Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Alstom : à quand une 3ème solution, autre que le démantèlement (...)

Alstom : à quand une 3ème solution, autre que le démantèlement ?

Depuis quinze jours, la France assiste au bal des charognards du capitalisme au dessus d’Alstom. Pourtant, l’entreprise est bien vivante, comme le révèlent ses derniers résultats financiers. Contrairement à ce que disent certains, nous n’avons pas à nous résoudre au démantèlement de l’entreprise.

La peste et le choléra
 
Jusqu’à présent, le gouvernement, comme la majorité des médias, au premier rang desquels le Monde, présentent le futur d’Alstom comme une simple alternative entre General Electric et Siemens. Pourtant, cela revient à accepter de facto le démantèlement de l’entreprise, une chose paradoxale sachant qu’elle continue de gagner de l’argent. Car il y a un point commun dans les offres des deux entreprises évoquées, à savoir le fait de récupérer tous les actifs de l’entreprise dans l’énergie, soit 70% de son activité. Ce faisant, ce serait un Alstom considérablement réduit qui continuerait à opérer depuis la France, l’essentiel de ses actifs étant alors passés sous pavillon étranger, dans une filière pourtant stratégique.
 
Il est assez choquant de voir Arnaud Montebourg prendre ouvertement partie pour Siemens, en critiquant l’offre de GE, puis en allant en Allemagne pour soutenir Siemens. Bien sûr, si General Electric a une activité importante en France, il faut bien reconnaître que seul l’intérêt de ses actionnaires serait pris en compte si l’entreprise mettait la main sur Alstom et ce n’est pas la cession d’une partie de ses activités transports qui changerait grand chose car l’activité énergie pèse beaucoup plus lourd. L’option Siemens semble presque pire tant les échanges d’activité ressemble à un marché de dupe pour Alstom puisque la division transport de Siemens pèse plus de deux fois moins que l’activité énergie d’Alstom (6 milliards de chiffre d’affaires vs 14), et qu’elle perd de l’argent (448 millions d’euros sur le dernier exercice).
 
Une troisième voie existe

Patrick Kron, PDG d’Alstom, soutient que les résultats d’Alstom justifient la cession de ses activités dans l’énergie. Mais le détail des résultats dit autre chose. Certes, le bénéfice net a baissé de 28% et le flux de trésorerie est devenu négatif. Mais il faut noter que l’entreprise a quand même gagné 556 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires stable, au-delà de 20 milliards d’euros. Mieux, le résultat opérationnel n’a baissé que de 3%, la chute du résultat net s’expliquant par des frais de restructuration exceptionnels (dont on peut se demander s’ils ne sont pas utiles pour justifier le démantèlement de l’entreprise, ce que peut indiquer le flux de trésorerie qui s’est fortement redressé au second semestre).

Face à deux options, GE comme Siemens, qui reviendraient toutes les deux à un démantèlement d’Alstom, puisque le prédateur engloutirait plus de deux-tiers de l’activité de notre champion national, il y a urgence à trouver une 3ème option, ce qui ne devrait pas être si difficile pour une entreprise qui fait 20 milliards d’euros de chiffres d’affaires, qui reste sensiblement profitable et dispose d’un beau carnet de commandes. Si elle a besoin de grandir pour réussir, le gouvernement a le devoir de travailler sur une alliance avec une entreprise française, comme Areva, ce qui permettrait à l’ensemble d’atteindre une taille plus conséquente encore sur la filière énergétique. Si cela n’est pas possible, l’Etat doit aider Alstom à continuer son chemin seul, même si cela nécessite à nouveau une prise de participation publique au capital.
 
Il est ridicule de dire qu’il n’y a que deux issues pour Alstom : être croqué par GE ou Siemens. L’exemple de 2004 montre qu’il est parfaitement possible pour l’Etat de prendre une participation temporaire pour aider l’entreprise. Et cela serait bien plus facile aujourd’hui puisque l’entreprise va bien mieux qu’alors.

Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 13 mai 2014 11:08

    Nos politiciens sont des « MAFIEUX » notoires...qui se remplissent les poches en vendant notre pays aux étrangers...Mais l’ensemble des Français sont content puisqu’ils votent toujours pour les mêmes.. ?


    • bourrico6 13 mai 2014 11:44

      Mais l’ensemble des Français sont content puisqu’ils votent toujours pour les mêmes.. ?

      T’en vois d’autre espèce de tâche ?
      Tu peux enlever le « pour les mêmes » de ta phrase.

      Enfin si pour toi les 50 ou 60% de participants à une élection constituent « l’ensemble des Français » .....

      Tu racontes vraiment de la merde mon pauvre.


    • claude-michel claude-michel 13 mai 2014 12:21

      Par bourrico6....Pour les « Tâches »...j’vous recommande K2R... !


    • claude-michel claude-michel 13 mai 2014 12:23

      Youpi...nous avons un gagnant qui soutien les élites merdeuses...un ban pour « bourrico6 »


    • Zevengeur Zevengeur 13 mai 2014 11:31

      Bien vu !

      Encore une illustration du syndrome TINA (There Is No Alternative) que les médias et les dirigeants tentent de nous vendre.


      • Garance 13 mai 2014 19:16

        Alstom est en train de se faire bouffer tout cru par la haute finance internationale


        Responsables : les socialistes tout simplement

        A genoux devant le patronat à qui il refile 20 milliards à fonds perdus

        A genoux devant les States à qui ils servent de supplétifs , devançant même les désirs

        Dans un troupeau les plus faibles se font bouffer par les prédateurs ; avec les socialistes nous sommes devenus faibles : les prédateurs s’en donnent et s’en donneront à coeur joie pour se partager et dépecer la bête

        Les gesticulations stériles d’un Branlebourg sont du plus haut comique à voir et à entendre

        Elles ne font qu’accélérer le processus

        • mmbbb 13 mai 2014 20:41

          le probleme est qu’Alstom a une capitalisation moyenne et est un nain face a Siemens et surtout General Electrique Pourquoi cette entreprise n’ a pas su suffisament se develloper et comme le faisait remarquer un internaute dans un article precedent son titre a perdu de sa valeur Je vous prendrai un contre exemple SAFRAN qui s’est allie a General Electrique section motorisation d’avion et qui equipe desormais les grands avions de ligne Il faudrait peut etre un peu reflechir et se dire pourquoi nos PME PMI n’ont pas la taille suffisante et pouquoi que rien ne marche dans ce foutu pays Par ailleurs la plupart des francais n’en ont rien a cirer de la reussite de nos entreprises.


        • Piotrek Piotrek 13 mai 2014 22:49

          @Garance

          Responsables : les socialistes tout simplement

          Vraiement ? C’est pas sarko qui a privatisé Alstom en 2006 en vendant les parts de l’Etat a Bouygues ? C’est donc à partir de cette date qu’Alstom à commencé à être digéré par la haute finance internationale.

          Je comprends pas pourquoi il y a tant d’auteurs offusqués par la future vente d’Alstom, Bouygues est français... mais c’est pas la France.

          2006 : Bouygues rachète 21% d’Alstom
          Structure du capital Alstom
          Principaux actionnaires d’Alstom

          Trop tard... bien trop tard pour se lamenter, et tout ce qui n’est pas déjà sous le controle de la finance le sera.


        • BarbeTorte BarbeTorte 13 mai 2014 21:53

          Moi je veux bien acheter, je vais de ce pas consulter mon livret A


          • zygzornifle zygzornifle 14 mai 2014 09:00

            Beaucoup d’ancien ouvriers de l’Alstom ainsi que leur familles la remercie bien pour dans sa grande générosité leur avoir donné gratuitement le cancer des voies respiratoires du à l’amiante et aux conditions de travail digne du moyen age....


            • Spartacus Spartacus 14 mai 2014 10:20

              Ben voyons les gauchistes de droite obligés de l’état en sont encore a croire qu’ils sont capables de comprendre l’entreprise sans jamais avoir fait un stage d’initiation même minimal.


              Qui a prévu ici d’acheter une turbine à gaz ou un TGV ? Personne ici bien entendu.
              Le marché est ailleurs. Avec l’étatisme socialo Keynésien Français, le monde entier sait qu’en économie l’état interventionniste détruit tout. Le monde entier sait que l’endroit ou il ne faut pas avoir son siège social c’est la France. L’instabilité de l’interventionnisme de l’état est préjudiciable au business.

              Le mieux est que le siège dégage de France et qu’on vire les Enarques endogames qui phagocytent les ministères économiques, qui n’ont jamais rien créé et ne savent rien des entreprises.
              Le jour ou nous auront fait un référendum pour interdire le conflit d’intérêt fonctionnaire-élu comme l’a fait la Suisse, les entreprises mettrons leurs sièges en France comme cela c’est passé en Suisse.

              • coinfinger 15 mai 2014 02:21

                Au sujet d’Alsthom le probléme est principalement politique . On peut couler une boite saine , ou méme la maquiller en malsaine selon les besoins et inversement en relooker une mauvaise en bonne . Les fonds existent .
                Il s’agit de volonté politique . Le peuple Français étant veule par nature il ne faut pas compter sur une mobilisation de sa part . La solution qui marche en France est la prise du pouvoir par une aristocratie ( au sens Grec antique ) qui impose d’emblée des mesures populaires . ( capétiens , premiers bourbons , cnr ) . Respect des formes sans plus .
                La nécessité s’impose de créer un corps d’irréductibles , craints , habillés en noir de préférence , capables de dormir sur une planche . Ce corps serait doté d’antennes particuliéres pour détecter toute manoeuvre de type 5e colonne ( Francs-Maçons , opus-dei , sectes , copinages corporatistes , etc ...) sa mission : stimuler tous le corps social en commençant par les dirigeants d’admnistrations et de grandes entreprises ,( égards particulier pour les banques) dans le service de la nation . Des Commissaires de la République . Carriéres courtes , dissolution du corps une fois tout le monde bien stimulé ,
                laisser un souvenir tellement bon de son action , qu’aprés chacun se dise : plus jamais çà .


                • marauder 21 mai 2014 08:14

                  A quoi sert alstom, a part répendre de la matiere radioactive pour des milliers d’années ?
                   A créer l’illusion auprès d’une fraction de l’espece humaine qu’elle se croit puissante (alors qu’elle est terrorisée) ...
                  Ca fait cher l’illusion, a cela je préfère le rêve, la méditation, ca coute moins cher aux générations futures ... Bref vos histoire soit disant politiquestes sont de la poudre aux yeux, sachez vivre avec 3 fois moins de courant et la on verra enfin de la sagesse politique...
                   Franchement, « debout la republique », rien que ce nom me fait plier de rire,la république étant un concept, la mettre « debout » sera difficile, a moins que l’on se soit habitué a imager a tire la rigo afin de brouiller les messages ...
                  Enfin bref, digne des cravateux qu’on voit partout hein, plus ca va a l’ecole, plus ça dégénère ...
                   Changer le monde avec du cravateux, nan franchement, j’comprend pas l’astuce :)
                  (voyez la symbolique de la cravate, on se pend ou ? :) )

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès