Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Avec Jean-Luc Mélenchon l’économie n’est plus qu’un (...)

Avec Jean-Luc Mélenchon l’économie n’est plus qu’un tiroir caisse, elle devient une notion de base qui égratigne les inégalités

Présidentielles aux évanescentes surprises, aux paroles dites la veille, oubliées le lendemain ou la semaine suivante… Menaces d'impossibilité de réaliser leurs programmes même arrivés au second tour proférées vers les uns pour rendre indispensable ce qui est au pouvoir maintenant chez les autres ; la gauche, qu'il faudrait plutôt dénommer par "les différentes formations qui la constituent", se clame et se disperse encore un peu car elle n'a pas encore pris conscience entièrement de la grande découverte qu'elle aurait déjà depuis longtemps dû tirer du Capital…

En effet, à son époque, Karl Marx "théorisait" le capitalisme autour de principes fondamentaux que nous n'avons pas oubliés mais ce qui nous fait défaut encore aujourd'hui, c'est de ne pas entamer, ou de l'avoir oubliée, la même démarche conceptuelle que lui avait entrepris lorsqu'il analysait les "risques" de crises, les notions de bénéfices - plus values - investissements et, bien entendu ; sans quoi rien ne tournerait, établissait une répartition partagée ou exploitée des salaires. Ce principe fondamental, cette notion primordiale et définitive consisterait à chacun de nos calculs de taux de croissance en décroissance, qu'à chaque fiche de paye établie, qu'à chaque PIB ou PNB, que sur chaque salaire déduit figurerait la somme de tous ces profits évaporés (10 milliards passés de la poche du salariat dans celles du patronat qui auraient dû être redistribué vers le bas et non pas maintenir les plus grandes fortunes de ce monde). Or, rien ne figure, mise à part la société au capital de tant et tant d'euros pour laquelle vous travaillez. Vous ne savez pas combien gagne votre patron et encore moins ce que se mettent dans les poches les actionnaires qui se servent sur le dos de votre sueur… Donc tout semblerait équitablement réparti hormis ces 10 points "empruntés" d'arrache lutte à une évolution lente de l'augmentation du sic…

Alors à tous ces milliardaires qui craignent le Front de Gauche, les "beaux rêves", "les sur-enchères" de Jean-Luc Mélenchon et peut-être aussi l'imposition qu'il établirait avec, trop risquée ; sachez qu'il faudra payer et que de votre statut de riche, vous redescendrez gentiment au stade de cadre supérieur plafonné de celui d'illimité où vous vous pavaniez ! Oh, certes vous resterez "riches", aisés et sans craintes sur l'avenir, une angoisse en moins sur la gestion de votre patrimoine fiscal ou foncier mais vous aurez en même temps contribué à ce qu'un bon nombre de ce que vous appelleriez "pauvres" meurent moins vite, se nourrissent un peu mieux et finalement deviennent un peu plus retenus par rapport à la contestation de leurs revendications…

Mais revenons à notre fiche de paye… Là où chaque ouvrier se fait avoir, c'est que dans tous les calculs réalisés, paye du patron, salaires, coûts du travail etc… il n'y a qu'une bonne moitié qui rentre en ligne de compte, dont on vous parle, l'autre partie restant entièrement à la disposition des spéculateurs aux fiscalisations paradisiaques ! C'est purement du vol et une explication suffisamment grossière pour rendre compte d'une telle inégalité entre les salaires et les niveaux de plafonnement… C'est là qu'ils nous ont tous bien eu, depuis le Front Populaire et même avant car c'est véritablement avec le passage à la grande industrie que cette part spéculatrice, tranchée à la moitié du capital en plein son milieu, reste et retourne inéluctablement dans les poches du patronat qui ne perd jamais rien, retranché qu'il parvient, au pire des cas, à se prémunir de plans d'austérités pour le développement ou de courbes de hausse du chômage en baisse… Et c'est là aussi que Jean-Luc Mélenchon tape dans le mille car cette mise à plat de cette part des grandes richesses qui apparaissent toujours dans des magazines people, sous des triades de zéros qui n'en finissent plus mais jamais sur les fiches de paye, ce qui permettrait au salarié de savoir de combien il se fait escroquer ; constitue la voûte de l'édifice de son changement, le seul à pouvoir rassembler… Le coffre-fort destiné à s'ouvrir pour le peuple, la possible ouverture vers une hausse des salaires ; l'enfin réalisé digne partage des richesses…

Alors qu'on ne nous fasse pas des Mélenchon "baba" ou des Mélenchon "bibi" ; fricotin par-ci, fricotât par là… Blabla de ci, de ça !… J-L Mélenchon n'a aucune raison d'apaiser les craintes et les angoisses des salariés en les rabaissant au simple contentement des légères augmentations que le système permettra toujours aux Hollande, Bayrou ou autres "droitiers" d'envisager ou de faire espérer… François Hollande songe et plaisante sur des coffres qui seraient déjà vides, Jean-Luc Mélenchon s'empresse de les ouvrir avant qu'il n'y ait vraiment plus rien dedans ! Par conséquent, le meilleur conseil qu'on puisse donner aux investisseurs en veille d'élections Présidentielles et Législatives c'est de tout injecter dans la matrice économique avant que nous n'arrivions au pouvoir, sinon après ils n'auront effectivement plus rien, si ils gardent tout puisqu'on leur le prendra sans retour de salaires en échange pour motif de tricherie ! C'est le moment idéal et bienvenu pour investir, après il faudra compter sur une moindre marge. Mais vous resterez riche, il n'y a rien à craindre ! C'est pas la peine de nous assagir en nous endormant avec des impossibilités qui n'en sont pas puisque vous détenez l'outil "argent", monétaire et financier qui fait tout tourner à l'envers. La crise n'est pas originale ou particulière, le problème c'est que trop nombreux sont devenus les avides pour les prises de bénéfices énormes instantanées, se taillant leur grande fortune pendant que pôles industriels et centres de confection fermaient portes et activités au détriment des règles de l'austérité et des salariés mis, à grande allure, dans des situations de précarité, d'instabilité allant de la reconversion pour les plus chanceux à la radiation et au décrochage total pour les plus isolés… Là où les travailleurs se sentaient abandonnés, Jean-Luc Mélenchon offre un toit à l'habitacle capitaliste qui, apparemment, n'aime pas cohabiter avec tout le monde !


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (56 votes)




Réagissez à l'article

65 réactions à cet article    


  • Robert GIL ROBERT GIL 29 mars 2012 11:47

    Comment expliquer que le peuple travailleur se soit fait spolier de parts de plus en plus grandes de salaires sans explosions sociales ? Il faut peut-être chercher un début d’explication dans le tournant opéré sous le gouvernement Mitterrand par Jacques Delors en 1982 avec la suppression de l’échelle mobile des salaires, dispositif basé sur la négociation permettant d’indexer les salaires sur l’indice des prix et permettant de maintenir le pouvoir d’achat des salariés.......
    http://2ccr.unblog.fr/2011/10/21/ou-sont-passes-nos-salaires/


    • jef88 jef88 29 mars 2012 14:02

      + 10000 !!!!!


    • lemouton lemouton 29 mars 2012 17:17

      Comment expliquer que le peuple travailleur se soit fait spolier de parts de plus en plus grandes de salaires sans explosions sociales ?

      —> syndrome de la grenouille dans l’eau chaude smiley


    • 400 millions d’euros donnés par mme bettencourt...levy patron de publicis récupère 140 millions d’euros...tapie ...je crois dans les 4 millions d’euros RIEN NE VA PLUS°

      IL FAUT UNE ECHELLE DE SALAIRES...ET LA PROPOSITION DU FG ...TOUT PRENDRE AU DESSUS DE 30000 EUROS mois par l’impot est faisable... pour les salaires ettient la route..

      QUANT AUX PLUS VALUES EN BOURSE OU DANS L IMMOBILIER LOCATIF taxé par « UNE TAXE TOBIN » très forte a toujours été la demande de j J GENEREUX ECONOMISTE D ATTAC ET DU FG..........faisons confiance a l’équpe de choc genereux...cahuzac..didier migaud et michel sapin pour aller dans ce sens..

      @ tic tac et révolté n’essayez pas de comprendre ni ce qui est en majuscule ni en minuscule

      °compte tenu que les niches fiscales pour sarko et l’ump.. ca .revenait a dire "vous etes riches mme bettencout on vous taxe a 9% (les pme sont taxées a 40%...) et on met en place des niches fiscales...pour vous rembourser avantageusement


    • Le printemps arrive Le printemps arrive 30 mars 2012 08:17

      @Robert Gil,

      les réponses à vos interrogations se trouvent dans les vidéos, les articles du blog de Jean-luc Mélenchon, mais vu qu’il y a foison d’articles, il faut lire beaucoup.

      Là sur France-info, il y a une explication d’une des raisons qui explique l’impossibilité de continuer la politique démarrée en 1981 : la dévaluation du franc.

      De plus, cela fait quelques temps que JLM s’est démarqué de la clique social-libéral de cette époque, dont on ressent maintenant les effets délètères que vous décrivez très bien sur votre blog.

      L’intérêt du bulletin de vote Mélenchon, c’est la constituante et le changement de république pour lesquelles on pourra aller encore plus loin qu’il ne l’imagine lui-même (voir les idées de Chouard pour les potentialités).

      « La plus grande déficience de la race humaine est notre incapacité à comprendre la fonction exponentielle. » Albert A. Bartlett, physicien


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 29 mars 2012 11:48

      À l’auteur :
      « la gauche [ ... ] n’a pas encore pris conscience entièrement de la grande découverte qu’elle aurait déjà depuis longtemps dû tirer du Capital
      En effet, à son époque, Karl Marx »théorisait« le capitalisme autour de principes fondamentaux que nous n’avons pas oubliés mais ce qui nous fait défaut encore aujourd’hui, c’est de ne pas entamer, ou de l’avoir oubliée, la même démarche conceptuelle que lui avait entrepris lorsqu’il analysait les »risques« de crises, les notions de bénéfices - plus values - investissements et, bien entendu ; sans quoi rien ne tournerait, établissait une répartition partagée ou exploitée des salaires. »


      Depuis plus de 160 ans, Karl Marx fourvoie le prolétariat, de manière criminelle, en le focalisant sur la lutte des classes (éradication de la bourgeoisie) et la possession prolétarienne des moyens de production.

      Aujourd’hui encore, la situation semble lui donner raison puisque le capital boursier mondial, d’environ 36.000 milliards d’Euros, est majoritairement détenu par une minorité de « nantis ».

      Toutefois, il est vain d’espérer une plus juste répartition des moyens de production par des nationalisations, voire des révolutions. Cela a déjà été fait avec les tristes résultats que chacun connaît...

      Puisque le capital boursier mondial est en permanence disponible à la vente et à l’achat, pour que le prolétariat, les « démunis », puisse accéder à la possession des moyens de production, la solution la plus simple consisterait à produire un effort soutenu d’épargne et d’investissement à long terme afin d’acheter ce capital financier des entreprises, banques incluses, et parvenir à l’Acquisition collective et citoyenne du Pouvoir Économique.

      Le Dividende Universel.


      Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.


      Ce projet de « Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.


      Objectif Principal :
      Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique

      Objectifs Spécifiques :
      I)
      Transformer le « capitalisme ordinaire » en un authentique Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
      II)
      Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage.





      • JL JL1 29 mars 2012 13:48

        Quel charabia !

        Je me suis arrêté là, je cite : « 10 milliards passés de la poche du salariat dans celles du patronat »

        Pfff !

        Ce n’est pas 10 milliards, mais 10% ! les parts RESPECTIVES travail / capital sont passées en quelques 30 années, du rapport 70 / 30 au rapport 60/ 40 !

        Ce qui veut dire ceci : pendant que le pouvoir d’achat des travailleurs décroissait de 15%, celui du capital s’accroissait de 33% !

        Et encore, les salaires mirobolants des grands patrons sont de fait des revenus du capital mis artificiellement (par pudeur ?!!!) sur le compte des revenus du travail.

        Laurentgantner ne connait pas son sujet. En même temps, il veut aider, hein ? Au moins, on dirait !


        • spartacus spartacus 29 mars 2012 15:57

          Un grand « raz le bol » des articles fadasses sur Mélanchon sur Agoravox !

          La c’est encore un service commandé par le comité central du PC d’abreuver Agoravox d’articles sur « Mélanchon » tous aussi insipides les uns que les autres. Entre 6 ou 7 articles qui tuent la diversité nécessaire.

          Agoravox est en train de perdre sa spécificité de média neutre pour nous infliger une overdose de ce type d’articles sans intérêts et ennuyeux
          Rien que 6 ou 7 actuellement !
          Les lecteurs d’agoravox souhaitent une diversité d’articles et de point de vue différent.

          D’autres articles avec des points de vue différents SVP comme Hollande, Sarkosy, Le pen, Bayrou, Dupond Aignan, Poutou, Arthaud, cheminade ou Joly.

          Autre chose, ceux ci en service commandés sont pénibles !
          Autre chose SVP !
          Autre chose !
          Ça devient manipulé à outrance.

          • 3615_anon 3615_anon 29 mars 2012 17:20

            Mais soumettez des articles alors..
            Je vous rappelle que vous êtes aussi rédacteur par le fait d’être membre, vous pouvez écrire un article et le soumettre a la rédaction !
            Ça sera bien plus crédibilisant pour vous que de continuer a vomir votre haine sur les commentaires !
            « je suis pas content mais je fait rien pour changer les choses »


          • marc 29 mars 2012 17:33

            Copié-collé stupide sur tous les fils concernant Mélenchon : organisé par le FN ?



          • @spartacus c est jean-luc MELENCHON ET PAS MELANGEONS OU MELANCHON...

            CE SERA NOTRE 1ER MINISTRE on sera sympa on te remettra pas dans l’arène avec les lions

             mais pour les « vereux » de l UMP....ON LE FERA


          • Hétérodoxe 29 mars 2012 23:02

            Spartacus
            Nan !!!??? On peut être d’accord ... terrible !


          • Jean_R Jean_R 30 mars 2012 00:25

            @ spartacus
            Pour commencer, range ton glaive et sors ta plume Spartacus. C’est presque touchant de voir comment certains lecteurs voudraient façonner le visage d’Agora Vox sans lever le petit doigt, et pourtant ça sait chouinner en bon consommateur ...


          • révolQé révolté 29 mars 2012 16:33

            + 100... !!!


            • lemouton lemouton 29 mars 2012 17:14

              en tout cas moi je n’oublie jamais ces deux chiffres.. smiley

              1- Montant de la dette—> 1500 Milliards —> elle ne sera JAMAIS remboursée !! !
              et vouloir nous faire croire le contraire est un pur enfumage... smiley

              2- Interets de la dette payés en 2011 —> 47 Milliards —> argent donné aux banques !! cela jusqu’à quand ??!!! smiley

              Quel politique aura le courage de dire —> STOP !! on ne paye plus !!

              et quoi ?? les banques se mettront en faillitte ?? et alors...
              - on mangera des patates, cultivées en France !!
              - on ne pourra plus s’acheter des écrans plats chinois de 1,50m, nous réapprendrons à fabriquer des téléviseurs
              - on rationnera le carburant
              - on chauffera moins et on mettra des pulls
              - on reprisera nos chaussettes et nos jeans
              - on redecouvrira la recette du pain perdu
              - on....
              - on..

              je laisse la liste ouverte... smiley


              • marc 29 mars 2012 17:39

                 lemouton


                1500 milliards de dette ( courant sur 7 ans et demi, ce qui fait 200 milliards par an , soit 11 à 12 % du PIB)) 

                Je complète vos chiffres sur les intérets : depuis que Pompidou a interdit à l’Etat d’emprunter à la banque de France à 0% d’intérêt ; 1200 milliards !! A rapprocher des 1500 ou 1600 milliards de dette totale et cumulée. cette dette a été voulue, organisée par les gouvernements qui se sont succédés depuis.


              • musashi 29 mars 2012 18:21

                Quel politique aura le courage de dire —> STOP !! on ne paye plus !!

                J’espère ne jamais voir ça en France...car on a vu ce que ça a donner dans le pays qui l’ont fait...

                t quoi ?? les banques se mettront en faillitte ?? et alors...
                - on mangera des patates, cultivées en France !!
                - on ne pourra plus s’acheter des écrans plats chinois de 1,50m, nous réapprendrons à fabriquer des téléviseurs
                - on rationnera le carburant
                - on chauffera moins et on mettra des pulls
                - on reprisera nos chaussettes et nos jeans
                - on redecouvrira la recette du pain perdu
                - on....

                Non on ne pourra plus payer certains fonctionnaires, on ne pourra plus payer certaines retraites qui sont actuellement payés par l’emprunt.


              • 600 milliards en cinq ans perdus par sarko 1er dont 47 milliards donnés aux banques ET le reste aux patrons du cac 40...

                @le mouton bravo pour votre commentaire plein d humour

                REJOIGNEZ NOUS ........on peut avoir une vraie gauche

                 pas d’abstention ne votons ni blanc...ni nul (c nul...)


              • lemouton lemouton 30 mars 2012 07:26

                je laisse la liste ouverte... 

                ah j’oubliais de préciser car cela me semblait évident.. je rajoute une ligne...

                - on aura TOUS du travail !!

                du travail en France, car en devenant moins « riches », nous deviendrons moins chers, et comme nous ne sommes pas plus bêtes que les autres, le travail se fera en France..

                Même si on ne pourra se payer que
                - des petites voitures,
                - des petits televiseurs,
                - des telephones qui ne feront que telephone,
                Mais.. mais... On travaillera EN FRANCE !! !

                Evidement la devaluation ne fait pas l’affaire des speculateurs
                qui eux jouent sur le plan mondial avec des masses incommensurables d’euro, qui risquent de leur fondre entre les pattes.... smiley


              • gordon71 gordon71 30 mars 2012 07:42

                salut mouton 


                on aura tous du travail 

                vous avez piqué celà dans la vidéo ?

              • lemouton lemouton 30 mars 2012 07:52

                a gordon... bonjour..
                vous avez piqué celà dans la vidéo ?

                euh .. sans fausse modestie, pas du tout, je ne l’ai pas vu..
                j’en arrive à ce raisonnement, avec le peu que je comprends de l’économie, et avec ce que j’ai déjà vu par le passé..


              • gordon71 gordon71 30 mars 2012 08:15

                regardez mouton


                le programme de la gauche en cinq minutes et dans la joie 

              • mortelune mortelune 30 mars 2012 10:16

                ça c’est le genre de commentaire écrit par les UMPistes et destiné uniquement à faire peur aux populations. Je rappelle que l’économie a des règles de fonctionnement et que justement ce sont ces règles qui sont bafouées par ceux qui tiennent les finances et les gouvernements à leurs bottes. 

                Une économie européenne ou mondiale où l’humain est au centre des préoccupations est tout à fait viable sans pour cela tout casser. Il y a des têtes à faire tomber (au sens figuré) c’est bien clair et eux seuls doivent payer les pots cassés de leurs manigances ’esclavagistes’. 
                je vous renvoie à un article sur agora qui montre qui est à l’origine de nos désillusions.
                Nous ne sommes coupables de rien, alors stop au masochisme économique.
                Cordialement,
                Melechon est crédible justement dans son programme car il mesure honnêtement ce qu’il faut faire.


              • lsga lsga 30 mars 2012 11:32

                hum....


                L’auteur de l’article ne parle pas de la dette, mais de la plus-value. 

                La Dette, comme l’impôt, c’est ce que même la Droite peut facilement attaquer. Même Marion Lepen s’attaque aux intérêts de la dette. C’est facile pour eux, cela ne remet pas en cause leur propre patrimoine. Rappelons ainsi que Lepen comme Sarkozy sont de Oligarques Financiers, c’est à dire précisément des personnes dont les revenus principaux proviennent directement de leur argent placé sur les marchés financiers. 

                Ce que l’auteur de l’article dénonce ici, ce n’est ni la dette ni les impôts : c’est la plus-value.

                C’est à dire : c’est le temps de travail qui ne vous ai pas payé, la marge que font les patrons et les actionnaires sur votre dos. 

                Vous n’entendrez jamais ni Marion Lepen ni Nicolas Sarkozy dénoncer la Plus-Value. Eux-mêmes sont des grands bourgeois (surtout les Lepen), qui en plus d’avoir des actions sur les marchés financiers possèdent des moyens de productions et fréquentent de grands industriels :


                Leur Fortune personnelle dépend donc directement de la plus-value. Quand Marion Lepen veut sortir de l’Europe, ce n’est pas tant pour protéger les salariés français que pour défendre l’oligarchie nationale. En sortant de l’Euro, et en provoquant une dévaluation, ce sont les salaires qui mécaniquement chuteront et donc la plus-value qui augmentera.

                Vous qui êtes salariés, vous devriez tous sans exceptions lutter contre le Front National et soutenir l’extrême gauche. 




              • musashi 29 mars 2012 18:16

                Encore les préjugés classiques sur les actionnaires....ça en devient désolant.


                • musashi@

                  les actionnaires inhumains...doivent passer après les salariés


                • lemouton lemouton 30 mars 2012 07:13

                  mais mon pauvre monsieur vous n’avez rien compris...

                  Un actionnaire n’est pas plus utile qu’une tique... smiley

                  et pour revenir sur vos propos precedents

                  le budget de l’administration et la retraites des français sont siphonnés par le paiement des interets de dette...


                • musashi 31 mars 2012 22:07

                  @TOUSENSEMBLE

                  Les actionnaires ne sont pas tous inhumains...Ce genre de raisonnement est aussi érroné que de dire que les patrons sont des voyous ou que les chômeurs sont des assistés.

                  De plus au cas où vous ne le sauriez pas, opposer les salariés aux actionnaires n’est pas très judicieux car de nombreux salariés sont actionnaires de leur société.

                • associés les actionnaires... ET LES SALARIES.oui pour les miettes..

                   le peuple francais croit au père fouettardSARKO MAIS PLUS AU PERE NOEL


                • 3615_anon 3615_anon 29 mars 2012 18:54

                  conséquence directe de l’important nombre de sujets traitant de mélenchon soumis a modération ?


                • Yohan Yohan 29 mars 2012 19:04

                  Ici au moins, le temps de parole est parfaitement respecté smiley smiley smiley


                  • kalagan75 29 mars 2012 19:47

                    les melanchoniens devraient tous créer des EIRL ( entreprise à associé unique ) et ainsi ils pourraient se prendre 100% de leurs dividendes


                    • Le printemps arrive Le printemps arrive 30 mars 2012 08:36

                      c’est déjà le cas pour certains ! (=mézigue) car j’ai bien compris que la prospérité de mon CA (et je ne demande pas des millions) passe par la prospérité de ceux que l’on dit d’en bas et juste au-dessus.

                      Pour l’instant, l’instabilité financière de mes clients fait qu’ils repoussent leur dépenses.

                      Exemples :
                      le nombre de chiens vendus baissent en France depuis 2008(! !), donc les vétérinaires et tous les métiers autour du chien ont leur chiffre daffaire qui baisse.

                      Vu dans la presse bisontine version papier : licenciement de pharmaciens et préparateurs en pharmacie pour problème de concurrence.

                      Il est aussi très clair que les Mélenchoniens sont beaucoup plus divers que vos caricatures et que cela a du mal à intégrer votre limitation neuronale.


                    • lsga lsga 30 mars 2012 11:35

                      ce serait une regression au statut de journalier.


                      nous nous sommes battus pour le code du travail. 


                    • logan 29 mars 2012 20:12

                      Ce que propose le front de gauche n’est pas de la « surenchère ».

                      On parle de 1700 euros parce que c’est le salaire minimum et parce que c’est le minimum qu’il faut pour vivre à l’abri du besoin.

                      En effet il y a une part d’arbitraire, car cela n’a rien de neutre politiquement, le front de gauche considère en effet que quand on travail à temps plein on devrait vivre à l’abri du besoin, peut-être n’êtes vous pas d’accord avec ce principe, vous en avez tout à fait le droit !

                      Mais à partir du moment où on accepte ce principe, on ne peut tolérer qu’actuellement le SMIC soit à qqs disaines d’euros près juste au dessus du seuil de pauvreté, on ne peut tolérer que malgré le SMIC on ne puisse pas manger à sa faim ou se loger correctement.
                      Ce chiffre de 1700 euros vient de la CGT, ils se basent sur la réalité des entreprises et sur les témoignages des travailleurs. Mais peut-être êtes-vous mieux placé que les syndicats ( qui sont en plein coeur des entreprises ) pour nous dire combien il faudrait payer les gens ?

                      Le front de gauche n’est pas dans la surenchère, il défend un programme tout ce qu’il ya de plus logique et cohérent.
                      Ce dont il faudrait vous inquiéter c’est plutôt de la crédibilité de ceux qui croient apparaître plus sérieux et responsables en faisant de la surenchère de le moins disant social, au point même d’en arriver à défendre des régressions sociales.


                      • kalagan75 29 mars 2012 20:48

                        il est clair qu’il faut au minimum cette somme pour vivre dans une grande métropole . A la campagne par chez moi , un 50 m² se loue 300 € /mois , ce qui permet aux smicards de s’en sortir .
                        La très grande majorité des pme ne pourraient supporter une telle augmentation car il ne faut pas oublier les charges payées par l’entreprise ( qui ne sont jamais citées par le FDG comme si celles-ci n’existaient pas ) .
                        La plupart des pme par chez moi utilisent leurs bénéfices pour l’investissement ou pour se préparer à des temps plus difficiles, ce qui d’un point de vue fiscal est absurde puisque l’on subit une double imposition ( on paie un impôt sur les bénéfices alors que celui-ci est ré-investi et on paiera des charges sociales sur ces sommes déjà imposées )

                        bref , la plupart des entreprises , comme la mienne , ne cherche qu’une seule chose : être pérenne


                      • franc tireur 29 mars 2012 21:16

                        The economist titre « France in denial »

                        http://www.rue89.com/rue89-presidentielle/2012/03/29/pour-economist-sarkozy-et-hollande-dans-le-deni-de-crise-230686

                        Juste analyse de la campagne francaise,ou la shcizophrénie le dispute a la démagogie

                        Quand on entend toutes foutaises depuis plusieurs mois c est personnellement un bol d air de savoir qu on est pas le seul a penser qu on est un pays presque communiste.
                        La France est aveuglée par le socialisme.


                        • logan 29 mars 2012 21:24

                          "il est clair qu’il faut au minimum cette somme pour vivre dans une grande métropole . A la campagne par chez moi , un 50 m² se loue 300 € /mois , ce qui permet aux smicards de s’en sortir . « 

                          Ah bon c’est ça votre solution tous les smicards à la campagne ? Ne soyez pas absurde. La plupart des emplois au SMIC sont des emplois dans la restauration, le bâtiment, et les services au personne, bref des emplois urbains.

                           »
                          La très grande majorité des pme ne pourraient supporter une telle augmentation car il ne faut pas oublier les charges payées par l’entreprise ( qui ne sont jamais citées par le FDG comme si celles-ci n’existaient pas ) .
                          « 

                          Pure invention de votre part, vous ne savez rien des PME, vous n’êtes pas omniscient. L’augmentation du SMIC correspond à un transfert de 30 milliards d’euros du capital vers le travail, dans une économie de 2000 milliards d’euros, composée essentiellement de PME, c’est une goutte d’eau, l’économie peut largement le supporter.

                          L’argument de l’impossibilité est un grand argument classique de la droite lancé face à chaque nouvelle vélléité salariale ou le moindre progrès social. Et pourtant cela n’a jamais empêché par la lutte sociale ou grâce aux gouvernements de gauche d’augmenter les salaires sans que l’apocalypse prédit ne se vérifie pour autant.
                          L’augmentation du SMIC à 1700 euros correspond à une augmentation de 21%. Le SMIC a été augmenté de 31 % en 1968 et de 24% en 1981. Et vous voyez les PME ont survécu.
                          On se souvient aussi dans les années 50 quand les femmes réclamaient l’égalité salariale, il y avait à cette époque des personnes pour tenir le même discours que le vôtre : »impossible ! cela va tuer les entreprises elles ne pourront jamais le supporter !! les entreprises vont partir et aller produire ailleurs ! l’économie va s’effondrer !« 
                          Et à cette époque déjà les plus petites entreprises ( forcément plus fragiles que les autres dans l’imaginaire collectif ) servaient déjà d’arbre pour cacher la forêt. »Pensez aux plus petites entreprises elles ne pourront jamais survivre !« 
                          Et puis cela s’est fait quand même, on en est encore loin de l’égalité dans l’ensemble de la société mais dans ces entreprises où les femmes ont lutté et dans de nombreux secteurs de la société ensuite, elles ont été payées comme les hommes. Résultat ? Aucune fermeture d’entreprise. Aucun apocalypse économique ... Au contraire toute une économie qui s’est développée autour du pouvoir d’achat de toutes ces femmes.

                          C’est comme ça l’économie est dynamique, si les salaires augmentent l’activité aussi. Les chefs d’entreprise ne sont pas des idiots, ils savent adapter leurs entreprises si la donne change. D’un côté l’augmentation du pouvoir d’achat des français ils savent que cela va remplir leurs carnets de commande. De l’autre ils ont des marges de manoeuvre contrairement à ce que vous pensez, au mieux ils peuvent tout simplement prendre sur les marges ou d’autres postes de dépenses, au pire ils peuvent augmenter leur prix. Le front de gauche ne cache absolument pas d’ailleurs qu’une augmentation importante des salaires s’accompagne toujours d’une légère inflation, c’est l’économie qui s’adapte.

                           »
                          La plupart des pme par chez moi utilisent leurs bénéfices pour l’investissement ou pour se préparer à des temps plus difficiles, ce qui d’un point de vue fiscal est absurde puisque l’on subit une double imposition ( on paie un impôt sur les bénéfices alors que celui-ci est ré-investi et on paiera des charges sociales sur ces sommes déjà imposées )
                          « 

                          Les salaires sont un investissement.

                           »
                          bref , la plupart des entreprises , comme la mienne , ne cherche qu’une seule chose : être pérenne
                          "

                          Et bien vous saurez vous adapter dans ce cas.
                          Des tas d’entrepreneurs soutiennent le front de gauche parce que eux ils ont compris que ce n’est pas en rendant les gens pauvres que leur entreprise va mieux tourner.


                          • kalagan75 29 mars 2012 22:12

                            je vous ai répondu d’une manière franche et honnête car, pour une fois, votre message n’était pas agressif . 
                            Je constate que la suite de vos propos ne sont que hurlements et vociférations .
                            en effet je ne suis pas omniscient mais au moins je dirige une pme depuis plus de 10 ans ce qui me permet de fréquenter régulièrement d’autres dirigeants et malheureusement pour vous , aucun ne soutient vos idées .

                             

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès