Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > BNP death ! ?…

BNP death ! ?…

Il se passe quelque chose du côté de la BNP (Paribas - Société Générale) accusée par les États-Unis de ne pas avoir respecté, quatre années durant, les accords internationaux visant les embargos sur Cuba, l’Iran et le Soudan…

Connaissant ces pays pour leur isolement et leurs problèmes intérieurs, il est peu probable que la présence économique française eut un grand effet sur leur émancipation… Peu probable ensuite que leur largesse émise face aux embargos s'effectuait dans le but de faire commerce de boîtes de cassoulet ou de cigares. S'agirait-il alors plutôt d'armes ou de centrales nucléaires au nez et à la barbe des conventions internationales ?... Prise la main dans le sac parce que cette BNP réalisait ses transactions en dollars et non pas en euros, sans doute que l’utilisation de la monnaie américaine se destinait à mieux la faire couler, les instances américaines lui demandent 10 milliards de dédommagement (toujours en dollars), précisant au passage que cette somme serait bien loin de représenter l'ensemble de leur commerce frauduleux et menacent de l'exclure du marché américain si celle-ci refusait de payer son ardoise !

Qu’ils aient du mal à déjà respecter la séparation des pouvoirs spirituels et religieux passe encore et ne heurte pas le moins du monde une certaine inconscience des masses alors en ce qui concerne une éventuelle séparation entre les sphères politiques et économiques c’est encore bien plus prévisible… Alors puisqu’il est demandé à la BNP de rembourser 10 milliards de $ - et non pas d’€, c’est bien là que cette banque s’est compromise, dans le fait d’avoir exécuter ces transactions en dollars - sous peine d’être exclue du marché américain.

Suite à ce procédé économique d’échange clandestin, on comprend mieux maintenant les résultats graphiques hors-pairs de la BNP.


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • mac 2 juin 2014 12:01

    Le problème vient de la notion même d’embargo.

    D’abord qui décide des bons et des mauvais pays ?
    Ensuite comment se fait-il qu’on nous demande de cesser de vendre à certains pays quitte à risquer de couler certains de nos fleurons industriels ( Peugeot en Iran) pour mieux leur piquer leur marché une fois réconciliés ou par le biais sous-traitants étrangers.
    Est-ce que l’Amérique est la plus à même de donner des leçons dans ce domaine ?



    • jako jako 2 juin 2014 12:07

      C’est la bonne question mac, les lois internationnales obligeant les nations sont créées par eux, ils sont donc (d’après eux ) les propriétaires du monde..... écoutez le dernier discour d’obama c’est significatif smiley


    • Deneb Deneb 2 juin 2014 12:37

      Mac :« D’abord qui décide des bons et des mauvais pays ? »
      Ce n’est pas très compliqué. Les gouvernements bafouant les droits de leurs peuples, ceux qui pratiquent la peine de mort pour délit d’opinion ou pour non respect des préceptes religieux idiots, ne sont pas fréquentables. Commercer avec eux, c’est encourager leurs méfaits. Que les banksters ne s’encombrent pas de principes moraux, ce n’est pas nouveau. Mais quand il y en a un qui se fait aligner, c’est bien fait pour lui.


    • mac 2 juin 2014 13:02

      @Deneb

      Ce qui me gène c’est l’embargo à géométrie variable.
      Comment se fait-il que des pays peu respectueux des droits l’homme et qui pratiquent la peine de mort pour raisons politiques ou religieuses trouvent grâce à nos yeux et pas d’autres ?
      La seule explication ne serait-elle pas que l’argent n’a pas d’odeur ?




    • Deneb Deneb 2 juin 2014 13:25

      Mac, en effet, commercer avec l’Arabie Saoudite et les théocraties du Golfe ou Pakistan est à mon avis aussi condamnable. Perso, je n’ai plus de voiture pour ne pas (trop) consommer leur onéreux pétrole. Mais il faut quand même dire que Soudan, où la BNP tire profit d’un génocide,c’est quand-même quelques degrés au-dessus question horreur, Vous remarquerez que tous ces pays on un point commun, je vous laisse deviner lequel.


    • JL JL 2 juin 2014 13:56

      Deneb,

      vous me faites rigoler : vous semblez ignorer que les US eux-mêmes pratiquent la peine de mort !


    • Deneb Deneb 2 juin 2014 14:01

      Pour délit d’opinion ou non respect de la religion ? Première nouvelle.


    • JL JL 2 juin 2014 14:57

      La peine de mort est abjecte, quel que soit le motif avancé.

      Par ailleurs, au sujet du délit d’opinion, je ferai court en citant seulement un nom : Edouard Snowden.


    • Deneb Deneb 2 juin 2014 16:37

      Imaginez un peu un equivalent de Snowden en Russie, voire en Iran. Il y en a, mais on en entend jamais parler. Ils sont « nettoyés » dans les 5 minutes, et on y met les moyens qu’il faut, vous pouvez compter là dessus. Un whistleblower qui arrive à échapper à la vengeance des dénoncés, il n’y a que chez nous (en occident) que ça arrive, la preuve que malgré de nombreux défauts, ça va quand même mieux qu’ailleurs.
      Quant à la peine de mort, oui, c’est une horreur. Mais les pays qui ne le pratiquent pas sont encore assez rares.


    • phyto 3 juin 2014 20:42

      10 milliards de dollars de pénalité pour BNP-Paribas mais combien pour Goldman-Sachs qui a manipulé et truqué les bilan de l’état Grec 100 milliards 200 milliards ?
      Justice oui mais pour tout le monde !


    • lsga lsga 2 juin 2014 12:09

      Rappelons au passage que la BNP avec TOTAL sont les deux principaux commanditaires du conflit Ukrainien.

       
      C’est une bonne chose que les USA remettent un peu en place ces banksters français.

      • sleeping-zombie 2 juin 2014 12:17

        Hello,
        La raison est probablement d’ordre fiscal. J’imagine que les transactions en dollars sont traitées par des succursales, et celles en euro par d’autre.
        Mais la question ne porte pas la dessus, mais plutôt dans le sous-entendu que tu nous livre dans cette phrase :
        Qu’ils aient du mal à déjà respecter la séparation des pouvoirs spirituels et religieux passe encore et ne heurte pas le moins du monde une certaine inconscience des masses alors en ce qui concerne une éventuelle séparation entre les sphères politiques et économiques c’est encore bien plus prévisible
        ... Il devrait donc exister une séparation entre le politique et l’économique ? tiens donc ? Dans ce cas, qu’est-ce que le pouvoir politique ?

        En tout cas, je remercie le pouvoir US pour rappeler aux banquiers du monde entier que l’argent est, et restera toujours, une convention sociale soumise à des règles dans lesquelles on ne pioche pas au gré de nos fantaisies. J’aurai juste aimé que l’administration d’une telle preuve ait eu un plus grand retentissement médiatique.


        • JL JL 2 juin 2014 13:59


          A ma connaissance, une banque de dépôts vend des crédits et une banque d’affaires spécule.

          Est-ce que spéculer c’est vendre ?

          Est-ce que le trading est interdit avec les pays sous embargo ? Quid du HFT ?


          • lsga lsga 2 juin 2014 14:05

            mais quel fin rhéteur, spécialisé dans les questions type « sexe des anges »

             
            doit-on écrire un F ou un E sur notre papier magique ? Est-ce que si les billets sont rouges au lieu de bleu, l’économie sera plus dynamique ? Si l’on danse avec un cornichon sur l’oreille autour des serveurs de la BCE, cela stimulera-t-il la construction d’usine ?
             
            Ah, l’amour de la sorcellerie financière...

          • zygzornifle zygzornifle 2 juin 2014 15:00

            Bonjour l’ardoise que le gouvernement va faire payer au contribuable car l’amende record ce n’est pas la banque qui la paiera mais nous tous sauf les plus riches comme on en à l’habitude....


            • Gandalf Claude Simon 2 juin 2014 18:29

              L’abus de la justice américaine est de considérer que, lorsque les transactions sont effectuées dans sa monnaie, c’est le droit zunien qui s’applique.


              Mais il s’agit avant tout d’évincer des acteurs du secteur financier, secteur que l’Oncle Sam considère comme sa prérogative.
              C’est peut-être également des représailles vis-à-vis du marché des deux porte-hélicoptères aux russes, ou de l’invitation de Poutine pour l’anniversaire du débarquement.

              Quoiqu’il en soit, les US n’ont qu’un objectif hégemonique et il est évidemment illusoire de les considérer alliés, car rien ne doit altérer leur suprémacie.

              Mais il est cependant rassurant de constater que l’auto-critique américaine, par ses citoyens eux-même, est plus pertinente que l’anti-américanisme avoxien standard (ex : commentaires http://www.zerohedge.com/news/2014-06-02/france-furious-us-10-billion-bnp-masterful-slap-racketeering-fine).

              • egos 3 juin 2014 14:40

                bjr Claude Simon


                l’article auquel renvoie le lien suscite 1 intérêt indéniable par la variété des opinions et scenarii présente ds les posts.

                parmi les postures attendues, qques opinions ou hypothèses retiennent l’attention :

                le rôle tenu par bnp lors de l’éclatement de la dernière vague de spéculation 
                (mortage & subprimes), 

                la défiance us vis à vis de son nouveau vassal (vs uk jugé + fiable)

                la notion « american » french & buffets, 

                le pressenti d’une nation (France) passant sous coupe germanique

                l’auto-critique des citoyens us (1 constante & probablement 1 modèle depuis qques décennies) est elle d’une portée supérieure à celle de nos concitoyens ?

                la question reste ouverte et témoigne de nombreuses valeurs communes à ce niveau

                et c’est bien là le problème et pas le moins du monde rassurant

              • coinfinger 2 juin 2014 18:45

                çà me fait plaisir d’apprendre que bnp aie fait çà . Il n’ y a pas que des moutons bélants dans notre beau pays . J’ai une solution pour l’amende saisir des parts de General Motors dans PSA et autres pour la payer avec le sourire . Question droit on a suffisamment de spécialistes pour emballer le paquet .
                Il existe quelques autres petites choses qui montrent qu’à la BNP on a des vertus qui certaimement déplaisent à nos amis US . C’est la BNP la premiére qui a découvert en 2007 que la daube titrisée US étaient impossible à évaluer au dessus de zéro .
                C’est aussi la BNP qui se met à titriser sur les matiéres premiéres alors que Goldmann Sachs vient de terminer son hold-up sur le département mat prem de la Morgan .


                • docdory docdory 2 juin 2014 22:25

                  @Laurentgantner

                  Certes, les pouvoirs en place, au Soudan, en Iran et à un moindre degré à Cuba, sont d’une ignominie totale, mais cela ne veut pas dire que les banques, dont la morale est le cadet des soucis, ne doivent pas commercer avec ces pays.
                  Apparemment, la BNP n’est pas accusée d’avoir violé un embargo international, mais un embargo américain. Autrement dit, dans l’opinion des juges américains, la loi américaine concernant l’embargo sur le Soudan, l’Iran et Cuba a vocation à s’appliquer à n’importe quelle banque de n’importe quel pays du monde. 
                  C’est un peu comme si la France décidait que tel délit spécifiquement punissable en France, mais pas ailleurs, avait vocation à être jugé selon la loi française partout dans le monde.
                  Evidemment, si nous avions un pouvoir exécutif digne de ce nom, cette future décision judiciaire américaine ( qui n’est rien d’autre qu’une gigantesque tentative d’extorsion de fonds sous des prétextes bidons ), entraînerait la réaction suivante des autorités françaises : l’ambassadeur des USA en France serait discrètement convoqué ( sans en avertir les médias ) par le Président Hollande et le Ministre des affaires étrangères Fabius, qui lui tiendraient le langage suivant : « nous considérerions cette sanction, si elle était effectivement décidée par la justice américaine, comme un véritable hold-up, un acte de racket international absolument scandaleux. Si cette décision judiciaire est prise, les USA peuvent d’une part dire adieu au traité commercial transatlantique en gestation, et d’autre part, cela entraînerait immédiatement des mesures de rétorsion immédiate telles que par exemple un droit de douane spéciale sur les produits américains importés, dont le produit serait reversé à la BNP, ou bien la sortie pure et simple de la France de l’OTAN ! »
                  Voilà le genre de langage qu’aurait probablement tenu un De Gaulle si de telles tentatives d’extorsion de fonds américaines avaient eu lieu en son temps. 
                  Malheureusement, que peut-on attendre d’un Hollande sinon de s’écraser platement devant un tel oukase ...

                  • Un_lecteur 3 juin 2014 02:59

                    Bien d’accord.

                    On aurait aussi pu attendre une réaction énergique de Bruxelles et du ministre des affaires étrangères de la communauté européenne (si si, ça existe), si bruxelles n’était pas aussi à la botte des USA.
                    Les conclusions évidentes sont :
                    - il faut détruire cette europe de bruxelles,
                    - il faut en France un gouvernement qui rétablisse la nation
                    - il faut cesser d’utiliser le dollar US au plus tôt, et participer avec la Chine et la Russie a la mise en place d’une autre monnaie internationale.

                    Autrement dit il faut le FN au pouvoir, Sarkozy l’américain n’étant pas crédible.

                    Mais comment les USA peuvent-ils agir ainsi au lendemain d’une élection qui a montre une désaffection grandissante pour l’Europe et une montée du FN en France ?

                    Mépris des autres ? Volonté de casser l’Europe qui pourrait les gêner ? Volonté en cassant l’Europe de casser l’euro qui fait concurrence au dollar ? 
                    Les USA ont-ils encore une politique ?


                  • laurentgantner laurentgantner 3 juin 2014 04:55

                    Ah bon ?... et qu’est-ce qui ferait que l’€ serait plus apprécié que le $ ?... pourquoi ce ne serait pas plutôt cet € que vous décriez qui pourrait être appelé à disparaître alors qu’il est déjà une monnaie internationale (au sens où il réuni plusieurs pays)...


                    Je vous voie lancé dans une guerre économique bien inutile quitte à en oublier un principe de base fondamental, à savoir, cette parité monétaire entre le $ et l’€ qui reste la base de tout équilibre dans les échanges internationaux et dont certainement la BNP ne veut pas

                  • ZenZoe ZenZoe 3 juin 2014 11:42

                    Je ne sais pas ce que BNP a fabriqué en coulisses et je ne veux même pas le savoir. Ce que font les Etats-Unis est tout simplement scandaleux, et je suis sidérée que personne ne songe même à contester le bien-fondé de la sanction. D’autant plus qu’on se doute bien que la véritable raison derrière tout ça est de faire raquer une banque trop riche et de l’affaiblir ce faisant sur le sol américain - et pas du tout un quelconque respect de la loi.
                    Si BNP avait du cran, elle leur ferait un doigt d’honneur et se retirerait du marché américain, quitte à y laisser des plumes.

                    C’est bien la première fois de ma vie que je défends une banque et je sens bien que je vais avoir du mal à m’en remettre...


                    • lsga lsga 3 juin 2014 12:00

                      Punir un Bankster est une excellente chose. On ferait surtout mieux en Europe de s’inspirer des USA et punir nous aussi quelques Banksters au plus haut niveau (au lieu de s’acharner sur Kerviel)

                       


                    • Piotrek Piotrek 3 juin 2014 13:57

                      L’accusation est tirée par les cheveux, le montant de l’amende ridiculement élevé, les faits anciens...

                      A mon avis la chose importante à retenir c’est le timing : Juste après les européennes, c’est une petite piqure de rappel pour dire que certaines personnes en France ne doivent pas oublier de tenir les engagements signés par les représentants légaux français au monde capitaliste.

                      J’attendais qu’un théoriste du complot fasse la remarque, mais apparemment ils sont occupés à faire des fouilles

                      Maintenant, réfléchissez bien : si vous montez sur vos chevaux en chantez encore que votre nation, histoire, souveraineté (enfin ce que vous voulez) vous allez passer pour des rigolos aux yeux du monde :
                      - Vous voulez changer les règles en cours de jeu
                      - Vous allez subitement déclarer que tous les hommes élus démocratiquement n’étaient que des escrocs (alors que vous votiez pour eux, encore et encore)
                      - Vous considérez les pays concernés par le blocus comme innocents
                      - Vous profitez de la mondialisation, mais hurlez dès qu’elle ne vous avantage pas sur un détail
                      ...

                      Va falloir du doigté pour retourner tous ces arguments, et n’est pas De Gaulles qui veut !


                      • Ruut Ruut 4 juin 2014 16:20

                        Et si la sanction de BNP étais une sorte de punition des USA envers la France pour ses lois anti cigarettes et anti OGM ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès