Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Veille pédagogique : les enseignants doivent s’en mêler, et (...)

Veille pédagogique : les enseignants doivent s’en mêler, et c’est urgent !

Les blogs, les fils RSS, les Wikis, les pronétaires et les connecteurs... ces nouveaux termes viennent bouleverser le vocabulaire de notre enseignement en créant ce que j’appelle des prothèses cognitives dans le système éducatif. Prothèses qui nuiront progressivement à la qualité de notre enseignement, si les profs ne s’en mêlent pas de manière urgente !

Veillepedagogique

Certains enseignants ont cependant compris l’intérêt de veiller sur ces "médias des masses" pour les intégrer dans leur enseignement, et commencent à en retirer les premiers fruits, notamment celui de replacer le savoir à sa juste valeur en le faisant créer par un travail collaboratif et une "veille informationnelle intelligente" sur le Web.

"La connaissance n’est pas trouvée, elle doit être créée".

D’autres font comme les jeunes et se disent : "Aprés tout, je vais utiliser le blog, par exemple pour faire mon site de cours et y déposer des ressources, ce support est en effet peu complexe et facile à mettre en oeuvre, il faut rester dans le coup !".

En 1999, j’avais parié sur le concept de veille pédagogique en rédigeant mon mémoire de DEA sur le thème : "Approche de la veille pédagogique à l’Université catholique de Lille"

Vous pouvez consulter le sommaire du mémoire ou le document complet (rubrique DEA VIC 2001, Jean-Paul Pinte).

Depuis ce temps, une plate-forme de veille et de partage de connaissances est née (elles a été testée durant 3 ans avec plus de 1000 étudiants) et rendra dès la rentrée prochaine tous les étudiants acteurs de leurs savoirs en collaboration et sous l’oeil de l’expert que demeure l’enseignant.

Elle intégrera ainsi, en dehors d’une malette de veille, des salles de veille et la cartographie des corpus de connaissances en passant par l’intégration indispensable des bibliothèques qu’il convient de resituer au centre du processus de veille pédagogique.

Il est aussi question pour les enseignants de se doter d’outils spécifiques pour parer au phénomène grandissant du plagiat sur le Web.

En espérant que RDDV, qui veut mettre en place une sorte de label de qualité des blogs, qui ne serait décerné qu’à des journalistes qualifiés, probablement titulaires de la carte de presse, ne viendra pas nuire à toutes ces avancées pédagogiques.

Les blogs sont en effet en éducation un formidable moyen de réapprendre à apprendre pour les étudiants (concept d’apprenance), de sélectionner des ressources pertinentes pour les analyser, les synthétiser, les commenter et les rédiger comme un journaliste...

Mon objectif depuis toujours demeure de faciliter l’accès aux ressources pertinentes tout en permettant la création de nouveaux savoirs pour l’apprenant. Bref, un retour à la gestion des connaissances et au repositionnement du maître au centre du savoir !

Un simple retour aussi à l’enseignement actif, en quelque sorte !

A l’heure de la société des savoirs (partagés), il convient de ne surtout pas faire marche arrière vers une économie du savoir.

Pour information :

La maquette de test de la plate-forme

Prochain événement autour de la veille pédagogique : les jeudis du PREAU (27 avril 2006)


Moyenne des avis sur cet article :  3.96/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • nono (---.---.94.25) 25 avril 2006 12:54

    « En espérant que RDDV qui veut mettre en place une sorte de »label de qualité« des blogs qui ne serait décerné qu’à des journalistes qualifiés, probablement titulaires de la carte de presse ne viendra pas nuire à toutes ces avancées pédagogiques ?. »

    Tout le monde s’en tape la création des blogs c’est pour sortir du politiquement correcte je me refuser a faire certifier mon blog par des sois disant experts sachant que les journaliste sont spécialiste en tout et expert en rien... c’est bien encore une idée franco française...

    Vous faite quoi du sens critrique des citoyens... y’a pas besoin de personnalité qui certifit des contenus... le butte de l’éducation national c’est de rendre critique les gens pas d’en faire des moutons pour lire des contenus certifié validé par une psuedo intelligencia qui croit detenir la vérité...

    A croire que certains detiendrais la vérité et dispenserais d’un label quelle connerie...

    Pour l’education nationale il faudrait un label enseignement de qualité non politique et quand on voit la dérive des professeurs pour faire passer leurs convictions politique c’est plus que inadmissible.. .


    • PINTE Jean-Paul PINTE Jean-Paul 25 avril 2006 13:41

      Chacun est libre de s’exprimer ...

      En tout cas je ne crois pas que vous ayez compris tout à fait le sens de cet article. En aucun cas il n’est question de faire valider par ... etc Le sens critique des citoyens est justement mis en avant dans ce processus que je défend et tout compte fait on est d’accord... même pour le label


    • claudejakiss (---.---.2.67) 25 avril 2006 14:10

      vous êtes aussi d’accord tous les deux sur l’inutilité du respect de l’orthographe. donc au moins des vérificateurs d’orthographe ...


    • rrrr (---.---.28.2) 25 avril 2006 14:37

      Je ris toujours un peu en lisant ces messages - récurrents - qui critiquent avec superbe l’orthographe des autres. Je trouve que c’est bien de défendre la rigueur orthographique, mais c’est un peu désespérant de voir ces vaillants défenseurs semer au passage une ou deux fautes. Au royaume des aveugles...

      Bref... Saviez-vous, cher critique, que les phrases commencent par des majuscules, et que les points de suspension ne sont précédés d’aucun espace ? En revanche, un point final est suivi d’un espace.


    • nono (---.---.94.25) 25 avril 2006 17:09

      Je sais sur certains forum ce qui sont nul en ortographe sont condamné au silence et parceque on est nul en orthographe ce que l’on dit est forcement faux..... ce qui est le cas ici.

      Si on suit c’est logique et vu le nombre de gens qui sorte de l’education nationale avec une orthographe nulle ou illetre sa exclu du débat un grand nombre de citoyen...

      Alors les donneurs de leçon qui sont pour la reproduction des hélites entre elles et qui pensent que sont pour l’exclusion des forums ce qui sont nul en ortographe faudra faire avec ... je pense qu’on vous derange plus parceque on est l’illustration du resultat des derives de notre systeme scolaire..

      Vous etes peut etre douer en orthographe certains, mais cela ne certifit pas que ce que vous ecrivez et que vous pensez sont des bonnes reflexions quand a certains ici j’ai envie de leur dire ce qui est sur c’est que l’intelligence emotionnelle on ne l’apprend pas....


      • Tristan Valentin (---.---.211.161) 25 avril 2006 17:41

        Très cher collègue, Bravo pour votre article et cette initiative qui m’en rappelle d’autres. Quant au label que va mettre en place notre bon RDDV, je ne me fais guère d’illusions. L’enfer est pavé de bonnes intentions. Revisiter l’Histoire comme certains ont tenté de le faire ne présage rien de bon. Et la charte du journaliste n’est plus guère respectée.


        • Alain (---.---.127.107) 4 mai 2006 07:53

          « ...En espérant que RDDV, qui veut mettre en place une sorte de label de qualité des blogs, qui ne serait décerné qu’à des journalistes qualifiés, probablement titulaires de la carte de presse, ne viendra pas nuire à toutes ces avancées pédagogiques... »

          Premièrement, je dirais que ce que propose l’auteur est de faire attention en publiant sur le Web. Rien de bien nouveau.

          Deuxièmement, quand il dit « les enseignants », il faut entendre : les enseignants de fac. Les enseignants du primaire ne me semblent pas concernés par exemple, ni ceux du secondaire, qui forment les gros bataillons de l’école.

          Troisièmement, un bel affichage sur le web remplacera-t-il un enseignement réellement pédagogique ? Je crois qu’en tant que base de données et hyperlien le web apportera de la doc pour l’étudiant mais il ne peut remplacer le prof.

          Quatrièmement, on ne va pas mettre la liberté sous la coupe du repris de justice RDDV. C’est l’assurance de la mort de l’indépendance, de la censure directe ou indirecte et de la chape réactionnaire sur ce qu’il y a d’essentiellement populaire dans les blogs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès