Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > À quoi joue la Fed ?

À quoi joue la Fed ?

La presse atlantiste nous sert chaque jour que l’économie américaine se porte on ne peut plus bien, en invoquant par exemple des indices sur la “confiance” des consommateurs. Mais en y regardant de plus près, on constate au contraire que la situation aux États-Unis est catastrophique et ne présage rien de bon après une énième rencontre de la FED à propos de la hausse des taux d’intérêt.

FED et Nippon Ginko : l’échec du Quantitative easing

Après trois Quantitative easings (assouplissements quantitatifs) de la FED, censés relancer l’économie après la crise de 2008, nous constatons que la situation, loin de s’être améliorée, s’est au contraire détériorée. Preuve, s’il en fallait encore une, qu’une création monétaire massive sans support réel dans la production de biens et de services est une calamité. Nous comprenons mieux alors pourquoi les responsables de la Bundesbank ont joué au bras de fer avec la Banque centrale européenne pour faire avorter le projet de Q.E européen[1], sans succès malheureusement.

Nous notons la même situation au Japon où la monnaie nationale, le Yen, ne vaut réellement plus rien ou presque. En effet, alors que le pays a un des taux de natalité les plus bas au monde et que par conséquent la population vieillit, diminuant la proportion de travailleurs, la Banque centrale japonaise n’a cessé d’imprimer massivement des billets via la politique du Q.E. Ce qui fait que la masse monétaire augmente sans réel soutien économique derrière étant donné que la production baisse. Un des indicateurs de la mauvaise santé de l’économie japonaise est que la population est contrainte de puiser dans ses épargnes pour consommer.

La vraie situation aux USA

Au-delà des sondages réalisés sur un échantillon de 500 personnes et dont la presse raffole, nous nous proposons plutôt d’analyser les indicateurs macroéconomiques aux États-Unis. Nous constatons une explosion des emprunts étudiants pour assumer les frais de scolarité exorbitants des universités américaines qui se chiffrent en dizaines de milliers de dollars. Tout en sachant que beaucoup de personnes doivent toujours rembourser leur prêt étudiant plus de 20 ans après la fin de leurs études. Nous pouvons alors craindre l’explosion d’une bulle qui n’en finit plus de gonfler surtout que le nombre d’emplois à pourvoir est en chute et que le nombre de faillites lui est en constante augmentation.


Indicateurs macroéconomiques aux USA
Source : zerohedge.com

Au même moment, la dette fédérale américaine n’en finit plus d’augmenter et a déjà dépassé les 18.000 milliards de dollars. Notons que la dette s’élève à plus de 110% du PIB, c’est à dire qu’il faudrait plus d’une année d’activité (sans épargne et sans investissement) pour pouvoir la rembourser. Dans ce contexte, le Q.E sert d’écran de fumée afin de masquer la réalité de cette dette et de s’accorder un sursis avant que le dollar ne perde considérablement en valeur. Certains experts comme Laurence Kotlikoff, professeur à l’Université de Boston, estiment que la situation financière de l’Etat fédéral et de surcroit celle de la population américaine est pire que celle en Grèce. Notons également que la dette US s’élève à plus de 58.000 dollars par habitant contre plus de 35.000 dollars en France.

Par ailleurs, le revenu médian des ménages est en baisse constante depuis plus de 7 ans et le nombre de propriétaires s’est quant à lui littéralement effondré. Pas de surprise donc à voir le nombre de timbres alimentaires augmenter dans un contexte de paupérisation de la population. On ne saurait alors savoir d’où vient la toute puissance des États-Unis et leur PIB toujours aussi élevé alors que l’économie réelle est en mauvaise santé. Il faut savoir que la majeure partie des richesses produites par les États-Unis est en réalité fictive et relève de produits financiers ou bancaires. Le pays ayant connu une désindustrialisation féroce au profit des pays asiatiques en général et de la Chine en particulier.

Pas de hausse des taux en vue

Après des battements de tambours et des agitations sur les marchés, la patronne de la Fed a annoncé que la hausse des taux d’intérêt n’était pas pour maintenant [2]. Cette décision est motivée par une situation mitigée en Chine d’après ses dires. En réalité, les nombreuses réunions de la Réserve fédérale à propos de la hausse des taux démontrent que le Q.E est un échec cuisant. Les trois précédents assouplissements n’ont pas permis de redresser l’économie, nous l’avons vu plus haut. La Fed décide donc de conserver ses taux proches de zéro ce qui signifie que la courbe du chômage va aller en augmentant et que les faillites (déjà nombreuses) ne vont faire que s’accentuer.

La conclusion s’impose d’elle-même.

En décidant de ne pas rehausser les taux d’intérêt, la Fed ouvre la voie à un 4ème Quantitative easing. Par la même occasion et étant donné que l’Eurozone se satisfait très bien d’un euro faible qui dope les exportations, on peut également penser que pour soutenir un euro faible la Banque centrale européenne ait recours elle aussi à un 2ème plan d’assouplissement -ou du moins à la prolongation du premier. Or nous l’avons vu avec l’exemple nippon et américain : le Q.E n’a aucune utilité lorsqu’il n’est pas soutenu par l’économie réelle.

On se demande alors : à quoi joue la Fed ?

 

[1] : Begrüßungsrede anlässlich des 18. Kolloquiums des Instituts für bankhistorische Forschung (IBF) Papiergeld – Staatsfinanzierung – Inflation, par Jens Weidman, Deutsche Bundesbank. 18 septembre 2012

[2] : Fed won’t hike interest rates, citing China turmoil, low inflation, par Kevin G. Hall, McClatchy. 18 septembre 2015


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Doume65 5 octobre 2015 12:54

    « des emprunts étudiants [...] qui se chiffrent en dizaines de milliers de dollars. »

    Plus de mille milliards, en fait, pour l’ensemble !


    • Alren Alren 5 octobre 2015 15:04

      @Doume65


      « en dizaines de milliers de dollars » par étudiant  ! 

      C’est là le résultat - imprévu ? - d’une politique sournoise visant à interdire les études supérieures aux classes pauvres pour leur interdire l’accès aux pouvoirs politiques et économiques. 
      D’où le déficit scientifique et technique croissant des EU sur les autres pays développés. 

      Heureusement que des diplômés étrangers vivant sur le mythe de l’Aaaamééériiiique continuent de venir aider le pays essoufflé à tenir les apparences. Sans compter une véritable mainmise politique sur les prix Nobel et une propagande relayée par les ultra-riches de nos régions qui possèdent les médias.



    • fred.foyn Le p’tit Charles 5 octobre 2015 13:23

      La FED, c’est comme les banques...opaque.. !


      • captain_fred captain_fred 5 octobre 2015 13:28

        Je n’ai aucun doute sur le fait que la situation aux Etats Unis se dégrade car je suis un habitué des interventions de Olivier Delamarche ou Martin Prescott qui sont très claires.


        Je suis abasourdi du niveau de désinformation atteint dans les médias conventionnels, tout le monde veut nous faire croire que tout va bien et que la relance est là mais c’est un mensonge terrible. 

        Je me sens comme Sarah Connor qui sait que quelquechose de terrible va arriver mais malheureusement , tout le monde s’en fiche. 


        • Pyrathome Pyrathome 5 octobre 2015 14:48

          @captain_fred
          Je suis abasourdi du niveau de désinformation atteint dans les médias conventionnels, tout le monde veut nous faire croire que tout va bien et que la relance est là mais c’est un mensonge terrible.
          .
          Ils masquent la réalité des faits tout simplement parce qu’ils n’ont aucune autre alternative, hormis mentir comme des arracheurs de dents par l’intermédiaire de leurs médias achetés et corrompus et émettre des QE dévastateurs....
          On peut appeler ça, autodestruction...tout comme un certain 11 septembre 2001.....
          Ils ne le savent pas encore, mais ils sont déjà morts....


        • gogoRat gogoRat 5 octobre 2015 14:34


          Sur le plan du feeling, d’abord, se rendre compte qu’on n’est pas seul(e) , en (ré)écoutant par exemple ce Mad World (Tears for Fears)

           Ensuite pour tenter d’espérer quand même, ( ’Tous les grands mot ... réessayez-les’ - cf Johny ) :
          « étonnant ce qu’on peut accomplir lorsqu’on ne se préoccupe pas de qui s’en voit attribuer le mérite »  Harry S.Truman

           Alors pour refuser que ’démocratie’ ne soit transformé en un ’gros mot’ par celles et ceux qui ne craignent rien autant qu’une remise en question de leurs mérites autoproclamés ( justifiant leur superflu par un mérite de leur paie, de leur retraite-rente, royalties, plus-values finacières, etc...) rappelons tout simplement ceci :
           
           Une aristocratie (en grec : aristoi : les meilleurs, et kratos : pouvoir, autorité, gouvernement) est un régime politique dans lequel le pouvoir est officiellement détenu par une élite : caste ou classe, représentants élus ou cooptés, élite intellectuelle ou technocratique, voire philosophique... On désigne également par aristocratie les membres de cette élite, que ce soit les nobles, les notables ou les riches, une nomenklatura, des élus, ou tout autre forme d’élite visible ou cachée. (cf wikipédia)

          démocratie : Emprunté, via le bas latin democratia, au grec ancien δημοκρατία, dêmokratía, dêmos (« peuple »), kratos (« pouvoir »).

           En remarquant que si le concept de démocratie n’est en rien antagoniste à celui de mérite, il n’est en rien non plus basé sur ce qui fonde un tout autre régime dont personne n’oserait adopter publiquement le vrai nom !


          • colza 5 octobre 2015 18:26

            @gogoRat

            Rien n’empêche, par contre, d’en donner la définition :
            « Une dictature est un régime politique dans lequel une personne ou un groupe de personnes exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu’aucune loi ou institution ne les limite. »
            Nul besoin de prison, de torture ou de militaires, juste de ne tenir aucun compte de la souveraineté populaire.


          • gogoRat gogoRat 5 octobre 2015 18:55

            @colza (points sur les i )
             mais non, une aristocratie n’est pas forcément une dictature. (Pire ou meilleure , c’est encore une autre affaire ...)
             Pourtant, parmi nos bien-pensants (y compris tous ces ’révolutionnaires’ en herbes qui se la jouent puissances de l’ombre ou éveilleurs de consciences ...), qui prétendent œuvrer pour notre bien malgré nous en ne jurant que par le mérite, en connaît-on un seul qui ait le courage de reconnaître qu’ils visent non pas à une démocratie mais à une aristocratie ?
             En fait ils savent bien où est la volonté générale puisqu’ils déguisent leur objectif ’non vendeur’ de ’aristocratie’ sous le mot ’démocratie’ qui ’passe’ beaucoup mieux, quitte à dénaturer totalement ce mot, c’est à dire à vouloir abuser leurs semblables !
             


          • Spartacus Spartacus 5 octobre 2015 19:21
            Effectivement la politique Keynésienne de QE est un échec...

            Néanmoins les USA sont un cas « a part »...Et les analyses sont a pondérer...

            1-Les USA disposent d’une particularité. Leur monnaie qui fait 75% du business international. 
            La monnaie n’est pas qu’un moyen d’échange comme les autres monnaies, mais c’est consommable qui s’exporte par utilitarisme nécessaire à faire de l’échange...

            On analyse pas l’USD comme les autres monnaies. L’USD personne peut s’en passer. 

            2-Les stats sont absurdes....500 personnes ne constitue pas une échelle représentatives, surtout à l’échelle d’un pays semi-continent....
            C’est comme faire des stats sur 500 personnes en europe en mélangeant un Albanais avec un Allemand et en décréter le prêt moyen de l’étudiant européen..

            Les stats des « food stamps » ne veut rien dire, c’est de la redistribution...En France 60% de la population est exonérée d’impôts...On pourrait tout aussi bien lui faire payer des impots et de l’autre donner des food stamp, on aurait une statistique d’évolution à 200% qui ne voudrait rien dire.


             



            • sls0 sls0 6 octobre 2015 22:16

              @Spartacus
              Les stats sont absurdes si on se base sur du sentiment, si on se base sur les mathématiques, un échantillon de 369 individus permet une fiabilité de 95% ce qui est pas mal, donc 500 c’est plus que suffisant.

              La taille d’échantillon se calcule avec la formule suivante :

              n = t² * p * (1-p) / m²
              • n : Taille d’échantillon minimale pour l’obtention de résultats significatifs pour un événement et un niveau de risque fixé
              • t : Niveau de confiance (la valeur type du niveau de confiance de 95 % sera 1,96)
              • p : Probabilité de réalisation de l’événement
              • m : Marge d’erreur (généralement fixée à 5 %)

              Bien sûr l’échantillon doit être aléatoire, un échantillon de Neuilly et un échantillon du 93 ne donnera pas le même résultat sur certaines questions.

              Personnellement je fais des stats pour me faire une idée, je n’emploie pas les stats pour faire passer mes idées.

              J’aime les stats US, on trouve tout, on s’aperçoit que les stats sont fausses sans être falsifiées, on ne prend pas les bonnes colonnes ou on change les méthodes de calculs, aux USA c’est très mal vu de mentir mais pas de se tromper.

               


            • eau-du-robinet eau-du-robinet 5 octobre 2015 21:53

              Etats-Unis

              Ron Paul : « La bulle du dollar va éclater de façon rapide et inattendue
              http://www.chaos-controle.com/archives/2015/04/19/31916331.html
              .
              Le Nouveau Record en Septembre 2015 : 94,610 millions d’américains en dehors de la population active
              http://www.businessbourse.com/2015/10/02/etats-unis-nouveau-record-en-septembre-2015-94610-millions-damericains-en-dehors-de-la-population-active/
              .
              France

              Le nombre de chômeurs accroit de manière non interrompu depuis 8 ans dépassent le nombre de plus 5 millions de chômeurs !
              .
              Multiples extraits du blog de Pierre Jovanovic
              Il va de soi que la logique qui va, pardon, ira, avec cette interdiction (déjà appliquée par Bercy) sera de limiter les retraits de votre compte à 300 euros, l’idée derrière étant de sauver la réserve fractionnelle des banques françaises.
              .
              Depuis 2008, j’ai vu la manière dont Bercy mettait, progressivement, en place ses décrets, descendant limite après limite, avec la méthode du voleur chinois, ni vu, ni connu, pour empêcher les Français de retirer leurs économies des banques et d’avoir du cash chez eux. Lecteurs, vous êtes prévenus, sachant qu’au bout ce sera la suppression totale du liquide.
              http://www.jovanovic.com/blog.htm
              .
              LE FIGARO SE REVEILLE ET DECOUVRE QUE 64 % DE LA DETTE DE LA FRANCE APPARTIENT A DES PAYS ETRANGERS !!
              Incroyable et en même temps un signe que les choses bougent, pour que le Figaro (journal sans odeur ni saveur, mais bien mieux que Libération qui n’est même pas digne de servir de papier toilette) explique à ses lecteurs ce que je vous démontre ici depuis 7 ans : la FRANCE A ETE MISES EN ESCLAVAGE PAR LA MONNAIE DE $INGE DOLLAR des banques privées. Sur 100 milliards par exemple que doit la France, elle doit rembourser 64 milliards aux banques étrangères. Et environ 30% de cette dette a été achetée par le PQ-YEN issu des 40 et quelques méga planche à billets sorties par la Bank of Japan.
              .
              Il va de soi que le FIGARO n’explique pas les choses de la même manière que moi... pas plus qu’ils ne connaissent »monnaie de singe« , »pq« et »planche à billets« ...
              .
              Formulé autrement : sur 1000 euros que vous payez d’impôts, 640 euros vont dans des banques étrangères qui nous ont acheté avec leurs faux billets Monopoly sortis de leurs Epson. Voilà la triste réalité qu’aucun économiste n’a le courage de vous expliquer.
              http://www.jovanovic.com/blog.htm
              .
              LA FRANCE EN FAILLITE CONTINUE A EMPRUNTER PARCE QUE LES FRANCAIS SERVENT DE COFFRE-FORTS (MAIS NE PAYE PAS LA SUISSE)
              du 5 au 9 octobre 2015 : L’Agence France Trésor (LoL) a fait savoir à l’AFP que la France a emprunté 7 milliards lundi dernier : 4 milliards à 3 mois »à un taux de -0,202% contre -0,196% lors de la dernière opération comparable le 21 septembre« et 1,2 milliard »à 6 mois à taux de -0,203% contre -0,188% et un montant de 1,787 mrd EUR à un an (50 semaines) à -0,190% contre -0,186%« .

              Traduction : les grosses entités financières et hedge funds, totalement paniqués, veulent juste un coffre-fort pour planquer leurs liquidités, et c’est le cas de la France comme de l’Allemagne. Ils se moquent de perdre de l’argent, du moment qu’ils le récupèrent. Vous voyez QU’ILS CRAIGNENT UNE CRISE MAJEURE POUR LES 12 PROCHAINS MOIS. Ce qui est drôle, c’est que les clowns sur BFM et I-Tele ont dit que c’est fabuleux. Ils n’ont rien compris. POUR QUE LA FRANCE SOIT OBLIGEE D’EMPRUNTER A 3 MOIS, SOIT 12 SEMAINES, C’EST GRAVISSIME, mais bon... Lire ici Romandie, merci à Mme Landry.
              http://www.jovanovic.com/blog.htm
              .
              Pour avoir le VRAI PRIX de l’or physique, non manipulé par la demande »or-papier", le cours à gauche ; doit être multiplié par 10.
              http://www.jovanovic.com/blog.htm
              .
              .
              Nous assistons impuissants au gonflement d’une super bulle ... la question c’est quand éclatera t-elle et est-que ça serra le déclenchement de la 3ème guerre mondiale ?
              Faites vos provisions ...


              • robertespierre 6 octobre 2015 01:25

                Les bourses de l’UE ont « gagné » entre 2 ;5 et 3,8 % ce lundi

                mais des explications censées font défaut dans les medias « classiques »
                Glencore prend 16% (Footsie 100)
                K+SN cède 25% (DAX)
                Glencore un des 3 « monstres » des mines
                cotait 150 il y a quelques jours
                variations -30%....+15%....+15%...+15%  -5% +16% pour les principales variations
                Mais sur hier
                c’est passé de + 20% à +6% puis +9% etc et +16%
                Les Asiatiques se débarrassent de Dollars et d’Euros
                et rachètent au plus bas les bourses de l’UE
                dès que Glencore remonte ,les hedges funds etc se délestent ,ça rebaisse et les Asiatiques pompent TOUT
                Mais la « face » est sauve 
                Le CAC gagne 3,8% mais les entreprises sont dépecées
                Dans quelques jours on va « rire Jaune »
                Pour K+SN
                C’est de l’humour
                La potasse
                Le principal composant du corps humain incinéré
                l’effondrement du cours serait-il dû à la surproduction anticipée 
                au vu des choix D’Obama de mettre la planète à feu et à sang
                plutôt que de perdre « son » empire
                Le sujet est trop complexe pour être traité dans cette rubrique
                Je vous renverrais bien à 2 liens « Pointus »
                pour le conflit Obama -Poutine

                The Wolf et Bruno Bertez 
                (pour moi-les meilleurs en finance)
                Bonne lecture
                en particulier aux noctambules,habillés de ce silence d’un « autre monde »
                privilège connu d’eux seuls
                Une tasse de thé ou de café,la caresse d’un chat ,une musique choisie comme compagnie
                elle tapisse de douceur ce silence
                Je prends en terminant un café à votre santé

                • Hervé Hum Hervé Hum 6 octobre 2015 09:09

                  le Q.E n’a aucune utilité lorsqu’il n’est pas soutenu par l’économie réelle.

                  Une phrase qui inverse la charge, ce n’est pas l’économie réelle qui doit soutenir le QE, mais le QE qui doit soutenir l’économie, parce que c’est sa raison d’être.

                  La question est de savoir si la FED peut maintenir des taux d’intérêts proche de zéro sans QE ?

                  Cela exigerait que les principaux épargnants acceptent de prêter sans rémunération de leur épargne, comme on peut en douter, le résultat est l’accélération de la fuite des capitaux, mais pour où ? Une fuite qui aujourd’hui est hors toute logique, mais le système a perdu toute logique depuis quelque temps déjà.

                  Cela dit, la situation prouve surtout que le mythe du dollar résiste très bien face à la réalité. Notamment dû au fait que la plupart des fortunes se sont constitués en dollar. Ce qui peut et devrait provoquer la chute du dollar est le moment où des pays comme les BRICS décideront de ne plus faire aucun crédit supplémentaire au dollar ou à l’euro.

                  Mais là aussi, chacun attendant que l’autre fasse le faux pas nécessaire pour passer le rubicon, car l’important est de ne pas apparaître comme le coupable aux yeux d’une opinion publique qui voudra que lui soit présenté un coupable. Alors, il faut surtout pas que ce coupable soit intérieur, mais soit de l’extérieur, un ennemi désigné à combattre.

                  Bref, pour les maitres de l’économie, il s’agit soit de mettre en place une monnaie mondiale pour le commerce international où les fortunes seront sauvées, même avec une forte dévaluation car seuls les petits épargnants seraient réellement touchés, ou bien de provoquer la guerre ou l’état de guerre entre zone dollar + euro et zone BRICS, donc, revenir à une situation bipolaire pour le meilleur des mondes orwellien.

                  Il y a donc un plan A, qui consiste à mettre en place une nouvelle monnaie internationale et le plan B, qui consiste à diviser le monde en deux blocs faussement opposés, mais qui aurait le mérite de désigner l’autre comme seul coupable de l’effondrement du système financier mondial, tout en préservant l’essentiel, le système capitaliste. Enfin, c’est leur pari !

                   .


                  • lloreen 7 octobre 2015 18:21

                    A quoi joue la FED ?
                    C ’est une question à laquelle il est d’ autant plus difficile de répondre que la présidente a perdu le Nord....

                    https://www.youtube.com/watch?t=173&v=xJ2UAYgIXG8

                    Elle joue au même jeu d’ enfumer le monde depuis 1913, date à laquelle une assemblée d’ escrocs de haut vol ont privatisé le système monétaire.
                    Tout sur l’ histoire des banques : la créature de Jekyll island.

                    http://civilisation2.com/wp-content/uploads/2015/08/creaturJekyllIsland.pdf

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès