Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Amazon et ses chiffres

Amazon et ses chiffres

Je voulais faire une petite pause dans ma recherche de la solution politique (http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/la-solution-politique-144814) en faisant une petite analyse d’une entité qui me chagrine énormément : Amazon.

J’en veux un peu beaucoup à ces gens-là pour plusieurs raisons :

- J’ai créé une entreprise qui gérait 3 magasins d’électroménager. J’ai dû fermer cette boîte entre autres à cause de la concurrence de ces sites Internet dont Amazon ou CDiscount font partie. J’ai même essayé de faire partie des vendeurs Amazon pour essayer de sauver les meubles, quelle galère !

- Je vois fermer autour de moi des petites librairies dont celle de mon amie Nacera ou une institution historique à Grenoble : Artaud et je pense qu’Amazon est grandement responsable de cela, notamment en offrant la livraison sur un produit dont le prix est légiféré,

- Amazon fait rigoler tout le monde en prétendant qu’ils ne font pas de bénéfices en Europe et paient très peu d’impôts alors que la société que je gère paye plein pot, injustice fiscale avérée.

 

Du coup, je jette un œil sur societe.com (ou manageo.com ou bilan.fr…) et je vais voir ce qui se passe au 67 boulevard du général Leclerc à Clichy (92).

Déjà, première constatation amusante, les sièges de la FNAC et de Amazon sont au même endroit, surtout quand on sait que la FNAC communique sur sa guerre contre Amazon :

Sociétés dont le siège est à cette adresse :

AMAZON FR

AMAZON FR LOGISTIQUE (établissement secondaire de celui d’Orléans)

AMAZON MEDIA GROUP FRANCE SAS

AMAZON SUPPORT SERVICES FRANCE

AMAZON TECHNOLOGICAL SERVICES

AMAZON.FR HOLDINGS

CODIREP SNC (magasins électroménager appartenant à la FNAC)

COMITE ETAB PRINTEMPS HAUSSMANN (ex groupe PPR, que fait un CE ici ?)

FNAC DIRECT

FNAC LOGISTIQUE

FNAC PERIPHERIE

FNAC SA

FNAC TOURISME

FRANCE BILLET (filiale de FNAC et Carrefour)

RELAIS FNAC

 

On est en droit de se demander pourquoi ces deux ennemis ont établi ici, à Clichy, les sièges sociaux d’une partie de leur nébuleuse. Mais passons, ce n’est pas l’objet de l’article.

Quelques chiffres :

Liste AZ {JPEG}

Je n’ai pas mis AMAZON MEDIA GROUP FRANCE SAS car cette société vient d’être créée avec un capital de 3000 € (si si, 3 .000 € il n’y a pas d’erreur). Elles ont toutes le même patron, Romain Voog. Presqu’aucune n’a de trésorerie au moment de la publication du bilan (dur de payer les salaires, non ?).

Un petit calcul rapide permet déjà de voir comment Amazon s’organise. En effet, si on rapporte le chiffre d’affaires au nombre d’employés, on est sur 200 000 € de CA par employés sauf en logistique ou on est à 50 000 €. La logistique qui passe de 2009 à 2013 de 400 à 2000 employés et de 27 à 104 M€ de CA, toujours le même ratio de 50 à 60 000 € par employé.

Autre truc rigolo, ces boîtes n’ont pas de stock.

Sinon, globalement, ces 5 entreprises ont un bilan de 123 M€ et font 8M€ de bénéfices, le plus gros du CA étant fait par la logistique.

Les questions que je me pose avec ça :

CDiscount fait plus d’1 milliard de CA avec 1100 personnes et perd 13M€. Amazon France ne fait que 10% du CA de CDiscount ? Où est le CA manquant ?

Admettons que les chiffres ne soient pas biaisés et ne prenons que la partie logistique. Combien de librairies pourrions-nous sauver si Amazon n‘existait pas ?

Si on arrêtait là, ce ne serait que légèrement scandaleux, non ?

Oui mais… Amazon a déclaré au parlement britannique en 2011 avoir réalisé 889 millions d’€ de CA ! Or en 2011, Amazon logistique déclarait 75 M€.

Rapporté à 2012, Amazon aurait réalisé 889/75 * 104 = 1.23 milliards.

En fait, selon Euromonitor, Amazon aurait fait 1.3 Mds € de CA en 2011, on devrait donc être en fait à pas loin de 1.8Mds € de CA en 2012.

Si on prend le même ratio de bénéfices, ça ferait 106 millions d’€ de bénéfices à la place de 6 millions. Hop, 100 millions en fumée et du coup, 33 millions d’impôts en moins.

Là, ça commence à faire des emplois et des librairies, non ?

Ca serait bien que M. Montebourg aille chercher des sous chez eux au lieu de les aider à s'implanter dans sa circonscription ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • cardom325 cardom325 10 décembre 2013 11:24

    Au pays des magouilles, les honnêtes gens ne sont pas rois.....aussi vieux que le monde, courage à vous, bravo pour cet article qui dénonce la lutte du pot de terre contre le pot de vin (dixit Coluche)


    • fredvd 10 décembre 2013 12:34

      Je pense que ce sont nos habitudes de consommation qui sont à mettre en cause plus qu’une concurrence déloyale des commerces en ligne.
      Les hyper-marché de l’électro-ménager ont écrasé les petites surface de vente. Parking facile d’accès , multitude de marques et de modèles disponible immédiatement, livraison le jour même si acheté avant-midi etc . Les petites enseignes ne peuvent pas rivaliser même si leur prix sont parfois plus intéressant. Les gens veulent tout et tout de suite.
      Pour les librairies, je pense qu’il s’agit plutôt d’un désintérêt grandissant de la jeune génération pour la lecture ( sauf les magasines people ). Et le prix des livres n’est pas pour arranger les choses ( 25 euro roman grand format reliure collée).
      Pour ma part je préfère me rendre sur place, j’aime bien voir ce que j’achète...


      • yanch yanch 10 décembre 2013 15:30

        Bien sûr que le paradigme change et que nos habitudes de consommation sont responsables.
        Mais si ces acteurs du net respectaient les règles, la concurrence naturelle pourrait maintenir l’activité.
        Car si Amazon payait ses impôts, ses prix devraient augmenter et il deviendrait donc intéressant de comparer entre le commerçant local et eux.


      • mimi45140 10 décembre 2013 12:42

        Tous ces chiffres laissent rêveur, j ’ai géré une petite boite trente ans , je vois effectivement que je ne savait pas gérer , je sais malheureusement que la légalité et l honnêteté ont des définitions très différentes et je suis sur qu’il est possible de vivre avec un travail légal , pour un travail honnête cela me parait beaucoup plus difficile . Je comprend votre coup de gueule et notre impuissance mais combien de personnes , veulent et savent , comprendre ces chiffres . Mes deux enfants, adultes ne veulent surtout pas être indépendants ils sont l ’un dans l’administration , l’autre dans un grand groupe du CAC 40 , ne leur parlez pas de petite boite , commerce ou autre travail indépendant, ils rigolent en entendant les jeunes patrons dire « en m’ installant je serais mon propre patron » , ils ne savent pas qu’ils viennent en s’embauchant de trouver le pire des patrons .


        • yanch yanch 10 décembre 2013 22:12

          Je plussoie, malheureusement ;


        • Nina K Nina K 10 décembre 2013 15:01

           
          Comment Amazon échappe à l’impôt (un article de Livres Hebdo, en pdf, avec un schéma du montage fiscal d’Amazon : Delaware, Luxembourg...)
           


          • yanch yanch 10 décembre 2013 15:28

            Merci, je vais jeter un œil là dessus


          • Berkano Othala 10 décembre 2013 15:54

            Bonjour,

            Dans mon immeuble c’est moi qui distribue les colis,et i n’y a pas un jour sans Amazon, et tous les jours , ce nom se répète de plus en plus souvent.
            Moi je n’achète pas sur internet, et je boycotte même les caisses automatiques .
            Beaucoup des destinataires des colis amazon, on la main sur le coeur sur l’aide au monde entier, mais méprise le commerce local, en discutant avec eux , beaucoup m’ont dit que leur métier ne serait pas en danger.
            Pour moi personne n’est indispensable dans le monde actuel, alors que je suis conscient de la précarité de notre vision du monde, je pense que les plus confortés seront un jour les premiers touchés .
            Merci pour votre révolte .


            • mimi45140 10 décembre 2013 18:14

              Dans ce monde ceux qui seront le moins en danger font parti de ceux qui aurons appris à se passer d Amazon et consort .


            • kiouty 11 décembre 2013 01:21

              Sérieusement, on se croirait dans les siècles passés, quand tous les allumeurs de réverbères ont été mis au chômage par l’invention de l’électricité.

              Allo ? Si Amazon emporte autant l’adhésion, c’est aussi par l’excellente qualité de son service, y compris après-vente, en plus d’être compétitif sur le prix.
              Et cette qualité là, je ne la retrouve pas en France dans la majorité des enseignes, je suis désolé.

              Moralité, au lieu de chialer sur le fait que les gens vont naturellement vers un service excellent et coutant moins cher, posez-vous plutôt la question de ce qui permet à Amazon d’offrir un tel service et copiez-le, au lieu de rester dans un schéma voué à l’échec dans un paradigme de mondialisation. C’est d’ailleurs précisément ce dernier qui est le vrai sujet de discussion, pas la réussite quand même méritée d’amazon.


              • yanch yanch 11 décembre 2013 10:50

                Si on vous comprend bien, il faudrait copier les principes d’Amazon comme ne pas payer ses impôts ou n’utiliser que des intérimaires ?


              • mimi45140 15 décembre 2013 19:47
                @ par kiouty
                Vous avez raison au lieu d’employer un artisan local , je vais faire intervenir un auto entrepreneur polonais avec la même qualification , il est beaucoup plus compétitif, en tant qu’ indépendant il n’est pas limité au niveau des horaires et peut me facturer sa prestation pour le même prix que dans son pays et si il fait bien son boulot en plus d être compétitif sur le prix je pourrais dire, a ce prix la on ne trouve rien en FRANCE chez la majorité des artisans , je suis désolé qu’ils ne soient pas tous roumains,ils seraient compétitifs .
                Pour la morale, il faut m’excuser elle me manque beaucoup .

              • unandeja 11 décembre 2013 11:14

                Amazon pas de bénéfices en Europe ??? ça m’amuse aussi. Je vends des choses d’occasions sur amazon.....si je vens un livre 5€, amazon en prend environ 2.5 à 3€€ de comission juste pour une vente d’un bouquin....

                Si je vends ma nintendo DS à 80€, amazon prend 10€.
                Sur le volume des produits d’occasion ou neufs vendus par des tiers sur amazon, ils doivent bien faire du bénéfice et très largement.

                C’est vrai que la vente en ligne c’est pratique mais que cela tue le commece...mais c’est l’air du temps qui veut ça...aujourd’hui même les livres sont dématérialisés....où est l’odeur du papier, le plaisir de feuilleter, de préter son livre à sa famille, ses amis.....


                • yanch yanch 11 décembre 2013 11:40

                  La vente en ligne n’est pas scandaleuse, tant qu’on respecte les règles.
                  Que ce soit moins cher sur Internet car on fait des économies de structure, c’est normal.
                  Mais que ce soit moins cher car on ne paie pas ses impôts, là, c’est de la concurrence déloyale.


                • sylvain rodrigue 14 décembre 2013 15:50

                  Même si c’est plus cher chez le commerçant du coin, et même si le service n’est pas à la même hauteur, au moins ce dernier est-il notre voisin. Il paie d’ailleurs d’autant plus en impôt qu’il facture plus cher, et ce surplus est réinvesti dans la communauté, ce qui profite à tous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès