Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Citoyenneté > Y a-t-il un citoyen dans la voiture ?

Y a-t-il un citoyen dans la voiture ?

Le civisme (au volant), une notion largement oubliée, symptôme d’une société malade ?

Signe des temps ? Le comportement des automobilistes a de quoi inquiéter. Malgré les incitations à la prudence routière, rappelées à grand renfort de publicité, et de mises en garde, d’agitation du drapeau rouge que constituent le gendarme et le policier, je ne vois pas tellement d’amélioration dans la manière de conduire des Français.

Certes, il m’apparaît que le Français a "levé le pied". Il roule moins vite sur les autoroutes, ralentit quand il aperçoit les panneaux de limitation de vitesse, plus souvent d’ailleurs quand il soupçonne la présence d’un radar. Toutefois, son comportement vis-à-vis des autres conducteurs n’a pas changé, lui ; il a même empiré. Je citerai pêle-mêle quelques attitudes qui témoignent d’un manque de civisme évident et, pire, d’un mépris flagrant d’autrui, comme si le conducteur était seul sur la route : oubli du clignotant lors d’un changement de direction, tendance à accélérer lorsqu’un feu passe à l’orange, utilisation "violente" du klaxon lorsqu’un autre conducteur ne roule pas assez vite, franchissement de lignes blanches, dépassement des véhicules par la droite, zigzag entre les véhicules sur des routes à plusieurs voies, téléphone au volant, tendance à coller au pare-chocs de la voiture précédente avec volonté manifeste de la forcer à rouler plus vite ou à "dégager du milieu", utilisation abusive des feux antibrouillard et des phares antibrouillard qui ne font qu’éblouir les autres, j’en oublie sans doute.

Ces comportements, répréhensibles mais avant tout dangereux, témoignent d’un mépris profond des autres. Comme si le conducteur, forcément pressé et tout à fait maître de son véhicule, considérait que l’autre n’existait pas ou, pire, qu’il était gênant, qu’il le dérangeait. Ils témoignent aussi d’un individualisme exacerbé, phénomène qui se développe dans notre société où la notion de respect d’autrui semble avoir disparu, ou s’être diluée dans une notion plus vaste et plus inquiétante, la cohabitation forcée.

À l’heure où l’on remet en cause la notion d’éducation, où l’on jette l’anathème sur des familles incapables d’éduquer convenablement leurs enfants, où la télévision nous abreuve d’émissions absurdes vantant les mérites de l’éducation d’antan, des "bonnes manières" et des codes sociaux, il serait peut-être bon que chacun s’interroge sur son propre comportement, notamment au volant, comportement révélateur entre tous. Ces défauts au volant sont significatifs d’une évolution des mentalités, où le "chacun pour soi" semble être devenu la règle, et le respect d’autrui, l’exception. Appliquer quelques corrections à sa façon de se comporter en société permettrait sans doute que ne règne pas, dans ce pays, un manque de civisme préjudiciable à tous, et dont les manifestations au volant ne sont qu’un des syndromes d’une atteinte plus grave dans la vie de tous les jours.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • CD (---.---.130.21) 10 février 2006 17:42

    « ... j’en oublie sans doute. »

    Remonter l’embouteillage et passer en force au dernier moment, ne pas laisser la priorité, ignorer le piéton, chercher à passer devant l’autre coute que coute, faire des appels de phare à fond sur la voie de gauche, doigts d’honneur, intimidations par queues de poisson ou poursuites pare choc contre pare choc ...

    Effectivement, la bulle protectrice que procure l’habitacle libère la bestialité. L’autre devient une sous-merde innomable, et n’est pas autre chose qu’un géneur (Mais qu’est-ce qu’ils foutent là tous ces cons en même temps que MOI).

    On constate par ailleurs que ces mêmes Beaufs, sortis de voiture, sont les pires des piétons face à ces « connards » d’automobilistes qui ne les respectent pas.

    Ensuite, on les retrouve dans la queue au guichet, au pain, au cinéma, et on les voit dociles, sans gueuler que la queue est trop longue pour eux et qu’il faut passer devant tout le monde.

    C’est à dire que là, notre Beauf conducteur ou conductrice, il faudrait qu’il affronte les autres, les yeux dans les yeux et qu’il pourrait bien prendre un poing sur le pif à chier dans les bottes de son homologue piéton. Il n’y a plus de portières, ni de pare choc. Et le beau courage qu’il avait sur ses 4 roues, il l’a justement oublié sur le siège de la voiture.


    • Redj (---.---.199.185) 10 février 2006 21:59

      La photo d’une voiture manifestement anglaise (en tout cas étrangère) pour parler du comportement des automobilistes francais...J’ai l’impression d’être sur TF1 et de voir une image à côté du sujet...

      Ceci dit ma remarque se veut constructive et ne pré-juge pas du contenu de l’article que j’approuve totalement.


      • Gimmygimmycheak (---.---.106.157) 11 février 2006 00:04

        Ahhh kes automobilistes... Un fameux sujet que j’aborde quasiment toutes les semaines car il ne s’en passe pas une sans que je risque ma peau au passage pieton qui n’est pas protégé par un feu tricolore... Je n’ai pas de voiture (plus depuis que je vie en Ile de France) et soit c’est la région qui veut ça, soit en 5 ans le piéton est devenu un rebus aux yeux des automobilistes. Si tu as le makheur de t’engager sur un passage clouté alors qu’une voiture arrive (suffisament loin pour qu’elle ait largement le temps de te voir et de s’arrêter), ça ne rate pas du petit ralage bien marqué sur la tête du conducteur au coup de klaxon signifiant « dégage de là » aux insultes audibles ou faciles à reconnaitres même sans être spécialiste de la lecture sur les lèvres).

        Bref entièrement d’accord avec vous sur le rapport entre ces comportements et le renforcement de l’individualisme et du mépris de l’autre dans notre socièté...


        • caramico (---.---.227.98) 11 février 2006 09:38

          L’état et les collectivités sont les premiers à oublier l’existence des piétons, des cyclistes :

          Travaux en cours ou aucun trottoir ou piste cyclable n’est prévu...

          Trottoirs encombrés par des panneaux publicitaires ou des poteaux électriques qui obligent ceux qui ont des poussettes à descendre sur la chaussée... Jusqu’au jour ou une victime d’accident leur fera un procès...


          • jer (---.---.98.36) 27 février 2006 08:55

            Qu’est-ce qu’il est facile de critiquer les automobilistes !

            Il ne faudrait pas généraliser le comportement de certains. Faites le calcul sur un quelconque trajet. Estimez le nombre de voitures que vous avez cotoyées et le nombre de comportements incivils et vous verrez que le pourcentage est ridicule.

            J’estime que les conducteurs se sont bien calmés depuis une quarantaine d’années. Le problème est que l’humain est un animal non parfait et que le nombre d’automobilistes a bien augmenté. Il est inévitable que le nombre de « frictions » augmente.

            Bien sûr, il faut continuer à faire des efforts ; seulement il faut aussi prendre conscience que les « gains » seront de plus en plus faibles.

            Je voudrais aussi que les piétons, les ???cyclistes, à moteur ou pas, appliquent le code de la route et ne profitent pas de leur impunité légale pour faire n’importe quoi. Pour eux aussi, on pourrait faire une liste !

            Avant de terminer, je voudrais signaler un endroit où la civilité est trop souvent absente : AgoraxVox ! Certains commentaires à certains articles sont encore plus indignes que le comportement de certains automobilistes.


            • patricemorize (---.---.200.233) 28 février 2006 00:11

              Je n’ai plus de voiture depuis cinq ans ,c’est un choix ,on ne m’a pas retirer mon permi ,j’ai un vélo et je prend les transports en commun .Grace à ça mon compte en banque va beaucoup mieux ,dans les transports en commun je fait des rencontres , je parle avec des gens avec lesquels je me serai peut’être enguelé si nous avions été en bagnole ,je ne risque plus d’étre un délinquant potentiel de la vitesse ,j’aime bien manger avec du bon vin et je ne m’en prive pas .Je marche beaucoup (c’est bon pour la santé)et je regarde le comportement des automobilistes qui souvent sont de braves types mais deviennent les rois des cons dés qu’ils sont au volant ,j’étais surement dans ce cas la je ne le nie pas .Je vous assure que c’est possible de bien vivre sans voiture ,les transports en commun son trés confortables ,pratiquement tous climatisés , c’est reposant de se faire transporter et d’arriver en forme ou on le désire .Je n’ai pas fait ce choix par écologie ,non tout simplement pour la raison que je n’ai pas besoin de voiture pour aller chercher mon pain ,pour me mettre en double file a la sortie de l’école ,pour aller bossé ,pour risquer ma vie et celle des autres ,pour me ruiner en assurance ,carburant ,entretien et autres....pour que la police me regarde avec intérrogation ,je pourrai énumérer tout les désagréments de l’auto ,ils sont surement plus nombreux que les avantages .Bien sur faute d’autres moyens je conçoi que les proféssionnels n’ont pas le choix et de toute façon un professionnel de la route et a mon sens moins dangereux que monsieur tout le monde .Ce qui est le plus drôle c’est que en vélo je ne suis jamais en retard au boulôt ,ce n’est pas le cas de certains de mes collegues qui ont le modéle dernier cri et le crédit qui va avec .Ne prennez pas mes dires pour une critique ,c’est tout simplement que je me sent mieux comme ça .


              • (---.---.230.12) 28 février 2006 18:30

                Bonjour,

                J’aimerais bien avoir autant de plaisir que vous en avez en prenant les transports. Moi, je me suis vite aperçue que « mes » transports s’évertuent à m’exténuer : dès 7h00 du matin,le train n’est pas chauffé, sous -6°C en cette période d’hiver-qui-n’en-fini-pas.(je m’abstiendrai de m’étendre sur l’Interlude des Grèves) Un train sur deux en moyenne est en retard. Parfois, je voyage debout tellement il y a de gens, comme moi, qui doivent se rendre à Paris, l’Edorado du travail et encore... Bref, je rêverais de prendre un TER comme celui de la pub, le même smiley Puis-je vous demander où prenez-vous le train ? Bien à vous.

                Cathel


              • patricemorize (---.---.200.232) 1er mars 2006 16:06

                Tout d’abord , il y à belle lurette que ne je vie plus à Paris et sa région ,je vie à Toulouse (ville magique surnomée le village )Je vais bosser en vélo comme beaucoup de Toulousains ( pas assez d’ailleur )Je prend le train seulement pour les congés ,je voyage aussi avec diverses compagnies de bus internationales .Pour les cyclistes la traversée de Toulouse est une bagatelle ,il y à aussi un métro qui n’est jamais en gréve et les bus sont bien organisés .Le potentiel de Toulouse en matiere d’emploi est trés bon par rapport aux autres régions .L’espagne et à un heure ,la méditérannée aussi ,la montagne et les stations également ,que demander de plus .J’ai connu les embouteillages de la région d’ile de france et je n’ai pas l’intention de recommencer .Vennez à Toulouse il y à le travail , la douceur de vivre ,des pistes cyclables le long du canal du midi ,d’ailleur beacoup d’Allemands , d’Anglais et autres ont fait ce choix c’est un signe .Paris ça pue ,Paris ça stresse , Paris ça coute trop cher .Par contre le Toulousain au volant est trés mal poli mais c’est folklorique et souvant que des mots sans suites .Donc pour être un citoyen au volant(pour ceux qui conduisent)il faut vivre dans un cadre reposent ou la pression n’est pas permanente .


                • (---.---.227.119) 4 mars 2006 19:41

                  Bonjour Patrize,

                  Lol, Merci tout d’abord pour votre invitation à venir vivre à Toulouse. Pourquoi pas ? Mais on ne change pas de ville comme cela... Je suis allée à Toulouse il y a quelques années au mois de juin. Je n’ai pas pris le métro, j’ai voulu visiter la ville à pied. Il y faisait très beau, 28°C. J’ai trouvé la ville un peu sale. N’y voyez aucune comparaison avec Paris que je trouve sale, et il est vrai que Paris pue.

                  Bonne soirée.

                  Cathel


                • (---.---.227.119) 4 mars 2006 19:43

                  oups, j’ai accroché votre prénom, Patrice, voilà ; )


                • invité (---.---.28.210) 7 mars 2006 11:36

                  Toulouse , vous avez oublié l’affaire Allègre ?? dans votre promotion de la ville ( smiley


                • invité (---.---.28.210) 7 mars 2006 11:33

                  Qui remonte les files ? Qui veut absolument passer en tête des queues ? Qui essaye de passer même quand il peut pas passer ? Qui roule et stationne sur les trottoirs ? Qui vous fait des signes ... ?, Qui n’est pas flaché par les radars ?

                  Qui a vu son nombre de tués augmenter au cours des cinq dernières années ( passé de 8 a 16% des tués) ??

                  Plus souvent les deux roues motorisées que les automobilistes ???????????


                  • patricemorize (---.---.200.38) 9 mars 2006 23:23

                    Que viens faire l’affaire allégre dans le comportement des automobilistes ? Les Toulousains sont moins agressifs au volant , c’est une réalité ,et pourtant je ne suis pas Toulousain .Le climat et l’ambiance de cette ville sont propices à cela .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès