Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Voter pour qu’ils votent

Voter pour qu’ils votent

"Ils", ce sont les résidents étrangers originaires d’un pays n’appartenant pas à l’Union Européenne qui vivent parmi nous.

Ainsi commence le tract diffusé par le collectif « votation citoyenne » qui, pour la quatrième fois en sept ans, après 2002, 2005 et le succès de l’édition 2006 (102 villes avaient participé à l’opération), organise, du 19 au 25 mai, une nouvelle opération sur tout le territoire national afin de sensibiliser une fois de plus la population sur le sujet et l’appeler à prendre position par un vote.

Des urnes seront donc mises à disposition dans les villes où les militants de l’ensemble des divers partis et associations qui constituent le collectif auront pu se mobiliser. Côté politique, on retrouve les partis de gauche, Parti Socialiste, Parti Communiste, LCR, Les Verts, et les Alternatifs unis pour l’occasion. Côté milieu associatif, la Ligue des droits de l’homme (LDH) s’investit pleinement dans une campagne contre une forme de discrimination en contradiction avec les valeurs de la République : la discrimination politique. Mais nombre d’associations locales s’approprient la démarche et constituent des collectifs régionaux comme celui crée en Touraine « Votation Citoyenne 37 » qui regroupe la LDH, ARIAL Saint Pierre des Corps, DiversiT 37, le planning familial, l’UNEF, le MJS et les Verts 37 et le PC.

Le travail de fond ainsi entamé semble aujourd’hui porter ses fruits comme en témoignent tant la progression de la participation des votants aux opérations (de 38.108 votants en 2002, 81.769 votants en 2006), que la progression des opinions favorables exprimées dans les sondages réalisés sur le sujet (63% en 2006 – synthèse de 28 enquêtes réalisées par l’IFOP).

La question revient donc régulièrement sur le devant de la scène politique française sans pour autant qu’aucun des gouvernements en place ne prenne l’initiative de franchir le pas. Ce faisant, la France reste dans le groupe devenu minoritaire au fil des ans des pays européens n’ayant pas octroyé de droit de vote à leurs populations étrangères, groupe constitué de l’Allemagne, l’Autriche, Chypre, la Grèce, l’Italie, la Lettonie et la Pologne.

A l’autre extrémité, sur la balance de la tolérance et de l’ouverture, on trouve sans surprise les pays scandinaves comme le Danemark, la Finlande et la Suède mais également la Lituanie, la Slovénie, les Pays-bas et l’Irlande lesquels ont accordé tant le droit de vote que l’éligibilité aux étrangers extra-communautaires résidant sur leur territoire. Plus généralement, dix sept des vingt sept pays de l’Union ont adopté une législation plus avancée que la France.

Plusieurs options sont possibles selon la volonté d’intégration que l’Etat entant afficher : droit de vote et éligibilité, simple droit de vote, droit de vote soumis à une condition de réciprocité, vote aux élections locales, européennes ou nationales.

Les partisans du vote des étrangers rappellent que les étrangers paient également des impôts, votent déjà aux élections professionnelles, scolaires, associatives et syndicales, qu’il s’agit d’un réel vecteur d’intégration et de cohésion sociale.

Les opposants arguent quant à eux des risques de déstabilisations, jouent sur les peurs les plus irrationnelles.

Du 19 au 25 mai, chaque citoyen est donc appelé à participer au débat et à exprimer démocratiquement son point de vue sur la question dans les urnes.


Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • bernard29 candidat 007 24 mai 2008 14:50

    Trés bien. Vous savez qu’actuellement se discute au parlement une réforme des intitutions et plus particulièrment une modernisation de notre démocratie !!??? C’est le moment de faire quelque chose !

    PROPOSITION, à tous les mouvements qui soutiennent votre belle initiative sur le droit de vote des étrangers, tirée d’un commentaire reçu d’ un internaute....
     

    • "Il est urgent d’organiser une réunion publique et citoyenne à Versailles le 07 Juillet 2008. Je vous invite a signer cet appel pour organiser un référendum sur la réforme des institutions et donc associer ( pour une fois) les citoyens sur l’avenir de leur démocratie. Sylvain GUY .Rejoindre Voir en ligne : 700 signataires pour un référendum sur les institutions ; http://sylvain.guy.over-blog.c..."
       
    • --------------------------
    • Qu’en pensez-vous ? ?si toutes les personnes qui militent pour le vote des étrangers aux élections, le non cumul des mandats nombreuses pétitions dont http://oeuvrer.org/ 2000 signatures, l’appel de rénovationdémocratique.org http://www.renovation-democrat... et toutes les personnes critiques s’y mettaient toutes ensemble, on pourrait faire quelque chose . Peut être ?

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 mai 2008 17:45

      Devenir citoyen devrait être un engagement et conféfer des obligations comme des droits. Parmi ces droits, celui de participer au choix de ceux qui gouvernent. Celui qui n’est pas citoyen ne vote pas. Toute autre attitude est illogique et néfaste.

       Pierre JC Allard

       http://nouvellesociete.org/6.html 

       http://nouvellesociete.org/709.html


    • Jean-Pierre Lovichi Jean-Pierre Lovichi 26 mai 2008 10:03

      Oui tout à fait d’accord, il est plus que nécessaire que les mouvement progressistes s’unissent, que lesluttes convergent et certains commentaires qui suivent le votre y incite davantage encore !

       


    • bernard29 candidat 007 24 mai 2008 15:34

      suite à des discussions sur un forum, nous avons décidé de lancer un appel à tous les forumeurs, bloggers, internautes intéressés par la question des institutions et de la modernisation de la démocratie, pour commenter les articles y faisant référence en inscrivant ce message ;

      • "Moi, citoyen français, demande au Président de la République, au Parlement et au Gouvernement de prendre d’urgence l’initiative d’une modification de la Constitution imposant le référendum pour toute révision constitutionnelle, étant entendu que cette modification devra précéder toutes les autres." une réunion citoyenne à Versailles le 7 juillet, ça vous dit ? "

      Merci de le répercuter.

       


      • armand armand 24 mai 2008 17:49

        Faire partie d’une communauté ne dépend pas exclusivement des impôts que l’on paie. Ou alors bien des Français, exonérés d’impôts, seraient réputés extérieurs à ladite communauté.

        Les défenseurs du droit de vote pour les étrangers se servent de cette revendication pour faire passer en catimini leur postulat de base : la citoyenneté, ça ne veut rien dire, c’est exclusivement une affaire de résidence et de travail.

        Les étrangers qui souhaitent voter n’ont qu’à demander la nationalité française. Ce n’est pas facile, mais cela n’a rien d’impssible. Si on souhaite réellement faire partie de cette communauté nationale. Malheureuseent bien des étrangers veulent bénéficier des avantages en France sans pour autant manifester une qulconque adhésion nationale.


        • hurlevent 24 mai 2008 18:27

          100 % d’accord. Vouloir des droits, sans les devoir, c’est de l’hypocrisie.

           


        • hurlevent 24 mai 2008 18:29

          Il est surprenant que le Parti Communiste, qui s’est battu contre le droit de vote dans tous les pays qu’il a controlé (Europe de l’Est, URSS, Corée du Nord, Cuba, etc...) soit pour le droit de vote des étrangers en France.


        • debase 25 mai 2008 11:43

          @hurlevent

          Pour répondre sans humour à votre trop innocente question...

          Le P.C. et à plus forte raison l’extrême gauche trotskyste, une fois au pouvoir, instaure le totalitarisme et donc interdit le droit de vote réel et démocratique (il faut choisir parmi les candidat officiels et voter à 95% pour le dauphin désigné par le pouvoir, les autres candidats faisant de la figuration pour maintenir une apparence de démocratie).

          Par contre en phase préliminaire de conquête du pouvoir, la stratégie consistant à déstabiliser le pouvoir en place, on fait bien évidemment du prosélytisme pour tout ce qui peut concourir à instaurer le chaos.

          Ainsi, et en ce qui concerne la France, la stratégie du petit facteur et de tous ceux qui le suivent (et là j’avoue penser à l’auteur de l’article) au sujet du droit de vote des étrangers n’a rien d’original...


        • ka 25 mai 2008 12:18

          "Malheureusement bien des étrangers veulent bénéficier des avantages en France sans pour autant manifester une quelconque adhésion nationale" 

          Et pour les étrangers qui sont restés très attachés à leur pays d’origine et qui ne l’auraient pas quitté s’ils avaient pu y vivre décemment ? Je connais beaucoup d’étrangers qui ont gardé leur nationalité d’origine et qui ne veulent pas en changer mais qui ont une réelle affection pour le pays qui les a accueilli. Ces personnes sont bien sûr venues en France au départ pour travailler et vivre plus confortablement (avec les avantages qu’offre le pays), mais ils participent à la vie économique et sociale du pays, leur donner le droit de vote c’est leur donner la posssibilité de peser sur les décisions qui sont prises par les dirigeants et qui les concernent tout autant que les citoyens français. 

          Pour ce qui est de l’adhésion nationale, il y a aussi des français qui ne la manifestent pas, faut-il leur enlever leur droit de vote ? Faut-il mettre en place un examen pour délivrer le droit de vote qui mesurerait le degré d’adhésion au pays et que devraient passer les français et les étrangers ? Faut-il mettre en place un système qui permettrait de voir qui est apte à voter et qui ne l’est pas ? C’est bien sûr absurde mais refuser le droit de vote aux étrangers parce qu’on peut soupçonner chez eux un manque d’adhésion nationale est tout aussi absurde surtout que ce manque d’adhésion nationale existe aussi chez certains français.


        • Jean-Pierre Lovichi Jean-Pierre Lovichi 26 mai 2008 10:05

          Il me semble que la nationalité n’est pas nécessaire pour se sentir concerné par la vie de la cité.

          N’oublions pas que nous parlons d’élections locales (municipale et cantonale).

          mais je suis d’accord,le critère d’imposition ne se justifie pas.


        • dom y loulou dom 28 mai 2008 11:54

          une adhésion nationale ? c’est une lapalissade... voulez-vous nous expliquer ce que c’est sinon pouvoir exprimer ce que l’on pense ? Parce que vivre en France est devenu "tu penses français ou tu te casses" ?

           

          comment peut-on soi-même réclamer des devoirs avant des droits ? Ils ne sont pas à mettre en paralelle.

          Les devoirs chacun les connait, ce sont les droits qui font défaut. le 7 juillet pourrait devenir une journée à marquer d’une pierre blanche et au vu des transformations anti-constitutionelles qui se font dans le dos des citoyens vous devriez répondre à l’appel si le sort de votre pays vous tient à coeur.


        • kouna33 12 juin 2008 00:33

          je viens sur ce site car dans tous les arguments (pour la plupart) il ya du bonsens meme si on est pas d’accord .le souci de notre societé sur ce sujet est qu’il n’y a pas de consensus ,les positions se radicalisent les proi-mmigrés veulent les portes ouvertes avec tous les droits pour tous .les ant-iimmigrés veulent un arret republiquain de cette emmigration.

          je ne suis pas pour le droit de vote des etrangers,car selon la ville ou la region ils pourraient sur du moyen terme ammener des changements contraire à nos valeursou à nos traditions car on voit trop souvent la republique qui recule face a des minorités

          a titre personnel je ne considere plus la citoyennté comme un ciment de la nation car pour beaucoup cest d’abord economique ensuite social tribal,religieux


        • Dalziel 24 mai 2008 18:50

          A l’autre extrémité, sur la balance de la tolérance et de l’ouverture, on trouve sans surprise les pays scandinaves comme le Danemark, la Finlande et la Suède mais également la Lituanie, la Slovénie, les Pays-bas et l’Irlande lesquels ont accordé tant le droit de vote que l’éligibilité aux étrangers extra-communautaires résidant sur leur territoire.

          Ce ne serait assurément pas le cas si, comme en France, 80 % de leurs immigrés étaient des sous-développés en provenance de pays sous-développés.

          On ne peut pas perdre de vue le fait que la France accueille, bien trop souvent, les surplus de population de pays eux-mêmes sinistrés par la médiocrité de leurs ressources humaines. Et c’est à ça que l’anti-France veut donner le droit de la vote.

          Il arrive que ce genre de revendications soient formulées par des étrangers naturalisés ou par des descendants directs d’étrangers naturalisés. C’est leur manière à eux de remercier la France pour l’accueil qu’elle leur a réservé et pour la citoyenneté qu’elle leur a concédé.


          • Jean-Pierre Lovichi Jean-Pierre Lovichi 26 mai 2008 10:12

            Je ne veux pas surtout pas polémiquer et je ne signale même pas ces propos ouvertement xénophobes (je suis d’accord avec le commentaire de Liliette) comme des abus.

            Il faut au contraire qu’ils existent pour montrer le visage de ceux qui s’opposent à cette mesure déjà majoritairement en vigueur en Europe.

            Je crois que leur caractère outrancier suffit à les discréditer et ne fait plaisir qu’à ceux qui se complaisent dans une forme dépassée de diatribe fondée sur la peur et qui feignent de ne pas voir les vrai problèmes qui sont des problèmes sociaux et non d’origine éthnique, de partage des richesses.

            Que les classes moyennes et les pauvres continuent à se tirer dessus, que les étrangers continuent à nous détourner de ceux qui participent réellement par leux choix politiques comme la casse actuelle des piliers de l’état social qui faisait la vraie originalité de notre Nation.

             

             

             


          • jaja jaja 25 mai 2008 00:18

            Dalziel : "Et c’est à ça que l’anti-France veut donner le droit de la vote."

            le ça, comme vous dites, se sont des êtres humains, mais comme vous dénoncez "l’ Anti-France", expression chère à l’extrême droite de Maurras et reprise par Pétain le Kollabo, je conçois que cela vous échappe largement...

            "Ce ne serait assurément pas le cas si, comme en France, 80 % de leurs immigrés étaient des sous-développés en provenance de pays sous-développés."

            Le racisme dont vous faites preuve devrait être condamné ici par tous, quelle que soit par ailleurs leur position sur le Droit de vote des immigrés...

            Mais rassurez-vous vous avez été plussé deux fois... Le monde des immondes salauds de bas étage, écrasé en 1945, bouge encore...

             


            • Dalziel 25 mai 2008 09:25

              L’intervention de mon frère Jaja, c’est tout ce que j’aime. Alors, je vais me faire un plaisir jouissif de la décortiquer

              « le ça, comme vous dites, se sont des êtres humains… »

              Et alors, ça leur conférerait une valeur congénitale et un intérêt intrinsèque qui m’échapperaient ? Ça aurait valeur de sauf-conduit pour entrer en France comme dans un moulin et contribuer gravement à l’abaissement du niveau intellectuel, mental, moral et psychologique moyen du peuplement du pays ?

              "mais comme vous dénoncez l’ Anti-France", expression chère à l’extrême droite de Maurras et reprise par Pétain le Kollabo… »

              Est-ce à dire, frère Jaja, que Maurras et le Pétain le Kollabo ayant parlé de l’anti-France, celle-ci n’existe pas ?

              « je conçois que cela vous échappe largement...  »

              Pas du tout, ce qui m’échappe, en revanche, c’est la réponse que vous donnez à la question posée ci-dessus.

              « Le racisme dont vous faites preuve devrait être condamné ici par tous, quelle que soit par ailleurs leur position sur le Droit de vote des immigrés...  »

              Quel racisme, frère Jaja ? Ma remarque vise aussi bien des noirs comme les Burkinabé ou les Gabonais, que des blancs comme les Afghans, les Roms ou les Kosovars, des multicolores comme les Boliviens ou les Guatémaltèques, des plus ou moins basanés comme les Maghrébins ou les Irakiens, ou encore des bistres comme les Sri Lankais ou les Papous…

              Alors, où est le racisme, frère Jaja, expliquez-moi ? Je suis vraiment curieux de vous entendre…

              « Mais rassurez-vous vous avez été plussé deux fois... Le monde des immondes salauds de bas étage, écrasé en 1945, bouge encore...  »

              Et il n’y a qu’à importer toujours davantage de pouilleux de « haut étage », comme cela se fait maintenant, pour que le monde des immondes salauds croisse, prospère et se multiplie ! L’avenir risque d’être très pénible pour les « comme vous », et à cause des « comme nous » !


            • Patricia Tutoy 25 mai 2008 01:00

              Ce jeudi 22 mai, l’Assemblée nationale n’a pas adopté l’inscription du droit de vote des résidents étrangers en France dans la prochaine réforme constitutionnelle.

              Voir le site de l’Assemblée nationale : http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo0116.asp

              Bien à vous,

              Patricia


              • Odal GOLD Odal GOLD 25 mai 2008 01:37

                 

                 Nos Saintes Démocraties, ont parlé par ta bouche. 
                 
                 Tes paroles sont la sagesse même.
                 
                 C’est comme tu veux.

                • jaja jaja 25 mai 2008 10:09

                  Dalziel : "Quel racisme, frère Jaja ? Ma remarque vise aussi bien des noirs comme les Burkinabé ou les Gabonais, que des blancs comme les Afghans, les Roms ou les Kosovars, des multicolores comme les Boliviens ou les Guatémaltèques, des plus ou moins basanés comme les Maghrébins ou les Irakiens, ou encore des bistres comme les Sri Lankais ou les Papous…"

                  Bref tous ceux que Maurras et ses amis hitlériens dénonçaient sous le terme générique de métèques... Et vous en rajoutez encore une couche dans l’ignoble : "Et il n’y a qu’à importer toujours davantage de pouilleux...." sans que votre lâcheté vous autorise à vous revendiquer ouvertement raciste...

                  "L’avenir risque d’être très pénible pour les « comme vous », et à cause des « comme nous » !" dites-vous..
                  C’est possible, mais sachez que nous saurons vous rendre coup pour coup et que le monde, malgré ce que vous en voyez, marchera de nouveau vers l’égalité et la fraternité entre tous les hommes et femmes de bonne volonté de cette planète...

                   


                  • Dalziel 25 mai 2008 10:51

                    C’est possible, mais sachez que nous saurons vous rendre coup pour coup..."

                     C’est quand vous voulez et où vous voulez !

                    ..et que le monde, malgré ce que vous en voyez, marchera de nouveau vers l’égalité et la fraternité entre tous les hommes et femmes de bonne volonté de cette planète...

                    Le bon Dr Coué ne l’eut pas mieux dit...

                    P.S. 1 - Vous écrivez "de nouveau", c’était où et quand la dernière fois ?

                    P.S. 2 - Vous êtes courant de ce qu’il s’est passé, à Oppeano (Vérone), la semaine dernière ? Sinon, voici : la mosquée du lieu a été rasée au sol, sur ordre de la municipalité, et la surface libérée, rebaptisée piazza Oriana Fallaci. Cela pour vous rappeler que la France et son universalisme poisseux n’est pas seule en Europe...


                  • armand armand 25 mai 2008 11:33

                    Le terme d’anti-France" pour moi, désigne simplement ceux qui veulent faire disparaître l’identité nationale. C’est un point de vue politique qui se défend, mais je constate qu’il avance masqué sous couvert du droit de vote.

                    Il est évident que l’"anti-France" dispose d’un puissant soutien dans le fait qu’institutionnellement nous soyions devenus une pauvre sous-préfecture de l’Euroland, même pas capable d’interdire son sol aux OGM pour cause de diktat de Bruxelles.

                    Par contre, je ne stigmatise pas du tout les étrangers qui souhaitent vivre ’en étrangers’ en France. A condition qu’ils respectent nos us et coutumes ; ou bien plutôt, que nous ayions le courage de leur imposer l’abandon de pratiques inacceptables comme la polygamie.

                    Cela n’a rien de social, à mes yeux. Un riche universitaire américain, spécialiste de la France, mais ne souhaitant pas devenir français ne doit pas avoir le droit de vote. Même s’il est résident depuis trente ans. Un éboueur malien, pourvu que sa vie familiale respecte les normes françaises, s’il souhaite devenir français, aura en échange le droit de vote.

                    L’Académicien Julien Green, un des plus grands écrivains français du XXe siècle, n’a jamais voulu prendre la nationalité française, et n’a jamais voté. En revanche, je ne comprends pas pourquoi on l’a donnée par décret à Jonathan Littell, américain lui aussi, qui ne réside jamais en France, mais à Barcelone.


                    • jaja jaja 25 mai 2008 11:54

                      "C’est possible, mais sachez que nous saurons vous rendre coup pour coup..."

                      C’est quand vous voulez et où vous voulez !"

                      Réaction stupide car ni vous ni moi n’avons le pouvoir de décider où et quand les "comme vous" et les "comme nous" se trouveront face à face... Je répondais simplement à vos menaces voilées en vous disant que le jour où les "comme vous" se décideront à nous rendre "l’avenir très pénible" nous saurons réagir...

                      Laissez donc le bon Docteur Coué, sa méthode n’est pas aussi stupide que la caricature qui en est fait...

                      "P.S. 1 - Vous écrivez "de nouveau", c’était où et quand la dernière fois ?"

                      C’était là : "Ce ne serait assurément pas le cas si, comme en France, 80 % de leurs immigrés étaient des sous-développés en provenance de pays sous-développés."

                      Quand à Oppéano, dirigé par les néo-fascistes de la Ligue du Nord, rien d’étonnant à ce qu’ils honorent la mémoire d’une raciste primaire...

                      Les Italiens dérapent parfois mais ils se reprennent bien.... L’ignoble Mussolini et ses partisans en savent quelque chose...

                       



                      • Dalziel 25 mai 2008 12:23

                        Quand à Oppéano, dirigé par les néo-fascistes de la Ligue du Nord, rien d’étonnant à ce qu’ils honorent la mémoire d’une raciste primaire...

                        Je sais pas pourquoi, mais ça ne rappelle irrésistiblement, la photo de Mussolini brandissant l’Epée de l’Islam, à Tripoli*...

                        Je ne sais pas pourquoi, mais peut-être tout simplement parce que j’ai une culture générale un peu plus développée que mon frère Jaja...

                        * http://img136.imageshack.us/img136/198/mussolinispadaislam324ms9.jpg

                         


                      • dom y loulou dom 28 mai 2008 12:09

                        @Dalziel

                        "j’ai une culture générale un peu plus développée que mon frère Jaja"

                         

                        ça c’est vous qui le dites. Nous ne constatons pas du tout la même chose que vous, où est l’erreur ?

                        Vos commentaires n’apportent rien de constructif à part des espèces de professions de foi immobiles, cyniques et passéistes. Vous ne craignez pas le ridicule, c’est toujours ça.


                      • liliette 25 mai 2008 12:09

                        "Quel racisme, frère Jaja ? Ma remarque vise aussi bien des noirs comme les Burkinabé ou les Gabonais, que des blancs comme les Afghans, les Roms ou les Kosovars, des multicolores comme les Boliviens ou les Guatémaltèques, des plus ou moins basanés comme les Maghrébins ou les Irakiens, ou encore des bistres comme les Sri Lankais ou les Papous…" (Dalziel)

                        A mon sens, et cela vaut ce que cela vaut,(certainement à vos yeux avisés pas grand chose), votre frère Jaja comme vous vous plaisez à l’appeller ne parlait pas de ce "bon vieux raciste primaire" dont (presque) plus personnene se revendique ouvertement tant il est indigeste et passe mal. Non je crois que que le racisme dont vous étiez l’objet d’accusation était un racisme devenu plus consensuel grace a marine Le pen, ce gentil petit racisme moderne et gentillet dont les objet ne seraient plus les individu les plus foncés de notre planète mais bien ceux qui sont supposés mettre en péril nos fragiles petits équiilbres !!Ce racisme qui , et je comprend que cela stupéfie un humaniste tel que vous semblez l’être, vise aussi les Blancs !

                        En fait pour tout dire votre commentaire m’a stupéfaite !!! Désormais il faudra attendre pour parler de racisme que les mots "sale noir " ou "bougnoule" soient prononcés ???

                        Simplement s’émouvoir sur le fait que, et c’est vous encore que je cite "il n’y a qu’à importer toujours davantage de pouilleux " relèverait donc d’un patriotisme dégagé de toute haine à caractère racial ? Comme le disait plus haut Votre frère Jaja, cette terrifiante allusion au parasite me rapelle un pan pas tres glorieux de notre histoire..................

                        Par ailleur que le pouilleux soit de haut ou de bas étage, encore faut il déja regarder ces personnes de haut pour en estimer la hauteur, et reste aussi à savoir quelles sont les raison peu glorieuses pour nos beaux pays occidentaux (purs ?) sont ils devenus des pouilleux avilis a venir ici plier l’échine, et espérer que l’on veuille bien, un jour, leur demander leur avis.......

                         


                        • debase 25 mai 2008 12:41

                          @Armand

                          Je vous cite : "Par contre, je ne stigmatise pas du tout les étrangers qui souhaitent vivre ’en étrangers’ en France. A condition qu’ils respectent nos us et coutumes".

                          Et le jour pas si éloigné où ils représenterons 30%, 50% de la population ?

                          Stigmatiser l’immigration massive, même vis à vis des personnes qui ’nous’ respectent (mais jusqu’à quand ?) est nécessaire dès aujourd’hui car le processus engagé est quasi—irréversible à moins d’accepter le risque de guerre civile.

                          Votre position de ’tolérance’ est un peu facile ! Ne vivez vous pas un peu à l’écart de certaines réalités ?

                          La pression migratoire est si forte que ’tolérer’ c’est presque ’favoriser’, or en France, ceux qui favorisent l’immigration massive font le lit du facisme, le vrai celui-là.

                          Ce qui commence à se passer en Italie sera encore plus brutal chez nous...

                           


                        • Dalziel 25 mai 2008 12:48

                          « Désormais il faudra attendre pour parler de racisme que les mots "sale noir " ou "bougnoule" soient prononcés ? ? ? »

                          Non, mais attendre au moins qu’il y ait une référence explicite à la couleur de la peau… C’est la base même de la matérialisation du concept, me semble-t-il.

                          « Comme le disait plus haut Votre frère Jaja, cette terrifiante allusion au parasite me rapelle un pan pas tres glorieux de notre histoire...  »

                          Ouais mais, tout cela, c’est du passé. Et ce sont des vieilleries.

                          On ne peut tout de même pas nous demander de monter sur le ring du présent et de l’avenir, un bras, ou les deux, attachés dans le dos, parce que nos proches ancêtres n’ont pas respecté les règles édictées par les marquis de Queensbury de la LDH, de la LICRA et du MRAP…

                          « … espérer que l’on veuille bien, un jour, leur demander leur avis...  »

                          Ce que je leur demande, ce n’est pas leur avis, c’est de rester chez eux, parmi les leurs… Ce n’est pas bien agressif, ni même haineux, et encore moins exorbitant, comme requête, vous ne trouvez pas ?

                          P.S. - "sale noir " - Vos pudiques tabous vous donnent de faux airs de grenouille du bénitier anti-raciste. Il faut vous lâcher ou alors renoncer à inventer des citations anachroniques.


                        • Dalziel 25 mai 2008 12:58

                          La pression migratoire est si forte que ’tolérer’ c’est presque ’favoriser’, or en France, ceux qui favorisent l’immigration massive font le lit du facisme, le vrai celui-là.

                          Vous perdez votre temps, debase. Il y a quarante ans qu’ils s’arqueboutent dans le rejet de cette observation lucide et de bon sens.

                          J’ai eu sous les yeux, un numéro de Rivarol de 1962, qui portait en bandeau de "une" le titre :

                          Après l’Algérie française, la France algérienne ?

                          Ceux qui ont le sentiment que cet avertissement a servi à quelque chose ou quelqu’un est invité à aller visiter certains quartiers et banlieues de nos grandes villes !

                           


                        • ka 25 mai 2008 13:03

                          "Non, mais attendre au moins qu’il y ait une référence explicite à la couleur de la peau… C’est la base même de la matérialisation du concept, me semble-t-il."

                          Oui bien sûr et les discriminations dont souffrent les étrangers ou les personnes ayant des origines étrangères par exemple au travail où à compétences égales ou meilleures on préfère prendre un français bien blanc avec un prénom qui sonne français ça ne compte pas bien sûr pour vous, il n’y a aucune référence explicite à la couleur de peau ou à l’origine mais il y a tout de même discrimination et la discrimintaion est un indicateur de racisme, même s’il n’est pas toujours évident de prouver qu’il y a eu effectivement discrimination.

                          Si une femme est harcelée sexuellement par son patron même s’il ne lui a pas dit explicitement qu’il voulait coucher avec elle et qu’il n’est pas passé à l’acte, c’est quand même du harcèlement !


                        • debase 25 mai 2008 14:26

                          @KA

                          "la discrimintaion est un indicateur de racisme"

                          NON !!!! il est normal que les français cherchent à limiter l’envahissement.

                          Souvenez vous que M. LE PEN dit lui-même qu’il comprend le désir de ces immigrés de fuir la misère et il respecte leur courage. Il ne s’agit donc pas de racisme, il s’agit d’un réflexe naturel de résistance à la submersion.

                          La solution est le développement économique de l’Afrique conjugué avec une limitation drastique des naissances. Pour y arriver l’africain devra savoir se remettre en question sur beaucoup de points

                          Je remarque que pour vous résumer il suffit de dire que vous considérez tout simplement qu’en France les immigrés ont les mêmes droits que les français et que si ces dits droits ne sont pas respectés c’est du racisme !

                          N’importe quoi...


                        • ka 25 mai 2008 18:16

                          @ debase

                          "NON !!!! il est normal que les français cherchent à limiter l’envahissement."
                           
                          Vous vous foutez de moi ! La discrimination serait légitime à mon encontre parce que des individus tels que vous pensent que je n’ai pas mal place ici, que je suis un envahisseur simplement parce que mes parents ne sont pas d’ici ! Et parce que ma couleur de peau trahit mes origines ! Alors que comme vous je suis née en France et j’y ai toujours vécu. Eh bien moi je refuse d’accepter ça, ma place est aussi légitime que la vôtre sur le territoire français et je ne devrais pas souffrir de discrimination parce que mes parents ont choisi de mettre plus de chances de leur côté pour m’offrir un avenir meilleur. 
                           
                           
                          "Souvenez vous que M. LE PEN dit lui-même qu’il comprend le désir de ces immigrés de fuir la misère et il respecte leur courage. Il ne s’agit donc pas de racisme, il s’agit d’un réflexe naturel de résistance à la submersion."
                           
                          Le Pen a fait des tas de déclarations contradictoires et la preuve de son racisme n’est plus à démontrer alors ne me parlez pas de Le Pen comme d’un modèle de tolérance.
                           
                          "Je remarque que pour vous résumer il suffit de dire que vous considérez tout simplement qu’en France les immigrés ont les mêmes droits que les français et que si ces dits droits ne sont pas respectés c’est du racisme !
                          N’importe quoi..."
                           
                          Ce n’est pas ce que j’ai dit, vous avez très mal résumé ma pensée !
                           
                          Les immigrés ont bien les mêmes obligations que les citoyens français pourquoi pas les mêmes droits !
                           
                           

                           


                        • debase 25 mai 2008 19:41

                          @KA

                          Même si vous êtes née en France vous n’aurez pas chez nous les mêmes droits qu’un Français à moins d’avoir acquis la nationalité, point barre !

                          Qu’en est-il d’ailleurs actuellement sur ce sujet pour un citoyen Français né et vivant dans votre pays d’origine ? Dites moi, ça m’intéresse

                          Si vous êtes victime d’une certaine discrimination c’est tout simplement du au fait qu’il y a beaucoup trop d’immigrés en France. Cette discrimination est totalement généralisée, c’est de la résistance passive, il n’y a que ceux qui vivent dans des petits cercle fermés et les naïfs qui croient tout ce qu’ils voient à la télé pour le contester. Ne vous faites aucune illusion, aucun gouvernement ou groupe de pression quelconque ne pourra lutter contre...

                          Un tout petit filet d’immigration c’est peut-être ou sans doute une bonne chose, mais vous savez bien que si on laissait faire, si les français n’avaient pas ce petit réflexe d’auto-défense c’est au bas-mot 100 millions de personnes qui chercheraient à venir s’installer chez nous...

                          Les Français ne sont pas stupidement racistes et sont en général assez curieux des autres civilisations mais, comme tous les peuples du monde, ils tiennent à conserver leurs racines et leur propre culture, c’est pas compliqué : ils refusent d’être colonisés, ils ne veulent pas de l’islam et des mosquées partout.

                          C’est le fascime assuré en France si on persiste à vouloir ignorer cette réalité. Voyez le nombre de sites anti-islam qui fleurissent partout, et ça n’est qu’un commencement

                           


                        • ka 25 mai 2008 22:30

                          Pour votre gouverne j’ai la nationalité française depuis un moment déjà, j’ai choisi la nationalité française, j’aurais pu choisir la nationalité marocaine (nationalité de mes parents), mais je n’ai jamais vécu au Maroc j’y vais de temps en temps rendre visite à ma famille mais je ne me sens pas marocaine mais française, j’ai baigné dans les deux cultures et j’apprécie plusieurs choses dans les deux cultures mais j’apprécie aussi des éléments d’autres cultures qui ne me sont pas famillières, mais je me sens française et je suis française. 

                          "Qu’en est-il d’ailleurs actuellement sur ce sujet pour un citoyen Français né et vivant dans votre pays d’origine ? Dites moi, ça m’intéresse"

                          Mais c’est la France mon pays d’origine puisque j’ai été conçue et je suis née en France c’est quand même pas difficile à comprendre ! Ce sont mes parents qui sont originaires du Maroc.

                          "Si vous êtes victime d’une certaine discrimination c’est tout simplement du au fait qu’il y a beaucoup trop d’immigrés en France. Cette discrimination est totalement généralisée, c’est de la résistance passive, il n’y a que ceux qui vivent dans des petits cercle fermés et les naïfs qui croient tout ce qu’ils voient à la télé pour le contester. Ne vous faites aucune illusion, aucun gouvernement ou groupe de pression quelconque ne pourra lutter contre..."

                          Non la discrimination trouve son origine dans la connerie humaine !

                          "Les Français ne sont pas stupidement racistes et sont en général assez curieux des autres civilisations mais, comme tous les peuples du monde, ils tiennent à conserver leurs racines et leur propre culture, c’est pas compliqué : ils refusent d’être colonisés, ils ne veulent pas de l’islam et des mosquées partout."

                          Dites moi, votre opinion représente celle de la population française ? C’est quoi toutes ces généralités ?

                          Quelles sont les racines françaises ? De quoi est faite la culture française si ce n’est un mélange de plusieurs racines, de plusieurs cultures ?

                          "C’est le fascime assuré en France si on persiste à vouloir ignorer cette réalité. Voyez le nombre de sites anti-islam qui fleurissent partout, et ça n’est qu’un commencement"

                          Vous avez rapidement glissé du droit de vote accordé ou pas aux étrangers à l’Islam, qu’est-ce que cela signifie ? Ne me dites pas que vous voudriez voir refuser ce droit aux musulmans.


                        • jaja jaja 25 mai 2008 12:57

                          Dalziel,

                          "Je sais pas pourquoi, mais ça ne rappelle irrésistiblement, la photo de Mussolini brandissant l’Epée de l’Islam, à Tripoli*..." "Je ne sais pas pourquoi, mais peut-être tout simplement parce que j’ai une culture générale un peu plus développée que mon frère Jaja..."

                          Outre votre morgue de petit coq -se flattant de l’immensité de son savoir-, sachez que Mussolini n’était rien d’autre qu’un opportuniste et qu’il a adopté toutes les postures de l’échiquier politique... Socialiste à l’époque où cela voulait dire révolutionnaire, partisan de la non-intervention en 14-18 pour changer ensuite radicalement de position, devenu le fasciste et l’allié d’Hitler que l’on sait.

                          Le voir photographié en défenseur de l’Islam n’a rien d’étonnant à une époque où la guerre l’oblige à tenter de faire alliance avec les musulmans... Angélica Balabanoff le décrit d’ailleurs, dans ses mémoires, comme étant l’être le plus abject qu’elle ait pu rencontrer...

                          C’est pourquoi, au vu de ce que vous pensez être une contradiction, j’ai parlé de néo-fascistes pour qualifier les éléments de la Ligue du Nord et pas de fascistes... Vous êtes rétif aux nuances ?

                           


                          • liliette 25 mai 2008 14:18

                            Dalziel,

                            Je vois que pour l’homme de grande culture que vous êtes, le mot racisme est quelque peu en décalage. Nous parlerons alors de xénophobie et cela flattera certainement mieux vos yeux et vos oreilles avisés.

                            "Ce que je leur demande, ce n’est pas leur avis, c’est de rester chez eux, parmi les leurs…"

                            Tres bien mais dans leur contrée lointaine de pouilleux (je cite vos précédents écrits ) que reste t’il ? Des pays qui ne peuvent subvenir aux besoins de leur population parcequ’entre autre la dette qui leur pèse sur les épaules ne permet aucun investissement aucun développement ? Dette qui ne sera jamais remboursée parceqque les pays occidentaux , trop contents de maintenir ces pays sous leur coupe, nostalgique d’un monde colonial qui leur apportait tant, se refusent à baisser les interêts astronomiques qui s’ajoutent cahque année ? En conséquence de quoi les pays en voie de développement ne peuventque rembourser les interêts et non rembourser le corps de la dette.

                            Croyez vous que ces populations lancées sur les route et expatriées avaient envie vivre a côté de trésors d’humanités tels que vous ? Sympa comme existence, travailler, fermer sa gueule, baisser les yeux parcequ’aux yeux des autochtones tels que vous ils sont des parasites coupable de la dérive économique du pays...ben ca a beau être des vieilleries pour vous....ca rapelle quand même un facheux pan !

                            Vous vous prévaliez d’une culture sans faille et sans reproches, j’ai, à vous lire, plutot l’impression que votre livre de chevet est Tintin au Congo !

                            "On ne peut tout de même pas nous demander de monter sur le ring du présent et de l’avenir, un bras, ou les deux, attachés dans le dos, parce que nos proches ancêtres n’ont pas respecté les règles édictées par les marquis de Queensbury de la LDH, de la LICRA et du MRAP…"

                            Parceque vous avez besoin qu’on vous le dise vous pour savoir que pourchasser, massacrer et coller ses ptit camarades dans un camp de la mort c’est pas joli joli ? surtout quand la raison est que vous les considérez comme étant des pouilleux, des parasites, des indésirables.....(pouilleux ? qui a dit pouilleux ?) et de plus pour le coup c’est vous qui êtes dans l’anachronisme !

                             


                            • Zepekegno Zepekegno 25 mai 2008 17:13

                               Cette histoire de droit de vote donné à tous, comme une pute sur le déclin est bradée par son maquereau, me semble sortie tout droit d’un mauvais rêve....

                               Et chercher à y mêler des accusations de racisme relève de la pire malhonnêteté intellectuelle : on parle ici d’un droit conféré par la NATIONALITE, et pas par le taux de mélanine ! Ce genre d’amalgame puant a au moins le mérite de nous révéler le vrai visage des autoproclamés "antiracistes"...

                               Pourquoi vouloir compliquer ce qui est simple ?


                              • Zepekegno Zepekegno 25 mai 2008 20:45

                                @ Jaja : Je ne suis pas ici pour défendre Dalziel ou qui que ce soit, mais admettez tout de même que ce n’est pas lui qui a commencé à entonner le couplet sur la Bête Immonde et tout le toutim... Mais en l’entraînant dans le sempiternel débat raciste/pas raciste (dont tout le monde se contrefout, chacun étant théoriquement en droit d’avoir ses opinions), vous évitez le vrai débat.

                                 Ces fameux "résidents étrangers originaires d’un pays n’appartenant pas à l’Union européenne" arriveront en France fort démunis pour la plupart ; leur conférer le droit de vote sans passer par l’étape naturalisation signifie que tous ces gens voteront pour des candidats misant pour le social, toujours plus de social... en avons-nous encore les moyens ?

                                 

                                 Sommes-nous prêts à voir la notion de nationalité peu à peu dépouillée de son essence ?

                                 


                              • jaja jaja 25 mai 2008 17:48

                                Zepekegno "Et chercher à y mêler des accusations de racisme relève de la pire malhonnêteté intellectuelle : on parle ici d’un droit conféré par la NATIONALITE..."

                                Dalziel parle ici d’autres choses aussi, par exemple traite les immigrés de "pouilleux" et de "sous-développés" qui  contribuent "gravement à l’abaissement du niveau intellectuel, mental, moral et psychologique moyen du peuplement du pays"..

                                Ce qui dépasse le cadre de la position que chacun peut avoir sur le pour ou le contre le Droit de vote des immigrés...

                                Feindre de ne pas voir qu’il s’agit ici de racisme, c’est ça la véritable malhonneteté intellectuelle...

                                 


                                • dom y loulou dom 28 mai 2008 12:24

                                  d’ailleurs, Dsaliel, nom extrêmement français ya pas à dire, en utilisant les termes de pouilleux et de sous-développés pour des étrangers, se met sous la coupe de la loi anti-raciste. Vous pourriez être poursuivi devant la justice pour ces propos.

                                   


                                • manusan 29 mai 2008 04:31

                                  pas d’accord avec l’idée, non pas pour le fond (participation à la vie politique de la cité par exemple), mais à cause des effets pervères qu’elle génère.

                                  je m’explique : les droits de l’homme n’ont pas beaucoup évolués depuis 20 ans par le fait qu’il était beaucoup plus facile de fuir sont pays plutôt que d’essayer de le changer.

                                  Le droit de vote est une longue lutte qui marque l’histoire des pays et la culture de ses citoyens, il ne sera rarement servis sur un plateau d’argent, et marquera l’identité des peuple qui l’ont acquis.

                                  prennons la liberté de la presse, il y a 1 mois, les étudiants chinois qui ne manifestent jamais dans leur pays ont été plus nombreux à manifester contre le gouvernement à Paris (4000) que tout autre villes chinoises (maximum 3000 à wuhan). C’est peu quand on connait le nombre d’étudiants en Chine mais si on regarde les manifestion anti-gonvernemental en Chine on est à zéro depuis 1989. La liberté d’expression des Chinois en France n’a aucun effet contagieux en Chine.

                                  On pourrais penser que le fait de donner le droit de vote à un étranger pourrait l’inciter à promouvoir cette idée à l’étranger à son retour, il n’en est rien, c’est comme le systéme social, il incite hélas les personne à rester sur le territoire.

                                  Plutôt que de promouvoir le droit de vote des étrangers en France, il serait plus judicieux de promouvoir le droit de vote des étrangers dans leur pays comme celà a été fait en pendant l’ouverture des pays d’europe de l’est à UE, en Ukraine et Georgie, on toucherais plus de citoyens à mon sens.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès