Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Air France : profits records et barbarie néolibérale

Air France : profits records et barbarie néolibérale

La semaine dernière, à la surprise générale, étant donné l’état des négociations entre direction et salariés, Air France a annoncé avoir réalisé les plus gros profits trimestriels de son histoire. Ceci, et la réaction des marchés, négative, en dit très long sur l’état de nos sociétés.

 
Profits records, mais insuffisants !
 
Les chiffres donnent le tournis : au troisième trimestre 2015, Air France a réalisé un bénéfice d’exploitation de 898 millions d’euros, battant un record vieux de huit ans  ! Tous les indicateurs semblent au vert : le chiffre d’affaire a progressé de 4,7%, à 7,4 milliards d’euros, soit une marge d’exploitation de 12,1%, qui augmente de plus de 50% en un an, hors effet de la grève des pilotes. Le bénéfice net frôle le demi-milliard d’euros… Cette avalanche de chiffres semblent plutôt donner raison aux syndicats tant ils questionnent la nécessité d’un nouveau plan d’austérité pour l’entreprise. Mais la direction rappelle que sur trois trimestres, la marge d’exploitation ne ressort qu’à 666 millions et le que le résultat net reste négatif, à -158 millions, même si la dette de l’entreprise a baissé de 20% en seulement un an.
 
Son raisonnement est que ces résultats sont le fruit de la baisse conjoncturelle du prix du pétrole et que les concurrents de l’entreprise font mieux, Lufthansa et IAG (British Airways et Iberia) ayant accumulé plus de 150% de marge de plus, du fait d’un déficit de compétitivité qu’il faudrait combler et qui justifierait le nouveau plan de la direction. Le problème d’Air France, ce serait que la baisse du coût par passage ne serait que de 0,5 à 0,7% cette année, contre 1 à 1,3% prévu initialement. De plus la pression concurrentielle serait au plus haut. D’ailleurs, la réaction des marchés appuie le discours de la direction puisque ce record de profits a été accueilli par une chute étonnante de près de 5% du titre Air France, et de plus de 8% pour Lufthansa, malgré de meilleurs résultats, mais après une forte hausse.
 
Transformer les hommes en loups
 
Il y a quelque chose de totalement fou à ce que ce déluge de profits ne comble pas les marchés, qui, ainsi que les dieux antiques, semblent avoir une faim sans limite. Bien sûr, Air France souffre d’une concurrence souvent déloyale des compagnies à bas coût, et leur main d’œuvre à bas coût, ou des compagnie du Golfe, largement subventionnées par leurs pays, et auxquelles nos dirigeants continuent pourtant de dérouler un tapis rouge incompréhensible et destructeur pour les compagnies nationales comme Air France. On peut comprendre que cette concurrence pousse à prendre des mesures fortes, mais les résultats du troisième trimestre semblent les rendre moins nécessaires. Mais dans notre monde, ce sont les actionnaires qui sont les plus importants et qui déterminent les choix des entreprises.
 
C’est bien ce capitalisme actionnaire dérégulé, vorace, sans limite, inhumain, qui pressure toujours plus les salariés, jusqu’aux pilotes, que l’on pouvait penser logiquement épargner par cette course sans fin au moins-disant social étant données leurs responsabilités. Ainsi le Monde, adorateur de ces jeux du cirque moderne, n’y voit rien à dire, même si les Décodeurs relativisent de manière bienvenue les présentations biaisées du Point sur les écarts de compétitivité. Un nouveau point bas a été atteint cette semaine avec l’extravagante proposition du DRH d’Air France, qui propose des contrats et des salaires différents, trois façons d’habiller la régression sociale proposée par actionnaires et direction : travailler plus et gagner autant, travailler encore plus et gagner un peu plus ou travailler autant et gagner moins.
 

Air France est symptomatique d’une époque où l’homme devient un loup pour l’homme, une époque où il est toujours possible de pressurer davantage les salariés, y compris une partie des plus capés. Et cela n’a rien à voir avec un pseudo libéralisme, mais plus à un jeu du cirque totalement déloyal permis par l’effacement des frontières, qui nous permettaient, avant, de choisir les règles des jeux que nous jouions. 


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 2 novembre 2015 09:40

    Merci pour cet article et cette information.


    J’approuve votre opinion sur la folie de la baisse des marchés qui attendent toujours plus d’une entreprise.

    On voit bien qu’une entreprise en bourse subit des pressions des actionnaires qui ont un pouvoir sur les cotations.

    Philippe 

    • Spartacus Spartacus 2 novembre 2015 10:56
      Qu’est ce qu’on lit comme conneries !

      Bilan « hors effet de grève des pilotes » ? Tiens le syndicalisme responsable mais pas coupable ?

      Air France capitalisme débridé ? vorace ? sans limite ? N’en jetez plus l’absurdité démagogique et la mauvaise foix des étatistes est pleine.

      Absurde....Y’a pas plus étatique que Air France.

      Etat actionnaire, patron nommé par l’état, statuts, monopole, droits différenciés statutaires.....
      Et comme capitalisme débridé les contribuables ont recu combien de dividendes depuis son investissement ?
      Ah des pertes.......Ah un endettement record qui pèse sur les vils capitalistes qui sont....les contribuables....

      Quoi les profit empêchent l’emploi ? 
      Valeur capitalistique de Ryanair...............18 milliards
      Valeur capitalistique de Air France..........1.8 milliards juste 10 fois moins.

      Et les embauches ? Ryanair embauche, Air France débauche...
      Et les clients ? Ryanair en a de plus en plus, Air France de moins en moins.
      Et le service ? Ryanair ils trompettent de règularité. Air France si c’est pas en grève t’as de la chance.

      Cette boite elle va faire faillite, comme tous les secteurs économiques ou les patrons sont nommés par l’état et les syndicats sont plus patrons que les patrons. 
      L’étatisme a déjà tué les ports Français, les compagnies de Ferries Françaises, l’horlogerie, la sidérurgie, les banques en défaut. 

      • rocla+ rocla+ 2 novembre 2015 11:05

        On voit bien l’ Etat dépenser du pognon qu’ il n’ a pas .


        Ce qui fait croire à certains qu’ il est possible  de faire pareil pour 
        une entreprise . 

        Coulée la SNCM , Air France dans la droite ligne pique du nez . 

        Ou bien Air France vole que en France en fermant les frontières 
        ou elle fait comme ses concurrents et vole partout .

        Entre les deux il y a tous les discours de ceux qui ont l’ illusion comme
        ligne de mire .

        L’ aéropostale c ’est fini .

      • Spartacus Spartacus 2 novembre 2015 11:18

        @rocla+


        Quel capitalisme DE-BRI-DE. Extraordinaire de bétise.

        Air France ne compte qu’un seul actionnaire de référence : l’État français.

        Introduction en bourse en 2002 au prix de 14€, l’action Air France vaut 6.5€ aujourd’hui. 

        Le vil petit épargnant français à la SNCF qui voulait placer l’argent de sa prime de charbon, a perdu 50% des économies qu’il y a placées en moins de 15 ans.

      • Spartacus Spartacus 2 novembre 2015 12:24

        @chantecler


         ??? 
        Au contraire cela confirme ce que je dis. 
        L’actionnaire de référence est bien l’état....

        Le reste étant dit « flottant » ou « inconnu »....et n’a donc aucun pouvoir de contrôle.....
        Ça va du placement des collectivités locales au particulier....

      • Garibaldi2 3 novembre 2015 16:40

        @Spartacus


        Sparta faut arrêter les alcools forts. Que l’état soit à hauteur de 17% du capital ne signifie pas qu’il fait ce qu’il veut de l’entreprise. Il y a bien d’autres actionnaires qui ont leur mot à dire et qui sont en fait majoritaires s’ils s’allient. Pour savoir exactement qui contrôle l’entreprise il faudrait aller fouiller dans le détail, en examinant les franchissements de seuils, comme par exemple http://goo.gl/QGgawv

        Le graph à http://goo.gl/pTfFNk permet de se rendre compte déjà que dans le flottant les individuels sont minoritaires (et au même niveau que l’état) et que ce sont les institutionnels qui pilotent en fait A-F car ils sont à hauteur de 58% du capital (les chiffres sont de 2014). Le fait que 44% du capital est entre des mains étrangères (type fonds de pensions ou autres) ne plaide pas en faveur de la théorie selon laquelle c’est Bercy qui décide de tout à A-F.


      • bourrico 7 2 novembre 2015 12:29

        Regardez les les deux charognes, le maître et son clebard, hilarant !! smiley


        L’improbable duo, d’un coté le seigneur et maître qui s’écoute en boucle, pour raisons de consanguinité sans doute, c’est comme ça dans les hautes sphère, et de l’autre l’esclave servile, plus négrier que le négrier, toujours a nettoyer le fion su seigneur avec sa langue dans l’espoir que ce dernier le remarquera.
        Vous avez vu Django ? Vous voyez à quel genre de personnage je pense donc, ça passera mieux que si je parle de kapo, mais l’esprit est le même, la lâcheté.

        • rocla+ rocla+ 2 novembre 2015 15:27

          @bourrico 7


          Le propre des enculés mondains   , en l’ occurence un certain  Bourricot , 
          non pas commenter l’ article sous lequel il bave  ses éructations , 
          vient systématiquement  poster  les déversements  de ses reflux gastriques .

          Agoravox sert de dépôt  à diminués du bulbe . 

          Un connard dans son monde de cons  n’ a sans doute rien d’ autre à dire  ...



        • Massada Massada 2 novembre 2015 15:36

          @rocla+

          Il ne faut pas insulter Bourrico, il n’y est pour rien, il est atteint du syndrome de Gilles de la Tourette.
          caractérisé par la
          copropraxie (faire des gestes grossiers) et la coprolalie (dire des obscénités, des insultes).
           
          C’est malheureusement incurable, parfois la stimulation cérébrale profonde grâce à l’implantation chirurgicale d’électrodes au niveau du cerveau peut donner des résultats.
          En France, une vingtaine de patients en ont bénéficié.


        • rocla+ rocla+ 2 novembre 2015 16:49

          @Massada


          Salut , 

          le plus qu’ il y a  c ’est que 4 autres congénitaux ont plussé sa merde .

          On est pas sortis de l’ auberge ...

        • Gasty Gasty 3 novembre 2015 09:08

          @rocla+

          Je ne sais pas si toutes les vérités sont bonne à dire mais, ça fera Cinq .


        • Gasty Gasty 3 novembre 2015 09:10

          pour bourrico


        • bourrico 7 3 novembre 2015 11:01

          @Massada

          Tu t’es perdu ma graine de SS ? Tu m’as entendu traiter l’autre empoisonneur de kapo et ça t’a attiré ?
          Allez, retourne jouer les Hommes dans ton bac à sable va retrouver ta chouineuse.

          Amusant que tu sois venu défendre le typhus et le choléra.
          Mais tu fais bien ,t’es dans le même sac que les deux négriers, normal, t’en as l’âme toi aussi.

          Toutefois, comme vous n’avez rien à dire à part des insanités, vous deviez fermer vos claques merdes, vous puez et vous ne vous en rendez même pas compte.

        • bourrico 7 3 novembre 2015 11:06

          @rocla+

          Agoravox sert de dépôt à diminués du bulbe . 


          Ouiiiiiii c’est ça, t’as pas compris mais c’est ça. smiley

          Tu te rends même pas compte à quel point en plus, dans le genre abrutis t’es un bon toi , crois moi.

          C’est pour ça que je dis que les mecs comme toi et les deux ordures qui t’accompagnent êtes chez vous sur AV, t’as compris ? non ? c’est normal, par définition t’es pas câblé pour comprendre.... pas gentille la nature avec toi hein ma vieille crotte.

        • zygzornifle zygzornifle 2 novembre 2015 13:04

          la Qatar attend comme un vautour pour racheter la compagnie a bas cout .....


          • rocla+ rocla+ 2 novembre 2015 18:56

            Dans un rapport publié vendredi, le Fonds monétaire international appelle la France à une réforme « fondamentale » de ses dépenses publiques.

            Freiner les embauches de fonctionnaires, relever l’âge de départ à la retraite, libéraliser les professions régulées... Le Fonds monétaire international (FMI), dans un rapport publier vendredi, donne des pistes à la France pour se réformer et garantir « une réduction durable de la dépense publique ».

            L’institution préconise de « mettre un terme à la croissance de l’emploi public » et ce, « à tous les niveaux de l’administration ». Elle plaide pour un « relèvement effectif de l’âge de départs à la retraite » pour alléger le coût de l’assurance-vieillesse et préconise de « nouvelles coupes » dans les transferts sociaux. Les capacités d’endettement des collectivités locales doivent par ailleurs être davantage limitées. Pour le FMI, la « régularisation excessive » de l’économie française et le manque de concurrence freine aussi la productivité du pays.


            • bourrico 7 3 novembre 2015 11:02

              @rocla+

              Arrêter de payer des retraite a des vieux empoisonneurs dans ton genre, profiteur, parasite, feignasse, sale gauchiste de merde !

            • Robert GIL Robert GIL 3 novembre 2015 11:12

              Et oui, sans surprise, le FMI appelle les différents pays de l’union européenne à adopter des réforme « fondamentale » de leur dépenses publiques en donnant des pistes pour se réformer  : Freiner les embauches de fonctionnaires, relever l’âge de départ à la retraite, libéraliser les professions régulées... ou de « mettre un terme à la croissance de l’emploi public » et de proceder à un allegement du cout du travail aini que de « nouvelles coupes » dans les transferts sociaux. Pour le FMI, la « régularisation excessive » des économie nationale freine aussi la productivité des pays : tout doit etre livré au marchés. Pour les pays dit « du sud » le FMI preconise autant de reforme néolibérale et de reformes structurelles qu’il est possible : l’augmentation de la pauvreté et la mise en coupe des économies nationales par les multinationales est le seul avenir qu propose cette organisation financière ... j’espère que ça ne surprends personne, c’est un peu comme si chez nous c’est le Medef qui écrivait le code du travail !
              .
              voir :
              LES MULTINATIONALES VEULENT EN FINIR AVEC LA DEMOCRATIE

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès