Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > 2014 et l’envol du dragon

2014 et l’envol du dragon

L’O.C.D.E. publie le 16 septembre son étude économique pour la Chine 2005. L’étude tient à faire remarquer une croissance exceptionnelle de l’économie chinoise et la montée en puissance de son secteur privé. L’O.C.D.E. démontre aussi, dans une certaine mesure, que les ménages tirent profit de l’embellie, mais souligne la nécessité de pousser plus loin encore les réformes financières et fiscales. Il est fait état que sur les vingt dernières années, la Chine a soutenu un régime moyen de croissance de l’ordre de 9,5 %, performance remarquable par rapport au taux de 5 % dont se satisferaient presque tous les pays développés. Il peut être intéressant justement de faire le point sur le positionnement de la Chine dans l’économie mondiale. Voici une hypothèse d’analyse construite avec les données suivantes :

- Selon des chiffres du FMI, en 1998, la part du PNB, exprimée en pourcentage du commerce mondial, de certains pays représentatifs, se décompose comme suit : États-unis (21,9%), Chine (11,2) Japon (7,6), Allemagne (4,7), France (3,3).

- Ces données peuvent être converties en fonction d’une valorisation en base 100 en 1998, pour les Etats-Unis, ceci afin d’obtenir une comparaison simple.

- Dans les années prochaines, la Chine continuerait sur son rythme de croissance actuel, ce qui n’est pas impossible car il semble que le pays soit encore au début de la restructuration économique entreprise.

- Les autres pays auraient une croissance proche de 5 %. A court terme, cela semble vraisemblable (voire parfois assez optimiste...).

L’hypothèse de travail permet d’élaborer le tableau ci-joint et de déterminer que la Chine deviendrait la première puissance économique mondiale à l’horizon 2014. Bien évidemment, la démonstration est simpliste car basée sur un postulat de taux d’évolution restant à démontrer. En conséquence, il est prématuré de statuer sur la prééminence de la Chine en 2014. Cela se produira peut être plus tardivement. Ou plus tôt.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Uno CALATIO (---.---.96.36) 17 septembre 2005 17:17

    Les arbres ne grimpent pas jusqu’au ciel...

    Le regard de l’OCDE est interessant, mais je suis toujours songeur quand je vois des courbes sur un graphique qui grimpent vers le ciel...(Outre que ça rappelle des courbes boussières d’avant 2000, ça rappelle également une histoire un peu moins récente : les regards européens sur le Japon d’il y a 30 ans avec tous les fantasmes accompagnants..)..

    Qu’il y est une possibilité de rattrapage de la Chine (comme le reste du sud-est asiatique) après le trou historique de 2 siècles qu’ils ont supporté faute d’avoir des gourdins suffisemment contendants face aux appétits des empires agressifs européens, japonais et nord-américains, nul doute.

    Mais il faut se garder de toute vue linéaire de ce rattrapage comme toute appréciation exagérée du développement sous le seul regard de la part dans le commerce mondial... Paradoxalement, c’est l’équilibre interne de la croissance chinoise qu’il s’agit de mesurer pour essayer de comprendre si on va vers une économie + robuste.

    Et c’est justement ce dernier point, et les premiers indices d’allumage important de la consomation interne et du commerce interne comme nouveau pilier ré-équilibrant de la croissance chinoise qui pourrait rendre moins fragile l’économie chinoise, moins dépendante de ses acheteurs....

    Et c’est ce dernier point, non la part dans le commerce mondial (indice indirect pouvant cacher bien des interprétations...), qui pourrait permettre un optimisme mesuré en faveur d’une prospérité chinoise solide..

    Emplettes du Net (de tout) :

    http://www.questionchine.net/ http://www.china.org.cn/french/ (incontournable) http://www.cefc.com.hk/ http://www.chenmen.com/ http://www.chenmen.com/ (une foule de choses culturelles, pratiques) http://www.alovelyworld.com/webchine/ http://www.missioneco.org/chine/index.asp http://www.toutelachine.com/ http://sources.asie.free.fr/accueil.html http://chine.blogs.liberation.fr/ (à lire...) http://billaut.typepad.com/jm/2004/11/china_again.html (à lire...) http://www.chinois.org/


    • Laurence (---.---.41.128) 18 septembre 2005 11:20

      Ceci est une analyse simple mais quand même très parlante et impressionnante. On ne peut pas ignorer l’impact d’un pays de 1,3 milliards d’habitants en éveil sur l’économie du Monde car augmentation de quelques pourcent en moyenne sur chaque Chinois cela fait un bon énorme sur le PIB du pays.


      • Michel Monette 19 septembre 2005 03:55

        Si la Chine peut entraîner dans son sillage une bonne partie de l’humanité sous-développée, sa croissance phénoménale sera une excellente chose. J’ai bien peur cependant qu’elle sera essentiellement tournée vers elle-même pour au moins les cinquante prochaines années.

        Cycle de conférences du CÉRIUM dont la première a eu lieu le 7 septembre dernier (vidéo en ligne) : Les impacts de la montée de la Chine.


        • Philippe G. (---.---.219.111) 12 octobre 2005 09:09

          L’agence de presse officielle chinoise XINHUA relate dans son communiqué du 11/10/2005 une déclaration stupéfiante : « La Chine compte doubler son produit intérieur brut (PIB) par tête d’habitant de 2000 à 2010, selon la décision prise par le Comité central (CC) du Parti communiste chinois (PCC) lors de sa 5ème session plénière qui s’est clôturée mardi à Pékin. » En Occident, les indices économiques sont des outils de mesure de la croissance... en chine l’évolution du P.I.B. est décrété par le Parti !


          • l1dit (---.---.54.30) 3 mars 2006 10:11

            Magnifique cette croissance de la Chine !!! j’espère qu’elle profitera aux Chinois des provinces les plus reculées ( parce que la Chine c’est grand !). Le Dragon s’envole... ce n’est pas dans les airs que les dragons sont les plus à craindre, ils restent là , encore, des animaux assez balourds quoiqu’on en dise. Mais c’est à terre, qu’il faut rester vigilant, et le Tibet (qui n’est pas une province chinoise) est là pour nous le rappeller.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès