Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Un nouveau mode de sélection des députés !

Un nouveau mode de sélection des députés !

Beaucoup d'articles tournent autour du « métier de députés » ce qui exprime évidemment un malaise qui se traduit dans les faits par un déni de démocratie.

En particulier ce dernier relativement pertinent qui interpelle, à juste titre nos députés sur des sujets d'actualité.

Lors de la mise en place de la constitution de la Vème République, de Gaulle, un des plus intègres présidents que le 20ème siècle ait connu est passé à coté de quelques gros problèmes.

Les élus de l'époque étaient moins gangrénés par l'argent, et un peu plus respectueux des citoyens qu'ils représentaient.

En fait, l'Assemblée Nationale est la clé de la démocratie, son fonctionnement et la sélection des représentants du peuple a un impact direct sur la vie des citoyens d'un pays.

J'ai fait quelques propositions, parfois provocatrices pour tenter de trouver un remède au malaise démocratique actuel.

De plus en plus on voit des internautes proposer le tirage au sort. Ceci peut paraître ridicule mais en fait c'est peut-être un moyen de compléter le déficit actuel de démocratie.

Ex : Imaginez un instant 500 députés élus par 50% du corps électoral.

A partir de là on élimine les 250 moins bien élus et on les remplace par 250 tirés au sort sur le N° de sécurité sociale. Ceci aurait l'avantage d'avoir une parité parfaite en sélectionnant 125 chiffres commençant par 1 et autant par 2 et les dates de naissance allant de 18 a 75 ans ?

Les candidats refusant de siéger pourraient designer une personne de même sexe et même tranche d'age volontaire pour les remplacer (excluant bien sûr tout élu éliminé) ?

Il faudrait aussi supprimer ou restreindre les procurations aux députés absents pour maladie, de sorte que des lois ne puissent être votées par 50 députés au lieu de 500 !


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 26 décembre 2011 10:57

    Oui pour limiter la délégation et l’absentéisme mais non pour la désignation des députés par tirage au sort.


    Nous ne sommes pas encore dans une politique de loterie déjà en mode spectacle mais pas loto ou pmu 

    Philippe 

    • citoyenrené citoyenrené 26 décembre 2011 11:15

      le tirage au sort était pratiqué pendant 200 ans dans la démocratie athénienne !

      mandats courts et non renouvelables

      voir à ce sujet les nombreuses conférences d’Etienne Chouard

      la position d’Yvan Blot, ancien haut fonctionnaire, sur la démocratie directe est aussi très intéressante

      d’ailleurs, ces 2 personnes se sont rencontrées dans une passionante discussion d’1h30


    • Defrance Defrance 26 décembre 2011 15:17

      @ Devphil30, 

         Je vous comprend, mais a partir du moment ou beaucoup d’entre nous ne trouvent pas de candidat a supporter, autant laisser le hasard décider a leur place ? 

        De plus, ceux qui voudrons être élus seront « obligés » de respecter les electeurs pour éviter d’être disqualifiés ? 


    • epapel epapel 18 janvier 2012 09:40

      La démocratie athénienne était élitiste et donc le nombre de citoyens représentait environ 15% de la population (les esclaves, les femmes et les étrangers en étant exclus). Il fallait aussi avoir reçu une formation militaire donc être mobilisable et payer des impôts.

      Comme les femmes votent en France, ça équivaudrait à réserver la citoyenneté aux 30% qui payent des impôts significatifs, c’est à dire les couches supérieures de la société.

      Tirer au sort les élus parmi les gens appartenant aux couches supérieures ne pose pas de problème de compétence, mais n’est-ce pas déjà ce qui se passe actuellement avec le suffrage universel.

      Parce que quand même un tirage au sort sans critère permettrait d’élire des incompétents, des paresseux, des imbéciles, des non éduqués voire des délinquants (si on ne tient pas compte du casier judiciaire). Donc la question fondamentale est : quels critères de filtrage applique-t-on aux listes du tirage au sort ?

      Je pense pour mas part que le système de tirage au sort le plus représentatif et efficace est limiter la liste aux élus locaux car ils représentent l’ensemble le spectre de la société et sont par définition impliqués dans la vie de la « cité », proche de la population et reconnus comme compétents par les ceux qui les élisent.


    • Defrance Defrance 18 janvier 2012 16:12

       Bonjour epapel, 

           se restreindre aux élus locaux est une erreur , il y a bon nombre « d’abrutis » élus il faut élargir a tous ceux qui ont un casier judiciaire vierge ! 

         


    • jef88 jef88 26 décembre 2011 11:11

      Oui pour limiter la délégation et l’absentéisme mais non pour la désignation des députés par tirage au sort.

      Il y a déjà tellement d’incompétents que ce n’est pas la peine d’en ajouter.....
      De plus les « vrais » élus prendrons d’office la direction des opération et les toutous suivrons


      • citoyenrené citoyenrené 26 décembre 2011 11:23

        dans le cas du tirage au sort, il peut y avoir plusieurs filtres contre les abrutis

        avant, pendant et après leur mandature, courte et non renouvelable

        filtre supplémentaire, mais non des moindres, les députés préparerent les propositions de lois qui sont ensuite soumises au référendum national

        l’ensemble du peuple pourra juger et trancher

        (certains proposent une méthode intéressante pour désigner le panel citoyen dans lequel aura lieu le tirage au sort : chaque citoyen indique 3 personnes qu’il juge aptes à travailler au bien public, 1 personne qu’il ne veut pas voir occuper une quelconque responsdabilité...parmi ce panel, sont enlevés les 10 % les plus cités pour écumer les personnages médiatiques

        méthode intéressante, non ?


      • jef88 jef88 26 décembre 2011 14:18

        un peu (?) compliqué .............


      • Defrance Defrance 26 décembre 2011 15:20

         Il n’y a pas beaucoup plus de risque d’avoir un tiré au sort incompétent qu’un élu incompétent ou pire , acheté ? 


      • Defrance Defrance 26 décembre 2011 15:47

          @ Citoyenrené, 

            Il n’y a pas besoin de tirage au sort pour avoir des abrutis ? 


      • Defrance Defrance 27 décembre 2011 18:24

        les « vrais » élus prendrons d’office la direction des opération et les toutous suivrons 

          Non, si ils sont efficaces ils pourront se présenter a la législature suivante dans ou en dehors d’un parti et seront « sanctionnés » comme il se doit ? C’est d’ailleurs peut être un moyens de « casser » les candidats de père en fils ? 


      • bernard29 bernard29 26 décembre 2011 11:18

        la question dans la démocratie, n’est pas tant les modalités (même si elles peuvent être améliorées) de l’accession au pouvoir, que la force et la pertinence des contre-pouvoirs.

        Pour un Contre-Pouvoir citoyen. http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec=articles&id_article=93718


        • Defrance Defrance 26 décembre 2011 15:44

              Les contres pouvoirs ne pourront jamais s’exprimer face a un pouvoir qui est quasiment devenu héréditaire les Familles Debré, Mitterand, Giscard, Sàr Kö zi , Dassault et d’autres qui sont là depuis le XVIII ème siecle ! 


        • bernard29 bernard29 26 décembre 2011 16:50

          les contre pouvoirs ???
          les contre pouvoirs sont de plusieurs sortes. il y a contre pouvoirs institutionnalisés ( la séparation des pouvoirs quand elle est effective) qu’il faut régénerer , mais aussi les contre pouvoirs de la société civile : - syndicats, associations, presse, médias, le web, les mouvements divers et variés, que cette sociéité civile doit entretenir. C’ est le rôle de chaque citoyen de se battre pour cela. 

          Vos familles aux pouvoirs ne sont héréditaires que parce que les électeurs le veulent bien. Les solutions existent ,non cumul des mandats etc, dose de proportionnelle, ... Encore faut’il que les citoyens se mobilisent pour revendiquer l’application de ces règles simples. 


        • bernard29 bernard29 26 décembre 2011 17:11

          voici une proposition de pacte démocratique pour 2012 : 

          http://changerlarepublique.over-blog.com/pages/le-pacte-democratique-2012-5142000.html


        • citoyenrené citoyenrené 26 décembre 2011 11:37

          à l’auteur,

          idée très intéressante, 50% des sièges pour des tirés au sort

          pas pour 5 ans, pour une cession parlementaire (6 mois), mandat court et non renouvelable

          une autre idée :

          1- passer à la proportionnelle
          2- prendre en compte les votes blancs, commuer le % de vote blancs en nombre de sièges de députés, pour des citoyens tirés au sort parmi une assemblée citoyenne (le sénat ?) elle même tirée au sort

          ex : 10% de votes blancs = 50 députés "citoyens) / 500

          en 25 ans (5 mandatures classiques), il n’y a plus aucun politicien professionnel,

          politiciens professionnels coupés des réalités de la vie quotidienne, souvent devenu véreux par le contact aux milieux d’affaires, aux ordres de son parti politique


          • jef88 jef88 26 décembre 2011 14:20

            Quelle est la compatibilité entre la proportionnelle et le tirage au sort ?


          • Defrance Defrance 26 décembre 2011 15:35

            @ citoyenrené, 

              Merci d’essayer de me comprendre et de ne pas me taxer d’antiparlementarisme , ce qui me blesse d’ailleurs ! 

             Par contre je n’ai jamais dit 50% ou x % , mon idée est de ne tirer au sort que pour le pourcentage de non exprimés . si 20% de nuls , blancs, abstention alors 20% tirés au sort ! 

             Le but est qu’il y ait le moins possible de tirés au sort, et par conséquents que ceux qui veulent etre élus respectent et comprennent les electeurs ? 


          • Defrance Defrance 26 décembre 2011 15:38

            La proportionnelle part d’une bonne idée mais se termine toujours par un renforcement, voire une « extremisation » des partis et se termine par une incapacité a gouverner un pays ? 


          • citoyenrené citoyenrené 27 décembre 2011 10:52

            A Defrance,

            Mais si, vous avez parlé de 50% :

            « A partir de là on élimine les 250 moins bien élus et on les remplace par 250 tirés au sort »

            j’ai lu ça, dans votre texte, 250/500 c’est bien 50%

            cela dit, vos précisions apportées dans les commentaires, « si 20% de nuls , blancs, abstention alors 20% tirés au sort » sont très intéressantes

            La raison principale ne devrait pas être de faire « peur » ou pression aux députés professionnels à mon avis, mais bel et bien que le peuple se réapproprie directement le pouvoir

            En tout cas, ne chipotons pas , les pistes sont multiples et votre réflexion sur le système parlementaire assez salutaire


          • citoyenrené citoyenrené 27 décembre 2011 11:03

            A Jef88,

            Effectivement, la proportionnelle n’est pas une nécessité absolue pour permettre le tirage au sort

            dans le système actuel, il conviendrait de prendre en compte le % de vote blanc du 1er tour, ou du second…du second serait plus pertinent peut être, l’éventuel second tour étant le « choix final »

            peut être n’ai-je pas saisi le sens de votre remarque, « compatible » dans le sens proportionnelle qui permet/permet pas le tirage au sort ?


          • citoyenrené citoyenrené 27 décembre 2011 11:18

            @ Defrance

            Permettez-moi de répondre à votre réponse sur l « extrèmisation » des partis et l’incapacité à gouverner, avez-vous des exemples de pays paralysés par la proportionnelle ? J’imagine que le vote des lois, à 50% +1 voix, amènerait des coalitions temporaires s’agglomérant en bloc net Je ne vois pas où serait la paralysie Pour l’extrémisation, je ne vois pas trop, au contraire certains partis, le FN, se sert aujourd’hui du fait qu’il n’a jamais trempé dans le pouvoir décisionnel pour se présenter comme une alternative neuve.. La proportionnelle, qui les amèneraient au parlement, ça ne m’enchante pas, mais on verrait assez rapidement, leurs positions concrètes, leur incompétence , et ils ne pourraient plus se proposer comme un recours vierge et neuf de tout pouvoir


          • citoyenrené citoyenrené 27 décembre 2011 12:58

            @ Defrance,

            autant pour moi, j’avais mal lu votre article, pourtant court

            « députés élus par 50% du corps électoral »

            d’où les 250 députés tirés au sort, 50%

            ok, votre proposition cible bien les abstentions, votes blancs

             bonne idée


          • Defrance Defrance 27 décembre 2011 18:16

             pour ce qui est le cas de la proportionnelle il y a l’exemple de l’Allemagne qui a un système proportionnel combiné avec un « Ticket Bonus » au parti le mieux placé . Cela fait que tout est fait par alliance, Merkel est arrivée avec une alliance FDP qui ne vaut que 3 a 4% actuellement, de plus certains Land ont des coalitions avec les verts, d’autres pas, bref le peuple souffre ENCORE PLUS que nous de démocratie ! idem en italie ou un Facho a reussi a tenir grace au systeme ! 

               Un referendum sur l’EURO en Allemagne aurait été NEIN, idem actuellement les Allemands sont plus enclins a sortir de l’EU que les politiciens qui en vivent ? 

               Je ne suis bien sur pas SYSTEMATIQUEMENT opposé a la proportionnelle, mais ayant connu les problème d’instabilité de la 4 ème république qui à engendrée la poursuite du conflit en Indochine, puis le bourbier Algérien je pense qu’il serait plus sage de faire en sorte que nos partis actuels soient plus honnêtes et moins sectaires vis a vis de leurs élus ? L’UMP, tout comme le PS sont gérés comme des partis totalitaires ou la nuance n’a pas de place ? 

               Pour ce qui me concerne, l’appartenance a un parti doit être une ’fibre directrice" , pas un carcans ? 

             Prenez l’exemple de l’UMP qui favorise ses vieux tocards, tout comme le PS qui ne sait pas ou parachuter Lang, Eva Joly, bonne candidate LIBRE , qui se voyant refuser au Modem est allée s’enfermer chez les intégristes Verts ? 

              

              


          • epapel epapel 18 janvier 2012 10:51

            L’issue catastrophique en Indochine est due à la nullité de la stratégie donc de l’incompétence des chefs militaires.

            La moitié de la guerre d’Algérie s’est déroulée sous la Vème république et elle s’est terminée par le retour en catastrophe d’1 million de pieds-noirs.

            La gestion de la crise algérienne a été un échec pour De Gaulle, il n’a pas atteint son objectif politique.


          • Defrance Defrance 18 janvier 2012 16:28

             C’est votre point de vue de pro-Guerre, pas le miens !

                Intéressez vous aux tractations Sainteny, Leclerc et vous verrez que la paix était réalisée des 45-46 . De gaulle a fait certes une erreur, sa confiance a D’Argenlieu, le cureton homo qui s’est fait acheter par le lobby pro-colonial et peut être l’OSS à l’époque ? 

               Pour l’Algerie, c’est idem, la IV à mis le feu et de Gaulle a été chargé d’arrêter le massacre, quand a ceux qui ont du fuir, c’est peut etre aussi à cause de leur comportement vis a vis des autochtones ? Tous ne sont d’ailleurs pas rentrés sans pour cela se faire assassiner ? 

                 


          • Pelletier Jean Pelletier Jean 26 décembre 2011 13:54

            L’antiparlementarisme a encore de beaux jours devant lui..... la proposition de tirage au sort ne va pas résoudre les problèmes et encore moi le fait de proposer qu’ils ne soient désignés que pour une session.
            C’ets méconnaitre les procédure parlementaire et le fait que garnd nombre de député se spécilaisent sur un sujet et qu’il faut du tempspour qu’ils puissent bien étayer leur sujet.

            par contre oui à une bonne dose de proportionnelle, à une limitation stricte à un seul mandat et peut être limiter à trois mandatures.

            http://jmpelletier52.over-blog.com/



            • Defrance Defrance 26 décembre 2011 15:30

                   Il est question de tirer au sort que pour la partie égale à l’abstentionnisme 

                     Le but est de réduire au maximum l’abstentionnisme et par conséquent de forcer ceux qui veulent être élus a être honnête ! 

                    Fait on passer un « examen » au président, au députés, sénateurs ? leur compétence est ou ? 

                  Sarko licencié es Rolex ? Balkani , DSK, es Pipes ? .... Barre en son temps, es Dunlopilo 

                  Ils ne sont pas tous comme cela, mais dans un tirage au sort on ne risque guère plus d’incompetence , mais surtout des citoyens « vierges » pas encore corrompus ? 

                  


            • epapel epapel 18 janvier 2012 10:00

              Je vois mal comment on va réduire l’abstentionnisme en tirant au sort les élus. Je pense au contraire que ça va l’augmenter.


            • Defrance Defrance 18 janvier 2012 10:20

               Bonjour epapel, 

              Je vois mal comment on va réduire l’abstentionnisme en tirant au sort les élus. Je pense au contraire que ça va l’augmenter.

               Les députés voulant être élus ou réélus devront proposer des actions, des lignes sur lesquelles ils s’engagent et les tenir pour être réélus ! 

                Le but n’est pas forcement de limiter l’abstention mais de faire en sorte que ceux qui ne veulent pas des échantillons proposés aient une chance d’être représentés ? 


            • epapel epapel 18 janvier 2012 10:52

              « Le but est de réduire au maximum l’abstentionnisme »

              Faudrait savoir.


            • Defrance Defrance 18 janvier 2012 16:35

              Le but est de réduire au maximum abstentionnisme et par conséquent de forcer ceux qui veulent être élus a être honnête 

                 J’admets que cela peut paraitre ambigüe mais le BUT des candidats aux élections élus sera de faire en sorte qu’il y ait le moins possible de rejet, par conséquent de reduire les abstentions , blancs et nuls ? 


            • ObjectifObjectif 26 décembre 2011 14:44

              Les jurés d’assise décident de notre vie et sont tirés au sort.

              L’argument de la compétence des députés est risible : n’importe quel paysan ou boulanger désigné par tirage au sort serait plus compétent qu’un député, seulement sélectionné par la compétence de ses conseillers en communication pour se faire mettre en valeur.

              L’important est qu’ils voteront selon leur conscience et pas selon l’ordre de leur parti qui leur supprime leur siège s’ils refusent. Et par ailleurs, ils pourront dévoiler à leur électeur ce qui se passe vraiment dans les négociations de couloir.

              Un mandat trop court ne laisserait pas le temps au député tiré au sort d’apprendre les base du jeu législatif, et c’est un des effets du tirage au sort de diffuser ces connaissances parmi les citoyens normaux.

              Il ne faut pas que cela dure trop longtemps afin qu’ils ne puissent succomber aux pots de vin, comme le président du Sénat dont la secrétaire était payée par France Télécom..

              Les députés sont déjà a peu près la moitié du congrés, l’autre moitié étant les sénateurs : on pourrait donc désigner par tirage au sort tous les sénateurs ou tous les députés, ou bien la moitié des 2 chambres.


              • Defrance Defrance 26 décembre 2011 15:51

                  Bravo vous m’avez bien compris ! 

                   


              • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 27 décembre 2011 10:00

                Je suis sur la même position que Objectif (mais je trouve son pseudo trop long). 


              • Defrance Defrance 27 décembre 2011 10:43

                 Bojour Gaspard , 

                    J’en profite pour donner un exemple : Woerth , dont l’épouse est propriétaire d’une écurie a TRES BIEN réussi la vente de hippodrome de Compiègne avec la complicité de son compère Marini , marinant dans la même sauce UMP que lui ! 

                  OU se termine la compétence et ou commence la filouterie ? 


              • epapel epapel 18 janvier 2012 09:51

                Le jurés sont désignés pour une session de quelques semaines tout au plus pour traiter d’un cas unique sous le contrôle d’un magistrat. Ce ne sont pas les jurés qui mènent l’enquête et ils n’interviennent pas dans le déroulement du procès, ils doivent seulement répondre par oui ou par non à des questions préparées par des professionnels.

                Rien avoir avec des députés qui doivent siéger pour des années, traiter de sujets complexes et élaborer les textes de loi.


              • Defrance Defrance 18 janvier 2012 10:25

                Le jurés sont désignés pour une session de quelques semaines tout au plus pour traiter d’un cas unique sous le contrôle d’un magistrat. Ce ne sont pas les jurés qui mènent l’enquête et ils n’interviennent pas dans le déroulement du procès, ils doivent seulement répondre par oui ou par non à des questions préparées par des professionnels.

                Rien avoir avec des députés qui doivent siéger pour des années, traiter de sujets complexes et élaborer les textes de loi.

                 les jurés ont aussi a utiliser leur « ame et conscience » ?   

                Cela voudrait dire que les députés sont exclusivement des professionnel de la loi ? 

                  Un citoyen lambda peut très bien avoir le même QI qu’un député élu, et en plus être indépendant des lignes des paris ou des lobby ? 


              • epapel epapel 18 janvier 2012 11:02

                Ce n’est pas la même chose de répondre par oui par non à des questions imposées sans avoir participé aux débats qui ont permis de les construire et d’élaborer des textes de lois et d’intervenir sur les débats.

                D’autre part la mission n’est pas du tout la même :
                - les jurés doivent seulement se prononcer sur la culpabilité de l’accusé au regard des faits, qui ne doit pas dépendre de la sensibilité du juré et de sa position dans la société
                - les députés doivent construire le cadre de fonctionnement de la société, ce qui est une problématique d’arbitrage entre des intérêts et donc dépend de la sensibilité politique et des rapports de force en présence.


              • Defrance Defrance 18 janvier 2012 16:45

                - les députés doivent construire le cadre de fonctionnement de la société, ce qui est une problématique arbitrage entre des intérêts et donc dépend de la sensibilité politique et des rapports de force en présence.

                   Croyez vous réellement a ce que vous écrivez ? 

                 C’est peut être vrai pour une partie de l’assemblée, mais surement pas pour la majorité qui es « pilotée » par les groupes de pressions d’un coté et par les lignes des partis de l’autre ? Sans compter ceux qui dorment, qui ne sont là que pour la paye ou se taper une pute le soir .... Quelques « trublions » , externes aux systèmes ne pourraient que faire du bien ? 

                 Il est vrai qu’ils ont réagit, comme un seul homme quand il a été question de baisser leurs revenus de 10 % !!!!! 

                   

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès