Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Acheter ou louer ? : Entre rêve et réalités

Acheter ou louer ? : Entre rêve et réalités

Acheter : est-ce vraiment, comme on le prétend souvent, une si bonne idée ?
A bien y réfléchir, rien n'est moins certain.
Et souvenez-vous toujours que les conseilleurs ne sont jamais les payeurs !.

C'est le moment d'acheter, tout le monde vous le dit !.

Comme c'est bizarre, quel que soit l'environnement socio-économique, il semble que ce soit toujours et invariablement le bon moment d'acheter !.
Et de vous sortir le catalogue des arguments récurrents qui vont des incitants fiscaux aux taux hypothécaires au plus bas en passant par la constatation des prix des immeubles attractifs, en légère baisse ou en potentialité de hausse importante.
Au passage et cela devrait en alerter certains, ces conseils d'achat sont prodigués par ceux qui y ont le plus d'intérêt : agents immobiliers, notaires, banquiers, assureurs...

A ce petit jeu, les seuls perdants sont ceux qui, encouragés par ce qui est toujours considéré, parfois à tort, comme un passage obligé de la vie, se retrouvent endettés et privés de leur toit car celui-ci a été mis en vente publique par ces créanciers qui pourtant leur avaient fait miroité tout le bénéfice d'une acquisition et ce ne sont pas les centaines de milliers d'américains, grecs, espagnols...et la liste risque fort de s'allonger d'ici peu, qui viendront contredire ce triste constat.
Tout le monde sait que la zone euro et l'euro sont solides et indestructibles...non ?!.

Analysez objectivement votre situation personnelle.

Suivant que vous soyez indépendant ou salarié, jeune ou moins jeune, marié, en concubinage ou seul(e), parents ou non, disposant d'un capital d'apport ou sans le sou..., soyez bien conscient que la réussite de votre projet ne repose que sur une correcte et sincère évaluation de votre situation personnelle sans quoi votre nid douillet chèrement acquis se transformera en château de sable qui ne résistera pas bien longtemps aux premières vagues de problèmes liés à un licenciement, divorce ou dépenses mal évaluées.

L'argument qui surfe sur l'affectif est souvent celui qui fait mouche en vous faisant croire que la consécration de votre couple passe par l'achat de votre "chez soi", sauf que d'une part, de nombreux règlements, taxes...vous feront vite comprendre que vous n'êtes pas vraiment chez vous et que, si vous avez des enfants, l'autre argument utilisé voudrait que vous leur construisiez leur avenir si, idylliquement parlant, on ne tient pas compte qu'après vous avoir fait vivre des moments de tensions et d'angoisse suite aux difficultés inhérantes à certaines déconvenues liées à votre précieux cocon (réparations dues à des malfaçons, usures et aléas météoroliques dévastateurs) qui ne manqueront pas de miner votre couple, alors que, in fine, dès votre transfert dans votre dernière demeure..., votre cher bien sera vendu pour partage d'héritage !.

Louer, c'est une perte d'argent.

Voilà bien l'argument massue qui doit vous convaincre que si vous n'achetez pas à tout prix, c'est que vraiment vous n'êtes pas bien malins puisque l'argent jeté au profit de votre propriétaire, vous pourriez l'investir dans votre propre habitation.

Sauf que...(et toujours en fonction de votre situation personnelle), un loyer varie peu et permet d'assurer d'une part un plan prévisionnel de dépenses annuelles stable mais aussi que ceci vous permet de faire fructifier un capital déjà acquis ou en voie de l'être du fait des économies et intérêts perçus chaque année et cela suivant vos choix d'investissements financiers qu'idéalement, vous ne limiterez pas à un banal carnet de dépôt.

Car si autrefois comme le montre le graphique ci-dessus, il était possible d'acquérir un bien avec un prêt bancaire dont les mensualités correspondaient, à peu de choses près, au loyer payé (dans ce cas quelque peu inutilement), cela n'est plus actuellement le cas tant les prix des biens ont progressé surtout depuis l'introduction de l'euro sauf à se contenter d'une ruine qui le sera aussi très vite pour ses maigres ressources financières.

De plus, sans un apport substantiel de capitaux renforcés par des compléments de garanties personnelles voire familiales, il ne vous sera plus possible de contracter un emprunt à des conditions quelque peu intéressantes.

Last but not least.

Pour résumer ce qui précède, rappelez-vous que les conseilleurs ne sont jamais les payeurs et que le passage irréfléchi de locataire à propriétaire ne devrait pas être qualifié de moment de rêve si l'on ne veut pas vivre des années de cauchemar.
D'ailleurs, si les différents intervenants, pouvoirs publics compris, encouragent tant les particuliers et spécifiquement les moins nantis d'entre eux à passer de locataires à propriétaires, ne serait-ce pas aussi voire surtout parce qu'en cas de défaut de paiement, le recours à la renégociation des prêts et, si besoin, à la vente publique est systématique et n'engendre de pertes financières que pour le "client malheureux".
Est-il vraiment nécessaire de souligner les drames produits par ce qu'on appelle la crise des subprimes et/ou la bulle immobilière qui ont en commun l'encouragement fiscal des politiques et les offres multiples de recours au crédit facile qui poussent les plus fragiles financièrement à acheter un bien en décrochant coûte que coûte un crédit hypothécaire que les banques, sociétés non philantropiques, accordent d'autant plus facilement que là encore, et on ne le souligne que trop peu, la pression politique de par les différents plans de première acquisition les y incite.
Alors faut-il s'étonner de ce que nombre de "très riches" aux USA ainsi que la grande majorité des citoyens de pays du Nord de l'Europe choisissent plutôt les locations à haut niveau de prestations qui leur offrent tranquilité et mobilité.

Néanmoins si l'achat est correctement raisonné, planifié et souhaité, ceci peut s'avérer un excellent choix sans que cela soit obligatoirement, ce que s'imaginent certains, le signe de la réussite d'une vie comme le seraient le mariage, les enfants... le petit chien et, pour abriter le tout, la maison (dans la prairie ou non) !.

A vendre !.


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • citizenzen 17 mai 2013 17:04

    le français est bien plus immobile que les européens du nord ou américains du nord : il ne change guère de lieu de résidence. S’il en a les moyens, il peut acheter son domicile. Là où cela se corse, c’est à la retraite : un propriétaire fera plus facilement face à la chute de son pouvoir d’achat. Un retraité va ramer... La clef pour acheter, c’est bien « si on a les moyens », c’est-à-dire, un apport personnel qui limite l’emprunt et les mensualités.


    • foufouille foufouille 17 mai 2013 17:05

      « les locations à haut niveau de prestations qui leur offrent tranquilité et mobilité. »

      pas en france !


      • EST IL POSSIBLE POUR UN COUPLE A MOINS DE 6000 EUROS MOIS DE CONSTRUIRE A PARIS...LYON....BORDEAUX.....NON

        en province en campagne un couple avec 2 smics peut le faire.....
        .

        PORQUOI QUE LES GRANDES « VILLES PIEUVRES » SONT HORS LA LOI : loyers surévalués de 50%.........LOGEMENTS INSALUBRES NI controlés par l’état ou les mairies POURQUOI :

        NE PAS DEPLAIRE AUX RICHES PROPRIETAIRES IMMOBILIERS : ils méritent une TAXE TOBIN A 5%.................... capitaine DUFLOT DU NERF.....COMMANDANT HOLLANDE A L ACTION CONTRE LES RICHES DE L IMMOBILIER ET LEURS ACTIONNAIRES A L ’ABORDAGE..........


        • veilchen veilchen 19 mai 2013 21:29

          Sachez que même en province, comme vous le dites, c’est cher, même pour des gens moyens. Dans le quartier où je vis en location, une maison a pris +15 000 € en 3 ans (les gens l’ont achetée 205000 € et la revendent 225000 € 3 ans après). Y a juste eu un ravalement de façade, quoi.
          Tout est cher, partout. Vous avez des villages sympas, on peut se dire qu’on peut acheter pour pas trop cher. Bah non, des riches construisent des villas avec piscine, et hop, le village devient prisé et inabordable pour les modestes.


        • bakerstreet bakerstreet 17 mai 2013 18:39

          Une grosse bulle spéculative existe dans le logement ; la france est le pays recordman du monde dans le décalage entre prix moyen d’un logement, et salaire moyen....
          Tout ça commence à se dégonfler un tout petit peu ; et bien plus d’ailleurs que veulent bien l’admettre les spécialistes : Il s’agit d’enrayer à tout prix la descente, qui si elle prend trop de vitesse risque d’aboutir au crash.....


          • gaijin gaijin 17 mai 2013 18:47

            baker
            le crash aura lieu de toute façon et la france connaitra sa crise version subprime
            ( maisons non payées saisies abandonnées et détruites pendant que les propriétaires seront a la rue )


          • Talion Talion 17 mai 2013 19:40

            Pour ceux qui ont peu de ressources, du temps et qui n’ont pas envie de s’enchromer sur 30 ans pour une cage à lapin, il y a également la solution de l’autoconstruction.

            http://autoconstruction-ecologique.fr/
            http://construireenpaille.blogspot.fr/
            http://www.autoconstruction.net/

            J’avais un jour vu un documentaire dans lequel un type expliquait que la construction de sa baraque (d’une taille tout à fait correcte) ne lui avait coûté que les seuls 8000 euros qu’il avait déboursé pour les matériaux.

            Comme quoi...


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 17 mai 2013 20:10

              Talion ,100% en accord ,bien sur faut pas avoir 2 bras gauches ,savoir écouter les conseils et se faire aider parfois ....
              Et pour ceusses qui travaillent en burlingues ,rabaissez votre caquet quand Mimile ,maçon ou charpentier ou autre vous préconnise un truc ....C’est sur l’a que l’CAP ,mais y vous conseillera qu’une fois ,et si vous l’écoutez pas y viendra se marrer sur votre chantier quand vous ralerez comme quoi tout part en couille ... smiley


            • mortelune mortelune 18 mai 2013 13:51

              Nan ! nan ! Nan ! n’achetez surtout pas votre logement, vaut mieux laisser les vrais riches devenir propriétaires. De toute façon il y a assez de pont en France pour tout le monde et surtout pour ceux qui gagnent juste ce qu’il faut pour se payer une console de jeux et un bout de pain. 

              Laissez votre argent à la banque, le banquier saura quoi faire de vos économies et les parlementaires européens aussi.
              Et puis imaginez tous les trous que vous feriez dans vos murs pour accrocher tous vos tableaux de maitres. En location vous n’aurez plus ce soucis puisque vous en ferez moins (des trous). Je propose aussi aux français de louer vos petites culottes car en définitive vous pouvez les louer aussi hein ?
              Qu’on se le dise, être propriétaire c’est que des soucis. (...)

              • SuperGigaTony Upoz 18 mai 2013 13:59

                Bonjour,

                Ma grand mère me disait qu’en son temps le loyer représentait 10% de leur salaire, aujourd’hui c’est bien 40 à 50 % si ce n’est plus, en son temps il y avait du travail pour tous, en son temps il y avait plus de bouffe bio etc...
                Les prix immobiliers ne sont pas justifiés, il n’y a pas vraiment de règles à part celle de la spéculation, c’est à l’ état de fixer une fois pour toute ces règles, surtout que nombre de bâtiments on été rentabilisé depuis belle lurette . Je suis bien conscient que ce n’ est pas les petits proprios les responsables mais bien les grand grands groupes rentiers, c’est bien eux qui sont favorisés, mais bon , c’est comme pour tous , on favorise les gros pour qu’ils puissent manger les petits (immobilier, commerces, agriculture etc....)

                Peut être rien à voir, mais si les loyers (ou achats) étaient moins chers je serais prêt à acheter ma bouffe et mon électricité plus cher, on pourrais développer les énergies nouvelles, la bouffe bio...


                • taktak 18 mai 2013 14:56

                  Quand on regarde la courbe de frigit, il y a certes une spéculation immobilière, mais surtout l’incroyable compression des salaires en raison de l’Euro austérité mise en place pour que la France s’alligne sur le Mark.... Le décalage entre pouvoir d’achat et prix de l’immobilier vient aussi de cela, ne l’occultons pas.

                  Il faut sortir de l’UE, de l’Euro , de l’Otan et du capitalisme comme le propose le PRCF.

                  http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/refusons-la-mascarade-de-la-135931


                  • Tetsuko Yorimasa Tetsuko Yorimasa 18 mai 2013 16:28

                    Acheter un logement est un truc de riche, avoir un travail est un privilège, pouvoir manger et se vêtir est une chance.


                    • monstre monstre 18 mai 2013 22:09

                      Acheter un logement est un truc de riche, avoir un travail est un privilège, pouvoir manger et se vêtir est une chance.

                      très bon !

                      Et être considéré…. n’en parlons plus

                      pour le salaire qui se rapproche de la valeur du logement ???
                      les 2 se rapprochent du sol, à ne pas confondre !

                      et le salaire s’écrasera bien avant l’immobilier !

                      une indication : « L AIDE AU LOGEMENT » !!

                      15 Milliards : ¼ des prestations de la caisse des allocs (RMI allocation familiales….)

                      Entre 2 et 3 000 € /  « bénéficiaire »

                      mais 2à 3 000 € pour QUI au fait ?? Pour le bénéficiaire, le smicard ? pour ce profiteur d’immigré ?? Moi je pense pas :

                      La prime à la casse c’était directement mes impôts versés pour les vacances aux Baléares de la famille Peugeot ! ... non ?

                      Eux ou tout autre pauvre industriel de l’auto même allemand (et surtout d’ailleurs…)

                       

                      A mon avis ici c’est pareil :

                      on dit cadeaux, profiteur, abus, aides, bénéficiaire, ….

                      mais c’est bien dans LEUR poche de spéculateurs immobilier que ça fini ! Non ? et même directement puisque cette « aide » ci peut être verser directement sur leur compte !!

                       Merde c’est tout de même claire là non ?? Sur leur compte direct ….

                      Se cachent même plus !  Plus besoin de faire passer l’impôt par nous, ils le récupèrent direct ! pas de risque que ça reparte en clopes ou loto (retour case départ)


                      donc les gens sont trop pauvres pour enrichir les gros proprios ,....

                      « merde ??? »

                      « Je sais ! on va payer les loyers des proprios avec les impôts des pauvres  !! »

                      « tu déconnes ! » « 

                       »non ! c’est ça ou alors on leur augmente les salaires...« 

                       »ha ? alors oui avec les impôts, parfait, banco !" (ou banqueroute... ?)

                       

                      Si demain plus d’aide ...le gar qui loue à 700 dont 400 « d’aide » il fera quoi ?

                       il brule son apparte… ?  il vit dans les dix qu’il possède en même temps ??

                      Non !

                      Des gens voudront se loger et lui voudra louer …. Voila c’est tout !

                      il loue à 300 et le prix de tout son immeuble baisse instantanément et nos revenus augmentent donc en proportion (rien ne se perd rien ne se crée… même si en économie c’est pas tout à fait vrai ici les vases communiquants fonctionneraient)

                       

                      Évidemment l’Europe lutte contre le chômage, œuvre pour la croissance.

                      Les politiques se sacrifient à la nation.

                      l’aide à la casse c’est pour l’emploi surement (des dizaines , centaine... ? peut être même qu’il faut parler en milliard.... ?)

                       faudrait tout de même prendre 5’ pour en parler avec les gars d’Aulnay juste pour voir au cas ou

                      Et les aides au logement pareil….. sont là pour favoriser l’investissement dans l’immobilier et donc augmenter le parc pour « détendre » le marché....

                      C’est certain.


                      • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 20 mai 2013 21:52

                        Si vous le pouvez, achetez une maison avec un peu de terrain pour faire un jardin, il vaut mieux posséder des choses réelles, durables et utiles. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès