Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Au Carrefour de la tentation

Au Carrefour de la tentation

Carrefour innove, Carrefour est toujours à la pointe de l’évolution sociale de notre pays. L’enseigne est toujours à la recherche de nouveaux concepts révolutionnaires. Son dernier challenge : comment attirer les foules dans ses magasins le dimanche.

Les dirigeants de cette fameuse enseigne, bien connue pour sa politique d’exploitation à outrance de ses employés pour un salaire de misère, ont trouvé une idée géniale pour faire monter les statistiques d’affluence du dimanche. Ils émettent des bons de réduction de 10 euros uniquement valables le 7 décembre 2008. Vérification faite sur le calendrier, c’est un DIMANCHE.

Les consommateurs, surtout les moins favorisés, ne laisseront pas passer cette aubaine. A 2 semaines de Noël, ils trouveront sans peine comment dépenser cette prime. Le résultat de cet élan de générosité ne fait pas de doute : la fréquentation des magasins le dimanche va augmenter significativement.

La concurrence ne restera pas sans réagir. La période de Noël est importante pour le commerce. Chacun ira de son petit cadeau et l’effet « boule de neige » gonflera les statistiques. En plein débat sur l’ouverture des magasins le dimanche, pouvoir montrer aux pouvoirs publics et aux parlementaires combien le peuple a besoin des hypermarchés ce jour-là ne peut pas faire de mal. Evidemment, les destinataires du message ne devront pas se montrer trop curieux sur les procédés employés.

Quant aux salariés des magasins, ils n’auront pas le choix, ici comme souvent ailleurs le volontariat est une illusion. La lecture du livre « Au carrefour de l’exploitation » de Philonenko montre bien les rapports d’autorité qui règnent chez Carrefour. Il serait surprenant qu’il n’en soit pas de même chez les concurrents. Les horaires décalés, les coupures en milieu de journée allongeant le temps passé hors du domicile, sont des outils de management efficaces pour faire pression sur les récalcitrants. Ces derniers devront se soumettre ou se démettre et démissionner.

Les arguments en faveur du repos dominical s’appuient d’abord sur la cohésion sociale et familiale. Ils ne laissent personne indifférent. Même les tenants de la marchandisation de la société ont une famille et parfois même des activités associatives. Le législateur hésite devant la levée de bouclier. Il y a des limites aux dynamitages d’une société.

Ce bon d’achat de 10 euros est une provocation et une tentative de manipulation. Il reste à espérer que le législateur ne tombera pas "dans l’enseigne". Heu … je voulais écrire "dans le panneau".





Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • envert94 envert94 25 novembre 2008 12:36

    Depuis le temps que cela pendait au nez des cons---omateurs : 1 bon de réduction valable 1 journée...et comme par hasard cela tombe un dimanche...et en plein débat, sur l’ouverture le dimanche des magasins...
    A quand l’ouverture 24/24 car il existera selon Carrefour ou Auchan, la clientèle de 3 heure du matin ?

    Super pour la vie de famille (on préfère la sortie au centre commercial, qu’une ballade en forêt) et pour le personnel de Carrefour....et des autres enseignes car quand une enseigne ouvre le bal les autres suivent à très court terme...

    http://anti.grande.surfaces.over-blog.com/


    • fhefhe fhefhe 25 novembre 2008 12:40

      L’OCDE annonce aujourd’hui + 8 Millions de chômeurs en 2010 .... !!!!!
      En 2009 , les 6 Grands de la Distribution qui auront peut-être l’autorisation d’ouvrir le Dimanche mettrons sur leur pub
      "Nous reverserons 10 €* dans les troncs d’Eglises désertées " ( * Par 100€ d’achats effectués le Dimanche )
      En outre pour les adeptes de la religion Cathodique , ils offriront , également , le Dimanche "des tickets à gratter " pour gagner un "Ecran Plat" aussi plat que la Courbe du Pouvoir d’Achat.

      Le Dimanche sera

      R entable
      E xclusivement
      P our (les)
      O ligopôles ( de la )
      S emaine .


      • LE CHAT LE CHAT 25 novembre 2008 12:52

        y’a les mêmes procédés chez Casino avec des bon d’achat ou des 200 pts à rajouter à votre compte si vous allez tel ou tel jour en particulier ! et il est sûr que les dimanches avant les fêtes en feront partie !


        • Daniel Roux Daniel R 25 novembre 2008 16:12

          Les enseignes vont finir par acheter leurs clients en gros à Rungis : Transports gratuits, repas offert, visites des magasins de la région, rencontre avec le Père Noël pour un minimum de 500 euros d’achat le 25 décembre.


        • foufouille foufouille 25 novembre 2008 18:04

          ca existe deja pour les grands centres commerciaux, sauf que tu payes
          ex, les magasins d"usine" de vetements de troyes


        • pseudo 25 novembre 2008 13:48

          Le travail le dimanche sera payé le même prix qu’un jours de semaine, voila le vrai scandale de la banalisation du travail du Dimanche. Oui au travail du dimanche payé trois fois ou contre 3 jours de récupérations ! A ce tarif ils seront moins nombreux à vous demandez de venir travailler le Dimanche.


          • Daniel Roux Daniel R 25 novembre 2008 16:05

            L’humour est parfois mal compris. Je vous plusse.


          • PtitLudo PtitLudo 25 novembre 2008 15:46

            En même temps sort une série de pubs faisant suite aux récentes affaires de pédophilie sur Internet, expliquant que les parents doivent s’occuper de leurs enfants. Cherchez l’erreur ...


            • dapeacemaker911 25 novembre 2008 16:21

              Until that day....everywhere is war.


              • Waldir 25 novembre 2008 17:20

                Hum... un article pour se plaindre d’un bon de réduction ? smiley

                Auriez-vous sauté de joie s’ils avaient décidé d’augmenter les prix de 10% juste pour ce dimanche ?


                • foufouille foufouille 25 novembre 2008 18:06

                  il doit quand meme falloir la carte de fidelite carrouf ?


                  • Daniel Roux Daniel R 25 novembre 2008 18:47

                    Il appelle ça comme ça.

                     smiley Drôle de conception de la fidèlité quand on est payé pour ça.



                    • Sav 25 novembre 2008 20:33

                      Carrefour, des innovateurs "sociaux" (sic) hors-pairs :
                      1) avec l’investissement dans Carrefour (avec une sérieuse perte) des grandes fortunes comme Arnault de LVMH à titre humanitaire bien-sûr...
                      2) la distribution de bonus extravagants à certains comme leur ancien PDG un dénommé Bernard à qui avait été attribué par ces "grands innovateurs" une rente à vie (et chaque année) absolument scandaleuse (qui a d’ailleurs été récemment annulée par les tribunaux)...
                      3) des salaires misérables pour le personnel...
                      4) des prix les plus élevés du marché... pour les produits vendus à ces ... de clients
                      etc

                      Bref de l’innovation....


                      • brieli67 26 novembre 2008 07:46

                        http://aof.revues.org/document4672.html

                        résumé
                        Daniel, Lucien, Gérard et Jean-Baptiste habitent une cabane dans une ruelle d’une grande ville. Leur alimentation est issue principalement de dons, de restes ou de déchets. Le terrain mené auprès d’eux permet de mettre en évidence comment ces denrées doivent être revalorisées pour pouvoir être consommées. Entrent en ligne de compte les conditions de leur obtention, l’acte culinaire et la création de déchets qui s’en suit. L’analyse montre donc que loin de se réduire à sa dimension nutritive, l’alimentation dans ces conditions de précarité organise la vie sociale des habitants de cette cabane : c’est par elle que passe la création de relations cordiales avec le voisinage, et la possibilité de devenir aidant/donateur à son tour auprès de personnes encore plus démunies.

                        Référence électronique Amandine Plancade, « Les aliments des habitants de la « cabane » / Food in the shack », Anthropology of Food, 6, Septembre 2008, Manger pour vivre/Food and survival, 2008, [En ligne], mis en ligne le 14 octobre 2008.

                        • Monolecte Monolecte 26 novembre 2008 10:35

                          Merci d’avoir signalé cette nouvelle grosse vacherie !
                          Comment remplir les magasins le dimanche ?
                          En payant les gens pour qu’ils y aillent... voilà qui relativise beaucoup la question de la forte demande des consommateurs pour l’ouverture le dimanche !


                          • dadou541 26 novembre 2008 11:18

                            @l’auteur,

                            Autant je ne suis pas un partisan de l’ouverture le dimanche, autant je trouve votre article de mauvaise foi.
                            Vous devriez savoir que depuis plusieurs années, 2 ou 3 dimanches sont ouverts avant les fêtes de Noël.
                            Liée l’offre promotionnelle de Carrefour à la problématique d’ouverture du dimanche en sous-entendant que cela donne de l’eau au moulin aux partisans de l’ouverture du dimanche me semble être un raccourci très exagéré.
                            Que les enseignes se battent par offres promotionnelles interposées durant ces ouvertures autorisées en période de fêtes est un procédé courant en commerce. Un peu de modération please.


                            • Grenadine 26 novembre 2008 13:51

                              @Dadou

                              Des promotions pourquoi pas mais pourquoi exclusivement ce jour là ? Un dimanche.

                              Si vous êtes honnêtes, et vous l’êtes sans aucun doute, vous ne pouvez pas ne pas constater cette évidence. Il s’agit bien de remplir le magasin ce jour là et pas un autre.


                            • dadou541 26 novembre 2008 15:10

                              @grenadine

                              je n’en sais rien pourquoi exclusivement le 7 décembre. Et qui vous dit que c’est seulement ce jour là. Il peuvent très bien en proposer une autre le 14.
                              Pourquoi seulement le Dimanche : parce que les enseignes se font la guerre promotionnelle justement sur ce jour ouvert autorisé et savent très bien que leur chifre d’affaire augmente très fortement les derniers dimanches avant les fêtes (il n’y a pas que la grande distribution qui le sait, voyez tous les petits commerces en ville)
                               


                              • Pascal 26 novembre 2008 22:30

                                Bonjour,

                                Ce mot, juste pour signaler que ce n’est pas tant les pressions qui incitent les salariés de Carrefour à travailler le dimanche que la nécessité. En effet, tous les salariés des niveaux IA, IB, IIA, IIB, IIA sont au SMIC. Certains sont à temps partiel. Par conséquent, chaque euro gagné en plus de ce salaire minable est bon à prendre. La hiérarchie de Carrefour n’a plus besoin de faire pression, en général.

                                Quand les fins de mois sont intenables, il n’est pas simple d’expliquer que le gain onbtenu en travaillant le dimanche est illusoire et à court terme. Il n’est pas simple de faire comprendre que la banalisation du travail le dimanche conduira à une banalisation du salaire de ce jour, à moyen terme. Fini alors le dimanche payé double et récupérable, finie la vie de famille, etc.

                                Votre article est pertinent sauf sur ce point. Les salariés de Carrefour sont aujourd’hui demandeurs à cause de la faiblesse de leur salaire et non à cause des pressions.

                                Cordialement

                                Un salarié de Carrefour non volontaire pour travailler le dimanche.


                                • mimibour 2 décembre 2008 11:44

                                  Ne faites et ne jouez plus le jeux des Grandes Surfaces qui tentes à faire auprés de vous un système de ventes forcées sur le biais de votre faiblesse monnétaire avec leur réduction de 10e pour 100e d’achat le Dimanche,n’acceptez pas de marcher dans ce piège qui obligera des gens à travailler et qui ne seront pas payés au continu pour cela,ne soyez pas égoïstes,pensez à ces familles qui préfèrent se retrouver ensemble le dimanche qu"au profit des Grandes Surfaces !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès