Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Vote Blanc – Mode d’emploi

Vote Blanc – Mode d’emploi

En cette période d’élection, une partie importante des citoyens s’interroge sur le bulletin qu’il convient de mettre dans l’urne.

Un changement caractéristique de notre époque consiste certainement dans le fait que de nombreux électeurs ne votent plus par adhésion à quelque chose (programme, idéologie, personne) mais contre quelque chose : il s’agit donc d’un vote par défaut.

Par exemple et au niveau de l’élection présidentielle, le dernier vote d’adhésion a certainement été celui de François Mitterrand en 1981 et peut-être, mais dans une moindre mesure, celui de Nicolas Sarkozy en 2007.

Longtemps, ce vote par défaut a pris la forme du vote « utile ». Mais de plus en plus, les citoyens se posent la question « Utile pour qui ? » Et depuis quelques années, ce vote par défaut a pris une forme inédite, à savoir l’abstention (les dernières élections régionale et cantonale illustrent ce changement qui pose la légitimité d’un pouvoir représentant au maximum 25% à 30% de l’électorat…).

Dans un tel contexte, on ne peut que regretter la faiblesse du VOTE BLANC.

On peut comprendre que, pour beaucoup, le vote blanc n’étant pas apprécié comme suffrage exprimé, équivaut à l’abstention.

Mais on voit bien que l’abstention est interprétée et instrumentalisée par tous les partis.

Ils pratiquent l’amalgame entre les deux attitudes car ils craignent fortement un VOTE BLANC MASSIF qui, à l’inverse de l’abstention, correspond à un message politique et civique très fort de rejet des différentes propositions présentées.

Souhaitons simplement que la moitié de Français qui se sont abstenus lors des dernières élections sache retrouver le chemin des urnes pour les élections à venir.

Mais en fait, qu’est concrètement le VOTE BLANC ?

Pour beaucoup de personnes, mettre une enveloppe vide dans l’urne correspond à un vote blanc mais c’est une erreur.

Le VOTE BLANC consiste à mettre une feuille blanche dans l’enveloppe.

Il est comptabilisé dans les suffrages nuls au même titre que les enveloppes vides, les bulletins raturés, les « romans » (tout texte inséré dans l’enveloppe), etc.

MAIS il est indiqué sur une ligne particulière du procès-verbal de dépouillement : dans l’hypothèse d’un nombre massif de suffrages « blancs et nuls », le nombre précis d’électeurs assurant leurs droit et devoir civique en se déplaçant pour exprimer leur position en votant « BLANC » pourrait donc être connu (voire enfin reconnu officiellement dans le futur)… Et cela ne pourrait alors être interprété, minimisé, ignoré, ou oublié…

DONC : ATTENTION A CETTE PRECISION SI L’HYPOTHESE DE VOTER BLANC CORRESPOND A VOS ASPIRATIONS !


Moyenne des avis sur cet article :  2.78/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • misled mankind misled mankind 7 avril 2012 12:38

    Pour ma part, celui qui vote blanc aujourd’hui n’a pas conscience du danger qui se trame dans nos sociétés.

    Tout le monde prédit une forte abstention...
    En observant nos médias traditionnels, nous étouffant avec les 2 « favoris », on peut comprendre un tel désarroi.
    Toutefois, pour celui qui veut bien le voir, contrairement aux élections précédentes il existe enfin un programme politique humaniste, écologique et progressiste.

    Vous voulez changer la donne ? Alors votez pour une constituante ! On peut enfin le faire !
    Ne vous déplacez pas pour rien svp car il y a bel et bien urgence !


    • Patrick Lefèvre 8 avril 2012 12:43

      Bonjour,

      Où il en a trop conscience...

      Voter pour une constituante ? Quelles sont les « organisations sociales » qui vont décider des modalités ? Moi, j’aimerais bien savoir avant...

      La démocratie participative : « Le référendum, ou toute autre forme de consultation populaire directe, pourra être initié... » Pourquoi « pourra » et non « sera » ?... 


    • YVAN BACHAUD 8 avril 2012 14:40

      Est-il logique de voter pour des candidats soutenus par des partis ayant des élus ALORS QU’en 2008 lors de la révision de la Constitution, AUCUN député ou sénateur n’a déposé le moindre amendement en faveur du référendum d’initiative citoyenne qui nous permettrait de ne pas être REDUIT AU SILENCE pendant les 5 ans qui séparent deux scrutins de même niveau ?

      POURTANT

      - 82 % des Français souhaitent « pouvoir lancer des référendums sur les sujets de leur choix.. »  ( Sofres pour « Lire la politique » du 12 mars 2003).  

      - 88 % des Français pensent « qu’il faudrait faire un Référendum si un nombre élevé de gens le demandent » p. 112 dans « La Démocratie à l’épreuve » Gérard Grunberg (Presse de Sc-Po)

      ILS VEULENT CONFISQUER LE POUVOIR PENDANT 5 ANS il ne faut pas voter ou alors mettre un bulletin R.I.C qui sera un nul utile...

      Il faut surtout être candidat aux législatives pour dénoncer cette confiscation du POUVOIR.

      Cela ne coute rien et on peut être candidat ou suppléant n’importe oùLe temps presse... www.ric-france.fr

       

      Le vote blanc n’étant pas comptabilsé comme « exprimé » il vaut mieux s’ ABSTENIR car le chiffre de l’abstention sera TOUJOURS indiqué surtout si elle est forte les blanc et nul ne le seront pas souvent.

      ON retiendra l’abstention . Regardé on parle quais jamais du score des blancs et nuls.

       


    • Valeska 7 avril 2012 13:12

      Encore un droitiste qui nous incite à voter blanc, c’est dans l’ère du temps. ^^


      • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 7 avril 2012 19:22
        Bonsoir,

        L’auteur droitiste ? Je ne sais pas. Connaissez vous seulement la signification de ce mot ?

        Moi-même étant droitiste, je préfère, comme je l’ai écrit plus bas, en profiter pour exprimer mes opinions.

        Même si Micberth préconisait la désobéissance par l’abstention.

      • Patrick Lefèvre 8 avril 2012 12:27

        @ Valeska

        C’est amusant cette manie de certains à classifier les gens sans les connaître

        On se croirait au FN...


      • JL JL1 7 avril 2012 13:16

        C’est curieux que ces appels à l’abstention surgissent régulièrement quand la majorité est en passe de basculer à gauche. Depuis que je vote, j’ai observé que les gouvernements successifs faisaient paraître des spots publicitaires en faveur de la participation du genre : "votez sinon l’avenir se fera sans vous". La première fois que je n’ai vu aucune pub en faveur de la participation ça a été en 2005, pour le référendum. Et il y a eu une participation record !

        Nous devons voter massivement, au premier tour, sans arrière pensée.

        Pour le second, nous verrons.


        • Croa Croa 7 avril 2012 23:00

          « Nous devons voter massivement, au premier tour, sans arrière pensée. »

          Oui tout à fait même s’il ne reste que 10 candidats (dont aucun véritable écologiste) il y a de quoi nous exprimer au premier tour. Nous savons bien, hélas que tout ça est truqué mais le vote blanc peut attendre en effet l’inévitable second tour Hollande-Sarkozy... Même si le second est pire ce sera de toute façon la même politique décidée par d’autres très au dessus du bas peuple qui sera menée smiley 


        • Patrick Lefèvre 8 avril 2012 12:49

          @ JL1

          ça serait curieux si c’était hors période d’élection me semble-t-il ?

          Et ce n’est pas un appel militant au vote blanc mais avant tout un rappel technique car au fil des discussions que je peux avoir ici et là, je me rends compte que de nombreuses personnes, envisageant de voter blanc, pensent qu’une enveloppe vide suffit.

          Et comme il n’y a pas de bulletin de blanc à disposition dans le bureau de vote, il faut donc y penser avant (et le savoir...)


        • Fergus Fergus 7 avril 2012 16:18

          Bonjour à tous.

          Le vote blanc n’est rien d’autre que la version élégante de l’abstention : dans les deux cas, il s’agit de ne pas prendre ses responsabilités.

          Et le vote blanc, comme l’abstention, revient à favoriser le vainqueur d’un scrutin, quel qu’il soit. Cette conséquence ne peut être ignorée par les électeurs tentés de s’engager dans cette voie sans issue.

          Enfin, le vote blanc est totalement inefficace car : d’une part, il ne sera jamais pratiqué par un pourcentage suffisamment significatif de l’électorat ; d’autre part, une fois vainqueurs, les élus disposeront de la légitimité légale et conduiront leur politique sans se soucier des conditions de leur élection (à cet égard, l’élection de Chirac en 2002 est emblématique).


          • Axel de Saint Mauxe Axel de Saint Mauxe 7 avril 2012 19:18

            Bonsoir,


            Si voter blanc ou s’abstenir peut-être une manière de ne pas prendre ses responsabilités, glisser dans l’enveloppe un sérieux pamphlet pas piqué des hannetons est une excellente manière de les prendre !

            Outre le succès de ce « bulletin nul » à la table de dépouillement, sous l’oeil inquisiteur des scrutateurs, votre précieux document, contrairement aux conformistes et faiblards « votes exprimés » qui finiront dans les poubelles de la mairie, partira en limousine à la préfecture avec les quelques autres bulletins litigieux...

            Aux RG ensuite de le collationner pour en prendre connaissance.

            Voilà une manière responsable d’exposer ses positions intellectuelles et politiques, et une manière amusante de détourner le scrutin républicain.

          • Fergus Fergus 7 avril 2012 22:49

            Bonsoir, Axel.

            D’accord avec vous, cette manière de voter peut se justifier dans certains cas pour renvoyer dos à dos deux candidats peu recommandables ou notoirement incapables. 


          • Croa Croa 7 avril 2012 23:08

            « pour renvoyer dos à dos deux candidats peu recommandables ou notoirement incapables. »

            C’est bien ce qui est prévu pour le second tour justement ! smiley smiley smiley smiley

            Ne nous privons pas de ce plaisir même si les smiley smiley smiley sont un peu jaunes smiley smiley smiley


          • Romain Desbois 7 avril 2012 23:40

            Que l’on s’abstienne, vote blanc , nul ou que l’on vote pour un candidat, nous allons tous contribuer à élire le prochain président de la république.

            Mais sachez une chose, plus vous serez nombreux à vous abstenir, voter blanc ou nul et plus ma voix aura du poids !

            Je vous en remercie.


            • Hervé Darce Hervé Darce 8 avril 2012 11:04

              Je suis content de rendre heureux un consommateur de politiciens. Votre remerciement me touche.

              Quelque soit votre soumission dans l’isoloir, je serai enchanté de plier l’échine avec vous pendant 5 années.


            • Scual 8 avril 2012 11:21

              Le vote blanc, c’est celui de la collaboration.

              Même l’abstention a une plus grande signification.


              • Patrick Lefèvre 8 avril 2012 12:25

                Bonjour,

                Collaboration  ? Quel grand mot... On se croirait dans un meeting...

                Vous pouvez préciser ?


              • Le péripate Le péripate 8 avril 2012 11:37

                De toute façon votre vote ne compte qu’en cas d’égalité parfaite. Ce qui n’arrive jamais.


                • JL JL1 8 avril 2012 11:55

                  « De toute façon votre vote ne compte qu’en cas d’égalité parfaite. Ce qui n’arrive jamais. » (péripate)

                  Voilà bien typiquement le propos d’un asocial indécrottable : un individu qui n’a aucune idée du collectif. C’est effrayant dans un sens qu’il puisse exister des gens comme ça. Je vois là une forme d’autisme.


                • Le péripate Le péripate 8 avril 2012 11:58

                  Le vote et le désir de Providence est la source de la servitude volontaire décrite par la Boetie. Ce qui fait qu’il est difficile de distinguer entre l’antique esclavage et la moderne démocratie majoritaire, où une majorité même relative peut commander à une minorité en fait majoritaire de manière absolue.


                • foufouille foufouille 8 avril 2012 12:08

                  d’accord avec peripate
                  voter pour un menteur ou un voleur est veauter


                • JL JL1 8 avril 2012 12:10

                  Asocial, et en plus, victime !

                   smiley


                • Le péripate Le péripate 8 avril 2012 12:11

                  Le collectif n’est pas un ensemble surplombant et transcendant. Il existe et s’actualise en permanence par le jeu des échanges, circulation de biens et d’idées entre des individus qui sont la seule réalité.


                • foufouille foufouille 8 avril 2012 12:09

                  je vois pas l’interet de depenser de l’essence pour un candidat bidon


                  • Pas_Geek 8 avril 2012 16:31

                    Aujourd’hui j’ai eu droit à la réflexion suivante sur twitter de la part de @NS150412 :

                    « Je vote blanc donc pas le droit à la parole,tu vote blanc donc tu n’es rien ».
                    Ce message a était re-twitter à @nadine_morano et @nicolassarkozy.

                    Belle mentalité de la part des élites de ce pays.
                    Moi, je ne vote ni à gauche ni à droite, c’est pour cette raison que je compte sur le vote blanc, que celui ci soit reconnu en tant que vote.
                    Je ne fais pas de l’abstention en restant chez moi, je me déplace dans un bureau de vote, DONC ma voix doit etre comptabilisé comme UN VOTE.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès