Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Une grève illimitée pour un principe au lycée du Mée sur Seine

Une grève illimitée pour un principe au lycée du Mée sur Seine

JPEG

En novembre dernier, au Lycée George Sand du Mée sur Seine, en Seine et Marne, un élève est rappelé à l’ordre par une enseignante.

Elle lui demande d’être moins agité dans le couloir. L’élève répond en des termes peu avenants. Pour ne pas dire plus.

Le conseil discipline saisi délibère et décide une exclusion définitive de l’élève en décembre.

Le Rectorat saisi en appel par la famille casse la décision du conseil de discipline et transforme la sanction qui devient une simple exclusion temporaire de huit jours avec réintégration dans l’établissement d’origine.

C’est un désaveu de la décision prise sans même avoir entendu la position des professeurs….

Les enseignants sont en grève depuis deux jours….

Ce sont 100% de grévistes, du jamais vu.

Une grève illimitée pour défendre un principe, chapeau !

Je suis un partisan du respect des droit de l’enfant et du dialogue mais comme éducateur militant, j’estime qu’il existe des règles qu’il faut respecter.

L’enfant a besoin de repères pour se construire et les adultes responsables doivent pouvoir asseoir leur autorité.

Il en va de l’intérêt de tous.

Sur ces questions, je n’ai pas bougé d’un iota.

La participation réelle des élèves, leur implication dans une démarche citoyenne passe par l’écoute, la concertation et l’établissement de contrats respectés.

La professeure qui a eu l’altercation avec l’élève a assumé son rôle d’éducatrice.

Quand un professeur se fait insulter, il doit y avoir « réparation » et si les faits sont graves avec des menaces physiques, une plainte doit être déposée.

C’est ce que j’expliquais il y a 20 ans à un principal de collège qui m’interrogeait.

Ici, la sanction était juste et mesurée en relation avec l’acte.

Le lycéen retrouvait une place dans un autre lycée proche et tout allait pour le mieux.

Le Rectorat a choisi une autre voie et c’est l’enseignante qui va être inspectée, dit-on ?

Où va-t-on ?

Dans le mur….

Si les professeurs n’obtiennent pas que la sanction soit maintenue, ils sont décrédibilisés devant les élèves et un lycée « tranquille »….

Que se passera-t-il demain dans cet établissement si les profs sont désavoués ?

« On se sent tous désavoués par notre hiérarchie, et même méprisés » précise un enseignant qui s’insurge avec raison :

Le Rectorat n’a pas répondu au courrier des enseignants !

Le combat des professeurs mérite d’être soutenu et j’espère que les associations de parents d’élève participeront à l’action, pas seulement par solidarité mais en défense des principes.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.23/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • rugueux 16 mars 18:16

    C’est quoi le prénom de l’élève ?


    • Allexandre 16 mars 19:34

      @rugueux

      Question stupide dont on voit bien où elle veut conduire.
      Mohammed, ça vous va ?

    • ZenZoe ZenZoe 17 mars 09:11

      @Allexandre
      Non la question n’est pas stupide. La mère d’une copine à moi est allée voir le proviseur car son fils était harcelé par des « mohammed » comme vous dites.
      Le proviseur lui a dit en enrobant bien les choses qu’il ne pouvait pas faire grand chose, qu’à chaque fois la famille saisissait les assoces antiracistes et que ça faisait des histoires à n’en plus finir. On marchait sur des oeufs, il a dit texto. Le fils a finalement changé de collège.
      On voudrait bien que le prénom n’ait pas dimportance, on voudrait bien, mais ça ne marche pas toujours comme ça.


    • Insoumis Insoumis 17 mars 10:31

      @ZenZoe

      La question est réellement tendancieuse !

      Aucun intérêt autre que la division !

      Solidarité avec tous les employés du bahut !


    • ZenZoe ZenZoe 17 mars 14:00

      @Insoumis
      La division existe déjà.
      L’idéal serait que tous les élèves se voient appliquées les sanctions prévues, sans que d’autres critères entrent en ligne de compte. Ce n’est pas le cas aujourd’hui.
      Sinon, oui, solidarité avec les profs du bahut.


    • CHALOT CHALOT 16 mars 18:39

      question peu intéressante, que ce soit Frédéric, Nathalie, Claude ou Moussa, l’essentiel c’est que les profs aient gain de cause ! bon ! ?


      • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 16 mars 18:40

        « La loi de la cité rentre dans le lycée. Ici, on change leurs codes, on demande le respect, etc. Mais on n’est pas toujours entendus. C’est pourtant notre vocation d’enseigner dans cet établissement et d’y rester. Alors quand on se prend en pleine figure un tel désaveu du rectorat… », fulmine Jean-Marc le Perff.

        http://www.leparisien.fr/le-mee-sur-seine-77350/le-mee-se-sentant-desavoues-les-profs-du-lycee-george-sand-font-greve-15-03-2016-5629197.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr


        • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 16 mars 18:44
          Peu avant 17 h 30, ce jeudi [23 juillet 2015] au Mée-sur-Seine, une rixe a failli se produire près du lycée George Sand. Des mineurs avaient prévu d’en découdre. Mais la police a eu vent de la rixe qui s’annonçait et est arrivée sur place, au milieu d’une trentaine de jeunes. Certains étaient en possession d’armes blanches et de battes de base-ball.

          http://www.leparisien.fr/le-mee-sur-seine-77350/le-mee-sur-seine-sept-interpellations-apres-un-attroupement-arme-devant-le-lycee-george-sand-23-07-2015-4967103.php


          • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 16 mars 18:47

            Rappel :

            Tous rappellent le contexte de l’établissement, non classé « sensible », mais « compliqué » (sic).

            http://www.leparisien.fr/le-mee-sur-seine-77350/le-mee-se-sentant-desavoues-les-profs-du-lycee-george-sand-font-greve-15-03-2016-5629197.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr

            Ravi d’apprendre qu’il existe en France des établissements classés « compliqués » ..


            • Allexandre 16 mars 19:33

              Bravo pour les enseignants de ce lycée !! Si tous les profs étaient capables de décider d’une grève illimitée contre la réforme Vallaud-Belkacem, croyez-moi, le pouvoir écouterait davantage le corps e,nseignant. Les petites grèves d’une journée avec une manifestation bidon n’ont jamais rien donné. Annoncez une grève de plusieurs semaines, mesdames, messieurs les enseignants et vous serez un peu plus respectés. Les profs ont aussi leur part de responsabilité dans la dégradation de la profession. La grande majorité approuve, ou ne dit mot. Et comme tout le monde le sait « qui ne dit mot consent » !


              • rocla+ rocla+ 16 mars 19:52

                Pour le coup ils ont raison ces profs . 


                Un petit merdeux n’ a pas à imposer sa loi . 

                • Jean Pierre 17 mars 01:41

                  @rocla+

                  Un gros merdeux non plus et ne le prenez pas pour vous.

                • CoolDude 16 mars 21:29

                  Hummm... Il n’y a pas de solution basique à ce genre d’affaire. Ce jeune ne sait peut être pas encore qu’il est rien, on va dire. Allez, la vie est devant soi... Pas derrière.

                  @ rocla+
                  Gattaz nous fait bien chier et bien d’autre... Et, sont ils viré ?

                  Il faudrait peut être car à cette age, on ne change plus.
                  C’est un enfant... Et pas eux.


                  • rocla+ rocla+ 17 mars 09:30

                    Pourquoi parler de Gattaz dans ce fil de discussion ? 


                    • jakeblues 17 mars 11:50

                      Bonjour,

                      Je ne partage pas le point de vue global de cet article pour plusieurs raisons.

                      Il y a faute c’est indéniable, la première sanction décidée s’effectue dans le contexte local, avec tout ce que cela suppose de tensions et une atmosphère particulière. Il existe un processus de recours, au même titre qu’en justice, il est possible de faire appel ou même de se pourvoir en cassation. Ce processus vise justement à entendre mieux toutes les parties avec un œil différent, dans un contexte plus neutre, loin du contentieux lié à l’historique d’une situation. Une autre sanction tombe : 8 jours d’exclusion. Attention, il s’agit bien d’une sanction mais qui modère la première. Il faut se réjouir de l’existence de cours d’appel et de recours administratifs possibles (que l’on pense ou non que la décision soit juste). On peut d’ailleurs trouver des arguments à charge et à décharge, mais faut-il remettre en cause pour autant un principe fondamental de droit systématiquement quand on est pas d’accord ?

                      Un sujet de fond est la forme même de la sanction, qu’elle est l’utilité éducative ou réparatrice d’une exclusion partielle ou définitive ? Cela règle-t-il le problème ? Cela va-t-il changer en mieux ce gamin ou pire le rendre plus haineux ? Un travail d’intérêt collectif dans une école n’est-il pas préférable que jouer à la PS4 pendant 8 jours ?

                      Le sujet ne tire-t-il pas plusieurs sujets plus généraux : le désarroi des professeurs (la goutte qui fait déborder le vase) ? La politique de l’école désastreuse par exemple, du monde politique de gauche comme de droite qui aujourd’hui fait chuter notre système scolaire au 25ième rang mondial (source figaro). L’ambiguité monde politique et intérêt général ? Il y a indéniablement une volonté manifeste de cette caste de casser l’école publique en réduisant notamment ses moyens tout en continuant à s’en servir comme champ d’expérimentation ou de vecteur de propagation d’idées malsaines. Pourtant l’argent ne manque pas, pensez aux guerres et aux banques… il y en a même beaucoup en pure perte pour le citoyen...La il y a matière à faire grève pour des mois smiley


                      • tf1Groupie 17 mars 14:13

                        @jakeblues
                        "Un sujet de fond est la forme même de la sanction, qu’elle est l’utilité éducative ou réparatrice d’une exclusion partielle ou définitive« 

                        Déjà cela soulage les enseignants et les élèves qui ont à souffrir de cet élève indélicat.
                        Rien que cela est un bénéfice énorme.

                        Après il faudrait connaitre la situation en détails, mais 100% d’enseignants grévistes c’est quand même TRES significatif.

                        Concernant votre discours sur la procédure d’appel il me semble peu approprié : personne ici ne remet en cause le principe de l’appel.
                        Mais si la décision de l’instance d’appel est inique et basée sur le »pas de vagues, on étouffe l’affaire" alors il y a un sacré problème.

                        Ce n’est pas parce que les procédures sont bonnes que la justice est au rendez-vous.


                      • jef88 jef88 17 mars 15:31

                        @jakeblues
                         Ce processus vise justement à entendre mieux toutes les parties avec un œil différent

                        GÉNIAL ! !

                        la physiologie classique est à revoir ?


                      • HELIOS HELIOS 17 mars 17:24

                        @jakeblues

                        ... votre analyse a entrainé toute une génération, dans les années 80/90 a faire n’importe quoi !
                        Pauvre chou, il va jouer une semaine avec sa PS4.

                        C’est principalement ce qu’on reproche aux parents de la génération 68 : pas de punition, pas de baffes, pas de coup de pieds au cul... juste un dialogue auquel je rajouterai que la dialectique enfantine est a des kilomètres du bon sens, celui de la réalité et non pas du rève.

                        68 est arrivée après la guerre, lorsque toute une population, toute une culture a subit la dure loi de la contrainte, ce que ne connaissent pas, ni les familles, ni les enfants d’une classe de population qui vivent dans nos citées - quelles que soient leur origines -

                        On sait maintenant très bien, sauf apparemment les gauchistes et je ne reconnais pas l’auteur ici, il doit y avoir une idée cachée, que le dialogue ne marche pas dans la construction sociale des enfants et sans doute pour cela qu’aujourd’hui nous en sommes arrivés a tout accepter... une indifférence coupable, un suicide collectif, un suicide civilisation.



                      • fred.foyn Le p’tit Charles 17 mars 12:45

                        Depuis l’éclatement de l’immigration chez nous, les école ont des troubles souvent dangereux ou pire à cause de cette immigration...faut reconnaitre la réalité rien de plus et arrêter de se voiler la face, l’avenir de nos enfants est en jeu...Seulement la ministre de l’EN est d’origine Marocaine..d’ou son laxisme pour faire évoluer les choses en mieux...


                        • Le421 Le421 17 mars 19:22

                          @Le p’tit Charles
                          Ah !! Enfin des responsables !!
                          Ce n’est pas des solutions qu’il faut, c’est juste des responsables.
                          Vous devriez être assureur, si vous ne l’êtes déjà.
                          Chez moi, un proverbe de base.
                          Un problème, une solution.
                          Les responsables, c’est juste pour la bonne conscience.
                          Pour ce qui est de l’efficacité.
                          Vous repasserez !!


                        • fred.foyn Le p’tit Charles 18 mars 06:57

                          @Le421....Voilez vous la face, jusqu’au jour ou quelqu’un viendra pour vous égorger...ce qui ne tardera pas soyez en sur..vu l’invasion actuelle.. !


                        • Ronny Ronny 17 mars 14:12

                          J’ai toujours dit qu’un des problèmes de l’EN était le manque de solidarité non pas entre prof, mais entre niveaux hierachiques. Je maintiens ! Car au niveau du rectorat, ce qui est visé c’est :
                           1. de ne pas faire de vague
                           2. de faire plaisir au ministre.
                          3. de ne pas faire de vague smiley !
                          Le reste, le rectorat s’en tape de première et est même pret à mentir effrontément, comme sur le taux de remplacement des prof. absents dans certains secteurs... 



                          • Yurf_coco Yurf_coco 17 mars 15:25

                            Article qui aurait pu être intéressant... 

                            Hélas, c’est plus un article d’opinion que d’argumentation...

                            N’ayant pas à notre disposition : 
                            - ce qu’a fait exactement l’élève
                            - quelles sont les motivations qui ont amenés à casser la décision d’exclure...
                            -> Et encore plus concrètement : quel est la problématique soulevé précisément ?
                              Y’a t il un problème avec le rectorat ? avec les procédures ?

                            Sinon à quoi bon... On va avoir des commentaires racistes... des nostalgiques de l’éducation à coup de tarte dans la figure... puis voilà.

                            Non pas que le sujet ne soit pas intéressant, mais pour qu’il apporte quelque chose dans le débat publique, il lui faut des précisions et un but.

                            • CHALOT CHALOT 17 mars 15:40

                              Il y a toujours, ici et ailleurs des personnes prêtes à laisser aller leurs penchants xénophobes.
                              Je ne connais pas l’identité de l’élève et ses origines et cela m’importe peu.
                              Le métier de prof est difficile, d’autant plus que quand, faute de personnels compétents comme surveillants ou médiateurs, il arrive à intervenir comme cette professeure.
                              Ce qui est scandaleux c’est que le Rectorat ait cassé la décision du conseil de discipline sans, jusqu’à hier recevoir une délégation de profs.
                              Le Rectorat va t-il enfin recevoir les enseignants ?
                              Le problème c’est la crédibilité des enseignants et les conséquences dans l’établissement de la situation actuelle ;


                              • Surya Surya 18 mars 10:30

                                @CHALOT
                                « Il y a toujours, ici et ailleurs des personnes prêtes à laisser aller leurs penchants xénophobes. »


                                Euh... ces gamins auxquels il est fait référence dans ce fil de coms, ils ne sont pas des étrangers... alors pourquoi parler de xénophobie ??

                              • Raymond SAMUEL Raymond SAMUEL 17 mars 16:25

                                Bonjour,
                                Il y a là encore une occasion de rappeler ces paroles de BOSSUET : « Dieu se rit de ceux qui déplorent les effets alors qu’ils en chérissent les causes ».
                                Même si dieu n’y est pour rien, la parole de BOSSUET garde toute sa valeur : Cet enfants qui ne reconnaît pas l’autorité n’est pas le seul dans sa classe, même si la plupart se taisent et se manifestent autrement., par la non motivation, le non travail, la dépression, le harcèlement etc. ces autres enfants en mal-être ne sont pas tous grossiers avec les profs, et autres adultes représentatifs de leurs souffrances, mais est-ce satisfaisant ?
                                Non, le problème reste entier.
                                Il faut remonter aux causes. Cet enfant (et les autres) est né normal, sans haine. Qui est responsable de sa dérive, de sa souffrance, de sa vie assurément gâchée, sans compter sa dangerosité pour les autres ? Il fait évidemment partie des 43 % des ados entre 15 et 18 ans qui se déclarent en souffrance psychique. Il va peut-être faire partie des 11% qui se suicident.
                                La solution n’est pas de renforcer le couvercle de cette cocotte minute mais de reconnaître d’abord qu’il y a cocotte minute et ensuite de s’atteler à traiter le problème.
                                Et le problème ce n’est pas Mohamed comme un quidam l’a dit ci-dessus, parce que les parents d’origine nord-africaine sont souvent plus proches de leurs enfants que les souchiens imprégnés de culture à la TOURAINE, pour ne citer que cet exemple désastreux.


                                • CHALOT CHALOT 17 mars 17:18

                                  Les professeurs ont suspendu leur grève parce qu’ils ont obtenu le rendez-vous demandé au Rectorat
                                  Ils attendent des précisions et des réponses

                                  http://www.leparisien.fr/le-mee-sur-seine-77350/le-mee-sur-seine-fin-de-la-greve-des-profs-au-lycee-george-sand-17-03-2016-5635317.php


                                  • Le421 Le421 17 mars 19:18

                                    Réaliseront-ils enfin, ces jeunes, que ceux comme moi, qui se battent pour défendre les acquis, nous le faisons pour eux...
                                    Bientôt à la retraite, qu’est ce que je m’emmerde pour les autres ??
                                    Un idéal de gauche, peut-être.
                                    Le bien collectif avant l’intérêt personnel.

                                    En tous les cas, ce sont eux qui ont l’avenir entre les mains.
                                    Pour ma génération, c’est un peu tard.
                                    Et ils ne sont pas nos esclaves.
                                    Simplement nos enfants ou nos petits-enfants.
                                    Allons-nous les aider ou les enfoncer ??


                                    • CHALOT CHALOT 19 mars 00:55

                                      Le Rectorat revient sur sa décision.
                                      La décision du conseil de discipline est entérinée, validée
                                      C’est une victoire de la détermination des enseignants qui ont même obtenu le soutien des deux fédérations de parents d’élèves et même d’élèves.

                                      Chapeau ! Bravo à vous enseignants !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès