Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Economie > Bonne nouvelle, la Chine veut imposer des syndicats dans les entreprises (...)

Bonne nouvelle, la Chine veut imposer des syndicats dans les entreprises étrangères.

Le système économique et social chinois n’a rien à voir avec le notre puisque les entreprises y sont co-dirigées par une direction technique et commerciale, et par un représentant du parti. Les relations entre direction et personnel concernant les salaires et les conditions de travail y sont donc forcément consensuelles. Il existe pourtant des syndicats en Chine et même une Fédération de ces syndicats : l’ACFTU, intimement lié au Parti et qui revendique 134 millions d’adhérents.

La loi prévoit la possibilité, pour les salariés, de demander la constitution d’une section syndicale dans les entreprises, mais elle ne prévoit pas ce que doivent faire les employeurs pour accompagner cette demande de création et permettre son fonctionnement. Il est néanmoins interdit de créer un syndicat indépendant et toute section ou syndicat nouveau doit être affilié à l’ ACFTU.

Certaines de sociétés nouvellement apparues sur le sol chinois, profitant de la vacuité du droit chinois dans ce domaine en ont, semble-t-il, profité pour ne rien faire. On montre du doigt l’américain Wal Mart qui n’a effectivement pas bonne réputation dans le domaine social ( cf mon message du 12 juin sur l’éviction de Wal Mart des fonds de pensions norvégiens pour cause d’éthique). Le Parlement chinois travaille donc en ce moment sur un durcissement des textes dans ce domaine, ainsi que sur l’environnement législatif du contrat de travail qui devrait permettre de donner plus de droits aux travailleurs.

Pourquoi est-ce que je qualifie de bonne nouvelle ce renforcement de leurs droits ? Je ne suis pas comme Ségolène Royal, partisan d’une affiliation obligatoire aux syndicats (lesquels par contre ne sont pas de création et de reconnaissance libre en France comme en Chine !), mais je pense que le contre-pouvoir syndical est une des bases d’un fonctionnement harmonieux des entreprises et qu’il est entièrement nécessaire, en Chine comme dans maints autres pays émergents, pour limiter l’exploitation des salariés, mais surtout parce que tout ce qui peut rapprocher les conditions d’exercice des activités industrielles et commerciales dans les pays émergents de celles dans un pays développé est également bon pour une compétition normale avec les usines et sociétés des pays du Nord.

L’avantage de la production en Chine ou dans d’autres pays émergents tient sans doute à l’avantage déjà considérable du coût nettement inférieur des salaires, mais aussi à la quasi absence de cotisation sociales, de cotisations de retraite, à la "fluidité" de la gestion des effectifs et à des contraintes environnementales d’exploitation minimales. Tout ce qui peut rapprocher les conditions d’exploitation des entreprises des pays émergents et celles des pays industrialisés comme le notre est donc favorable à la fois à l’amélioration des conditions de vie des salariés dans ces pays , à une concurrence saine avec eux , et au maintien d’un maximum d’emplois chez nous.

C’est ce qui s’était passé il y a 50 ans avec le Japon qui nous faisait beaucoup peur à l’époque et qui finalement est "rentré dans le rang", du moins d’un point de vue compétitif, grâce à la mise à niveau progressive du niveau de vie des salariés et des contraintes d’exploitation de leur environnement industriel. Seul problème, nous en avons aussi pour une cinquantaine d’année avant que cela se produise avec les pays émergents.


Moyenne des avis sur cet article :  4.65/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Talion Talion 24 juillet 2006 11:04

    Le droit du travail en Chine n’est pas si mauvais en fait si l’on se penche un petit peu dessus...

    Le nombre d’heures travaillées par semaine est rêglementé, des congés sont prévues, il existe un syndicalisme (comme l’article le soulignait), etc...

    Bon le seul problème bien entendu, c’est qu’il est rarement appliqué...


    • nono (---.---.94.25) 24 juillet 2006 15:46

      D’ici la y’aura eu un crack boursier,

      lisez le tres bon article « L’empire des dettes : à l’aube d’une crise économique épique » A cela rajoute la fin du petrole bon marché....

      Qui peut dire quel sera la situation economique mondiale dans 5 ans. C’est pas les syndicat chinois qui aurons un effet sur les menaces réelle qui pesent sur l’economie mondiale...


      • Adolphos (---.---.59.170) 24 juillet 2006 18:49

        De toute façon, ce ne sont pas les Chinois qui lattent la France, ce sont les autres pays riches !


        • gfd (---.---.26.83) 25 juillet 2006 00:46

          hum.

          Je ne suis pas sur que les syndicats chinois ne soient pas interessé par l’argent.

          Apres il faut considérer les nombres. Les japonnais était un peu plus de 100 millions et il ont mis 40 ans (?) à devenir la 2e puissance économique. Et tout le monde l’a senti passé. La Chine doit compter la bagatelle de 10 fois plus. La Chine a la délicatesse d’émerger au même moment que l’Inde, ce qui double la quantité de richesse a créer pour que tout le monde soit suffisament riche pour ne pas être miserable.

          Bref. Au rythme Japonnais, les Chinois seront tous plus riche que nous à peu pres dans .... 400 ans :) et 800 en comptant l’inde.

          J’ai l’impression que quelque chose ne va pas dans ce raisonement...


          • haina (---.---.46.57) 25 juillet 2006 05:58

            Un article sur un thème qui forcément me concerne mais par trop confus et sans aucun élément d’investigation. D’autre part la codirection évoquée n’a hélas pas lieu dans les entreprise étrangères de plus en plus nombreuses ici (je vis à Pékin)qui profitent honteusement de ces manquements dans les droits des travailleurs. Citer un Walmart americain fait de votre article un pamhlet consenti. Pourquoi ne point pointer du doigt la chaine française de supermarchés Carrefour qui a ici de l’expérience et qui fait aussi des vagues. J’entends souvent parler de mauvais rapports direction-personnel, et même des habitués d’un syndicat qui marche du haut vers le bas et non l’inverse que sont les Chinois en viennent à propager des signes de mécontentement... La télé qui ne profite pas du support de lois aussi complexes que celles que nous avons en France ne se lancerait pas dans la dénonciaton, mais elle attaque d’une toute autre manière en s’en prenant à la qualité des produits vendus dans notre beau magasin aux banderoles bleu-blanc-rouges que l’on trouve partout à Pékin. Des problèmes d’hygiène élémentaire quand un reportage montre une dégustation gratuite d’un produit alimentaire où grouillent des vers (français ?). je ne peux qu’etre degouté, autant par notre façon de faire du commerce que par notre façon de denoncer des problèmes qui n’en sont pas. Dire du mal d’un parti communiste (la définition de cet adjectif ferait bien d’être réactualisée) est bien plus facile que de révéler de quelle manière nous faisons du capitalisme...


            • haina (---.---.46.57) 25 juillet 2006 06:12

              un petit commentaire qui ne fera pas autant avancer que celui d’adolphos, mais qui reoriente le debat dans une direction autre que celle de la peur imposee par nos medias : la Chine un geant menacant (quelle connerie de colonialistes !) Et empruntant un peu de verve a adolphos : qu’on mette les cannibales dans la chambre a gaz !


            • (---.---.151.167) 26 juillet 2006 15:13

              Une idée à méditer pour le géant de l’agro alimentaire Wal-Mart (+ 1 million de collaborateurs) qui refuse les syndicats


              • Antoine Diederick (---.---.231.54) 27 juillet 2006 22:59

                salut mec les chintokes quelle bande de faux culs des syndicats z’en on rien a branler mais juste ds les entreprises étrangères pour controler cela me fait penser au alter mondialistes ces cocus du miralce économique qui savent mme pas ce ke sait la lutte socio bon ben tu vois moi je pense qu’on ferai mieux de militer pour l’émancipation du peuple chinois cela leur rendrait cervice

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès