Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Augmentation des tarifs : les nouveaux mensonges d’EDF

Augmentation des tarifs : les nouveaux mensonges d’EDF

La dernière augmentation des tarifs d’EDF est tout simplement contraire aux engagements du contrat de service public d’EDF qui prévoient que les tarifs n’augmentent pas plus que l’inflation. En outre, la hausse des tarifs devrait être plus élevée sur les petits clients au bénéfice symétrique des plus gros clients.

Comme d’habitude, notre électricien national et son actionnaire étatique profitent de la torpeur estivale pour nous concocter une hausse tarifaire.

La hausse qui nous est annoncée serait « modérée », 1,9%, et représenterait « pour un habitation de 100m2 […] entre 0,5 et 1,5 € TTC par mois en moyenne ». Mais derrière cette « moyenne », se cachent de fortes disparités. Ainsi, le plus petit abonnement (dit « 3 kVA » ou « petites fournitures ») augmente de 170% ! Certes, en contrepartie, les prix du kWh vont baisser mais ceci ne compensera pas cela, pour la plupart de ces petits clients. Symétriquement, certains gros clients (au chauffage électrique notamment) verront leurs prix baisser.

Mais il y a plus fort : les tarifs qui incitent les clients à s’effacer au moment de la pointe (tarifs dits EJP ou Tempo, d’apparition plus récente) sont rendus nettement moins attractifs : leurs prix vont augmenter en moyenne de 5% d’après la CRE. Au moment où EDF investit dans la construction dans les moyens de pointe et où –certes en partie à tort-, la société Voltalis met en cause EDF sur cette même question, il est surprenant qu’EDF décide de « tuer » les tarifs qui incitent les clients à s’effacer pendant la pointe.

Bien sûr EDF nous dira que tout cela est du aux évolutions du TURPE, je renvoie à un de mes billets précédents sur ce sujet.

Mais le plus scandaleux est que cette hausse est tout simplement contraire au contrat de service public signé en octobre 2005 entre EDF et l’Etat et dont M. Gadonneix se gargarisait encore naguère : les tarifs d’EDF ne devaient pas augmenter plus que l’inflation. Or une augmentation « modérée » de 1,9% est quand même supérieure de 2,6% à l’inflation (les prix ont baissé de 0,7% depuis juillet 2008).

La vérité est qu’EDF va mal, et que M. Gadonneix a fait des investissements hasardeux et coûteux à l’étranger (British Energy, Constellation). Des milliards d’euros ont été ainsi volatilisés, il faut donc maintenant ponctionner les clients français pour payer les achats à l’étranger (qui ont, entre autres, été bénéfiques aux contribuables britanniques).

On peut comprendre que M. Gadoneix, dont la rémunération a augmenté de 122% en 3 ans, puisse trouver « modérée » une augmentation de 1,9% des tarifs de l’électricité (d’autant qu’il bénéficie pour ce qui le concerne du tarif « Agent »). On ne peut accepter que le gouvernement décide de ne pas appliquer le contrat de service public qu’il a signé en grande pompes et qu’il accepte une hausse qui lui est directement contraire.


Moyenne des avis sur cet article :  4.58/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • monbula 17 août 2009 10:46

    2 ème mensonge ce matin aux informations sur France Musique :
    l’augmentation se justifie pour entretenir les lignes et les COMPTEURS.

    Les compteurs, c’est nouveau, c’est comme les moteurs, ils ont besoin d’une révision. rarement vu l’EDF entretenir mon compteur.

    Encore un enfumage pour cacher le CASINO FINANCIER.


    • Marc Bruxman 17 août 2009 23:52

      Si les compteurs vont être progressivement remplacés par des modèles relevables à distance. Ce qui va sur le long terme économiser l’opération très chiante de passer les relever et économisera plein de thune.


    • Alpo47 Alpo47 17 août 2009 11:10

      Mieux vaut s’y faire : ce qui faisait autrefois partie du patrimoine de l’Etat et considérait l’intérêt des usagers, n’a plus pour seul objectif que de faire du profit pour ses actionnaires.
      Les usagers sont devenus des clients et la recherche permanente est de trouver de nouveaux moyens de nous « plumer » davantage.
      Ainsi en est il de GDF, des autoroutes, de la SNCF, de France Telecom ... L’eau, l’énergie, les transports, les communications ... tous biens indispensables à LA VIE, au travail, sont maintenant aux mains d’actionnaires privés, qui ne recherchent que le profit à court terme et se fichent totalement de l’intérêt public, du moyen et long terme.

      Voilà le monde que Bruxelles et les organisations internationales (FMI..) sont en train de mettre en place.


      • le naif le naif 17 août 2009 14:14

        Là où l’on se rend contre que le grenelle de l’environnement est une vaste fumisterie.
        En toute logique écologique, on devrait adopter un système de facturation progressif et non dégressif.
         A savoir plus on consomme, plus les KWH sont chers ce qui serait une incitation forte à faire des efforts pour diminuer la consommation et probablement rendre inutile la construction de centrales supplémentaires.
        De même à quand un abonnement calculé en % de la consommation réelle ( cela étant valable pour l’eau, le gaz, le téléphone etc...) la rente de situation est tellement confortable pour les opérateurs !!!
        Je change mes ampoules à prix d’or, ma consommation baisse, mon abonnement augmente finalement je paye plus cher qu’avant, il faut être sacrement motivé pour rester écolo.......
        .


      • marignan155 17 août 2009 11:21

        Petit contrôle effectué sur tempo, selon la page EDF Tempo tarifs, en TTC

        Bleu nuit : 464 à 556 soit + 19,8% !
        Bleu jour : 577 à 703 soit + 21,8% !

        Blanc nuit : 948 à 876 soit - 7,6%
        Blanc jour : 1125 à 1078 soit - 4,2%

        Rouge nuit : 1762 à 1796 soit + 1,9%
        Rouge jour : 4929 à 5026 soit + 2,0 %

        Bleu 300 jours par an
        Blanc 43 jours par an
        Rouge 22 jours par an

        je n’ai pas vérifié les prix des abonnements, mais il est déjà sûr que ma facture augmentera de plus de 1,9 % pour la consommation... ENFUMAGE

        CRE qui annoncerait en moyenne 5%, là aussi, pour TEMPO : ENFUMAGE


        • topchrono 24 août 2009 09:16

          Etude de cas effectif : hausse attendue : 13.10%

          Pour un abonnement 30KW dont le tarif passe de 420€ à 473 (+12.63%)
          et une consommation annuelle qui joue bien le jeu de la limitation de conso en périodes de pointe nationale :
          7050Kwh en bleu creux + 4732 en bleu plein
          + 729Kwh en blanc creux + 912Kwh en blanc plein
          + 162Kwh en rouge creux + 158Kwh en rouge plein
          le montant de la nouvelle facturation annuelle TTC passera de 1298.24€ à 1468.36€ soit une hausse de 13.10% (*)

          (*) Nota : il est entendu que la facture annuelle de janvier 2010 ne reprendra que la moitié des variations de ces tarifs qui n’entrent en vigueur qu’à compter de mi-août 2009.


        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 24 août 2009 09:29

          Il faut bien continuer à financer les activités du comité d’entreprise !!


        • pascontentdutout 16 août 2010 16:57

          bonjour,

          il serait temps que l’on parle sérieusement de ces augmentations et non pas de s’en tenir aux communiqués de nos politiques qui nous endorment avec leur 3 % ou 4 euros

          la vérité sur le contrat tempo, et je défie quiconque de contester ces chiffres, est la suivante :

          sur les 6 tarifs, de bleu vers rouge, les augmentations en pourcentages sur prix HT sont sur les 2 dernères années de 81, 80, 31, 35, 41, et 39 et sur les 8 derniers mois 45, 42, 40, 38, 35 et 33

          je vous encourage donc à approfondir ce sujet car ce type de contrat, dont EDF nous a fait la promotion au titre d’une meilleure régulation du réseau et des économies d’énergie, est bien mal récompensé pour ceux qui ont joué le jeu à l’époque

          et après on va nous parler du Grenelle !

          un client EDF très en colère


        • Ronny Ronny 17 août 2009 11:21

          Geniale la liberalisation d’EDF, vous en trouvez pas. On se plante sur les investissements et on fait raquer le Francais moyen sans oublier de se verser une petite augmentation ... Privatisation des benefices, mutuallisation des risques, comme d’hab !


          • titi 17 août 2009 22:24

            « Privatisation des benefices, mutuallisation des risques, comme d’hab ! »

            Je profite de cette phrase qui ne veut rien dire pour rappeler quelques faits sur EDF...

            - L’actionnaire d’EDF reste l’Etat : si bénéfice il y a ils sont bien mutualisés..

            - L’actionnaire d’EDF reste l’Etat : si mauvaise stratégie boursière il y a eu, ce n’est certainement pas le fait du privé.


          • goc goc 23 août 2009 10:54

            @titi

            vous oubliez les habitudes de nos politiciens genereux avec les futurs actionnaires privés, a savoir :

            1 - pratiquer les hausses maximump avant privatisation
            2 - recuperer les dettes pour ne pas « penaliser » les futurs proprietaires
            3 - faire le menage social, avant de vendre


          • matou38 17 août 2009 11:24

            Pivatisont disait’ils à la télé cela fera baisser les prix ...
            Une saine competition sera toujour mieux que le travail de ces « branleurs » de fonctionnaires qui font gréve tout le temps, n’est ce pas ...
            Combien de fois j’ai entendu cela, repeté mots pour mots par mes collegues au boulots et voila !!!!!
            Et maintenant les gens sont outrés :
            «  Oulala ils nous ont mentis les prix devaient baisser, ils l’avaient dit a la télé, PPDA avait annoncé des chiffres sur TF1 je comprend rien ... »
            A mon avis c’est contre ces gens la qui faut lutter, et pas seulement contre les gens qui ponctionnent notre travail et notre santé.
            Car tant qu’il y aura une telle masse de moutons qui croient sur parole tout ce qu’ils entendent à TF1, il y’aura toujours un opportuniste pour profiter de cette manne providenciel de connerie !!!!! 


            • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 17 août 2009 11:35

              Ces augmentations sont vraiment scandaleuses, pour plusieurs raisons. D’abord on constate un cout du chauffage urbain qui monte en flèche de 40 à 60%, les assurances aussi prennent une bonne claque 6 à 8%, (sans parler du reste) maintenant c’est l’électricité (alors que les particuliers ne représentent que 10% de la consommation totale et l’industrie 90%, l’électricité devrait être gratuite pour les particuliers) et on nous dit que qu’ il y a 0% d’inflation, ça colle pas du tout, il y a du foutage de gueule dans l’air...


              • ZEN ZEN 17 août 2009 12:10

                Attendez-vous à d’autres envolées !
                Une seul bon côté : la hausse de l’électricité obligera à abandonner le chauffage tout électrique encouragé par edf à une époque et à revoir entièrement la conception des batiments énergétivores

                Marcel Boiteux (ancien président d’EDF) « Je ne pensais pas que cela arriverait, que les autorités européennes de la concurrence auraient une vue si dogmatique et voudraient appliquer la concurrence dans le secteur de l’électricité où pourtant cela s’applique très mal », analyse l’ancien président d’EDF. Entré dans l’entreprise en 1949 avant de la diriger entre 1967 et 1987, il a fait EDF. C’est lui qui mit au point la péréquation tarifaire, le service universel, la planification à long terme..Aujourd’hui, il regarde soixante années d’efforts mis en morceaux. « La situation d’EDF n’est pas très heureuse. L’esprit de service public s’effiloche, cela a coûté des fortunes pour assurer la séparation des activités et les prix vont augmenter alors qu’ils étaient censés baisser ».

                EDF privatisée = électricité plus chère :


                • Volontaires 23 août 2009 11:25

                  Vous êtes bien optimiste, la vérité est que le prix pour les consommateurs de type chauffage électrique baissent (ou montent moins) que pour les autres. Tout cela n’est guère vertueux.


                • zmed 17 août 2009 13:38

                  Cela sert à koi que les magasins ouvrent 24/24h 7/7j ?????

                  Franchement c’est un truc qui me dépasse. Cela ne démontre que les ricains n’ont comme but idéologique la con sommation a outrance, seul moyen d’avoir une croissance non nul moteur de leur idéologie

                  La conséquence de cette idéologie ubuesque est catastrophique. Prôner une croissance infini dans un monde fini c’est ni plus ni moins faire croire au père noël mais avec des conséquences dramatique puisque que cela ne peut conduire à terme qu’à l’extinction de l’humanité.


                  • Croa Croa 17 août 2009 19:23

                    « Cela sert à koi que les magasins ouvrent 24/24h ? »

                    A rien, mais ces commerçants auront une raison valable pour laisser enseignes et vitrines allumées toute la nuit !


                  • HELIOS HELIOS 17 août 2009 13:38

                    Bonjour,
                    Vous allez dire que je me repete, mais :

                    — en 2007 vous avez voté pour Sarkozy... vous devriez etre contents non ?

                    Vous vous etes trompés ?

                    — en 2009 vous avez ENCORE voté pour Sarkozy en envoyant les UMP a Bruxelles... vous etes toujours contents, j’espère ?

                    de quoi vous plaignez vous....


                    • le naif le naif 17 août 2009 14:39

                      @ Helios

                      Tu ne te répètes pas tu radotes ! Tu n’es pas fatigué de poster toujours le même message ?
                      Je n’ai pas voté Sarko, je ne vote pas Sarko, je ne voterai pas Sarko, depuis les présidentielles je ne vote plus sauf aux municipales !!!!!
                      J’avais voté NON au TCE, les Hollandais, les Irlandaiségalement, ça a changé quoi ????
                      Je subis, comme toi, comme beaucoup la politique actuelle, S’il faut boire la coupe jusqu’à la lie, buvons là et vite pour pouvoir passer à autre chose.
                      Ceux qui« nous l’on mis le plus profond, » c’est le PS en 1983, alors elle est où ta solution ?
                      Petites questions, elle est où l’alternative politique, il est où le choix, elle est où la démocratie, pour qui tu votes toi ????

                      Penser global, agir local c’est mon créneau en attendant des jours meilleurs.
                      Élections piège à cons, tu vois ce que je veux dire ???


                    • Leo29 Leo29 17 août 2009 15:55

                      au naif.
                      Parce que vous pensez que des jours meilleurs vont venir ? Et comment ? En laissant la gauche au pouvoir ?
                      Tout va augmenter tout le temps et sous tous les gouvernements....jusqu’au jour où les gens n’auront plus d’autres solutions que de se révolter....


                    • François51 François51 17 août 2009 16:06

                      @ Helios.

                      ce n’est pas Sarkosy,( Dieu sait que je déteste cet homme) qui a lancé le processus d’ouverture du marché a la concurence de l’electricité et du gaz, mais LIONEL JOSPIN en 2002. 1er ministre de Chirac a l’époque au sommet Européen de Barcelonne..

                      Sarkosy n’a fait que finir le « travail » ....


                    • HELIOS HELIOS 17 août 2009 17:44

                      @ Le Naïf, Leo29, François51...

                      Le drame c’est que nous avons tous raison !
                      Mais ce qui me gène le plus, ce sont les nombreux articles qui se plaignent de tout. Evidement Sarkozy n’est pas le responsable de toute la misère du monde. Oui, Jospin a participé, oui Sarkozy continue..

                      En attendant, rien en change et plutôt tout empire au nom d’un systeme qui se cache derriere la délmocratie, l’etat de droit etc. Les intervenants d’Avox ne sont pas representatifs de la societe française, on le comprend bien en lisant articles et commentaires...

                      Vous comprenez, quand je vois que le maire de ma commune, UMP, a été elu haut la main, puis a été elu député au premier tour, je me dis qu’il y a bien une majorité qui soutient les actions gouvernementales, qui se fiche du cumul des mandats et de toutes les magouilles politiques... etc...
                       Et ce qui me fait raler, c’est que les alternatives possibles ne seront jamais en mesure de gagner, d’autant que si je vois bien venir la chose, ce sont les verts qui vont se tailler la part du lion la prochaine fois et, a mon avis, ils sont encore pire que les UMP coté respect du citoyen.


                    • Croa Croa 17 août 2009 19:29

                      A François51

                      Ces mesures étaient dans les cartons bien avant même ! Cette politique dite de libération de l’économie correspond à un tout cohérent qui n’est pas près de s’arrêter !


                    • le naif le naif 17 août 2009 19:53

                      @ Léo29

                      Je crois que vous n’avez pas compris ce que j’ai écris dans mon post, je n’attend rien des forces politiques existantes, j’attends que ce système s’effondre et au train ou vont les choses, ça ne devrait plus tarder.
                      Ensuite peut être pourrons nous sortir de la logique libérale, j’essaye de rester optimiste en me disant que l’avenir a plus d’imagination que nous et que le pire n’est pas inéluctable.

                      @ Hélios

                      Les jours de déprime allez jeter un œil sur les commentaires des lecteurs du figaro, vous serez surpris. Même de ce côté là ça commence à ruer dans les brancards !! Au prochain plan de sauvetage des banques c’est l’émeute.


                    • monbula 17 août 2009 13:50

                      @ zen

                      Il faut relativiser pour l’électricité chauffage.

                      Je vois en Dordogne, nous avons la forêt de la Double qui ne sert qu’à un tiers pour le bois de chauffage. Heureusement car son utilité première est ici d’assainir les marécages, retenir la terre. ’ je remercie les moines".
                      Gaz, fuel, charbon me seraient inutiles, dispendieux pour ma maisonnette.


                      • monbula 17 août 2009 13:59

                        Marcel Boiteux, on l’a fait taire et puis, c’est un vieux maintenant.. C’est bien connu, les vieux cela radote,cela manque d’expérience et de recul.

                        N’écoutons plus les enfumeurs comme le citoyen Sarkosy par exemple.


                        • zadig 17 août 2009 14:01

                          La technique EDF est identique à celle de fixation des tarifs du péage sur autoroute.

                          ON augmente faiblement (ou même pas du tout ) pour les tronçons peu fréquentés
                          Par contre sur les tronçons très fréquentés on augmente davantage
                          Résultats la moyenne reste basse par contre les gains augmente beaucoup plus largement.

                          Pour s’en convaincre voir l’évolution des bénéfices.


                          • titi 17 août 2009 22:35

                            Plus haut « Le Naif » réclame la progressivité des tarifs EDF => plus on consomme plus l’electricité est chère. Il recoit 13 votes.

                            Ici vous dite plus on circule plus l’autoroute est chère, et c’est un scandale, et donc vous soutenez le contraire et vous recevez 11 votes.

                            Amusant.


                          • zadig 17 août 2009 14:04

                            Médiapart a publié un article remarquable à cette augmentation scandaleuse.


                            • ZEN ZEN 17 août 2009 14:40

                              OUi, Zadig
                              Je me permets de livrer la première page :

                              "Avec le recul, la gaffe politique du PDG d’EDF, Pierre Gadonneix, prend sa véritable dimension : il a juste commis l’erreur de vendre la mèche à l’opinion publique. Car derrière les 1,9% de hausse de tarifs de l’électricité – une hausse raisonnable comme l’a soutenu avec aplomb la ministre des finances, Christine Lagarde –, se cache en fait une révolution tarifaire que le gouvernement n’a pas le courage politique d’assumer. En pleine crise, il met à bas une partie du système français. A la lecture de leurs prochaines factures, de nombreux  ménages vont commencer à mesurer l’ampleur de la cachotterie. Pour eux, les augmentations pourraient s’élever à 6% voire 10% par an. Dans la droite ligne des 20% de hausses sur trois ans demandés par Pierre Gadonneix.

                               

                              Tout s’est concocté dans la plus grande discrétion. Sans débat public, sans la moindre concertation, le gouvernement a entrepris dans le secret de ses cabinets de rebâtir tout le système tarifaire régulé de l’électricité en France. L’objectif officiel de cette refonte est de mieux prendre en compte, comme le demandait la Commission de régulation de l’énergie (CRE) les coûts réels de transport et de distribution, afin d’augmenter les tarifs et de favoriser une meilleure concurrence  en France. En sous- main, il s’agit en fait de la pierre angulaire du nouveau système visant à en finir à plus ou moins brève échéance avec les tarifs régulés.

                               

                              Pour comprendre l’ampleur des changements, il faut se reporter aux années précédentes. L’an dernier, trois lignes seulement avaient suffi dans le Journal officiel du 14 août 2008 pour donner les augmentations des principaux tarifs d’électricité, ceux pour les particuliers augmentant alors de 2%. Cette année, il n’y a pas moins de vingt pages dans le Journal officiel du 14 août détaillant les différents tarifs pour les particuliers, les professionnels, les entreprises, les prix outre-mer , ou les tarifs entre les heures creuses et heures pleines. Une remise à plat totale. 

                               

                              Il faudra du temps pour pouvoir mesurer la portée réelle des modifications apportées à un système tarifaire par nature complexe , et aujourd’hui volontairement obscurci. Des tarifications ont été supprimées, les modes de calcul pour d’autres ont été totalement révisés. Mais les changements apportés au système de base pour les particuliers donnent déjà un petit aperçu de ce qui se prépare. Ainsi le prix de l’abonnement (hors taxes) pour les plus petites installations (3 kVA) passe de 21,48 euros à 58, 42 euros, soit 172% d’augmentation. Pour EDF, ces petits compteurs coûtent cher. De plus, rappelle-t-il, ils ne représentent que 8% de l’électricité consommée.

                               

                              Mais il en va de même pour les abonnements pour la puissance juste supérieure (6kVA) qui forme une bonne partie des abonnements des particuliers ne se chauffant pas à l’électricité : ils passent de 54,48 euros à 67, 47 euros, soit 24% de hausse. On est très loin de l’esprit de la charte de service public signé en 2005 entre l’Etat et EDF qui stipulait que les prix ne devaient pas dépasser l’inflation. Mais le gouvernement ne semble guère se setnir tenu par la signature de l’Etat...."etc...


                            • herve33 17 août 2009 14:10

                              Nous sommes gouvernés au mieux par des incompétents ou pire par des irresponsables . Ces hausses de tarifs chez EDF , prouvent que ceux qui sont aux commandes du navire France , vont droit vers l’iceberg .

                              Cette hausse va plomber davantage l’économie et les PME , ainsi que les ménages alors que la déferlante du chômage et des faillites d’entreprises à la rentrée risque de nous submerger .

                              Alors qu’on nous parle de simulacre de reprises , nul doute que cette hausse de l’électricité est un pas en arrière qui nous éloigne de la réelle reprise , celle de l’économie .


                              • saint_sebastien saint_sebastien 17 août 2009 14:37

                                Encore une fois , non !


                                nos gouvernants ne sont absolument pas incompétent , ils savent très bien ce qu’ils font , c’est en toute conscience qu’ils volent et arnaquent le peuple ...

                                Combien de temps allez vous encore croire que tout ceci n’est pas voulu ? 

                                combien de temps vous faut ils pour comprendre que l’excuse de l’incompétence est toujours utilisée rétrospectivement par les gens qui abusent de notre système , puis après disent qu’ils ne savaient pas , qu’ils ne pouvaient pas prévoir ? ils savent très bien ce qu’ils font et pourquoi ils le font... et comptent sur des gens comme vous pour les dédouaner de leurs responsabilité en invoquant l’incompétence ... ils sont parfaitement compétents et prennent leurs mauvaises décisions en connaissance de cause , décisions qui servent non pas l’intérêt général , mais l’intérêt d’une élite ...

                                Réveillez vous bon sang...

                              • herve33 17 août 2009 21:05

                                @ils sont parfaitement compétents et prennent leurs mauvaises décisions en connaissance de cause , décisions qui servent non pas l’intérêt général , mais l’intérêt d’une élite

                                Là où cette élite fait preuve d’incompétence , c’est pour réfléchir une alternative à la politique qui nous a conduit à la crise ou pour réformer un système qui court à sa perte si on ne change les règles du jeu . Si rien n’est pas fait tout le monde sera perdant , élites comme toutes les autres couches de la population .

                                On a distribué l’argent du contribuable aux banques pour les sauver et on s’aperçoit que plutôt d’utiliser cet argent pour relancer le crédit et faire marcher la machine économique , les banques ont conservé cet argent pour spéculer avant d’offrir de mirobolants bonus aux dirigeants et aux traders , pour faire exactement comme avant la crise mais en pire .

                                Enfin , c’est bien tout le système financier qu’il faut réformer , cela se fera probablement dans la douleur , quand tout sera définitivement effondré .


                              • titi 17 août 2009 22:40

                                « Cette hausse va plomber davantage l’économie et les PME »

                                Analysez votre budget... regardez ce que vous dépensez en électricité. Imaginez une hausse de 20%...
                                regardez ce que vous dépensez en communication mobile. Imaginez une hausse de 5 %.

                                Que vaut il mieux ? 20 % chez EDF ou 5% sur votre mobile ?


                              • herve33 17 août 2009 21:10

                                Si l’opposition se résume au PS , nul doute que rien ne changera , ce sont bien eux qui ont mis en place les structures qui ont permis par la dé-régulation de la finance et à l’actionnariat de devenir les prédateurs de l’économie .


                              • pmxr pmxr 17 août 2009 15:57

                                Les choses sont simples à comprendre, EDF etait un service public, ca veut dire ni profit, ni perte.
                                Maintenant c’est une société commerciale qui « vend » de l’électricité.

                                Une société commerciale à pour objectif de gagner de l’argent, en augementant ses ventes, la masse d’electricité qu’elle vend, ses prix, et encourager ses clients à à consommer plus ! 
                                On a changer de model voilà tout !

                                 Je dirais l’insue de notre plein gré ! Ce n’est plus un « service » plubic au sens noble du terme, avec des contraintes et des obejctifs diferents ! Si vous etes la tete du société commerciale ... votre but est de vendre, ce qui normal ... pas demander aux clients d’economiser  !

                                L’état français vend ce qu’il peut pour asouvir son train de vie ... EDF, les autoutes etc ... Un jour viendra... ou la population demandera des comptes (ils sera trop tard) aux politiques de droites et de gauches !


                                • titi 17 août 2009 22:43

                                  « Les choses sont simples à comprendre, EDF etait un service public, ca veut dire ni profit, ni perte. »
                                  Turlututu.
                                  EDF laisse deux grosses ardoises :
                                  - Le financement des retaites ;
                                  - Le financement du démentèlement des centrales nucléaires.

                                  Je dirais plutot : « Les choses sont simples à comprendre, EDF etait un service public, ca veut dire fabrication d’une dette colossale que nous ferons payer par d’autres. C’etait bonnard !!! »


                                • BBE 17 août 2009 17:06

                                  Tres bon article,
                                  Mais que faire , comment réagir ?
                                  Je fais parti des gens qui ont l’abonnement le moins cher, et qui va être dans la tranche la plus augmentée.
                                  On ne va quand même pas aller vers Direct Energy, et ainsi soutenir la libéralisation de l’électricité.
                                  Ni acheter des ampoules basses consommations, dont le cout est tellement long à amortir, qu’on prend le risque qu’elle claque avant.


                                  • Croa Croa 17 août 2009 19:15

                                    Bonjour,

                                    La vérité n’est pas « qu’EDF va mal » (quoique... peut-être mais ce n’est là qu’une autre conséquence du mal et non pas son origine !) C’est en réalité toute l’économie étatique à la Française qui est mal : Celle-ci a été remplacée au dernier quart du siècle précédent par une économie libérale à l’européenne. Les contrats de service public ne sont que des ruines de l’ancien système et il est normal qu’ils soient dans le collimateur.

                                    Je ne vois donc pas où sont les mensonges sauf à considérer une communication passablement fallacieuse pour des mensonges. Les objectifs sont clairs et annoncés sauf bien sûr pour ceux qui ne veulent pas voir ou ne pas comprendre.

                                    Par ailleurs il se révèle aussi que cette politique économique libérale reste la règle et la priorité aussi par rapport à l’environnement. Sinon pourquoi continuer à favoriser les gros clients et punir ceux qui, plus écolos, voudraient en rester au petit abonnement ? (Là dessus rien n’avait été promis au « Grenelle » car favoriser la consommation est sacré pour l’économie libérale !)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès