Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Argent public et entreprises privées !…remettre les choses à leur (...)

Argent public et entreprises privées !…remettre les choses à leur place !

 Plus, toujours plus, ils n’en auront jamais assez, et à les écouter, pour s’en sortir il faut libéraliser encore plus le marché du travail, et pour cela il faudrait entre autre : la fin des taxes et des impôts sur les entreprises, une refonte complète des charges sociales, la fin des marchés de monopoles et bien sûr la fameuse liberté d’entreprendre ! Sans vergogne ils y ajoutent : la fin des « privilèges » et exceptions sociales, Le contrat de travail identique pour tous, et la fin de la protection dans tous les emplois … bien sûr vous l’aurez compris cette « égalité pour tous » ne concernent que les salariés dont il faudrait aligner les « avantages » sur le moins disant social. Bien entendu, cette « égalité » ne concerne nullement les PDG, les actionnaires et tous ceux qui sont choyés par tous les gouvernements successifs depuis trente ans. Quant au contrat de travail unique, il existe : c’est le CDI ! Enfin, on ne s’appesantira pas sur la nouvelle charge « anti-fonctionnaire », véritable obsession du néolibéralisme qui rêve de s’accaparer de tout ce qu’il peut transformer en profit.

En quelques chiffres nous allons donc rafraichir la mémoire à certains. Les privilégiés ne sont pas ceux que l’on croit :

⇒Il y a trente ans, pour 100 euros de salaire les entreprises versaient 7 euros de dividendes. Aujourd’hui, elles en versent 34 euros, soit 5 fois plus …

⇒Il y a trente ans, pour 100 euros de valeur ajoutée les entreprises versaient 5 euros de dividendes. Aujourd’hui, elles en versent 23 euros, soit 5 fois plus …

⇒En 1981, les dividendes versés aux actionnaires représentaient 10 jours de travail par salarié dans les sociétés non financières. En 2012, ils en représentent 45 jours soit 4,5 fois de plus …

⇒ 200 milliards d’euros : c’est le montant de la richesse créée par le travail, détournée chaque année des salaires vers les profits, depuis 30 ans.

⇒ 330 milliards d’euros : c’est le montant des richesses cumulées par les 500 plus grosses fortunes de France en 2013, en progression de 25 % par rapport à l’année 2012.

⇒ 41 milliards d’euros : c’est le montant des dividendes versés aux actionnaires des entreprises du CAC 40 en 2012, en augmentation de 5 % par rapport à 2011.

⇒ 200 milliards d’euros : c’est le montant cumulé des aides publiques, déversées chaque année aux entreprises, sans contrôle ni contrepartie.

⇒ 45 milliards d’euros : c’est le montant des exonérations de cotisations sociales patronales accordées chaque année au patronat.

⇒ 80 milliards : c’est le niveau de la fraude et de l’évasion fiscale… qui n’est ni le fait des salariés ni celui des fonctionnaires !

L’ensemble des cadeaux faits au patronat sous forme d’aides directes et de crédit d’impôt se monte annuellement maintenant à prés de 250 milliards d’euros. Que fait le patronat de cette manne financière accordée sans aucun contrôle ? Il délocalise, pour accroître ses profits dans les pays à bas salaires et dont les contraintes étatiques sont moindres. C’est l’une des causes de la désindustrialisation de la France, près d’un million d’emplois industriels perdus en 10 ans. On est dans une situation aberrante, où les entreprises privées nous coûtent plus cher que la totalité des services et organismes publics ! Un exemple : Le CIR (crédit impôt recherche) destiné à subventionner le développement de la R&D (Recherche et développement) des entreprises privées coûte à l’Etat deux fois plus cher que le budget total du CNRS, qui est une entreprise publique !

Un autre exemple, le budget de l’enseignement est de 65 milliards, mais dans cette somme sont compris tous les marchés qui sont passés avec des entreprises privées comme : la restauration, les fournitures de bureau et d’informatique, les livres des élèves, les divers travaux d’entretiens, de réfections et autres. Et cela est également valable pour le budget de chaque ministère ! Nous pouvons également parler des fameux PPP (Partenariat Public Privé) qui sont des mines d’or pour les entreprises privées. Cette situation n’est pas saine, car elle sclérose le secteur privé qui n’innove plus, et se contente de vivre de marchés et de subventions publics.

Autre problème, les grandes entreprises préfèrent rémunérer les actionnaires au lieu de développer l’investissement. La diminution du nombre d’entreprises et d’emplois, c’est autant de richesses qui manquent à l’État pour financer les infrastructures, les services publics, la santé, l’enseignement, la recherche. Avec comme conséquence une diminution des rentrées fiscales qui conduit les gouvernements à emprunter sur les marchés financiers pour répondre aux besoins du pays. Là est la cause de la dette de l’État qui se monte à près de 2000 milliards d’euros soit 95% du PIB. Chaque année, l’État verse 47 milliards d’euros en intérêts de la dette. Face à cette dette, le gouvernement réduit les dépenses publiques au lieu de contraindre le capital à investir en France. Réduire les dépenses publiques pour subventionner les entreprises privées, c’est rendre la vie encore plus difficile aux salariés, c’est rendre la société encore plus inhumaine.

Cette situation est dangereuse, car la bonne santé des entreprises est indispensable pour le pays ! Mais les grosses entreprises phagocytent le système et pressurisent souvent petites et moyennes entreprises en étant leurs donneurs d’ordre ou en les utilisant comme sous-traitance mal rémunérée. Alors que l’on essaie de monter les salariés du privé contre les salariés du public, le véritable scandale est la différence de traitement entre les grosses et petites entreprises … on ne parle même pas de l’artisan du coin qui a souvent du mal à boucler ses fins de mois ! Dernier point, si une entreprise est en difficulté, ce n’est pas parce que ses cotisations sociales, injustement appelées « charges », sont trop importantes, mais simplement parce qu’elle n’a pas assez de débouchés à cause souvent de la conjoncture économique. Et améliorer la conjoncture économique et sociale d’un pays c’est le rôle de l’Etat, mais il faut y consacrer un budget conséquent, et pour cela il faut qu’il cesse de déverser des milliards d’euros au Medef sans contrepartie !

http://2ccr.unblog.fr/2015/03/06/argent-public-et-entreprises-privees-remettre-les-choses-a-leur-place/

 Lire : LES CAISSES SONT VIDES, IL N’Y A PLUS D’ARGENT … mais ils fraudent des milliards !

 « Les individus ne constituent une classe que pour autant qu’ils ont à soutenir une lutte commune contre une autre classe ; pour le reste, ils s’affrontent en ennemis dans la concurrence »… Karl Marx


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • JL JL 7 mars 2015 12:15

    C’est la curée.

    Pas de taxes, pas de charges, pas de salaires, un rêve d’actionnaire, càd, quelqu’un qui vit de l’action des autres.

    Cette logique du profit est une logique folle. Les actionnaires sont comme des poulets sans tête en train de tuer la poule aux œufs d’or. Un comble.


    • zygzornifle zygzornifle 7 mars 2015 12:25

      remettre les choses a leur place  ? c’est remettre l’argent dans les banques et dans les caisses de l’état ? 


      • ggo56 7 mars 2015 13:26

        Lire sur mediapart, les pratiques des fonds vautour
        http://www.mediapart.fr/journal/economie/060315/fonds-dinvestissement-le-scandale-de-trop
        Mais l’ennemi de la Phynance n’y voit rien de mal...


        • Spartacus Spartacus 7 mars 2015 17:13

          Argumentaire débile qui démontre la mauvaise foix permanente des gauchistes.


          Les sources sont Bolcheviques et interprétations à charge totalement stupides.
          Sources à la con. Raisonnement de débiles qui ont perdu le sens du libre arbitre et voudraient que le monde vive en soumission à leur idéologie Marxiste de merde.

          Depuis 10 ans la part des dividendes n’a pas augmenté. 

          1a-Dividendes. 
          Dans les chiffres des gauchistes, les dividendes sont comptés plusieurs fois. La base de calcul est l’INSEE de la masse des dividendes. 
          Les dividendes des filiales sont comptés avec les dividendes de la société mère car les chiffres sont repris de l’INSEE qui ne fait pas la distinction. Chiffres à la con.

          1b-Dividendes.
          Sur des bilans les dividendes apparaissent 2 fois. Ligne profits IFRS et profits distribuables. Les gauchistes pour effet d’annonce prennent les profits « IFRS » au lieu des « distribuable pour augmenter leur effet de crocodile pleurnichards et vils capitalistes.

          1c-Dividendes
          Les dividendes sont plus importants évidemment car les entreprises préfèrent aujourd’hui faire appel aux actionnaires qu’a l’emprunt bancaire. Donc plus de dividendes et moins de remboursement d’emprunts. 

          En fait ces chiffres indiquent surtout qu’il n’y a pas assez de riches pour investir. Ne comptons pas sur les gauchistes en servitude de l’état pour le faire avec leur propre argent. C’est tellement plus moral pour des Marxistes de le dépenser immédiatement l’argent que de l’économiser pour créer d la richesse et être Actionnaire c’est trop vil. En plus démissionner de la fonction privilégié à vie.....Impensable pour un gauchiste.

          Ce qui est scandaleux dans une interprétation gauchistes, c’est le mensonge social de la responsabilité de l’état. Ce qui est logique car les gauchistes sont majoritairement des accapareurs sociaux à charge de l’état...

          L’auteur accuse les subventions ? Mais aux dernières nouvelles, les subventions sont donnée par l’état. L’employeur n’a pas force de loi, seul l’état dispose de ce droit. Mais le gauchiste n’a pas de cerveau pour réfléchir à la responsabilité. 
          Déni des gauchistes des responsabilités de l’état. Vous comprenez ma bonne dame, l’état c’est nous les gauchistes. Alors nous dénoncer comme responsables....

          Les »exonérations patronales« . De la part des gauchistes on atteint le summum de la mentalité des aveugles qui se foutent des borgnes. 

          Je prend a partie tous les gauchistes fonctionnarisés d’avouer la part sociale patronale qu’ils coûtent et leur augmentation comparée de leur part patronale. 
          Alors à, charge 150 ou 200% de votre net ? 
          Ils préfèrent vivre dans l’ignorance que de savoir. Corporations d’irresponsables aucun n’est au courant de son coût réel pour la société. Vous avez vu un gauchiste de l’état réclamer son brut de brut. Il préfère faire une pirouette du genre  »nous c’est pas pareil« ..

          De la part ex-branleur syndicaliste encarté bolchevique d’un Gil ancien de EDF qui était payé qu’a faire du syndicalisme, la part patronale à charge sur la société est un scandale honteux. Alors les cotisation chômage les gauchistes vous en avez payé quand ?

          N’oublions pas le couplet ubuesque sur les »cotisations patronales« qui ne sont »patronales que chez les bolcheviques alors qu’elles font partie intégrante du salaire et sont une imposition collectiviste pour le compte des salariés. Tellement élevées qu’ils reprochent aux entreprises d’avoir des exonérations. Absurde. 

          On se demande même pourquoi autant de gens veulent partir de cette « providence sociale ».

          Il est vrai que la providence sociale n’aide que les gauchistes des services public et les générations passées au détriment de la société civile des exploités des régimes sociaux et des générations futures qui n’ont pas le pouvoir d’avoir la parole.

          Le gauchiste donneur de leçon de morale financière fonctionnarisé est lui exonéré de cotisation chômage, ses cotisation retraites et santé sont inférieures et de l’autre vient gémir que celles des salariés serait exonérées. 
          Le gauchiste est un nanti social et voudrait donner des leçons aux autres. Commence par avouer tes privilèges pour être crédible.

          Un cadeau pour le gauchiste ;
          C’est te rendre l’argent qu’on t’a pris par la force coercitive de l’impôt et l’état et qu’on te rend....
          C’est beau la morale du gauchiste qui te fait une « faveur de te rendre une part de ce qu’il t’a volé....Un cadeau. Abrutis de gauchiste, les responsable de la destruction de l’investissement et du chômage se sont vous. A force d’insécurité fiscal, de terreur sur le capital risque. 

          L’auteur explique le »CIR" hors il apparaît que l’état gauchiste triche et favorise les entreprises publiques. L’état étant un accapareur. Il y a même une plainte en cours au conseil de la concurrence. 

          Les richesses qui manquent à l’état. Venant des gauchistes aux 11 semaines de congés payés aux jours de carence, aux délégués syndicaux en nombre dispendieux, aux retraites inéquitables trop tot et calculées injustement vis a vis de la société civile. C’est vrai que la gamelle du profit social à se branler net pleurnicher sur son sort de nobles privilégiés en droits sociaux n’est jamais assez grosse. 

          Parler du chômage alors que les obligés de l’état sont les premiers coupables d’en créer à cause de leur accaparatiopn de la richesse nationale pour se payer des RTT et des temps de travail minuscules....

          Bref rien a attendre pour sauver le pays des rêveurs d’URSS et de dictature d’état.

          • Robert GIL Robert GIL 7 mars 2015 17:21

            @Spartacus
            je crois que cet article t’a touché, vu ta colere, et oui ça fait mal de prendre la verité en pleine face. Tes argumentaires a deux balles ne tiennent pas la route mais tu t’obstine ...
            .
            Allez, sans rancune, voici meme une super photo rien que pour toi sur laquelle tu pourra mediter :
            https://www.facebook.com/470279756351891/photos/a.484721991574334.109215.470 279756351891/858709790842217/?type=1&theater
            .
            bon week’end quand meme ...


          • Rmanal 8 mars 2015 11:16

            @Spartacus
            Tiens le troll est de retour. Pas pris ses cachets ?



          • rocla+ rocla+ 7 mars 2015 17:25

            Ah oui , un article  écrit par un gus qui ne paye pas son 

            électricité  . 

            Juste pas crédibles les gens qui sont pas dans la vraie vie . .

            • Robert GIL Robert GIL 7 mars 2015 17:56

              @rocla+
              toujours a ecouter et colporter les ragots, hein ? Reprennez vos commentaires et ceux de votre maitre sparagus ou de ses accolytes et vous verrez un coup je suis fonctionnaire, un coup je travaille a EDF, un coup je suis retraité, un coup je suis cheminot, un coup je suis etranger et je ne paye pas d’impot (pourqoui ?) un coup je profites du RSA et des aides publiques ... vous etes impayables, mais cela prouve bien que vos commentaires comme vos arguments ne sont que du pipot !
              .
              allez, bon weekend quand meme, car je crois que je ne vais pas perdre plus de temps avec des gusgus qui ne savent plus trop quoi ecrire pour passer le temps. Essayez de travailler ou d’avoir une occupation reguliere, vous verrez ça ne vous ferait pas de mal.


            • rocla+ rocla+ 7 mars 2015 18:02

              Pour être crédible le mieux serait de dire votre parcours , métier ,

              ce que vous avez entrepris .

              La tchatche  c ’est en Afrique du Nord .

              • Spartacus Spartacus 7 mars 2015 19:34

                @rocla+
                C’est un ex-détaché d’entreprise publique, syndicaliste qui ne mettait jamais les pieds dans son entreprise hors mis organiser des grèves.....


                Détaché veut dire qu’il était payé par le syndicat rouge a se branler toute la journée a faire des pancartes. Payé par EDF, le seul courant qu’il connait c’est le courant des planqués du système.

                Ce que tu vois c’est la honte de l’avouer.

              • rocla+ rocla+ 7 mars 2015 21:00

                Salut Spartacus , 


                Tu es comme moi , tu ne lâches jamais le morceau . 

                Ces petits rien du tout d’ un système d’ un autre âge sont vermoulus .

                Dans pas longtemps ou un peu plus , leur système d’ écroulera comme 
                une château de cartes .

                Ils vivent encore sur quelques rentes d’ un autre siècle .

                La compétition ils ne l’ ont jamais connue .

                L’ idéologie c’ est pour les handicapés mentaux . 

                Bien à toi .


                • rocla+ rocla+ 8 mars 2015 09:45

                  @Cassino


                  Plutôt d’ accord avec vous , mais cela ne donne en rien autorité 
                  à ce Gil de donner un avis  bien à l’ abri dans un cocon . 

                  De plus quand on lui pose une simple question il se défile .


                  Baratiner des mots à l’ aide de multiples copiés-collés montre 
                  l’ indigence du propos .

                  La vraie expérience , vécue dans la sueur et la transpiration donne crédibilité .

                  Bla bla bla  c ’est pour les blablateurs .

                  Bon dimanche à vous .

                • rocla+ rocla+ 7 mars 2015 21:02

                  Ainsi que les moinsseurs à la petite semaine . 


                  Anonymes corbeaux  des sinistres plaines brunes .

                  • rocla+ rocla+ 8 mars 2015 09:46

                     Ce chiffre moins sept est une erreur .


                    Vous êtes 99 % d’ agoravoxiens n’ ayant jamais été à votre compte .

                    Faut mettre un moins 40 000 ...... smiley

                  • Hervé Hum Hervé Hum 8 mars 2015 10:01

                    Ah, ces cacas de Spartagus et cie....

                    Il faudra bien à la fin mettre de genre d’énergumènes adorateur de la guerre dans une arène et les laisser s’entretuer gaiment puisqu’ils aiment ça.

                    Mais il faudra bien les arrêter de pourrir la vie des autres....


                    • Rmanal 8 mars 2015 11:29

                      @Hervé Hum
                      C est gens la ne représentent qu un passé lointain ayant déjà démontré son iniquité. Hélas leur culture ne leur permet pas de le voir, tout fanatisé qu ils sont avec des discours de lutte des classes complètement obsolètes, qui ne fait que montrer le bourrage de mou qu’ils ont subi, façon jihadiste.

                      J’espère au moins qu’ils sont payés, sinon c’est encore pire pour eux.

                    • rocla+ rocla+ 8 mars 2015 10:13

                      c ’est ben vrai ça , et continuer les privilèges bénéficiant aux ayant-droit . 




                      Rigolons  ...

                      • rocla+ rocla+ 8 mars 2015 11:49

                        Parler de lutte de classes alors que la CGT lance sa dix millionième 

                        grève des cheminots pendant que nous sommes en 2015 
                        est juste un discours de  gogols .

                        • rocla+ rocla+ 8 mars 2015 11:50

                          Amis fonctionnaires  : bonjour .


                          • bourrico6 9 mars 2015 10:07

                            Salut vieille crotte, t’as toujours pas réussit à aller plus loin que tes éructations primaires à ce que je vois.


                          • bourrico6 9 mars 2015 10:10

                            Ah, lire du Spartacul, c’est le poilade du matin.

                            Gauchiste, bolchévique, etc. le machin n’a jamais que 50 ans de retard, je comprends pourquoi il s’entend bien avec raclure, ce sont deux bouffons complémentaire, l’un joue au seigneur, et l’autre est un esclave fier de sa position.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès