Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Bonjour, tristesse européenne…

Bonjour, tristesse européenne…

En dépit de leur redressement in extremis ces dernières 48 heures, les marchés sont très tendus, comme au bord de l’abîme. Certes, les politiciens européens – qui construisent pierre après pierre l’Union depuis trois générations – finiront bien par trouver un accord de la 25 ème heure pour sauver l’Euro… Pour autant, ce plan - qui doit être dévoilé ces prochains jours voire ces prochaines heures – devra se révéler très convaincant et fort bien ficelé afin que diminue le risque de contagion imminente. En effet, c’est l’effondrement en bonne et due forme de soixante ans d’efforts, de compromis et d’inventivité qui menace l’Europe - et bien-sûr nous avec ! – si ses responsables devaient offrir un enième plan dont le seul but est de gagner encore un peu de temps !

Plus vraisemblablement, l’Union Européenne se convertira à son tour aux injections de liquidités à la faveur d’une activation sans précédent de sa planche à billets. Suivre les traces de la Réserve Fédérale est ainsi la seule et unique bouée de sauvetage de la monnaie unique si ce n’est que les montants injectés par la BCE seront indéniablement plus massifs que ceux crées par sa consœur américaine. Car c’est pas moins de 2'000 milliards d’Euros qui devraient probablement être pompés dans les fonds d’urgence et de sauvetage si la volonté européenne est vraiment d’en finir avec les tourmentes qui s’éternisent depuis plus de 18 mois. En comparant avec les programmes de baisses de taux quantitatives américains qui furent de 1'250 milliards et de 600 milliards de dollars respectivement pour le QE1 et le QE2, c’est avec l’équivalent de 2'800 milliards de dollars que la BCE devra intervenir ! La force de frappe européenne devra donc impérativement être massive pour être déterminante avec, à la clé, le renflouement de l’Euro … mais pas seulement.

L’impact d’une création monétaire de cette ampleur sera effectivement gigantesque : les marchés financiers et autres matières premières n’ont-ils pas bénéficié d’une flambée spectaculaire dès que la Fed avait annoncé ses programmes successifs évoqués ci-haut ? Les marchés financiers globaux n’avaient-ils pas connu un long état de grâce à la faveur des baisses de taux quantitatives japonaises de la fin du siècle dernier par l’entremise d’emprunts massifs en yens destinés à être réinvestis tout autour du globe ? Préparons-nous donc à une nouvelle fièvre boursière et des « commodities » même si elle sera - ou même si elle ne sera que - spéculative et artificielle…

Oui, la BCE finira ainsi par monétiser la dette des nations européennes fragilisées en rachetant leurs Bons, permettant au passage à leurs gouvernements respectifs de se financer directement auprès d’elle sans plus passer par l’épreuve du feu des marchés. Au final et dans quelques années, toute cette création monétaire se soldera en une authentique catastrophe car, dans le meilleur des cas, c’est l’hyper inflation généralisée qui sera au rendez-vous. Ah oui : et ces pays d’Europe périphériques, devenus entièrement dépendants de la BCE pour leurs financements, ne seront plus jamais en mesure de lever des fonds sur les marchés…


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Pyrathome Pyrathome 21 juillet 2011 12:32

    En dépit de leur redressement in extremis ces dernières 48 heures, les marchés sont très tendus, comme au bord de l’abîme....

    Comme un coup de baguette magique ?
    Rappelez-vous mardi dernier, suite à soit-disant problème technique, les cotations ont été interrompues pendant deux heures....

    Le bal des faux-culs affiche visiblement complet cette année. Hum ça commence à paniquer et, merci Euronext, pour avoir planté les cotations mardi sans effet de récupération des données, histoire de blouser tous les derivés ayant joué la baisse. Les Tput grillés et non payés, et les tcall non achetables sur le support graphique. Plus de 160 points CAC 40 bien escamotés. Pannes sur 3 semaines... va falloir penser à changer Windows7 chez Euronext mes gaillards...
    En outre, fort peu de gens ont noté les mouvements très étranges sur le marché des futures - pétrole, et ceci depuis mai à intervalles de 3 semaines environ. On a une serie de mini-flash crash hyper rapides... et sublimement contrôlés. Une en mai et ... hop... 15% en 2 secondes... cliquez ici pour voir. Et surtout la semaine dernière, en une seconde, les contrats futures ont pris 30% dans la musette avant de revenir clouter normalement... Mais bien sûr ça doit etre un « fat finger », lire ici.
    Les mains fortes arrivent à contrôler les sorties du marché mondial du baril en quelques instants, c’est délirant. Bon, la technique est connue et se prépare de longue date. On sort sur les lignes les plus denses du carnet d’ordres de très grosses positions, et on achète des toutes petites quantités en simultanée sur les lignes les plus hautes que deux ou trois naïfs ont laissé traîner. Un ordi est chargé de scanner cela et quand la fenêtre se présente de préférence de nuit pour les indices européens ; on largue 90% et on rachete 10%, le tout prend désormais une seconde au max et c’est la grande nouveauté.

    Ah ils sont forts ces algorithmes et personne ne le relaye dans les médias, strictement personne n’en parle ... mais Goldman sort au même moment des recommandations sur les para-petrolières archi surevaluées (Vallourec ou Technip) pour sortir sur le dos des petits porteurs suiveurs. La routine... et pourtant ça commence à sortir gros chez les gérants du secteur meme si on le dit toujours haussier bien entendu. Investir et La Tribune quand tu nous tiens... Bon, je ne sais pas où nous allons, mais on y va, et il est incroyable que de tels mouvements ne soient pas repris dans la presse, un peu comme le black-out des faillites du Minnesotta , du N-jersey ou de l’Alabama"..

    De la manipulation ?


    • lechoux 23 juillet 2011 13:27


      Merci pour ces infos très techniques que je suis bien en mal d’apréhender. La migration de Paris à Londres des ordinateurs de NYSE-EURONEXT n’y est pas étrangère.
      Bien avant, choisir le rachat d’Euronext par NYSE ou détriment de la bourse de Francfort était déjà une trahison.

      Pour rebondir sur l’ormeta des médias, savez-vous à qui appartenait KLM, juste pour rire ?


    • PhilVite PhilVite 21 juillet 2011 12:34

      L’euro n’est pas la cause de tous nos maux, évidemment. Mais comme facteur aggravant, il se pose là !
      Un peu comme une enclume qu’on lancerait à quelqu’un qui se noie.


      • plancherDesVaches 21 juillet 2011 13:44

        Vive les « marchés »...

        Ceci écrit, un bon effondrement va nous faire plus de bien que de mal.
        J’écris nous, car il ne reste qu’un pourcent des humains (voire moins) qui profitent de la situation. Et achète les autres.

        Sinon, Monsieur Santi, j’espère que vous aurez une connexion au net pendant vos vacances. Histoire de continuer à vibrer de tout ce boxon qui nous donne de plus en plus envie d’essayer de se retrouver dans une période calme et tranquille et non vivant à coté d’un volcan ou d’une centrale nucléaire sans connaître le moment du gros boum.
        Cela nous permettra de nous construire des avenirs et surtout celui d’une vie faite de labeur récompensée par une absence de peur pour nous ainsi que nos enfants.

        Sinon, y’a aussi les magasines pipole pour ceux qui aiment continuer à rêver. Ou les loteries...
        Americane driim fort éveur.


        • plancherDesVaches 21 juillet 2011 13:52

          Je me suis trompé d’erreur. Cela doit s’écrire :
          For rêveur ou
          Fort rêveur.

          I’m not very fluent in english... smiley
          Contrairement à ma prof d’anglais beaucoup plus onomatopée-fluent au lit.


        • Triodus Triodus 21 juillet 2011 21:23

          Pfiouuh, dans quel état il est Sarkozy.. On dirait qu’il va collapser. Direct sur BFM TV.. Pathetique..

          C’et quoi cette BERESINA ???


          • Triodus Triodus 21 juillet 2011 21:26

            Un homme d’Etat dans un état pareil.. 


            • Triodus Triodus 21 juillet 2011 21:36

              Explosé en vol !!

              Si on n’avait pas le son et juste les images, entre son arrivée et rencontre avec Mme Merkel, ou il avait l’air méchemment sur la défensive et son pre-shutdown a la conf. de presse de ce soir, je me demande ce qu’il s’est pris dans la tronche.

              Etrange..


              • lechoux 22 juillet 2011 10:15

                "Plus vraisemblablement, l’Union Européenne se convertira à son tour aux injections de liquidités à la faveur d’une activation sans précédent de sa planche à billets.« 

                C’est alors le début de la fin.

                C’est peut être la main invisible du marché, ce que j’appelle du »pickpocketisme". Dévaluer l’euro, c’est voler chaque citoyen de la zone euro.

                Cela va mal se finir, il va y avoir du sang sur les murs.


                • suumcuique suumcuique 22 juillet 2011 18:56

                  "L’endettement français sera accru d’environ 15 milliards d’euros d’ici à 2014 en raison de la mise en oeuvre du plan d’aide à la Grèce conclu jeudi soir, a déclaré vendredi le Premier ministre François Fillon."

                  De la provocation pure et simple.


                  • suumcuique suumcuique 22 juillet 2011 20:33

                    "L’Italie est au bord de la faillite. Le gouvernement vient de faire adopter un plan d’austérité draconien, qui prévoit notamment un ticket modérateur de 10 euros sur les consultations médicales, le gel des salaires dans la fonction publique, une importante réduction des dotations des collectivités locales… Les déductions fiscales, en particulier pour les enfants à charge, vont être très fortement plafonnées, ce qui va se traduire par une augmentation de la pression fiscale de l’ordre d’1,2% du PIB.

                    Le patrimoine historique est à l’abandon, les maisons de Pompéi s’effondrent faute d’entretien. La semaine dernière, l’Institut national des statistiques a annoncé que la pauvreté touchait désormais 2 millions 734 000 familles, 11% des familles, soit 8 millions 272 000 personnes, 13,8% de la population italienne.

                    Mais le gouvernement italien sait trouver de l’argent quand il s’agit des immigrés clandestins. Une ordonnance de Silvio Berlusconi, publiée aujourd’hui au Journal Officiel, a débloqué 200 millions d’euros « pour faire face à l’urgence migratoire ». La mesure, proposée par le chef de la Protection civile, Franco Gabrielli, chiffre à un total de 728 millions d’euros l’ensemble des ressources qui seront nécessaires pour l’immigration clandestine jusqu’au 31 décembre 2011. 40 millions d’euros sont destinés à la mise en œuvre de l’accord avec la Tunisie. 50 millions sont affectés au «  commissaire délégué à l’urgence migratoire », M. Gabrielli soi-même. Les associations immigrationnistes et les multinationales qui se partagent le juteux business des centres d’accueil peuvent se frotter les mains.

                    L’ordonnance autorise aussi, entre autres, l’emploi de vingt militaires pour « concourir au rétablissement et au maintien des conditions hygiéniques sanitaires sur le territoire de l’île de Lampedusa compromises par le flux migratoire exceptionnel qui s’est vérifié durant l’état d’urgence humanitaire ».

                    N’y a-t-il vraiment, face à l’invasion de l’Europe, pas d’autre mission à confier à l’armée que de ramasser les ordures des clandestins ?"

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès