Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Augmentation du prix du gaz en 2013

Augmentation du prix du gaz en 2013

L'ouverture à la concurrence du marché de l'énergie a eu lieu en 2007, pourtant le fournisseur historique français GDF Suez dispose toujours d'une position prédominante. La concentration du marché du gaz n’explique pas tant l’évolution des prix que la formule réglementaire inscrite dans le code de l’énergie qui détermine les tarifs réglementés.

Les fluctuations intervenues depuis le 1er janvier 2013

Le mois d’avril a enregistré la troisième baisse consécutive des prix du gaz selon les chiffres de la Commission de Régulation de l’Energie. Cela dit la tendance reste orientée à la hausse si on considère l’ensemble de l’année 2013 en raison de la forte augmentation au mois de janvier (+2.4%). Il est important de rappeler que les révisions des tarifs gaziers sont désormais mensualisées suite à la réforme de la formule règlementaire intervenue en décembre 2012. Les gouvernements successifs ont tenté de limiter la hausse des prix mais le conseil d’Etat s’y était à chaque fois opposé, soulignant l’obligation légale de respecter la formule inscrite dans code de l’énergie pour déterminer du prix du gaz. C’est pour cette raison qu’à la fin de l’année de 2012 M. Ayrault a décidé de modifier cette formule afin de favoriser les consommateurs dans les modalités de calcul. Désormais la réévaluation peut donc avoir lieu tous les mois, et surtout, la période de référence pour le calcul passe de 6 à 8 mois. Si on enregistre effectivement un léger recul avec les mois, février (-0,5%), mars (-0,3%), avril (-0,6%) et mai (0%), l’évolution du mécanisme tarifaire pourrait ne pas suffire à enrayer la tendance haussière de ces trois dernières années.

Quelle tendance pour la fin de l’année ?

La hausse de 2,4% du mois de janvier fait suite à la décision du conseil d’Etat du 29 novembre dernier, alors que les opérateurs demandaient une hausse de 4%, le réajustement a été limité grâce à la renégociation des contrats d’approvisionnement. Seulement le 30 janvier 2013 l’organe de juridiction administrative a de nouveau annulé trois arrêtés qui gelaient les prix du gaz pour les années 2011 et 2012. Cette décision induit une hausse rétroactive des prix du gaz, soit un rattrapage à partir du 1er juillet 2013. La Ministre de l’écologie Delphine Batho a pourtant souligné sa volonté de voir ce nouveau rattrapage être, autant que possible, étalé dans le temps. Selon l’administration cette mesure devrait finalement occasionner une hausse de 23 euros en moyenne pour un ménage se chauffant au gaz. Pour le mois d’aout, si les prix devraient diminuer de 0,45% en moyenne, les ménages ne verront qu'une baisse de ler facture comprise entre 0,1% et 0,3% il faut de souvenir qu’ils avaient augmenter de 0,5% au mois de juillet.

En dépit de ces annulations, la tendance ne sera pas forcément haussière à en croire les experts. La première raison d’envisager une diminution des tarifs réside dans l’appréciation du taux de change euro/dollar, selon certains analystes on devrait observer une appréciation de la monnaie unique européenne ce scénario impacterait favorablement le prix du gaz pour les foyers français. Par ailleurs, et de manière plus hypothétique, si le gouvernement décidait d’appliquer les recommandations de la Haute Autorité de la Concurrence, les ménages pourraient envisager une baisse durable de leurs factures de gaz. Les préconisations de l’autorité administrative, publiées dans un rapport au courant du mois d’avril 2013, plaident notamment pour une nouvelle renégociation des contrats d’approvisionnement par GDF Suez ainsi qu’un renforcement des acteurs étrangers sur le marché français. Autant d’arguments que de raisons d’espérer, mais soyons réaliste il y a peu de chance que le miracle du gaz de schiste américain se répercute dans l'hexagone.

Pourtant la question est elle aussi tranchée que le laisse croire l'intervention du 14 Juillet à l'Elysée.. Pour s'en convaincre il faudrait revenir sur les derniers épisodes concernant l'exploitation des hydrocarbures non conventionnels, peut être l'occasion d'un prochain article ?


Moyenne des avis sur cet article :  1.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • jako jako 2 août 2013 10:55

    « il y a peu de chance que le miracle du gaz de schiste » vous pensez surement le cauchemar ?


    • mario mario 2 août 2013 13:58

      je t’ai reconnu Mestralet !


      • Pierre FG Pierre FG 4 août 2013 04:11

        dis donc tu penses que GDF ferait l’apologie de l’Autorité de la concurrence ?!

         

        On peut en parler si tu veux ?


      • Pierre FG Pierre FG 4 août 2013 04:15

        En tant que non croyant, un miracle relève du domaine de la foi..

         

        le gaz, pétrole de schiste, c’est à peu près ça !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès