Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Bientôt une taxe sur les animaux de compagnie ?

Bientôt une taxe sur les animaux de compagnie ?

Plus rapide et plus simple à mettre en place qu’une taxe sur les transactions financières

Une taxe sur les animaux de compagnie

Rassasié par les solutions léonines proposées pour résorber l’abyssale dette qui nous pressure, j’ai donc décide de proférer la mienne, et qui sait, de, peut être, donner une idée à ce gouvernement de « gauches » dont les élucubrations se multiplient.

Créons une taxe sur les animaux de compagnie

Que la bête vienne au secours de la dette

Selon le titre d’une célèbre émission de télévision, il y aurait en France 30 millions d’animaux de compagnie. L’idée serait de taxer chaque propriétaire d’animal d’une redevance de 150€ annuels. Cette seule taxation rapporterait 4 milliards cinq cents millions d’€ (4 500 000 000€/an), rien que ça.

Dans ce projet on peut légitimement envisager de taxer un peu plus les propriétaires de chiens de chasse, attendu que dans ce cas, le chien est instrumentalisé à des fins de loisirs, tout comme les chiens truffiers, ou encore les lévriers destinés à la course.

En fait il serait judicieux d’établir un barème afin de définir un montant de taxe proportionnelle à la nature de l’animal, selon qu’il s’agit d’un chien, d’un chat, d’un poisson, d’un oiseau ou d’un reptile, et de l’usage qu’en fait son propriétaire.

Bien évidemment, seraient exonérés de taxe les animaux au service de personnes handicapées.

Et puisque gouverner c’est prévoir, nous dit-on, il est donc pertinent d’anticiper sur les fraudeurs ou autres resquilleurs qui espéreraient échapper à l’impôt en adoptant un animal virtuel. Ceux-là seront encore plus taxés, afin de réserver la survie de nos espèces animales.

Enfin, moi ce que j’en dis….. !

Mais vous au fait, qu’en pensez-vous ?

Che64   Aussi sur TWITTER @che64000

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

119 réactions à cet article    


  • picpic 3 novembre 2012 10:52

    Votre article est spécieux...vous comparez des choses qui ne le sont pas.
    Un poisson rouge ne fait aucun dégât sur la voie publique.
    Les chiens ça chie dans les rues et chez nous en Belgique, on a fait installer dans certaines villes des sortes de poubelle à étron ou l’on peut y trouver un sac plastique pour les propriétaires qui osent...On voit aussi déambuler dans les rues des aspirateurs à merde, tout cela à un coup, les poubelles doivent être nettoyées et renouvelées tous les jours...Ma commune fait partie des plus propres mais il y a de la merde partout quand même...
     j’ai pas de chien et je paye tout ça comme les autres...Je pourrais volontiers l’accepter, la solidarité tout ça, ça ne me dérange pas outre mesure.Dans un transaction humaine, il faut toujours que quelqu’un accepte d’y perdre.
    Mais les propriétaires de chien m’emmerdent à venir vider leur animal jusque devant ma porte d’entrée...
    Je suis certain que tous ceux qui n’ont pas de chien et qui se retrouve le pied au milieu d’une bouse serait ravi à l’idée de ce genre de taxe !


    • Romain Desbois 3 novembre 2012 13:36

      L’animal n’a plus sa place dans la ville.
      Où est le temps où l’on courrait derrière les chevaux pour ramasser du fumier !!!
      Epoque où les artistes ont inventés le sens du mot « merde » comme porte chance (la quantité de crottin à l’entrée signalait qu’il y avait du monde en salle et donc que le recette serait bonne.)

      Si il y a une taxe à instaurer c’est sur les ventes d’animaux de compagnie, afin qu’elle soit reversée aux refuges qui sont devenus le service après ventes de toutes ces saloperies d’animaleries.

      Cette taxe pourrait aussi financer la stérilisation des animaux. Car la première source de nuisance et première cause du malheur des animaux, c’est la surpopulation.

      Autre mesure que je propose, c’est l’interdiction pour un particulier de vendre un animal de compagnie. Cela assècherait bien des trafics.
       


    • foufouille foufouille 3 novembre 2012 14:01

      « Si il y a une taxe à instaurer c’est sur les ventes d’animaux de compagnie, afin qu’elle soit reversée aux refuges »

      qui vendent, eux aussi des animaux


    • Anaxandre Anaxandre 3 novembre 2012 15:04

       Quelle courte vue ! Allez, un peu de réalisme : avec votre taxe on verra rapidement que seuls les riches conserveront leurs animaux de compagnie ; terminé la mamie veuve avec sa retraite peau de chagrin et son chat ou son petit chien : crevez seuls et en silence les pauvres !


    • Robert GIL ROBERT GIL 3 novembre 2012 16:23

      Il y a eu une époque en France où les propriétaires de chiens étaient taxés, et une autre où les chiens étaient interdits dans les logements collectifs. Aujourd’hui, je ne crois pas qu’il existe un seul immeuble qui n’abrite pas de chiens, et bien souvent il ne s’agit pas de caniches ou de chihuahuas, mais plutôt de labrador, husky, berger allemand ou des Pyrénées, bref de chiens qui laissent des « marques » importantes de leur passage sur les trottoirs. C’est pour ces raisons que la pollution canine représente une des sources majeures de mécontentement des piétons parisiens : 70 % d’entre eux la considèrent comme la première cause de malpropreté. Dans la capitale, 150 000 chiens environ produisent seize tonnes de déjections par jour, et à Lyon on enlève 40 tonnes de déjections pour un coût de 600 000 euros annuel.........

      voir :
      http://2ccr.unblog.fr/2012/09/06/regardez-ou-vous-mettez-les-pieds/


    • Anaxandre Anaxandre 3 novembre 2012 16:30

       Votre commentaire de petit épicier comptable (vous avez quand même omis les émanations de méthane néfastes à la couche d’ozone) ne répond évidemment pas à la question socio-économique et quasi éthique que je pose.


    • Romain Desbois 3 novembre 2012 19:04

      Foufouille

      Ce serait bien de temps en temps d’arrêter de dire des conneries !!!!

      Les refuges ne vendent pas d’animaux. L’argent qu’ils demandent aux adoptants est :*

      1 pour rembourser les frais de stérilisation et des vaccinations de l’animal.
      2 pour sélectionner un minimum ceux qui sont vraiment motivés à adopter.

      Quand à la taxe qui serait reversée aux refuges, qu’on ne viennent pas me dire que ceux qui achètent en animalerie ne peuvent pas au minimum contribuer aux conséquences de ce commerce.Surtout au prix où ils consentent à acheter un animal.
      (les refuges sont pleins au point que les assoc, soit refusent de nouveaux accueils , soit euthanasient à tour de bras)


    • HELIOS HELIOS 4 novembre 2012 00:07

      ... au vu des messages ci-dessus entre ceux qui veulent defendre la veuve et la vieille mémé et ceux qui n’utilisent plus de corage pour leurs pompes je propose une solution de (bon) compromis :

      On ne taxe que les chiens, pas les autres bestioles, et surtout on ne taxe que ceux qui vivent a Paris-Lyon-Marseille et eventuellement les villes-agglomerations de plus de 500 000 habitants (on ne fait pas de cadeau a Aubry non plus, faut pas dec...)

      Allez, faites gaffe en rentrant cette nuit ça glisse et quand on est bourré c’est pas une bonne idée.


    • brieli67 4 novembre 2012 10:32

      et la poule de luxe quelle taxe ?


    • foufouille foufouille 4 novembre 2012 12:56

      @romain
      sissi
      139€ le chatons c’est plus que le veto plus caution pour la sterilisation de 100€
      ta selection est donc pour les « riches » qui sont mieux que les autres
      bonne reaction aryenne


    • Romain Desbois 4 novembre 2012 15:42

      On voit que tu ne va pas soigner tes animaux chez le véto. Parce que entre le pucage, la stérilisation et les vaccinations , ca monte très vite.

      Mais pour toi les bêtes c’est marche ou crève. Je sais.


    • King Al Batar King Al Batar 3 novembre 2012 11:24

      Quand je vois combien coute la bouffe pour chien, on se dit que cette personne pourrait nourrir un être humain.
      Et c’est vrai !
      Moi ca me choque un peu quand même qu’on voit des SDF dans la rue laissé à l’abandon, traité comme de la merde, pir qu’un clebar, avec des passants qui l’ignore et le méprise comme si c’était un lache qui avait perdu son combat... le combat de sa vie.
      On devrait faire une taxe sur la bouffe pour animaux et bien ecrire sur le paquet que cela va a des gens qui meurent de faim.
      JE ne dis pas qu’il ne faut aps avoir d’animaux, mais quand on voit des animaux obeses et des gens qui tendent la main dans la rue, moi ca me choque.


      • Pompompom Pompompom 3 novembre 2012 12:59

        Bonjour King,

        Dans un certain sens, je perçois ces deux phénomènes comme les revers d’une même médaille, celle de l’individualisme. Dans bon nombre de cas, lorsque l’être humain abandonne son semblable, l’animal prend le relais, je pense aux personnes âgées et seules à qui l’animal fourni une unique compagnie.
        Et certains SDF trouve du réconfort et un vecteur de socialisation dans la présence d’un animal, cette taxe leur rendrait encore plus dur les bons traitements de leur bête.
        Pour moi, le problème n’est pas l’animal, mais l’attitude de l’homme qui considère de moins en moins ses semblables.


      • Romain Desbois 3 novembre 2012 13:28

        Moi ce qui me choque c’est l’expression typiquement spéciste « pire qu’un clébard ».

        Comment peut avoir de l’empathie envers quelqu’un qui n’en a pas pour d’autres.

        En France personne ne meure de faim, même pas les SDF.


      • King Al Batar King Al Batar 3 novembre 2012 13:50

        Je ne sais pas. Quand je dis pir qu’un clebard c’est pour que cela choque. Mais ce que je veux dire, c’est que les gens méprisent les SDF, comme s’ils n’existaient pas.
        Ils les ignorent, pir ils se forcent à ne pas les voir.
        Pourtant ils sont là.
        Romain, je ne sais pas si personne ne meurt de faim, mais en tout cas tous les hivers il y en a qui meurent de froid... Et je sais qu’en France il vaut mieux etre un chien qu’un SDF...
        La dignité ne sont que des mots de nos jours, et on prefere offrir à la faune ce qui pourrait nous nourrir.
        Comprenez que je n’aime pas qu’on fasse du mal au bêtes mais j’ai l’impression que l’homme aime particulièrement marcher et faire souffrir d’autres hommes, et que l’animal lui est préféré.
        Je ne dis pas que c’est mal d’aimer les animaux, mais aujourd’hui l’amour qu’on porte aux betes et la manière dont on dédaigne ceux qui dorment dans la rue, (et qui ne souffrent pas pour le plaisir) me laisse penser qu’il y a de vrai déreglement dans la nature.
        La faune n’a pas besoin de l’homme pour se nourrir. Qu’on laisse les animaux à l’état sauvage pour survivre puisqu’ils y arrivent, et qu’on s’occupent d’avantage des continents ou les hommes crèvent de faim.


      • foufouille foufouille 3 novembre 2012 14:03

        « Quand je vois combien coute la bouffe pour chien, on se dit que cette personne pourrait nourrir un être humain. »
        chez les riches
        c’est pas avec du ronron pas cher que tu vas te nourrir


      • King Al Batar King Al Batar 3 novembre 2012 14:53

        Non c’est sur mais la boite de ronron coute....2.32 euros.
        C’est plus qu’une baguette, ok on se nourrit pas avec une baguette, m’enfin vous y foutez une tranche de jambon et le tout doit valoir le meme prix...
        Enfin Foufouille tu vois ce que je veux dire.
        Je parle surtout de ce que je vois en agglomération. Je pense qu’en milieu rural les choses doivent effectivement être différentes.


      • King Al Batar King Al Batar 3 novembre 2012 14:54

        Sinon Pompompom je suis tout a fait d’accord avec toi !


      • foufouille foufouille 3 novembre 2012 15:37

        la pas cher 1€, voire moins
        le chien remplaces aussi un gardien et procures de la compagnie


      • foufouille foufouille 3 novembre 2012 15:38

        le jambon, c’est 12€/kg minimum
        en dessous c’est de l’epaule


      • Anaxandre Anaxandre 3 novembre 2012 16:54

         Allez, vu qu’on est dans le petit côté comptable du débat, allons-y ! Quasi tous les propriétaires de chiens les nourrissent désormais aux croquettes : le sac de quatre kilos de croquettes au bœuf = 5,64€ (http://www.carrefour.fr/portal/site/carrefour/recherche?crText=croquettes+chien&crSite=). Et en cherchant on peut encore trouver moins cher et nourrir son animal pour moins de 20 €/mois (surtout s’il est de petite taille comme c’est de plus en plus le cas - n’en déplaise aux menteurs - dans les grandes villes).

         Quant au phénomène de la solitude due à la société individuelle qui aurait conduit nombre d’occidentaux à adopter des animaux de compagnie, c’est en partie exact, et en partie seulement, sinon pourquoi tant de familles auraient des animaux domestiques ?


      • Romain Desbois 3 novembre 2012 17:42

        Oui on peut ses « protégés » avec de la merde qui va finir par les rendre malades et vous ruiner en frais véto. Le scandale des prix des médicaments pour animaux est à dénoncer , par exemple le même produit pour le coeur est vendu sous une autre marque 4 fois plus cher que le produit pour les humains. ( 40 euros les 20 au lieu de 8,96)
        On peut dire qu’il y a qu’ils se paient sur la bête.

        Avant les vieux pauvres mangeaient du RonRon car c’était moins cher que le pâté, c’est plus le cas.

        Mais bon on peut se nourrir avec trois francs six sous . Je viens de faire une soupe pour dix personnes avec 6 carottes, 2 oignons, 3 poireaux et quatre grosses patates ; ça n’a pas dû me coûter 10 euros.


      • bo bo 3 novembre 2012 18:28

        Romain DESBOIS

        Malheureusement c’est encore le cas beaucoup de « vieux pauvres » très seul partagent leur boite de ronron avec leur animal qui leur donne l’affection quotidienne et leur fait encore sourire à la vie....
        Pour le reste, il y a au coin du boulevard Saint-Michel et du boulevard Saint-Germain à Paris une famille de réfugié avec 2 enfants (6 et 4 ans environ) qui attends un logement d’urgence de la ville de Paris.....et qui fait sa cuisine sur le trottoir (cela ne concerne pas l’article : je sais...ni ceux qui viennent en aide... mais les services de la ville de Paris qui sont sollicités)...et c’est le quotidien brutal  smiley


      • Romain Desbois 3 novembre 2012 18:38

        bo

        Pour les réfugiés et les sans papiers, c’est plus compliqué encore car les fonctionnaires n’ont pas le droit d’aider sauf dans le cas d’extrême urgence (où là on peut les emmerder pour NAPED - non assistance à personne en danger-). Faut quasiment qu’ils en soient à être en train de mourrir.

        Heureusement que des assoc comme le DAL leur trouve des squattes mais certains préfèrent ne pas prendre le risque de se regrouper. Car la rue c’est la loi de la jungle, d’abord entre eux !

        J’en profite pour rappeler que des personnes au nord de la France s’entassent dans le froid pour essayer de quitter la France.

        NOUS RETENONS PRISONNIER EN FRANCE DES GENS QUI NE SOUHAITENT QUE PARTIR, EN VIOLATION DU PREMIER DES DROITS DE L’HUMAIN !!!!


      • dixneuf 3 novembre 2012 20:18

        Et quand vous voyez un ou des SDF avec des gros chiens ? smiley


      • foufouille foufouille 3 novembre 2012 20:46

        « Je viens de faire une soupe pour dix personnes avec 6 carottes, 2 oignons, 3 poireaux et quatre grosses patates ; »

        ca fait pas grand chose

        et non, le ronron pas cher est le meme que le cher (odeur bidon en moins)
        on va pas chez le veto car ca coutes une fortune : minimum 50-100 a chaque fois
        le ronron, on peut aussi le melanger avec des pates a 78c/kg ou du riz a 77c


      • bo bo 3 novembre 2012 21:19

        Romain DESBOIS,

        merci pour l’info...mais tout cela est désespérant. Le « descartisianisme français » ...on en crève. Trop de paperasses, de procédures et de textes qui mettent dans des cases....et dès qu’il y a une virgule en trop ou en moins....tout devient Kafkaïen.
        Le vrai changement pour moi est le pragmatisme et de considérer le fond en le priorisant sur la forme....tout le reste est un non sens humain.


      • Romain Desbois 4 novembre 2012 00:05

        bo

        Le souci est plus le fait que la majorité des gens ne ait pas sa part et comme l’écrivait Renaud Séchan, ca oblige ceux qui se bougent à faire la part des autres.

        Rabhi le dit autrement avec sa part de Colibri
        Enstein aussi dénonçait l’immobilisme de la majorité qui laisse faire.
        Elie Wiesel l’a formulé également en parlant de la neutralité qui sert toujours l’oppresseur.

        Bref , ce qui faut voir dans tout ça c’est que nous avons les moyens de changer les choses. C’est le côté positif.

        Les murs sont construits de petites pierres (ça c’est de moi smiley)


      • Croa Croa 4 novembre 2012 07:37

        à King « Et je sais qu’en France il vaut mieux etre un chien qu’un SDF... »

        Effectivement on ne va pas jusqu’à « euthanasier » les SDF smiley


      • Croa Croa 4 novembre 2012 07:44

        à Foufouille :
        Justement les chiens aiment la soupe !

        Autrefois on donnait de la soupe aux chiens et je pense que ça doit se faire encore à la campagne... Mais les boites c’est tellement plus pratique !


      • ctadirke 4 novembre 2012 10:01

        A quand la fabrication d’une patée cuisine au champagne avec des truffes et du caviar incorporés 


        Un animal de compagnie peut être bon pour un enfant normal jusqu’à 7- 8 ans et pour une personne âgée, disons de plus de 75 ans comme compagnie

        Mais qu’on taxe les autres propriétaires , je suis 150 % pour . Et assez lourdement a fortiori pour les bêtes non stérilisés. Afin de r dissuader de recommencer

        En fournissant gratuitement les euthanasiants à la SPA et aux vétos durant trois mois et en mobilisant les vétos militaires 

        J’aime les animaux, mais je pri vilégie les humains surtout après toutes les conneries faites par nos irresponsable politiciens

      • Romain Desbois 4 novembre 2012 10:52

        ctadirke

        Nostalgique de bon vieux temps nazi ? smiley

        Oui j’assume et revendique ce point godwim.

        Entre la merde de chien et la merde pétrole voire la merde nucléaire, ce n’est pas toujours ce qui pu qui fait le plus de dégâts.

        Les gens se croient écologistes alors qu’ils ne sont au mieux qu’environnementalistes voir hygiénistes.


      • Folacha Folacha 5 novembre 2012 07:21

         Dans la petite ville de Bretagne ou je vis, presque tous les SDF ont un (gros) chien ou plusieurs, dont les copieuses déjections ornent les trottoirs ...


      • Jimmy le Toucan 5 novembre 2012 14:47

        Seule solution, bouffons nos amis les chiens


      • julius 1ER 3 novembre 2012 12:27

        c’est la proposition la plus stupide de l’année, car essayez de taxer les animaux et vous verrez ce qui va se passer, vous en trouverez abandonnés à tous les coins de rue, dans les bois etc....
        c’est ce qu’on appelle une fausse bonne idée encore que « bonne » ne soit pas approprié, je dirais plutôt idée simplette !
        J’ajouterai que les produits pour le animaux sont déjà assujettis à une TVA à 19,6% et qui récupère la TVA ??????le pape peut-être ??
        les animaux sont taxés comme les produits de luxe alors est-ce que c’est un luxe d’avoir un chat ou des poissons dans un bassin , il ne faut pas oublier que celà fait travailler de nombreuses filières que cela crée des emplois, quand à la nourriture qui concurence la nourriture des humains je me vois mal manger des croquettes de chats ou de poissons !!!


        • picpic 3 novembre 2012 12:49

          Qui récupère la TVA ? Et bien il me semble que ce sont principalement les banques et les politiques pour payer leur train de vie luxueux.
          Au fond...
          J’ignore ou vont exactement chaque cents, et vous, vous le savez  ?
          Je serais curieux d’avoir tous les détails du circuit du fric de nos impôts et tva, je suis certain qu’on rigolerait bien.


        • Romain Desbois 3 novembre 2012 18:42

          Ave Julius

          C’est surtout encore un moyen de diviser les gens !

          Comme si l’on n’avait pas de quoi nourrir tout le monde. Rien que ce que l’occident gâche en nourriture, on pourrait nourrir le reste de l’humanité !! smiley


        • foufouille foufouille 3 novembre 2012 20:47

          tous les pays gachent
          imagines toi en afrique sans frigo


        • Romain Desbois 4 novembre 2012 00:16

          Foufouille

          Tu as raison. Et pourtant y a rien de plus facile que d’équiper de panneau solaire un réfrégirateur !


        • ctadirke 4 novembre 2012 10:04

          il ne faut pas oublier que celà fait travailler de nombreuses filières 


          Voilà le type parfait d’argument ULTRA-stupide

          Lamentable

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès