Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Assouplissement quantitatif : la BCE donne des dizaines de milliards (...)

Assouplissement quantitatif : la BCE donne des dizaines de milliards d’euros aux banques privées !

Confronté à l’aggravation inévitable de la crise systémique du capitalisme et alors que la fuite en avant dans une pression euro-austéritaire toujours plus dure contre les travailleurs ne peut qu’alimenter la déflation pour préserver à court terme les profits de la classe capitaliste, la Banque Centrale Européenne poursuit sa politique dite d’Assouplissement Monétaire

L’assouplissement quantitatif ou « l’hélicoptère monétaire » pour les banques privées

 Les traités européens fixent un unique objectif à la Banque Centrale Européenne (BCE), c’est à dire à l’Euro : la stabilité des prix. C’est à dire de protéger à tout prix le Capital de l’inflation. Ils fixent également un tabou : le financement direct du budget des États qui sont donc obligés de financer leurs déficits auprès des banques privées, c’est à dire des banques détenues par la classe capitaliste. Ces même banques privées que les Etats ont du sauver en s’endettant très lourdement. Ces dernières ont donc avec la Banque Centrale Européenne le monopole de la création monétaire

Confrontée à la stagflation voire la déflation des prix au sein de la zone euro, et afin de lutter contre la spirale dépressionniste de la crise systémique du capitalisme, la Banque Centrale Européenne (BCE) s’est lancée en 2015 dans une politique dite d’assouplissement quantitatif, c’est à dire de rachat massifs d’actifs publics et privés. Car la BCE comme toutes les banques centrales a le pouvoir de créer de la monnaie. C’est même l’une de ses fonction essentielle. Mais ce qu’il faut bien avoir en tête c’est que ces rachats d’actifs se font auprès des banques privées, puisque l’Euro interdit aux banques centrales l’achat direct de titres de dettes publiques d’état sur le marché primaire. La BCE (ou plutôt les différentes banques centrales nationales) achètent donc massivement des titres de dettes publiques ainsi que des titres privés sur le marché secondaire auprès des banques privées, ces dernières réalisant au passage probablement de confortables bénéfices. Pour ce faire, 60 milliards d’actifs (40 milliards de dette publiques et 20 milliards de dette privée) doivent être rachetés chaque mois jusqu’en septembre 2016. Il s’agit en fait d’une injection massive de liquidités dans le système financier – plus de 50% du PIB annuel d’un pays comme la France – profitant directement aux banques privées. Pour reprendre l’image de l’économiste libéral Friedman, c’est comme si la Banque Centrale Européenne avait envoyé une flotte d’hélicoptères déverser une pluie de billets directement sur les banques privées. Pour fixer les idées, 60 milliards d’euros par mois, cela représente :

  • 838 canadairs C145 vidant leurs soutes remplis de billets de 10€
  • de quoi recouvrir une surface de 7000 terrains de foot
  • ou de remplir une pile de conteneurs remplis de billets de 10€ plus haute que la tour Eiffel
  •  ou une fois mis bout à bout une distance de 762000 km permettant de faire 19 fois le tour de la Terre.
  • Si ces 60 millards d’euro étaient donnés directement à chacun des 340 millions d’habitants de la zone euro, chacun toucherait chaque mois un chèque de 176€
  • 60 milliards d’euros, c’est presque trois fois le montant des prêts annuels accordés par la Troika UE BCE FMI avec le 3e memorandum grec
  • et c’est plus que le déficit budgétaire annuel d’un pays comme la France et deux fois la charge des intérêts de la dette de l’Etat français.

De façon implacable, cette création d’énormes quantités d’argent n’a servi qu’à alimenter la spéculation capitaliste et les profits des monopoles bancaires de la classe capitaliste. Logique puisque c’est le but de l’Union Européenne et de l’Euro. Les travailleurs contraint à l’euro austérité salariale n’auront eu droit pour leur part qu’à la poursuite de l’augmentation du chômage et la baisse des salaires directs et indirects. Après un an de ce régime et alors que les prix sont tirés vers le bas par la baisse des prix de l’énergie et des matières premières, le risque de déflation est toujours le même en février 2016, les prix au sein de la zone euro avaient continué de reculer de 0,2% et le chômage continue de monter jetant des millions et millions de travailleurs à travers l’Europe dans la misère la plus terrible.

Sortir de l’Euro pour s’en sortir : pour le contrôle souverain de la monnaie par les travailleurs au service des travailleurs

france ue carcan euro marianneCe que cet « assouplissement quantitatif » démontre, c’est que de l’argent, des marges de manœuvre, contrairement à ce que répètent à l’envie les ultra libéraux du PS, du FN ou des LR ainsi que leurs chiens de gardes médiatiques, il y en a. Et le peuple n’est pas condamné à l’euro austérité sans fin qui lui est imposé au nom de l’Union Européenne et sous la contrainte de l’Euro. Les peuples, à condition de sortir de l’Union Européenne et de l’Euro et d’imposer le pouvoir démocratique de la classe des travailleurs peuvent construire une alternative de progrès social.

La France, via la Banque de France, est actionnaire à 14% de la banque centrale européenne. Si nous n’étions pas dans l’euro et en faisant l’hypothèse que la Banque de France soit sous le contrôle des travailleurs et qu’elle mène une politique d’assouplissement quantitatif de la même ampleur que celle menée actuellement par la BCE, mais non pas au service des monopoles capitalistes, mais au contraire au service de la classe des travailleurs, elle mettrait à disposition du gouvernement français en 2016 101 milliards d’euros. 101 milliards d’euros c’est une force budgétaire importante, significative. Cela représente 3600€ pour chacun des 28 millions de foyers français ou 8 fois le « trou » de la sécurité sociale.

Sachant que le montant total moyen du salaire annuel moyen dans l’industrie et les service en France est d’environ 34 000 € (d’après Eurostat), cela représente le montant des salaires de près de 3 millions d’emplois ! A comparer au 3,5 millions de chômeurs en catégorie A qui pointe à Pôle emplois. Si – dopées par la BCE – les monopoles bancaires ont affiché des bénéfices records (on parlerait de plus de 11 milliards d’euros pour les 10 premières banques européennes rien qu’au second trimestre 2015) le chômage a continué d’exploser en France. La preuve que la Banque Centrale Européenne est une arme servant à remplir les poches de l’oligarchie capitaliste en faisant celles des travailleurs.

Les médias du Capital, le parti unique capitaliste dans ses différentes tendances (du PS au FN) prétendent qu’il n’y a pas d’alternative à l’austérité, aux « réformes structurelles » imposées par l’Union Européenne pour renforcer l’exploitation capitaliste et remplir les coffres des milliardaires. Ce n’est pas vrai.

En sortant de l’UE et de l’Euro par la porte du progrès social et démocratie, comme le proposent les militants franchement communistes du PRCF, celle confiant le pouvoir et la souveraineté monétaire non pas à la dictature de la classe capitaliste mais au peuple c’est à dire à la classe des travailleurs, il serait dont possible de mettre fin immédiatement à l’austérité, de diminuer rapidement et drastiquement le chômage car l’Etat recouvrerait immédiatement les marges budgétaires utiles au financement d’une économie tournée non pas vers la spéculation et les profits exclusifs de la classe capitaliste, mais vers la satisfaction des besoins des travailleurs.

JBC pour www.initiative-communiste.fr

source : http://www.initiative-communiste.fr/articles/europe-capital/bce-donne-dizaines-de-milliards-deuros-aux-banques-privees/


Moyenne des avis sur cet article :  4.77/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • fred.foyn Le p’tit Charles 16 avril 08:47
    Des milliards d’euros aux banques privées !..mais c’est pour cela que l’UE existe...pas pour les peuples... ?

    • Jo.Di Jo.Di 16 avril 10:24

      Pas grave, La Baudruche et les Ploutocrates Collabos vont demander au Purinement Sexialiste de changer l’’UE de Soros-Krupp-BHL grâce à 30 gouvernements qui seront devenus anti-Capitalistes comme le facteur chez Drucker.
       
      Le tout est que le bobo y croit pour que le rabattage de voix marche.


      • tf1Groupie 16 avril 13:25

        Article ridicule qui s’amuse à nous raconter combien de billets il faut pour recouvrir des terrains de foot (c’est important pour comprendre l’économie).

        Il dit que la BCE a pour seule mission de lutter contre l’inflation, alors qu’ici elle lutte contre la déflation.
        Il melange l’helicoptere monétaire et l’assouplissement quantitatif.
        Il dit que la BCE donne de l’argent aux banques alors qu’elle le prête.

        Tout ça pour se défouler sur l’Euro alors que les autres grandes monnaies en sont au même stade.

        Un article franchement bête qui a pour mission d’entretenir l’inculture économique des Agoravoxiens.


        • Jean Pierre 16 avril 16:11

          @tf1Groupie
          Heureusement qu’un troll comme vous est là pour sortir les Agoravoxiens de leur inculture économique...

          On devrais vous empailler et vous conserver pour un futur musée Internet. Vous y auriez le rôle du troll-étalon. L’archétype, celui qui sert de modèle, de référence, d’exemple facile à comprendre pour l’édification des générations futures. Vous seriez enfin, quoique post-mortem, utile à quelque chose.

        • tf1Groupie 16 avril 21:17

          @Jean Pierre

          Mais tu ne prendras pas le risque de me contredire sur des aspects précis, hein ?
          c’est plus facile de brandir son crucifix et s’exclamer « Vade Retro Troll ! »


        • Jean Pierre 16 avril 23:18

          @tf1Groupie
          Si je vous contredisais sur des aspects précis vous repartiriez illico sur de nouveaux délires. Vous êtes quand même particulièrement bien placé pour connaitre la logique troll, non ?


        • Rapaces32 (---.---.218.109) 17 avril 10:25

          @Jean Pierre je suis plutôt d accord avec le prcf mais l article est insuffisant. Il est vrai qu il est imprécis et tourne au tract ce qui n est pas pejoratif. L auteur n y connaît rien en économie. Il faut en effet preciser que ce sont des prêts et à quel taux. Il faut préciser la.nature de ce qui est acheté Il faut préciser ce que les BC font de ces « actifs » , etc. Etc...

          Pour apporter qq chose de « neuf » et être convaincant.


        • tf1Groupie 17 avril 13:35

          @Jean Pierre

          Non Jean-Pierre, mon commentaire contenait des remarques précises sur le thème central de l’article.
          Dans vos commentaires pas un seul élément de débat !

          C’est vous qui vous vous dégonflez, c’est vous qui appliquez la logique du Troll.
          Vous n’aimez pas la liberté d’expression, comme je vous comprends. smiley


        • taktak 17 avril 16:44

          @Rapaces32
          Rien de ce qui est écrit dans cet article est faux. Tout est vrai. Au contraire moi je trouve que l’auteur arrive à bien présenter les choses de façon très simple et compréhensible pour tous. Ce qui est plutôt le signe de quelq’un qui connait bien son sujet.

          Bien sûr ce n’est pas un article universitaire. Mais rien ne vous interdit si vous le voulez d’écrire un tel article de presse et de le proposer.


        • Vipère Vipère 16 avril 13:45

          Tf1 A comptet du 10 mars la bce prete a taux zero aux banques, donc elle donne et en echange reprend, les dettes des etats et les obligations, pour les mettre a la poubelle, sans cela le grand casino ferme ses portes et les banquiers iront cultiver des choux


          • Rapaces32 (---.---.218.109) 17 avril 10:27

            @Vipère non les actifs ne vont pas à la poubelle c est faux La seule question est d en exploiter le contenu et sa solidité


          • Vipère Vipère 17 avril 11:36

            @Rapaces32

            Si le papier dette des etats de l’union ne va pas a la poubelle, ou va t’il ?


          • Vipère Vipère 16 avril 13:51

            Assouplissement quantitatif : une formulation grandiloquente pour dire que la bce fait tourner a plein regime la planche a billet pour supleer a l’endettement des etats et au ralentissement de l’economie de la zone euro ?


            • Vipère Vipère 17 avril 13:48

              Rapace

              j’ai vainement attendu votre demonstration contraire a mon analyse du mecanisme de la bce et des dettes des etats europeens unifies. Est ce que la b.c.e. fait des confettis des dettes des etats ?

              Meme pas. Les dettes vont a la poubelles. Imaginez que vous, particuliez faisiez defaut a votre banquier, que ferait il si vous possediez des biens donnes en garantie ? Il saisirait. Et si vous n’avez rien a saisir, la dette passe a la poubelle, et vous serez fiche a la banque de france.

              et les etats europeens qui font defaut a leurs dettes ? les biens publics sont insaisissables, ils ne peuvent faire l’objet d’une faillite comme vous et moi, reste l’effacement de la dette. c’est dans cette logique que les etats presentent regulierement les ardoises impayees a la b.c.e. en echange d’argent frais.

              Que se passerait il si la b.c.e. ne repennait pas les dettes ? Le mecanisme s’ arreterait aussitot comme avec une machine a sous. l’etat qui ne recevrait plus d’argent reprendrait sa planche a billets et fabriquerait sa propre monnaie.

              voila a quoi sert la b.c.e.


            • Vipère Vipère 17 avril 14:03

              Des debiteurs ne peuvent en aucun cas, prendre de forces les patrimoines d’un etat, ce serait une declaration de guerre.

              Un pays et ses citoyens ne sont egalement pas cessibles.

              Nos dirigeants qui vendent du patrimoine francais au quatari et aux saoudiens sont en dehors des clous.


            • zygzornifle zygzornifle 16 avril 13:53

              bientôt l’EU imprimera un billet de 0€ pour ses citoyens sans dents affins qu’ils aient tous de l’argent sur eux ....


              • Vipère Vipère 16 avril 14:11

                @zygzornifle

                Le principe du capitalisme n’est pas que tout le monde dispose de l’argent dont il a besoin, mais de le concentrer en quelques mains et tous les mecanisnes sont en place pour aider l’oligarchie financiere a conserver le monopole de la concentration de l’argent. mais, il y a eu une reforme de trop, « el komri » pour serrer la visse aux travailleurs pour les depouiller encore plus, merci hollande et la, la jeunesse a compris... je reviendrais a 20 h


              • Vipère Vipère 16 avril 13:56

                Assouplissement quantitatif : une formulation grandiloquente pour dire que la bce fait tourner a plein regime la planche a billet pour supleer a l’endettement des etats et au ralentissement de l’economie de la zone euro ?


                • tf1Groupie 16 avril 21:11

                  @Vipère

                  Je crois que vous inversez les choses : c’est plutôt l’expression « planche à billets » qui est une impression surannée et assez approximative pour décrire un processus technique précis.


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 avril 20:59

                  Les taux 0% de la BCE sont en train de créer un conflit majeur en Allemagne, ça barde entre le Gouvernement allemand et la BCE. Les retraités que l’on a poussé vers les retraites par capitalisation vont être ruinés.


                  • Alainet Alainet 17 avril 15:29

                    @Fifi Brind_acier .. Bonjour Fifi ; j’ai collecté 1 vidéo de Jovanovic sur le QE ( Milla doit me jeter des sorts Lol ! ) : Comment les banques s’y prendront pour nous dépouiller, asservir les Etats et arriver à supprimer les gros billets pour lutter contre le terrorisme,l’Argent liquide de nos poches par la carte bancaire pour asservir àr à leur dépendance, les taux de crédit négatifs pour sauver la planche à billets..
                    https://www.youtube.com/watch?v=KOQRvoHiZWs&index=32&list=PLFuGlAfjLR7oVzLIxpoAO7o29S1bKUW83


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 avril 19:54

                    @Alainet
                    Jovanovic ferait bien de ne pas mettre sur le dos de Hollande, ce qui revient aux décisions européennes... Hollande n’est que l’exécutant docile de décisions prises ailleurs.


                  • Alainet Alainet 17 avril 22:21

                    @Fifi Brind_acier NB : le « facisme fiscal »l dHollande occupe seulement 1/3 de la vidéo et le reste bifurque sur la BCE et les banques UE..


                  • CN46400 CN46400 17 avril 14:57

                    Sortir de l’euro...mais il y a déjà des gens hors de l’euro sont-ils plus heureux. Les capitalistes, hors de l’euro seraient-ils moins rapaces... ?


                    Imaginez une foire dans un de nos chef lieu de canton avec plusieurs monnaies, ce serait burlesque non ?
                    Voilà pourquoi, au fur et à mesure que le monde devient un village, des monnaies disparaissent !

                    • taktak 17 avril 16:48

                      @CN46400

                      Oui la sortie de l’euro n’est pas une condition suffisante, mais une condition nécessaire

                      Et ce qui est sûr c’est que l’euro est une arme d’exploitation massive des travailleurs, au service exclusif de la rapacité capitalistes.
                      Privés de l’euro, la classe capitaliste serait plus faible, les travailleurs plus fort.
                      Auriez vous oublié ce qu’est la lutte des classes ?

                      Il ne suffit pas de proclamer comme vous le faite « le capitalisme c’est mal », il faut construire le chemin pour en sortir. Et il passe par la sortie de l’euro. Prenez vos responsabilité

                      Votre discours me fait penser à celui des hitlérotrotskyste appelant à fraterniser avec l’occupant nazi...


                    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 avril 19:58

                      @CN46400
                      Sortir de l’euro, c’est revenir au FRANC, et pas avoir plusieurs monnaies.
                      Tous les pays du monde en dehors de la zone euro ont leur monnaie nationale.
                      D’où sortez vous cette idée que sortir de l’euro = plusieurs monnaies ?
                      10 pays européens ne sont pas dans la zone euro, ils ont gardé leur monnaie nationale.

                      Il y a bien une différence de taille : les 10 pays hors de l’euro ont une chômage 4 points en dessous des pays de la zone euro.


                    • CN46400 CN46400 19 avril 22:45

                      @taktak

                      "Et ce qui est sûr c’est que l’euro est une arme d’exploitation massive des travailleurs, au service exclusif de la rapacité capitalistes."

                       Et le franc serait donc au service exclusif du proletariat ... ?

                      Hitlero-trotskyste..merci pour le compliment !


                    • eau-du-robinet eau-du-robinet 17 avril 18:37

                      Bonjour,
                      .
                      La BCE veut accroître son programme de « quantitative easing ». Mais cette monnaie créée est dirigée vers les banques, pas vers l’économie réelle. Il faut l’employer autrement.
                      .
                      Actuellement, la BCE injecte ainsi 60 milliards d’euros par mois dans l’économie de la zone euro. Mais sans réussir jusque-là à relancer l’activité. Les banques expliquent qu’elles n’ont pas suffisamment de demandes sérieuses de prêts. L’argent créé par la BCE n’est pas pour autant perdu pour tout le monde : les banques le placent. Les cours des bourses et d’autres actifs montent, au plus grand bonheur de leur détenteurs, qui ne sont pas les citoyens les plus pauvres.
                      .
                      La politique pervertissante de la BCE se fait sur le dos de PME’s et des travailleurs !!!
                      .
                      Le grand tabou

                      On peut donc se demander pourquoi la BCE s’obstine à passer par les banques privées pour injecter cette monnaie dans les circuits… Ne serait-il pas plus simple et plus efficace de distribuer directement cette monnaie aux acteurs de l’économie ? Mais l’on touche, avec cette question, au plus grand tabou de la politique économique : très rares sont les gens « sérieux » qui se risquent à la poser.
                      .
                      Il est pourtant temps de changer d’approche et de repenser la création monétaire, notamment en France. Et donc, de se poser des questions basiques : pourquoi a-t-on laissé les banques privées assurer, certes sous contrôle des banques centrales, 97% de la création monétaire sous forme de crédits ?
                      .
                      Pour un QE du peuple

                      Certains spécialistes ou politiciens commencent à discuter de ces sujets. C’est le cas de l’ancien ministre grec Yanis Varoufakis, qui suggère de mettre le QE au service des jeunes entreprises. C’est le cas du nouveau leader travailliste anglais Jeremy Corbyn, qui a provoqué la « consternation » en proposant de mettre le QE au service du logement et de la transition énergétique.
                      .
                      C’est aussi le cas d’Olivier Blanchard, ancien chef économiste du FMI. Au début du mois, lors d’un discours devant la Cass Business School, à Londres, ce dernier a suggéré que si l’on dirigeait le quantitative easing vers l’achat de bien réels (on parle alors de “People’s QE”), ce serait probablement plus efficace pour lutter contre les crises.
                      http://tempsreel.nouvelobs.com/edito/20151024.OBS8254/mario-draghi-rendez-la-planche-a-billet-au-peuple.html
                      .
                      Mais NON, l’oligarchie financière aura jusqu’au bout de son addiction boulimique au pouvoir de l’argent, les ultra-riches s’en foutent royalement des conséquences de leurs agissements sur l’économie réelle.
                      C’est une forme de spoliation des PME’s et des travailleurs qui se poursuit tout en creusent à l’extrême le faussé entre les ultra-riches et les pauvres.
                      .
                      Cela à assez durée !
                      Nous devons réglementer le système bancaire privées, instaurer des véritables contrôles, réellement luter contre « optimisation fiscale » la fraude fiscale des ultra-riches, nous devons restaurer les droits de la banque de France (revenir sur la loi du 3 janvier 1973), nous devons restaurer les services publics et stopper la privatisation des services publics qui sont favorisées par les traitées européens, TUE et TFUE voire par exemple l’article 106
                      http://www.upr.fr/wp-content/uploads/2010/11/UE-escroquerie-web.pdf
                      .
                      Nous devons donner un coup de pied dans la fourmilière de la commission européenne laquelle est gangréné par des lobbyistes du monde de la finance, une finance malsaine, c’est à dire une finance ou les bénéfices vont dans les poches de riches, et ou les pertes vont dans la caisse de l’état français, et ou nous, les citoyens, sont taxe pour financer les pertes !
                      Cette escroquerie à assez durée !!!
                      .
                      http://www.upr.fr


                      • Alainet Alainet 17 avril 22:08

                        - il faut aussi revoir la loi Rotchild de 1973 pour retrouver notre souveraineté monétaire ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_janvier_1973_sur_la_Banque_de_France ) et retrouver notre Franc. Les monnaies supranationales n’ont jamais duré historiquement ( les « zones monétaires optimales » est 1 idée fumeuse de 1960 de Robert Mundell/Ecole de Chicago ) ; ce fut le cas dans tous les anciens empires coloniaux, qui 1 fois éclatés, ont choisi des monnaies nationales.. et la zone €uro finira mal en raison de fortes disparités entre pays : seuls « 3 pays baltes » remplissent totalement les critères de convergence de Maestrich ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Crit%C3%A8res_de_convergence ) donc c’est 1 échec . Ce soir sur FR2 la propagande anti-brexit reprend ses droits pour effrayer les Anglais : droits de douane aggravés pour eux par l’UE, fin de la libre-circulation dans l’UE, les grandes banques désertent la City, l’indépendance de l’Ecosse, etc.. mais ils ne parlent pas de l’effet-domino des Peuples qui demanderaient tous 1 référendum pour s’émanciper de ce condominium US.


                        • Armelle 18 avril 12:31

                          @ l’auteur,

                          Ah bon ? La BCE LUTTE ACTUELLEMENT CONTRE L’INFLATION ? Vous êtes bien sûr de ce que vous racontez ?
                          Et cette même BCE « DONNERAIT » de l’argent aux banques ?
                          Vous vivez sur quelle planette ?
                          Et puis vous semblez confondre l’hélicoptère monétaire et l’assouplissement quantitatif !!!

                          Décidément ! construire un papier sur ce sujet en partant sur des inepties, vous ne doutez de rien !!!

                           


                          • Odin Odin 18 avril 15:02

                            Il est étrange que beaucoup de français n’arrivent pas à comprendre que le gouvernement ne gouverne plus depuis bien longtemps. Ceux qui gouvernent notre pays ainsi que la quasi-totalité des autres pays sont les propriétaires de la City et Wall street et que l’U.E. n’est qu’une vaste fumisterie. Cette arnaque planétaire a commencé avec Bretton woods pour se concrétiser chez nous avec la loi Pompidou/Giscard (dite Rothschild) du 03/01/1973. 

                            Depuis, cette loi a été abrogée et c’est l’U.E. qui interdit aux États de se financer auprès de leurs banques centrales.

                             Depuis cette date, la dette arrive à : 2.118.000.000.000 Mds €

                            http://www.dettepublique.fr/

                            Le montant de cette dette arrive à 100 % du PIB.

                            Notre dette a doublé en l’espace de 12 ans et quadruplé en seulement 22 ans. Depuis 1978, elle a été multipliée par 27.

                            Depuis 1975, cela fait plus de 40 années que le budget de notre pays est négatif et dans l’impossibilité croissante, année après année, de faire inverser cette tendance.

                            http://www.lefigaro.fr/economie/le-scan-eco/decryptage/2015/09/30/29002-20150930ARTFIG00087-la-dette-francaise-a-2100-milliards-pourquoi-c-est-vraiment-grave.php

                            Depuis cette loi, le cumul de tous les intérêts de la dette de l’État français approche les 1.550.000.000.000 Mds €.(INSEE)

                            Une question simple, si notre État avait continué de se financer auprès de la Banque de France à un taux proche de 0 % depuis 1973, aurions nous aujourd’hui :

                            2.118.000.000.000 Mds € de dette

                            1.550.000.000.000 Mds € d’intérêts de la dette déjà payés ?

                            Où en serions nous si nous n’avions pas eu à payer ces sommes à des banques privées ?


                            • Yurf_coco Yurf_coco 19 avril 13:49

                              @Odin


                              Sauf que... pourquoi la solution serait le nationalisme ? 

                              Pourquoi ne pas pensé plus grand ? Pourquoi ne pas faire financer les dettes européennes... par le BCE, à 0% ?

                              Pourquoi ne pas vouloir que l’Europe soit enfin un continent qui aurait un peu de poids dans ce monde de débiles...

                              Retourner, nous petits français, dans notre petit pays... et croire que tout va être formidable dans ce monde ou tout nous dépasse, c’est un doux rêve... 

                            • Odin Odin 19 avril 15:55

                              @Yurf_coco

                              « Sauf que... pourquoi la solution serait le nationalisme ? »

                              La solution est la souveraineté. Comme l’UE est totalement inféodée (via Bruxelles et Washington) à « Mammon » il est et sera impossible à l’UE d’obtenir cette souveraineté

                               

                              « Pourquoi ne pas pensé plus grand ? Pourquoi ne pas faire financer les dettes européennes... par le BCE, à 0% ? »

                              C’est ce que fait le BCE avec la planche à billets (60 Mds/mois)

                               

                              « Autant, croire que la solution, c’est d’isolé la France économiquement et monétairement... Laissez moi rire... »

                              Il n’y avait pas d’accords commerciaux, des traités entre les états

                              Européens avant l’UE et l’€ ? La France vivait en autarcie ?

                               

                              « C’est pas parce que quelque chose va mal et doit être réformé... que la solution se trouve dans le passé.. »

                              Le passé avant 1973, c’était aucune dette et pas de remboursement des intérêts de cette dette à hauteur de 50 Mds € par an comme c’est le cas depuis trop longtemps. Revenir à cette période n’est pas du passéisme mais du bon sens.

                               

                              « Dans la vrai vie, c’est toujours un combat vers l’avant qu’il faut faire... »

                              Oui, il faut aller de l’avant en retrouvant notre indépendance budgétaire et que la Banque de France puisse battre monnaie pour l’intérêt du peuple français.  


                            • Yurf_coco Yurf_coco 19 avril 16:30

                              @Odin


                              Merci de votre réponse.

                              « La solution est la souveraineté. »

                              ->Tout à fait d’accord


                              « Comme l’UE est totalement inféodée (via Bruxelles et Washington) à « Mammon » il est et sera impossible à l’UE d’obtenir cette souveraineté »

                              ->La on diverge déjà... En quoi la France seul économiquement, sera elle plus apte à être souverain... Avec els pressions extérieurs, les pressions économiques et politique... Je suis d’accord que l’UE est inféodée, mais c’est ça qu’il faut changer justement, liberer l’Europe... 


                              « C’est ce que fait le BCE avec la planche à billets (60 Mds/mois) »

                              ->Bien tenté, mais je n’ose croire que vous pensez ce que vous dites... impossible... vous le savez bien que la BCE prête aux banque privé, pour mieux endetté les états... donc, à cette question, j’invalide votre argument. 


                              « Il n’y avait pas d’accords commerciaux, des traités entre les étatsEuropéens avant l’UE et l’€ ? La France vivait en autarcie ? »

                              -> On est d’accord... Sauf que avant 73, la France avait une plus grande place dans le monde... Aujourd’hui Chine + Inde c’est 2.6 Milliards d’habitants... Les USA continuent la domination du monde, l’amérique du Sud cherche à sortir la tete de l’eau, et le pays du petrole se prépare à la guerre... La France est plus petite aujourd’hui qu’elle ne le fut par le passé. il faut l’admettre. 


                              « Le passé avant 1973, c’était aucune dette et pas de remboursement des intérêts de cette dette à hauteur de 50 Mds € par an comme c’est le cas depuis trop longtemps. Revenir à cette période n’est pas du passéisme mais du bon sens. »

                              -> Mais je suis pour l’arrêt de cette dette... mais pas dans son coin... par l’union, on diverge la dessus. 


                              « Oui, il faut aller de l’avant en retrouvant notre indépendance budgétaire et que la Banque de France puisse battre monnaie pour l’intérêt du peuple français. »

                              -> Ou que l’Europe le fasse pour son peuple... 

                            • Odin Odin 19 avril 20:20

                              @Yurf_coco

                              Nous voyons des objectifs à peu près similaires, vous pour l’Europe et moi pour la France.

                              Je vous comprends, l’union fait la force. Le gros problème c’est qu’avec cette U.E toutes les modifications pour obtenir cette souveraineté européenne passent obligatoirement par un vote à l’unanimité des 28 membres et ceci est, et restera, impossible.

                              La seule et unique solution est que la France regagne l’intégralité de sa souveraineté et que d’autres pays suivent (DE/SP/IT..) et de repartir sur une U.E. restreinte avec pour chaque pays ses politiques économiques et sociales respectives.

                              Je ne vois que cette possibilité pour sortir de cette emprise politique et financière de l’actuelle UE qui nous mène droit dans le mur et nous rendra de plus en plus esclave au monde de la finance. 


                            • Yurf_coco Yurf_coco 20 avril 09:27

                              @Odin

                              Pour ma part, partir de l’Europe ne peut pas être le premier pas d’une autre...
                              Avec tout ce temps perdu...

                              On se rejoint sur la nécessité d’un gouvernement Européen finalement... qui serait une démocratie direct, qui aurait autorité, et qui pourrait enfin faire une politique de protection de l’Europe et des européens... (les peuples envers leurs propres états même !! ça se serait une révolution, dans les pays où la démocratie est confisqué par des oligarchies) 

                              J’admets qu’à 28 c’est dur... pourquoi pas commencer à moins, mais pourquoi sortir de ce qui existe déjà... Pas besoin

                              Je pense que seuls le peuple qui se bat pourra y arrivé.

                              Et ce qui fait que je ne vous rejoins pas... C’est la logique que tout ceux (les politiques) qui militent pour sortir de l’Europe... Ne militent PAS DU TOUT pour une autre Europe plus forte... ils veulent juste sortir... et prendre les pleins pouvoir. Vous voyez ce que je veux dire ?

                              Les gars ne disent pas : « L’Europe c’est nul il faut sortir... » pour juste derrière être convaincu de créer une Europe politique... Donc si l’opinion gagne du terrain sur la sortie, ce n’est certainement pas pour construire autre chose... 

                            • Odin Odin 20 avril 11:57

                              @Yurf_coco

                              « J’admets qu’à 28 c’est dur... pourquoi pas commencer à moins, mais pourquoi sortir de ce qui existe déjà... Pas besoin »

                              Vous êtes au cœur du problème. Selon la constitution européenne, les directives à retranscrire par les parlementaires de chaque état sont pour l’ensemble des pays de l’UE. Il ne peut y avoir une UE à deux voir trois vitesses, déjà à 28 c’est le bordel,

                              Imaginez l’UE avec des directives pour X pays puis d’autres pour Y pays, ce serait une bureaucratie folle et encore plus déconnectée des réalités de chaque pays que ce ne l’est déjà.

                              Pour imager ma pensée, l’UE a été construite sur des sables mouvants, consolider ses bases est une perte de temps et d’argent. Il faut la démonter pour la reconstruire sur des bases solides, avec pour chaque pays ses politiques économiques et sociales respectives. Recommencer avec pour bases une politique de défense commune et un renforcement aux niveaux des échanges commerciaux, des investissements et de la recherche serait déjà beaucoup plus réaliste et d’exclure des postes de responsabilités ces infiltrés que sont des Draghi, Monti, Papadémos, Macron, Moscovici … 


                            • Yurf_coco Yurf_coco 20 avril 13:23

                              @Odin

                              L’europe économique (donc l’UE) existe....

                              Qu’est ce qui empêche de faire une entité à part, mettant en commun la défense, le sociale ?
                              Rien ne l’empêche...

                              Quand à la démonter... puis remonter... en espérant que ça se fasse différemment... de quelle manière ? comment exclure ceux que vous dites ? pays par pays ?

                              Je reste persuadé, que ce n’est pas en rendant 28 pays indépendant qu’on va y arriver...

                              Mais c’était un bon échange. 

                            • Yurf_coco Yurf_coco 19 avril 13:46

                              Autant sur le constat de l’aberration entre le discours austéritaire et les manipulations bancaire est juste...


                              Autant, croire que la solution, c’est d’isolé la France économiquement et monétairement... Laissez moi rire... 

                              C’est pas parce que quelque chose va mal et doit être réformé... que la solution se trouve dans le passé... c’est certes la solution la plus « facile » intellectuellement... Pas besoin de se casser le crâne, on a un exemple, on fais trois multiplication et on dis que ça marche...

                              Dans la vrai vie, c’est toujours un combat vers l’avant qu’il faut faire... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès