Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Airbus et Boeing : la guerre des sous-traitants

Airbus et Boeing : la guerre des sous-traitants

Boeing et Airbus sont les deux leaders mondiaux dans le secteur aéronautique. Les deux groupes se livrent une guerre sur tous les plans : technologie bien sûr, mais également information, politique... La production des dernier-nés (A380 et Dreamliner) donne à penser que la gestion des réseaux de fournisseurs devient une arme stratégique pour les deux avionneurs...

Les journées "procurement" ont eu lieu, comme tous les deux ans, en octobre à Washington. Ces journées, organisées par Airbus, ont donné lieu à une confrontation entre les attentes des uns et des autres.

D’une part, AIRBUS se situe dans la continuité de son plan ROUTE 06, véritable plan de guerre destiné à rationaliser les processus "achat " et la gestion des fournisseurs.

D’autre part, ces mêmes fournisseurs se sentent de plus en plus étranglés par des réductions de coûts, des délais sans cesse plus difficiles à tenir, etc.

En fait, le fossé qui sépare AIRBUS de ses fournisseurs n’a jamais été aussi large. Il est vrai que le constructeur européen se trouve confronté à des réalités de plus en plus dures : le prix de l’euro par rapport au dollar, la crise de l’aéronautique, la puissance diplomatique américaine au service de son industrie...

La conjoncture semble bonne, mais la tension ne se relâche pas... Les sous-traitants vivent mal les conditions déjà imposées par AIRBUS. Et ils supporteront mal celles que AIRBUS paraît vouloir mettre en place.

Le dernier discours du PDG d’Airbus, Gustav HUMBERT, peut être compris de plusieurs manières : « Mais il faut bien comprendre qu’Airbus doit réaliser des progrès de compétitivité. Le groupe doit trouver l’équilibre entre cette contrainte et les problèmes de santé des PME locales ». D’autant plus que Henri COURPON, vice-président "exécutif achats" d’Airbus ajoute : « Airbus achètera là où il trouvera le meilleur rapport qualité-prix ».

Sur quel terrain se battent en réalité Airbus et Boeing ?

Sur le plan technique, Boeing vient de prendre une longeur d’avance avec le "tout-carbone" . Sur le plan politique, le gouvernement américain fait le "forcing" auprès des États asiatiques (là où se trouvent les plus grosses potentialités). Sur le plan des coûts, Boeing bénéficie encore (mais pour combien de temps...) du coût faible du dollar par rapport à l’euro.

Mais comme l’innovation, les délais, les coûts finaux dépendent davantage des sous-traitants que d’Airbus ou de Boeing, le combat ne se situe-t-il pas, finalement, au niveau de la gestion du réseau de petites et moyennes industries qui gravitent autour des deux avionneurs ? N’y-a-t-il pas danger à séparer les stratégies des deux groupes d’acteurs (avionneur contre sous-traitants) ? Ce qui remet les PMI au coeur des problématiques industrielles et d’animation économique des territoires français et européens.



Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (8 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès