Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Un ministre pas si timbré

Un ministre pas si timbré

A la lecture d’une information parue dans la presse ce jour, on apprend, grâce à Martin Hirsch, que Gérard Longuet se serait offert une maison en partie grâce à sa collection de timbre.

Celle-ci ne lui aurait pas couté très cher du temps qu’il était ministre des Postes.

Le ministre dément.

On peut découvrir cette affaire dans le dernier livre de Martin Hirsch « pour en finir avec les conflits d’intérêts  » (chez Stock)

Qu’en est-il ?

Jusqu’en 1990 le président de la République, le premier ministre, le ministre des Poste, et des hauts fonctionnaires recevaient de rares épreuves de luxe de nouveaux timbres, très prisées par les collectionneurs.

Hirsch raconte qu’un ministre (sans en donner le nom) avait vendu pour plusieurs centaines de milliers de francs des timbres qui « lui avaient été offerts pendant son mandat (…) ce qui lui avait permis de financer en grande partie l’achat d’une maison » (à St Tropez). lien

Ce ministre n’est autre que le président du groupe UMP au Senat : Gérard Longuet.

Il a été ministre des Postes entre 1986 et 1988 et admet qu’il s’agit bien de lui, mais dénie aujourd’hui que sa maison ait pu être payée par des timbres.

Il affirme que cela correspondait à l’équivalent de 1000 € par mois, et que çà ne pouvait en aucun cas lui payer la totalité de sa maison. (mais une partie peut-être ?)

Si l’on fait un rapide calcul, cela fait pour un mandat de 26 mois, 26 000 €, (soit plus de 170 000 francs) ce qui est loin d’être négligeable.

Or cette maison et l’ancien Ministre avait déjà eu maille à parti avec la justice.

Le célèbre juge Van Ruymbeke avait déjà levé un lièvre concernant Longuet et sa maison à l’époque.

La construction de celle-ci a été commencée en 1989. Elle a été payée 2,7 millions de francs, alors que son prix de revient dépasse 4 millions.

On peut lire les détails de cette affaire compliquée sur ce lien, mais ce qui est sur, c’est qu’elle avait provoqué à l’époque la démission du Ministre, lequel avait été sous l’accusation de recel début janvier 1995.

Gérard Longuet à une longue histoire avec la justice. lien

Il a été mis en examen à 5 reprises dans les années 1990 (lien) et il se considère comme une « victime de la république de la délation ».

Sa première condamnation remonte à 1967, soupçonné d’avoir été co-instigateur d’une expédition de son mouvement (Occident) qui a provoqué le coma d’un étudiant d’extrême gauche.

Il a été condamné à 1000 francs d’amende pour complicité de « violence et voies de fait avec armes et préméditation ». lien

C’est pas cher payé le coma.

Rappelons que Gérard Longuet à été mis en examen dans le cadre du financement du Parti Républicain. Lien

Il a aussi été inquiété pour financement occulte du RPR, et pour l’affaire des marchés publics d’Ile de France, même s’il vient début 2010 de bénéficier d’un non-lieu. lien

Et puis, avec Gérard Longuet, l’affaire Bettencourt refait parler d’elle, puisque l’ex-comptable des Bettencourt, Claire Thibout a affirmé, le 7 juillet dernier, l’avoir croisé chez ses patrons.

Ce que reconnait l’intéressé. lien

Dans ce même livre, Martin Hirsch s’en prend aussi à Jean François Coppé, « un ambitieux sans bornes » à qui il reproche de présider l’Agence du Service Civique, alors qu’il est déjà Haut Commissaire aux solidarités actives (lien)

Il lui reproche aussi de cumuler la rétribution de ce poste avec celle de l’avocat qu’il est resté. lien

Le piquant de l’histoire est que Jean François Coppé est d’origine Roumaine, son grand père s’appelant Copelovici. lien

Serait-il donc d’origine Rom ?

Va-il bientôt être reconduit à la frontière ?

Décidément ce gouvernement collectionne les casseroles.

Entre celles d’Eric Woerth, « l’homme qui ne ment pas », mais qui a été pris en flagrant délit de dissimulation de la vérité dans l’affaire Bettencourt,

Christian Estrosi qui s’offre des voyages en jet privé pour 138 000 euros, fait agrandir son chalet sans permis de construire, et envoie au casse pipe des pompiers venus lui apporter des revendications tout à fait recevables, lien

On n’a pas oublié non plus l’affaire du Golf de Nice, dont on cherche toujours où sont passés les 750 000 francs de subventions allouées à l’association du même nom, et qui ont bizarrement atterries dans la caisse de la SARL du Golf de Nice, dont la femme d’Estrosi (à l’époque) gérait les intérêts.

Et que dire de Fadela Amara, qui invite ses deux frères à profiter des largesses de la république : appartement luxueux, maitre d’hôtel, cuisinier ? (lien), de Christian Blanc qui se fait payer ses cigares par des citoyens fauchés.

Nicolas Sarközi qui après avoir doublé son propre salaire, offre, avec nos sous des repas à 5050 euros par « tête de pipe » aux congressistes du sommet de la méditerranée, ce qui a couté au contribuable 16,6 millions d’€.

La collusion d’intérêt qu’il a provoqué dans l’affaire Tapie, en permettant à son ami de recevoir plus de 200 millions d’euros, grâce au dessaisissement qu’il a organisé, enlevant l’arbitrage aux magistrats, et en le donnant à un « comité des sages ». vidéo

C’est l’occasion de rappeler que notre autocrate aime bien les fleurs, celle que lui offre sa cour en le félicitant sur son teint halé, et celle qu’il s’offre : 280 000 € par an pour fleurir 300 mètres carrés à l’Elysée.

On ne s’attardera pas plus longtemps sur lui, la liste serait trop longue, sans rappeler qu’après son élection, en voyage à La Réunion, il avait déclaré en petit comité :

« Je serais servile avec les puissants, et ignoble avec les faibles ». lien

Roselyne Bachelot a organisé un gaspillage d’1,7 milliards d’euros pour un vaccin dont on a vu l’inutilité...sauf pour les labos, bien sur.

Brice Hortefeux condamné pour injure à caractère racial (lien)

Christine Boutin a été épinglée pour avoir accepté 9500 € pour une mission « sur la Mondialisation » que lui a offert l’Elysée. lien

Même Borloo, instigateur de l’imposture du Grenelle, a été assigné par la justice pour une affaire interne à son parti Radical. lien

Arnaud Richard, député UMP, (son ancien conseiller) vient d’être pris dans une affaire de conflit d’intérêt. lien

Et que dire de Rama Yade qui dénonce le prix de l’hôtel des Bleus en Afrique du Sud lors du mondial, alors qu’une suite à 667 € la nuit lui est réservée ? Du faux permis de construire de la villa de St Tropez de Joyandet, de son Jet privé à 108 000 € ? De la mise en examen d’André Santini pour infractions financières ? lien Du cumul des mandats d’Henri de Raincourt, ministre en charge des Relations avec le Parlement qui a avoué à « Public Sénat » cumuler une partie de sa retraite de sénateur à son salaire de ministre ? lien

Rachadi Dati n’a pas échappé non plus aux dérapages puisque le « nouvel Obs » nous apprenait que le dossier présenté à l’école de magistrature présentait un diplôme qu’elle n’avait jamais eu. lien

La ministre de la justice, Michèle Alliot Marie, que l’on ne s’attend pas à trouver dans cette liste, semble pourtant avoir aussi sa casserole.

Le quotidien « Le Parisien » fait état d’une lettre adressé par cette dernière à Rachida Dati, alors Garde des Sceaux, lui suggérant d’intervenir dans une affaire de jeux truqués impliquant Fabien Chalandon, le fils de l’ancien ministre.

Xavier Bertrand, secrétaire général de l’UMP (contrôlé à 144 km/h sans sanction) assumant la circulaire d’Hortefeux stigmatisant les Roms, et sanctionné par l’Europe, n’en sort pas grandi. lien,

D’autant qu’il a été tourné en ridicule par les « identitaires » niçois sur cette vidéo.

N’oublions pas Bernard Kouchner dont on a appris qu’il avait offert sa table pour permettre une rencontre entre Sarközy, Hortefeux, et Tapie, lequel s’est employé par la suite à torpiller la gauche en 2007, (lien) ou Frédéric Mitterrand critiqué pour son « tourisme sexuel ». lien

Eric Besson, instigateur d’un débat nauséabond sur l’identité nationale,  ferme la marche puisqu’on apprend le 25 septembre 2010 qu’il se serait fait payer les 4 billets (il y avait 2 gardes du corps) de son voyage de noce à Capri aux frais du contribuable, (1500 €) ce qu’il dément, affirmant qu’il va porter plainte. lien

On peut allonger la liste des « dérapages » sur ce lien proposé par Médiapart.

On va bientôt pouvoir compter sur les doigts d’une main les ministres qui ne se sont pas fait prendre les doigts plongés dans le pot de confiture.

Echappant à cette liste, Christine Lagarde est quand même célèbre pour sa discutable lucidité en matière financière, ce qui est un comble pour une ministre du budget. lien

Il y a 25 ans, quasi jour pour jour, Coluche créait les restos du cœur. La première année, 8,5 millions de repas avaient été servis, (lien)

Aujourd’hui il y en a 100 millions. lien

Coluche se faisait une autre idée de la fraternité, de l’égalité, et pour tout dire de la République. vidéo

Car comme a écrit Dostoïevski, qui, pour une fois, brûle la politesse à mon vieil ami africain :

« L’Homme est un lâche, il s’habitue à tout ».

L’image de l’article provient de « Actualite.portrait.free.fr »

Articles anciens  :

la vérité Tapie sous le tapis

Nice n’est pas si joli

Les 7 casseroles d’Eric Woerth

Il y a quelque chose de pourri au royaume de France


Moyenne des avis sur cet article :  4.69/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • georges94 27 septembre 2010 10:59

    J’ai voté non parce que, si l’article est intéressant, il manque la mise en perspective avec les gouvernements ayant précédé.
    En l’ occurrence, je pense que c’est davantage le sentiment de tout pouvoir se permettre qu’un quelconque « système Sarkozy ».
    Les affaires ont commencé dès le début de la 5° République, sous de Gaulle.
    Donc j’aurais préféré un texte moins politicien.
    Bonne journée.


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 11:10

      georges94
      j’ai consacré l’article à l’actualité,
      l’époque Giscard, Chirac, Mitterrand est passée, comme vous le savez, et j’ai pensé que l’actualité intéressait plus le lecteur que de remettre sur le tapis des histoires anciennes,
      je comprends que le lecteur UMP, ou ayant voté sarközi aurait préféré que l’on s’interresse à Mitterrand, mais ces histoires, pour critiquables qu’elles aient pu être son derrière nous,
      je ne crois pas que l’on puisse considérer mon article comme « politicien »
      il fait juste un constat, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est accablant.
      désolé, et bonne journée aussi.
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 11:49

      oui Franck,
      le principe serait de dire « puisque les autres l’onf fait avant nous, il n’y a pas de raison de s’arretter »
      on croit rêver !
       smiley


    • georges94 27 septembre 2010 13:30

      je ne suis pas UMP ni rien d’autre d’ailleurs, mais vu mon age et encore de la mémoire, alors je me souviens.
      Je ne demandais pas une liste exhaustive des affaires mais juste une mise en perspective.
      Bonne journée.


    • georges94 27 septembre 2010 13:36

      franck,
      Non je ne trouve pas ça normal du tout.
      Que la France soit devenue une république bananière m’attriste beaucoup au contraire.
      Ce dont je rève, c’est un sujet ouvert, permanent, où chacun se ferait un devoir de dire les petites magouilles du quotidien dans chaque ville, département, etc.
      Celà montrerait que le citoyen n’est ni aveugle, ni indifférent et calmerait peut-être notre personnel politique quel que soit son niveau.


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 13:41

      georges,
      sauf que nous ne sommes pas dans la délation (qui rappelle de mauvais souvenirs)
      nous ne sommes que dans l’information, même si ceux qui ont voté sarközi ne se manifestent plus tellement,
      et comme on les comprend.
       smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 13:43

      georges,
      bon, c’est déjà une bonne nouvelle pour vous,
      vous n’êtes pas UMP, ce qui n’empêche pas le vote en 2007.
      il y en avait quand même 53%
      où sont-ils ?
      on n’en trouve plus.
      mystère.
       smiley


    • Fergus Fergus 27 septembre 2010 11:03

      Salut, Olivier.

      Excellent rappel des turpitudes de ceux qui nous gouvernent ou aspirent à jouer un rôle de premier plan. Dans cette liste, Gérard Longuet ne dépare évidemment pas, et les révélations de Martin Hirsch n’ont rien de surprenant.

      Reste le montant des sommes obtenues par cession de ces fameux timbres. Surestimées par Hirsch, fortement minorées par Longuet, ces sommes ne sont à l’évidence pas négligeables. Et peut-être plus importantes qu’il n’y paraît...

      Gamin, je suis allé au lycée François Villon à la porte de Vanves, à deux pas de la fabrique de timbres-postes qui, en 1970, a déménagé à Périgueux. A l’époque j’étais copain avec la fille de l’un des cadres de cette fabrique. Elle m’a appris que, de tous temps, il y avait des loupés de fabrication comme dans toute imprimerie. Des loupés qui étaient tous intégralement détruits. En théorie ! Car il semblerait que, de tous temps, lorsque les loupés étaient relativement bénins et ne portaient que sur un détail infime, quelques planches échappaient miraculeusement à la destruction pour alimenter les collections d’ayants-droit officieux avant de ressortir, des années après, avec une très forte cote au titre de « variétés » rares. Cela dit, aucun rapport avec Longuet. Enfin, peut-être...

      Bonne journée.


      • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 11:13

        Fergus,
        à la lecture du livre de Hirsch, on comprend qu’il ne tenait plus à rester dans ce gouvernement, et qu’il voulait reprendre sa liberté, afin de pouvoir « vider son sac »
        qu’il en soit remercié, car son livre est lucide et courageux.
        pour en revenir aux timbres, il y a la valeur faciale, mais lorsque les tirages sont rares, un investissement de 1000 euros peut rapporter beaucoup plus : dix fois plus peut-être
        j’espère qu’un philatéliste viendra sur ce fil pour nous éclairer.
        merci de ton commentaire.
         smiley


      • morice morice 27 septembre 2010 11:42

        dommage, vous ratez le principal sur le sujet....


        • morice morice 27 septembre 2010 11:47

          j’espère qu’un philatéliste viendra sur ce fil pour nous éclairer.
          merci de ton commentaire.


          lui ???


          • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 11:52

            bien sur Morice,
            comme je crois comprendre que vous avez des infos sur la philatélie, expliquez nous quelle surcote éventuelle, un timbre rare (du genre évoqué dans l’article) pourrait avoir ?
            le double ? beaucoup plus ?
            on sait que le ministre recevait en valeur faciale l’équivalent de 1000 € de timbres,
            le calcul serait intéressant.
             smiley


          • morice morice 27 septembre 2010 12:46

            il n’a pas acheté sa barraque de St Trop avec des timbres.. mais il l’a fait bâtir en 32 mois par un maçon de la Meuse qui a ramené les parpaings de là-bas... un par un, on suppose...


            ah ah ah : du jamais vu dans la construction, hein ! allez voir en modération, ça y est depuis hier soir..

          • Fergus Fergus 27 septembre 2010 12:59

            @ Olivier.

            La cote d’un timbre évolue au fil du temps en fonction de sa rareté. En ce qui concerne les timbres émis ces dernières décennies, il faut attendre de longues années pour qu’un timbre multiplie sa valeur faciale ne serait-ce que par 2 ou 3, sauf cas événementiel comme le Philatec 1964. Qui plus est, la valeur théorique d’un timbre à un moment M, autrement dit sa valeur sur catalogue, est à diviser grosso modo par 2 à la vente. Enfin, il faut savoir que de très nombreux timbres, parfois très beaux (comme par exemple les séries de tableaux qui ont été émises principlement à l’usage des collectionneurs dans les années 70), ne valent pas tripette et ne sont quasiment achetées par aucun marchand, ou à un prix très bas. Normal : ces timbres font partie de tirages de plusieurs millions de timbres !

            Les variétés (défauts de tirage ou de gravure) permettent en revanche à certains timbres de monter très rapidement en cote, mais on est là sur des tirages souvent restreints et parfois limités à quelques milliers d’exemplaires chacun.


          • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 13:19

            morice,
            soyez sympa, donnez nous des liens sur les démêlés de longuet et de sa villa tropezienne,
            vous connaissant, vous devriez avoir des liens passionnants ?
             smiley
            vous devez connaitre la « tarte tropezienne », crème fraiche et compagnie,
            il y a donc des tartes qui se perdent.
             smiley


          • frugeky 27 septembre 2010 22:04

            L’a pas tort le morice.
            D’ailleurs dans l’affaire de la villa tropézienne, largement commentée dans le Canard Enchaîné de l’époque, le constructeur meusien était aussi le principal intervenant dans la rénovation du bâtiment qui allait devenir le palais du conseil général de la Meuse avec des surcoûts faramineux. Conseil général alors présidé par un certain Longuet Gérard. D’ailleurs le constructeur a, lui, était condamné par la justice.
            D’ailleurs ce Longuet, il a des liens rapprochés avec Bolloré. Vous savez, celui qui a « généreusement » prêté son yacht au président au lendemain de son élection.
            etc...


          • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 22:56

            Frugeky,
            merci d’avoir ouvert un nouveau pan sur ce personnage,
            quand l’on sait qu’il pourrait bien être dans le prochain remaniement sarkozyste, on ne peut plus s’étonner de rien.


          • Pyrathome pyralene 27 septembre 2010 11:51

            M’enfin Olivier, ne sommes-nous pas à Sarkoland, dans la « république irréprochable » ?


            • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 11:55

              pyralene,
              merci de ce lien,
              effectivement, à Sarkoland on n’a pas le temps de s’ennuyer,
              le problème c’est que c’est nous qui payons toutes ces frasques,
              et elles sont d’autant plus insupportable dans ce climat de crise financière et de chômage, la pilulle doit être dure a avaler pour les plus pauvres d’entre nous,
              merci de ton commentaire,
              à+
               smiley


            • morice morice 27 septembre 2010 12:05

              occupez-vous de foot, Pluto, ça a l’air plus dans vos cordes..



              « Pierre Ménès, hier soir sur le plateau du Canal Football Club, l’a d’ailleurs bien rappelé. »
              vive les poids-lourds du journalisme !

              et allez donc regretter le hooliganisme ailleurs qu’ici :

              En attendant un match retour au Parc des Princes où le Paris Saint-Germain aura à cœur de vous clouer le bec sur son terrain, comme il l’a fait sur le votre, sachez que votre esprit sportif n’a d’égal que votre lâcheté. Soyez bien heureux de ne trouver, face à vos excès, qu’un Parc bâillonné depuis les nouvelles mesures de sécurité. L’an passé, comme toutes les autres années d’ailleurs, ça aurait été une autre histoire.



              • morice morice 27 septembre 2010 12:06

                raté ce n’est pas le bon forum, désolé olivier : qu’on vire mon post !


                • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 13:11

                  morice,
                  je vais le laisser , pour le fun
                  ne m’en voulez pas,
                  c’est votre apport involontaire au mouvement surréaliste,
                  et un effet collatéral de nos étourderies internautiques,
                  dont je suis parfois la victime.
                  alors pour les timbres ?
                   smiley


                • morice morice 27 septembre 2010 13:18

                  très bonne initiative ! 


                • morice morice 27 septembre 2010 13:19

                  pour les timbres c’est pas avec ça qu’il l’a acheté.


                  la filière est SUISSE.

                • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 13:22

                  Morice,
                  oui, je veux bien,
                  mais vos connaissances en philatélie et celles d’autres lecteurs pourraient nous éclairer.
                  un timbre rare, tiré à part, revendu : quelle valeur peut-il atteindre ?
                  Longuet recevait l’équivalent de 1000€ mensuels avec ces timbres.
                  quelle valeur avaient ces timbres revendus à des philatélistes ?
                  le double, ou plus ?
                  votre réponse intéresse les lecteurs.
                   smiley


                • clostra 27 septembre 2010 12:52

                  Tout ceci se passe de commentaire.
                  Si : un tout petit : mais que font nos concitoyens ?
                  On comprend également pourquoi ce gouvernement est si suspicieux...

                  Dans le genre « conflit d’intérêt », vous avez oublié l’étude d’un système de santé d’un pays d’Afrique par le french doctor. ici

                  Je me suis longuement interrogée sur les doutes qui m’ont immédiatement envahie lorsque Mr Woerth a annoncé avoir une liste des 3000 évadés fiscaux en Suisse.
                  J’ai fini par trouver : aucun élan vers ceux qui devaient bénéficier de ce retour fiscal, aucun élan vers les plus pauvres. Juste une tête. Une drôle de tête.
                  A bien y réfléchir, on a du lui faire un - mauvais - coup !

                  Rejoignez ANTICOR pour une lutte sans mercie pour une vraie démocratie irréprochable, la fin des entourloupes, la justice.


                  • cimonie raoul 27 septembre 2010 13:08

                    Ce qui est remarquable, c’est de constater que Longuet malgré toutes ses casseroles est toujours sénateur. Ce qui est remarquable c’est de constater l’impunité dont jouissent ces crapules et la bienveillance du système judiciaire à leur égard.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 13:27

                      Raoul,
                      ce chouette commentaire appelle une autre réflexion.
                      que faudrait-il faire pour empêcher définitivement les conflits d’intérêts dans ce domaine ?
                      ramener le salaire des élus à un euro symbolique ? en considérant que ce métier ne peut être fait que par passion.
                      déjà, en proposant à cet élu une retraite confortable, et tous les frais engagés remboursés devrait être largement suffisante.
                      non ?
                      il est possible que les candidats (candides) soient moins nombreux, et qu’ils aillent ailleurs faire miroiter leurs talents.
                      cabinets d’avocat, ou vente à domicile.
                       smiley


                    • cimonie raoul 27 septembre 2010 14:42

                      Ce que je propose, c’est que nos élus soient issus de la société civile, qu’on leur verse un traitement équivalent à leur dernier salaire avec un plafond et un plancher, que l’on prenne en charge les frais inhérents à leur mandat et que ce mandat ne soit pas renouvelable. Dans l’idéal, les partis politiques devraient être absents au sein de l’assemblée afin que les élus s’expriment dans l’interêt de ceux qu’ils sont censés représenter et non pas dans l’intérêt d’un parti oou d’un lobby.
                      Tous les citoyens devraient être candidat a l’hémicycle à tour de rôle et un délit constaté dans le cadre d’un mandat devrait entrainer une inéligibilité définitive.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 15:04

                      raoul,
                      çà me plait bien,
                      c’est même généreux,
                      mais bon,
                      c’est surtout la notion qu’ils sont salariés par la république,et donc par les citoyens dans leur ensemble qui me plait le plus,
                      çà signifie qu’ils ne sont pas les représentants d’un parti, mais de tout un peuple.
                      ce que notre petit président oublie régulièrement,
                      mais peut-être n’a -t-il pas étudié à fond les règles de la république ?
                       smiley


                    • zelectron zelectron 27 septembre 2010 14:55

                      Gérard a vendu aussi ses casseroles (pas toutes), mais le compte n’y est pas, là non plus !


                      • CAMBRONNE CAMBRONNE 27 septembre 2010 15:26

                        OLIVIER CABANEL

                        Je vous retrouve exactement comme je vous avais laissé sur votre article « Napoléoncide »

                        Vous enfilez des perles qui sont toutes vraies ou presque dans les deux cas mais si vous cherchez le coin merdeux de chacun , vous ne pouvez que gagner . Nous avons, je dis bien NOUS car vous en faites partie , comme moi , notre sale petit placard ou nous rangeons notre linge sale . On ne peut pas résumer un homme à une casserole ni Longuet au cassage de gueule d’un bolcho qui ne l’avait surement pas volé .

                        Dans les années Front populaire ce fut le linge sale en gros et propre en détail qui intéressa « Gringoire » et la presse d’extrème droite . Le ministre Salengro en mourut .

                        En gros votre système de raisonnement lapidaire (CF lapidation) est intellectuellement malhonnête .

                        Vive la république quand même .


                        • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 17:34

                          Cambronne,
                          je vois que mon article sur Napo vous est resté coincé dans le gosier,
                          mais vous savez bien que toute vérité est bonne à dire, même si elle ne plait pas.
                          ensuite vous m’englobez dans votre affaire de « coin merdeux », et je trouve çà étonnant.
                          tout d’abord, que je sache, je n’ai pas de responsabilités politiques dans ce pays, et si vous, vous en avez, et trimballez une casserole, il serait temps de le dire à la face du peuple.
                          le lavage de linge sale est salutaire.
                          aimez vous porter des habits sales ?
                          et vive la république, bien évidemment.
                          surtout si elle est irréprochable.
                           smiley


                        • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 18:17

                          marc Gélone,
                          vous employez le mot délation a contre-emploi.
                          je vous rappelle le sens étymologique de ce mot :
                          "délation : calomnie, dénonciation, médisance (trahir, vendre)
                          c’est la définition du petit Robert.
                          je crois que les lecteurs admettrons facilement que dans le cas de cet article, nous en sommes seulement au stade de l’information pure et simple.
                          il est probable que ces informations dérangent ceux qui ont élu ce gouvernement, mais ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux même.
                          bien heureusement la presse citoyenne est maintenant là, et il faudra faire avec.
                          les mots prononcés sont filmés et enregistrés (cass’toi pov con) et il est impossible de démentir,
                          les affaires de corruption, les mises en examen, les conflits d’intérets se multiplient, et il serait temps de nettoyer les écuries d’Augias,
                          même si cette pensée ne vous effleure pas.
                          désolé.
                           smiley


                        • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 19:01

                          marc gélone,
                          oui, le mot délation m’indispose, parce qu’il n’est pas approprié
                          le mot cafardage n’est pas mieux.
                          j’ouvre mon petit robert :
                          « cafard : personne qui dénonce sournoisement les autres »
                          vous admettrez que mon article n’est pas sournois ?
                          je n’ai pas de pseudo, c’est mon vrai nom.
                          plus loin dans le petit robert :
                          « cafard : délateur, dénonciateur, espion, mouchard, rapporteur »
                          non vraiment, je ne crains de ne pas accepter ces qualificatifs injurieux et non appropriés.
                          pourquoi ne pas utiliser le mot français le plus adapté dans ce cas :
                          « informer »
                          il ne s’agit pas de tomber dans un populisme poujadiste, mais de dire la réalité aussi cruelle soit elle de la situation de notre pays.
                          pour votre information, voici un article édifiant qui permet de comparer notre gouvernement, avec celui de la Suède :
                          http://www.lepost.fr/article/2010/09/18/2227232_bon-point-pour-la-suede-chasse-au-gaspi-en-france-a-voir.html
                          bonne lecture.
                          (la fin de l’article est assez édifiante, ne la ratez pas)
                           smiley


                        • olivier cabanel olivier cabanel 27 septembre 2010 23:06

                          marc gelone
                          votre phrase est bizarrement alambiquée :
                          je vous cite :
                          « la Suéde est encore majoritairement peuplée de Suèdois, tandis que la France reste majoritairement peuplée de Francais »
                          j’essaye de comprendre ce qui vient faire le « tandis »
                          logiquement le vocable « tandis » amène une opposition.
                          peut être votre doigt a-t-il dérapé ?
                          que vouliez vous dire réellement.
                          voulez vous vous embarquer à votre tour sur le débat nauséeux sur l’identité nationale,
                          voulez vous mener une bataille anti-Rom, ou Beur, ou Noirs...bref une bataille raciste ?
                          j’essaye de comprendre.
                          êtes vous contre les différences ?
                          voudriez vous que la France soit uniquement habitée par des habitants munis de bérets, la baguette de pain sous le bras ?
                          vous devriez développer votre paragraphe sur « les différences considérables de tempérament, de mentalité »
                          je sens que çà va être intéressant.
                           smiley


                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 septembre 2010 07:09

                          marc gelone
                          l’homogénéité que vous proposez rappelle les mauvais jours d’une Allemagne heureusement dépassée.
                          les mariages consanguins n’ont jamais donné de très bon résultats, et ne vous déplaise le brassage des couleurs et des cultures donne toujours de très beaux résultats.
                          je ne sais pas si vous avez la « culture footabalistique », mais sans quelques beurs, et noirs de talents, la coupe du monde ne serait jamais tombé dans la poche des petites français,
                          sans les Harkis, considérés par nos grands soldats, comme tout juste bon à être en première ligne, destinés à subir le feu des canons, certaines guerres auraient pu bien plus mal tourner,
                          ces Harkis, dont la 2èmè ou la 3ème génération continue de payer l’ostracisme, et la stigmatisation des racistes de tout poil,
                          sans les Espagnols, les Italiens, et tant d’autres venus secourir les entreprises françaises à la fin de chaque guerre pour reconstruire le pays, et qu’on a remercié à l’époque en les traitants de « ritals », et autres « espingos », vous n’habiteriez peut-etre pas votre maison, ou votre appartement,
                          à la lecture de votre nom, si ce n’est pas un pseudo, j’en devine des origines latines...
                          au risque de vous surprendre, les enquêtes sur le génome ont prouvé que nous sommes tous descendants de la race noire,
                          et la mondialisation, la faculté que nous avons aujourd’hui à nous déplacer tout autour de la planète sont en train de faire naître des générations de mélanges.
                          soyez moderne, et laissez tomber ce vieux béret, et cette baguette toute molle.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 septembre 2010 19:07

                          marc Gelone,
                          décidemment vous flirtez avec un racisme de bien mauvais aloi,
                          j’ai peur de ne rien pouvoir faire pour vous,
                          je vous encourage toutefois à lire cet article,
                          mais je n’ai pas trop d’espoir.
                          http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/noirs-nous-sommes-tous-noirs-39479
                          et il y a cette phrase que vous avez écrit que je trouve lourde de conséquence :
                          « et çà ne vous frappe pas que plus les peuples sont éloignes du modele original, mieux ils se trouvent et se portent »
                          je trouve cette phrase particulièrement odieuse,
                          non seulement, nous avons affamé l’Afrique, en leur volant leur matières premières, mais en plus vous semblez en être fier ?
                          excusez moi, mais parfois, j’aimerais mieux être noir, que certains blancs qui pillent allègrement ce continent, tout en continuant d’affirmer que « la france-afrique » c’est fini.
                          quelle belle plaisanterie.
                          on le voit au Niger, et ailleurs.
                          j’ai honte pour mon pays.
                          mais manifestement, çà n’a pas l’air de trop vous déranger.
                          je vais vomir un peu, et je reviendrais.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 septembre 2010 22:58

                          marc gélone,
                          c’est vraiment pas sympa (mais çà ne me surprend pas)
                          je venais juste de vomir,
                          et vous revoila,


                        • olivier cabanel olivier cabanel 28 septembre 2010 23:11

                          marc machin
                          dans votre réponse, on mesure toute l’étendue de vos connaissances en géopolitique,
                          je vous ai balancé le Niger,comme çà, juste pour voir.
                          et vous nous parlez de pétrole,alors que le Niger, le problème c’est le nucléaire.
                          allez, je suis bon prince, je vous explique.
                          en france (sans majuscule) on a bien voulu nous faire croire que le nucléaire allait nous apporter une indépendance vis à vis du pétrole,
                          le français (sans majuscule) est sans trop de culture (comme vous il me semble)
                          (ne le prenez pas mal)
                          je reprends.
                          le français a donc gobé cette énormité.
                          il n’en est pas à une énormité près.
                          il a pris comme argent comptant un petit nerveux qui lui a fait croire l’espace d’un instant qu’il allait gagner plus en travaillant plus.
                          mais revenons à notre Niger.
                          la France (avec majuscule) n’ayant pas assez d’uranium pour faire tourner son parc de vieilles centrales (qui vont bientot nous péter à la gueule) (oups) a donc annexé (avec la Chine et quelques autres) le NIger, moyennant especes trébuchantes et sonnantes, qu’un caporal encaisse discrètement.
                          il a pris la tete du pays, plus ou moins légalement.
                          (la france (sans majuscule) l’a un peu aidé)
                          les Touaregs (avec majuscule) qui habitent ce lieu depuis la nuit des temps, ont pris ombrage du fait qu’on leur enlevait leur richesse minière, sans les dédommager, et qu’en plus on polluait leurs nappes phréatiques, et par dessus le marché, on les chassait de leur territoire.
                          alors ils réagissent.
                          dites moi, marc machin, vous auriez fait quoi ? fraternisé avec l’ennemi ?
                          allez savoir.
                          bon, je vais aller vomir un coup de plus à votre santé.
                          et bonne nuit.
                           smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès