• jeudi 24 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
  Accueil du site > Actualités > Economie > 31 500 ans de R.M.I offerts par la France à une milliardaire (Qui sont les (...)
8%
D'accord avec l'article ?
 
92%
(93 votes) Votez cet article

31 500 ans de R.M.I offerts par la France à une milliardaire (Qui sont les vrais assistés ?)

Nicolas Sarkozy et l’UMP font reposer régulièrement leur discours, afin d’essayer de ramener vers eux l’électorat du F.N., sur la lutte contre les assistés… Ces soi-disant assistés, toujours des pauvres, qui ruineraient l’état et dépossèderaient les revenus des honnêtes travailleurs en les surtaxant… Evidemment ce discours est faux. C’est un préjugé savamment distillé et ultilisé pour mieux masquer la réalité et perpétrer un larcin qui lui, est malheureusement bien réel… J’aime traquer les préjugés… Alors allons-y… Les assistés… Oh oui, ils existent bien… mais force est de constater qu’ils ne sont pas ceux qu’on veut vous donner à lyncher… En France, en 2012, les plus assistés sont tous dans la partie la plus riche de la population.

Ce qui explique tout naturellement qu'une fois de plus SARKOZY et ses amis s'insurgent et crient au scandale lorsque HOLLANDE propose une surtaxe de 75% pour les revenus supérieurs à 1 Million d'euros

Il suffit de lire les chiffres de l’INSEE pour comprendre comment Sarkozy a ruiné la France au profit de ses amis milliardaires, et surtout, en utilisant pour ça une masse d’électeurs des classes les plus défavorisées.

Jouer sur les plus vils instincts du peuple. Lui offrir un bouc émissaire pour mieux détourner son attention et pouvoir perpétrer le larcin.

Je n’ai jamais divinisé le peuple. Le peuple, surtout dans nos sociétés occidentales et riches, réagit bien souvent en masse selon de vils instincts. D’autant plus qu’il est actuellement sous-éduqué et que sa seule activité culturelle, majoritairement, est de regarder TF1 (ou consors…)… qui est bel et bien l’instrument de propagande du système avec ses émissions de téléréalité ventant l’exclusion et ses reportages sécuritaires. (Suffit pour s’en persuader de se souvenir comment, avant le premier tour de l’élection présidentielle de 2002, cette chaine et bien d’autres aussi, ont insisté sur l’insécurité… permettant ainsi à Lepen d’être au second tour…)…

Ce peuple sous-éduqué ne recherche que la consommation et rêve de s’enrichir. Il est faible. Aussi comme le faible dans la cours de récré, il préfère taper sur plus faible que lui plutôt que d’oser affronter le plus fort. C’est ça, la réalité du peuple français des années 2000 et c’est ce que Sarkozy a compris. Et c’est ainsi qu’il s’est appuyé sur ce peuple pour le convaincre de voter pour lui en 2007… et pour mieux le déposséder ensuite… mais on verra comment plus tard…

Ce peuple est donc faible. Il tape plus facilement sur plus faible que lui que sur les plus forts. Ce peuple est également malheureux de ne pouvoir consommer plus. Car chez lui tout repose sur la consommation et non sur la création ou la culture…

Sarkozy vient auprès de ce peuple, lui fait croire qu’il partage son malheur de ne pouvoir consommer plus et lui promet que ça va changer ! Il lui dit que s’il est malheureux c’est à cause du plus faible. Il lui offre un bouc-émissaire : L’ASSISTE, LE PROFITEUR RMISTE, L’ETRANGER. Le plus faible et le plus pauvre que lui… Dans le même temps, il lui promet qu’il va s’enrichir et que donc, il doit déjà penser à la manière des plus riches… Il lui fait croire (et ça le valorise) qu’il a des problèmes de milliardaire…

Car oui… j’oubliais… ce peuple est également très orgueilleux. Il a honte de dire qu’il est pauvre… puisqu’on lui a inculqué qu’être pauvre, c’était la loose, c’était dégradant… Donc en voyant plus pauvre que lui, il se sent mieux, il se sent un peu plus riche, il se sent supérieur… Et il est d’autant plus enclin à taper sur ce plus pauvre que lui !

Voilà… Sarkozy a ainsi détourné l’attention du peuple en lui offrant un bouc émissaire, pour mieux organiser son larcin. Et c’est ainsi que tout commence, en mai 2007.

Reprenons quelques chiffres pour savoir qui, par exemple est véritablement assisté en France ?

- Madame Bettencourt a touché entre 2007 et 2012, des chèques fiscaux pour un montant total d’environ 150 millions d’euros. Cela représente 31 500 ans de RMI.

- Monsieur Tapie a touché, en indemnisation de l’affaire du crédit lyonnais, un chèque de l’état français de 450 millions d’euros. Cela représente 94 500 ans de RMI.

Qui sont donc les assistés ? Les plus pauvres, ces chômeurs et RMIstes, exclus d’un emploi, qui touchent 350 euros nets par mois ? Ou les plus riches ?

Mathématiquement, statistiquement, selon les chiffres, ce sont bel et bien les plus riches.

Le larcin de Sarkozy (pendant que le peuple s’acharne sur son bouc-émissaire).

Pendant que le peuple regardait ailleurs, vers son bouc-émissaire, ou par mauvaise foi ne voulait pas regarder (c’est toujours dur d’admettre qu’on s’est fait rouler dans la farine…) toute la politique de Nicolas Sarkozy a visé, pendant 5 ans, à ruiner l’état et les classes moyennes pour aider et assister son clan des plus riches.

Souvenons nous que le frère de Nicolas Sarkozy, Guillaume Sarkozy, a fait fortune dans les assurances et les retraites privées… ça ne vous rappelle pas la réforme des retraites, ça ?

L’argent a ainsi été détourné toujours au profit des plus riches.

Et le déficit budgétaire de la France (150 Milliards d’euros en 2011) a atteint un record en 2000 ans d’histoire de France… 6% du P.I.B.

Et la dette souveraine de l’état est ainsi passée en 10 ans de 1200 milliards d’euros à 1800 milliards d’euros. Permettant, du même coup, de financer par les intérets de cette dette, les amis financiers…

Les ficelles de ce détournement d’argent du sarkozysme au profit des plus riches…

Ce détournement de l’argent de l’état a essentiellement reposé sur une fiscalité injuste.

Ainsi, le bouclier fiscal, les niches fiscales ont permis d’exonérer les plus riches et de transférer une partie de la pression fiscale sur les classes moyennes.

Cette politique fiscale de détournement de fonds, injuste, n’a pas pénalisé que les classes moyennes au profit des classes les plus riches, mais elle a aussi pénalisé les petites entreprises.

Ainsi, on a continué à surtaxer les petites entreprises qui généralement ne font que rémunérer le travail quand les multinationales du CAC40, elles, ont été totalement exonérées d’impôts par des processus de placements en paradis fiscaux. Ce fut le cas de TOTAL qui avec 12 milliards d’euros de bénéfices paie 0% d’impots sur les sociétés en France !!! ARCELOR MITAL, elle, paya… 500 Euros d’I.S…

Cette injutice conduisant à la catastrophe économique fut pratique pour justifier l’endettement et ainsi financer les amis des banques privées. Et pour justifier du même coup, afin de toujours financer ces fameux amis des banques privées, des politiques d’austérité. Sarkozy a ainsi, d’une part, permis de financer ses amis milliardaires et financiers, et il a fait payer tout ça par les classes populaires en leur imposant l’austérité.

Voilà le larcin de Sarkozy ! Voilà sur quoi il doit être jugé en avril-mai prochain ! Voilà qui sont les vrais assistés !

Les arguments du Sarkozysme pour établir cette fiscalité injuste et opérer son détournement massif de l’argent de l’état.

« Si on ne baisse pas la fiscalité sur les grandes fortunes ou le capital, elles partiront là où la fiscalité est la plus avantageuse » , entend-on souvent dans la bouche des sbires de l’UMP et du MEDEF…

Rien de plus faux ! Car en 5 ans, la fuite des capitaux et les délocalisations n’ont jamais été aussi importante.

Bien souvent, ces escrocs actionnaires de haut-vol profitent sur les 2 tableaux. D’abord ils prennent l’argent que leur donne généreusement l’état puis ensuite ils s’en vont, argant avec mauvaise foi que ce n’était pas suffisant.

Donc il ne s’agit là encore que d’un préjugé.

J’ai même récemment entendu un membre du MEDEF qui disait que l’on ne pourrait pas attirer les joueurs de foot comme David Beckam si jamais on taxait d’avantage les plus hauts revenus !!! Véridique !!! Heureusement que le ridicule ne tue pas… Ou alors, parfois, je me dis que ce serait bien si le ridicule tuait… Et puis soit dit en passant, bouclier fiscal ou non, David Beckam n’est pas venu…

Mais derrière cet argument des plus ridicules, on voit bien ce qui était recherché… En effet, encore une fois, c’était une volonté de convaincre le peuple, ou ce qu’on imagine du peuple, avec un exemple proche de lui : le foot… C’était dire au peuple : « attention connard, si t’augmentes nos impôts, si tu t’en prends aux plus riches, t’auras plus de foot  » … Plus qu’un argument, une technique de manipulation. Manipulation ratée, pour le coup !!! 

Là c’est donc le procédé inverse. On ne donne plus un bouc-émissaire faible au peuple. On victimise le riche et on fait comprendre au peuple que son intérêt est d’aider le plus riche…

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En complément, voici quelques chiffres du bilan de Nicolas Sarkozy qui, j’en suis sûr, vous permettrons de choisir en connaissance de cause :

  • CHIFFRES des déficits budgétaires de l’état de ces 25dernières années. SOURCES INSEE.

- ROCARD 1988-1991 : – 20 MILLIARDS D’EUROS. GAUCHE. 1,8% du PIB
– BALADURE – JUPPE 1993-1997 : – 120 MILLARDS D’EUROS. DROITE. 5,9% du PIB
– JOSPIN 1997-2002 : – 30 MILLIARDS D’EUROS. GAUCHE. 2,4 % du PIB
– RAFFARIN 2002-2005 : – 55 MILLIARDS D’EUROS. DROITE. 3,5% du PIB
– VILLEPIN 2005-2007 : – 35 MILLIARDS D’EUROS. DROITE. 2,7 du PIB
– SARKOZY 2007-2012 : – 155 MILLARDS D’EUROS. DROITE. 6 % du PIB

  • Sur ces 25 dernières années, STATISTIQUEMENT, ceux qui ont « le mieux géré » le budget de l’état sont (déficit inférieur à 3% du PIB) :

> 1- JOSPIN. Malgré la CMU, l’équilibre de la sécu, les emplois jeunes, les 35 heures, etc…
> 2- ROCARD. Malgré le RMI, etc…
> 3- VILLEPIN.

  • Sur ces 25 dernieres années, STATISTIQUEMENT, ceux qui ont « le moins bien géré » le budget de l’état sont (déficit supérieur à 3% du PIB) :

> 1- SARKOZY.
> 2- BALADUR.
> 3- RAFARIN.

  • Dette souveraine de la France sur 10 ans :

- Dette en 2002 : 1200 MILLIARDS D’EUROS

- Dette en 2012 : plus de 1800 MILLIARDS D’EUROS

En 10 ans d’UMP, et surtout en 5 ans de Sarkozysme, la dette souveraine de la France a été augmentée de plus de 50%.

  • Dépenses de Sarkozy en 5 ans :

- 600 Milliards d’euros.

  • Dépenses réellement affectées à la lutte contrela crise en 5 ans :

- 150 milliards d’euros.

  • Dépenses inconsidérées de Sarkozy en 5 ans

- 600 – 150 = 450 Milliards d’euros (dont majoritairement les cadeaux fiscaux).




par Daniel MARTIN (son site) lundi 12 mars 2012 - 36 réactions
8%
D'accord avec l'article ?
 
92%
(93 votes) Votez cet article

Les réactions les plus appréciées

Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Faites un don

Les thématiques de l'article

Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération