Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Vous avez dit « Représentation Nationale » ?

Vous avez dit « Représentation Nationale » ?

La rupture est consommée.

Et cette vidéo ne les dérange même pas !

La farce de trop ...

Qui peut encore se sentir représenté par ces élites si longtemps au pouvoir qui nous proposent un spectacle aussi dégradant qu'indigne ? Qui peut encore respecter ces menteurs, ces tricheurs, ces vauriens qui se conduisent si mal devant les caméras comme dans l'enceinte même du parlement ? Qui peut encore faire confiance à des individus qui nous montrent qu'ils sont capables de toutes les forfaitures pour conserver la place ?

La rupture est consommée entre un pays navré, horrifié, scandalisé et des élus qui trouvent tout naturel ce qui se déroule actuellement dans la pétaudière UMP. Avez-vous vu des députés ou des sénateurs de ce clan démissionner de ce parti par respect de la légalité, de la vérité et de leurs électeurs ? Que nenni, ils participent peu ou prou à la farce, certains ont pris discrètement part aux magouilles et surtout bien peu se drapent désormais dans une posture morale. La place est trop bonne pour avoir des états d'âme…

Nous n'avions pas plus entendu les membres du PS, le rival en comportement clanique, s'élever à l'époque contre les bourrages d'urnes, les mensonges et les malversations électorales entre Aubry et Royale. Chacun se tait car ils sont tous complices, ils sont tous arrivés au soleil en pratiquant eux-mêmes ce genre de petits arrangements avec la vérité.

Pire, nous ne pouvons trouver de personnalité droite et fiable dans cette pétaudière. Chacun a eu son petit dérapage, sa contre-vérité assénée sans vergogne, son ralliement pour des motifs de confort ou de carrière. Ils peuvent bien prétendre que ce ne sont que des questions de stratégie, de conjecture, de pragmatisme ou je ne sais quelle excuse verbeuse !

Ils bénéficient de droits scandaleux et d'avantages exorbitants, ils se placent au-dessus des règles communes, ils se montrent hautains et irrespectueux vis à vis de leurs concitoyens, ils sont princes en leur baronnie, ils sont privilégiés au nom d'une lecture monarchique de notre République. C'est insupportable, c'est intolérable et cela ne se fonde sur aucune raison objective, aucune nécessité pour l'exercice de fonctions qui ne sont que des délégations de pouvoir.

Non, décidément, plus rien ne me lie à ces tristes sires, à ces personnages honteux qui sont bien plus soucieux de conserver leur place que de servir la nation. Quand j'observe l'attitude du premier magistrat de notre ville en séance plénière du Conseil Municipal, j'ai honte de la morgue dont il fait preuve, de la manière dont il traite ses opposants, de la façon dont ceux-ci acceptent d'être ainsi rabaissés et humiliés sans réagir comme il conviendrait.

Ailleurs, c'est un rapport de force inverse pour un des pratiques identiques. Le camp au pouvoir est toujours condescendant pour son opposition. Pourtant, derrière telle ou telle personne qu'on malmène ainsi, il y a des électeurs tout aussi respectables que ceux qui ont voté pour les vainqueurs. Aucune courtoisie, aucune tolérance, aucun respect, voilà ce que nous voyons quotidiennement de la part des malotrus des deux camps, politiciens professionnels, prévaricateurs patentés.

Nous pourrions multiplier les reniements pour une place, les mensonges attestés, les magouilles dénoncées, les forfaits dévoilés, les délits enterrés par une justice bienveillante et complice. Je ne peux me reconnaître dans cette représentation qui démontre dans cette affligeant et si révélatrice affaire de l'UMP qu'elle n'agit que pour son seul intérêt.

Étrangement, les petits délinquants dans nos quartiers fonctionnent exactement de la même manière que ces personnalités si « respectables ». Même appétence pour l'argent, même fonctionnement clanique, même appel systématique au mensonge et à la magouille, même stratégie de coup fourré et de la triche. Ils ont les mêmes valeurs et l'absence la plus totale de dignité.

Voilà par qui nous sommes représentés et pour longtemps encore grâce à une constitution qui favorise implicitement le bipartisme et l'oligarchie. Alors, qu'ils gardent la place puisqu'il n'y a pas moyen de faire autrement mais qu'ils sachent qu'ils ne sont plus dignes de nous représenter, que nous ne leur devons ni respect ni déférence. J'en appelle même au devoir de désobéissance civique, ces gens n'ont plus rien à exiger de nous !

Rupture-radicalement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Christian Hivert Christian Hivert 27 novembre 2012 11:37

    "En dehors des mondes utopiques où les fils des hautes familles se font subventionner parentalement quelques menues activités, les écrivains, pour vivre un peu décemment, doublent leur activité de création d’une activité de production, dans mon cas artisanale, ce qui n’est contradictoire que pour quelqu’un à l’abri de tout besoin et peu au fait des dures contingences de la vie moderne."

      Et voici donc ma première production littéraire :

    « Les chevaliers de Reine sont ivres de révoltes, de gloire parfois, de désespoir souvent, la vie leur échappe et ils en perdent un peu en courant.

    Reine et Arthur son amoureux prennent deux chemins différents mais parallèles, leurs illusions, l’un en un monde meilleur et plus juste, l’autre dans une liberté possible, se jouent d’eux à chaque détour.

    Et tous les chevaliers des trottoirs parisiens arpentés et des squats en lutte sont ivres, résolument ivres et en dérive.

    Les Gens Bons de Paris s’en prennent plein la tranche et n’en reviennent pas.

    Tous ces pauvres s’agitent et manifestent, non mais gare, ils veulent les mêmes droits que les Gens Bons n’auront plus.

    Il va falloir encadrer sévèrement tout cela, il  faut une association et un responsable aux ordres. »

     

    Voici donc le livre premier, »Reine", d’une série, « Les chevaliers ivres », qui comptera six autres volumes. Livre disponible en numérique sur amazon à http://www.amazon.fr/Reine-ebook/dp...

    Cela mettra en scène les mêmes personnages et mêmes situations vus sous différents angles, depuis les années 1980 jusqu’ à nos jours. La saga des réprouvés et marginaux plus ou moins politisés n’en n’est qu’à ses balbutiements.

     

    Le livre II »Destin majeur" depuis le point de vue d’un mineur en fugue est en cours d’écriture.

     

    Cordialement

    Hivert Christian



    • C'est Nabum C’est Nabum 27 novembre 2012 11:41

       Christian Hivert


      Seriez-vous adepte des gens que je tance dans ce billet pour user ici d’une démarche racoleuse qui na aucun rapport avec le sujet traité. 

      Vous vous prétendez écrivain, je me contente d’être écriveur car je n’écris pas en vain. 

    • irae irae 27 novembre 2012 13:15

      bonjour

      je partage ton « ras le bol »mais comment réinventer un vrai système démocratique
      en ne favorisant pas les « extrêmes » ? smiley

      • C'est Nabum C’est Nabum 27 novembre 2012 13:19

        Irae


        <iframe frameborder="0" width="480" height="360" src="http://www.dailymotion.com/embed/video/x22dxw"></iframe><br /><a href="http://www.dailymotion.com/video/x22dxw_etienne-chouard-1-1-le-tirage-au-so_news" target="_blank">ETIENNE CHOUARD 1/1 - LE TIRAGE AU SORT DES...</a> <i>par <a href="http://www.dailymotion.com/page2007" target="_blank">page2007</a></i>


      • irae irae 27 novembre 2012 16:10

        merci !j’ai de quoi alimenter ma pensée !


      • @nabum

        TRES BON...J AI RECONNU SUR LA PHOTO PLUSIEURS DEPUTES ET SENATEURS RUMP ET

         UMPFN........AU FOND 1 PS...1 DEMI UDI........

        LE PROBLEME EST : ILS SONT 650000 IL NOUS EN FAUT 65000...BONS CLOWNS

        je pense que les employeurs de ces CLOWNS  NOUS ....n avons pas les moyens de payer
        en moyenne 15000 EUROS MOIS A CES MAUVAIS CLOWNS...............

        ......
        CA M4ETONNE PAS QUE CIRQUE FRANCE SOIT EN FAILLITE


      • Inquiet 27 novembre 2012 14:07

        A l’instant où j’écris mon commentaire, Nabum vous avez reçu 25% d’avis négatif.


        Avec les précautions d’usage, lié à la faible représentativité des votes exprimés en votre faveur ou en votre défaveur, cela « voudrait » dire en substance, que près d’un individu éclairé (puisqu’on peut supposé que les gens venant sur AV cherchent des éclaircissements) sur quatre pense sincèrement qu’on a une « représentation nationale ».

        Entendre par là, que un quart des lecteurs (ayant exprimés un vote) pense que nos politiciens nous représentent vraiment.

        Ca fait peur non ?


        • C'est Nabum C’est Nabum 27 novembre 2012 14:12

           Inquiet


          Ne faisons pas comme ces vilains qui prétendent nous gouverner en se fiant aux sondages. Ils confondent instrument de mesure et clystère ! Celà prouve a quel point ces gens sont bien peu éclairés ! Alors cessons de croire qu’ils nous représentent, ils se servent tout simplement.

        • poletmik 28 novembre 2012 23:55

          Cela n’est guère étonnant car le troupeau à toujours besoin d’un guide et à peur du vide. Qu’importe le berger. C’est d’ailleurs la raison de la faible proportion des votes blancs accentuée par la loi électorale qui exclu de fait le résultat du vote blanc. En fait il suffirait d’une proportion notable de votes blancs pour que la presse consente à s’y attarder et se pose la question de sa signification. Il faut bien se rendre compte que certains « élus » le sont avec 20% des électeurs et parfois moins. Et l’on parle de démocratie !!



        • C'est Nabum C’est Nabum 29 novembre 2012 06:07

          poletmik 


          C’est bien le seulm point qu’il faut défendre bec et ongles La délocratie suppose une représentation numérique, un taux de votants suffisant. Si les votes non exprimés sont trop nombreux, pas de représentation, la place reste vaccante.

          Nous désignerons alors un citoyen ordinaire par tirage au sort pour prendre la place.

          Les moutons se rebellent bêlent !

        • anny paule 27 novembre 2012 16:27

          Nabum, vous avez mille fois raison, mais, non seulement « ces gens-là » ne peuvent prétendre nous représenter (à quelques infimes exceptions près), mais il se trouve qu’en plus, nous les payons, et grassement, si grassement que certains en ont fait une carrière et ne veulent « lâcher le morceau », et qu’une majorité d’entre-eux cumule les mandats pour s’assurer un train de vie de « sénateur » ! Ceux-là même n’ont aucun état d’âme devant la progression de la misère, les licenciements en masse, les politiques de rigueur dont on sait très bien qu’elles nous conduiront à la catastrophe ! Eux, sont à l’abri des secousses, ils ont fait leurs propres lois qui ne s’appliquent pas à « monsieur ou madame Toutlemonde » !

          Et si nous proposions un licenciement massif, sans indemnités puisqu’en théorie nous en sommes les maîtres et non l’inverse ??? Puisque c’est nous qui les payons, nous sommes les « patrons », que diable ! Ils nous doivent des comptes... C’est de l’humour, bien sûr, mais c’est un rêve récurrent depuis un certain temps ! Tous les mettre dehors et repartir sur d’autres bases, des bases équitables et soucieuses de l’intérêt général ! Il est encore possible de rêver !!!


          • C'est Nabum C’est Nabum 27 novembre 2012 21:03

             anny paule


            Nous devons leur envoyer leur lettre de remerciement

            Quoique nous n’avons vraiment aucun merci à leur dire !

            Dehors messieurs !

          • julius 1ER 28 novembre 2012 09:43

            même n’ont aucun état d’âme devant la progression de la misère, les licenciements en masse, les politiques de rigueur dont on sait très bien qu’elles nous conduiront à la catastrophe 


            aucune illusion nous sommes en pleine déconfiture, la catastrophe c’est aujourdhui pas demain, le FDG est le seul à proposer une nouvelle assemblée constituante ainsi que des états généraux pour remettre tout à plat, immense chantier oh combien nécessaire !!!!

          • C'est Nabum C’est Nabum 28 novembre 2012 11:24

             julius 1ER


            La crise d’un système n’exclut pas pour autant la déchéance des hommes et de ce côté là, nous atteignons des abysses ...

          • poletmik 28 novembre 2012 23:59

            Vous vouliez dire « licenciement » car je ne vois pas bien de quoi nous pourrions les remercier : d’avoir été les chausse-pieds des industries, des banques ?


          • Hervé Hum Hervé Hum 28 novembre 2012 01:05

            J’ai visionné le débat sur LCP avec E Chouard et cela me fait penser à une idée que j’avais il y a 8 ans en arrière. Celle ci consistait à interdire aux partis politiques, donc leur membres et adhérents, de se présenter aux élections locales (mairies, conseil général, régional) et que l’assemblé sénatoriale soit composé d’élus locaux par vote des grands électeurs locaux. Mais le mieux serait un tirage au sort !!! Car s’il est un endroit qui par nature échappe le plus aux clivages politiques, c’est la vie locale.

            Bref, une assemblé nationale composé de partis politiques, mais une assemblé sénatoriale composé d’élus non partisants avec des pouvoirs de contrôles renfoncés sur... Le pouvoir exécutif et l’assemblé nationale !


            • C'est Nabum C’est Nabum 28 novembre 2012 06:13

              Hervé Hum


              Vous êtes la démonstration que les citoyen,s ont, bien plus que les élus, des idées saines pour repenser un système quand les seconds ne cherchent qu’à rester en place au travers de combines plus ou moins transparentes.

              Nous devons exiger un chagement profond, radical de notre représentation. Pour l’instant, ce sont des permnanents du spectacle, nous voulons des intérimaires de la chose publique !

            • Hervé Hum Hervé Hum 28 novembre 2012 13:18

              Merci Nabum,

              Cela dit, quand on y regarde de plus près, le changement dont je parle ne serait que transitoire car au bout du compte, c’est la fin des partis politiques et de l’assemblée nationale telle quelle. En lieu et place des partis, on verrait apparaître les... Corporations et lobbys !!! Et oui, en fin de compte, un parti politique représente une ou des corporations et des lobbies. Ces dernières auraient alors l’assemblé nationale pour lieu de confrontation... Au yeux de tous et surtout donc du contrôle décisionnel du sénat qui reprendrait la haute main sur le vote final des lois. On en arriverait d’ailleurs à considérer que l’assemblé nationale n’aurait pour autre cadre d’étude que l’économie du secteur marchand, tandis que le champs social serait réservé au sénat avec avis consultatif de l’assemblé nationale.


            • Hervé Hum Hervé Hum 28 novembre 2012 13:20

              Hum, pour respecter le sens des mots, il faudrait inverser la composition des assemblés. Les élus citoyens à l’assemblé nationale et les élus des corporations au sénat !!!


            • C'est Nabum C’est Nabum 28 novembre 2012 14:07

              Hervé Hum


              Voilà bien une mesure complexe. J’avoue ne pas avoir poussé la réflexion aussi loin

            • Le péripate Le péripate 28 novembre 2012 08:32

              Moui.... C’est le sujet idéal pour une bonne couche de moraline.


              Je note juste une chose : les résultats très serrés ne sont pas une anomalie, ils résultent de l’action d’individus « contrariants » 
              Peu d’institutions démocratiques sont prêtes à fonctionner avec des marges inférieures à la précision statistique. 

              • C'est Nabum C’est Nabum 28 novembre 2012 11:25

                Le péripate


                Toute analyse des résultats vous dédouane d’un jugement nécessaire pourtant sur le comportement de ces individus.

                Et puisqu’il ne faut pas moralise, applaudissons à leurs facéties !

              • Fergus Fergus 28 novembre 2012 10:08

                Bonjour, C’est Nabum.

                Entièrement d’accord avec la comparaison entre les caciques politiques et les clans de cité : ils fonctionnent en effet de manière identique. En cela, on peut dire que les responsables politiques ont des comportement de caïds qui doivent être éradiqués.


                • C'est Nabum C’est Nabum 28 novembre 2012 11:27

                  Fergus


                  Surpimons leur comme pour les caîds les raisosn de l’enrichissement.

                  Fermons le robinet financier et nos n’aurons plus que des gens sincères 

                • Dominique TONIN Dominique TONIN 28 novembre 2012 10:43

                  @ l’auteur.

                  Votre article est cinglant de vérité, vos mots ne sont pas assez forts pour dénoncer leur bassesse et leur médiocrité.
                  Le portrait que vous faites avec les voyous des quartiers est très réaliste et là aussi criant de vérité. Je saurai l’utiliser en temps utiles.
                  Cela fait des décennies que je ne fais plus confiance à cette bande de malfrats en cols blancs. J’essaye de me bouger et de faire changer les choses. Possible que vous entendiez parler de moi prochainement. J’espère qu’à ce moment là vous serez avec moi !

                  • C'est Nabum C’est Nabum 28 novembre 2012 11:28

                    Dominique


                    Si mes mots ne sont pas assez fort, je peux vous assurer pourtant que ma colère est immense et mon rejet des ces tristes individus total et définitif. Aucune excuse, aucun pardon, Dehors !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès