Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > 70 ème anniversaire de la sécurité sociale : Rétablissons la vérité (...)

70 ème anniversaire de la sécurité sociale : Rétablissons la vérité historique !

 Lors de l’hommage national du 70ème anniversaire de la sécu, entendez vous déjà à longueur de medias inféodés au pouvoir, (et ceci malgré l’énorme travail fait pour rétablir l’histoire) toutes les sirènes chanter que notre « sécu » a été fondée par Pierre Laroque !. Aurait-on l’audace d’attribuer la paternité de la loi Veil a son obscur chef de cabinet ? Jamais ! Eh bien là si ! Ce qui est curieux c’est que lorsque l’on conçoit une loi, on lui donne toujours le nom du ministre qui l’a promulguée et non du fonctionnaire qui a participé à sa mise en place : Ainsi dit-on :Loi Macron, Loi Juppé par exemple. Eh bien non, là on vous dira loi Laroque qui n’était que le fonctionnaire de Croizat. Ben, tiens, on ne va pas donner à une institution enviée dans le monde entier et que socialistes, patrons et droite s’évertuent à casser, le nom d’un ministre communiste. Et puis quelle aubaine ! Cela permet d’effacer le rôle des ministres communistes qui l’ont conçue et bâtie et de ce petit peuple d’ouvriers essentiellement CGT qui pendant 8 mois ont construit les caisses sur leur temps de congé et après leur temps de travail et les ont gérées eux mêmes. ( et c’est cela qui est insupportable !!) Et tout cela rendu possible grâce au rapport de force de l’époque (que l’on taira évidemment) et sans lequel nous n’aurions ni sécu ni toutes les conquêtes sociales de dignité. Un rapport de force simple : 29 % des voix au PCF, 5 millions d’adhérents a la CGT, une classe ouvrière grandie par sa résistance, un patronat sali par sa collaboration. 

croizat invention_sociale Et pourtant c’est lui Ambroise CROIZAT, c’est lui le bâtisseur de ce beau conquis social de janvier 1946 à juillet 1946 alors qu’il était ministre du travail et de la Sécurité Sociale ( de novembre 1945 à mai 1947) , On vous parlera encore d’une création de De Gaulle… oui mais, voilà, De Gaulle avait déjà démissionné ( 15 janvier 1946) lorsque Croizat, après avoir conçu les lois créant la secu ( mai, juin 1946) ), mit en place les 138 caisses avec la CGT et le peuple de France. (Malgré l’opposition violente de la droite, des assurances privées, des médecins, des patrons, de la CFTC…) De plus De Gaulle sera le premier à la casser en octobre 1967 avec les ordonnances Jeanneney qui suppriment les élections démocratiques des caisses, divisent la sécu en trois branches et établissent le paritarisme qui donne la gestion aux patrons.

Juste une petite vérité a rétablir : Pierre Laroque n’est que le commis d’écriture qui mit en forme l’ordonnance portant création de la sécu du 4 octobre 1945. Cette ordonnance est une émanation directe du CNR et de la conception collective menée sous la maîtrise d’œuvre de Croizat dès sa nomination comme président de la Commission du Travail à l’assemblée consultative ( juin 1943) du Gouvernement provisoire à Alger. Et ceci en lien très actif avec les services du ministère de la Santé dirigé par François Billoux, autre ministre communiste, jamais cité lorsque l’on parle de la sécurité sociale. Pierre Laroque ne prendra d’ailleurs ses fonctions qu’en septembre 1944. C’est sûr qu’il est difficile d’admettre la réalité de l’Histoire et surtout l’actualité brûlante et la modernité d’un homme comme Ambroise Croizat à l’heure où droite, patronat et socialistes veulent privatiser ce bien national qu’est notre belle sécurité sociale.

Le meilleur hommage que nous pouvons rendre à Ambroise Croizat est de nous battre sans cesse partout pour que la securité sociale ne soit pas une coquille vide livrée au privé mais qu’elle reste ce que Croizat et le peuple de France ont voulu qu’elle soit : un vrai lieu de solidarités, un rempart au rejet, à la souffrance et à l’exclusion

Michel ETIEVENT

A l’heure où les diktats de l’Union Européenne des Patrons organisent la surpression du code du travail des retraites et de la protection sociale, défendre la sécurité sociale, c’est aussi et d’abord briser les chaines de l’Union Européenne pour briser les chaines du Capitalisme ! Signez la pétition pour un référendum sur l’Euro et l’UE !

www.initiative-communiste.fr remercie Michel Etievent pour son travail inlassable pour que l’on n’oublie qui a construit la Sécurité Sociale et que l’on se mobilise pour défendre et consolider cette conquête sociale majeure qui a changé la vie de millions et millions de travailleurs.

http://www.initiative-communiste.fr/articles/luttes/70-eme-anniversaire-de-securite-sociale-retablissons-verite-historique/&nbsp ;


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Scual 6 octobre 2015 18:52

    Merci Taktak pour cet éclaircissement.


    • soi même 6 octobre 2015 22:09

      @Scual, il y a aussi un autre point de vue sur la question qui met en évidence plus un état d’esprits de cette l’époque.

      http://www.lopinion.fr/29-septembre-2015/secu-fille-resistance-mythe-recent-artificiel-28589


    • @soi même
      c’est exact !


      stop au mythe d’une Secu issue du CNR alors qu’ils ont juste repeint la facade d’une maison batie sous Vichy.

    • Garibaldi2 7 octobre 2015 00:20

      @soi même

      ’’Les indépendants refusent leur absorption par le régime général, et il faudra attendre 2008 et la création du RSI pour qu’ils soient rattrapés par la logique « universelle » de 1945.’’

      Il sait vraiment de quoi il parle le gars ? Le RSI a été créé en 2006 et non en 2008. C’est l’ISU qui a été créé en 2008.

      Les ’’indépendants’’ bouffent depuis longtemps dans la gamelle du régime général pour payer les retraites de base pour la simple raison que ça fait un bail qu’ils ne peuvent pas équilibrer ce risque, ils perçoivent donc du blé via l’intercompensation entre régimes, dont une bonne part est casquée par le régime général.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 octobre 2015 07:48

      Les révisionnistes sont de sortie... ?? à la niche, les collabos !


      Programme du Conseil National de la Résistance 1943, dont je rappelle que LES COLLABOS ÉTAIENT EXCLUS, des fois que certains profiteraient de l’ignorance ambiante pour faire croire le contraire...

      « Un plan complet de sécurité sociale, visant à assurer à tous les citoyens des moyens d’existence dans tous les cas où ils sont incapables de se les procurer par le travail, avec gestion des représentants des intéressés et de l’ Etat. »


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 octobre 2015 08:06

      @soi même
      Les fachos ont toujours un programme social.
      Comme leur but est de détruire les classes populaires et leurs organisations, quand le capitalisme ne peut plus faire autrement, il faut bien appâter le client et les gogos, avec quelque chose...
      « Le choix de la défaite » par Annie Lacroix Riz


      Ce sont les nazis qui ont inventé « L’ Europe nouvelle », dont les Américains n’ont fait que prendre la suite pour nous fabriquer « L’union européenne ».

      Cf « L’ Europe des collabos. » archives de l’ INA La construction européenne a été décidé en août 1944 à Strasbourg entre les dirigeants nazis et les Hauts responsables américains.
      Ce que l’extrême-droite se garde bien d’expliquer, car vu les résultats, pas de quoi pavoiser...

    • taktak 7 octobre 2015 09:30

      @soi-même

      "Eric Verhaeghe est fondateur du site d’information sociale Tripalio. Né en 1968 à Liège, ancien élève de l’ENA, il quitte l’administration pour le privé en 2007. Il devient alors représentant patronal et, à ce titre, administrateur de nombreux organismes  : Unedic, Agirc-Arrco, Opca de la branche assurance, Agence pour l’emploi des cadres (Apec) dont il assure la présidence."

      merci de nous faire part du point de vue des patrons, engagés jusqu’au coup dans la collaboration, qui ont effectivement tout ce qu’ils pouvaient pour empécher la sécu et cie. Et qui depuis 1946 font tout pour la détruire. Notamment via la construction européenne qui est leur arme de guerre contre les conquêtes sociales et démocratique.


    • soi même 7 octobre 2015 10:21

      @Fifi Brind_acier, bon si je comprend bien votre réponse à ce que je met en évidence je suis facho ?
      En réalité l’histoire n’est jamais que l’on nous vend, Annie Lacroix Riz n’échappe pas mon plus à la règle . Elle oublie de précisée comme l’URSS a fournie du Pétrole au régime nazis pour leurs campagne de France

      (En autre avec les clauses secrètes du pacte germano-soviétique  :

      http://www.fonjallaz.net/Communisme/N2/pacte-hitler-staline/gne

      Après l’effondrement de la Pologne en 1939, la frontière entre l’Allemagne et l’Union soviétique reste calme durant près de deux ans pendant que l’Allemagne envahit le Danemark, la Norvège, la France, le Benelux et les Balkans.

      Après l’impossibilité pour l’Allemagne d’envahir le Royaume-Uni, Hitler réoriente l’effort de guerre contre l’URSS dans un ordre stratégique émis en décembre 1940, prévoyant une attaque au printemps 1941. Hitler a depuis toujours souhaité rompre le pacte avec l’URSS. Le commandement allemand tente de tirer les leçons de l’offensive de Napoléon, qui constitue un échec car l’armée russe n’est pas détruite à la frontière et put se replier. Conséquemment il propose de grandes manœuvres d’encerclement pour détruire l’Armée rouge dès le début de la guerre, qu’il prévoit de gagner bien avant le terrible hiver russe.

      Les raisons idéologiques et politiques représentent des motivations essentielles pour lancer l’invasion, mais doivent être complétées par des raisons économiques. Malgré ses conquêtes, l’Allemagne ne peut en 1940 importer assez de matières premières pour alimenter son industrie militaire. Elle manque ainsi de pétrole, de céréales, de minerais et de caoutchouc, et a d’ailleurs conclu une série de traités commerciaux avec l’URSS pour pallier ces manques : l’URSS fournit des matières premières à l’Allemagne en échange de technologies et de matériels allemands. On estime que sans les livraisons soviétiques, l’Allemagne aurait à peine pu attaquer l’Union soviétique même avec un rationnement extrêmement sévère23.

      L’Union soviétique voit les traités économiques avec l’Allemagne comme une garantie contre une agression militaire. Staline et ses conseillers pensent également que l’Allemagne ne se lancerait pas dans une guerre sur deux fronts. Ils redoutent un conflit avec l’Allemagne car ils estiment que l’armée soviétique ne pourrait pas se mesurer aux Allemands avant plusieurs années. Jusqu’au début du conflit, Staline évite ainsi toute initiative qui pourrait provoquer Adolf Hitler.

      https://fr.wikipedia.org/wiki/Front_de_l’Est_%28Seconde_Guerre_mondiale%29)

      Sur le fond de la question de la sécurité social que cela soit les fachos de droite où les fachos de gauche pour contrôlé le peuple et les nations , ils savent très bien s’y prendre, d’ailleurs , ils ont fait un pacte de non agressivité pour se partagé la Pologne et préparer la misse en coupe réglé l’Europe..

      https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9volution_nationale

      Lissez bien se document, justement le volet social, le C N R n’a pas inventé le fil à coupè le beurre, il y a juste fait une relecture et le toilettage idéologie du vainqueur qui est passer par là.
      Quand au reste sur le fond, c’est bien le début dirigiste qui est appliquer avec la fameuse veille méthode de la carotte et le bâton appliquer à la diversité et la pluralité sociale.
      Car cela soit été fait par Pétain où par CNR, cela ne change rien sur le fond, c’est toujours la carotte ( solidarité et compensation financière ) et le bâton ( contrôle étatique et privé que l’on va sortir des rands de se qui est officiellement licite ) vous n’avez juste un aperçu avec le monde des lobbys qui gravite dans le social qui enchaine avec des scandale à répétitions, et plus grave aucun partenaire sociaux échappent aux scandales.


    • soi même 7 octobre 2015 10:40

      @taktak, tous les points de vues se val et il est important de voir ce qui à voir.
      Il serait temps peut être d’arrêter de flinguer les patrons, surtout que vous oubliez que dans ces affaires vous vous comporter conne des moutons de luxe.


    • chantecler chantecler 8 octobre 2015 16:58

      @Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral
      Oui, faut rendre à Pétain ce qui appartient à Pétain .
      Merci E Bastiat .


      • zygzornifle zygzornifle 7 octobre 2015 07:40

        Le jour ou la sécu ne remboursera plus que les frais médicaux elle sera ou équilibrée ou bénéficiaire .....


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 7 octobre 2015 07:52

          @zygzornifle
          Blablabla... le trou de la sécurité sociale n’existe pas.
          L’Etat refuse de verser au budget de la Sécu 11 milliards de taxes diverses.


        • soi même 7 octobre 2015 11:02

          @Fifi Brind_acier à oui, il n’excite pas va regarder où l’argent file , subvention déguisé pour hôpitaux et pour l’industrie pharmaceutique.
          La SC c’est notre Stasi du sanitaire et de la maladie.avec son code qui n’existe pas à faire des faux procès à des praticiens.

           

           


        • coquecigrue coquecigrue 11 novembre 2015 10:40

          Vérité historique ? Vraiment ? 

          À l’instauration du régime de Vichy, les assurances sociales (l’actuelle assurance maladie, couvrant maladie, maternité, invalidité…) sont déjà bien en place depuis 1930 (loi du 30 avril 1930), du moins pour les salariés du commerce et de l’industrie dont les salaires ne dépassent pas un certain plafond.

          En supprimant en 1942 le plafond de rémunération pour participer au système, l’État français étend les assurances sociales obligatoires à tous les salariés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès