a toujours été dramatique dans la pensée et le comportement de certains enseignants : le fait de vouloir à tout prix« mélanger » les bons et les....moins bons, disons, encore que pour une Segpa, on aie affaire à des élèves plus proches de l’hôpital psychiatrique, souvent, que du prix Nobel.

        Les autres élèves, ceux qui bossent et ont un cerveau en ordre de marche, ceux qui n’agressent pas, ceux qui ne coincent pas, à quinze une gamine dans les WC, apparemment vous n’en avez rien à faire.....


        • C'est Nabum C’est Nabum 18 septembre 2012 14:03

          exocet


          Merci de démontrer ainsi la face hideuse de notre société

          Continuez ainsi à cracher votre mépris et n’oubliez pas d’envoyez une lettre de motivation au conseil général. Il y a surement place pour vous.

          Vos propos sont totalement ignoble même si vous usez d’humour ...

        • C'est Nabum C’est Nabum 18 septembre 2012 14:57

          durae.leges.sed.leges


          Je souhaite qu’auncun membre de votre famille n’ait un jour un enfant ayant des difficultés scolaires. Vous vous rapplerez alors de vos propos.

          Votre mépris pour ces enfants est inacceptable, celui que vous portez pour ceux qui ont charge de s’occuper d’eux montre votre niveau de tolérance.

          Je ne pense pas devoir entrer dans le débat avec vous.

        • Laurent C. 18 septembre 2012 15:14

          Nabum,
          Voilà un président de conseil général fort bien inspiré :
          Il sait caresser ses électeurs dans le sens du poil et en même temps,
          en parquant ces élèves bien à l’écart, il montre à ces futurs non électeurs ce que sera leur avenir dans notre société.

          A lire les premiers commentaires je suis sûr que si ce président ne devait pas être réélu, il y aurait une foule de prétendants pour sa place.


          • C'est Nabum C’est Nabum 18 septembre 2012 15:22

            Laurent


            Il est grand temps que l’instruction redevienne la priorité dans cette antion ; Les dégâts provoqués par la stupidité sont grands comme vous avez pu le constater.

          • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 19 septembre 2012 10:47

            Au lieu de râler vous feriez mieux d’organiser une collecte dans toute la ville pour avoir de quoi acheter des manuels pour vos élèves ... surtout devant les lieux de pouvoir histoire que les principaux intéressés se rendent compte de quelque chose.

            Au point où vous en êtes, hein !

            Zavez déjà envoyé votre candidature dans les écoles privées pour le cas où ?




            • C'est Nabum C’est Nabum 19 septembre 2012 11:20

              Alois Frankenberger


              Venez le faire pour moi

              Je tiens encore à mon emploi et le courage de mes concitoyens sur ce sujet me m’incite pas à prendre des risques plus que ceux qui je prends ici

              Merci pour votre soutien.

            • exocet exocet 19 septembre 2012 16:50

              Pour c’est nabum : sur MSN aujourd’hui

              "Justice : le procès des tournantes

              Quinze hommes comparaissent depuis mardi 18 septembre devant la cour d’assises des mineurs de Créteil. Ils sont poursuivis pour des viols collectifs et répétés de deux adolescentes à la fin des années 90, à Fontenay-sous-Bois, dans Val-de-Marne. Les accusés nient et évoquent des relations consentantes..."

              Plus loin on nous dit qu’ils étaient tous mineurs à l’époque.

              dans le lot, certainement une majorité d’élèves de SEGPA, des surdoués, quoi, de charmants bambins, dont vous voudriez qu’ils continuent de cohabiter au collège avec les autres enfants.
              gardez-les vos raclures de bidets, d’ailleurs dans les collèges ou existe cette cohabitation, la plupart des enseignants et des autres élèves ont instinctivement peur de ces ados avec un cerveau immature.
              A l’armée, l’un des critères pour recruter les commandos, ceux qui tuent à la baïonnette sans se poser de questions, c’est d’avoir un quotient intellectuel suffisamment bas....
              ça en dit long sur la nocivité et la dangerosité de la bêtise.


              • C'est Nabum C’est Nabum 19 septembre 2012 17:30

                 exocet


                Le plus simple serait de les éliminer dès la naissance, n’est-ce pas ce que vous avez envie d’entendre ?

                Oui, l’éducation est nécessaire !
                Oui, il y a des dérapages
                Oui, rien ne s’obtient sans difficulté

                Mais je ne vois pas où vous voulez en venir
                Ou je le crains vraiment

              • exocet exocet 19 septembre 2012 21:57

                Ou je veux en venir ?
                C’est que vous avez certainement raison lorsque vous vous plaignez du manque de moyens, mais là ou je ne suis pas d’accord, c’est de mélanger ces élèves avec les autres car ils constituent pour les autres élèves un danger.
                C’est tout simple.


                • C'est Nabum C’est Nabum 20 septembre 2012 07:30

                  exocet


                  Leurs parents seront ravis de vous lire

                  Car dans le lot, voyez-vous, il y a aussi des enfants bien élevés, aimés et qui ont envie de travailler.

                  Vos propos confondent le comportement qui appartient à tous les niveaux et la difficulté à apprendre. C’est en cela qu’ils sont inacceptables.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès