Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Voile et tabac : intolérances parallèles et changements sémantiques

Voile et tabac : intolérances parallèles et changements sémantiques

Voile et tabac semblent deux sujets sans rapport. Pourtant, si l’on observe la manière dont l’opinion publique est conditionnée à y réagir négativement, on ne peut qu’être frappé par les analogies qui se manifestent entre les argumentations. Et c’est précisément parce que ces sujets sont sans rapport, que l’analogie argumentaire apparaît d’autant plus frappante. Le réservoir rhétorique où puisent les contradicteurs du voile et du tabac, d’une manière qui peut sembler extraordinaire, est exactement le même. 

On nous annonce maintenant que seul le bannissement intégral du tabac serait la prévention efficace du cancer du poumon. C’est que l’application de certains principes, politiquement sans fondement, sont sans limites. Si le tabac est un toxique violent nocif à toutes doses, si faibles soient-elles, fussent-elles les émanations lointaines d’un fumeur dans un lieu public, le bannissement s’impose. Il ne suffit pas de l’interdire dans des lieux clos, ouverts au public, il ne suffit pas de l’interdire dans l’espace public, il faut le bannir, en organiser la totale prohibition. C’est à dire l’inscrire au tableau C des stupéfiants. Eradiquer les plantations de tabac. Mener une guerre mondiale à la plante, à ses producteurs, à ses commerçants, à ses consommateurs. On a oublié toute raison. Ce ne sera qu’encourager à l’illicite, à la contrebande, et alimenter en ressources la mafia.

Or on peut constater la même dérive dans le domaine vestimentaire connoté religieusement. L’analogie est frappante. De même que l’antifumeur ne veut en aucun cas être mis en présence du fumeur, même de loin, même en photo (on l’a vu), le laïco-féministe ne veut en aucun cas être mis en présence de la burqa. L’intolérance s’étend au foulard, qui ne doit pas être porté par une candidate aux élections, aussi républicaine, laïque, féministe, soit elle. Une chanteuse (Diams) doit abandonner son foulard « pour ne pas donner le mauvais exemple ». Et c’est un membre du gouvernement qui le lui dit.

L’argument de la liberté individuelle est balayé d’un revers de main : le fumeur n’est pas libre, il est accroché à sa drogue, sous dépendance. La porteuse de burqa est dans la même situation : elle n’est pas, ne peut essentiellement pas, faire un choix libre. Il y a un cigarettier, ou un barbu, qui tire les ficelles dans ces affaires. L’idée est celle de l’aliénation, dans un sens intermédiaire entre celui de la psychiatrie et du marxisme. L’aliéné est un irresponsable, dépourvu de libre arbitre, à protéger de lui-même, comme il faut protéger les autres de lui.

Et l’on voit apparaître des argumentations qui n’ont plus rien de laïque, mais deviennent résolument antimusulmanes. Ce n’est pas la burqa, ce n’est pas le voile, qui est antirépublicain, antilaïque, antiféministe, c’est la religion musulmane elle-même. De même que pour le tabac, on va vers le bannissement de l’Islam. Le nouveau régime qui s’établit a pour devise Santé, Laïcité, Féminisme.

Mais les termes ont complètement changé de sens. La santé est un désir naturel de chacun, qui peut être contre être en bonne santé ? Personne. Mais la Santé n’est plus un souhait, un droit, elle devient un devoir de santé, prétexte à une tyrannie. Les sains doivent mener une guerre contre les malsains, et les persécuter sans répit. La Santé devient le drapeau d’une Croisade hygiéniste. Nous croyons être dans la science, mais nous n’y sommes plus depuis longtemps.

La laïcité est une obligation qui s’impose à l’Etat pour garantir précisément le droit à la non-laïcité des citoyens. Si l’Etat est laïc, c’est pour permettre aux religions de s’exprimer librement. L’obligation de laïcité imposée aux citoyens est absurde en soi. On voit d’ailleurs qu’elle mène à la non-laïcité d’un Etat qui se lance dans l’étude théologique de la symbolique vestimentaire à caractère religieux. La Laïcité devient une religion d’Etat qui exige le bannissement des religions non laïques.

Le féminisme est le droit des femmes à disposer d’elle-mêmes, mis en avant lors des combats prochoix de l’IVG. Le Féminisme est une tyrannie exercée par Ni Putes Ni Soumises sur la liberté vestimentaire et politique d’autres femmes, niant leur droit à disposer d’elles même comme elles l’entendent. Et Prochoix de Caroline Fourest mène le même combat antichoix.

La Santé est contre la santé : où est le souci de la santé des fumeurs se gelant dehors en hiver sous la pluie ?

La Laïcité est contre la laïcité : ou est le souci laïc de représentants de l’Etat qui viennent énoncer la signification de la symbolique du voile musulman ? Font-ils la symbolique du voile catholique ? Quelle est leur compétence ? Ils sortent de leur rôle en devenant athéologiens. La seule analogie historique est la laïcité athée des régimes communistes et la laïcité antijuive du régime nazi. Pas de quoi se féliciter des avancées de notre Laïcité à sauce antimusulmane.

Le Féminisme est contre le féminisme : où est le féminisme de celles qui hurlent en meute à la mort contre une autre femme, au motif que son chapeau leur déplait ?

Nous avons été abreuvés de sophismes pendant des années. Et maintenant, nous en payons le prix. L’opinion publique est devenue folle. Folle de peur devant la fumée de combustion d’une substance végétale, folle de peur devant un bout de tissu. On pourrait en ajouter, folle de peur devant le CO2, par exemple. Toutes les tentatives de ramener l’opinion à la raison sont vouées à l’échec.

On peut noter que ces questions qui concernent nos libertés individuelles au premier chef, notre notion de la démocratie, de la république, de la santé, de la laïcité, du féminisme, ne figurent dans nul programme électoral. Elles sont soulevées par des bandes politiques transversales aux partis politiques, qui agissent en groupe de pression pour faire triompher leur intérêt idéologique. Ce sont des sectes respectables, subventionnées par l’Etat, qui ne représentent qu’elles même. Qui est en France pour l’interdiction totale du tabac ? Presque personne. Qui est en France pour la mise hors la loi de l’Islam ? Presque personne. Et pourtant, c’est la direction que nous prenons, très tranquillement et presque sans nous en apercevoir sous l’influence de ces bandes politiques. 

C’est pourquoi je suis pour l’emploi du référendum dans de telles questions. Nous verrons alors combien de citoyens représentent ces bandes politiques transversales aux partis politiques. Nous savons déjà que l’unanimisme parlementaire peut cacher une opinion minoritaire dans l’opinion.


Moyenne des avis sur cet article :  3.07/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • ddacoudre ddacoudre 17 février 2010 13:17

    bonjour pierre

    bon article.

    "L’opinion publique est devenue folle. Folle de peur devant la fumée de combustion d’une sce végétale, folle de peur devant un bout de tissu."

    « Le paradoxe électoral » avait été mis en évidence par Condorcet qui montrait que le vote peut mener à des choix incohérents.


    il en est de même du populisme. construit sur la peur il ne peut apporter que des aberrations. je conseille vivement de se tuer à la naissance pour éviter de mourir, de coûter ainsi a la sécurité sociale,d’être source de déficits, de dettes, de pollutions, de délinquances, de crimes
    et d’amour. merde le dernier point mérite peut-être que l’on se garde en vie.

    nous sommes avec le tabacs pour rester dans la démonstration de ton article dans ll’utilisation de la science à des fins politiciennes sur des thèmes émotionnels, il ne faut pas prendre en otage la science pour lui faire accomplir ce qu’elle e dit pas, c’est la mon parallèle, c’est ce qu’a fait Hitler avec la notion de race. les « scientifiques » de l’époque en définissant la notion de race supérieure, non jamais dit d’éliminer les autres.

    cordialement

    cordialement.


    • pierre mistwood pierre mistwood 18 février 2010 18:55

      J"apprécie ta culture. Tu en dis moins que tu n’en sais. Bienvenue. 


    • sobriquet 17 février 2010 13:52

      Prohiber le tabac, éradiquer les plantations ? J’ai raté un épisode, ou c’est l’auteur qui a perdu toute raison ?


      • Lucien Denfer Lucien Denfer 18 février 2010 13:22

        L’auteur a levé le voile sur une méthode de mise à l’index des plus pernicieuses, au sens ou elle interpelle les citoyens profanes, qui font confiance et qui ne douteraient pas au premier abord des informations qui leur sont diffusés par les médias.

        Les tactiques employées sont toujours les mêmes, génération et alimentation d’une controverse par la création d’une bulle médiatique à partir d’un fait de société banal, à propos duquel on ne demande généralement pas son avis au citoyen.

        Ensuite on passe à la phase d’enflage oû l’on fait mousser la petite graine en donnant le plus de visibilité médiatique à un pseudo débat démocratique. C’est à ce moment là que les experts de l’ordre de la pensée unique sont invités à nous prodiguer leurs savantes lumières et ceux qui sont attentifs pourront remarquer, à juste titre, que ce sont toujours les mêmes spécialistes qui font montre d’une polyvalence étendue et d’une large palette de compétences (spécialistes généralistes multi-tâches multi-domaines).

        Antagonisme de circonstance et argumentation de complaisance aidant, nos génies finissent par tomber d’accord sur le principal (sous les yeux ébahis des quelques invités sur le plateau télé qui viennent se divertir et les millions d’aliénés qui boivent la parole cathodique et numérique). Il devient alors urgent de faire quelque chose, l’état doit prendre ses responsabilités, une loi doit être pondue et votée dans la plus pure tradition démocratique.

        En plus du tabac et du voile, vous auriez pu parler du Taser qui est officiellement recommandé donc bon pour la santé.

        Il manque aussi l’évocation de la très sulfureuse et dispendieuse campagne de vaccination qui se révèlera un échec total et confirmera que les Français sont loin de n’être que des veaux. Bien entendu, tous les vaccins sont bons pour la santé, cela va de soi...

        Impossible non plus d’oublier la pression et le harcèlement psychologique au travail, qui conduisent parfois au suicide, là aussi c’est une question de santé.

        Le dénominateur commun c’est la volonté d’aboutir à une société ou les citoyens ne seront plus en mesure de mener une réflexion ou de prendre une intiative originale. Car si c’est bien des organisations transversales qui lancent les controverses, c’est aussi les gouvernants qui récupèrent l’opportunité de légiférer et d’imposer des lois injustes et liberticides.

        Parcontre, je ne vois pas comment vous pourriez inciter une équipe qui gagne (à ne pas être reconduite), à utiliser le référendum quand la tendance est plutôt à imposer au citoyen ce qui est bon pour lui, même s’il ne le sait pas encore.

        Dans la voie paternaliste qui est suivie, le bon père est l’état qui prend les décisions importantes et soumet les projets de lois, la mère étant les organisations transversales qui viennent faire des remontrances aux vilains chenapans de citoyens (musulmans, homophobes, hommes violents, manifestants, anti-vaccins, pro-internet, téléchargeurs, jeunes de banlieue, lycéens révoltés, témoins de violences, nationalistes, communistes, travailleurs syndiqués, fonctionnaires, etc rayer la mention inutile). 

        Qui oserait penser qu’en France on a pas le sens de la famille ?


      • pierre mistwood pierre mistwood 18 février 2010 18:58

        Eh oui. L’expression officielle est bannir. La Science nous affirme que si réduire est bien, bannir est encore mieux. On sait où mènent les affirmations Scientifiques...


      • Mat Mat 17 février 2010 13:56
        Très bon article.

        La peur est le premier déclencheur d’achat

        • Reinette Reinette 17 février 2010 14:24


          article complètement débile - l’auteur devrait retourner à ses mathématiques !


          1) tout le monde sait que le tabac n’est pas bon pour la santé ; même les fumeurs le savent

          2) tout le monde a bien compris qu’une candidate portant un foulard de soumission à une religion ne peut être républicaine, laïque, féministe (pareil pour un candidat qui porterait une kipa ou une personne faisant du prosélytisme chrétien) - la mère Boutin et ses bondieuseries s’est fait remettre à sa place, souvenez-vous en !

          je propose que les mecs qui défendent le port de foulard/niqab/burqa nous en fassent la desmontration par la pratique : allez messieurs, mettez-les vous-mêmes ses bouts de chiffons !  smiley
           
          merde aux sectes

          qui a dit ? Quand un homme a un bec de canard, des ailes de canard et des pattes de canards : c’est un canard. C’est vrai aussi pour les petits merdeux smiley



          • Faith 17 février 2010 16:28

            "je propose que les mecs qui défendent le port de foulard/niqab/burqa nous en fassent la desmontration par la pratique : allez messieurs, mettez-les vous-mêmes ses bouts de chiffons !"

            Sauf que ce n’est pas le port qui est défendu, mais le droit de porter.


          • COLRE COLRE 17 février 2010 23:41

            Absolument, Reinette ! smiley monsieur mistwood nous pond encore un article d’une rare débilité… Une inculture pareille, faut quand même le chercher, même sur AV… ! Ils dorment, les modérateurs ?

            La laïcité est une obligation qui s’impose à l’Etat pour garantir précisément le droit à la non-laïcité des citoyens.... Un traducteur de gloubiboulga est demandé…

            La Laïcité devient une religion d’Etat qui exige le bannissement des religions non laïques.… oh là là, faudra me présenter des « religions laïques »…

            Le féminisme est le droit des femmes à disposer d’elle-mêmes, mis en avant lors des combats prochoix de l’IVG… aïe aïe aïe ! quelle bouillie !

            Le Féminisme est une tyrannie exercée par Ni Putes Ni Soumises sur la liberté vestimentaire et politique d’autres femmes… ’tain… c’est grave…

            Le Féminisme est contre le féminisme : et vice versa ! smiley

            où est le féminisme de celles qui hurlent en meute à la mort contre une autre femme, au motif que son chapeau leur déplait  ? smiley maman !… au secours… si si, je vous jure, c’est écrit, et j’aurais pu citer tout l’article.
            smiley 
            Bon… allez, bonne nuit les frapadingues…


          • pierre mistwood pierre mistwood 26 février 2010 16:18

            Le tribunal ayant accepté la candidature de Ilham Moussaïd du NPA n’est pas d’accord avec vous, petit merdeux. smiley


          • Mat Mat 17 février 2010 14:45
            1) Prohibez et la mafia s’en mêle. 

            2) La Burka/Niqab devrait être interdit car il ne rentrent pas dans le cadre de la loi, posant notamment des problèmes quand à l’identification des personnes concernées, en revanche, rien ne s’oppose au voile dans la loi, pas plus qu’une Kipa ou qu’un jean slim ...

            • Faith 17 février 2010 16:16

              Pourriez vous préciser par quels aspects la Burka ou le Niqab "ne rentrent pas dans le cadre de la loi" ? Je parle du vêtement lui même, bien sur, pas du refus de le retirer à l’occasion d’un contrôle d’identité.


            • Mat Mat 17 février 2010 16:56

              Je ne pense pas qu’il faille attendre le contrôle de police pour être identifiable ...


              Comme il est interdit de porter une cagoule ou un masque dans la rue, je trouverais logique d’interdire le niqab et la burka car n’importe qui peut se cacher derrière.

              Après ... le débat qu’il produit est ridicule, c’est une arme de plus pour tout les islamophobes qui ont de plus en plus pignon sur rue et c’est vraiment un débat de comptoir, qui ne concerne que très peu de personne ...

              Je respecte l’islam et les femmes qui décident de se préserver, mais je ne pense pas que le niqab et la burka aillent dans leur sens.

              C’est mon avis

            • Faith 17 février 2010 17:05
              "Comme il est interdit de porter une cagoule ou un masque dans la rue« 
              Interdit de porter une cagoule dans la rue ? On se demande alors pourquoi il aurait fallu voter une loi spécifiquement pour interdire la cagoule dans les manifestations.
              Désolé, mais la cagoule n’est pas illégale dans la rue, pas plus que la capuche, ni le chapeau hyper-excentrique de miss-de-la-butte-aux-cailles...

               »je trouverais logique d’interdire le niqab et la burka car n’importe qui peut se cacher derrière.« 
              Comme n’importe qui peut se cacher derrière un chapeau ou un bonnet et un pull à col roulé, ou bien un bon gros cache-nez en laine...

               »Je respecte l’islam et les femmes qui décident de se préserver, mais je ne pense pas que le niqab et la burka aillent dans leur sens."

              Je ne pense pas non plus, mais je m’oppose à l’interdiction.
              En particulier parce que ça n’apportera absolument rien aux femmes qui sont forcées de porter ces accoutrements. Non seulement elles seront toujours obligées de porter ces vêtements par leur mari, mais en plus elles ne pourront plus sortir !

            • Mat Mat 17 février 2010 17:13

              Autant pour moi, la loi Suisse est plus stricte à ce sujet alors ...


              Quand à l’interdiction, je suis également contre car elle ne provoque que frustration et sentiment de rejet. Mais quelle possibilité alors ?

              Quoi qu’il en soit, je ne suis pas assez calé en Islam et en droit Francais pour me prononcer plus que ça, mais je vous remercie de vos precisions.

            • Reinette Reinette 17 février 2010 22:14


              Je ne pense pas non plus, mais je m’oppose à l’interdiction.
              En particulier parce que ça n’apportera absolument rien aux femmes qui sont forcées de porter ces accoutrements. Non seulement elles seront toujours obligées de porter ces vêtements par leur mari, mais en plus elles ne pourront plus sortir ! 

              Faith

              dites donc, cela s’appelle de la séquestration - c’est puni par la loi me semble t-il ?

              il faut sortir de l’apathie !


            • Faith 18 février 2010 14:27

              « dites donc, cela s’appelle de la séquestration - c’est puni par la loi me semble t-il ? »
              Oui, c’est puni par la loi... mais encore faut-il qu’il y ait une plainte... Et on en revient au même problème : si une femme porte la burqa contre sa volonté, alors sa situation sera encore pire qu’avant.

              A cela s’ajoute le problème des femmes qui la portent volontairement, et qui du coup se voient privées d’un droit que je ne vois aucune raison de leur retirer (pas plus que je ne trouverais normal de ne pas avoir le droit de porter à la fois un bonnet et un cache nez)

              Si vous êtes pour l’interdiction de la burqa, dites moi précisément quels problèmes vous espérez que cela règle, merci.


            • King Al Batar Albatar 17 février 2010 16:42

              Bravo à l’auteur pour cet article,

              C’est certainement un des articles les plus intelligents que j’ai lu sur le port du Niqab. Bien evidemment votre opinion ne va pas plaire, mais que voulez vous.... C’est un signe de la pertinence de votre propos. Oscar Wild disait : « Quand les gens sont d’accord avec moi, j’ai l’impression d’avoir tort »

              Jemettrai un petit bémol toutefois.... Je ne pense pas qu’un référundum soit la solution. Il ne faut pas sousestimer la connerie de nos concitoyens et on risque (comme ca a déjà été le cas à de nombreuses fois) d’etre déçu voir choqués. Il ne faut pas tenté le Diable, on est cernés par les cons.... Voir même con-cernés !


              • Traum_von_Afrika Traum_von_Afrika 17 février 2010 20:54

                @ Albatar

                Je suis d’accord avec vous sur votre analyse, mais le problème c’est qu’en démocratie c’est la majorité des voies qui l’emportent, et qui font les lois parfois liberticides.
                Même si on n’est pas d’accord on ne peut pas interdire les votes de « CON-cernés »


              • pierre mistwood pierre mistwood 18 février 2010 19:05

                J’adore cette formule d’Oscar Wilde et elle me décrit trés bien. L’intelligence est actuellement dans un rapport de forces défavorable au sein de l’intelligentsia. Le recours au peuple est un pari de Pascal. Et c’est la seule réponse politique à une loi. 


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 17 février 2010 21:33

                Le problème majeur avec l’Islam c’est les discriminations négatives à l’encontre des non musulmans et des femmes et ... accessoirement, que le coran est truffé de mensonges grossiers tels que le duel de magie de Moise avec les sorciers de Pharaon inconnu.

                Le problème majeur qui concerne le tabac c’est que lorsqu’on le fume,on impose aux personnes qui sont à côté d’inhaler de la fumée contre leur gré alors que c’est mauvais pour la santé.

                Il est dés lors normal que ces deux pratiques fassent l’objet d’un rejet de la part des personnes qui ne désirent pas pratiquer contre leur gré ces deux choses détestables.


                • RougeNoir 17 février 2010 21:42

                  Sauf que Hitler n’agissait pas contre la religion juive mais contre le peuple Juif. Il exterminait Juifs religieux comme Juifs non-religieux. Prétendre qu’il agissait par « laïcité antijuive » implique le déni de reconnaissance de l’existence du peuple Juif et criminalise dans le même temps la laïcité en la présentant comme le précieux outil d’Hitler. Alors que Hitler ne s’attaquait ni à la religion catholique, ni protestante ni bouddhiste, ni juive, etc... Mais aux personnes même athées du peuple Juif. Nuance de taille.

                  Enfin, mettre en parallèle (et pêle-mêle trotskystes, léninistes, staliniens, castristes, guévaristes, maoïstes, etc... l’auteur ne s’embarrasse pas des différences majeures entre ces tendances) communistes (et usurpateurs) et nazis est très révélateur de l’intention de l’auteur, du message qu’il tente de délivrer derrière cette tribune d’apparence libérale (dans le sens réel du terme, pas dans le sens détourné par le système capitaliste). Présenter les deux idéologies comme criminelles. Alors que l’idéal communiste n’a rien de criminel mais par ses revendication progressistes, il a été l’outil d’usurpateurs voulant accéder au pouvoir (car la concentration des richesses du peuple dans les poches de l’Etat -comme en URSS- ou des multinationales -comme en Chine-, ce n’est pas du communisme mais du capitalisme d’Etat, l’idéologie communisme impliquant la répartition égales des richesses et la protection sociale du peuple (éducation, soins, toit).

                  Gare aux usurpateurs, et plutôt que de condamner sans distinction de manière grossière « le communisme », documentez-vous sur celui-ci, comme on doit se documenter sur tout ce sur quoi on veut s’exprimer.


                  • MCM 17 février 2010 21:48

                    Il n’y a que sur ce site immonde qu’on peut lire des horreurs pareilles : la laïcité antijuive du régime nazi


                    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 17 février 2010 21:53

                      Les nazis méprisaient d’ailleurs toutes les religions mais s’acharnaient sur les Juifs et les Tziganes en tant qu’ethnie et dans une moindre mesure ils voulaient réduire les Slaves à l’état d’ethnie esclave quelle que soit leur religion.

                      L’auteur n’a rien compris, ou pire, fait semblant de ne rien comprendre pour essayer de faire passer un message liberticide : ceux qui critiquent l’islam seraient des nazis.

                      Ce qui est le comble étant donné que l’Islam est une idéologie irrémédiablement liberticide en raison du coran.

                      Les nazislamistes ne sont pas vite gênés !


                    • MCM 17 février 2010 22:02

                      C’est systématiquement que les islamophiles attaquent la laïcité, car le seul moyen de nous imposer leur sharia est de briser au préalable la laïcité.


                    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 17 février 2010 22:08

                      Le seul problème pour eux , c’est que ça se voit un peu trop ...

                       smiley smiley smiley smiley smiley smiley
                       smiley smiley smiley smiley smiley smiley
                       smiley smiley smiley smiley smiley smiley


                    • Reinette Reinette 17 février 2010 22:22


                      encore un qui a oublié de retirer ses gros sabots

                      suffit de jeter un oeil sur les sujets de ses articles...
                       
                      l’est matheux mais pas très finot smiley


                    • FALCO FALCO 17 février 2010 22:39
                      Jugés trop communautaires, les hamburgers halal de Quick font polémique

                      L’expérience menée par le groupe de restauration rapide Quick, qui ne propose plus que des produits halal dans 8 de ces 350 fast-food français, suscite la controverse, notamment parmi les élus dont certains jugent cette offre trop communautariste, voire discriminatoire.

                      AFP

                      Depuis cet automne, à Argenteuil, à Marseille ou à Roubaix, certains restaurants Quick ne servent plus, à titre expérimental, que des hamburgers garnis de viande de boeuf venant de bêtes abattues selon le rite halal et où la dinde fumée a remplacé le bacon.

                      Objectif : « valider l’intérêt commercial et la faisabilité technique » d’une offre halal, alors que le marché de l’alimentation halal en France est évalué à près de 4 milliards d’euros, selon deux études récentes.

                      « C ?est précisément parce que (le fast-food) ne laisse pas de choix aux clients non musulmans que cette attitude est inadmissible », a réagi le député UMP des Bouches-du-Rhône Richard Mallié.

                      René Vandierendonck, le maire socialiste de Roubaix, où le seul fast-food de centre-ville est un Quick halal, est sur la même longueur d’ondes. S’il n’est pas gêné « qu’il y ait une offre halal », il juge que « ça va trop loin quand on ne propose plus que cela, cela devient discriminatoire ».

                      Et il menace de saisir la Halde, la Haute autorité de lutte contre les discriminations, si Quick, « enseigne nationale et propriété de la Caisse des dépôts », le bras financier de l’Etat, « ne revient pas sur sa position ».

                      Le Quick de Roubaix ne se distingue des autres établissements de l’enseigne que par deux petits écriteaux à l’entrée qui signalent que « le Burger Strong Bacon n’est pas disponible à la carte de ce restaurant » où « les viandes proposées sont certifiées Halal ».

                      Superviseur de plusieurs Quick, dont celui de Roubaix, Luc Demain a constaté une « légère augmentation de la fréquentation » depuis qu’il est halal et affirme n’avoir pas eu de réclamations des clients.

                      « Je m’en fous de manger du halal, c’est juste une tradition, ça ne change rien au goût », estime Hugo Revel, étudiant non musulman de 19 ans, au sortir du restaurant. « Et quand je veux du bon bacon, je m’en fais à la maison, avec des oeufs au plat ».

                      A Argenteuil (Val-d’Oise), la mairie socialiste, qui défend le « vivre ensemble », n’est pas opposée à cette offre halal puisqu’elle complète l’offre classique du McDonald’s voisin.

                      En revanche, le porte-parole du gouvernement Luc Chatel a fait part de ses réticences, soulignant qu’il n’était « pas un fana du communautarisme » : « je respecte les traditions, y compris alimentaires, de toutes les communautés mais je pense que la société française, son histoire, sa culture, ça n’est pas le communautarisme ».

                      Quant à la vice-présidente du FN Marine Le Pen, qui a déclenché la polémique, elle a jugé « inadmissible » que tous les clients « soient obligés, par l’intermédiaire de cette viande halal, de payer une taxe aux organismes islamiques de certification ».

                      Selon une porte-parole de Quick, choisir de ne proposer que des produits halal dans ces établissements n’est pas lié à des aspects religieux ou techniques mais à « une meilleure lisibilité de l’expérimentation ».

                      Quant à l’issue de cette expérience, « rien n’est exclu », pas même une offre mixte.

                      De nombreux fast-food indépendants proposent déjà de la viande halal, mais pour l’instant, Quick est la seule chaîne de restauration rapide à s’être lancée.

                      Leader du hamburger en France, McDonald’s, en tant qu’« enseigne cosmopolite », « n ?a pas pour projet de se mettre à développer une gamme de produits confessionnels », avait-il précisé dès l’automne.


                      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 17 février 2010 22:52

                        De toute façon, cette nourriture, qu’elle soit halal ou pas est franchement infecte, grasse et coûteuse.

                        Je préfère de loin un bon sandwich au jambon avec des crudités à cette détestable soit disant cuisine !


                      • SysATI 18 février 2010 04:25

                        L’auteur a peut être quelques formulations malheureuses, mais il n’en reste pas moins qu’il met le doigt sur un point qui fait très mal...

                        Et au lieu de faire vos féministes apeurées ou vos acharnés de la santé en suppliant notre nain national de vous serrer encore plus la laisse vous devriez peut être réfléchir un tout petit plus loin que le bout de votre nez... ou de votre clope...

                        La question n’est ni le tabac ni la burqa mais la société que vous voulez laisser à vos enfants.

                        Et elle est simple... Jusqu’ou êtes-vous pret à aller pour « être heureux » ?

                        Boris Vian a déjà répondu à cette question : une cage dorée... 
                        C’est ça que vous voulez ? 
                        Eh bien soyez rassurés, vous y allez à vitesse Grand V...

                        En suivant votre raisonnement à la con, si ca peut permettre de sauver une seule vie humaine, il faudrait limiter la vitesse sur autoroute à 2 à l’heure... (pour le bien de tout le monde bien entendu... une image de veuve éplorée, un gros plan sur les larmes d’une môme qui n’a plus de papa et hop voila une nouvelle loi dans votre gueule...)

                        Avez-vous _vraiment_ envie que « l’Etat » décide de tout sur tout ?
                        Qu’il vous dise ce que vous avez le droit de faire, de mettre, de dire, de penser ???!!!

                        TOUTE interdiction, quelqu’elle soit est une insulte à l’intelligence humaine et un pas vers la dictature....

                        Toute l’histoire de l’humanité est une suite de luttes pour s’émanciper du pouvoir politique et de ses interdits.

                        Jusqu’à il y a quelques années, la France était l’un des pays les plus virulents en la matière et cela a donné lieu à quelques belles avancées comme la révolution, la démocratie, la laïcité...

                        Et vous voulez foutre tout ça en l’air en demandant plus de contrôles, plus de lois, plus d’interdits ?

                        Pourquoi non de dieu ?!

                        Que l’Etat « protège » les faibles d’esprit en interdisant le tabac dans un hopital psychatrique ou dans une maternelle je peux parfaitement le comprendre et c’est son rôle. Mais de décider de qu’un adulte sain d’esprit a le droit de faire ou pas n’est PAS dans les attributions d’un Etat... sinon totalitaire ou en passe de le devenir :(

                        C’est CA le sujet de cet article, pas une plante, ni un bout de tissu bande de moutons sourds et aveugles...

                        • Inquiet 18 février 2010 09:14

                          Très bien vu SysATI smiley

                          D’ailleurs c’est tout le paradoxe avec la politique actuelle :
                          elle fait les choux gras de la lutte anti-assistanat dès qu’il s’agit de mesures positives en s’en remettant au bon sens de « la main invisible du marché » même si elle fait semblant un temps de ne plus célébrer cette maxime,
                          et d’autre part elle veut museler, cadenasser, traquer, identifier la moindre parcelle de déviance « normée » en nous enfermant dans des comportements imposés par ce même prétendu « bon sens ».

                          Le « bon sens libéral » au service de « l’esclavagisme assumé » ?


                        • Emile Red Emile Red 18 février 2010 13:57

                          Oh ! Combien je vous plussoie SysATI.

                          L’aveuglement idéologique des uns ou des autres est en train de transformer ce pays non pas en cage dorée, mais en une espèce de prison où chacun devra surveiller chacun, où l’interdit devenant la norme la soif d’interdit croitra sans inexorablement.

                          Loi sur le tabac
                          Loi sur l’alcool
                          Loi sur les vêtements
                          Loi sur l’alimentation
                          Loi sur le jardinage
                          Loi sur la transmission de la culture
                          Loi sur la liberté d’expression
                          Loi sur les chiens
                          Loi sur la circulation
                          Loi sur l’origine
                          Loi sur les enseignements
                          Loi sur l’histoire
                          Loi sur la pêche
                          Loi sur les médias
                          Loi sur la justice
                          Loi sur la police
                          Loi sur les responsabilités
                          Loi sur les enfants

                          Et tout ceci en à peine dix ans, bardé d’interdits et de peines.
                          Criminalisation d’une nation par les élus de cette même nation, élus peu amènes à respecter ces mêmes lois.

                          Vous disiez Liberté ?

                          Le peuple va jusqu’à fournir les menottes, les barreaux, les auges et la garde chiourme.
                          Pendant ce temps, Total, Philips, Continental etc... se gargarisent de ces lois qui les protègent au mépris du sens commun. Où sont l’Egalité et la Fraternité durement défendues par nos ainés.

                          Bientôt, l’uniforme, le pas cadencé, la tête basse et la pitance au rabais... et nous dirons :
                          « Tant de riens et si terribles, si j’avais su »


                        • pierre mistwood pierre mistwood 18 février 2010 19:20

                          Evidemment, tu as parfaitement compris. 


                        • frédéric lyon 18 février 2010 09:52

                          Je ne savais pas que fumer une cigarette était un acte religieux. 


                          Or il faut bien que cela soit le cas si l’on veut comparer l’interdiction du port d’accoutrements religieux en public avec la fumée d’une cigarette !

                          Ce « nartic » est donc de l’enfumage c’est bien le cas de le dire !

                          Rappelons, pour replacer le débat dans son véritable contexte, que la grande majorité des musulmans immigrés en France séjournent en situation irrégulière dans notre pays.

                          En effet, la plupart d’entre eux sont entré sur notre territoire muni d’un visa temporaire et ont oublié de rentrer dans leurs pays d’origine à l’expiration de ce visa, en comptant sur l’absence de contrôle.

                          Cette lacune dans les contrôles sera bientôt comblée par de nouvelles réglementations mises en place au niveau européen, telle que l’instauration d’une « carte bleue » analogue à la « carte verte » américaine, sans laquelle il deviendra impossible de travailler ou d’obtenir une immatriculation sociale et un logement.

                          La lutte contre l’immigration illégale passe en effet par la lutte contre les employeurs esclavagistes et les marchands de sommeil.

                          Ces nouvelles dispositions nous éloignerons du débat sur le voile islamique et sur les manifestations publiques du prosélytisme d’une religion qui nous est parfaitement étrangère. Manifestations qu’il suffira d’interdire en public, comme on les a déjà interdite à l’école.

                          Ce qui permettra de passer aux vrais débats, qui sont des débats juridiques et politiques et non des débats religieux.

                          D’ailleurs les immigrants illégaux le savent bien : 

                          Après l’explosion des vols et des falsifications de papiers d’identité français, ou des titres de séjour, voici un nouveau moyen qu’ils ont trouvé pour tenter de se maintenir sur notre territoire sans en avoir le droit :

                          L’usurpation de paternité !

                           A Toulon, deux femmes françaises ont été inculpées pour avoir permis, moyennant le paiement d’une « commission » de 5,000 Euro,s à deux immigrés clandestins de revendiquer la paternité de leurs deux enfants nouveaux-nés. 

                          Cette paternité fictive d’enfants de nationalité française leur aurait permis en effet d’obtenir un titre de séjour en règle.

                          Malheureusement une de ces deux femmes a vendu la paternité de son enfant deux fois ! 

                          Et cet enfant c’est donc retrouvé avec deux pères déclarés en Mairie !

                          Cette fébrilité et cette imagination dans l’usurpation d’identité et la falsification de documents d’identité est le signe que nous touchons là le point le plus sensible que soulève l’immigration Maghrébine.

                          Et ce point sensible est qu’elle est parfaitement illégale dans la grande majorité des cas, et non qu’elle soulève des débats sur le port du voile ! 

                          • Lucien Denfer Lucien Denfer 18 février 2010 17:11

                            Cette fébrilité et cette imagination dans l’usurpation d’identité et la falsification de documents d’identité est le signe que nous touchons là le point le plus sensible que soulève l’immigration Maghrébine.

                            Je vois que vous avez mis de l’eau dans votre picrate, cette fois ce qui pose problème selon vous ce n’est plus QUE l’immigration maghrebine. C’est déjà ça de gagné, vous allez pouvoir foutre une paix royale à tous les autres immigrés non maghrébins.

                            Allez encore un petit effort et vous y arriverez...


                          • Emile Red Emile Red 18 février 2010 14:10

                            Vous avez oublié ce qu’était la France il y a encore 15 / 20 ans...Alzheimer que voulez-vous ?

                            Juste pour faire référence au manichéisme profondément ancré comme quoi le mal est l’ennemi du bien
                            Cancer ou alzheimer, foulard ou rhume, boire ou conduire..........
                            L’esprit est parfois sacrément restreint et c’est dans ce constat qu’il veut restreindre tous les esprits.


                          • Lucien Denfer Lucien Denfer 18 février 2010 17:16

                            Personne ne conteste le fait que fumer est mauvais pour la santé, au même titre que boire de l’alcool et autre traditions bien Françaises. L’alcool est-il interdit ? Manger une bouffe et boire une eau préjudiciable à la santé sont-ils interdits ? Non, non et non.

                            have a brain...


                          • tortuemarine 18 février 2010 23:19

                            Ce n’est pas le fait de fumer ou de s’habiller qui nous importune mais c’est le social qui qui ne contrôle pas la nature et la qualité du produit mis en vente et le reglement de son usage.
                            SI on fume du bon tabac de temps à autre on ne s’exporait pas au cancer.
                            En ce qui concerne le vestimentaire , le foulard reste toujours un foulard ; seule la burqua doit être l’objet d’une discussion pour des raison de securité sociale .
                            En ce qui concerne l’article de Pierre Mistwood il comporte des contradictions ,une tendence à l’islamophobie et une certaine confusion.
                            Dieu vous pardonne Pierre


                            • Faith 22 février 2010 09:42

                              Serait-il possible d’avoir un peu de précisions sur cette phrase : «  seule la burqua doit être l’objet d’une discussion pour des raison de sécurité sociale »

                              Combien des différents attentats survenus sur le territoire d’un pays « occidental » ont été perpétrés par une personne habillée en burqa ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès