Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Avis de tempête chez les Tours opérateurs

Avis de tempête chez les Tours opérateurs

Depuis quelques années, avec l’apparition des compagnies aériennes "low cost", les commissions versées aux agences sur les ventes de billets d’avion ont fondu comme neige au soleil. Le mouvement à débuté aux USA avant de toucher l’Europe en commençant par l’Angleterre est maintenant la France. Les turbulences annoncées commencent à faire sérieusement sentir dans les agences qui voient leurs marges s’écrouler, tout au moins pour celles qui étaient fortement présentes sur le marché de la billetterie. Il y à peine dix ans la notion de réservation en ligne pour les voyages n’était qu’une idée. Depuis, non seulement tous les GDS ont du s’adapter mais également les TOs et les agences. La réservation en ligne génère une économie sur les coûts estimée à 2 milliards de dollars par année pour les compagnies aériennes. Easyjet vend 95 % de ses billets en ligne alors que des compagnies proposant des itinéraires un peu plus compliqués réalisent 59% de leurs ventes en ligne. C’est autant de chiffre d’affaires qui est substitué à vos agences locales.

Face à ce changement d’attitude, tous les GDS ont créé leurs propres agences de voyage en ligne offrant non seulement de la billetterie (à faible marge), mais également toute une série de prestations annexes dont une gamme de plus en plus étendue d’hôtels. Ainsi, SITA a développé AirFare, un système de ce type qui non seulement permet une réservation en ligne, mais qui permet également d’identifier les vols les plus avantageux. Oppodo affiche une croissance de 72% et surtout à fait évoluer son parc hôtelier de 30’000 unités à 150’000.

La multiplication de ces réservations en ligne offre non seulement plus de confort aux clients, mais elle a un impact très positif sur la dernière ligne des comptes d’exploitation de TO virtuel. Certains TOs de taille moindre, comme Directours, ont complètement abandonné la publication de brochures en papier pour n’être présent que sur le Net. D’autres tel que Plus Voyages obtiennent des chiffres d’affaires par salarié nettement supérieur à la moyenne de l’industrie ( 1 million d’euros) en réalisant 30% de leurs affaires directement sur le Net. Même si le marché du voyage enregistre une progression constante, les entreprises qui ont opté pour une stratégie de marketing interactif jouissent d’une progression beaucoup plus rapide et également d’une profitabilité qui leur assure les moyens financiers pour conquérir encore plus de parts de marché.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès