Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Arcelor et le chevalier russe

Arcelor et le chevalier russe

En voulant éviter la fusion avec Mittal Steel, Arcelor envisage une fusion avec Severstal, conglomérat russe dirigé par Alexei Mordashov. Le projet de Guy Dollé aboutirait à la création du leader de l’acier mondial, devant Mittal.

Arcelor sauvé ? Pas sûr. Tout d’abord, il incombe aux actionnaires du conglomérat européen de donner leur aval à cette opération le 28 juin, lors de l’assemblée générale, et qui verrait Arcelor être revalorisé à hauteur de 44 euros par actions. Alexei Mordashov, de son côté, recevra 295 millions d’actions représentant 32% du capital d’Arcelor, ce qui en ferait le premier actionnaire de ce groupe, tandis que Guy Dollé prendrait le contrôle de Severstal. L’ensemble Arcelor-Severstal deviendrait le leader sidérurgique dont rêvait Lakshmi Mittal avec une production d’acier d’environ 65 millions de tonnes par an.

La 5e fortune mondiale contre la 64e. Severstal est-il si différent de Mittal Steel ? "Nous avons toujours été attachés à une approche éthique des affaires, c’est l’une de nos spécificités", a expliqué Mordashov, alors que Guy Dollé évoquait "le rêve qu’(il) j’avai(t) en tête il y a dix ans, lors de (sa) première visite à Alexei" lors de la conférence de presse tenue hier au Luxembourg par les deux hommes. Alexei Mordashov, 64e fortune mondiale selon le magazine Forbes, présente toutefois certaines similitudes avec Lakshmi Mittal, comme la main-mise sur son groupe ( il est actionnaire de référence ), et son enrichissement rapide au cours de la dernière décennie basée sur des rachats et des investissements boursiers.

Reste à savoir si cet accord de principe verra naître le géant tant espéré par Guy Dollé. Si en Russie tout le monde se réjouit, à commencer par le ministre des Finances, de la plus grande transaction entre un groupe russe et un groupe européen, de l’autre côté de l’Oural, de nombreux analystes financiers ne voient pas d’un très bon oeil la fusion d’Arcelor avec le groupe de l’oligarque, dont ils jugent la gestion opaque, et dont les intérêts restent énigmatiques.


Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Adolphos (---.---.59.170) 30 mai 2006 11:37

    Tous ca, ce sont des manoeuvres ridicules du PDG pour garder sa place.

    Pourquoi une russe copain de Poutine, dans une Russie instable et mafieuse plutôt qu’une société Hollandaise, déja au sommet ? C’est n’importe quoi !

    En plus Arcelor n’est même pas français, alors que vient faire le ministre la de-dans ? Ignore-t-il que seul les actionnaires ont le pouvoir de décider de l’avenir de l’entreprise ? De quoi se mele-t-il ? Ca ne le regarde en rien.


    • who_cares (---.---.159.75) 31 mai 2006 09:15

      Parce que la mafia est un secteur d’avenir :)


    • Sam (---.---.155.211) 30 mai 2006 11:48

      « ...Nous avons toujours été attachés à une approche éthique des affaires, c’est l’une de nos spécificités » a expliqué Mordashov, alors que Guy Dollé évoquait « le rêve que j’avait en tête il y a dix ans, lors de ma première visite à Alexei » lors de la conférence de presse tenue hier au Luxembourg par les deux hommes..."

      Ces batailles de requins en eaux troubles sont toujours livrés par des acteurs dont les rêves revendiqués attestent la profonde humanité et au prétexte d’une morale des plus irréprochable...

      Il y a évidemment quelque chose de déstabilisant dans ce combat de truands en bas de soie : les sommes inimaginables mises en jeu.

      Il y a naturellement quelque chose de tristement répétitif dans cette joute à fleurets infectés : les licenciements programmés par les Directions des Déchets humains des deux groupes.

      Il y a finalement quelque de chose de terrifiant dans cette communication métastasée de prédateurs enjolivés : une mélancolie qui vient nous étreindre, et dont on n’a même plus le temps d’espérer comprendre vers quel eutopia elle tend ses mains tremblantes.


      • Adolphos (---.---.59.170) 30 mai 2006 13:45

        Z’êtes un vrai Poëte de l’OPA...


      • vilain petit canard (---.---.117.250) 30 mai 2006 14:57

        Très beau, votre commentaire. On manque de plumes poétiques comme la vôtre...


      • vilain petit canard (---.---.117.250) 30 mai 2006 15:16

        Je vais certainement choquer, mais je crois que la vraie raison de ce rapprochement, c’est que M. Mittal est tout simplement trop bronzé et trop « pays émergent » pour le bon goût français ou européen.

        Parce que s’allier à quelqu’un dont tout le monde pense sans le dire que c’est un apparatchik mafieux, dans un pays loin d’être transparent pour les affaires, ce n’est pas de la stratégie, c’est du TSM (« Tous Sauf Mittal ») !

        Mais soyons rassurés, M. Dollé devient président de la nouvelle entité, quel soulagement ! L’honneur est sauf ! Ou plutôt, « Bon appétit, Messieurs » ?


      • Sam (---.---.155.211) 30 mai 2006 15:18

        N’ayez pas peur, je me soigne... :)


      • Robert (---.---.59.170) 31 mai 2006 01:35

        « Je vais certainement choquer, mais je crois que la vraie raison de ce rapprochement, c’est que M.Mittal est tout simplement trop bronzé et trop »pays émergent« pour le bon goût français ou européen. »

        Ouais, c’est vachement important pour moi et mon acier de savoir si des brownies on coulé mon acier ou pas. Putain, j’suis pas raciste, mais moi, je veux de l’acier pondu par des blancs, c’est trop demander ?


      • MA.group (---.---.218.68) 30 mai 2006 12:40

        Je pense que cette fusion est pire que le mal : en voulant eviter Mittal et se rapprocher de Mordashov, on fait confiance à un investisseur qui pourrait agir de la même manière que Mittal.Aujourd’hui peut-être demain surement


        • Denis Gel (---.---.2.244) 30 mai 2006 13:42

          OPA agressive ou association de malfaiteurs poutinistes, peste ou cholera... l’article résume bien le dilemne auquel auront a se confronter les actionnaires. « le courage consiste a savoir choisir le moindre mal,si affreux qu’il soit encore »(Stendhal) merci a l’auteur pour cet article clair et synthetique.


          • (---.---.115.129) 30 mai 2006 15:25

            Vous etes a jour M. Acker` ? Le chef du Mittal a achete une entreprise Russe en riant « grande est belle » ?


            • (---.---.229.202) 31 mai 2006 22:12

              c’est sûr... c’est toujours mieux de se faire arnaquer par un multimilliardaire bien de chez nous...

              Parce que franchement, vous croyez que les milliardaires locaux (lagardere... pinault...dassault...) sont meilleurs que les russes, indiens... ou autres... C’est dans ce cas que notre propagande télévisuelle est rudement bien montée. Tous sont impliqués dans des affaires douteuses...

              Quand je pense que l’on ensense aujourd’hui Mr Michelin... c’est déjà avoir oublié les licenciements « boursiers » d’il y a quelques années...

              Quand à la russie instable et mafieuse de Mr Adolphos « le bien connu » (premier commentaire), il ferait mieux de sortir de sa vision TF1 de ce pays... Il pourrait aussi apprendre à lire, car J. Acker ne parle pas du ministre français des finances, mais russe...


              • RealFinance (---.---.137.106) 4 juin 2006 14:38

                Les raisons évoquées pour un rapprochement d’Arcelor avec Severstal sont celles-là mêmes qui étaient avancées par l’équipe de Mittal pour une fusion avec Arcelor.

                Ensuite, « OPA hostile », cela ne veut pas dire grand-chose, excepté qu’elle n’arrange pas le patron de la société-cible. En effet, seuls les actionnaires décident au final. Et en ce sens, seules les OPA ratées sont « hostiles ».


                • FFanchy (---.---.158.111) 6 juin 2006 17:03

                  Juste un petit commentaire pour apporter un témoignage.

                  M. Mittal n’est pas un nouvel arrivant dans l’est de la france. Arcélor lui a déjà cédé une partie de ses usines il y a quelques années. Après avoir récupéré l’ensemble des moyens de productions et le savoir faire, les usines ont été fermées et délocalisées en inde. Ceci malgrés les promesses et autres beaux discours. Les sites de productions français sont actuellements pollués et à l’abandons.

                  La richesse d’Arcelor à aujourd’hui est son site de Sollac qui est à la pointe de la recherche. La spécialité du groupe est les métaux spéciaux à forte valeur ajoutée.

                  Ceci explique une bonne partie du climat de méfiance qui existe entre M. Mittal et les dirigeants d’Arcelor.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès