Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Arcelor Mittal ? létal, ordinal, banal, crucial

Arcelor Mittal ? létal, ordinal, banal, crucial

Travailler et espérer vivre des fruits de son travail sont les seuls souhaits fondamentaux de milliers de salariés du Groupe Arcelor Mittal. Or, le secteur de la sidérurgie est désormais rattrapé par la crise ( surproduction ) ce qui fournit un prétexte à des restructurations frontales de la part du groupe familial Mittal.

Essayons d'examiner ce qui est le carré funeste à quatre côtés : létal, ordinal, banal, crucial.

En premier lieu, la stratégie de Monsieur Mittal est talentueuse. Il a su empocher, au terme d'une bataille boursière de format tenable en 2006, le fleuron de la sidérurgie mondiale : le groupe européen Arcelor constitué en 2002.

Depuis, de manière méthodique, il a fait réaliser l'inventaire du know-how et des brevets des équipes de recherche et appliquer le produit de ces travaux à des productions réalisées dans les pays émergents. L'OPA lui a permis de devenir détenteur du savoir-faire, son habileté consiste à faire "redescendre" cette technologie vers le Sud au détriment des sites implantés au Nord à commencer par Gandrange.

Poursuivement calmement son plan, la famille Mittal a eu l'intelligence – ce qui ne veut pas dire recevoir notre approbation économique ou sociale – de sectionner par tranche le process de production situé à Florange. Isolé, ce qui est potentiellement à vendre n'est pas rentable. Arrêté longtemps, cette partie composée de hauts-fourneaux ne sera plus viable. Telle est la stratégie létale appliquée à Arcelor Mittal par un homme incontestablement visionnaire mais intéressé par les chiffres davantage que par l'expansion industrielle et le climat social.

En deuxième lieu, nous vivons à une époque où la mobilité des facteurs de production n'a jamais été aussi importante. Tant le travail que le capital sont mobiles. Dès lors, Arcelor Mittal ne se soucie nullement de préoccupations d'aménagement du territoire et de générer des friches industrielles. De manière ordinale, il a séquencé selon sa feuille de route les sites dont il convient de se délester. Selon des sources syndicales, Fos sur Mer serait le prochain sur cette "blacklist" où seul le profit à court terme est la boussole. Là où Antoine Riboud ( ex-BSN devenu Danone ) voulait créer une " cathédrale" (sic ), Monsieur Mittal se moque de nos querelles de chapelle et cherche, tel l'entrepreneur de l'économie néo-classique, à maximiser son profit.

En troisième lieu, ce comportement est somme toute banal mais pose une question de gouvernance dans la mesure où les Mittal ne détiennent que moins de 42% du capital du Groupe. Les Etats auraient probablement dû se concerter et tenter de faire pression sur Arcelor Mittal de l'intérieur. A la banalité initiale de son comportement de prédateur ( OPA ) succède une banalité de "charognard" qui vit sur la bête pour prendre un terme simple. Non, cette banalité n'est pas inéluctable. Mieux, elle doit donner matière à réflexion aux Etats confrontés à un dépeçage ordinal.

En quatrième lieu, le cas d'Arcelor Mittal est crucial car nous ne sommes pas ici en présence d'un secteur aux produits obsolètes. Les productions du Groupe sont parmi les meilleures du monde et sont clairement stratégiques pour certaines de nos industries européennes : aéronautique, automobile. Crucial au plan de l'acier ou de l'inox ( Forges de Gueugnon ), ce Groupe l'est aussi au plan social. Après bien des efforts ( voir nationalisations de 1982 ), nous étions parvenus à créer un champion mondial regroupant plus de 20.000 personnes. Sachez qu'il aurait suffit que les Etats (via la participation résiduelle du Luxembourg ) surenchérissent de moins de 10 milliards d'€uros et notre fleuron de l'acier serait encore européen. Fier de l'Europe qui gagne et des valeurs de Jean Monnet, nous ne comprenons toujours pas cette absurde cécité gouvernementale plurielle. Surtout si nous la rapportons aux 4.500 milliards d'€uros que les pays de la zone €uro ont dépensés entre 2008 et 2011 pour le sauvetage bancaire et monétaire ( Source : récente communication du Commissaire européen Michel Barnier ).

Oui, tenter de conserver Arcelor était crucial et techniquement jouable. D'autant qu'une jurisprudence de la Cour d'appel de Paris de 1965 rappelle que l'intérêt social de l'entreprise l'emporte sur le seul intérêt du bloc majoritaire. Autrement, le sociétal peut, sous conditions, primer le patrimonial. ( Arrêt Fruehauf ).

N'est-ce pas tout le débat de cette douloureuse affaire Arcelor-Mittal ?

 

Jean-Yves Archer

Economiste

mardi 4 décembre 2012


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • fred74 fred74 5 décembre 2012 14:10

    Bonjour Jean-Yves Archer,

    Suis-je le premier et le dernier ? Bref, je n’ai pas votre parcours ni votre cursus, néanmoins certain de vos commentaire me laisse perplexe pour un économiste,,,,,
    Comment pouvez parler de la stratégie d’un Arcelor-Mittal qui , ne cachons pas derrière notre petit doigt, n’en à rien a faire de quelques ouvriers, Il ne fait pas dans la dentelle ce monsieur.

    Notre societé vie à l"heure de Wall street, et comme en 29 les mêmes causes produisent les mêmes effets, bien sur , 29 n’était que spéculatif, l’argent facile, et puis on connais les suites. Aujourd’hui, se sont les entreprises qui en sont les victimes, et cela ne fait que commencer.
    Mais ça je ne pense pas vous l’apprendre, n’es ce pas....vous vous surprenez des agissement de ce monsieur,,,,,,,pourquoi ?
    L’économie mondial dans laquelle on nous enferme, nous oblige à croire que tôt ou tard, notre économie se tournera vers les services car notre main oeuvre industriel est trop cher....
    forcement, trop de charges,,trop de gens au chomage,, ;,,cette variable d’ajustement,,,,,celle qui permet aussi de baisser les salaires .....
    Mais bien sur , ce n’est pas dans nos journaux télévisé que cela va être dit,,,,,,remarquez normal,,,,,avec les veaux que nous sommes,,,pourquoi tentez de nous expliquez que nous sommes dans la merde,,,,l’espoir fait vivre,,,,,
    Je ne vous apprends rien non plus la dessus,,,,,,,


    • Jean-Yves ARCHER ARCHER 5 décembre 2012 16:14

      Bonjour,

      D’abord on peut toujours apprendre d’autrui et votre réaction a de l’intérêt.
      Ma famille est d’origine industrielle et je peux vous dire que je ne comprends pas que tous les efforts faits pour réussir à fonder Arcelor nous aient été soufflés sur un vulgaire coup de Bourse.
      Pour le reste, le personnel de Monsieur Mittal rime davantage avec Germinal qu’avec espoir et sécurisation des carrières.
      Bien cordialement, JY Archer.

      • Romain Desbois 5 décembre 2012 18:59

        Mittal est le prototype des nouveaux riches du capitalisme décomplexé typique de l’ère Sarkozy, pas les grandes familles d’avant qui pactisaient et collaboraient avec les nazis comme Le Taittinger qui ose comme hier soir sur BFM donner des leçons à la gauche en disant qu’on ne bosse pas assez en france (c’est vrai que pendant la guerre , leurs esclaves ne leur coutaient rien).

        Mittal lorgnait sur les brevets que la France auraient dû acheter au nom du peuple.

        D’ailleurs , puisque Mittal doit 800 millions au fisc, il suffit d’envoyer l’huissier et prendre les biens de ce monsieur. c’est pas comme ça qu’on fait normalement ?


      • Eurasie 5 décembre 2012 18:16

        « Inféodé à la banque, le gouvernement pseudo socialiste surenchérit sur le sociétal bobo et les effets de manche. Le règne du Flamby, Roi des flans, va être un gouvernement de choc contre la classe ouvrière. À lui seul reviendra la tâche d’appliquer Super-Maastricht. Pour cela il va s’appuyer sur la petite-bourgeoisie et l’Immigration, plus quelques sexialistes apparentés.
        Le côté Taubira-Belkacem-Benguigui étant le versant clérical bien-pensant de l’administration séculière Fabius-Moscovici-Valls.
        Et il sera d’autant plus idéologique qu’il servira la banque. Terra Betona a tranché depuis longtemps entre la petite-bourgeoisie ou le prolétariat. Bobo-immigré-minorité toute ! Pour La Bastille existe-t-il des drapeaux homos a brandir à coté des algériens et turques ?
        La petite-bourgeoisie veut davantage de métissage, de velib, de mariages de pédérastes, d’éoliennes qui emmerdent, de féminisme policier pour tir à la poulette, de panneaux photochinois, de fric aux assoces »un ballon pour chaque banlieue« , et de vente de shit de qualité ... Le bobo, ce grand pourfendeur d’interdits, juste un zéro démultiplicateur du compte de dealer !
        Les immigrés veulent plus de prébendes, plus de facilité pour les trafics de stupéfiants, donc moins de contrôle dit « au faciès », et encore plus de « passe-droit » (dite discrimination positive) ; comme à Science-Pot du regretté Monsieur des Coings le pompeux pédéraste qui est mort héroïquement comme il a vécu, par là où la rime s’imposerait. Avec un royal compliment de la cour des comptes.
        La Vieille-Mitre radical sexialiste, a organisé artificiellement la guerre raciale en faisant marcher l’immigration derrière l’Union des Juifs Étudiant la France, par le biais de « SOS-Le racisme » créée de toute pièce par l’Elysée, et à l’Elysée contre les vrais communistes comme Marchais. La lutte contre les discriminations est un dispositif de domination, qui brise les liens existants non conforme au marché : Divide et Impera. Les valeurs et le holisme n’y ont aucune place ; seuls sont réels les rapports de force du libéralisme. Le regroupement familial fut une défaite économique mais une réussite électorale, il sera complété par l’UE fédérale de Goldman-Sachs, dans l’Union sacré avec Bayrou ...
        La guerre civile qui vient, ne sera pas mené physiquement par les banksters et leurs valets dorés médiatiques (bonniches DSK à tout faire) : c’est la racaille des prétoires, ainsi que toute la petite-bourgeoisie gynécocratique soulevée contre « le mâle blanc hétéro sexiste et populiste » qui commence à être mobilisée. Les divisions Belkacem,Benguigui,Taubira en formation de strings serrés, (excepté pour la dernière, des collabeurettes du fantasme DSK ...) et leurs idiots utiles anti-capitalistes mondialistes indignés des bacs à sable et pro-colonisation libérale, contre les derniers hommes libres.
        Aux uns le devoir de répression des antisémites, des clients des prostitués, des automobilistes et des internautes mal-cliquant, aux autres les tâches de maintien de l’ordre social impérialiste, pas de quartier !
        Le mondialisme asservit l’homme grâce aux slogans de progrès, de technologie, de rationalisation, de standardisation, et surtout d’uniformisation. Il ne connait que le profit et les dividendes. Il veut transformer le monde en un cartel géant. Il met sa machine avant l’homme.
        Le bobo dans sa narcose technocratique, focalise sur ses menus gains sociétaux de l’épistémè diarrhéique chiée par le néo-libéralisme, par ces divers faussaires occupés à accaparer notre économie. Il regarde béat sa Maman-État Tocquevilienne, « compassionnelle », « sociale », et ses grands tarzans de sa télé-tétée. Tandis que l’obscurantisme gauchiste contemporain, loin de constituer une entrave à la transition imperiorum oligarchique, est son meilleur garant idéologique, par son anti-capitalisme adolescent, sa pieuse et libérale ouverture des frontières, et sa sainte frugalité écolo qui est déjà exhaussée pour beaucoup ...
        Mais peut être la grande terre nihiliste baignée de sang se réchauffera à la lueur de l’Est, qui fît croire à tant d’hommes que le Christ marchait à la tête de douze gardes-rouges de la Révolution. »
         
        Extrait du journal « Le Petit Souchien »
         
        inspiré de Felix Niesche ( vrai troskyste ) E&R
         
        Le Grand Remplacement organisé par les Colonisateurs Globaux Capitalistes, l’américanisation du peuple en France.
         
        2006 : 25% de naissances immigrées (hors UE)
        2040 : 50% AMERICANISATION REUSSIE !

         
        vidéo du Grand Remplacement

         
        L’immigration réduit des deux tiers la croissance du PIB


        • dadascope dadascope 5 décembre 2012 18:17

          Florange : la nationalisation aurait été contraire au droit européen :

          http://contrelacour.over-blog.fr/article-florange-la-nationalisation-aurait-ete-contraire-au-droit-europeen-113096437.html
           
          Montebourg : L’art de se payer la tête des électeurs :

          En réalité, M. Montebourg sait parfaitement qu’il n’a strictement aucun moyen de redresser la situation industrielle de la France, tout simplement parce qu’il n’a aucun moyen :

          - il ne peut pas instaurer des droits de douane pour protéger nos industries d’une concurrence insoutenable parce que les droits de douane de la France sont décidés par la Commission européenne à Bruxelles pour l’ensemble de l’UE.

          - il ne peut pas jouer sur les taux d’intérêt et le taux de change externe de l’euro parce que ces données monétaires essentielles résultent de décisions prises par la BCE à Francfort.

          - il ne peut pas relancer la croissance par des dépenses publiques parce que ceci est interdit pas les orientations budgétaires draconiennes fixées par l’Union européenne.

          - il ne peut pas empêcher les délocalisations torrentielles des usines qui quittent la France pour aller s’installer dans des pays où les gens sont payés comme des esclaves parce que ceci est interdit par l’article 63 du TFUE :

          Article 63
          1. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.
          2. Dans le cadre des dispositions du présent chapitre, toutes les restrictions aux paiements entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites.
          http://www.u-p-r.fr/actualite/france/arnaud-montebourg-l-art-de-se-payer-la-tete-des-electeurs
           

          Hollande “déclare la guerre à l’argent-roi” !...

          Le Point : Au Bourget, François Hollande déclare la guerre à l’argent-roi

          Mais il ne déclare la guerre :

          - ni à l’article 63 du TFUE qui impose à la France les délocalisations et la totale liberté des mouvements de capitaux ;
          - ni à l’article 32 du TFUE qui impose à la France l’objectif général de libre-échange tous azimuts ;
          - ni à l’article 123 du TFUE qui interdit aux banques centrales nationales de monétariser les déficits publics et qui assure la toute puissance des banques ;
          - ni aux Grandes Orientations de Politique Économique qui imposent à la France le démantèlement de ses services publics et de ses acquis sociaux  ;
          - ni au Fonds Européen de Solidarité Financière (FESF) et au futur Mécanisme Européen de Solidarité (MES), qui vont consister à ponctionner financièrement de plus en plus lourdement les Français pour sauver l’euro,
          - etc.
          http://www.u-p-r.fr/actualite-facebook/hollande-declare-la-guerre-a-largent-roi


          • Romain Desbois 5 décembre 2012 18:48

            "ni à l’article 123 du TFUE qui interdit aux banques centrales nationales de monétariser les déficits publics et qui assure la toute puissance des banques ;"

            C’est pourtant bien ce que fait a BCE en rachetant les dettes de la Grèce !!!!

            Les traités ne servnet à rien puisqu’ils ne sont pas respectés. Donc pas la peine de se focaliser dessus.


          • dadascope dadascope 5 décembre 2012 19:29

            Mais bien sûr... cela n’a strictement aucun rapport ... vous manquez toujours autant discernement, ou de bonne foi, au choix.

            Alors, brièvement, si la Grece est sans cesse renflouée, c’est pour ne pas qu’elle sorte de la zone euro, sinon tout le monde suivrait en la voyant retrouver la santé. Allez voir du coté de l’ISlande, Suede, Danemark, Norvege, etc.... L’UE ce n’est pas l’Europe. Et l’UE ne va pas se tirer une balle dans le pied.
            C’est aussi pour
            éviter qu’elle se rapproche de la Russie qui voudrait lui venir financièrement en aide.

            Avez vous vu l’UE faire le moindre geste pour la France ? Non evidemment, car la zone euro n’est pas ici en danger comme en Grece. Il n’y a deja aucun geste pour l’Espagne et l’Italie, alors nous et nos quelques usines qui ferment, c’est de la pacotille pour l’oligarchie. C’est une dictature economique et sociale.

            Si nous ne pouvons plus retenir les industries, c’est parce que l’UE nous en empêche.

            Et nous ne pourrons rien renegocier car nous pesons 3.7% au parlement europeen, nous pesons 1 sur 27 pays, et plus nous seront et moins nous pourrons decider.

            _________
            - Sortir de l’UE et ses traités contre nature par l’art 50 du TFUE, sereinement et sur 2 ans avec discution entre pays et autres partenaires,
            - Sortir
            de l’euro qui nous ruine, et il est juridiquement impossible de sortir de l’euro sans sortir de l’UE
            , vous vous souvenez ?
            - Sortir de l’OTAN et de ses guerres immondes


            Vous souvenez vous de notre debat, ou faites vous seulement semblant d’avoir oublié notre discussion ???? Il semble que deja en octobre, vous n’aviez pas le moindre argument coherent.
            Heureusement j’ai bonne memoire, et cela va m’eviter de me fatiguer :
            http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/l-union-europeenne-c-est-la-guerre-124187#forum3503151


          • dadascope dadascope 5 décembre 2012 18:23

            Nous étions encouragés à entrer en grève le 14 novembre 2012, de quelle pression populaire et de quels mouvements de luttes s’agissait-il ?
            Ces syndicats affiliés à la Confederation européenne des syndicats sont très favorables à l’union européenne, cette grève européenne etait une mascarade pro-européiste destinée à instrumentaliser la colère des Français.
             
            http://www.cercledesvolontaires.fr/2012/11/13/jai-un-doute-sur-la-greve-du-14-novembre-2012/


            • dadascope dadascope 5 décembre 2012 19:52
              + bonus

              L’affaire Peugeot - Iran

               
              1)- PEUGEOT VICTIME DE L’ENTRÉE DE GENERAL MOTORS À SON CAPITAL EN FÉVRIER 2012
              2)- LES LETTRES DU 9 MARS ET DU 10 AVRIL 2012 DE L’UANI (ORGANISME PILOTÉ PAR LES SERVICES SECRETS AMÉRICAINS, BRITANNIQUES, ALLEMANDS ET ISRAÉLIENS) POUR FORCER PEUGEOT À SE RETIRER D’IRAN
              3)- L’ÉCHEC DE LA MISSION ROCARD EN IRAN EN MAI 2012

              http://www.francoisasselineau.fr/2012/07/laffaire-peugeot-iran.html
               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès