Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Voter blanc, urgent et intelligent

Voter blanc, urgent et intelligent

Je m’adresse à tous ceux qui ont des œillères, tous ceux qui croient encore au père noël et aux promesses démagogiques de l’UMPS et aux vertus bienfaisantes du FMI de la BCE, du NOM (nouvel ordre mondial) et du MES (mécanisme Européen de stabilité).

De GAULLE avait dit « la politique est une affaire trop sérieuse pour être laissée aux politiciens », il avait raison, il serait grand temps que les citoyens se l’enfonce dans la tête.

Mais voilà, cela n’en prend pas le chemin, tant les partis en place le sont bien, et que la majorité des médias est à leurs bottes. Passons sur les 500 signatures qui demeurent une erreur démocratique entretenue sciemment par l’UMPS.

Ayons également bien à l’esprit que ces derniers, quoiqu’on en dise, sont aux ordres de l’économie mondiale, et que leur mission première est d’éviter à tous prix que le peuple puisse prendre les rênes du pouvoir. D’où les 500 signatures et le barrage au niveau des médias.

Plusieurs hypothèses sont désormais possibles pour le second tour, y compris celle d’une possible cohabitation. Que ferait le tribun préféré et momentané des Français (JLM) s’il était au second tour et perdant face à HOLLANDE ? Que ferait BAYROU s’il était au second tour et perdant face à SARKOZY ou HOLLANDE ? Et d’autres hypothèses encore… dont aucune ne serait favorable au peuple.

Autre question, quelle légitimité aurait un candidat élu avec moins de 30 % de suffrages en sa faveur, soit 70 % d’électeurs contre lui, dont plus de 20 % de suffrages en faveur du vote blanc, nul ou abstentionniste ?

Rappelons pour mémoire les résultats de l’élection de 2007 :

1er Tour :

Nicolas Sarkozy 31,18 %

Ségolène Royal 25,87 %

François Bayrou 18,57 %

Etc…

Ce qui nous donne pour les deux meilleurs :

 31,18 % des Votants pour N. Sarkozy, donc 68,82 % des Votants contre N. Sarkozy.

25,87 % des Votants pour S. Royal, donc 74,13 % des Votants contre S. Royal

44 472 733 inscrits, 37 254 242 votants, 36 719 396 exprimés, votes blancs 534 846, soit 1,44%, abstentions 7 218 542 soit 16,23%.

Total votes blancs + abstentions au premir tour = 17,67 %

POUR N. SARKOZY………………………. 13 866 598 voix

CONTRE N. SARKOZY ………………….. 30 606 135 voix

 

Mais allons jusqu’au bout de l’analyse et regardons le 2ème Tour de 2007 :

Sur 44 472 733 inscrits, 37 342 004 votants, 35 773 578 exprimés, vote blanc 1 568 426 soit 4.20%, abstentions 7 130 729 soit 16.03%.

Total votes blancs + abstentions = 20,23 %

POUR N. SARKOZY 18 983 138 soit 42,68%

CONTRE N. SARKOZY  25 489 595 soit 57,32%

Ces chiffres, déjà révélateurs, notamment ceux des votes blancs et abstentionnistes, sont ceux de 2007. L’effet SARKOZY, celui de la crise et du pillage des banques privées n’ayant pas encore frappé les consciences. Aujourd’hui, il en est tout autrement, SARKOZY s’est fait hara-kiri et les puissances financières mondiales ont été démasquées, et tout ce petit monde de grippe-sous identifiés, faisant l’objet de commentaires et d’allusions complètement fondés et de plus en plus précises.

Tenant compte de l’adage qui dit que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même, faisant usage des expériences (malheureuses) du passé en même temps que de la force du nombre, il est urgent que le peuple se rassemble et fasse entendre ses différences et ses exigences.

Du fait de la non-participation des petits candidats issus du peuple tant aux élections qu’aux médias, la seule issue reste le vote contestataire, le vote blanc.

Même si ce dernier n’est pas inclus dans le résultat final, il est parfaitement aisé d’en connaître le nombre exact. Si nous additionnons les votes blancs, les votes nuls et les abstentionnistes, nous réunissons le nombre de ceux qui refusent le système et appellent à plus de démocratie. A partir du moment où ce chiffre dépassera les 25 %, il faudra considérer que la personne élue le sera par minorité. Dans ce cas de figure une invalidation de l’élection devra se poser, sans doute sous la forme d’une QPC (question prioritaire de constitutionnalité) ou de protestations de rues.

L’enjeu est de taille. Il en va de l’avenir des Françaises et des Français, notamment sur le plan économico-politique. L’invalidation de la présidentielle pour cause de manque de représentativité de l’élu (e) sonnant le glas des 5oo signatures et de fait, l’hégémonie de l’UMPS.

L’émergence de nouveaux mouvements, donc de nouvelles idées et de nouvelles perspectives pourraient faire aboutir des positions plus tranchées et plus orientées vers les aspirations du peuple.

Quelques exemples :

· La réforme des 500 signatures

· La prise en compte du vote blanc

· L’abandon de la dette publique

· La mise en place d’une démocratie directe

· La dissolution du sénat

· Le remplacement des députés par des citoyens(nes)

· L’indépendance de la justice et des médias

· Le rétablissement du référendum populaire etc…

Le vote blanc et sa reconnaissance, nous paraît être la seule alternative à l’hégémonie UMPS pour les 5 années à venir. Lesquelles se dessinent comme un vol, une spoliation sur fond de procédés anti-démocratique orchestrés par la troïka politiques-banques-lobbies.

Si le peuple comprenait l’utilité du vote blanc - que les politiques refusent de reconnaître, et pour cause - il saurait qu’il fait un pas conséquent vers une véritable démocratie libératrice.

Voter blanc, c’est un acte de vote, c’est dire je ne suis pas d’accord avec ce qui m’est proposé, tant au niveau des candidats que de leurs programmes.

Voter blanc, c’est mettre un bulletin blanc et vierge dans l’enveloppe prévue à cet effet (le préparer chez soi).

Voter blanc est urgent et intelligent.

                                           Dominique TONIN

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Marc Blanchard Marc Blanchard 24 mars 2012 05:42

    M. Tonin.

    Je ne suis pas trop d’accord avec vous. Les votes blancs ne suscitent que trés peu de médiatisation. L’abstention oui. Je crois même que à partir de 60% d’abstention et selon la constitution une élection ne peut être validée.
    Enfin comme ils font ce qu’ils veulent...
    Néammoins je suis d’accord sur le fait que notre paysage politique est nul à C----. Comme dans tout les pays occidentaux. Y’a qu’a voir aux US ou en Grande Bretagne, Italie, Espagne, Gréce, Pays Bas, Belgique, ... Où que l’on regarde ça pue.


    • Fergus Fergus 24 mars 2012 08:36

      Bonjour à tous.

      Marc Blanchard s’exprime avec la voix du bon sens.

      D’une part le vote blanc n’attirera jamais un nombre considérable de Français : la plupart de ceux qui sont écoeurés par les moeurs politiques ou insatisfaits de l’offre préfèreront s’abstenir.

      D’autre part un candidat élu, quel que soit son score, sera de facto légitime et agira comme tel. De surcroît, quelques semaines après l’élection, tout le monde aura oublié dans quelles conditions ce candidat a été élu.


    • Catart Catart 24 mars 2012 16:46

      @ fergus

      je rebondis avec bonheur sur ta proposition de bon sens... faisons un appel à l’abstention et au vote blanc pour ceux qui veulent absolument se déplacer ... et là c’est vrai tu as entièrement raison l’ensemble de TOUS les politiques et ridiculisé, et l’élu des ploitiques ridicules devient le rois des ridicules...
      Sérieux, un coup comme cela et le monde entier qui se moque déjà de nous...et plié en quatre, voire plus...
      Imagine Monsieur 15% voulant donner des ordres au reste du monde....Moi Sarkolande président d’une France forte  ??? élus à la majorité de la minorité que me fait à moitié confiance !!! même mamie Merkel va en fondre de honte... 


    • Dominique TONIN Dominique TONIN 24 mars 2012 18:16

      C vrai, ça pue de partout...et même jusqu’ici ! C peut être aussi le moment d’en profiter. Si ns arrivions à fédérer ts ceux qui ne sont pas d’accord, il est même prévu d’étendre ce mouvement aux législatives pour débarrasser cette pourriture des fauteuils de l’assemblée et du sénat ( où certains ne vont jamais s’asseoir). C ça qui sent si mauvais !


    • Lorelei Lorelei 24 mars 2012 19:30

      et si 52 pour cent du peuple vote blanc ??


    • Amada 26 mars 2012 14:06

      Merci d’aller chercher l’info sur les calculs actuels concernant la comptabilité des votes.
       Sortons des considérations « morales » (il faut voter, par exemple) au profit de : Ou est l’efficacité : vote blanc ou abstention ?
      Selon François Asselineau candidat à la présidentielle (dont aucun média n’a parlé), comptablement, aujourd’hui, l’efficacité est dans l’abstention.
      Je n’ai pas les textes.
      Si l’auteur de l’article pouvait se renseigner...
      Cordialement
      Amada


    • N IMPORTE QUOI...LE VOTE BLANC.................

       abstention ou vote bLANC alors qu’on peut avoir une VRAIE GAUCHE


    • mac 24 mars 2012 10:12

      L’idée du vote blanc me semble bien naïve quand on sait ce qu’on a fait du vote des français en 2005 et le caractère démocratique très discutable de la construction européenne qui est pourtant la vraie détentrice du pouvoir à l’heure actuelle.
      Certains hommes politiques ne sont pas gênés de gouverner en ayant obtenu, au premier tour d’une élection à peine 20% avec un taux de participation de 70%, c’est à dire en ayant remporté l’adhésion d’à peine 14% des personnes en âge de voter.
      Alors croyez-vous que ces personnes en ont quelque chose à faire de ce que pense le peuple ou qu’ils veulent simplement donner l’illusion qu’ils ont gagné des élections prouvant que la démocratie fonctionne parfaitement ?


      • Dominique TONIN Dominique TONIN 24 mars 2012 18:20

        Vs avez entièrement raison pour 2005 et pour l’europe qui décide de tout sans même consulter le peuple, exemple du MES !

        Mais est-ce une raison pour continuer à laisser faire, NON ! Certainement pas !
        D’où l’objet de cette démarche, fédérer les mécontents.

      • emphyrio 24 mars 2012 14:03

        Le signal le plus fort à donner est bien l’abstention massive.


        • Dominique TONIN Dominique TONIN 24 mars 2012 18:21

          Oui mais ce n’est pas suffisant et surtout pas assez explicite.


        • Catart Catart 24 mars 2012 16:25

          hola,

          l’abstention on ne se déplace pas, le vote blanc on fait la démarche citoyenne d’aller voter...et on applique l’article 66 du code électoral...déjà une énorme différence. La critque tu votes pas donc t’en a rien à foutre ne peut là s’appliquer...

          Pour ceux qui ne se retrouvent pas par exemple au 2ème tour dans l’UMPS et ils sont majoritaire ??? prenons un autre exemple... les électeurs de Bayrou ou de Mélenchon qui ont applaudi leurs chefs durant des mois et des mois, qui massacraient et mattraquaient à juste titre le duo Sarkolande allant jusqu’à dire et démontrer que Hollande avait magouillé lors des élections du PS et qu’il ne tenait jamais sa parole puisqu’il n’en avait aucune, et bien ses électeurs, des 2 cötés, pour ne pas se vendre aux mensonges, et vendre leurs idées ont la possibilité par le vote blanc de faire leur acte de citoyen, et de participer non pas à l’élection d’un président mais d’un RIDICULE.

          Et la le vote blanc prend toute sa dimension, je suis un citoyen donc je me déplace et je vote blanc ...je suis scandalisé comme 82% des français par la collusion, la corruption et l’inéficacité chronique de nos élus à résoudre le plus petit des problèmes des français donc je fais acte par mon vote blanc de mon refus du cirque Sarkolande que l’on peut aussi nommer bonnet blanc et blanc bonnet.

          http///www.indigne-je-propose.fr/&nbsp ;&nbsp ;&nbsp ;


          • JL JL1 24 mars 2012 17:03

            Non, non et non !

            Le vote blanc ou l’abstention au premier tour c’est aussi pervers que le vote utile.

            Au premier tour, chacun doit voter en son âme et conscience pour ses idées :
            le premier tour est le SEUL moment où l’on peut vraiment s’exprimer, et se compter.

            Après, au deuxième tour, il n’y a pas de règle générale : chaque deuxième tour possède sa propre spécificité, et là mais seulement là, l’abstention a un sens.

            Par exemple, le duel Chirac Le Pen aurait dû provoquer une abstention massive.

            nb. J’ai moi-même voté Chirac, mais je l’ai bien regretté depuis : le score qu’avait obtenu ce charlot était insolent.


            • Dominique TONIN Dominique TONIN 24 mars 2012 17:54

              A ts ceux qui ont bien voulu réagir, je les en remercie. Preuve que le sujet fait débat, et comme dans ts les débats, il y a les pour et les contre.

              D’accord pour l’idée qu’au premier tour on peut voter par conviction. Au second, l’étau se resserre surtout qd il reste en lice deux charlots ! Mais je pense que comme le précise CATART, celui qui a voté blanc, fait l’effort de se déplacer pour dire qu’en votant blanc il ne reconnait aucun des deux candidats susceptibles de le représenter au niveau de ses idées. Alors que celui qui s’abstient, on ne sait pas s’il s’’en bat les rouleaux, s’il est allé à la pèche ou que sais-je encore ?
              Et puis, on ne risque rien à vouloir essayer de faire valoir l’ensemble des abstentionnistes et des votes blancs pour faire un contre pouvoir et plus si le nombre était conséquent.
              Qt à l’invalidation des élections, seul le peuple décide, pas les politiques et dans certaines 
              situations, même pas la constitution !
              J’Aime assez cette phrase d’un indigné méconnu qui avait écrit sur sa pancarte « que ceux qui ne croient pas en l’impossible, ne dérangent pas ceux qui sont entrain de le faire ».

            • Dominique TONIN Dominique TONIN 24 mars 2012 18:11

              Merci à AV qui après mon coup de gueule posté sur l’article d’Ariane WALTER, intitulé MELENCHON à 14 % a publié le présent article déposé le 21 mars !

              Comme quoi les coups de gueule portent !

            • Croa Croa 28 mars 2012 13:37

              Sauf qu’au premier tour sont déjà exclus les candidats les plus novateurs : Mon candidat préféré n’a pas été qualifié par le cercle des édiles 

              Mais tu as raison car,

              Pour autant je ne voterais pas blanc au premier tour car il reste assez de candidats pour en trouver un qui représentent une partie significative du peuple (hélas ce sont tous des cons sectaires positionnés à droite ou à gauche pour le plus grand plaisir des favoris choisis par la presse et l’oligarchie financière.)

              Au second tour si cela se passe comme ils ont prévu, ce sera blanc évidemment... Mais ce n’est pas sûr car le système n’étant pas parfait une surprise ne peut être exclue  C’est pour ça qu’il ne faut pas voter blanc au premier tour... au moins !

              Aujourd’hui un duel Sarkozy-Le Pen ne mériterait pas abstention ! Une victoire hypothétique de Marine provoquerait une ouverture à toutes les tendances aux législatives alors que celles-ci resteraient une formalité d’assurance de continuité politique avec Sarkozy. Et Monsieur Sarkozy est bien pire, quoi qu’on puisse penser de Madame Le Pen !

              (Pour autant je ne saurais certainement qu’au dernier moment pour qui voter au premier tour. Ce sera certainement pour celui qui aura le plus de chance de créer une surprise et j’écoute les uns et les autres....  )


            • Louise D Louise D 24 mars 2012 20:59

              Juste pour signaler que sur Yahoo on peut proposer des idées soumises aux votes des internautes en vue de l’élection présidentielle.

              J’ai soumis la reconnaissance et comptabilisation du vote blanc. Vous pouvez voter pour l’idée (« liker ») ici : http://cherpresident.yahoo.fr/idee/21084/
              Ca permettra que l’idée remonte dans le classement.

              Merci !


              • anamo 24 mars 2012 21:32

                Le parti des faux-cul reste à inventer. Mais il n’aura pas d’élu, et pour cause, le bulletin qui le représente est vierge et immaculé.
                La personne qui va voter s’exprime. Point barre. Si par défaut démocratique, il n’y avait qu’un seul candidat, on annule puis reporte l’élection.
                Voter blanc, c’est être devant un choix et refuser de le faire. Posture magistrale de faux-cul !
                Le vote blanc est admissible mais n’est pas un vote à considérer comme suffrage exprimé.


                • îleenchantée 24 mars 2012 22:06

                  Monsieur Tonin,

                  tout à fait d’accord que chacun exprime son désaccord selon le moyen qui lui semble d’être le meilleur. D’ailleurs, j’étais toujours scandalisé que le vote blanc ne soit pas comptabilisé car justement, comme vous le dites, cela fausse entièrement l’élection.
                  Néanmoins, en lisant que vous vouliez un changement profond et que vous attendiez « L’émergence de nouveaux mouvements, donc de nouvelles idées et de nouvelles perspectives pourraient faire aboutir des positions plus tranchées et plus orientées vers les aspirations du peuple.Quelques exemples :
                  · La réforme des 500 signatures
                  · La prise en compte du vote blanc
                  · L’abandon de la dette publique
                  · La mise en place d’une démocratie directe
                  · La dissolution du sénat
                  · Le remplacement des députés par des citoyens(nes)
                  · L’indépendance de la justice et des médias
                  · Le rétablissement du référendum populaire etc…

                  Je constate que 6 de vos 8 exemples sont dans le programme de Front de Gauche de Mélenchon - et encore, je ne connais pas l’ensemble de ses propositions. Donc, peut-être, avant de faire quoi que ce soit de blanc ou d’abstention, il pourrait être intéressant pour vous d’aller voir un peu plus près. ça doit se trouver facilement sur internet. 
                  Personnellement je pense que l’abstention n’est pas »active" comme certains le pensent contrairement au vote blanc mais une fois comptabilisé. Bonne décision quand même pour y arriver !

                  • Ptetmai 25 mars 2012 09:28
                    Vous abordez un sujet capital dans notre pseudo-démocratie.
                    Vous êtes conscients que nos élus n’ont aucun intérêt à donner une suite favorable à « notre » souhait à certains de voir comptabilisé le vote blanc qui les délégitime. Donc ça ne devrait jamais se faire, sauf miracle.

                    Est-ce d’ailleurs dans le programme d’un des trois seuls candidats éligible (Hollande, Sarko et éventuellement Bayrou si Sarko explose en vol ? Alors que si le caractériel Mélenchon était au second tour à cause d’une très grosse gaffe de Hollande, Sarko l’emporterait encore très probablement. Hélas pour les plsu de 9 000 000 de défavorisés qui vivent en France (dont certains exploiteurs du système il est vrai)

                    Toutefois nous pouvons, si nous sommes conséquents et disposons de temps, faire trois choses utiles et didactiques

                    1/ Ne pas rater une occasion jusqu’à la fin des législatives de répéter en boucle inlassablement sur les commentaires (nécessitant ou non un abonnement payant) d’articles politiques des médias internétisés " Il n’est pas rationnel de ne pas comptabiliser le vote blanc comme suffrage exprimé, ce qui réduirait considérablement l’abstention" selon une formule beaucoup mieux cisélée , mais soulignant ces deux éléments et leur lien évident en soi. En précisant quelque chose comme "Par honnêteté intellectuelle, nous précisons être conscients que parmi les abstentionnistes, il y a des gens qui ne sont plus en état physique ou mental de voter, et d’autres qui, pour diverses raisons, sont des abstentionnistes involontaires qui auraient voulu pouvoir voter. Mais il y a aussi, en nombre important des abstentionnistes réfléchis et volontaires ne vivant pas égoïstement, lecteurs ou non du Canard enchaîné, qui ne sont satisfaits par aucun candidat pour diverses raisons"

                    2/ Ne pas rater une occasion du 22 avril au soir au 8 pour le moins pour commencer d’ajouter en boucle inlassablement sur les commentaires (nécessitant ou non un abonnement payant) d’articles politiques des médias internétisés le pourcentage obtenu par chaque candidat par rapport aux inscrits. En précisant quelque chose comme "Par honnêteté intellectuelle, nous précisons être conscients que parmi les abstentionnistes, il y a des gens qui ne sont plus en état physique ou mental de voter, et d’autres qui, pour diverses raisons, sont des abstentionnistes involontaires qui auraient voulu pouvoir voter. Mais il y a aussi, en nombre important des abstentionnistes réfléchis et volontaires ne vivant pas égoïstement, lecteurs ou non du Canard enchaîné, qui ne sont satisfaits par aucun candidat pour diverses raisons"
                    Evidemment si la même formulation nuancée et didactique était utilisée par beaucoup ça aurait plus d’impact.

                    3/ Ne pas rater l’occasion de recommencer l’opération numéro 1 ci-dessus. Et si possible essayer dans son journal local de refaire l’« opération » n° 2 ci-dessus pour sa circonscription, voire les circonscriptions voisine si possible au premier et au second tour.
                    Dénoncer et regretter c’est bien, agir didactiquement c’est mieux.

                    NB. Il faut être conscient que, de fait, certains citoyens ont deux droits de vote, voire plus, quand ils influencent un ou des parents âgés au discernement plus trop solide qui leur donne procuration, voire qu’ils emmènent voter. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès