Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Economie > 31 500 ans de R.M.I offerts par la France à une milliardaire (Qui sont les (...)

31 500 ans de R.M.I offerts par la France à une milliardaire (Qui sont les vrais assistés ?)

Nicolas Sarkozy et l’UMP font reposer régulièrement leur discours, afin d’essayer de ramener vers eux l’électorat du F.N., sur la lutte contre les assistés… Ces soi-disant assistés, toujours des pauvres, qui ruineraient l’état et dépossèderaient les revenus des honnêtes travailleurs en les surtaxant… Evidemment ce discours est faux. C’est un préjugé savamment distillé et ultilisé pour mieux masquer la réalité et perpétrer un larcin qui lui, est malheureusement bien réel… J’aime traquer les préjugés… Alors allons-y… Les assistés… Oh oui, ils existent bien… mais force est de constater qu’ils ne sont pas ceux qu’on veut vous donner à lyncher… En France, en 2012, les plus assistés sont tous dans la partie la plus riche de la population.

Ce qui explique tout naturellement qu'une fois de plus SARKOZY et ses amis s'insurgent et crient au scandale lorsque HOLLANDE propose une surtaxe de 75% pour les revenus supérieurs à 1 Million d'euros

Il suffit de lire les chiffres de l’INSEE pour comprendre comment Sarkozy a ruiné la France au profit de ses amis milliardaires, et surtout, en utilisant pour ça une masse d’électeurs des classes les plus défavorisées.

Jouer sur les plus vils instincts du peuple. Lui offrir un bouc émissaire pour mieux détourner son attention et pouvoir perpétrer le larcin.

Je n’ai jamais divinisé le peuple. Le peuple, surtout dans nos sociétés occidentales et riches, réagit bien souvent en masse selon de vils instincts. D’autant plus qu’il est actuellement sous-éduqué et que sa seule activité culturelle, majoritairement, est de regarder TF1 (ou consors…)… qui est bel et bien l’instrument de propagande du système avec ses émissions de téléréalité ventant l’exclusion et ses reportages sécuritaires. (Suffit pour s’en persuader de se souvenir comment, avant le premier tour de l’élection présidentielle de 2002, cette chaine et bien d’autres aussi, ont insisté sur l’insécurité… permettant ainsi à Lepen d’être au second tour…)…

Ce peuple sous-éduqué ne recherche que la consommation et rêve de s’enrichir. Il est faible. Aussi comme le faible dans la cours de récré, il préfère taper sur plus faible que lui plutôt que d’oser affronter le plus fort. C’est ça, la réalité du peuple français des années 2000 et c’est ce que Sarkozy a compris. Et c’est ainsi qu’il s’est appuyé sur ce peuple pour le convaincre de voter pour lui en 2007… et pour mieux le déposséder ensuite… mais on verra comment plus tard…

Ce peuple est donc faible. Il tape plus facilement sur plus faible que lui que sur les plus forts. Ce peuple est également malheureux de ne pouvoir consommer plus. Car chez lui tout repose sur la consommation et non sur la création ou la culture…

Sarkozy vient auprès de ce peuple, lui fait croire qu’il partage son malheur de ne pouvoir consommer plus et lui promet que ça va changer ! Il lui dit que s’il est malheureux c’est à cause du plus faible. Il lui offre un bouc-émissaire : L’ASSISTE, LE PROFITEUR RMISTE, L’ETRANGER. Le plus faible et le plus pauvre que lui… Dans le même temps, il lui promet qu’il va s’enrichir et que donc, il doit déjà penser à la manière des plus riches… Il lui fait croire (et ça le valorise) qu’il a des problèmes de milliardaire…

Car oui… j’oubliais… ce peuple est également très orgueilleux. Il a honte de dire qu’il est pauvre… puisqu’on lui a inculqué qu’être pauvre, c’était la loose, c’était dégradant… Donc en voyant plus pauvre que lui, il se sent mieux, il se sent un peu plus riche, il se sent supérieur… Et il est d’autant plus enclin à taper sur ce plus pauvre que lui !

Voilà… Sarkozy a ainsi détourné l’attention du peuple en lui offrant un bouc émissaire, pour mieux organiser son larcin. Et c’est ainsi que tout commence, en mai 2007.

Reprenons quelques chiffres pour savoir qui, par exemple est véritablement assisté en France ?

- Madame Bettencourt a touché entre 2007 et 2012, des chèques fiscaux pour un montant total d’environ 150 millions d’euros. Cela représente 31 500 ans de RMI.

- Monsieur Tapie a touché, en indemnisation de l’affaire du crédit lyonnais, un chèque de l’état français de 450 millions d’euros. Cela représente 94 500 ans de RMI.

Qui sont donc les assistés ? Les plus pauvres, ces chômeurs et RMIstes, exclus d’un emploi, qui touchent 350 euros nets par mois ? Ou les plus riches ?

Mathématiquement, statistiquement, selon les chiffres, ce sont bel et bien les plus riches.

Le larcin de Sarkozy (pendant que le peuple s’acharne sur son bouc-émissaire).

Pendant que le peuple regardait ailleurs, vers son bouc-émissaire, ou par mauvaise foi ne voulait pas regarder (c’est toujours dur d’admettre qu’on s’est fait rouler dans la farine…) toute la politique de Nicolas Sarkozy a visé, pendant 5 ans, à ruiner l’état et les classes moyennes pour aider et assister son clan des plus riches.

Souvenons nous que le frère de Nicolas Sarkozy, Guillaume Sarkozy, a fait fortune dans les assurances et les retraites privées… ça ne vous rappelle pas la réforme des retraites, ça ?

L’argent a ainsi été détourné toujours au profit des plus riches.

Et le déficit budgétaire de la France (150 Milliards d’euros en 2011) a atteint un record en 2000 ans d’histoire de France… 6% du P.I.B.

Et la dette souveraine de l’état est ainsi passée en 10 ans de 1200 milliards d’euros à 1800 milliards d’euros. Permettant, du même coup, de financer par les intérets de cette dette, les amis financiers…

Les ficelles de ce détournement d’argent du sarkozysme au profit des plus riches…

Ce détournement de l’argent de l’état a essentiellement reposé sur une fiscalité injuste.

Ainsi, le bouclier fiscal, les niches fiscales ont permis d’exonérer les plus riches et de transférer une partie de la pression fiscale sur les classes moyennes.

Cette politique fiscale de détournement de fonds, injuste, n’a pas pénalisé que les classes moyennes au profit des classes les plus riches, mais elle a aussi pénalisé les petites entreprises.

Ainsi, on a continué à surtaxer les petites entreprises qui généralement ne font que rémunérer le travail quand les multinationales du CAC40, elles, ont été totalement exonérées d’impôts par des processus de placements en paradis fiscaux. Ce fut le cas de TOTAL qui avec 12 milliards d’euros de bénéfices paie 0% d’impots sur les sociétés en France !!! ARCELOR MITAL, elle, paya… 500 Euros d’I.S…

Cette injutice conduisant à la catastrophe économique fut pratique pour justifier l’endettement et ainsi financer les amis des banques privées. Et pour justifier du même coup, afin de toujours financer ces fameux amis des banques privées, des politiques d’austérité. Sarkozy a ainsi, d’une part, permis de financer ses amis milliardaires et financiers, et il a fait payer tout ça par les classes populaires en leur imposant l’austérité.

Voilà le larcin de Sarkozy ! Voilà sur quoi il doit être jugé en avril-mai prochain ! Voilà qui sont les vrais assistés !

Les arguments du Sarkozysme pour établir cette fiscalité injuste et opérer son détournement massif de l’argent de l’état.

« Si on ne baisse pas la fiscalité sur les grandes fortunes ou le capital, elles partiront là où la fiscalité est la plus avantageuse » , entend-on souvent dans la bouche des sbires de l’UMP et du MEDEF…

Rien de plus faux ! Car en 5 ans, la fuite des capitaux et les délocalisations n’ont jamais été aussi importante.

Bien souvent, ces escrocs actionnaires de haut-vol profitent sur les 2 tableaux. D’abord ils prennent l’argent que leur donne généreusement l’état puis ensuite ils s’en vont, argant avec mauvaise foi que ce n’était pas suffisant.

Donc il ne s’agit là encore que d’un préjugé.

J’ai même récemment entendu un membre du MEDEF qui disait que l’on ne pourrait pas attirer les joueurs de foot comme David Beckam si jamais on taxait d’avantage les plus hauts revenus !!! Véridique !!! Heureusement que le ridicule ne tue pas… Ou alors, parfois, je me dis que ce serait bien si le ridicule tuait… Et puis soit dit en passant, bouclier fiscal ou non, David Beckam n’est pas venu…

Mais derrière cet argument des plus ridicules, on voit bien ce qui était recherché… En effet, encore une fois, c’était une volonté de convaincre le peuple, ou ce qu’on imagine du peuple, avec un exemple proche de lui : le foot… C’était dire au peuple : « attention connard, si t’augmentes nos impôts, si tu t’en prends aux plus riches, t’auras plus de foot  » … Plus qu’un argument, une technique de manipulation. Manipulation ratée, pour le coup !!! 

Là c’est donc le procédé inverse. On ne donne plus un bouc-émissaire faible au peuple. On victimise le riche et on fait comprendre au peuple que son intérêt est d’aider le plus riche…

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En complément, voici quelques chiffres du bilan de Nicolas Sarkozy qui, j’en suis sûr, vous permettrons de choisir en connaissance de cause :

  • CHIFFRES des déficits budgétaires de l’état de ces 25dernières années. SOURCES INSEE.

- ROCARD 1988-1991 : – 20 MILLIARDS D’EUROS. GAUCHE. 1,8% du PIB
– BALADURE – JUPPE 1993-1997 : – 120 MILLARDS D’EUROS. DROITE. 5,9% du PIB
– JOSPIN 1997-2002 : – 30 MILLIARDS D’EUROS. GAUCHE. 2,4 % du PIB
– RAFFARIN 2002-2005 : – 55 MILLIARDS D’EUROS. DROITE. 3,5% du PIB
– VILLEPIN 2005-2007 : – 35 MILLIARDS D’EUROS. DROITE. 2,7 du PIB
– SARKOZY 2007-2012 : – 155 MILLARDS D’EUROS. DROITE. 6 % du PIB

  • Sur ces 25 dernières années, STATISTIQUEMENT, ceux qui ont « le mieux géré » le budget de l’état sont (déficit inférieur à 3% du PIB) :

> 1- JOSPIN. Malgré la CMU, l’équilibre de la sécu, les emplois jeunes, les 35 heures, etc…
> 2- ROCARD. Malgré le RMI, etc…
> 3- VILLEPIN.

  • Sur ces 25 dernieres années, STATISTIQUEMENT, ceux qui ont « le moins bien géré » le budget de l’état sont (déficit supérieur à 3% du PIB) :

> 1- SARKOZY.
> 2- BALADUR.
> 3- RAFARIN.

  • Dette souveraine de la France sur 10 ans :

- Dette en 2002 : 1200 MILLIARDS D’EUROS

- Dette en 2012 : plus de 1800 MILLIARDS D’EUROS

En 10 ans d’UMP, et surtout en 5 ans de Sarkozysme, la dette souveraine de la France a été augmentée de plus de 50%.

  • Dépenses de Sarkozy en 5 ans :

- 600 Milliards d’euros.

  • Dépenses réellement affectées à la lutte contrela crise en 5 ans :

- 150 milliards d’euros.

  • Dépenses inconsidérées de Sarkozy en 5 ans

- 600 – 150 = 450 Milliards d’euros (dont majoritairement les cadeaux fiscaux).



Sur le même thème

Cette Europe de tous nos malheurs ?
L’euro, une chance inouïe pour l’Europe ! Faiblesse des gouvernements de la zone euro face à la politique économique de l'Allemagne ou clairvoyance ?
La croissance, cette morne plaine...
Audit de la dette
En réponse à la victoire du FN et à la déroute de La Gauche : quelle alternative ?


Les réactions les plus appréciées

Réactions à cet article

  • Par chapoutier (---.---.---.91) 12 mars 2012 18:21

    très à propos de se souvenir de ces chiffres.

    et il veut remettre ça pendant encore 5 ans !

  • Par Richard Schneider (---.---.---.167) 12 mars 2012 18:58
    Richard Schneider

    Entièrement d’accord avec l’auteur.

    Quand un Président de République - aujourd’hui candidat à sa réélection - fait huer par une salle déchaînée les chômeurs et les assistés, on peut affirmer avec l’autre qu’il « y a quelque chose de pourri dans le royaume de ... France » !
  • Par xav13 (---.---.---.29) 12 mars 2012 22:10

    Vous lancez des chiffre à tout va sans prendre en compte de taux d’actualisation, de l’évolution de la croissance dans le reste du monde, etc. Ce n’est pas très scientifique comme raisonnement.


    Vous devriez actualiser vos montants avec les taux d’inflations ainsi que mesurer relativement les évolutions des dettes des pays comparables avec celle de la France.

    Qu’est-ce que ça veut dire par exemple 1000 en 2000 et 1500 en 2010 ? Rien, c’est tout simplement inepte sans connaitre le contexte.

    Ensuite est-ce parce que un politicien met en place une mesure que l’impact budgétaire est immédiat et s’arrête à son mandat ? C’est faux.

    Et puis si vous n’aimez pas les entreprises qui font des profits pourquoi n’allez-vous pas vivre dans un pays qui n’a aucune industrie nationale, vous verrez le niveau de développement dans ces contrées..

    Mettez vous en tête que chaque état (ou bloc) est en compétition avec l’autre, une sorte de guerre économique plus ou moins cordiale et ce de manière permanente.
    • Par devphil30 (---.---.---.62) 13 mars 2012 10:03
      devphil30

      Enlève ce que tu as dans les yeux , ouvre tes yeux , réfléchis à ce que tu écris et essaye de comprendre ce que l’auteur a écrit.

      Il faut d’éduquer xav13 , ne pas écouter ce que dit la télévision uniquement.

      Ce que l’auteur a écrit est tout a fait juste même si on peux pinailler sur quelques chiffres ou taux d’actualisation.
      En 5 ans la dette à pris 50 % , c’est à dire 600 milliards dont 600 millions de bouclier fiscal par an soit 3 milliards rétrocédés aux plus riches 

      Philippe


    • Par calimero (---.---.---.94) 19 mars 2012 08:02

      Qu’est-ce que ça veut dire par exemple 1000 en 2000 et 1500 en 2010 ? Rien, c’est tout simplement inepte sans connaitre le contexte.

      Ca veut dire que le trou s’est pas creusé tout seul, et le contexte bling bling on le connais merci.

      Mettez vous en tête que chaque état (ou bloc) est en compétition avec l’autre, une sorte de guerre économique plus ou moins cordiale et ce de manière permanente.

      Ouais c’est la guerre totale : les faibles écrasés sous la férule de ceux qui possèdent tout. Et tu trouve ca satisfaisant, convenable, normal ? Question de point de vue j’imagine : une fois qu’on est du bon coté de la rolex l’esclavage et la prédation doivent surement paraitre doux et sains. Quand je serais riche je serais une ordure : c’est le rêve qu’on m’a vendu, c’est ca la vie.

  • Par eric (---.---.---.209) 12 mars 2012 23:10

    Meme cette fois et malgre la crise, cela ne devrait pas marcher. La question n’est pas combien tu paye ou tu gagne, mais combien tu recoit par rapport a ce que tu paye de notre argent commun, de l’argent public.

    Le probleme n’est pas le taux marginal d’imposition de madame Bettancourt, mais que de toute facon, pour avoir une telle reduction au titre du bouclier, cela veut dire qu’elle paye quoi ? Plusieurs dizaine de millier d’annee de smic d’impots ? Tant mieux pour elle et pour nous qui en profitons.

    Maitenant tu prend le coeur de cible de l’electorat Hollande, Cadre sup 2 enfants d’un premier mariage d’une femme elle meme cadre sup , vivant a Paris centre. Divorce qui en a fait un troisieme avec une plus jeune> A eux trois et en se debrouillant bien ces trois adultes doivent tirer dans les 15 000 euro et si ils ont optimise fiscalement leurs unions et garde d’enfants,ils vont payer chacun quoi 2, 3 mois de salaire en impot.

    A ce prix la, ils ont les meilleurs ecole de france, les meilleurs hopitaux, les meilleurs tout. Toutes les depenses urbaines prise en charge par l’etat.
    C’est simple, si grace aux meilleurs ecole, leur gamin va dans les meilleures grandes ecoles, au lieu de payer 100 000 dollars l’annee comme aux etats unis, il paye des droits d’inscriptions, et c’est les autres contribuables qui payent. Si en plus il sont fonctionnaires, ils sont payes 17% de plus a« travail egal » que leurs collegues du prive, mais avec la securite de l’emploi, des retraites meilleures et plus tot etc.....Et je mets des guillemets parce que les 35 heures qu’ils se sont accorde, elles sont pas egales non plus pour tous le monde.

    Et tous cela, c’est avec notre argent collectif. Notamment celui que nous acceptons tous de payer pour aider les plus defavorise ( une anne de la scolarite du petit, cela represente combien d’annee de RMI a vue de nez)

    Alors bien sur qu’ils sont favorables a ce que l’on augmente les impots des riches et qu’ils sont passionne par ceux de Bettancourt.
    Et il ne voudraient surtout pas que l’on parle d’autre chose....

    Tient, ils sont tellement a gauche qu’ils sont meme d’accord pour augmenter un peu les leurs surtout si on leur promet qu’avec le retour de la carte scolaire, on obligera plus leurs gosses a etre en competition avec les pauvres doues dans les lycees du centre.

    Mais bon la, bien sur, on ne parle plus du taux marginal d’imposition de trois mille riche sur leur argent ( quelques miliards) mais bien des centaines de notre argent a tous ( 57% de PIB) dont on voit a peu pret qui en profite le plus. Ce serait indelicat de trop en parler et pas vraiment interessant sans doute.....

    • Par Laurent (---.---.---.28) 13 mars 2012 15:26

      @Eric
      « Si en plus il sont fonctionnaires, ils sont payes 17% de plus a »travail egal« que leurs collegues du prive... »
      Où est-ce que vous avez vu jouer cela ??? Le salaire d’un fonctionnaire n’a rien à voir avec le salaire du privé c’est clair mais c’est dans l’autre sens que cela se passe.
      Allez je vous donne un exemple vécu de près : Un professeur d’université (donc BAC +8 minimum) qui après vingt ans d’enseignement gère un établissement universitaire (du style IUT, école d’ingénieurs universitaire etc.) représentant à peu près 2000 personnes (élèves, personnel enseignant, personnel administratif) sur souvent plusieurs sites avec des responsabilités de sécurité, de conditions de travail etc. Sans parler des négociations avec les syndicats des mêmes corps cités plus haut, l’organisation des examen, du recrutement, des nouvelles tranches de travaux quand nécessaire etc.

      Hé bien il y a trente ans, ce profil gagnait à peu près 20 000 francs par mois, à cette époque un chef d’entreprise avec les même responsabilités aurait gagné au minimum trois fois plus.

      Autre exemple, aujourd’hui celui là, un directeur d’hôpital qui à la responsabilité de près de 2000 personnes (soignants et non soignants sans parler des patients), des locaux voire de conduire des travaux pour la construction d’un nouvel hôpital, gagnera autour de 4000 euros net mensuels (et plutôt en dessous qu’au-dessus) avec certes quelques avantages de fonctions (véhicule et logement).

      Encore une fois, des responsabilités identiques dans le privé conduisent à un salaire cumulé au minimum 3 à 4 fois plus (avec également des avantages en nature style voiture ou logement et croyez moi ce ne sera pas la même voiture).

      Alors arrêtez de dire n’importe quoi, c’est justement un des problèmes de la fonction publique c’est de ne pas attirer de profils intéressants du fait des faibles rémunérations.

      Et ne me servez pas l’argument du "à travail égal’ comme si les fonctionnaires faisaient 35 heures et pas les autres. Comme tout le monde, les cadres supérieurs de la fonction publque alignent les heures et ramènent du travail chez eux. Eux n’ont pas de stock options.

      J’ajoute pour finir que je ne suis pas fonctionnaire, mais que je travaille dans le privé depuis plus de vingt ans. Par contre je connais pas mal de fonctionnaires. La fonction publique a beaucoup de défauts, mais ce ne sont certainement pas le manque de travail, ni les salaires élevés. Par contre cherchez du côté des compétences, des circuits de décision, du noyautage politique etc.

    • Par epicure (---.---.---.146) 13 mars 2012 16:58

      Oui mais l’argent prélevé aux riches permet de financer :
      l’éducation (comme pour le fils de cadre)
      la santé (moins avec les politiques de droite)
      l’assistante sociale
      les bourses universitaires
      etc...
      aux familles modestes ou pauvres.

      En réduisant les revenus de l’état en faisant des cadeaux aux riches, en organisant une politique d’austérité et de diminution des services, Sarkozy diminue tout ça, donc il fait payer aux pauvres les cadeaux aux riches.
      Voilà la vérité.

    • Par simir (---.---.---.211) 14 mars 2012 12:57
      simir

      Il raconte n’importe quoi cet Eric

      Voici donc mon vécu sur la comparaison public /privé J’ai travaillé comme technicien supérieur PTT (oui lors de la loi Quilès de 1993 j’ai refusé s’intégrer les nouvelles classifications) et je m’occupais de la maintenance d’installations de transmission et d’Orange. 
      En ayant marre de cette boutique où bien que fonctionnaires nous étions gérés comme des privés acec en plus une mise au placard pour les promotions j’ai franchi le pas et je suis allé travailler chez Télédifusion de France (société de droit privé) Ils m’ont pris avec mon ancienneté des PTT Je faisais le même travail puisque de maintenance Orange je suis passé à SFR avec en plus un peu de tv et de radio.
      Bilan je gagnais une fois et demie de mieux qu’aux PTT tout en étant mieux considéré. 
      Maintenant concernant les ouvriers d’état de la fonction publique. Lors des hausses de SMIC leur administration était souvent obligée de leur verser un complément de salaire car celui ci aurait été en dessous.
      Les cadres : mon chef de centre qui était inspecteur principal ne gagnait même pas 2 fois le salaire d’un technicien. Vous en connaissez beaucoup de responsables du privé qui dirigent 150 bonhommes et qui accepteraint un tel niveau de rémunération ?
      Décidément les cons ça ose tout
  • Par logan (---.---.---.34) 13 mars 2012 11:29

    Merci de rappeler ces chiffres. Mais je crains que l’idéologie ne soit plus importante que les bilans dans le choix des français.

  • Par agent orange (---.---.---.209) 13 mars 2012 12:00
    agent orange

    L’auteur

    Vous auriez pu ajouter Serge Dassaut dans vos exemples.
    Il n’a jamais vendu un Rafale de sa carrière ; par contre il a touché des centaines de millions (milliards ?) de la part de l’Etat.

    • Par Space Monkey (---.---.---.8) 13 mars 2012 17:49
      Space Monkey

      A 150 millions d’euros pièce... Plus le financement des recherches... Ca doit être des milliards.

    • Par Romain Desbois (---.---.---.163) 18 mars 2012 09:55

      J’ai entendu que les Rafale ont déjà coûté 40 milliards d’euros à la France. Pire, l’Etat s’est engagé a acheté à Dassault 11 Rafale par an !
      Dassault qui affirme sans complexe qu’il faut supprimer toutes les aides d’Etat pour lutter contre l’assistanat , est l’homme le plus assisté de France.

      De même que ces journaleux qui ne cessent de demander que l’Etat fasse des économies, coutent 500 millions d’euros par an au budget de la France.

  • Par eric (---.---.---.209) 13 mars 2012 12:34

    Ouai, il aurait du rajouter Dassault, parce que lui aussi, comme Lagardere, comme Bouyghes, ils construit des trucs, il crée des emplois et il paye des impôts en france. maintenant par curiosité intellectuelle on va aller regarder sur internet
    Christophe Bejach, Jean Peyrelevade, Daniel Cohen,Gilles de marjerie, Guillaume Hannezo,
    Regardez par acquis de consistance lesquels sont a la fois dans terra nova, Les graques, temps réel, jean Jaures, Europa nova et le sciècle. On va rajouter Neil, Pigasse, Berger et perdriel. On va vérifier comment ils sont impliqués dans les financement des think thank qui dictent la pensée de gauche aujourd’hui ; On ferra une mention spéciale pour Pigasse qui grâce à l’appui de DSK est parvenu a devenir le .....conseiller financier de la Gréce en 2010 (Goldamn sachs, évincé ne leur en a pas tenu rigueur puisque le fond américain qui finance Terra nova entre autre compte comme seul non américain le patron de la banque à Londres

    Et puis on va se demander gentiment : ces Lazarre, Rothsild, Free and co pourquoi ils fiancent la gauche et sa presse ? Pourquoi ils n’aiment pas Sarko ?

    • Par epicure (---.---.---.146) 13 mars 2012 17:08

      Enfin tout ce dont tu parles c’est tout ce qui fait dériver à droite le PS, ce n’est pas vraiment une référence. Un truc comme terra nova en suggérant de laisser tomber les classes moyennes pour des catégories particulières a montré que ce n’est pas un organisme de gauche. De même que DSK, à côté de ses frasques, il a étéé relevé sa vrai nature d’homme fondamentalement à droite.
      Ce n’est pas la Gauche qu’ils financent, mais uniquement le PS et éventuellement le PRG.
      Mais c’est pour ça qu’il y a une fracture entre les classes populaires et le PS, car le parti est trop pénétré par cette catégorie de personnes qui n’ont rien à faire du peuple, mais veulent faire une politique de droite à masque humain.

      Pourquoi ils n’aiment pas sarko ?
      peut être qu’ils ont une vision à plus long terme, et que leur intérêt c’est d’avoir des clients dans le futur et non une population qui ne peut plus rien se payer à cause de l’austérité gravée dans le marbre que prépare Sarkozy.
      De nombreux économistes le crient que la future politique d’austérité sans retour ne va faire qu’aggraver la crise.

  • Par yam4ha (---.---.---.48) 13 mars 2012 14:01
    yam4ha

    Madame Bettencourt a touché entre 2007 et 2012, des chèques fiscaux pour un montant total d’environ150 millions d’euros. Cela représente 31 500 ans de RMI.

    31500 ans de RSA (vouliez vous dire) C’est de la pure démagogie, et cela ne sert pas votre propos.

    - 150 millions d’euros en 5 ans soit 30 Millions par an, soit 17,24 € / an et par bénéficiaire du RSA (pour 1,740M bénéficiaire)...

    Allez dire à un bénéficiaire du RSA qu’il faut chasser Mme Bettencourt afin qu’il puisse récupérer
    1,43€ /mois.

    Décidément on fait ce que l’on veut aux chiffres, et figurez vous que je ne suis pas pour NS, mais plutôt pour FB.

    • Par titi (---.---.---.150) 13 mars 2012 15:45

      Merci yam4ha de rappeler cette évidence.

      Le discours « on va prendre aux riches pour donner aux pauvres » est un discours pour ceux qui ont des problèmes avec l’arithmétique de base.

    • Par epicure (---.---.---.146) 13 mars 2012 17:16

      c’est ceux qui ne veulent pas faire payer les riches qui ont des problèmes d’arithmétiques, vu que ce sont eux qui concentrent le plus d’argent disponible. Pour une même proportion de la population, les riches ont évidemment beaucoup plus d’argent que les pauvres. Les riches représentent une plus forte portion de la richesse nationale que les pauvre, il est donc normal qu’il payent plus.
      une famille pauvre, une fois payé le strict nécessaire, n’a plus rien à la fin du mois, et parfois ne peut plus rien payer, donc il n’y a rien à prendre.
      Une famille riche, une fois payé ses logements, ses frais de voiture, les repas à la maison, etc.... a encore assez de sous pour se payer des produits de luxe et d’en investir dans la finance.
      Donc c’est bien chez les riches que l’on a le plus de marges de manœuvre pour avoir de l’argent.

      C’est des mathématiques élémentaires.

    • Par Space Monkey (---.---.---.8) 13 mars 2012 18:12
      Space Monkey

      Le problème n’est pas les abattements fiscaux ou les niches, c’est une répartition totalement inique des richesses crées qui entraîne une disparition des richesses du flux ordinaires de l’économie.

      Madame Bettencourt (qui à coup de 17,24€ non distribués accapare plusieurs milliards) finit par détruire plus d’emploi qu’elle n’en crée. Imaginons qu’il y est 100 personnes qui distribuent ces 17,24€ aux « assistés » du RSA, chacun des parasites aurait 1 724€ de dépenses supplémentaires chaque année, combien ça représente de produits français plutôt que chinois ? ou de rdv chez le coiffeur ? ou de restau ?

      On a les références qu’on peut, les miennes c’est Groland : Un type qui gagne 10 000 smic n’achète pas 10 000 bagnoles.

      Autre chose, les riches créaient de l’emploi car ils peuvent lâcher des millions sur un projet, un chômeur qui a une bonne idée devra prouver que son idée peut être viable avant de pouvoir envisager de recevoir quelques milliers d’euros de sa banque et s’il se rate sa vie sera gâchée

    • Par Romain Desbois (---.---.---.163) 18 mars 2012 10:10

      Déjà si on instaurait un salaire maximum (10, 20 , 30 fois le SMIC), cela ferait pas mal de bien.
      Exemple :
      Prenons une entreprise dont le plus haut salaire correspond à 1 000 SMIC par mois.
      Décidons de le ramener à 500 SMIC (je fais généreux pour éviter les polémiques).
      L’entreprise peut donc embaucher 500 personnes au SMIC sans que cela lui coûte 1 centime de plus (la masse salariale reste la même).

      Imaginons qu’il n’y ait que 3 000 de ces gros salaires.
      C’est 1 million et demi de personnes que l’on peut embaucher sans un seul centime de coût supplémentaire.

      Mieux ce million et demi de chômeurs en moins va consommer, payer leurs factures etc , mais fera baisser les cotisations chômage. Ce gain peut être redistribuer sur les salaires mais peut aussi être basculé sur les retraites ( en baissant le taux de cotisation chômage et en augmentant le taux de cotisation retraite), ce qui du coup enlève tout argument qui justifierait que l’on ne revienne pas sur les réformes FIllon.

  • Par GEORGE. L. ZETER (---.---.---.66) 13 mars 2012 15:44
    George L. ZETER

    c’est rafraîchissant cet article. sarkozy a été élu par ses semblables, cette classe de français qui se retrouvent en lui, donc, il est bien à sa place, et je crains fort qu’il y reste... reste plus que l’exil !

  • Par Vipère (---.---.---.185) 13 mars 2012 17:31
    Vipère

    Bonjour à tous


    Cet article a le mérite de remettre les pendules à l’heure ! les vrais assistés ne sont pas ceux que l’on désigne à la vindicte populaire !!!

    Des chiffres, valent mieux que de longs discours !!

    A-t-on oublié les vaccins, commandés à tour de bras, par Madame BACHELOT, chapeautée en haut lieu, remplissant les poches de certains laboratoires au prétexte de prévenir la santé des Français ?

    Les millions à Bernard Tapie qui se prélasse au soleil du Maroc ?

    Et la liste est longue....
  • Par À Mehdi Thé (---.---.---.171) 14 mars 2012 06:51
    À Mehdi Thé

    Merci pour l article et le tableau des chiffres à la fin qui est et sera tres utile :)

    Juste un bemol le PS de Jospin n est pas DU TOUT le PS d Hollande donc mefiez vous....

  • Par Sat is Fay (---.---.---.25) 14 mars 2012 18:56

    Mais on préfère taper sur les pauvres : http://www.actuchomage.org/20120307...

  • Par alfslo (---.---.---.53) 15 mars 2012 10:33
    alfslo

    Bravo à Yannick Noah qui trouve normal de payer plus d’impôts,ils ne sont malheureusement pas nombreux à penser comme lui ! il faut donc les forcer.TOUS à LA BASTILLE,avec JEAN LUC MELENCHON ,DIMANCHE 18 MARS.

  • Par musashi (---.---.---.71) 15 mars 2012 16:32

    Le bilan de Sarkozy est mauvais (notamment sur le déficit commercial).
    Mais si vous voulez faire des comparaisons historiques notamment de déficit budgétaire il convient pour être crédible de mettre en parallèle les taux de croissance ainsi que les crises économiques mondiales

  • Par Jo Gurmall de Stafferla (---.---.---.49) 18 mars 2012 15:48
    Jo Gurmall de Stafferla

    Bel article, merci l’auteur !
    Hélas, quels sont ceux, parmi les intoxiqués du système, tels que vous les cernez fort bien, qui ne salivent que devant les super riches, qui ne déclinent le bonheur qu’en termes de pognon, qui ne rêvent que d’euromillions leur permettant de venir au bureau en tong et bermuda, pour faire un bras d’honneur au patron, devenant en un éclair plus riche que lui, lesquels parmi ces greffés cérébraux par TF1 (et autres) seront sensibles à ces justes arguments ?
    Tiens, je pense d’un coup à un cadeau emballé dans de bonnes intentions qui va (ou est déjà ?) fait aux trusts phramaceutiques (dont je crois me souvenir qu’un frérot du p’tit Nicolas est àla tête de l’un d’eux ...) qui produisent des médocs génériques : booster leur vente en donnant des susucres aux toubibs qui les prescriront ! La sécu se portera mieux, n’en doutons pas, ainsi que les profits des marchands de molécules !

    • Par Romain Desbois (---.---.---.163) 18 mars 2012 15:57

      A propos des génériques, je voudrai bien qu’on explique pourquoi ils sont 4 fois chers qu’en Espagne.

      Egalement, on a appris que les dentistes se font des marges sur les prothèses en toute illégalité. En effet ils sont censés facturer le prix acheté. Ceci expliquant en partie le faible pourcentage de remboursement de la sécu qui se base sur le prix de base.

  • Par Magnon (---.---.---.135) 18 mars 2012 20:44

    Apparemment, Mme Bettencourt pour vous plaire devrait aller en Suisse, dommage car elle paye plus d’impôts que 100 000 smicards.

  • Par arobase (---.---.---.210) 18 mars 2012 20:48

    la dame paye beaucoup d’impôt ? avec quel argent ? celui gagné grâce à son travail ? nenni ! grâce à l’argent gagné par ceux qui travaillent chez loréal. 


    à ces conditions on peut payer tous les impôts du monde.
  • Par Magnon (---.---.---.135) 19 mars 2012 21:13

    Sans son père, l’Oréal n’existerait pas et nous serions condamner au savon Bébé Cadum !

    Sa fille a maintenu l’entreprise comme française, bien que la majorité des clients, voire des fabrications ne le soit plus ! De toute façon, lorsqu’elle lâchera le manche, Nestlé sera à l’affût pour racheter !
    Si maintenier le siège social et les laboratoires de recherche en France, n’intéressent plus Neslé, il seront déménagés, c’est ce qui est arrivé aux Thés Elephant de Marseille.
    C’est apparemment ce que vous souhaitez !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires