Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > 4 000 milliards de dollars échangés chaque jour sur le forex en (...)

4 000 milliards de dollars échangés chaque jour sur le forex en 2010

Le chiffre est correct, 4 000 milliards de dollars sont échangés quotidiennement sur le forex. Le forex provient de la contraction de foreign exchange, il s’agit en fait en français du marché des changes ou marché des devises. 

 C’est ainsi le marché financier permettant de réaliser du change pour commercer à l’étranger. Les intervenants investissant sur le forex sont de fait les banques, les entreprises multinationales, mais aussi les investisseurs institutionnels, les investisseurs particuliers (depuis le début des années 2000 ) et les banques centrales. Le forex est un marché OTC (Over-The-Counter), c’est à dire un marché de gré à gré. A la différence des bourses mondiales, le marché des devises est en effet non centralisé. Le marché est ouvert 24h/24 et permet aux investisseurs d’user d’un effet de levier important, certains brokers permettant aux particuliers d’investir jusqu’à 500 fois leur mise de départ. 
 
 
La Banque des Règlement Internationaux a publié son rapport triennal début septembre, il ressort de ce rapport que les volumes de transactions sur le forex ont grimpé de 20% entre 2007 et 2010 passant de 3 300 milliards de dollars à 4 000 milliards de dollars échangés chaque jour malgré la crise financière qui aurait pu diminuer les échanges au niveau mondial. En comparaison, le volume d’échanges à la Bourse de Paris était le 1er septembre 2010 de 4.184 milliards d’euros.

 

PNG - 12.8 ko
Le coeur du marché des devises

A la surprise certainement des non initiés le cœur du marché des devises se situe au Royaume Uni avec 36.7% des échanges. Pour comparaison, les Etats-Unis arrivent en seconde position avec 17.9% des échanges réalisés.

 La devise le plus traitée sur le forex reste en 2010 le dollar qui voit sa part diminuée dans les échanges par rapport à 2007 notamment en raison de la poussée de l’euro sur le plan international. La livre Sterling perd elle du terrain au niveau mondial en en passant sous la barre des 13% d’échange (14.9% en 2007).

  Les devises les plus négociées sur le forex

Le taux de change le plus traité sur le marché des devises restent en 2010 l’euro dollar. L’euro dollar représente 28% des échanges :

Les taux de change les plus traités sur le forex

Le volume des transactions sur le forex croît à chaque publication du rapport triennal de la BRI, à combien serons nous en 2013 ? Les régulations financières viendront elles réduire cette croissance pour 2013 ? En attendant plus de décisions au niveau mondial qui semblent difficiles à mettre en place, le forex semble encore avoir de beaux devant lui... 


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • rastapopulo rastapopulo 2 septembre 2010 13:40

    Vu l’effet de levier c’est 20 000 milliard de transaction !!!

    Génial que le particulier aient accès à ça mais quelle est l’explication du système que j’associe à la réserve fractionnelle des banques  ?


    • pingveno 2 septembre 2010 15:40

      Bonne remarque, je me demandais si les chiffres annoncés par l’auteur étaient avant ou après application de l’effet de levier...

      Ce système en lui-même est une aberration : avant un dollar valait une certaine quantité d’or, au pire en cas de crise on pouvait payer en or. Maintenant...


    • plancherDesVaches 2 septembre 2010 14:16

      Magnifique piège à gogos qui ne va surtout pas avouer qu’il vit sur les commissions.

      C’est avec ce type de pari (spéculation), que soros a fait couler l’économie britanique en 1993.
      C’est avec ce type de pari (spéculation) que les US font couler l’Euro (et donc.. l’Europe) même si certains estiment qu’il est bon d’avoir une monnaie « faible »...

      Et, au cas où certains n’aurait pas compris pourquoi il y a une crise financière actuellement, hé bien, vous avez devant les yeux un de ses mécanismes.

      Un grand merci donc, à tradeforex pour répéter une info déjà connue parmi ceux qui veulent comprendre le boxon actuel, et une info qui explique pourquoi nous allons dans le mur à ceux qui avait du mal à comprendre.


      • rastapopulo rastapopulo 2 septembre 2010 15:09

        Moi je suis enthousiaste de voir que justement les commissions sont enfin minimes (pour preuve la majorité retire ses investissements à court terme) et que, enfin, les banques ne sont pas en position de supériorité.

        Je verrais bien ce système pour ceux qui veulent mais coupler à un Glass Steagal (rendre inutile l’intervention des contribuables vu que les dépôts ne seraient pas dans structure à risque) + du crédit publique sans intérêts pour le productif non inflationniste (redonner à la nations sa place).

        Là, les banques auraient des citoyens qui peuvent se passer de leur commission et des nations denouveau entreprenantes. Resterait uniquement les banques de dépôts et celle d’investissements (pour ceux qui ont besoin de conseil et/ou de + de sécurité dans les investissements).

        Pour moi tout le monde serait à sa place. Ni communisme, ni libéralisme, le mix parfait des 30 glorieuses.


      • rastapopulo rastapopulo 2 septembre 2010 15:12

        Mais j’ai pas moinsé parce que je suis aussi contre cette racaille de Sorros avec ses « antenne démocratique » partout où les anglosaxons provoquent des conflits = Serbie, Ukraine, Géorgie,...


      • plancherDesVaches 2 septembre 2010 15:51

        Oui, Rastapopulo. Je comprends ton envie.
        Mais non.
        Cela ne sera pas possible.

        La séparation entre banques de dépot et banque de spéculation est déjà en préparation aux US.
        Hors, lorsque l’on analyse le fameux texte d’Obama, on se rend compte que les banques ont accepté car il s’agit d’un maquillage pour apparence.
        Leurs banques de spéculation resteront liées à leur holding par les transactions off-shore ainsi que par les éléments « hors-bilan » qui leur permettent toute manoeuvre financière possible.

        Mais tu n’es pas sans savoir que les banques ont besoin non seulement de l’assurance des états (soit, nous) ainsi que de se faire financer par ces mêmes états.
        Ainsi fallait-il créer ce fameux masque qui permettra de continuer à prendre les dépots en otage et multiplier l’effet de levier.
        La ponction sur les assurances-vie en France est d’ailleurs une preuve de ce besoin de financement auquel participe un gouvernement...
        La ponction ne se fera pas sur les banques, non non, mais sur les bénéficiaires.

        Autre chose amusante qui, malgré la contrainte ridicule, ne verra jamais le jour :
        http://www.latribune.fr/actualites/economie/international/20100901trib00054 4636/douze-pays-pronent-une-taxe-sur-les-changes-pour-le-developpement.html
        Montrant, mais était-ce nécessaire, que les banques ont tout pouvoir.

        Mais... tu fais bien de citer les trentes glorieuses : à cette époque, l’obsession du fric pour le fric était moins importante...
        Vivement une bonne guerre.


      • rastapopulo rastapopulo 2 septembre 2010 16:25

        J’ai essayé de recoupé l’info et je peux te dire que quand Paulson évoquait la possibilité de revenir au Glass Steagall, Larry Summers a déclaré « virez moi ce type ».

        J’en avais déduis qu’il n’y avait même pas une mesure cosmétique vu que c’est l’Europe en premier qui a annulé cette mesure, pourtant efficace de 45 à 83 (avec l’UE la finance anglosaxonne a gagné), et que nous interdisons ainsi les USA d’y revenir.

        Donc très étonné qu’il y ai même un paragraphe sur ça dans les 2200 pas de la réformette de Blablablack 1° qui par ailleurs repousse à 2022 (! !!) la régulation des dérivés toxiques.

        http://tarpley.net/2010/07/15/obama-dodd-frank-finreg-monstrosity-delays-derivatives-curbs-until-2022/

        Quand à la guerre, l’intelligence du CNR était de suivre l’exemple de Roosevelt et donc d’empêcher la dictature de la finance qui était préexistante aux fascismes. Au lieu de ça, l’UE se la joue « plus jamais ça » avec des invocations de bisounours mais sans se souciez des causes.


      • Gabriel Gabriel 2 septembre 2010 14:52

        Citoyens, citoyennes de tous pays, faites des efforts, serrez vous la ceinture, il ni a plus d’argent pour les retraites, pour le social, pour l’hôpital.

        -  Faut comprendre quoi ?

        -  Ben, que les riches c’est fait pour être très riche et les pauvres c’est fait pour être très pauvre !

        -  MonseignOR est s’OR ?

        -  Absolument s’OR !


        • Pyrathome pyralene 3 septembre 2010 12:05

          mon or chéri ,il en manque une  !! cherchez sous le lit !!.....sous l’armoire !....


        • Kalki Kalki 2 septembre 2010 18:54
          « Rien n’est plus puissant qu’une idée dont l’heure est venue »
          Cette citation de Victor Hugo s’applique selon Götz Werner au « Revenu de Base » qui a le vent en poupe en Allemagne. C’est Olivier Auber, créateur du concept (génial) de « perspective numérique », et germanophile enthousiaste qui nous a twitté ce matin un lien vers une traduction d’une interview , publiée sur Médiapart de cet entrepreneur Allemand à succès fondateur de la chaîne de magasins « DM ».

          • millesime 3 septembre 2010 12:03

            ce qui n’est pas dit dans ce post c’est que sur 4 000 milliards de dollars traités chaque jour,
            10% le sont pour régler les échanges entre pays /et /ou entreprises alors que
            90% DE CES ECHANGES SONT DES ECHANGES VIRTUELS SUR LES MARCHES DERIVES,,,, !

            les banksters se font du gras avec la complicité des nos leaders politiques.. !

            http://millesime.over-blog.com


            • Pyrathome pyralene 3 septembre 2010 12:03

              Rien à foutre, la guillotine pour les banksters et leur compères politiques.....couic !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Trader-Forex


Voir ses articles







Palmarès