Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Wanted : avis de recherche

Wanted : avis de recherche

L’incident du Salon de l’agriculture aura eu au moins trois fonctions :
- faire une star d’un jour (notre photo),
- défaire un peu plus une star qui n’avait pourtant pas besoin de ça pour chuter dans les sondages d’opinion,
- masquer, une fois de plus, les faits importants de l’actualité, comme, par exemple, l’adoption du projet de loi sur la rétention de sûreté, la hausse de 30 % en moyenne des prix dans la grande distribution, pour ne citer qu’eux.

Préambule

Cet article ne fait qu’exprimer un point de vue personnel, n’a aucune intention polémique et n’engage en rien l’auteur que je cite. Afin d’éviter les commentaires assassins qui semblent être le lot de certains sur AV et qui nuisent, plus qu’ils ne servent, le libre échange des idées, j’essaierai de m’en tenir aux faits vérifiables et vérifiés. Je vous invite à constater à quel point le simple énoncé de ces faits peut suffire à illustrer le propos.

Ah ! Qu’il était bon le temps où on ne savait rien, le temps ou l’ouvrier oeuvrait courageusement dans son usine, remerciant son patron de lui permettre de nourrir sa famille, le temps où on respectait la classe dirigeante, investie qu’elle était (aïe : usage de l’imparfait supposant que ce n’est plus le cas, je m’égare. Mettons cet imparfait sur le compte du style narratif) dans l’avenir du peuple qui l’avait choisie. Le temps où les pigeons voyageurs ne s’appelaient pas ADSL, fibre optique ou satellite.

En ce temps-là, on ne savait rien, mais on était heureux. Le Front populaire était porteur d’espoir et fédérait les masses laborieuses.

Personne ne se serait permis de tutoyer un président de la République et, par voie de conséquence, nul président n’aurait songé à insulter un de ses administrés. Encore moins en public. Et quand bien même, la lenteur relative des pigeons voyageurs aurait rendu impossible la diffusion d’un tel événement.

Ces temps-là sont révolus.

Aujourd’hui, on sait tout. On sur-sait et on commente. Manifestation démocratique somme toute. Prendre la parole sur la place publique est même un des fondements de la ré-publique (Res Publica : la chose publique).

Alors où est le problème ?

Je vous invite, plutôt que de le paraphraser maladroitement, à lire l’article de Daniel Salles (formateur Clemi), intitulé « Information, surinformation, désinformation », qui dresse un état des lieux de la presse, au sens large (presse écrite, radio, TV, web).

Extrait

« En 2003, plusieurs anniversaires symboliques ont été célébrés dans le monde des médias français : les 120 ans de La Croix, seul journal survivant du XIXe siècle avec Le Figaro, les 50 ans de L’Express, news magazine à la française, les 30 ans de Libération, seul quotidien national encore vivant né après la refonte de la presse française en 1945, les 50 ans de la retransmission télévisée en direct du couronnement de la reine Élisabeth II... Après les redistributions qui ont marqué la seconde moitié du XIXe siècle, et avec le développement récent des nouvelles technologies, les médias d’information connaissent aujourd’hui, en France comme dans la plupart des pays industrialisés, des bouleversements qui touchent à leur forme, à leur contenu, à leur fonction, à leur nature même.

[...]Quant à la communication interactive, on peut penser, avec Dominique Wolton, qu’elle n’améliore pas la communication, mais accentue son emprise sur les consciences en ne permettant pas d’échapper à la tyrannie de l’instant. »

Emprise sur les consciences, tyrannie de l’instant. Voilà sans doute la recette miracle qui va permettre de noyer, dans son flux quasi-instantané et surabondant, les informations importantes, capitales, régissant l’avenir de notre société.

Le président Sarkozy lui-même, plaisantait devant PPDA lors de sa récente intervention sur TF1 (et devant tous les téléspectateurs - littéralement : spectateur à distance). Je cite de mémoire :

« Des vacances en Egypte, visite des pyramides... Que d’originalité (sourire). Le fils de Carla sur mes épaules... Scène familiale encore plus originale... »

Force nous est de constater que le sourire même du président nous incite à méditer sur l’importance donnée à ces événements... qui occupent pourtant le devant de la scène. Ce sont les faits.

J’ai pleinement conscience, en écrivant ces lignes, de ne pas échapper à cette manie moderne rendue possible par internet, de participer à cette surabondance de « l’information » ou, au moins, au "commentarisme" effréné de cette dernière. Nous ne sommes ni journaliste ni expert et ne saurions faire autre chose que partager des opinions ou, dans le meilleur des cas, rapporter des faits.

Et sans doute cette nouvelle manie, bien que trouvant sa légitimité dans l’élan démocratique de la liberté d’expression, nuit-elle à la lecture objective de l’actualité.

Mais n’est-ce pas finalement, de cette manière, que nous autorisons, contre notre volonté - en nous attardant sur des héros d’un jour du Salon de l’agriculture, du mariage express de notre président, de l’usage abusif ? (re-aïe, mon objectivité promise !) du devoir de mémoire dans nos écoles, de l’effondrement de notre pouvoir d’achat, du durcissement lent mais sensible de l’appareil légal (en clair, si les juges et les experts tombent d’accord, il est aujourd’hui possible, en France, de maintenir en captivité un détenu... Indéfiniment, de la ratification déguisée du traité de la Constitution européenne contre la volonté du peuple français - la perte d’influence qui est la nôtre sur les décisions gouvernementales ?

Sommes-nous devenus les instruments, naïfs et involontaires, de notre propre désinformation et, finalement, de notre impuissance ?

A qui profite le « crime » ? (La police anglo-saxonne a une formule encore plus claire : « follow the money » : Suivez l’argent).

Je ne fais que poser une question et laisse à chacun le soin d’y apporter une réponse.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • ninou ninou 27 février 2008 19:31

    "Aujourd’hui, on sait tout. On sur-sait et on commente"

    Aujourd’hui on sait que si l’on se contente du discours de la presse "professionnelle", on sait mal. D’où l’utilité des sites et blogs d’information. Oh bien sûr, on n’y rencontre pas tous les jours du vrai journalisme d’investigation mais ça arrive ! De plus, ces sites permettent, en croisant les informations, d’avoir un point de vue moins subjectif.

    Quant à la commentarite aiguë, c’est un travers de la démocratie dont je m’accommode, personnellement, très bien. Elle a des vertus. N’ayant pas la TV, je lis ainsi régulièrement l’opinion de mes contemporains.

    Il arrive (si !) qu’au fil de commentaires de vrais arguments aparaissent qui me permettent d’affiner ma propre réflexion, ce que font moins facilement les discussions de vive voix puisqu’à l’écrit on a le temps de penser avant de s’exprimer ! (enfin, certains intervenants devraient prendre le temps de penser...)

    Oui, tout le monde se croit autorisé à commenter l’actualité. Tout comme chacun se croit expert en musique, en cinéma, en littérature malgré la pauvreté de la culture du français "moyen". C’est le problème incontournable des médias de masse. Mais cela vaut mieux que l’ignorance des siècles précédents.

    Il ne faut pas pour autant croire que c’est la fin d’une certaine noblesse de la culture et de la pensée. Elle existe toujours. Elle est maintenant plus cachée, mais elle est aussi, paradoxalement, plus accessible à qui se donne la peine de l’atteindre.

    Continuez à écrire. Vous alimentez la pensée, et elle en a besoin. Aujourd’hui encore plus qu’hier !


    • ben ben 28 février 2008 08:36

      Quel rapport avec l’article ?

      Encore un pollueur de commentaires. Les votants feraient mieux de "mointer" ce genre de commentaire que de systématiquement "mointer" Lerma qui lui, au moins, fait parfois (je dis bien parfois ) avancer le débat.

       


    • Calb Calb 28 février 2008 11:08

      mon cher Demian...ce n’est pas parcequ’ils viennent (enfin) de te demasquer et donc probablement de te bannir durablement de 100papiers qu’il faut te croire obligé de revenir troller sur Ago...va faire un tour, va profiter de la journée, il fait beau, enfin bref, essaie pour une fois de vivre ta vie sans t’en inviter une et sans polluer celle des autres, merci !


    • tvargentine.com lerma 27 février 2008 22:27

      Soyons sur que les articles dont nous avons été inondé ici sur AGORAVOX et qui ont du explosé le compteur des "+" et des "-" auront été dans la ligne droite de ce que vous avez constaté

      Je précise que mon article que j’avais écris sur les Le secteur des services à la personne à été refusé ou censuré si vous préférez avec l’argumentation suivante :

      Raison du refus  :
      Article non lié directement à l’actualité

      En plus l’article partait d’un rapport que préside Jacques Delors (CERC - Conseil de l’Emploi, des Revenus et de la Cohésion sociale)

      Et c’est vraiment dommage que votre article soit diffusé si tard,curieusement !

       http://www.cerc.gouv.fr/indexf.html

       

       

       


      • Yvance77 27 février 2008 23:35

        De grace lerna, on a tous du mal avec vos commentaires à la mord moi le ..... alors un article de vous, please soyez bon avec nous et tachez d’en faire l’économie à l’avenir.

        Vous serez mignon ainsi

         

        A peluche


        • ben ben 28 février 2008 08:30

          @yvance77 :

          C’est plutot des commentaires comme celui que vous venez de faire dont on se passerait bien.

          Soyez mignon et élevez un peu votre niveau...


        • ben ben 28 février 2008 08:22

          Pour se convaincre de ce que vous dites, il suffit de regarder la une d’agoravox chaque jour : beaucoup d’articles pour dénoncer le "style" Sarkozy, mais peu d’articles de fond commentant les décisions politiques du gouvernement.

          Heureusement il reste quelques articles intéressants. Pour les trouver, il suffit souvent de lire ceux qui sont le moins commentés...


          • morice morice 28 février 2008 10:43

            Ce n’est pas un DIFFUSANT la photo du gars qu’on va y arriver. On est pas loin de la dénonciation là. J’aurais mis une autre photo. Votre illustration va à l’inverse de vos propos, vous auriez pu y songer.


            • oncle archibald 28 février 2008 11:00

              Limitant mes commentaires au titre de l’article « wanted » et à « la star d’un jour » qui est clairement reconnaissable sur la photo, je m’interroge sur ce qu’il adviendra de ce Monsieur projeté peut-être malgré lui sur le devant de la scène médiatique....

              A t-il été contacté par les journaux et revues pour une « interview exclusive », a-t-il déjà dix inspecteurs du fisc en train d’éplucher ses déclarations de revenus en cherchant la faille, comment va-t-il faire pour retourner dans l’anonymat d’où il n’aurait peut-être pas souhaité sortir...

              Ou bien ce mec est un provocateur et donc pas de problèmes, puisque le coup était monté il a prévu les conséquences, ou bien c’est un quidam comme vous et moi, en plus impulsif (que moi), à qui le contact épidermique présidentiel est insupportable, ca n’est pas un délit, et il n’a pas fini d’être classifié, recherché, en bref, il va le traîner un moment son « touche moi pas, tu m’salit »....


              • Traroth Traroth 28 février 2008 12:27

                Oui, il doit demander la permission. On ne touche pas les gens contre leur volonté, quand on est civilisé. Mais ça, tu ne peux pas le savoir. J’espère que les cours reprennent bient^to, qu’on soit débarassé de toi.


              • NikeLaos NikeLaos 28 février 2008 11:04

                Vous avez raison Morice. C’est vrai, j’y ai songé (ha ! ces pastilles Vichy). Et je me suis finalement dit que pour illustrer le propos, (s’attarder sans fin sur des sujets secondaires), je pouvais prendre le risque d’utiliser "la tyrannie du présent" pour dénoncer cette manie.

                D’autre part, la video étant largement diffusée sur le site du Parisien ainsi que sur la plupart des sites videoblogs, je ne trahi pas vraiment l’anonymat de ce monsieur.

                Je vais néanmoins voir s’il est possible de la remplacer/supprimer, afin de ne pas heurter sa sensibilité.

                Je vous prie (et à lui en premier lieu) de bien vouloir accepter mes excuses pour cette prise de liberté assez arbitraire et partiellement injustifiée.


                • NikeLaos NikeLaos 28 février 2008 11:11

                  Ne pouvant pas modifier un article apres sa validation, j’ai demandé aux modérateurs de supprimer cette photo.

                  Je cède à la "dictature" de l’info smiley

                  Mais je réitere : Morice a raison, ce n’est pas en utilisant les procédés que l’on dénonce que l’on fait avancer le débat.


                  • haddock 28 février 2008 11:19

                    Sur la photo on voit une dame qui elle , ne dit rien , qu’ en pensez-vous ?


                    • Calb Calb 28 février 2008 12:05

                      Haddock = hihihi = demian = leprince !


                    • haddock 28 février 2008 12:10

                      T ’ inquiète Calb , si j’ avais une tronche comme la tienne j’ dirai aussi c’ que tu dis .

                       

                      T’ y es pour rien .


                    • SANDRO FERRETTI SANDRO 28 février 2008 12:15

                      Bien vu, Had. Une dame qui ne dit rien mais n’en pense pas moins, ca mérite d’étre signalé comme suspect.

                      Tony, du Bolinger pour Had.


                    • haddock 28 février 2008 12:21

                      Du Bolinger wouaouh !

                       

                      Je lève mon verre à la santé de Sandro .


                    • Calb Calb 28 février 2008 13:32

                      ben l’est ouf le demian, c’est pas ma tronche voyons ! lol

                      c’est celle de Vic McKay, m’enfin !


                    • Traroth Traroth 28 février 2008 12:21

                      Regretter l’époque où l’ignorance des gens les rendaient dociles, il faut vraiment être d’un cynisme...


                      • oncle archibald 28 février 2008 12:47

                        Cela m’avait interpellé aussi... Mais à cette époque c’était quand même bien moins bling-bling... ceux qui avaient du fric à revendre ne le mettaient pas sous le nez des autres de la même façon qu’aujourd’hui et il n’y avait pas cette déification généralisée de l’argent qui doit dégueuler de vos poches, seul signe de réussite aujourd’hui.

                        Pas mal de gens pensaient pouvoir dire qu’ils étaient heureux alors qu’ils avaient très peu d’argent... et peut être beaucoup parmi eux arrivaient en effet à concrétiser des rêves qui ne nécessitent pas les moyens à mettre en œuvre aujourd’hui pour « avoir réussi sa vie »...

                        Finalement pour en revenir à l’instantanéité de l’information sujet de l’article, ils savaient prendre du recul, étaient plus réalistes, courraient moins après des chimères...


                      • NikeLaos NikeLaos 29 février 2008 01:59

                        Ou peut être travaillaient-ils plus, pour gagner... autant smiley

                        Désolé, je n’ai pas pu m’empecher. Je vais me faire huer (aïe) mais sur la plupart des articles, seuls 20 à 30% des commentaires traitent du sujet ! On devrait s’abstenir un peu plus non ? Apparemment, il y a des stars sur AV (des vedettes), je suis inscrit depuis 4 ou 5 jours et vous m’étonnez chaque jour, chers camarades :p)

                        Ce n’est pas pour fayoter, mais les commentaires de hihihi (ou qui qu’il soit) sont souvent rudes, mais aussi très pertinents (de mon point de vue). Il a meme un réel talent pour reprendre la main sur un fil de discussion. Il passe à l’acte, ne transige pas, incarne à lui seul la rupture, l’incident attendu pour relancer les troupes. Un meneur en somme, et ça, c’est plutot une qualité. Mais j’ignore les dessous de l’histoire avec les pseudos multiples, alors bon...

                        Je commence par m’autocensurer lui-même personnellement tiens smiley Chuuuuuuut, bonne nuit.


                      • Djanel 1er mars 2008 16:22

                        hihihihi c’est un troll. vous avez eu tord de lui faire son éloge, il va vous croire.


                      • Michel CARRIERE Michel CARRIERE 10 mars 2008 00:24

                        Juste une question ?

                        Quel rapport existe-t-il entre la création et la diffsuin du nouveau concept " bling-bling" et présidence de Nicolas Sarkosy !

                        Le bruit médiatique, et pour mieux ancrer ce bruit médiatique, la création de ce néologisme "bling-bling".

                        C’est la nouvelle façon de cacher et brouiller l’information. Avec la complicité même de celles et ceux qui en ont la charge !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès